La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Lundi 1 mars 2021

Éditorial

 
 
 
Vie au château

The Gardiex
Rédigé et illustré par les gardiens

La phase cachée des formations
Rédigé par Orane Lueswinn et illustré par Alpha Landstorm

Participation ou flood ? Grand débat sur P12
Rédigé par Tanja Madsen et illustré par Olivia Bjorkman

Mythes et légendes de Scandinavie
Rédigé par Vanille Fraser et illustré par Olivia Bjorkman

Publicité - Azkaban
Illustré par Tanja Madsen et Adrian Mander

Marre des régimes ? Nous avons la solution à vos problèmes
Rédigé par les Bibliothécaires et illustré par Olivia Björkman

Survivre face à la mort
Rédigé par Addison Hastings et illustré par Olivia Björkman

Dindesquement vôtre
Rédigé par Addison Hastings et illustré par Alpha Landstorm

Etre joueur de quidditch: pour les noobs
Rédigé par Erskine Blane et Tanguy Kerleal et illustré par Dakota Gilberti

Azkaban
Rédigé par Adrian Mander et illustré par Adrian Mander et Aliciagagne

Chronique des Potions : Recrudescence d'Ingestions Accidentelles
Rédigé et illustré par Matka Omen

Communauté sorcière

Comment est la météo en dessous ?
Rédigé par Addison Hastings et illustré par Olivia Björkman

De l'or chez les professeurs
Rédigé par Orane Lueswinn et illustré par Olivia Björkman

Chipeur arrête de shiper
Rédigé par Loeedy et illustré par Olivia Björkman

Publicité - Créatures en vadrouille
Illustré par Alpha Landstorm

Reportage: l'équipe de Quidditch de Poufsouffle
Rédigé par Tanguy Kerleal et illustré par Olivia Björkman

Quand on sème un peu d'amour...
Rédigé par Aileen Verran et illustré par Alicicagagne

Witchtagram
Rédigé par Addison Hastings et illustré par Olivia Björkman

Récréation magique

Le royaume de la galère solidaire
Rédigé par Orane Lueswinn et illustré par Aliciagagne

La Saint-Valentin de l'équipe en musique
Rédigé par Vanille Fraser et illustré par Dakota Gilberti

Les nuances pédouziennes
Rédigé par Vanille Fraser et illustré par Olivia Björkman

Au Japon aussi, HP change des vies
Rédigé par Adrian Mander et illustré par Olivia Björkman

Les statuts de sang et leurs dérivés
Rédigé par India Wheeler et illustré par Dakota Gilberti

K-P12
Rédigé par Vanille Fraser et illustré par Dakota Gilberti

Publicité - L'architecture recrute
Illustré par Alpha Landstorm

Détox, il faut qu'on parle.
Rédigé par Addison Hastings et illustré par Aliciagagne

Une journée en salle de rédaction
Rédigé par Looedy et illustré par Dakota Gilberti

Witchoscope
Rédigé par Addison Hastings et illustré par Olivia Bjorkman

Par delà les pages - La famille
Rédigé par Vanille Fraser et illustré par Olivia Björkman

Ecrire, écrire, mais quoi ?
Rédigé par Orane Lueswinn et illustré par Olivia Björkman

Les aventures de papy Trossard: Rencontre avec Hope la loutre
Rédigé par Looedy et illustré par Dakota Gilberti

Jeu mensuel
Rédigé et illustré par Olivia Björkman

 

Partager : Partage

The Gardiex

 

Partager : Partage

La phase cachée des formations

Peu importe que vous ayez déjà participé à une formation ou non, certaines choses doivent rester secrètes, tout comme d'autres se doivent d'être révélées étant donné leur niveau élevé de prévention. Mieux vaut prévenir que guérir comme on dit.

Si vous avez pour ambition de devenir animagus, c'est vers Jade Redhun qu'il faudra vous tourner et, bien que Poufsouffle, vous ne devriez pas vous laisser amadouer par son sourire angélique. D'abord, il vous faudra faire bien attention à votre comportement en sa compagnie. Il se pourrait qu'une future transformation ratée soit due à une sorte de vengeance de la formatrice si jamais elle ne cautionne pas votre attitude. Si, en pleine formation, vous recevez un message de sa part, préparez-vous à pleurer. Ne demandez pas pourquoi, et n'attendez pas d'en vérifier le sujet, pleurez, ça aide à évacuer la pression. Enfin, les personnes qui restent bloquées avec un corps mi-animal, mi-humain ne seront pas dédommagées. C'est important de le savoir, et ce n'est pas le problème de la formatrice mais uniquement le vôtre. Il ne faudra pas oublier de payer pour le dérangement occasionné  évidemment.

Au sujet de la Légilimancie, vous êtes déjà considérés comme de grands courageux dès la remise de votre candidature, tout en sachant que vous aurez à traiter avec Camille Dubois. La première chose à savoir est la suivante : évitez la moindre bêtise, vous aurez moins de MP de sa part, elle fait assez peur en général lorsqu'elle menace de finir par vous brûler. Le pire ? Elle est sérieuse. Oh, et il y a bel et bien un pourcentage de perte instauré par la direction pour cette formation. Vous êtes prévenus, c'est à vos risques et périls. N'oubliez pas de ne jamais accepter une tasse de thé de cette formatrice. Un dessin n'est pas utile, c'est une mage noire, n'essayez même pas d'imaginer ce qu'elle pourrait vous faire. Alors accepter une tasse de thé c'est choisir de s'empoisonner plutôt que de tenter de survivre. Quoique, finalement ça pourrait être une solution de secours si besoin.

Pour les futurs occlumens qui auront à suivre une formation en compagnie de Summer Pearson, certains conseils essentiels vous permettront peut-être d'éviter le pire. Faites attention à l'écriture d' "occlumancie", il se pourrait qu'elle vous étripe dans les règles de l'art si vous vous trompez dans l'orthographe. Imaginez donc la suite de la formation. En tant que Serdaigle, on pourrait s'attendre au cliché parfait de la patiente et créative jeune femme qui vous enseigne comment arrêter de pleurer à chaque mauvaise note. Et pourtant, vous seriez légèrement - mais alors très légèrement - à côté d'imaginer que vous ressortiez indemne à tous les coups. Dernière chose, personne ne sait réellement ce que c'est, ni comment on y survit, tant qu'on ne s'est pas lancé. Trop de mystère tue le mystère.

Concernant les Premiers Soins Sorciers, vous devrez faire face à Septimus Lestrange, aussi redoutable que ses prédécesseurs. Cumuler les postes de professeur d'Alchimie et formateur en PSS n'est pas bon signe, vous êtes prévenus d'avance. Si, lorsque votre formation débutera, vous vous rendez compte qu'il y a beaucoup trop de termes techniques, voire simplement incompréhensibles, je vous rassure, c'est l'objectif. Septimus ne vous apprend pas à soigner vos camarades mais à garder votre calme face à des mots qui n'existent pas vraiment en réalité. C'est un concept comme un autre. Et non, vous ne devriez pas en rire. Les nouveaux en poste, qui plus est surexcités, sont les moins stables. Et on parle de la formation de Premiers Soins Sorciers. Selon votre défense, soit vous commencerez à délirer dès les trois mois de formation terminés, soit vous n'en ressortirez tout simplement pas.

Le Transplanage ? Tout est beau, tout est rose, tout est parfait. Vous ne craignez strictement rien, vous n'avez certainement pas à vous en faire.

 

Partager : Partage

Participation ou flood ? Grand débat sur P12

Sur P12, j’ai deux passions : passer des heures à fixer la carte du maraudeur, et regarder les commentaires de la Gazette. En tant que parfaite ReC, lire vos avis, qu’ils soient positifs ou non, c’est un peu comme le café du matin, c’est un petit rituel qui fait du bien. Si ces derniers temps, la Gazette ne battait pas les records d’engagement espérés, j’ai eu l’occasion de voir, au début du mois, une belle augmentation de commentaires qui m’a un temps réchauffé le cœur. Un temps seulement, oui, car j’ai vite été ramenée sur terre par une Alicia sauvage qui m’a dit avec son fameux accent « mais c’est à cause des Jeux de Ludo ! ». Et en effet, quelques recherches plus tard, j’avais compris que cette explosion de commentaires n’avait rien à voir avec une vague d’engouement autour du journal, mais qu’il ne s’agissait en fait que l’un des défis imposé dans l’animation organisée autour de la Coupe de Quidditch des Quatre Maisons.  


Alors j’aurais pu en rester là, et accepter sans trop broncher de voir des dizaines de commentaires affluer sous les articles, venant souvent de personnes qui n’ont même pas pris le temps de les lire (inutile de vous mettre à hurler, sachez que ça se voit quand ce que vous écrivez n’a aucun lien avec l’article). Mais je vous avoue, avec toute la bienveillance dont je puis faire preuve, que c’est assez agaçant. Déjà parce que ces participations ne s’arrêtent pas à la Gazette, elles vont également nous visiter dans différentes sections du Grand Escalier, mais aussi parce qu’elles ne valorisent absolument pas le travail que nous effectuons chaque jour.  Alors loin de moi l’idée d’accabler les personnes qui participent à ces animations, c’est tout à votre honneur de vous investir pour faire gagner votre maison, et j’ai bien conscience que vous ne faites que ce qui vous est demandé. Ce que je voudrais interroger, c’est plutôt la pertinence de ce type de défis. Je cite en exemple de cet article les Jeux de Ludo, mais ma critique pourrait concerner d’autres animations qui poursuivent le même but, à savoir encourager une participation massive et de grande ampleur sur le site, sans pour autant que cela valorise ou encourage le travail réalisé.


Pour mieux comprendre en quoi ce genre d’interaction avec des modules me semble poser problème, je crois qu’il faut tout d’abord se poser la question suivante : pourquoi proposons-nous ce type de défi dans une animation ? Je pense que la première réponse qui a été trouvée à cette question, et qui a encouragé la création de ce type d’animation était la suivante : mettre en avant et inciter les gens à s’investir ainsi qu’à rendre dynamiques des modules comme la Gazette par exemple. Ne nous méprenons pas, je considère la solidarité entre différentes équipes du site comme essentielle, et je n’ai aucun doute sur le fait que demander aux participants d’une animation d’aller poster dans des bureaux ou de commenter la Gazette partait d’un bon sentiment. Or, je pense que nous nous sommes éloignés de l’objectif initial de ce type de défi. En effet, si on pouvait employer le mot participation il y a quelques années, je pense qu’aujourd’hui parler de « flood » serait plus approprié. Qu’apportent ces commentaires qui arrivent par dizaine sous les articles ou ces différents posts dans les bureaux ? Encouragent-ils les membres du personnel à s’investir d’avantage ? Sont-ils constructifs ? Je pense qu’on peut s’accorder pour dire que non, ce n’est pas le cas. Et c’est pour cela que flood incessant lié à des animations telles que les Jeux de Ludo pose problème.


En faisant ce constat, je n’invite nullement à la critique gratuite qui ciblerait directement les organisateurs-trices, mais plutôt à réfléchir sur la manière dont nous construisons les animations, afin de les rendre pertinentes, valorisantes et dynamiques. C’est ainsi que se construit l’évolution de P12, et c’est en écoutant les retours des différentes personnes présentes sur le site que l’on peut arriver à un équilibre qui contente tout le monde.

Partager : Partage

Mythes et légendes de Scandinavie

Peut-être avez-vous vu apparaître en dernier message de la section “Bureaux du Personnel” le topic “Petite histoire de Scandinavie”... Et si vous n’avez pas eu la curiosité d’aller plus loin que de cliquer sur le lien, c’est la nouvelle animation commune de l'Étude des Runes et des Bibliothécaires !

Le principe est simple : chaque jour vous était proposée une rune, dont il vous fallait trouver le nom pour recevoir le sujet qui y était associé. Ces derniers étaient répartis dans trois grandes catégories, la mythologie, l’histoire et la culture, qu’il était alors possible de traiter à l’écrit, graphiquement, ou les deux ! Plusieurs participants ont donc pu envoyer leurs participations au cours du mois, espérant peut-être décrocher le droit de participer à l'écriture d'un cours en Etude des Runes, ou la chance d'être mentionné dans la prochaine chronique des bibliothécaires.

Vous êtes intéressés ? Vous pouvez encore demander des sujets jusqu’à ce soir (le 1er mars quoi), minuit si vraiment vous vous en voudriez à vie d’avoir raté ça… Qui sait, peut-être tomberez-vous sur la construction d’Asgard ? Ou bien les rituels qui entourent la mort d’un.e guerrier.ère ? Ou mieux encore, peut-être parlerez-vous du Traité de Saint-Clair-sur-Epte, qui a été conclu en 911…

Et si vraiment, vous ne voulez pas écrire ou grapher, toutes les participations envoyées vous seront soumises, anonymement bien sûr, pour un vote du public ! Quelles productions sauront conquérir votre cœur ?

Rendez-vous dans les bureaux de la Bibliothèque pour le savoir...

 

Partager : Partage

Publicité - Azkaban

 

Image:

Un ciel nuageux, sombre.

Texte:

Mourir n'est qu'un commencement. AZKABAN - Mars 2021

 

Partager : Partage

Marre des régimes ? Nous avons la solution à votre problème...

A l’ère du « tout-numérique » (tout quoi ? Les sorciers ne connaissent pas ça pff), le fait de venir à la Bibliothèque est presque devenu… vintage. Je sors les grands mots aujourd’hui, oui, vous avez bien entendu : vintage. Criminel, nous qui sommes une génération de lecteurs assidus (du moins, ne serait-ce que la précieuse série de livres de J.K. Rowling, les Harry Potter). Alors, répondre en tant que Bibliothécaires, c’est facile pour nous. Nous sommes presque obligés de se coltiner la lecture d’ouvrages tous plus intéressants les uns que les autres, nous sommes presque obligés de lire vos fabuleuses réponses dans nos bureaux, nous sommes presque obligés de lire vos critiques presque toujours constructives (et pour une fois, je ne suis pas ironique dans mes propos). Mais la question se pose… qu’est-ce qui vous pousse à venir à la Bibliothèque, vous ? Et si vous n’avez pas les réponses, lisez l’article suivant. Cela vous donnera peut-être de bonnes raisons d’y mettre les pieds ! Vous pouvez découvrir des artistes fabuleux et des récits incroyables.

  • Vous pouvez gagner des points de maison en faisant plein de choses trop chouettes : corriger des textes, faire des critiques, montrer votre talent graphique en postant des couvertures... Les possibilités sont infinies.
  • Vous pouvez faire découvrir votre talent d'écrivain aux autres.
  • Vous pouvez exposer vos œuvres à la critique pour pouvoir vous améliorer, si vous le souhaitez. (Et si vous ne le souhaitez pas, vous avez juste à fermer les yeux pour ne pas lire les critiques).
  • Vous pouvez vous garantir de meilleures notes en lisant et relisant les livres de cours de vos profs préférés... si si, j'vous jure.
  • Vous pouvez apprendre plein de nouvelles choses, notamment sur des domaines plus sombres tels que la Magie Noire... si vous parvenez à entrer dans la Réserve sans alerter un Bibliothécaire.

Alors, certes, ce titre était un mensonge (comme les textes emplis le plus souvent de mensonges que nous nous amusons à lire) mais il ne vous fera pas maigrir, au contraire, il fera grossir une partie de votre corps que vous n’aviez jamais soupçonné d'en être capable… votre cerveau ! Lisez, c’est bon pour la santé.

Partager : Partage

Survivre face à la mort

Spoiler:

IMAGE 1
Personnage 1 : Il y a encore eu un changement de maison
Personnage 2 : Et un changement de pseudo...
Personnage 3 : Et une démission.
Personnage 4 : Et une rupture amoureuse, on en parle ?

IMAGE 2
Personnage 1 : QUOI ?
Personnage 2 : C'est impossible !

IMAGE 3
Phase 1 : le déni

Personnage 1 : Je n'y crois pas !
Personnage 2 : Tant que je l'ai pas vu, ça n'existe pas.
Personnage 3 : CA N'EXISTE PAS.
Personnage 4 : Je ne vois pas de quoi vous parlez.

IMAGE 4
Phase 2 : la colère

Personnage 1 : Espèce de babouin ! C'est hors de question, ça va pas la tête ?
Personnage 2 : *balance des chaises, meubles, ect*

IMAGE 5
Phase 3 : le marchandage

Personnage 1 : Viens on va négocier ?
Personnage 2 : Tu veux des cookies ?
Personnage 3 : *offre des chocolats*

IMAGE 6
Phase 4 : la dépression

Personnage 1 : *pleure toutes les larmes de son ptit corps*
Personnage 2 : Nooooooooooooooooooon.
Personnage 3 : *PLS*

IMAGE 7
Phase 5 : l'acceptation

pas de personnage - Je ne suis pas encore à ce stade là.

Partager : Partage

Dindesquement vôtre

Depuis quelques temps dans le château, une nouvelle secte a vu le jour. Enfin, quand je dis secte je pense à petit club privé qui reçoit sur invitation payante et avec offrandes. Enfin, non, pas exactement. C’est plutôt le club élitiste nouvelle génération, qui n’accepte que la crème de la crème. La Gazette m’a envoyée mener une petite enquête, notamment suite à l’apparition de chapeaux dindes et après avoir entendu des gloussements étranges.

Après avoir suivi de près un gloussement, j’ai réussi à prendre Miss Moore dans un placard à balais obtenir une brève interview d’elle. Il semblerait qu’elle soit l’un des membres phares de ce club très privé.

Ivy | Bonjour Miss Moore, dénommée Dinde de luxe en Chef.

Hope | Oh j’aime cette appellation
Bonjour Miss Hastings/Maddox, queen de mon cœur.

Il semblerait que j’ai bien plus d’informations que je ne devrais en avoir…

Ivy | Pouvez-vous m’expliquer en quelques mots de quoi cela s’agit-il ? Est-ce une secte, une organisation ou simplement une tentative de prise de pouvoir ? Promis cela restera entre nous.

Hope | C’est un art de vivre. Une manière d’être. Un guide de vie. Nous ne dirons pas que nous voulons prendre le pouvoir, mais Dindlard12, il faut avouer que c’est sobre, sexy et que ça donne envie, vous ne trouvez pas ?

Tentative de corruption par la douce Hope Moore, l’enquête risque d’être compromise.

Ivy | Je vois, cela paraît très tentant effectivement, comment rejoindre cette révolution dindesque ?

Hope | Il suffit de déposer un CV auprès de la royauté de notre communauté, aka KingDindasse Côme Minier et Drayryfore, la grande Prêtresse des dindes. Vous pouvez également essayer de m’acheter en tant que Princesse/Ambassadrice dindesque (avec du roquefort de qualité par contre) ou encore mon acolyte ambassadeur SeptiDinde, mais je ne dis pas que ce sera accepté. Ce CV doit être accompagné d’un gloussement de type qualitatif, non négociable.

Notant tous les noms sur un parchemin à la va-vite, il serait intéressant de suivre à la trace ces membres.

Ivy | Intéressant, votre brigade semble être parfaitement royale et bien hiérarchisée. Pensez-vous qu’une rizvolution peut entraîner l’acceptation également sans avoir besoin d’un CV ?

Hope | Du moment que le gloussement est reconnaissable, on peut marchander.

Note : Prendre du roquefort en rentrant des bureaux et une bonne bouteille de muscat.

Ivy | C’est noté ! Pouvez-vous dire que votre communauté de dindes s’agrandit ou bien qu’elle n’a que l’élite, la crème de la crème et qu’il est difficile d’y entrer ?

Hope | Pour l’instant, l’élite seulement y a accès. Côme, Drayryfore, Septimus, moi-même. Camille Dubois flirte de temps en temps avec nous, elle glousse divinement bien. Matka Omen aussi d’ailleurs. Mais nous ne sommes pas contre l’extension de notre communauté, au contraire. Venez découvrir la joie de notre mode de vie. On vous fera des avatars avec des chapeaux de dinde.

Ivy | Eh bien, cela semble être une assemblée prometteuse ! Merci pour cette courte interview, nous allons tout de même mener en parallèle une petite étude et nous vous remercions pour votre temps Miss Moore.

Hope | Avec plaisir grande dame, la TeamDindasse vous ouvre grand les bras, si vous souhaitez nous rejoindre !

A première vue, il s’agit d’une toute nouvelle communauté royale. Officiellement, il s’agit donc d’un regroupement de personnalités fort intéressantes qui ont un royaume très original. Officieusement, une seconde enquête est menée pour vérifier qu’il n’y a pas de disparitions mystérieuses des dindes, surtout depuis que les elfes dans les Cuisines ont visiblement un manque de cette délicieuse viande, ils n’arrivent plus à s’en procurer et les élèves de Poufsouffle deviennent grincheux à force de n’avoir que du bœuf dans leurs assiettes.

Et vous, qu’en pensez-vous, de cette nouvelle élite ? Ont-ils déjà tenté de vous corrompre ? Bien évidemment, si vous souhaitez que la Gazette mène une nouvelle enquête sur d’autres personnes suspectées d’appartenir à une secte, n’hésitez pas à nous en faire part, nous serions ravis de les démasquer !

 

Partager : Partage

Être joueur de Quidditch: pour les noobs

Chère nouvelle membre, cher nouveau membre, tu ne le sais pas encore mais le Quidditch représente bien plus qu'une compétition à Poudlard12. C'est aussi le sport national grâce auquel tu rencontreras d'autres camarades avec lesquels tu prendras plaisir à t'amuser. Tu pourras même jouer avec des joueurs qui ne font pas partie de la maison au sein de laquelle tu as été réparti. Cela s'appelle la Coupe des Clubs. Mais avant cela et, comme pour tout jeu, il y a quelques règles que tu dois prendre en compte.

#1 : attraper le vif d'or en entraînement, tu ne devras pas. Petit nouveau, petite nouvelle, sache qu'il est formellement défendu de toucher à cette petite balle jaune et intrépide lors d'un entraînement sous peine de lourdes sanctions. En réalité, tu feras juste perdre la tête aux deux Lee (parfois surnommés de manière élégante par ton Capitaine) et crois-moi, pour la bonne tenue de l'entraînement, il vaut mieux qu'ils aient la tête sur les épaules. Tu auras tout le loisir de briller tel Harry Potter s'emparant du vif d'or lors des rencontres dans les années 90 lors des matchs officiels. Là, c'est permis.

Ne fais pas comme les joueuses Omen ou Juli !

#2 : ne pas être daltonien, tu devras. Le Quidditch est un art où les couleurs sont de sortie. Du bleu, du violet, du vert, le Quidditch à Poudlard12 fait ce qui lui plaît. En fonction du poste qui te conviendra le mieux, tu devras suivre les indications de la couleur de ton poste : bleu pour les poursuiveurs et le gardien, violet pour les batteurs & vert pour les attrapeurs, comme ici.

#3 : à parler plusieurs langues, tu apprendras. Eh oui, le joueur de Quidditch est polyglotte. Si tu ne sais que dire ton prénom et compter jusqu'à deux dans une langue étrangère, tu auras l'occasion d'acquérir de nouveaux mots de vocabulaire comme par exemple le fameux déterminant espagnol el, souvent associé du nom cognard. Ou encore le terme indonésien versi.

#4 : te venger, tu pourras. Le Quidditch est un sport dangereux, surtout avec une batte dans les mains. Mais c'est aussi un moyen de faire barrage à ceux qui peuvent te nuire. Alors, en cas de mauvais traitement à ton égard, prends une profonde inspiration, saisis-toi de ta batte (ou de celle de ton camarade si jamais tu n'es pas batteur) et frappes un grand coup dans un cognard. Si tu t'y es pris assez tôt - en moins de cinq secondes - alors ton coup fera mouche et ta vengeance opèrera.

#5 : les chevilles enflées, tu auras. Tout le monde mérite son quart d'heure de gloire, petit nouveau. Sache-le ! On dit souvent que la vérité sort de la bouche des enfants, mais c'est aussi le cas des bots de Quidditch (les deux Lee dont je t'ai parlé toute à l'heure). Il ne faudra alors pas que tu rougisses, au contraire, sois fier et confirme les qualités qu'on dira sur toi. On ne vantera pas tes mérites tous les jours, sauf si tu reçois le Phénix d'or du meilleur joueur de Quidditch comme Drayryfore.

#6 : persévérer, tu devras. La route est longue et parfois semée d'embûches pour atteindre les sommets, petit scarabée. Aussi, tu ne deviendras pas tout de suite un dieu du Quidditch comme la joueuse de Quidditch sus-nommée (Drayryfore). Mais il ne faut pas que tu relâches tes efforts. Au contraire ! Poursuis tes rêves, assistes à tous les entraînements que proposera ton capitaine, lance-toi dans la fabuleuse aventure de la coupe des clubs (c'est aussi un très bon moyen d'apprendre à jouer au côté des plus grands, tu verras). Et, un jour, tu auras toi aussi droit à la gloire, à cette foule en délire qui hurle ton nom dans les gradins.

 

Partager : Partage

Azkaban

Il y a deux ans, je clôturais la dernière partie de la Légende de Poudlard, et la Mémoire de Poudlard a pu triompher du Fléau de Voldemort grâce à vous. Aujourd’hui, j’ai une toute nouvelle aventure à vous faire vivre : celle des premiers jours d’Azkaban, ces jours sombres où le Ministère n’avait aucune emprise sur l’île, ces jours où la magie noire y était l’unique maîtresse.

Jeu de rôle sur table

AZKABAN est un jeu de rôle inédit sur Poudlard12, où vous participerez avec le partenaire de votre choix. Votre duo devra s’évader des geôles avant qu’Ekrizdis, le mage noir qui règne sur l’île, ne fasse de vous les prochains cobayes de ses expériences. Mais la prison est dangereuse, labyrinthique et, surtout, emplie de mystères qui pourraient vous coûter la vie… ou vous sauver.

Ce ne sera pas un RPG classique comme la Légende, avec des posts similaires à ceux de la section Monde Magique. Vos actions seront plus brèves à écrire, comme si nous jouions à un jeu de rôle sur table et que vous me disiez : “je tente de passer discrètement derrière le détraqueur”. Cependant, vous devrez mesurer ces actions avec une grande prudence : Azkaban est un lieu dangereux où vous n’êtes pas tout-puissant, bien au contraire !

Âmes errantes, nouvelles opportunités

Puisque l’aventure se déroule au XVème siècle, vous ne jouerez pas votre personnage P12ien. Vous débuterez avec votre partenaire dans la peau de deux pêcheurs moldus, échoués sur l’île après une étrange tempête. Cela signifie que vos compétences sont limitées, et surtout que vous ne pouvez pas utiliser la magie ! Il sera donc extrêmement difficile pour vous de sortir de votre prison sans vous faire repérer.
Alors, les gardes n’auront aucune pitié pour vous, et vous recevrez le Baiser du Détraqueur. L’aventure s’achève… ou bien non ?

Imaginez si les âmes enlevées par les Détraqueurs demeuraient sur l’île, et que l’une d’elles parvienne à votre corps vide. Que se passerait-il ?
C’est la clef pour progresser dans l’aventure : vous avez la possibilité, en cas d’échec de votre évasion, de devenir quelqu’un d’autre ! Une ancienne professeure de Poudlard, un mage noir fou, un aventurier moldu… et ainsi de gagner leurs capacités ! Ainsi, l’aventurier sera plus endurant et capable d’escalader les murs, alors que le mage noir sera plus doué avec les maléfices et pourra tenter de manipuler ses adversaires.
Mais vous n’aurez aucun contrôle sur ces âmes : c’est de leur propre volonté qu’elles vous choisiront. Et si vous deviez de nouveau échouer, nul ne sait qui vous deviendrez ensuite...

Votre aventure comme aucune autre

Chaque duo vivra sa propre aventure de manière distincte des autres duos. Ainsi, en observant les progrès de chacun, vous en découvrirez davantage sur Azkaban, ses dangers et ses possibilités. Il existe plus d’une manière de s’enfuir de l’île, avec bravoure ou avec ruse, en collaborant avec des forces anciennes ou en les affrontant... Selon le personnage que vous incarnerez et le chemin que vous prendrez, vous vous rendrez vite compte que vous vivez une aventure unique.
Et si vous deviez découvrir les premiers l’un des secrets d’Azkaban, ou terrasser l’un de ses redoutables gardes, vous en seriez également récompensés. Mais ça, c’est une information que je garde pour plus tard.

Alors en attendant, trouvez-vous un(e) partenaire et préparez-vous à vivre un périple où la mort n’est qu’un début. Sachez cependant que les places seront limitées au lancement et que, pour que je puisse au mieux animer vos parties une à une, 10 duos seront tirés au sort. Il est possible que j’ouvre ensuite l’animation à de nouveaux duos, alors gardez un œil sur l’événement !

Nulle intrigue n’aura été si exigeante avec vos personnages, soyez-en assurés. Mais chaque réussite que vous y accomplirez fera votre fierté.

 

Partager : Partage

Chronique des Potions : Recrudescence d'Ingestions Accidentelles

Sorcières, sorciers ! Les Médicomages de Sainte Mangouste passent un appel à l'aide ! Ces derniers temps, les couloirs de notre bel hôpital ont été envahis par des cas d'ingestions accidentelles. Des enfants qui jouent avec une bouteille de Nettoie-Tout magique de la Mère Grattesec aux sorciers malades qui confondent leur flacon de Pimentine et une vieille fiole d'Amortentia qui traînait par-là, nos soignants en voient de toutes les couleurs.

« Faites attention aux potions que vous laissez traîner ! » Voici l'avertissement du Médicomage-en-Chef de Sainte Mangouste pour le mois de mars. « Un accident est très vite arrivé, et même une potion inoffensive peut avoir de graves répercussions. Ne laissez jamais traîner des fioles à portée de main des enfants, c'est impossible de les empêcher de goûter à tout ce qu'ils trouvent. »

Mais que faire, en cas d'ingestion accidentelle ? Comment reconnaître la potion ingérée et administrer les premiers soins ? Nous avons contacté Azriel McKinnon, professeur de Potions à Poudlard, qui nous a confié de précieux conseils.

« Si vous pensez que quelqu'un dans votre entourage a ingéré une potion par accident, faites la liste des comportements ou choses qui sortent de l'ordinaire. Parfois, c'est évident : des pustules qui recouvrent le visage, une corne qui pousse dans le dos... Mais cela peut être plus subtil : une profonde envie de dormir après avoir ingéré de la Potion de Sommeil, une trop grande confiance en soit après avoir bu une Solution de Force... Prenez note des tout ce qui vous semble inhabituel et jetez un coup d'œil au très précieux Manuel d'Identification du Potionniste. C'est un ouvrage qui permet de retrouver une potion à partir de ses symptômes et qui devrait se trouver dans la maison de tout sorcier qui se respecte, nous recommande ce potionniste chevronné. Et surtout, soyez toujours vigilants ! Même avec les plus grandes mesures de sécurité, on n'est jamais à l'abri d'un accident. Pas plus tard que la semaine dernière, des élèves ont pensé qu'il serait drôle de verser des potions au hasard dans les repas des habitants de Poudlard ! Certains élèves ont eu la chance d'ingérer des Potions de Mémoire qui les ont probablement aidés à mieux réussir leurs cours de la journée, mais d'autres ont commencé à enfler sans pouvoir s'arrêter et sans comprendre ce qui leur arriver... On a aussi eu quelques fioles de Polynectar qui ont fait effet ! Même certains membres du personnel ont aussi été touchés : la directrice de Serpentard, Camille Dubois, s'est mise à déclarer sa flamme à un inconnu. Elle était furieuse, vous pouvez l'imaginer... »

Heureusement pour les malheureuses victimes de cette confusion, les professeurs de Potions et l'infirmière de Poudlard ont réussi à ramener l'ordre dans les couloirs en quelques heures. Mais pour les parents inquiets qui souhaiteraient prendre plus de précautions, voici la checklist du professeur adjoint Haile Lingo.

1. Toujours classer les potions : les produits ménagers vont dans la cuisine ou la buanderie, les potions de soin dans le placard à pharmacie... Cela permet de mieux s'y retrouver dans l'urgence et d'éviter les confusions dans la précipitation !
2. Étiquetez vos potions : cela permet non seulement de s'y retrouver quand on cherche ce qu'il nous faut, mais aussi d'identifier rapidement la potion qui a été ingérée en cas d'accident.
3. Vérifier ses réserves régulièrement : ramenez les potions périmées chez votre apothicaire, assurez-vous que tous vos flacons sont bien étiquetés.
4. Utilisez des flacons avec une sécurité enfants : ces flacons sont une invention moldue adoptée par de nombreux fabricants de potions et demandent un petit effort pour être ouvert, ce qui évite nombre d'accidents.

Voilà, chers lecteurs : désormais parés des conseils des deux professeurs de Potions de Poudlard, vous devriez être en mesure de prévenir et limiter les dégâts de nombreux accidents. Les Médicomages de Sainte Mangouste comptent sur vous !


 

Cette chronique a été rédigée pour marquer la fin de l'animation Open Bar dans le bureau des Professeurs de Potions. Encore merci à tous les participants, et nous espérons vous revoir nombreux à la prochaine animation !
 
 
 

Partager : Partage

Comment est la météo en dessous ?

Spoiler :  Article version texte :

{
Bon nombre de lecteurs et lectrices de la Gazette m’ont fait part de leur… petite taille. Car oui c’est un sujet. Un sujet qui mérite d’être posé sur la table. Tout d’abord une première question qui s’adresse à tout le lectorat, si on vous retire 1m50, combien vous reste-t-il de centimètres ?

Si vous disparaissez de la surface de la terre ou s’il vous en reste moins de 10, restez là. Nous allons voir les bons côtés comme les mauvais et comment on doit se serrer les coudes.

Les petites jambes. Parce que c’est à la fois un avantage et un inconvénient. En avion, train, bus, tout transport moldu, c’est plutôt pratique, car vous pouvez vous permettre d’étirer vos jambes, de vous prendre pour un chat en étirant tous vos muscles, car vous ne prenez que très peu de place, contrairement à vôtre voisine qui fait concurrence à la tour Eiffel. Mais c’est aussi un inconvénient et on vous croit trop petit donc trop jeune, pour voyager seul et vient le moment fatidique du : Carte d’identité s’il vous plait ! Et je ne parle même pas du ski lorsque vous avez masques, bonnet, gants et qu’on ne voit presque pas votre visage, on dirait que vous avez 12 ans. Mais l’avantage c’est que vous pourriez peut-être négocier demi-tarif.

Le rayon enfant, car oui, qui dit jambes courtes dit problèmes de bas. Vous savez bien, je parle de ces pantalons dont la moitié est à couper tant ils sont bien trop longs, même un ourlet ne peut pas arranger cela… Même en prenant un pantacourt ça ne suffit pas, tout est toujours aussi long. Bon ok d’un coup de baguette ça se résout vite mais quand même. Le seul bon côté des choses, c’est que ça coûte moins cher. Alors rdv au rayon enfant !

Les talons, ces instruments du diable pour certaines, mais pour vous, c’est totalement adapté. Et en plus vous faites un merveilleux bruit avec, surtout dans les couloirs du Ministère sur le sol marbré, ou encore dans les couloirs du château où cela résonne bien comme il faut. Vous ne paraissez pas perchée en les portant, contrairement à votre voisine qui fait déjà 1m90 sans talons et qui veut devenir girafe, cela vous permet de gagner quelques précieux centimètres et vous faire paraître plus grande sans vous faire dépasser des autres. Et cela répond à deux grandes problématiques : le calvaire du métro et les courses. Le métro parce que vous ne serez plus à hauteur d’aisselles et d’odeurs délicates, ou du sac à dos de la personne à côté qu’on se prend en pleine face. Et niveau courses, cela vous permet d’éviter le caddie qui vous arrive au menton et vous n'aurez plus besoin d’un escabeau pour attraper les produits.

Pour finir, il n’y a qu’une seule chose à retenir de tout cela : tout ce qui est petit est mignon ! Donc un seul avantage et aucun inconvénient.
}

Partager : Partage

De l'or chez les professeurs

 

Vous n'êtes pas sans savoir que l'animation des Phénix d'Or s'est terminée récemment, avec notamment les nominations de l'astronomie et l'histoire la magie, avec à leurs têtes, Aelyuu Celestia, Toma Dresden et Charlotte Bolton. Après de longues heures d'interview, ayant supporté paillettes et bizarreries à haute dose, je suis finalement parvenue à maîtriser la situation pour vous présenter le résultat de cette épreuve.


Inattendu était un faible mot lorsque Aelyuu fit son entrée à dos de licorne, habillée de sa robe de sorcier la plus pailletée. Orane accepta les lunettes de soleil offertes par la jeune femme sans rechigner. L'entrée de Toma n'en fut pas moins mémorable, ce dernier faisant irruption dans la pièce en costume de licorne, se déplaçant avec grâce en pas-chassés. Traumatisant.


Toma - Bien le bonjour très chers lecteurs ! J'espère que ma présence ici saura pailleter votre journée ! L'astronomie doit montrer tout son potentiel alors ne tardons pas plus !

Orane - Si je veux d'abord.

Quant à Charlotte...


Orane - Mes questions sont capitales pour l'avenir de l'école, soyez sérieux. Donc, si vous deviez assimiler votre matière à un objet ?

Toma - Je pense que je l'associerais à un tableau, comme une belle peinture ou une belle toile. L'univers est si grand et si sublime lorsque l'on s'intéresse à toutes ces petites étoiles et les dessins qu'elles peuvent former dans la voûte céleste. Et ce sont tous ces petits détails qui font le charme de l'étude qui en découle, sur le plan magique comme sur le plan moldu.

C'était... poétique.


Orane - S'il y a une chose que vous deviez supprimer dans votre poste de professeur ?

Aelyuu - Renouveler les programmes. Si vous saviez à quel point il est horrible de trouver des nouveaux sujets. Le pire reste dans les années post-BUSES. Arriver à trouver le juste milieu entre sujet abordable mais tout de même assez complexe. Mais bon, écrire des cours pour nos chers élèves reste un petit plaisir !

Pauvre chou.


Orane - Au contraire, si vous deviez créer une nouvelle tâche pour votre poste ?

Toma - "Faites des compte-rendus mensuels concernant les performances de vos collègues. Soyez le plus critique possible." Sinon plus sérieusement, [la suite a été censurée par la rédactrice pour manque d'intérêt].

Charlotte - Hum, je trouve le poste bien complet, mais peut-être en lien avec l'aide aux devoirs ? Mais je dis ça sans trop de sérieux, ne me rajoutez pas de boulot pour l'instant ah ah

Pauvre chou².


Orane - Et si vous pouviez renommer votre grade ?

Si vous n'étiez pas convaincue du côté étrange de la professeure d'astronomie, vous pouvez maintenant l'être. Son rire qui résonne dans la pièce fait sursauter les trois personnes présentes, alors qu'elle prend la parole et annonce "Répétiteur" avec l'un de ses sourires presque effrayants. Quant à Charlotte ... appelez là Parfoite-en-Chef à partir de maintenant.

Toma - Collaborateur relativement contraint et forcé par un tyran plus ou moins tyrannique. Mais tout plein d'amour sur la boss quand même ♥

Lèche-botte.


Orane - Des projets en tête pour plus tard ? Un petit teaser possible ?

Un afflux de mots incompréhensibles proviennent alors de la part de la professeure en astronomie et de son adjoint, toux deux s'accordant - apparemment - sur une refonte du programme, des jeux et animations à venir ... Ça promet. Ils sont épuisants.

Charlotte - Une super animation à venir dans quelques mois en collaboration avec la merveilleuse Orane !

Des paillettes volent alors partout dans la pièce pendant que la concernée présente une magnifique révérence presque réussie.


Orane - En cinq mots, comment pourriez-vous remercier le public pour leurs votes pour ce phénix d'or, lors de la cérémonie des oscars ?

Aelyuu - C'est beaucoup trop court pour exprimer ma fierté et ma joie de recevoir ce titre, dit-elle en brandissant son trophée. Surtout avec moi à la tête de l'astronomie.

Orane - CINQ MOTS ! Mais tu es pardonnée, pour la licorne. Tu me la prêteras ?

Charlotte - Ce phénix est à vous !

La légende raconte que son trophée disparut mystérieusement.


Orane - Et si vous deviez démissionner avec classe ? Non, je ne prédis pas l'avenir mais il faut une sortie qui pète des paillettes.

Un nouveau rire effrayant empli la pièce. Devinez donc de qui il s'agit, les paris sont ouverts.

Aelyuu - Ce serait de façon grandiose. Quelque chose qui me vaudrait sans aucun doute et très sûrement un aller simple pour Azkaban je pense haha ! Et sans aucun doute avec des paillettes aussi !

Toma - Drop the mic et fait une courbette. Ce fut un honneur de faire partie de cette grande équipe du professorat et de faire vivre cette merveilleuse matière. À bientôt dans une autre vie ! Repart en pas chassés comme il était venu.

Orane - J'AI PAS FINI, TOI PAS BOUGER !

Charlotte - ...
 


Orane - Quelque chose à ajouter ?

Aelyuu - C'était très sympa de venir ici une nouvelle fois. J'espère ne pas avoir aveuglé tout le monde, mais il va falloir ranger les paillettes. Et Paillette aussi. Enfin pas Alicia mais c'est le nom de la licorne. Donc bon, il est temps pour moi de fuiiiiiir.

Littéralement. Une nuage de paillettes et de confettis se forma, la professeure d'astronomie étant alors officiellement portée disparue. Par chance, la licorne était toujours là.

Toma - Vive les licornes. Et tu gères la fougère madame la rédactrice, keur sur toi et sur mes deux collègues ♥

Telle une star de cinéma, Orane secoue ses cheveux avant d'afficher un sourire digne de Colgate.

Charlotte : Merci pour ce phénix, je suis enchantée que ma matière soit plus populaire qu'elle ne l'était du temps de Binns. ♥


États psychologiques : stades avancés.

 

Partager : Partage

Chipeur arrête de shiper

Février, la Saint-Valentin ! Un mois plein d'amour et de niaiserie (coucou Cherry et Noah). Dans cet article, je vais vous donner les plus beaux ship de P12 et les analyserai en compagnie de Tanguy Kerleal, Cherry Oxword, AliciaGagne et Aileen Verran, préparez-vous ça va être grandiose !
 


Alors c'est vrai, c'est plutôt simple, ces deux-là se draguent dès qu'ils se parlent, apparemment ils veulent même adopter un labrador. Un chien pour commencer, c'est bien, faudrait peut-être déjà trouver une maison ?


Tanguy : Alors, déjà, ça m'étonne que tu les mettes ensemble, j'aurais plutôt dit Mushu-Mia et Eden-Angele. Mais bref, un mot : grotesque. Et scènes de ménage en vue, aussi.
Cherry : L'exemple parfait d'une relation fusionnelle et aussi d'une relation libre... très libre.
AliciaGagne : Tant que les deux acceptent que leur relation soit ouverte, je pense que ce coupe peut être magnifique ! Ai-je été influencée par la mention d'un chien ? Définitivement.
Aileen : C'est qui ?
 

Ces deux-là se crêpent le chignon dès qu'ils se croisent, à mon avis ils font semblant de se détester en public pour éloigner les soupçons et aller se bécoter en cachette.


Tanguy : Pour moi c'est clairement Hope qui porte le caleçon, qui crie sur Flynn que je vois bien en tablier derrière l'évier pendant que Hope fume une cigarette dehors avec Dray.
Cherry : Un ship très intéressants, malgré les taquineries incessantes de l'un et l'épuisement de l'autre, les deux Poufsouffle sont pourtant faits l'un pour l'autre.
AliciaGagne : Nope, je ship Hope avec Aileen. (D'autres noms me viennent en tête, mais je tiens à éviter que Aileen mette feu à mes cheveux)
Aileen : Euh, Hope est à Aileen déjà, donc non.
 

Ils ont gagné l'île de la tentation alors c'était plutôt clair, et ayant été leur capitaine chez les Rangers je peux vous dire qu'il se passait des choses dans les vestiaires !


Tanguy : Ils sont super mignons, en plus avocat + ananas c'est bon, et ils ont clairement mis les meilleurs vava de l'année 2020 lors de l'animation de l'île déserte.
Cherry : ZE couple parfait par excellent, ils ont gagnés tous deux l'île de la tentation en duo, quoi dire de plus ?
AliciaGagne : En tant que membre de l'équipe de Quidditch, je peux confirmer qu'il y a de la chimie entre ces deux-là. Aussi, ils prennent beaucoup de temps dans les vestiaires... Bref, je valide ce couple.
Aileen : Alors perso j'aime pas trop trop l'avocat, et puis je suis toujours déçue de pas avoir gagné l'île de la tentation. Donc je valide pas ce ship.
 

Tellement de gens les ship depuis un bail ces deux-là, ils sont allés au bal ensemble mais je tiens de sources sûres qu'Erskine était en couple avec Mhulane et qu'il est marié avec Ivy, Jessica quand à elle a plus d'une quinzaine de maris et femme. Un couple compliqué on dirait !

 

Tanguy : Jess, c'est un peu une cougar, parce que Phénix d'or du meilleur couple avec JBW en 2019, Bianca en 2020 et Erskine au milieu de tout ça, donc qu'Erskine fasse gaffe.
Cherry : Un couple plutôt mignon mais qui passe un peu inaperçu, est-ce une romance que le temps a usé ?
AliciaGagne : Alors j'ai vu Jess flirter avec trop de personnes pour supporter ce ship. Au fond, je sais qu'elle ne s'est pas remise de l'absence de JBW.
Aileen : Jess, elle est où la suite du RP avec Zack ? Moi je ship que Jess&Zack, déso pas déso.
 

Deux Serdaigle qui ont l'air plutôt proches, on me dit dans l'oreillette qu'elles aiment bien les jeux de société également.


Tanguy : Un seul mot, glacial.
Cherry : Cas aussi très intéressant, en effet l'amour est présent entre les deux Serdaigle, une certaine Paillettes m'a aussi dit qu'il y avait un genre de "scrabble" entre elles... affaire à suivre.
AliciaGagne : OUI. Cath et Elea sont un des meilleurs couples de P12 à l'heure actuelle, leur relation ayant vraiment évolué. J'ai hâte de découvrir ce qu'elles nous réservent pour la suite !
Aileen : Ah oui oui oui, ça je valide. J'aime beaucoup leur histoire, j'ai hâte de découvrir leur évolution !
 

Ca fait des mois que Clairet et Yann sont ensemble, mais le Poufsouffle a la réputation d'être un coureur de jupons, il drague tout ce qui bouge, donc je ne pense pas que ça tiendra longtemps.


Tanguy : Euh, je ne les connais pas, donc bon.
Cherry : Un ship qui pourrait fonctionner si Yann n'allait pas draguer à tout va... c'est dommage.
AliciaGagne : Yann drague beaucoup, mais je ne lui ai pas parlé depuis le début de sa relation avec Clairet, alors il se peut qu'il ait changé depuis. Ce couple est intriguant.
Aileen : C'est qui?²
 

Oui, tout le monde sait que Noah est avec Cherry, mais je pense qu'il peut tomber sous le charme de Mariechat qui semblait avoir des vues sur lui lors du bal.


Tanguy : Il faut qu'ils déposent un brevet pour leur technique de bain de bouche. (il a dû confondre Mariechat avec Cherry celui-la)
Cherry : N.O.N impossible, ça ne marche pas et ça ne marchera jamais, Noah est à moi, salut.
AliciaGagne : Non, cela de fonctionne pas au niveau de la famille aux Trois-Balais, il y a déjà trop de consanguinité. Aussi, je pense qu'on peut donner une petite pause à Noah qui en a besoin.
Aileen : Désolée, le détournement de mineur c'est interdit.
 
 

Ca va faire presque un an que Paillettes essaye de les marier, et je trouve qu'ils vont plutôt bien ensemble ces deux-là, à voir ce que l'avenir leur réserve.


Tanguy : Un amour chaste et platonique, Michael est trop... laissez-moi chercher le mot... gentil, parfait, doux et cetera.
Cherry : Alors...alors inattendu comme choix. Je n'avais jamais imaginé ces deux ensemble mais à vrai dire peut-être que ce ship pourrait marcher.
AliciaGagne : Alors si on veut vraiment représenter ceux avec qui j'ai shippé Michael, je vais vous donner la liste : Maddy, Meiling, Mimil, Tea-Rex, j'ai oublié le reste... Bref, j'ai shippé Michael avec beaucoup de personnes. Il y a une place particulière dans mon coeur pour Maddy et Michael, mais je vais respecter les deux pédouziens concernés et dire non à ce couple...
Aileen : C'est q... Bon ça va, ça va, je les aime bien.
 

À chaque fois qu'on veut bipper l'un on bip l'autre, ça veut clairement dire qu'ils sont faits l'un pour l'autre je trouve !


Tanguy : AH ! Le meilleur couple, hyperactif et tout, déjà parti que revenu, qui font tourner la tête de tout le monde : de vraies fusées, on n'arrive plus à les suivre.
Cherry : Julius Julie ces deux prénoms sont semblables tout comme leur maison, ils sont peut-être même trop semblables.
AliciaGagne : Ce couple représente le chaos, je dis oui.
Aileen : Depuis quand il existe, ce ship ? Berk.

Résultat de la course : vous connaissez les plus grandes commères du site :)
 

Partager : Partage

Publicité - Créatures en vadrouille

 

Partager : Partage

Reportage: l'équipe de Quidditch de Poufsouffle

Aujourd'hui, la Gazette vous emmène découvrir l'équipe de Quidditch de Poufsouffle. Vaillante, brillante, sonnante, odorante, celle-ci est donnée favorite pour soulever la Coupe de Quidditch à la fin de la saison. Reportage sur le Terrain de Quidditch.

Cela fait maintenant un an et demi que l'équipe de Quidditch de Poufsouffle est dirigée d'une main de maître par la capitaine Sineah Ascott, et plus que jamais elle semble proche de la victoire. Nous avons rendez-vous sur le terrain d'entraînement pour faire plus ample connaissance.

- Nous retrouvons au micro Sineah Ascott, capitaine de l'équipe de Quidditch de Poufsouffle. Alors, miss Ascott, comment préparez-vous votre match contre Serpentard, l'avant-dernier de cette Coupe ?

- Ecoutez, je penseuh qu'il faut s'entraîner dur. Serpentard a été vaingcu successiveument par Gryffondor et Serdaigle, mais rieng ne nous dit qu'on puisse triompher d'eux facilemeng. Il faut trouver les bonnes ouvertureuhs, être offensif, savoir se démarquer dans son placemeng. Je penseuh que nous devons travailler le revers droit des batteurs, car il n'y a pas eu assez d'élèveuhs à l'ingfirmerie ces derniers jours, Madame Pomfresh a mêmeuh cru que la Coupeuh n'avait pas eu lieu.

Nous nous aventurons sur le terrain. Les joueurs n'ont pas attendu leur capitaine pour commencer à s'entraîner.

- Oui, nous sommes autonomeuhs. C'est une clé de la réussite. Collectif, mais autonomeuh. Allez, bouffez-moi Trossard.

Elle venait de parler à ses poursuiveurs, qui ne se privèrent pas et commencèrent leur danse aérienne.

- Alors là, c'est les poursuiveurs. Donc il y a Charlotte Bolton, un peu nouvelleuh mais pas trop non plus vu qu'elle cartonne. Là, le petit truc avec deux bosseuhs dans le dos, c'est le bébé de Poufsouffleuh. Il s'appelle Looedy, il vieng de débuter le Quidditch, autant dire que c'est pas une lumièreuh - dans tous les sens du termeuh, d'ailleurs. Et puis vous avez égalemeng Michael, celui qui sourit tout seul, là-bas. Normaleumeng, je suis moi aussi poursuiveuseuh, mais j'ai préféré faireuh jouer mes remgplaçangs, car oui, l'équipe est riche.

Le capitaine montra deux joueurs qui stationnaient dans les airs, juchés sur leur balai.

- Vous avez doncqueuh Cherry Oxword et Amaryllis Clifford. Pour l'instang, elleuhs fongt parties du décor, mais c'est parceuh qu'il n'y a que trois places eng poursuite.

Elle avança un peu plus sur le terrain, pour se placer juste en-dessous de deux grandes joueuses arborant une massue à la main.

- Ici, les batteuses. Bianca Gordon et Drayryfore. Ne vous méprenez pas, quand Dray rit, ce n'est pas bon signeuh. La premièreuh voit dangs ce sport un défouloir pour touteuhs les têtes qu'elle n'a pas le droit de frapper dangs le château à longueur de journée. La deuxièmeuh, c'est pareil, mais avec ses cliengts aux Trois-Balais. De plus, ce n'est ni un humaing, ni un bot, c'est un monstre.

- Un monstre, capitaine Ascott ? Comment ça ?

- Tout simplemeng, elle est ung peu douée dans tous les postes, ce qui est ung véritable atout pour l'équipeuh. Quangd je vous disais qu'elle était autonomeuh : on peut changer les joueurs à notre guise - enfing, à ma guise...

Et voici la dernièreuh : Hope Moore. Elle, ce n'est pas ung monstre, c'est le stade ingférieur : un bot.

Nous regardons avec attention la jeune fille à la chevelure flottant au vent à la manière L'OréalⓇ qui virevolte sur son balai, comme errant sans but précis.

- Elle doit attraper le vif d'or.

- Exactemeng.

La jeune fille vêtue de jaune et noir enchaînait les figures, puis soudainement fonça vers le sol avant de remonter en chandelle, virant à droite puis à gauche. Elle se rapprochait rapidement de la petite balle d'or qui filait dans les airs devant elle, puis elle la goba.

- Euh... Capitaine Ascott, est-ce vraiment nécessaire de gober le vif d'or ?

- C'est une habitude qu'elle a prise en entraîneuhmeng. Je ne peux pas l'empêcher de manger le vif d'or, du momeng qu'elleuh fasse ce qu'on lui demande. Je pense d'ailleurs à lancer uneuh pétition pour changer l'actiong "attraper" à "manger". Oui, ici c'est Poufsouffle. On mangeuh de tout : du chameau, du vif d'or... Voilà l'équipeuh de Poufsouffle !

 

Partager : Partage

Quand on sème un peu d'amour...

La fête de l’amour. Déjà, on se demande pourquoi il y a un jour pour célébrer l’amour, mais bon, il y en a sans doute qui en ont besoin. Malgré tout, il y a des avantages indéniables au fait de transmettre de l’amour et de la bienveillance aux autres, qu’il s’agisse de notre moitié, d’amis, ou même d’inconnus. Vous me croyez pas ? Pourtant, je sais de quoi je parle : j’en ai rencontré plus d’un au cours des derniers jours, en réponse de notre Saint-Valentin pédouzienne. Alors je vous embarque avec moi, voici les meilleurs avantage quand on sème un peu d’amour…

 

D’adorables surnoms


Un des avantages les plus chou, et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est placé en première position. Si vous envoyez de l’amour à un certain nombre de personnes, vous êtes assuré de recevoir au moins un adorable surnom, si ce n’est plus : les gens se sentent obligés de sortir la niaiserie pour atteindre votre hauteur. Si vous avez autant de chance que moi, vous tomberez sur des choses telles que « mon petit bouchon » (n’est-ce pas si mignon?), qui vous feront sourire et aussi un peu rire. Mais surtout sourire.

 

Des compliments à foison


Est-ce que vous vous êtes concertés pour faire monter de l’eau dans les yeux ? Parce que j’ai été servie. Passons sous silence les multiples adjectifs, certains ont frappé encore plus fort, et c’est ça qui est mignon. Parce qu’en général, quand tu envoies un compliment, tu en reçois deux en retour. Et quand tu as de la chance, tu reçois une vague d’amour avec des expressions comme « petit rayon de soleil », ou encore « trop trop trop mignonne », et ça, ça vaut toutes les Saint-Valentin du monde.

 

Des rires mérités


L’avantage, quand tu reçois plusieurs messages à l’heure, c’est que parfois il y a des pépites. Et bien que je sois friande d’articles sur des perles, certains sont au-dessus d’autre, et certains me donnent à m’inquiéter. Est-ce qu’on m’espionne, quand on me proposer de « parler des escargots », connaissant mon aventure de folie avec Hugo l’escargot ? En tout cas, certaines personnes m’ont bien fait rire, comme celle qui s’est étonnée plus que les autres de recevoir quelque chose : « je croyais que c’était comme les Cupidons anonymes ». Mais c’est ça qui fait le charme de vos réponses, et qui les rend si mignonnes.

 

Des messages surprenants


A l’inverse, il y a les messages qui font s’interloquer. Mais heureusement, ils sont minoritaires… Je n’oublierai pas de sitôt le moment où j’ai ouvert ma volière pour découvrir quelque chose comme « Joyeuse Saint-Valentin à toi aussi, mais je croyais que tu me détestais ? ». Moi qui croyais être bienveillante, c’est raté. Mais tu as eu raison, même si il vous faut savoir que je ne déteste personne (ou presque), et que même si vous n’êtes pas encore dans mon cœur, tout peut encore changer (demandez à Tanja, c’est promis). Et si vous avez un doute, prenez exemple, demandez.

 

De douces réponses


Une des meilleures choses reste tout de même le grand nombre de gifs d’animaux cutes, de cœurs, de bienveillance qui a été renvoyé en plein dans mes yeux, sans parler des quelques réactions en live que j’ai eu et qui ont fait exploser d’amour mon petit cœur fragile. Sans comptez le nombre de personnes qui ont conservé le petit badge, que ce soit en signature ou dans votre Pensine. Sachez qu’on vous a vus, et que vous avez créé un écho de « moooh » accompagnés d’un screen ou d’un pseudo dans ma discussion privée avec Alicia.

 

Des rencontres précieuses


Au final, c’est le plus important. Alors tous ceux qui ont répondu que ça les avait touché, que ça leur avait fait plaisir, qu’ils en avaient besoin, tous ceux qui ont dit merci, qui ont souri, tous ceux qui n’ont pas osé répondre ou ne l’ont tout simplement pas fait, moi je vous réponds merci d’être là pour faire vivre le site ! Et pour tous ceux qui ont répondu que l’on apprendrait à se connaître, laissez votre CV en commentaire, peut-être que quelqu’un viendra vous dire bonjour en retour.


Si je peux vous conseiller quelque chose, après avoir vécu l’expérience, c’est de ne pas hésiter à envoyer un message avec un gif de chaton et une phrase gentille aux gens, que vous les connaissiez ou non. Prenez quelqu’un sur la carte du Maraudeur, envoyez-lui quelque chose de gentil, montrez-moi la preuve et je vous ferai un cadeau.

En tout cas, la Saint-Valentin cette année m’aura montré deux choses. P12 est une communauté qui a de l’amour à revendre. Et je peux toujours compter sur Alicia pour me suivre dans mes idées. Mais au final, il n’y a qu’une seule chose qu’on doit retenir de tout ça : la Saint-Valentin, c’est commercial.

 

Partager : Partage

Witchtagram

 

Partager : Partage

Le royaume de la galère solidaire


En tant qu'élève à Poudlard, vous avez tous et toutes, forcément, une liste, même non écrite, de ce que vous aimez au château. Ou du moins, si vous n'en avez pas besoin, vous le savez bien. Mais avez-vous déjà pensé à toutes ces choses qui peuvent gâcher une journée ? Toutes ces choses qui nous pourrissent tout simplement la vie au château ? Nous savons tous que la magie c'est cool, bien mignon, bien beau. Mais Poudlard, c'est aussi synonyme de galère. Alors, bienvenue dans le royaume de la galère solidaire.

Je suis certaine - ou presque - que la première chose à laquelle vous avez pensé se trouve être les escaliers. 27/20 niveau pourrissage de vie, ça commence bien. Un dessin n'est pas nécessaire et, oui, vous avez le droit de vous demander ce qui s'est passé dans la tête des architectes au moment de pondre ce château. Dans le même temps, on a aussi les trop longs couloirs. Je suis sûr que je ne suis pas la seule à me perdre continuellement - ou du moins je l'espère -, alors vous comprendrez parfaitement à quel point le château n'a pas été construit pour les catastrophes humaines dans le domaine de l'orientation. Prenez exemple sur certaines enseignes moldues s'il vous plaît, et facilitez nous la tâche ; « Venez comme vous êtes », ou laissez nous fuir, on a pas tous la carte du château en tête.

Vous avez déjà remarqué qu'il y a beaucoup trop de salles constamment fermées ? Du moins, salles auxquelles vous ne pouvez pas avoir accès. Comment on est censé fouiller le château si on a accès à rien ? Pour l'aspect Inspecteur Gadget, on repassera.

Ce pourrait être une bonne chose si les adultes de l'école se préoccupaient un peu plus du taux d'obésité touchant les élèves. Comment est-ce qu'on est censé y échapper avec tout ce qu'il y a à manger ? Aussi bien lors des repas à la Grande Salle, que les elfes trop serviables, que la cuisine en elle-même qui s'amuse souvent à nous tenter ... Il faudra bien mettre tout le monde au régime un jour ou l'autre.

Désolé pour les concernés qui liront cela, mais dans l'élite des enquiquineurs j'ai nommé les professeurs grognons. Apparemment, il y en aurait un sacré nombre qui chercheraient à passer leurs fins de soirées en retenue en compagnie de quelques élèves qui ont eu le malheur de ne pas avoir été assez discrets. Il ne faudrait pas les incriminer non plus ces pauvres élèves, et les professeurs devraient vraiment avoir mieux à faire.

La forêt interdite. C'est clairement un dilemme cet endroit. D'un côté, vous mourrez d'envie d'aller y faire un tour, découvrir tous les dangers qui sont devenus mythiques, profiter de l'adrénaline quitte à se faire dessus pendant cette promenade. Mais de l'autre, vous avez la trouille, il fait noir (parce que oui, autant y aller la nuit pour transgresser une règle de plus), et vous ne l'avouerez jamais, mais vous avez peur du noir.

Après les professeurs, ce sont les préfets qui prennent un malin plaisir à coincer les élèves dans les couloirs alors qu'ils ne devraient pas s'y trouver. Ils font leur travail en même temps, mais ça pourrit la soirée. Il ne reste plus qu'à trouver un véritable ninja prêt à vous transmettre son art.

Et pour finir, on a les Serres de Botanique. Il y a tellement de bêtises à envisager de ce côté du château, ça fait rêver. Et pourtant, vous aviez remarqué que la professeure, Orla Lagh, avait apparemment décidé d'y camper ? Ne reste plus qu'à découvrir si c'est en raison d'un quelconque trafic tenu par la femme elle-même, ou par simple amour des plantes. En attendant, soit vous vous transformez en ninja, soit vous restez cloîtré au château.

 

Partager : Partage

La Saint-Valentin de l'équipe en musique



Regardez The Police - Every Breath You Take (Official Video) sur YouTube
 

"Every Breath you take" - The Police

J'ai passé ma soirée à épier Alicia et Looedy en train de faire mamour dans la salle de rédaction... Mais ça reste tout à fait sain, je vous rassure.

 



Regardez Lana Del Rey - Young and Beautiful (Official Music Video) sur YouTube


Young and Beautiful - Lana del Rey

Apparemment, je n'ai pas raté grand chose, Alicia a passé la soirée à méditer sur comment l'amour était temporaire, tout comme elle, et comment en fait sans jeunesse et beauté il ne lui resterait pas grand chose (ce qui est faut Alicia namour <3)

 



Regardez Tom Leeb - Mon Alliée (The Best In Me) - France ???????? - Official Music Video sur YouTube


Mon Alliée - Tom Leeb
Mais Looedy n'a rien remarqué, tout occupé qu'il était à déclamer des niaiseries à Alicia. Au moins, quelqu'un dans cette équipe a passé une Saint Valentin sans prise de tête...

 



Regardez PARODIE COVID : En confinement (La Petite Sirène) sur YouTube


En confinement - parodie La Petite Sirène
Addison avait tout prévu : bain chaud, tartinade de thon, et bien sûr, elle avait invité Disney+ et Netflix pour passer une soirée digne du confinement. De toute façon, tout le monde sait que Regé Jean Page est bien au-dessus du commun des mortels.

 



Regardez Redbone - Come and Get Your Love (Single Edit - Audio) sur YouTube


"Come and Get your love" - Redbone
Au moins, Dakota n'a pas à se casser la tête, son love n'est qu'à deux pas, elle n'a qu'à come pour le get. Qui est l'heureux.se élu.e ? Serait-ce celui qui a su conquérir son cœur à travers de longues épreuves, le fameux historien Roy Travis ?

 

 

 

IDGAF - Dua Lipa
Tanja a autre chose à faire que de pleurer sur sa solitude le soir de la Saint Valentin. D'ailleurs, elle a même trouvé le courage de se détacher de la redoutable pression sociale et a rejeté son ancien.ne amant.e... Quelle est son identité ? Nos meilleurs enquêteurs sont sur le coup.

 



Regardez Raiponce - Où est la vraie vie ? I Disney sur YouTube


Où est la vraie vie - Raiponce


Orane a choisi une autre stratégie : elle va sagement attendre en haut de sa tour que quelqu'un vienne lui passer la bague au doigt et la chaussure au pied. Si elle arrivait à se libérer de la routine, peut-être découvrira-t-elle que le caméléon de sa vie est caché sur le pot de fleur...

 



Regardez Bobby Vinton - Mr. Lonely sur YouTube
 

Mr Lonely - Bobby Vinton

Quand India ne parle pas, elle rêve à son foyer chaleureux et à des lettres remplies d'amour. Mrs Lonely trouvera-t-elle son Mr ? Peut-être est-il resté là-bas, en Italie... Dakota, des infos ?

 

 

 

 

 

Partager : Partage

Les nuances pédouziennes


Dans les couloirs du château de Poudlard12 se trouve une salle plus ou moins connue qui porte le nom mystérieux de “palette pédouzienne”. Là, les occupants de l’école peuvent décider de se réserver l’usage plus ou moins exclusif d’une certaine couleur. Mais lorsqu’on regarde ce beau dégradé sur lequel ont travaillé tour à tour les Gardiens de la section, on peut vite remarquer que se dégagent plusieurs catégories de pédouziens.

 

Ceux-là ont fait le choix de porter haut les couleurs de leur maison, en fiers représentants : Camille Dubois et Ellena Jones, en bonnes directrices de maison, n’hésitent pas à montrer l’exemple, et sont suivies de leurs esclaves acolytes… Toma Dresden a choisi un joli jaune moutarde, Tanguy Kerleal un rouge éclatant et Alaska Gump a opté pour un bleu tout doux.
Quelles qu’elles soient, ils se reconnaissent dans les valeurs de leur maison. Droits d’esprit, très fidèles, on sait qu’on peut compter sur eux en cas de besoin, à tel point que ce sont souvent des références dans leurs domaines d’expertise.

 

D’autres ne vont pas se poser trop de questions : un code couleur facile à retenir, et c’est parti. Ces personnes simples, qui se contentent de peu, n’ont pas choisi la couleur en elle-même, mais bien son code. C’est ainsi qu’on retrouve des Aaliya avec comme code 910000, des Natacha, où les 8 et les 0 s’alternent gracieusement (088080 quand même), ou des Lume qui optent pour du chiffre-lettre avec un 5E5E5E. Facilement approchables, ils ne sont pas prise de tête, donc échanger avec eux est rarement une corvée.

 

Parce que le monde est fait de barbapapa et d'arc-en-ciel, il faut s’y accorder. En bleu turquoise, rose framboise ou orange topaze, ces éternels optimistes sauront vous emmener dans un monde à mi-chemin entre le village des Schtroumpfs (ce mot a été écrit sans aide extérieure) et le pays des Bisounours avec un arrêt dans la ville des My Little Pony. Mirabelle Boutondore en fait indéniablement partie, à l’image de Charlotte Bolton et Julie Lang. La question qui se pose à présent est est-ce que vous saurez survivre à leur petit brin de folie ?

 

A l’opposé, ces rares individus ont une âme sombre digne des grands méchants de films. Et le pire ? Ils l’assument, et l’affichent. Camille Taylor, Aileen Verran, Altehir Nagini et Addison Hastings ils se reconnaissent dans des teintes semblables aux endroits où ils évoluent au quotidien… Oh wait, la moitié d’entre eux travaille à la Gazette, faut-il s’inquiéter ?

 

L’esthétique, ce grand débat qui divise les foules… C’est en tout cas le souci de ce genre de personnes. Optant pour des teintes pastelles, ce sont souvent les mêmes personnes qui passent des heures à BBcoder une signature. Peu importe le travail que ça implique, pour Kojiro, Julius, Grace ou Côme, le résultat en vaut la peine. Artistes dans l’âme, ils viennent tous les jours mettre un peu de paillettes dans nos vies.

 

Et puis il y a ceux qui s’opposent aux attendus de la société. Ces anticonformistes, au lieu de bien sagement choisir une des couleurs de leur maison, choisissent son opposé total. Bastien Morholt, ancien directeur de la maison Gryffondor, a choisi un vert Serpentard quand Marc Nissa a préféré un bleu vif digne de Serdaigle. Parlons de Bryshere Wellington, qui a privilégié du jaune au rouge de sa maison… Cela traduit pourtant aussi une capacité à s’extraire d’un cadre donné, le courage de s’exprimer sans laisser les autres nous influencer. Et ça, c’est quand même classe.

 

Partager : Partage

Au Japon aussi, HP change des vies

Spoiler :  Article version texte :
{

En ce moment, j'ai envie de voyager, mais ne pouvant pas signer d'attestation de déplacement en portoloin, je me contenterai d'une évasion par l'écriture et de vous partager ça. J’avais envie de mettre un coup de Lumos sur le parcours de la saga dans le Pays du Soleil Levant. J’aurais pu parler des chiffres de vente, du fait que le premier film soit l’un des plus gros succès dans l’histoire des salles japonaises. J’aurais pu aussi mentionner toutes sortes d’événements, comme l’avant-première de l’Ordre du Phénix à Tokyo, l’ouverture du second parc à thème Harry Potter à Osaka et du studio à venir à Tokyo, ou bien de l’exposition « A History of Magic » qui posera ses valises dans la capitale ainsi qu’à Kobe.
Mais en faisant mes petites recherches, je me suis rendu compte que le pays de Mahoutokoro avait quelque chose de plus incroyable encore à offrir. Plus qu’un parc, plus que les 19 tomes qui composent la saga au Japon : une histoire, celle d’une deuxième femme dont le succès du Survivant a changé le destin.

Yuko Matsuoka avait une carrière d’interprète de trente ans derrière elle, sans jamais avoir traduit de livre dans la langue de Murakami. Elle vient alors de perdre son mari, la laissant avec une compagnie d’édition, Say-Zan-Sha Publications, dans une situation financière catastrophique. Sans soupçonner qu’à l’autre bout de la planète, une autre femme au parcours difficile va indirectement lui tendre une main salvatrice.

En fin d’année 1998, des amis britanniques lui font découvrir le premier tome. Et, pour cette quinquagénaire très sérieuse qui n’avait jamais rêvé lorsqu’elle était enfant de faire de la magie, cette lecture est un choc. C’était différent de tout ce qu’elle avait pu lire. Elle le dévore en une nuit et veut absolument le publier sur l’archipel nippon. Une maison d’édition japonaise plus importante avait certes entamé des négociations avec Bloomsbury, mais Yuko Matsuoka n’en démord pas et contacte personnellement l’agent littéraire de J.K. Rowling. Son enthousiasme lui permettra de remporter ce qui sera pour elle une véritable pierre philosophale. L’autrice le lui confiera lors d’une de leurs rencontres : dans la vie, rien n’est aussi important que l’enthousiasme.

Elle entama ce travail de traduction avec passion. Lors de sa première lecture, dira-t-elle plus tard, elle entendait parfaitement la manière dont le japonais pouvait retranscrire l’œuvre de J.K. Rowling. Et si la langue japonaise permet plus facilement de transposer des termes étrangers que d’autres langues, il lui faut tout de même déployer des trésors d’ingéniosité pour rendre justice à l’histoire de l’Élu. L’accent provincial de Hagrid devient ainsi un accent rural japonais, tiré du dialecte de la région de Tōhoku. Les BUSE, ou OWL en version originale, sont également appelés les fukurō (traduction japonaise de « hibou »). Enfin, la version japonaise de « Vous-Savez-Qui » signifie de manière astucieuse « Celui dont nous savons tous deux que nous en parlons, mais qu’on ne peut pas mentionner ». Elle mène également un travail de recherche original, se rendant par exemple dans un hôtel britannique pour en apprendre davantage sur le knickerbocker glory, une glace mentionnée dans le livre. Le résultat final est salué par les critiques parmi les meilleures traductions existantes.

Mais ce n’est que la première étape. Une fois le livre imprimé, le combat de Yuko Matsuoka continue. C’est grâce à elle que Harry Potter à l’école des sorciers échappe dès sa sortie à la seule catégorie des livres pour enfants à laquelle on le cloisonnera longtemps dans de nombreux autres pays. Elle avait la conviction que cette histoire peut toucher des gens de tous âges, et força la main des libraires pour acquérir un stock en conséquence. Et si ceux-là exprimaient des réserves sur le succès d’un livre étranger, elle insistait davantage. Et les ventes lui donneront raison : plus de 200 000 ventes en un mois pour le premier tome, et 600 000 pour la Chambre des Secrets.

En avril dernier, la maison d’édition célébrait le vingtième anniversaire de la saga dans la baie de Tokyo, en présence de l’éditrice et traductrice historique. Yuko Matsuoka est désormais une personnalité reconnue du monde littéraire japonais. Élue femme de l’année en l’an 2000 par Nikkei Woman Magazine en supplantant de nombreuses célébrités, sa compagnie d’édition s’est largement redressée de ses épreuves passées. Elle demeure également très active dans la communauté Harry Potter et initia en 2009 une conférence à Paris sur les traductions de la saga. En compagnie de son nouvel époux, elle instille désormais un peu de Poudlard dans le château bourguignon de Saint Germain du Plain, transformé en maison d’hôtes.

J’espère que vous aurez trouvé son histoire aussi inspirante que moi : celle d'une histoire qui rencontre le destin d'une femme à l'autre bout du monde, et qui finit par voyager avec elle, au fil des mots, comme sur un Nimbus 2000.

}

 

Partager : Partage

Les statuts de sang et leurs dérivés

On est venu récemment me proposer un sujet d’article. Un sujet qui varie selon la vision des gens. Voici donc une vision parmi d’autres pour chaque statut de sang, et leurs nombreuses significations.

Pour les sang-pur, aucune question ne peut se poser. Les deux parents doivent être sorciers, aucune dérive n’est possible. Nous connaissons très bien plusieurs sang-pur de la saga que nous aimons tous, Drago Malefoy, Ron Weasley et j’en passe. Mais à P12 ce statut de sang est aussi très répandu, de nombreux sorciers viennent, en effet de vieilles familles aux traditions parfois douteuses.

Pour les moldus pas de questions à se poser non plus. Si deux parents parfaitement moldus ont un enfant moldu. C'est tout simplement un moldu à son tour. Mais nous n’allons pas nous attarder sur eux.

A l'inverse, nous trouvons les né-moldu. Les enfants dont les deux parents sont moldus, aussi appelés Sang-de-Bourbe, mais ce n’est pas un terme très flatteur. Plusieurs personnages de la saga le sont, comme Lily Evans ainsi que Hermione Granger. Et dans nos rangs il y a notre professeure d'Histoire de la Magie Charlotte Bolton (étrange n'est-ce pas ?) mais aussi Aileen Verran et bien d’autres personnes, mais je ne peux malheureusement pas tous les citer.

Nous avons aussi le statut de sang-mêlé, qui est un sorcier dont l’un des parents est un sorcier et l’autre un moldu. Bien sûr, nous connaissons Severus Rogue et Dean Thomas. Mais saviez-vous que notre Directrice Bianca Gordon aussi est de sang mêlé ?

Maintenant ça se complique : et si le parent moldu se révèle en fait être un cracmol ? L’enfant reste-t-il un sang-mêlé ou se transforme-t-il en sang-pur ? Un cracmol dont les deux parents sont des sorciers est-il un né-moldu ou un sang-pur ?

Nous avons récemment découvert le cas de la jeune Astra Graves qui s'avère être cracmol, ici même à P12 ! Mais dans la saga nous connaissons Argus Rusard qui est un bon exemple puisqu’il est soit né de deux parents sorciers, soit d’un parent sorcier et l’autre moldu (ou cracmol selon les points de vue). Et comme il travaille à Poudlard, quelqu’un dans sa famille doit être un sorcier, sinon il n’aurait pas la connaissance de ce lieu. Mais dans les deux cas, ce personnage est-il un sang-pur/sang-mêlé ou il doit être considéré comme un né-moldu ?

Et si deux cracmols ont un enfant qui a des pouvoirs magiques, comment celui-ci doit-il être considéré ? Il en va de même si sur plusieurs générations les enfants grandissent dans la tradition sorcière sans qu’aucun d’eux ne le soit. Jusqu’à ce qu’un descendant lointain finisse par l’être. On peut se poser la même question si l'enfant est issu d'un parent cracmol (d'une famille sorcière devenue cracmol avec le temps) et d'un autre parent moldu. Dans la saga, aucun cas connu n'a été répertorié mais parmi nous, sur P12, il existe surement plusieurs cas. J’avoue n’en connaitre qu’un seul pour l’instant mais peut-être qu’au détour d’une pensine j’en trouverai un jour un second. Celui que je peux vous citer est celui de Miss Evans qui a un grand-père cracmol. Et d’après ce que je sais, elle passe ses nuits à errer dans les couloirs pour savoir si les tableaux n’auraient pas des réponses…

Je pousse, certes, la réflexion un peu loin et j’espère ne pas vous avoir perdu. Mais ces questions méritent quand même d’être posées, non ? D’ailleurs, vous, quel est votre avis ?

 

Partager : Partage

K-P12

La K-Pop… A moins d’avoir vécu dans une grotte ces dix dernières années, vous ne pouvez pas être passés à côté de ce phénomène musical.

Phénomène, oui, c’est le mot : avec ses accords étranges, ses passages du coréen à l’anglais et les looks incroyables des chanteurs, on peut soit adorer, soit détester.

First, un petit background : la K-Pop, c’est la Korean Pop, soit la pop coréenne pour ceux qui considèrent l’anglais comme pire qu’une éternité à porter des claquettes chaussettes en mangeant une pizza hawaïenne. Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas un style défini de musique, mais plutôt une appellation qui regroupe toute la musique produite en Corée : on y retrouve de l’électro, comme DNA de BTS, de la pop comme les chansons de TWICE, du rap comme Blackpink, ou encore du rock comme DAY6. Fun fact, il y a même des groupes de metal coréens !

Ces quelques noms de groupes peuvent vous sembler familier, ce qui est normal, puisque la K-Pop, c’est tout un business, surtout depuis qu’il est possible de l’exporter à l’étranger.

Et à travers la musique, c’est toute l’image de l’Asie qui est vendue. D’abord, parce que des amalgames entre les différents pays asiatiques sont déjà présents en Europe (les nems vietnamiens et les sushis japonais dans les restaurants chinois tousse), mais aussi parce que la K-Pop ouvre la voie à la J-Pop ou la C-Pop, puis à tout un pan de la culture asiatique en suscitant un intérêt particulier.

Et le plus drôle, c’est de voir que, au fil du temps, la K-Pop a réussi à ouvrir la voie à cette culture dans notre cher château. Vous avez peut-être vu apparaître des traits asiatiques en scrollant les topics : Chungha, égérie de Hae Xiao, Jennie pour Melinette, Joo-Hyun de Cherry Oxword, ou bien Kim Dahyun pour ce qui est de l’humble auteure de cet article, qui sont toutes des chanteuses de K-Pop.

Après la musique vient la littérature : la boutique d’Andreas DiCastello porte le nom d’une série de mangas japonais appelée en français “L’Attaque des Titans”. Familier ? C’est tout à fait normal, elle a connu un énorme succès dans le monde entier.

Et c’est pas fini ! Dans les pensines ou les RPG, on peut voir apparaître des caractères indéchiffrables pour un oeil non-entraîné (mon vocabulaire en chinois s’arrête à dire que ma famille compte mon père, ma mère, mes X petites soeurs et moi), voire même des dialogues dans ces langues qui tiennent plus du mythe que de la réalité.

Quelle est la prochaine étape ? Faut-il se préparer à voir P12 devenir un site entièrement dédié à la K-Pop ? Verra-t-on un jour l’avènement de K-P12 ? Seul l’avenir nous le dira...

 

Partager : Partage

Publicité - L'architecture recrute

Partager : Partage

Détox, il faut qu'on parle.

 

En bonne loutre d’intérieur, qui passe bien trop de temps derrière ses différents écrans, j’ai décidé de vous parler aujourd’hui de la détox digitale. Et également la détox pédouzienne.

Il ne vous est jamais venu à l’esprit que vous passiez trop de temps à surfer sur internet, à scroller Witchagram et de nombreux autres réseaux sociaux ? Ou bien vous vous êtes peut-être déjà senti lassé, fatigué ou juste une envie de commettre un meurtre ou vingt ? Si cela vous est déjà arrivé, pourquoi ne pas penser à la détox digitale ?

KESAKO ?! Une détox digitale a pour but de vous permettre de respirer, de laisser vos appareils loin de vous le temps de vous reposer pour repartir du bon pied ! Rien de plus simple (non c’est très difficile) : on se sépare de nos téléphones, ordinateurs, tout ce qui possède un écran, bref tout ce que vous avez tout le temps sous la main qui est presque greffé à votre corps, vous savez bien de quoi je parle. Le temps d’un moment on prend soin de soi.

Et cela vaut également pour Poudlard12. Il arrive bien souvent que des membres donnent trop, en fassent beaucoup, se donnent corps et âme dans le site, que ce soit par leurs participations ou parce qu’ils ont un grade, parce qu’ils mettent en place un projet colossal et ont l’envie de bien faire les choses également. Mais bien souvent, on arrive très facilement à ce besoin de souffler un grand coup parce que trop c’est trop. Et pour éviter le drame et accidentellement (je dis bien accidentellement) tuer un élève ou deux, deux options. On continue comme si tout allait bien en devenant aigri, rabat-joie, flemmard et honnêtement pas très sympathique parfois, ou on prend un temps pour soi et on va voir ailleurs, loin. Genre, on quitte le bateau de P12. Du moins pour un temps. Même si ce temps est court, de quelques jours à plusieurs mois, parfois partir permet de mieux revenir et de se sentir bien mieux, c’est la détox pédouzienne.

Et vous, quelles sont vos méthodes pour souffler quand vous en avez marre ?

 

Partager : Partage

Une journée en salle de rédaction

 

L'équipe qui arrive :



Ce que trouve Tanja en arrivant avec un peu de retard :



L'équipe qui se met au boulot :



Sauf Alicia distraite par Addison :



Quand Addison commence à parler de Uno :



Une fois qu'elle est calmée :



Et la voilà qui recommence :



L'équipe qui essaye de se reconcentrer :



Quand on se rend compte qu'il n'y a que 28 jours en février :



Quand tu vois Addison écrire 46 articles en 1 mois :



Et que tu galères à en écrire 3 :



Aileen quand elle arrive :



Et quand elle découvre qu'elle est arrivé chez des givrés :



Mais quelques jours après :

(Qui disait que la givritude n'était pas contagieuse ?)


L'équipe qui boucle l'édition :



Mais qui se rappelle que le mois de Mars commence :



 

Partager : Partage

Witchoscope

 

Spoiler :  Article version texte :

{
A la Gazette, nous ne lisons pas l'avenir dans les feuilles de thé mais plutôt dans les grilles, car votre astrologue préfère cette façon de faire bien plus sympathique.

Les deux premiers mots que vous découvrirez dans la grille suivante seront ce que va vous apporter ce dernier trimestre de l'année scolaire :

Dans grille suivante, les astres vous diront avec quels pédouziens vous allez faire des merveilles, les deux premiers noms que vous verrez.

Alors, quels sont vos résultats ?
}

 

 

Partager : Partage

Par delà les pages - La famille

On (enfin mon manuel de littérature anglaise) décrit Harry Potter comme un bildungsroman, ou un roman d’apprentissage, au même titre que Le Rouge et le Noir, ou Oliver Twist.

Et ce qu’on peut remarquer, c’est que beaucoup de héros de ces romans d’apprentissage sont rémi sans famille. Est-ce réellement important ? Oui, sans aucun doute. Parce qu’une personne se construit avant tout grâce à sa famille.

Dans le cas d’Harry Potter, on retrouve très tôt cette idée de famille : Harry n’en a plus, si ce n’est les Dursley, qui sont dès le premier chapitre présentés comme terribles. Dans un monde magique, avoir affaire à des personnes aussi réelles, c’est rarement un plaisir… C’est là que débarque notre cher Hagrid qui vend au petit Harry le rêve d’une nouvelle famille, à Poudlard, et avec elle la notion de ressemblance.

Et c’est là que ça devient intéressant. Parce que dans les maisons de Poudlard, on croise des individus qui se ressemblent. Et, au final, c’est la famille qui lui ressemble que choisit Harry.

Pourquoi ce choix ? On peut se demander s’il n’y a pas un lien avec l'acceptation, la tolérance dont fait preuve Gryffondor, et Poudlard en général. Quand chez les Dursley Harry était caché et exclu, comme une honte, il peut en Ecosse s’assumer pleinement sans jugement derrière, et s’épanouir.

La valeur de la tolérance, elle est introduite par un personnage bien précis, et son opposé total : Ron Weasley et Drago Malefoy.

Leurs familles sont très présentes tout au long de la saga, et s’opposent totalement. On peut citer en premier lieu la façon qu’ont les Malefoy de traiter les Weasley de “traîtres à leur sang”, ce qui démontre un certain décalage idéologique. En effet, les Weasley représentent tout ce que le monde magique a à offrir de positif : une grande famille où tout le monde s’entend, avec une maison hétéroclite où les poêles se lavent toutes seules, c’est un petit peu le rêve de Harry.

Les Malefoy incarnent le contraire des valeurs des Weasley : l’admiration que ressent Drago pour son père (qui en entendra parler) ne compense pas la peur qu’il lui inspire aussi. En suivant ses pas, il méprise les Nés-Moldus, et en général ceux qui ne lui ressemblent pas. Entre la passion de M. Weasley pour les Moldus et ce rejet total de toute différence, on voit se dessiner tout un spectre de tolérance, sur lequel se place JK Rowling en nuançant et en mettant en avant différents personnages.

A travers la saga, les différents types de famille qui sont rencontrés permettent d’introduire des valeurs définies, questionnant parfois des sujets d’actualité, comme on a pu le voir avec la polémique autour des propos transphobes de l’auteure courant 2020.

 

Partager : Partage

Ecrire, écrire, mais quoi ?

Entrer dans l'équipe de la Gazette, d'accord, c'est bien. Mais après ? Bonne question, et je n'ai toujours pas trouvé de réponse. On m'a dit de chercher de l'inspiration et d'écrire des articles avant la date limite. Je veux bien, mais ça se cherche où l'inspiration ? Parce que c'est bien gentil, mais on ne trouve pas de mode d'emploi, nul part, et c'est bien dommage. 

Du coup, je me suis mise à chercher dans des cartons. Après tout, tout ce qu'on perd se trouve bien quelque part, alors pourquoi pas dans les cartons ? Cela équivaut, non pas à des heures de souvenirs retrouvés et tous poussiéreux qui ne serviront qu'à vous faire perdre du temps, mais bel et bien à du changement, chercher à retrouver de ces choses qui donnent une impression de renouveau. Ça revient à s'ouvrir au monde extérieur et aux idées environnantes qui pourraient apparaître en plein moment d'égarement, c'est-à-dire, dans les cartons. Ou, autrement dit, une balade de grand-mère dans le petit parc non loin de chez vous pour digérer devrait faire l'affaire. 

Si jamais vous n'habitez pas près d'un parc, ou qu'il vous semble trop loin pour vous donner la peine de marcher, même quelques minutes (on se comprend entre flemmards), vous pouvez toujours faire appel au génie qui sommeille en vous. Alors non, nous n'avons pas tous la chance d'en avoir un à nos côtés, mais vous pouvez toujours essayer d'y faire appel. Résultat non garanti, mais qui ne tente rien n'a rien. Et au pire, vous pourrez toujours consulter la voyante du quartier qui prend son aise au marché du dimanche. Ça reviendra au même. 

S'il existait un mode d'emploi pour la recherche d'inspiration, il est absolument certain que la douche y figurerait. Je ne vais pas vous faire un dessin, ce serait inutile puisqu'il vous suffit d'arrêter de chanter et de laisser libre court à votre imagination. La douche c'est le moment idéal pour faire marcher son cerveau sans qu'il ne décide de faire une sieste en retour, et je suis certaine que c'est prouvé scientifiquement, ou ça devrait. Encore faudrait-il réussir à arrêter de chanter, du moins, si on peut vraiment appeler ça du chant. 

Sinon, vous pouvez toujours envisager d'y réfléchir en pleine insomnie. C'est un mal pour un bien, en soit, puisque la nuit porte, apparemment conseil, espérons que les insomnies comptent dans ce cas, et cela ne pourrait être qu'utile. Pour les chanceux qui n'ont pas droit à ces insomnies - ou ceux qui hibernent trop souvent  - j'espère pour vous que vous pourrez vous rabattre sur d'autres idées. Sinon, c'est bien dommage, quoique tant mieux pour vos nuits.

La liste du mode d'emploi arrive à sa fin, et la dernière proposition est plutôt cruelle, sauf si vous n'avez rien à faire d'autre de vos journées. Vous pouvez toujours vous asseoir face à votre parchemin, une plume en main, et désespérer en silence en attendant que l'inspiration ne décide de montrer le bout de son nez. Si aucune autre des propositions n'a fonctionné, il va peut-être falloir commencer à penser à tenter de ne rien faire, et juste attendre. Soyez patients, peut-être qu'elle aura pitié cette fichue inspiration.

Et si ça ne fonctionne toujours pas, vous pourrez toujours écrire un mode d'emploi.

 

Partager : Partage

Les aventures de papy Trossard: Rencontre avec Hope la loutre

Vous avez hâte de rentrer, l'histoire avec Looedy le chameau est toujours dans votre tête et, depuis, vous réclamez une autre histoire à votre papy : il vous a promis une autre histoire ce soir. Vous vous empressez donc de rentrer et vous asseyez à table en l'attendant. Un peu plus tard, Papy Trossard entre et s'assoit, il commence alors à parler.

Papy Trossard : Bonsoir mes enfants, votre journée s'est bien passée ?

Vous et vos frères et sœurs : Oui Papy !

Papy Trossard : Alors ce soir je vais vous raconter mon histoire avec une loutre hors du commun, ma rencontre avec Hope la loutre !

C'était lors d'un de mes voyages, j'étais parti en France, dans une ville où le fromage est roi, le roquefort plus spécifiquement. Je roulais vers la campagne, tout était vert. A un moment le vert était si intense qu'il me faisait mal à la tête et je me suis arrêté près d'une étendue d'eau. Je me lavais le visage quand j'ai entendu un gloussement. J'ai alors demandé s'il y avait quelqu'un, la seule réponse que j'ai reçu fut un "tamer". J'ai reculé un peu, regardé à droite et à gauche et ne voyais rien. J'ai commencé à me demander si je ne m'imaginais pas des choses, mais j'ai entendu un deuxième gloussement. J'ai alors eu l'idée de sortir un bout de roquefort : dès que je l'ai sorti, une loutre s'est jetée sur moi et a avalé le bout de roquefort. Je lui ai demandé : qui est-elle ? Elle me répondit que son nom est Hope. Après avoir entendu un chameau parler, je n'étais plus étonné de voir une loutre le faire.

On commença à discuter, elle répétait très souvent "tamer", ce qui avait le don de m'énerver, mais c'était une gentille loutre. On a discuté pendant quelques minutes, je réussissais à l'amadouer avec du roquefort. C'est alors que, pendant qu'elle avalait un morceau plus grand qu'elle, je me jette sur elle et la capture.


Feozard : Mais pourquoi t'as fais ça ?

Looedy le chameau (depuis le jardin) : IL VEUT TOUJOURS TOUT BOUFFER !!!

Papy Trossard : Looedy vous a répondu, je voulais goûter de la viande de loutre ! J'avais donc capturé Hope la loutre, je la mis dans mon coffre et la transportai dans un endroit bien loin. Mais quand j'ouvris le coffre, elle me sauta dessus et me mordit ! Elle me rappelait Looedy le chameau pour être honnête, aussi insultante, drôle et bagarreuse. Après avoir vu à quel point elle se battait, j'ai décidé de ne pas la manger. Elle avait un caractère bien trempé pour une loutre. Je me demandais alors si je pouvais l'apporter chez moi pour tenir compagnie à Looedy le chameau, elle accepta mais une fois chez moi, ça a mal tourné. Vous connaissez le combat de Godzilla et King Kong ? Et bah c'était pareil mais version miniature, ils se battaient tellement que la maison ne ressemblait plus à rien, le seul endroit intact était la cuisine mais ils avaient vidé le réfrigérateur. À cette époque, je venais de rencontrer Mamie Youpi et on voulait emménager ensemble alors imaginez le bazar ! Je décidai donc de renvoyer Hope la loutre en France. Une fois relâchée, elle gloussa et me cria "je t'ai bien eu espèce de chameau !", elle m'avait sûrement confondu avec Looedy le chameau.

Looedy le chameau : ON NE PEUT PAS ME CONFONDRE AVEC UN MOCHE COMME TOI !

Papy Trossard : PARCE QUE T'ES BEAU TOI PEUT-ÊTRE ?

Liam : Calmez-vous Papy Trossard, ce n'est pas bon pour votre cœur tout ça.

Papy Trossard : T'as raison mon petit Liam, bon bah c'est la fin de l'histoire mes chéris ! À bientôt pour une nouvelle histoire palpitante.

 

Partager : Partage

- page 1 de 2

© 2009-2019 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear