La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

1 avr. 2024

La petite bibliothèque de Cookies

Ce mois-ci un concept un peu différent pour la petite bibliothèque animée habituellement par Nausicaa. La Gazette des Poissons oblige, il fallait que l'on vous propose, chers lecteurs, des ouvrages en accord avec la thématique. Nous vous souhaitons une belle découverte et n'hésitez pas à donner vos avis sur les écrits. Bloup bloup !

 



Un livre idéal pour les enfants que j'apprécie particulièrement en cette saison... On suit l'aventure d'un poisson qui se pense très beau. D'ailleurs, si vous ne pouvez pas vous l'offrir, vous pouvez au moins suivre l'histoire dans la lecture du soir sur TubeYou !

 



Je suis un petit elfe timide, alors cet album est forcément devenu l'un de mes préférés dès sa sortie il y a quelques semaines. 
Une très belle histoire sur la timidité des enfants grâce à Maurice, ce petit poulpe-parapluie au nom et à l'apparence trop mignonne. À lire dès 3 ans !




Dans cet album, le capitaine Fiche nous embarque dans un merveilleux voyage jusqu'aux tréfonds des océans. Grâce à lui, le lecteur est invité à découvrir des espèces réelles, telle que le calmar géant, mais également des créatures imaginées par l'auteur telle que le rouge-gorge des mers ou l'éponge-lampadaire. 
Un album très drôle à lire à partir de 3 ans ! 





Rien que le nom de la maison d'édition est incroyable... Poulpe Fictions. Cette maison d'édition de romans pour les enfants de 8 à 13 ans est une vraie mine de lectures déjantées et totalement loufoques.
Caviar poisson star est de celles-ci. Nous suivons l'incroyable histoire de Goldy, poisson de la grande star Miss Silver, qui se retrouve dans une famille banale qui le renomme Caviar. L'horreur ! Vous imaginez si je changeais de maitres et qu'on m'appelait Macarons à la place de Cookies ! En tout cas, ce poisson va tout faire pour retrouver la célébrité. 
À lire à partir de 9 ans pour un grand moment de rigolade.

 

Merci d'avoir suivi cette sélection sous-marine et à bientôt pour un nouveau numéro de la petite bibliothèque !

 

Partager : Partage

Publicité - L'instant blagues

 

Partager : Partage

Les bonhommes qui lancent des sorts sur des bidules

Jeune garçon de 10 ans tout timide avec des rêves plein les yeux aussi pur que de l'eau de roche. C'était moi, le poisson clown. Pourquoi cette appellation ? Parce que je faisais en sorte de cacher mon mal-être derrière l'humour et à vrai dire ça marchait bien ! Pas de questions dérangeantes pour lesquelles les enfants ne voulaient pas entendre les réponses. Encore une journée pour laquelle j'allais subir. Des moqueries, des insultes, des bousculades. J'étais étrange, à part, dans ma bulle mais c'était ma seule protection. Mes parents ne comprenaient pas pourquoi je m'enfermais à ce point. Tu m'étonnes ! Va dire à tes parents que tu subis des violences sur un lieu d'apprentissage. Un beau jour, le gros Brutus de Johnny me bouscula pour la énième fois. Une colère sans limite m'envahit et je le projetai sans aucun contact physique au sol. Encore une étrangeté commise à mon actif. Quelques jours plus tard, je reçus une lettre virevoltante amenée par une chouette. Il y avait une insigne "Poudlard12". Étrange. Miss Flame me faisait confiance. Pour une fois, il voyait une porte de sortie qu'il n'hésita pas à emprunter. Mes parents se posaient beaucoup de questions mais ils voyaient surtout que c'était pour moi l'occasion de vivre une nouvelle vie. 

 

Jour du départ. Je ne savais pas à quoi m'attendre et c'était frustrant mais de toute manière j'avais tellement de pensées négatives qu'il fallait que je sorte de là avant de faire une bêtise. Lorsque vous voyez un seul et unique échappatoire vous y allez. Lorsque j'arrivai, accompagné de mes parents, près du "Poudlard12 express", je me demandais bien ce qu'il avait de si particulier. À ce moment-là, quand on me regardait, on pouvait distinguer un petit bonhomme avec une grande valise. Aucune confiance en soi, meurtrie par son passé douloureux. Mon regard croisa celui d'une petite blonde qui n'était pas plus vaillante que moi. Les relations avec les autres humains c'était pas mon fort mais bon, il fallait bien que ça change. Je pris mon courage à deux mains pour lui toucher un mot : "Salut". Elle me sourit : c'est un signe positif ça non ? Je fis donc le trajet avec elle, cette jeune énergumène n'arrêta pas de parler. Au moins, ça faisait de la compagnie. Je savais tout sur son hamster, Henri et ça me faisait sourire. Une dame avec un chariot machiavélique vint nous voir pour nous proposer des étrangetés "patacitrouille", "chocogrenouille". Mais qu'est-ce que cette diablerie ? "Je voudrais juste un bout de chocolat blanc s'il vous plaît, Madame". Pas de réponse, un regard détaché, la vieille dame tourna les talons. Qu'est-ce que j'avais encore dit... Cela faisait bien rire Mathilde, assise à côté de moi. 

 

Arrivée à quai. Tout le monde descendit du train à une vitesse impressionnante. Les gamins, accompagnés de leur valise, fonçaient sur les murs et disparaissaient. Mes yeux écarquillés, je regardais avec stupéfaction la scène. Ma vision me faisait défaut ? À priori non puisque c'était à mon tour. Je pris mon nez lent et je courus le plus vite possible vers le mur en pensant à la seule chose positive qui me vint à l'esprit sur le moment : Henri le hamster. Mais où est-ce que je suis ? C'était le néant le plus total pour moi. Arrivé de l'autre côté, je vis des choses encore plus désarmantes. Des adultes qui tenaient des bouts de bois et qui lançaient des "sorts" c'est ce que j'ai entendu comme terme. 


Les bonhommes qui lancent des sorts sur des bidules. 
Histoire à suivre...

 

 

Partager : Partage

Blagues et poissons d'Avril

 

Les poissons d'avril ! Un très vaste sujet, qui me paraît bien difficile d'aborder en un seul modeste article. Mais, soyons fous et tentons le coup ! Je vous emmène avec moi. Prenez vos cannes à pêche, vos appâts et un panier-repas, et vous serez prêts ! Votre panier-repas, ne l'oubliez surtout pas, ou bien je vous assure que vous viendrez à le regretter par la suite.

Lorsqu'il est question de pêche, la première chose que l'on doit considérer est le lieu. Tout d'abord, préférez un lieu avec de l'eau, car cela simplifiera réellement la suite de vos aventures. Je vous conseille plus précisément un plan d'eau, ou une crique où la mer sera assez calme, cela vous évitera de subir les aléas d'un océan enragé. Et, le plus important dans tout ça, c'est d'avoir un coin d'ombre ! Cela vous permettra de ne pas avoir trop chaud en ce mois particulier, et surtout de mettre votre panier-repas à l'abri ! Les rayons directs du soleil vont rapidement faire fondre vos chocogrenouilles !


Puis, il est temps de se jeter à l'eau. Enfin, stop ! Façon de parler évidemment. Pour ceux qui viennent de plonger, je vous demanderai de sortir de l'eau immédiatement. Pour les autres, vous pouvez prendre votre canne à pêche, et commencer à observer vos appâts. Posez-vous une première question : quels poissons vais-je pouvoir pêcher. Heureusement pour vous, j'ai pris le temps de me renseigner. Aujourd'hui, concentrez-vous donc sur :
 

  • Le thon. Commençons par un poisson usuel. Assez connu, souvent dans vos assiettes, c'est quelque chose de très utile à reconnaître au quotidien, même s'il y en a beaucoup de différents. Il y a le ton dramatique, le ton humoristique de tonton, le ton épique, et puis le ton de quelqu'un qui se fou de toi en détournant le sujet au fur et à mesure.
     
  • La vieille. Alors, avant que vous ne vous fassiez de fausses idées, je parle ici évidemment du poisson ! On ne touche pas à McGonagall ! Ce poisson sera parfait pour progresser en pêche. J'ai confiance en vous, et après moult essais, vous arriverez sûrement à en pêcher une ! Pour cela, je vous conseille d'utiliser des leurres souples, et plus précisément : "les leurres effilés, les craws ou les shads munis d'un petit paddle". Je vous laisse faire vos essais, car je n'ai pour l'instant pas réussi à attacher mon paddle à ma canne à pêche.
    Si vous n'avez finalement pas réussi à en pêcher une, ce n'est pas grave, passez à la suite ! Et, si vous avez réussi, c'est de toute façon absolument abject en poisson, votre repas de ce soir ne se révélera pas forcément merveilleux...
     
  • Le Calamar. Ou le Calmar. C'est exactement la même chose, si vous êtes aussi dégourdi que moi et que vous ne le saviez pas. Vous permettant encore de travailler sur votre technique, le calamar sera parfait ! Et, cette fois-ci, fris en beignet, vous devriez avoir de quoi vous régaler ! Ah, et petit détail. Pour ceux qui ont choisi de pêcher le long du lac noir, il paraît qu'il y en a un particulièrement gros, faîtes attention ! Ah, trop tard ?
     
  • Votre voisin. Et oui ! S'il est né entre le 20 février et le 20 mars, je vous annonce que c'est un poisson, et un bon ! Si toutes les options au-dessus n'ont pas réussi à vous convaincre, celle-là est la bonne ! Ce sera plus simple... ou non, selon le caractère.


Pendant votre journée qui sera bien chargée, n'oubliez tout de même pas de faire une petite pause pour déguster votre panier-repas ! Avec cela, aucun doute, tout sera parfait !

PS : Les connaisseurs l'auront peut-être remarqué, tous les poissons cités se pêchent en septembre, et non pas en avril. Poisson d'avril (aa)

PPS : Pour les très connaisseurs qui ont peut-être été amenés à verser quelques larmes de désespoir devant cet article, sachez que je n'ai jamais tenu la moindre canne à pêche dans ma main. Il est donc possible qu'il y ait de petites et futiles erreurs de techniques. Mais tout de même, donner des conseils sur un sujet que l'on ne maîtrise pas du tout, il n'y a rien de mieux.

 

Partager : Partage

S'il vous plaît dessine-moi un poisson

 

Bonjour à tous les adeptes de la Gazette du Sorcier Poisson !

Plongeons ensemble dans les profondeurs mystiques de Poudlard 12, où les dessins des poissons éblouissent et captivent.

 

 

Comment ça ils sont trop beaux pour avoir été dessinés par nous ? Vous n'aviez qu'à suivre les différents portoloins ! (clic sur chaque poisson pour accéder aux différents dessins)

 

 

 

Partager : Partage

18 mars 2024

Éditorial

Partager : Partage

Qui sont nos candidats ?

















 

Partager : Partage

Interviews de candidats



Vous êtes curieux de découvrir ce que pensent les différents candidats au titre ? Voici leurs différentes interviews, réalisées à l'occasion de la seconde épreuve par le meilleur journaliste du pays : moi-même, Colin Crivey. Eh oui, il est parfois difficile de savoir quoi voter quand l'heure arrive, mais cette année, pas de panique : fiez vous à leurs pensées les plus profondes...

Les notes du jury seront données dans le détail des notes, lors de l'annonce des résultats finaux du concours.



Quelles sont les qualités primordiales pour être le ou la représentant.e de Poudlard ?

CARTER : Si certains vous diront qu'il est important de représenter toutes les maisons ainsi que leurs différents traits, je ne suis pas du tout d'accord. Un Mister Poudlard se doit d'être supérieur aux autres, d'exceller dans tous les domaines et de représenter l'élite de l'école. Mon charisme est indéniable, et ce que certains appellent de la vanité, c'est simplement de me reconnaître à ma juste valeur. Et ma beauté on en parle ? Il n'y a pas plus Mister Poudlard que ça.

SIXTINE : Je pense que la loyauté, l’intégrité et la persévérance sont des qualités primordiales pour représenter Poudlard.

JULIEN : Je dirais qu'il faut être apprécié du plus grand nombre mais aussi savoir porter les valeurs partagées par le plus de pédouziens.

ALICE : Selon moi, les qualités primordiales sont l’impartialité, la sagesse, l’ingéniosité et l’ouverture d’esprit.

MATTEO : Je pense qu'une des premières qualités nécessaires pour pouvoir représenter Poudlard est l'ouverture aux autres. Si l'on cherche à représenter Poudlard, c'est pour être au service de l'école, au service de son rayonnement et non pour son petit plaisir individuel, et à travers Poudlard c'est la volonté de représenter tous les élèves et professeurs de toutes les maisons et donc de participer à la bienveillance qui est le propre de notre école. Au-delà de cette première qualité, il y a également la soif de connaissance : l'école est le lieu du savoir, de la découverte, de l'innovation. Pour être un digne représentant de Poudlard, il faut cette envie de toujours progresser dans la découverte de la magie et du monde magique, et avoir de l'audace, l'audace de tenter des choses nouvelles, d'être soi-même.

OCTAVIA : Plusieurs qualités entrent bien sûr en compte mais il y en a certaines qui sont, comme vous le dites, primordiales.
Selon moi, avoir des bonnes manières est primordial (polie, amicale, courtoise, chaleureuse, souriante). Ceci est la base même d'un savoir-être nécessaire pour être le représentant de Poudlard. Aussi il faut avoir une bonne culture du monde magique et du château car, pour le représenter, il faut aussi le connaître !

EDEN : Du courage, pour représenter devant tous notre belle école ! De la combativité et de la créativité, pour se démarquer des autres.


Si la Gazette du sorcier sortait un article en votre honneur, quel en serait le titre ?

CARTER : Ça dépend si l'article tient à me flatter ou à parler contre moi. Voici donc deux idées : « Au-Delà des Apparences : Carter Spall, un demi-vélane aux nombreux secrets ? » ou « Carter Spall : Nouveau bachelor trop sexy fait tourner les têtes à Poudlard ! »

SIXTINE : Sixtine St.James : la danseuse étoile la plus talentueuse de sa génération.

JULIEN : Je n'ai pas réellement d'idée. Peut-être que ça pourrait être : un rouge et or à l'écoute.

ALICE : Quelque chose de simple : Le nouveau visage pédouzien de 2024.

MATTEO : Si la Gazette du sorcier sortait un article en mon honneur, à la suite de ma victoire aux MMP12, le titre pourrait être "Une jeune pousse au firmament" puisque je ne suis qu'un élève de première année.

OCTAVIA : J'en serai vraiment très flattée et je pense que le titre serait "L'élégance du vampire".

EDEN : Pour reprendre un phénix en chocolat que j'ai reçu cette année, je dirais "La femme aux multiples talents" !


Vous avez le choix entre venir en aide à un botruc ou un.e camarade d'école. Qui choisissez-vous ?

CARTER : Ça dépend le camarade d'école, mais probablement le Botruc. J'ai une passion pour les créatures magiques et ils sont bien plus fragiles qu'un sorcier. Ce sont des créatures qu'il faut protéger et auxquelles on doit prendre bien soin. L'élève n'avait qu'à faire attention à là où il marchait. Bref, un jour, je vais avoir mon propre refuge pour prendre soin des créatures et les réhabiliter dans la nature. En plus d'avoir un travail prestigieux, bien entendu. Ce n'est qu'un passe temps !

SIXTINE : Ça dépend du camarade ? Non, plus sérieusement, pourquoi choisir ? Je pense être suffisamment futée pour réussir à sauver les deux d’une façon ou d’une autre.

JULIEN : Je pense que je choisirais le botruc car je fais confiance à tous mes camarades pour leurs capacités à se sortir des pires situations par leurs talents.

ALICE : Bien que j’aimerais ne pas avoir à choisir tout court, je choisirais le Botruc. Je préfère être entourée d’animaux que d’êtres humains.

MATTEO : J'aime beaucoup les botrucs, mais je viendrai en priorité en aide à mon camarade d'école. Tout dépend cependant de la nature du problème et de la possibilité ou non d'aider les deux. D'une part, je pense que les sorciers sous-estiment souvent les capacités des créatures magiques parce qu'on a une vision de dominants. Deuxièmement, l'école nous unit et nous rassemble autour de valeurs communes même s'il y a des nuances dans chaque maison et je ne me verrai pas abandonner un de mes camarades dans le besoin.

OCTAVIA : Le choix est assez difficile entre les deux car mon altruisme me pousse à aider un camarade d'école et mon amour des créatures me pousserait à aider le botruc. Le choix est cornélien ... J'ai envie de répondre les deux bien évidemment mais je pense que je choisirai de venir en aide à un camarade, quel qu'il soit. Après tout, il faut savoir soutenir ses camarades.

EDEN : J'aurais tendance à dire le botruc. Les créatures magiques et les animaux en général sont si purs.


Pour devenir Miss ou Mister P12, on vous demande de faire le plus gros sacrifice de votre vie. Quel serait ce sacrifice ? Seriez vous prêt à faire ce sacrifice pour gagner ?

CARTER : Le plus gros sacrifice de ma vie ? En voilà une question intense. Je dirais que ce sacrifice serait d'abandonner la magie et d'aller vivre chez les Moldus. Être conscient de ce monde fantastique et de ne pas pouvoir en faire parti est, à mes yeux, la pire chose qu'il peut arriver à un sorcier. Dans tous les cas, non. Devenir Mister P12 ne vaut pas ce sacrifice. Après tout, ce n'est qu'un titre qui affirmera simplement ce que l'on sait déjà ; ma supériorité. Néanmoins, la couronne serait bien élégante au-dessus de ma tête.

SIXTINE : Le plus gros sacrifice serait certainement de mettre fin à ma relation avec Keith. Et je ne le ferais pour rien au monde, donc pas non plus pour être Miss P12.

ALICE : Je ne ferais aucun sacrifice pour ne pas risquer d’être contraire à mes valeurs, encore moins dans le but de gagner. Je resterai moi-même, quoi qu’il en coûte.

MATTEO : Je pense qu'il y a deux sacrifices aussi importants l'un que l'autre pour Matteo : ne plus voir sa grand-mère à qui il est très attaché et renoncer à sa soif de connaissance. Je n'ai ni envie de renoncer à la personne dont je suis le plus proche depuis toujours, ni envie de renoncer à la possibilité d'apprendre le plus de choses possibles pour un titre. D'autant plus que renoncer à la connaissance pour devenir Mister Poudlard me semblerait assez paradoxal car le propre de l'école est de permettre aux élèves d'avoir accès dans les meilleures conditions aux savoirs.

OCTAVIA : Le plus gros sacrifice de ma vie serait de voir disparaître mes grands-parents. Ils sont la dernière famille qu'il me reste, je suis orpheline. Donc je vais vous avouer, peut-être à tord et au risque de perdre la couronne, que non je ne serai pas prête à faire ce sacrifice pour remporter la victoire. La famille est trop précieuse !

EDEN : Mon plus gros sacrifice ? Ma soeur Heather. Et je ne serais clairement pas prête à la sacrifier pour obtenir une couronne. La famille avant tout !


Si un Épouvantard devait vous faire face, il se transformerait en quoi ?

CARTER : Une question bien personnelle qui ne vous regarde pas ! Dans l'esprit du jeu, je vais vous accorder une réponse. C'est mon propre reflet qui me hante ; une pâle copie de moi-même transformée par la magie. Bref, que je devienne comme ma demi-sœur Alanna Spall. Cruelle, misérable et morte seule. Chose qui n'arrivera pas et question qui m'embête !

SIXTINE : En araignée ou en Accromentule. CRISE DE PANIQUE ASSURÉE.

ALICE : Ce serait une autre version de moi-même. Une mauvaise version qui ferait du mal aux gens.

MATTEO : Si un Épouvantard devait me faire face, il se transformerait en une foule de jeunes gens menaçants cherchant à m'étouffer et à me séparer définitivement de ma grand-mère.

OCTAVIA : Sans hésitation, l'épouvantard se transformera en cadavre sanguinolant avec une marque de morsure dans le cou. Cette dernière précision est la plus importante car ma plus grande peur est perdre le contrôle de ma nature de vampire et d'attaquer une personne, voire même de la tuer... Ce serait terrible... Je ne sais pas comment je pourrais surmonter cela. Pour le neutraliser, je pense que j’essayerais de le changer en drag queen !

EDEN : En araignée ! Brrrr, je crâme mon dortoir, clairement.


Il est important de tenter de déceler la part de magie noire en vous. Quel est l'horcruxe qui vous parle le plus ?

CARTER : Je suppose qu'on parle ici des horcruxes de Voldemort ? Si c'est le cas, je choisirais le diadème de Serdaigle. Pas seulement parce que c'est l'emblème de ma maison, mais aussi pour le pouvoir qu'avait l'objet. Mettre une partie de son âme à l'intérieur d'un objet qui provoque l'intelligence, il n'y a rien de plus beau et de plus poétique.

SIXTINE : Le diadème pour ce qu’il représente : Le pouvoir, la sagesse, les connaissances, l’héritage, la lignée et la classe.

JULIEN : L'horcruxe qui me parle le plus c'est le diadème de Rowena Serdaigle.

ALICE : J’aimerais que ce soit quelque chose qui se trouve et se brise facilement. Un verre par exemple.

MATTEO : L'horcruxe qui me parle le plus dans ceux qui ont été créés est la bague des Gaunt, pour deux raisons : Tout d'abord, parce que c'est une relique de la mort, et la pierre de la résurrection est justement une tentation face à notre situation de mortels et face à la mort de nos proches.
Ensuite, parce que cet horcruxe fait référence aux poids des origines (les illustres origines de la famille maternelle mais dans un climat de violence et de déchéance et la famille paternelle moldue qui rejette la mère et le nouveau né) sur la personne que l'on devient. Le fait de se sentir rejeter, de ne pas correspondre aux attentes de nos parents est lourd à porter et peut nous plonger dans la rancoeur, voire la haine et dans de sombres projets.

OCTAVIA : Je dirai que ce serait le diadème de Rowena Serdaigle. Déjà parce que c'est un objet de légende, ayant appartenu à une grande sorcière. Personne ne sait vraiment s'il existe car il est perdu. De plus il était splendidement bien dissimuler à la vue et au nez des plus grands sorciers. Ce serait cet horcruxe qui me parlerait le plus. De plus j’adore les diadèmes !

EDEN : Je dirais le Diadème de Rowena Serdaigle. A la base c’est quand même un artefact magique très puissant que Voldemort a su dénaturer. On peut dire qu’il a « vaincu » une fondatrice !


Lequel des trois sortilèges impardonnables est le plus cruel selon vous et pourquoi ?

CARTER : J'aime bien cette question. À mes yeux, c'est le sortilège de l'Impero qui est le plus cruel et le plus dangereux. Il y a des sorts pires que la mort et si la douleur du Doloris est vive, les effets sont, généralement, temporaires. L'Impero peut forcer un sorcier à faire usage des autres sortilèges impardonnables sur ses proches et le forcer à vivre le reste de sa vie avec ce qu'il a accompli. Comme le vieux Dumby l'a si bien dit : N'aie pas pitié des morts, Harry. Aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.

SIXTINE : Le sortilège de l’imperium qui engendre une violation de l’autonomie, puisque la personne visée devient ni plus ni moins qu’un pantin incapable d’agir ou de réfléchir à sa guise, entièrement soumis au contrôle d’un.e sorcier.e.

JULIEN : Je dirai Doloris, car il faut vouloir faire du mal à sa victime et qu'elle va souffrir atrocement contrairement aux deux autres sortilèges.

ALICE : Bien qu’ils le soient tous, je trouve que le sortilège Doloris est le plus cruel étant donné qu’il s’agit d’infliger une atroce et longue souffrance à l’être que l’on vise alors que le sortilège Avada Kedavra n’impose pas une douleur aussi affreuse et dont l’effet est bref.

MATTEO : Le plus cruel est sans hésitation le sortilège Doloris, il suffit de voir le résultat sur les parents de Neville Londubat. La douleur peut rendre fou et fait peur à la plupart des gens. Le sortilège de l'Imperium est terrible par la perte de sa liberté et de sa réflexion mais il n'est pas définitif, le sortilège de mort à l'inverse est définitif mais entraine une mort rapide, alors que le sortilège Doloris peut briser totalement une personne et en faire un quasi mort vivant dans le sens où la personne perd sa conscience.

OCTAVIA : Selon moi, le sortilège impardonnable le plus cruel est le sortilège Doloris. Je le trouve beaucoup plus perfide que les deux autres dans le sens où il faut aimer voir sa victime se faire torturer... Le sortilège de la mort, sur ce point là, est plus bref, uniquement sur un instant. Le sortilège de torture est plus long et les conséquences en sont d'autant plus funestes... Comme tous les sortilèges impardonnables, il faut le vouloir pour l'utiliser mais il faut aussi aimer ce que l'on voit. Et je trouve ça terrible... Vouloir torturer un autre être humain et y prendre du plaisir est une chose que jamais je ne comprendrais.

EDEN : À mon sens le plus cruel est le sortilège de l'impérium. Enlever sa liberté à un tiers je trouve que c'est vraiment horrible parce qu'on ordonne à quelqu'un contre sa volonté de faire des choses qui ne lui seraient même pas venues en tête. C'est la prive privation, le libre arbitre. J'ai envie de dire, quand t'es mort, t'es mort. Bon. La souffrance n'est que passagère, même si elle peut entraîner des dégâts. Mais le contrôle total.. Horrible, j'en ai des frissons.


Une épreuve de rêve à Miss et Mister Poudlard12, rapidement, ce serait quoi pour vous ?

CARTER : Peut-être une animation sur les Trois-Balais ? Histoire de vraiment se retrouver l'un contre l'autre sur un module très populaire et bien apprécié de tous les Pédouziens. Ça permettrait aussi les échanges et que le public soit impliqué. Après, bonne chance pour regrouper tous les participants en même temps.

SIXTINE : L’épreuve de rêve aurait certainement un rapport avec le graphisme et l’écriture. Donc, finalement, la première épreuve de ce concours s’en approche vraiment.

JULIEN : Ce serait sans aucun doute un concours d'élevage de créature magique et de reactions RPGiques face à une créature qui nous menacerait.

ALICE : Trouver un moyen de distribuer du bonheur à tous les membres, en les faisant rire ou autre.

MATTEO : Je pense que l'épreuve de Miss et Mister Poudlard12 dont je rêve est une épreuve plutôt artistique avec une dose de réflexion et pourrait être le fait de créer un tableau de Poudlard12 et la notice qui va avec afin qu'il soit exposé dans un Musée du Monde Magique. Il faudrait que le tableau représente non seulement Poudlard12 mais tout ce qui fait sa particularité, son ambiance et que la notice résume cela en quelques lignes de belle manière et en se finissant par une devise inventée du château.

OCTAVIA : Une épreuve de rêve ? Hum... Je dirais peut-être un spectacle de magie au cours duquel les différents candidats et candidates pourraient exposer leurs dons magiques pour éblouir les spectateurs ou au contraire pour les effrayer (tout dépend le style). Ce serait magique de pouvoir monter un spectacle en costume de scène devant les autres élèves de l’école. On pourrait même faire participer des créatures magiques pour enjoliver les choses. J’adorerais pouvoir faire cela.

EDEN : Une épreuve de rêve ? Alors de rêve je sais pas, mais créer une animation pour défendre une cause qui nous est chère ou quelque chose d'important, je trouve que ça serait pas mal !


Si vous deviez vous battre contre une manticore ou un dragon, qui choisiriez-vous et pourquoi ?

CARTER : Le Manticore qui est bien moins large qu'un dragon. Je sais que sa fourrure repousse les sortilèges, mais c'est pareil pour un dragon qui a besoin d'un large nombre de sorciers pour vraiment le blesser. À voir si la peau de sa queue est tout aussi résistante ? Sinon, je pourrais essayer d'au moins la couper. Le but du combat serait surtout d'immobiliser la créature avant de vraiment l'achever. Puis, si je meurs, j'entendrai au moins la jolie chanson du Manticore alors qu'il me dévore.

SIXTINE : À choisir, je préfère combattre un dragon. Ce dernier à au moins un point faible : ses yeux. Un sortilège de conjonctivite et normalement, je peux espérer m’en sortir. Tandis que la Manticore est connue pour repousser tous les sortilèges.

JULIEN : Je choisirai le dragon ! Ça n'est pas forcément très original mais je pense qu'un vol sur balais et un Sortilège de Conjonctivite sont plus à ma portée qu'une autre forme de stratégie pour la manticore ^^

ALICE : Je choisirai un dragon. Inutile de le tuer, le sortilège de Conjonctivite suffirait à s’en débarrasser. Ce serait plus pratique que de devoir se servir d’un éléphant pour venir à bout d’une Manticore.

OCTAVIA : Si je devais choisir entre les deux, je pense que je choisirai d'affronter le dragon ! La manticore a un côté plus cauchemardesque qui m'effraie... Le dragon est une créature que je connais mieux dans le sens où je connais ses points forts comme ses points faibles. Il sera, pour moi, plus facile à affronter qu'une manticore. Le dragon a certes une force brute mais il peut se mouvoir beaucoup moins facilement qu'une manticore. Se cacher de lui est donc plus facile que de se cacher d'une manticore. De plus la peau de la manticore repousse tous les sortilèges et sa piqure est mortelle alors que le principal point faible du dragon sont ses yeux. Même si sa peau peut repousser les sortilèges de stupéfixion, un sortilège de conjonctivite permet de le neutraliser.

EDEN : Je voue une passion débordante pour les dragons. Alors je choisirais sans hésiter les dragons. Même si clairement je serais plus gaga qu'autre chose durant la bataille. Après tout, je me suis faite virer de mon poste de préfète parce que j'ai introduit un dragon en salle commune... MAIS C'ÉTAIT UN BÉBÉ TROP MIGNON !


Si vous étiez obligé de perdre et de nommer quelqu'un à votre place comme vainqueur du concours, qui serai(en)t il/elle/s ?

Les réponses à cette question ne seront pas partagées... puisqu'après après tout... ça ne vous regarde pas, hihihi !

 

Partager : Partage

Sélections des maisons


Vous vous demandez probablement comment chacune des maisons a pu faire pour sélectionner les deux membres qui allaient les représenter. 
Cet article est là pour répondre à votre questionnement. 

 

Serpentard



Dans la Salle Commune de Serpentard, trois épreuves ont été proposées aux membres qui souhaitaient devenir les dignes représentants de leur maison. 

La première épreuve consistait à aller charmer l'un des PNJ de la maison, en se servant de diverses interactions. 
Pour la deuxième épreuve, les Serpentard ont dû répondre à un quiz de connaissances.
Et pour terminer, une chasse au trésor a été proposée. 

Après un combat acharné, deux Miss ont obtenu le titre de Miss Serpentard. Comme vous le savez, il s'agit de Sélénite et Sixtine St.James ! 

 

Serdaigle



Dans la maison Serdaigle, quatre épreuves ont été proposées par l'Équipe de Maison. 

Tout d'abord, les participants ont dû répondre à un grand quiz de culture générale qui a duré tout le temps des épreuves.
Pour leur deuxième épreuve, les Serdaigle devaient prononcer un discours qui mettrait des paillettes dans les yeux de l'Équipe de Maison. 
La troisième épreuve leur demandait de faire travailler leur créativité en réalisant un beau dessin à partir d'une description donnée. 
Et enfin, pour terminer en beauté, quatre grilles de boogle ont été proposées. L'érudition des Serdaigle a été mise à rude épreuve sur cette étape. 

Après un combat acharné entre plusieurs membres de la maison, les deux Mister qui représentent Serdaigle sont donc Matteo Galeazzo et Carter Spall.

Si cela vous intéresse, vous pouvez d'ailleurs retrouver un livre rédigé par Gajiu regroupant toutes les participations des Serdaigle aux épreuves, juste ici.
 

Poufsouffle



Dans l'antre du Moine Gras, quatre épreuves permettaient de savoir qui était le meilleur ou la meilleure Poufsouffle. 

Les participants ont tout d'abord dû répondre à un quiz de connaissances de leur maison. 
Ils ont ensuite dû réaliser de belles créations artistiques qui représenteraient Pousfouffle à la perfection. 
Pour leur troisième épreuve, un discours centré sur un élément faisant penser à Poufsouffle devait être déclaré.
Pour terminer, les non participants étaient invités à voter pour le discours qui leur semblait être le plus représentatif de leur belle maison.

Les deux Miss qui ont été jugées les plus dignes représentantes de leur maison sont donc Eden Clarke et Octavia Hargreeves.

 

Gryffondor



Dans la maison du courage, l'Équipe de Maison n'y est pas allée de main morte dans la proposition de ses épreuves ! Ce n'est pas trois ni quatre épreuves qui ont été proposées, mais dix mini défis, chacun caché derrière une porte ! 

Le premier défi était un concours de dessins à réaliser grâce à sketchoy.
Pour le deuxième défi, les Gryffondor ont dû faire travailler leur sens de l'observation en partant à la recherche d'objets de leur maison. 
Le troisième défi les invitait à créer un quiz digne de Gryffondor.
Pour le quatrième défi, les participants ont dû se rendre dans l'antre de Madame Pince afin de critiquer un ouvrage écrit par un Gryffondor.
Le cinquième défi leur demandait d'aller commenter le Gryff'Time.
Pour le sixième défi, les participants devaient écrire un texte.
Le septième défi consistait en la réalisation d'un puzzle.
Ensuite, les Gryffondor ont dû faire travailler leurs méninges pour corriger un texte.
Puis, il a fallu montrer leurs talents en graphisme en réalisant des avatars communs. 
Et, pour terminer, le tout dernier mini-défi était un labyrinthe.

À la suite de toutes ces épreuves, une miss et un mister ont été désignés pour devenir les représentants de Gryffondor. Il s'agit de Alice Wellington et Julien Kensington. Leur deux noms de famille terminant de la même manière, je pense que c'est un signe. 



Bon courage à toutes nos Miss et Mister. Amusez-vous surtout et que les meilleurs gagnent ! 

 

Partager : Partage

Honneur aux supporters

 

Miss & Mister Poudlard12, c'est tout d'abord huit candidats, deux par maison, qui vont devoir s'affronter dans le Grand Escalier, après avoir triomphé des épreuves dans leur salle commune. Bien sûr, ils sont au cœur de ce concours. Tout comme les Gardiens et les Équipes de Maison qui ont élaboré les épreuves.

Pourtant, ils ne sont pas seuls... Tapie dans l'ombre, une force tranquille attend. Spectatrice, elle se manifeste ponctuellement. Je parle bien évidemment des supporters ! Ceux qui ne participent pas au concours ou qui n'ont pas été sélectionnés (la prochaine fois sera la bonne, j'en suis sûre !).

Car oui, MMP12 ne serait rien sans les supporters derrière les candidats ! Surtout que les supporters sont aussi acteurs de cette animation et sollicités à plusieurs reprises : pour rédiger les questions des interviews, pour voter pour leur publicité préférée ou encore pour leur candidat préféré ! Rendez-vous le 25 mars pour ces deux derniers votes, VOUS pouvez faire pencher la balance, profitez-en !
 

 

La voix des supporters


Qui de mieux pour parler de ce sujet que les supporters eux-mêmes ? Hazel et moi-même sommes allés à leur rencontre sur le tchat ou sur Discord. Bon, dit comme ça on dirait un mauvais documentaire mais promis, ça en vaut la peine ! Nous leur avons posé quelques questions afin de faire un petit sondage, dont voici un résumé ici.

Pronostics des vainqueurs

Au vu des supporters sondés, le binôme vainqueur qui se dégage serait Carter Spall et Sixtine St. James, avec comme premiers dauphins (et ça ne se joue qu'à une voix) Eden Clarke et Matteo Galeazzo (qualifié d'inarrêtable par son DDM). Ont-il vu juste ? Réponse à la fin du mois...

Un supporter a également été pris d'une soudaine vision pendant cette question, que je suis bien obligée de vous partager : « Avec la lune et le soleil à leur apogée, le succès suivra les élus de bronze et bleu. Mon intuition me dit qu’Alice devra faire attention à la trahison et que Sixtine devrait éviter le lait. ». Arriverez-vous à reconnaître le P12ien ou la P12ienne à l'origine de cette déclaration ?

La meilleure drag

Pour la première épreuve, nos candidats se sont prêtés au jeu d'un défilé drag, nous avons ainsi vu la naissance de différents personnages, aux noms parfois très exotiques. Les votes furent très serrés mais c'est Divine Feather qui remporte le titre de meilleure drag, d'après les supporters, suivie de très près par Lady Loyale et Scale King.

La meilleure épreuve

L'épreuve qui a, pour l'instant, le plus intéressé les supporters est sans hésitation l'épreuve 1 : la Drag Race d'Urzula, montrant la créativité des candidats. Plusieurs supporters comme Margaret ou Bisou ont apprécié que cet art ait de la visibilité sur Poudlard12. L'épreuve 3, sur la publicité, est fière de compter Emma Potfleur dans ses ferventes défenseures.

L'absence de l'épreuve 2 aux yeux des supporters a cependant été relevée. En effet, une première annonce avait été faite pour récolter les questions mais l'épreuve a ensuite été lancée auprès des candidats par MP. Il s'agissait d'une interview, où vous pouvez retrouver les réponses dans un autre article de cette édition spéciale de la Gazette !

Des idées pour la dernière épreuve ?

MMP12, c'est traditionnellement quatre épreuves. Trois ont déjà été annoncées, certaines sont mêmes déjà terminées, mais le mystère reste entier pour la dernière épreuve... Qu'aimerez voir nos supporters pour clore le concours ?

Bisou s'attend à une épreuve de popularité et Romie Keffer à une épreuve visant à améliorer Poudlard12, tandis que Deliah Thompson mise plutôt sur un concours de talents, espérant découvrir des talents cachés en jonglerie ou en maracas. De son côté, Margaret aimerait bien voir une épreuve de création en lien avec notre monde (potion, sortilège, etc.) et fait remarquer, à raison, que « toutes les "inventions" datent d'un temps que les moins de 20 ans n'ont pas connu ». Enfin, Anthéa Anderston a visiblement confondu avec The Last One puisqu'elle attend du sang et des larmes lors d'un duel au sommet.

Je tiens une nouvelle fois à remercier tous les supporters ayant répondu à ce sondage ! 
 

 

Mais c'est quoi être supporter ?

Être supporter c'est :

  • Soutenir publiquement des candidats dans sa signature, quitte à parfois trahir sa maison ou assumer son polyamour. Pourquoi on devrait soutenir seulement les deux candidats de sa maison, après tout ?
  • Faire des pronostics sur les gagnants, parfois des paris illégaux, menés par Ludo Verpey paraît-il.
  • Lire les épreuves et être soulagé de ne pas avoir besoin d'y participer.
  • Aller lire tout de même les participations des candidats, surtout les défilés parce qu'ils sont top moumoute.
  • Essayer d'envoyer des gallions à Colin Crivey puis se rendre compte qu'il n'a pas créé son compte Gringotts (bien tenté).


Il ne vous reste plus qu'à enfiler votre plus belle signature d'encouragement et à soutenir vos candidats préférés, si cela n'a pas déjà été fait !

 

Partager : Partage

1 mars 2024

Éditorial

Version Audio !

Vie au château

Zoom sur... Cookies
Rédigé par James Bletchley et illustré par Aaliya Whitewood

Quand les aurors...
Rédigé et illustré par l'équipe des Aurors

Les changements des boutiques
Rédigé par Aaliya Whitewood et Hermione Tonks-Black et illustré par Aaliya Whitewood et Mia Kester

Ils n'attendent que vous
Rédigé par Mike Abel et illustré par Erwan Fray

Publicité - Club de Slug
Rédigé et illustré par Aaliya Whitewood

Communauté sorcière

Le Troisième Œil du Moma
Rédigé par Gajiu et illustré par Ashley Davies

Les empoisonneurs
Rédigé par Erwan Fray et illustré par Ashley Davies

Les pédouziens sont à l'honneur
Rédigé par James Bletchley et illustré par Aaliya Whitewood

Que faire au château pour la Saint Patrick ?
Rédigé par Nausicaa Lovegood et illustré par Mia Kester

Cookies... faut que je te parle... j'ai passé ma vie dans le noir...
Rédigé et illustré par Aaliya Whitewood

Publicité - Bienvenue à nos nouveaux photographes
Rédigé et illustré par Erwan Fray

Récréation magique

Les découvertes d'une graphiste
Rédigé et illustré par Aaliya Whitewood

Et si...
Rédigé par l'Équipe de la Gazette et illustré par Erwan Fray

Que faire quand P12 rame ?
Rédigé par Gajiu et illustré par Tadzio Rozier

Printemps
Rédigé par Mike Abel et illustré par Tadzio Rozier

Un réel moment de bonheur
Rédigé par l'Équipe de la Gazette et illustré par Erwan Fray

La petite bibliothèque de Nausicaa
Rédigé par Nausicaa Lovegood et illustré par Ashley Davies

20 faits inutiles
Rédigé par Hermione Tonks-Black et illustré par Mia Kester

 

Spoiler:

Bonjour à vous,

Une nouvelle édition en si peu de temps, nous n'avons pas été ménagés. Malgré tout, notre équipe est pleine de ressources. Un nouveau mois qui débute avec ses lots de surprises. Vous retrouverez des articles incontournables : le troisième oeil du MoMa, les découvertes d'une graphiste, la petite bibliothèque de Nausicaa, certains pédouziens seront également mis à l'honneur. Mais ça n'est pas tout ! Pour vous divertir, nous sommes prêts à sortir de nos retranchements.

Zoom sur un certain Cookies, une enquête sur les empoisonneurs du château, des idées de choses à réaliser lorsque P12 rame. Et encore pas mal d'autres sujets. Qui dit Mars, dit arrivée du printemps. Nous sommes comme les plantes qui composent notre planète. Nous naissons graine pour évoluer, grandir pour devenir vert. Entourez-vous de bons ingrédients pour fleurir et ensoleiller le quotidien des autres sorciers de ce monde.

L'équipe vous souhaite une agréable lecture.


James Bletchley, rédacteur en chef de la Gazette du Sorcier

Partager : Partage

Zoom sur... Cookies

 

Vous connaissez toutes et tous notre cher Cookies. C'est l'elfe de maison en charge de la Gazette du Sorcier. Il est l'homme à tout faire des rédacteurs et photographes, c'est lui qui réalise les tâches ingrates du quotidien. Laver les petites culottes d'Erwan, c'est lui, nettoyer le dentier de Nausicaa c'est lui aussi, la distribution de cookies c'est toujours lui. Vous l'avez compris, sans lui nous ne sommes pas grand chose. Mais faut-il lui dire ? Faudrait-il, selon vous, lui offrir un présent pour qu'il soit libre au risque que vous n'ayez pas le numéro de votre journal préféré en temps et en heure ? Il s'agit là de questions essentielles. Pour rappel, Cookies est un elfe, veillez à bien respecter son sexe, ça le blesse à chaque fois que vous le féminisez. Même si chacun des hommes a sa part de féminité, il faut arrêter de le nier messieurs. Nous avons consulté l'ensemble de l'équipe pour avoir leur avis. Mike conseille à Cookies de se cacher pour réaliser des gourmandises et d'en manger une de temps en temps, il est même prêt à ordonner à l'elfe de manger cette délicieuse victuaille. Est-ce que nous allons avoir le droit à un prochain article : Cookies et ses caries ? Ne serait-ce pas finalement une forme de violence de forcer quelqu'un à manger ? Peut-on considérer qu'un elfe représente une personne ? Plusieurs questions qui restent finalement en suspend pour le moment. Hermione quant à elle compare l'elfe à un vrai bijou et lui donne des conseils pour ne pas subir les coups de fouet du photographe en chef, Mister Fray. Il fait vraiment peur ce jeune chef. Est-ce que ses fréquentations avec Miss Spinnet l'ont rendu ainsi ou est-il comme ça naturellement ? Il s'agit d'une enquête que l'on pourra aisément mener en infiltrant les bureaux des DCFM. Et enfin, Nausicaa décrit bien ses missions avec nous : "toujours présent pour aider chaque membre de la Gazette, toujours dernière nous, tes petits bras chargés de papiers et de plumes. Que serait la Gazette sans ta présence pleine de vie de bonne humeur ?". La rédactrice précise quand même qu'il faudrait éviter que notre Cookies se tape la tête contre le mur. C'est trop visuel... Après, vous avez déjà vu un hématome chez un elfe ? Ils doivent être résistants. Vous l'avez compris, on le flagelle, le fait travailler dur mais au fond, on l'aime notre elfe. 

 

Laissez-moi faire une habile transition en parlant maintenant d'un autre elfe : Dobby. L'elfe mythique de la saga dont nous sommes tous fans. Serviteur de la famille Malefoy, fidèle ami d'Harry Potter, il a su le défendre à plusieurs reprises même si ça paraissait très maladroit. Il a intercepté les lettres de ses amis, amené un gâteau appétissant sur la tête disgracieuse de Tante Pétunia, bloqué le passage de la voie 9 3/4, ensorcelé un cognard et j'en passe. Mais toutes les actions effectuées étaient pour protéger le célèbre sorcier. Dobby a même aidé Harry à retrouver Kreattur pour obtenir des informations. Habillé d'une taie d'oreiller pour représenter son appartenance au genre d'elfe de maison, Dobby était un elfe attachant. Nous sommes au mois de Mars alors n'oublions pas. 

 

GIFs de baguettes en l'air

Dobby est mort au mois de Mars 1998, rendons-lui hommage.

 

Partager : Partage

Quand les aurors...

 




Quand les Aurors débutent la préparation de TLO.


Quand un Auror a une idée diabolique pour faire souffrir les candidats.


Quand Toma découvre qu'il n'y aura pas la couleur jaune dans l'arène.


Encore Toma lorsqu'il écoute Damon et Sixtine parler de Poufsouffle pendant une réunion.


Quand Sixtine apprend qu'il n'y aura pas de dragon dans l'arène.


Quand Julien a terminé de préparer toutes les maps de TLO.


Quand les Aurors anticipent la survie trop longue des candidats.


Les Aurors après 15462655 heures de réunion et de crêpage de chignon.


Les Aurors quand les candidats vont demander des explications.


Quand les Aurors découvrent le peu d'inscription à TLO.


Quand Damon découvre l'article à gif rédigé par Toma et Sixtine.

 

 

Partager : Partage

Les changements des boutiques

 

Sur Poudlard12, nous pouvons être littéralement n'importe qui. Il suffit d'ouvrir un compte, et de vivre la vie qu'on veut avoir. Eh bien, si vous rêver d'être un superbe commerçant, vous le pouvez grâce à la sous-section des Boutiques. Et aujourd'hui, mes très chers pédouziens, nous allons vous parler de cette jolie petite section, qui se renouvelle et nous en fait voir de toutes les couleurs !
On trouve la section des boutiques dans un coin des couloirs du château, parée des milles couleurs du vitrail qui orne la place. Il est intéressant de savoir qu'avant elle était affilié au monde moldu alors que maintenant elle se trouve dans nos couloirs.

Les boutiques éphémères sont la grande nouveauté des boutiques. Depuis quelques temps déjà, vous pouvez voir apparaître des boutiques pour des périodes allant de deux jours à deux semaines. Cette opportunité permet à de nombreuses personnes d'ouvrir une boutique qui vend voir même offre de nombreuses choses, qui peuvent passer des avatars aux compliments! Une opportunité incroyable pour les acheteurs et les vendeurs, qui égaye le château et met en avant de nombreux talents.
Ce programme digne de la Salle sur Demande a été orchestré par nul autre que Violette Beauchamps, une veilleuse déjà bien connue de nos services. Elle a su redonner un coup de neuf à cette section, qui le méritait bien. Nous avons déjà hâte de voir ce qu'elle prévoit dans les mois à venir pour les boutiques. En tout cas, l'idée d'avoir des boutiques éphémères rend la section particulièrement attractive. Qui sait ? Peut-être qu'une boutique de poisson ouvrira pour avril !


 

Dans cette section des boutiques, un coin lumineux et coloré se démarque. Les reflets de la lumière jongle autour et dans la pièce, créant une atmosphère féérique. Pourtant, cette salle de toute beauté n'est pas une boutique. 
Il s'agit du bureau de la section, resplendissant comme sa propriétaire. Tout neuf, il est couvert de volumes anciens et moins anciens. A chaque heure du jours ou de la nuit, vous pourrez y rencontrer la veilleuse, gardienne des lieux.
Que ce soit pour une question, une remarque, une blague nulle ou la création d'une boutique, elle sera là ! Alors qu'attendez vous pour vous y rendre ? 

De nombreux commerçant animent cette section grâce à leurs boutiques et à leurs talents multiples, voici donc, pour vous ce soir: les césars des boutiques ! 

 

 

Et sans qui rien ne serait possible actuellement :

 

Partager : Partage

Ils n'attendent que vous

Le monde du personnel ! Cela ne vous attire pas ? Un monde caché, que seules les personnes portant un grade, sont autorisées et peuvent voir. Cependant, beaucoup de postes sont vacants. Et ça, c'est un peu triste... Je vous emmène faire un tour, du côté de ces postes, et ensuite, vous me direz si vous souhaitez rester un simple élève.

Du côté du développement, il y a l'architecture ! Les archis pour les intimes (c'est pour ça que le poste est archi-chouette, archi-marrant, etc...) Que vous soyez développeur, ou décorateur, il peut y avoir des moments de difficultés, mais je suis sûr que Maelle, plus connue sous le nom de Paillettes, et tout le reste de l'équipe se feront un plaisir de vous aider !

Mais il y a aussi le Hall d'Entrée qui cherche une perle rare ! Et oui, depuis la démission de Mhulane Shafiq, que nous pouvons encore remercier pour son activité aux côtés de Matoutou, un recrutement de Préfet-en-Chef, ou de Préfète-en-Cheffe, a été lancé ! C'est grâce à eux, en général, que nous sommes aussi bien intégrés ! Ça ne vous plairait pas de devenir un de ces accueillants ?

Vous vous sentez plutôt l'âme pédagogue et vous avez envie d'enseigner ? Des postes dans le professorat sont toujours à pourvoir. Vous aimez les créatures, devenez adjoint en Soins aux Créatures Magiques. Votre role principal sera d'éviter que les élèves se fassent dévorer, plutôt cool, non ? Vous préférez voler sur un balai, opter pour le poste d'attrapeur de professeur de Vol. Vous vous régalerez à apprendre aux élèves à se servir d'un balai (et pas seulement pour faire la poussière dans votre bureau).

Enfin, il y a aussi le poste de Veilleur de la Communauté Magique Internationale qui est disponible ! Être au courant dans ce qui se passe du côté d'Harry Potter, les anniversaires des personnages, ou même les actualités importantes,... Mais il y a aussi une partie jeu pour se divertir ! C'est amusant de devoir gérer les jeux, en distribuant des récompenses, ça fait toujours plaisir ça !

J'espère que ces brefs passages vous convainquent, les perles rares vont affluer ! C'est tout ce qu'on espère en tout cas ! Hibou Postal va avoir du courrier à transmettre à nos chères dames du haut et réputé Conseil d'Administration !

 

 

 

Partager : Partage

Publicité - Club de Slug

Partager : Partage

Le Troisième Œil du Moma

 

Vous l'avez adoré en février ? Vous l'aimerez encore plus en mars. Le troisième œil du MoMa est de retour...

Pour celles et ceux qui n'ont pas lu l'article précédent, le principe est le suivant : je choisis trois RPG privés que je n'ai absolument pas lu et j'utilise mon troisième œil (complètement foireux) pour deviner ce qu'ils peuvent bien raconter rien qu'en lisant leur titre.



Julien Kensington ft. Luyana Aksnes


Une partie de cache-cache innocente entre Julien Kensington et Luyana Aksnes tourne mal. Alors que la jeune fille (qui a dû tomber dans un philtre de paix quand elle était jeune) cherche une cachette, elle finit par se réfugier dans une grande armoire au sixième étage. Malheureusement, il s'agissait d'une armoire à disparaître qui l'amène dans la cave d'une vieille sorcière allemande à moitié myope. Cette dernière confond Luyana avec son vieil elfe de maison décédé le jour même et l'exploite des jours durant.

Pendant ce temps, Julien Kensington placarde des avis de recherche partout dans le château. Il se sent terriblement coupable et commence une thérapie chez un psychomagicologue allemand de grande renommée qui (comme par hasard), est le voisin de la vieille myope.

"Finiras-tu par me retrouver ?" chuchote Luyana en observant par la fenêtre son ancien camarade de Poudlard sortir en pleurs de son rendez-vous. Si proche et pourtant si loin des retrouvailles tant espérées.

Une histoire tragique.




Camille Dubois ft. Darren Namadi



Camille Dubois a enfin trouvé quelqu'un d'aussi cinglé qu'elle. Avec Darren Namadi, ils lancent le projet fou de faire naître un chien à mille têtes.

La première étape, réunir le plus grand élevage de chien à trois têtes de l'Occident, est rapidement accomplie. Après avoir trempé dans le trafic de créatures magiques, les deux sorciers décident de se servir d'un village moldu perdu dans la campagne de la Creuse, en France, pour nourrir leurs chiens.

Malheureusement, au bout de quelques temps, le village est entièrement dépeuplé. Les chiens commencent à s'entretuer et Camille n'a pas d'autre choix que de leur offrir son bras gauche et sa jambe droite en guise de repas.

Malheureusement, la sorcière a tellement mauvais goût que les chiens meurent tous empoisonnés.

Darren veut forcer Camille à continuer leur projet, mais cette dernière refuse. Elle doit d'abord faire repousser son bras et sa jambe. Une dispute éclate entre les deux. Un duel les oppose et se solde par un raté de métamorphose qui crée un être hybride : mi-Camille mi-Darren, qui décide de se renommer : Ravana.

Et je peux vous assurer qu'il fait mille fois la gueule quand je le croise dans les couloirs du château de Poudlard.





Anna Burton ft. Summer Pearson



Anna Burton et Summer Pearson découvrent un elfe de maison en pleine lecture d'un roman de Dostoïevski, lors d'une visite dans les cuisines de Poudlard. Curieuses, elles interrogent l'elfe sur sa passion pour la littérature soviétique.

- Non, non ! Ce n'est que le passage sur les patates qui intéressent Closhy (le nom a été changé pour préserver l'anonymat de l'elfe).

Il faut peu de temps aux deux jeunes filles pour réaliser que tous les elfes de maisons raffolent de passages de littérature décrivant l'acte de cuisiner. Elles se donnent alors le défi fou de créer un cercle de lecture dédié aux elfes de Poudlard.

Après avoir fait passé le mot auprès de tous les elfes de maison, elles se rendent à la bibliothèque pour persuader l'équipe des bibliothécaires de les autoriser à emprunter plusieurs centaines de livres faisant référence aux épluchures de patates.

Malheureusement, l'équipe de la bibliothèque préviendra les autorités compétentes. Anna et Summer terminèrent à Sainte-Mangouste, dans l'aile réservée aux personnes souffrant de délires aigus et d'idées loufoques incontrôlables.



C'est ainsi que s'achève ma chronique. Je suis sûr qu'elle vous aura donné envie, à vous aussi, de ne pas lire les RPG des autres.

Si vous avez envie de voir votre RPG décrit dans ma chronique, n'hésitez pas à commenter cet article en précisant le titre de votre RPG, je me ferai un plaisir d'exercer mon troisième œil sur ce dernier !

 

Partager : Partage

Les empoisonneurs

 

Cela fait quelques mois que des choses étranges se passent...

Tout a commencé dans les bureaux de la Gazette : les rédacteurs et photographes avaient (et ont toujours) un comportement anormal, tantôt mous comme des veracrasses et l'heure d'après, plus hyperactifs qu'un niffleur dans un coffre fort. J'ai tout d'abord soupçonné Cookies (oui je m'acharne un peu trop sur cet elfe de maison mais je le trouve toujours sur les lieux du crime alors...) qui aurait pu ajouter quelques substances dans les fournées de biscuits quotidiens.

Il s'avérait qu'il était innocent et, une semaine plus tard, j'ai compris que le problème venait tout simplement du rédacteur en chef ! Oui ! James Bletchley, lui-même, faisant des expériences de potions sur ses propres collaborateurs. En même temps, j'aurais dû m'en douter, en tant que maître des potions, qui d'autres que lui a accès à un stock conséquent d'ingrédients et les connaissances pour fabriquer des mixtures plus ou moins... licites.

Pensant avoir résolu le problème, j'étais prêt à avoir une conversation avec lui quand ce mal s'est répandu au château. Voila que maintenant les élèves (et certains professeurs même) commençaient à divaguer dans les couloirs, leurs regards vident, errant telles des âmes perdues. Certains devoirs en DCFM n'avaient plus aucun sens et, en salle des professeurs, les bonnes résolutions avaient laissé place à un vrai délirium sans queue ni tête. Il fallait croire qu'il y avait un autre (ou même plusieurs) coupable.s derrière cette affaire.

Ma première suspecte ne fut nulle autre que Catherine Spinnet, ma chère consœur dans le professorat qui je savais, de source sûre, avait déjà été dans le trafic de poudre. Il fallait croire qu'elle s'y était remise vu l'état des quelques élèves qui sortaient de son bureau après une punition ou une simple "mise au point". De plus, l'autre jour, je l'ai trouvée en pleine lecture d'un livre sur les plantes au chapitre de la belladone, rien de rassurant si vous voulez mon avis...

Mais mon enquête me mena plus loin, et, ayant déjà subi son courroux, ma deuxième suspecte fut Camille Dubois. Non seulement elle n'avait aucune pitié, mais, en plus, je connais son intérêt pour la souffrance discrète qu'une potion peut créer. Il faut croire que cette dernière a commencé son expérimentation sur les membres de notre beau château... Bien que je pense que cela dure depuis bien plus longtemps.

Vous êtes un habitué des Trois-Balais ? J'ai une mauvaise nouvelle pour vous car je crois avoir découvert un autre "empoisonneur" en la personne d'Abelforth ! Oui ! Mais cette fois-ci, ce n'est pas un poison ou une potion, non, son arme n'est autre que la boisson ! Combien de fois ai-je constaté un retard abusif des rédacteurs (jamais les photographes, eux savent se montrer raisonnables) et leur seul motif d'excuse était : j'ai passé un peu trop de temps aux Trois-Balais hier soir... Est-ce que quelqu'un va finir par prendre ce problème au sérieux ?

Mon enquête est toujours en cours, et sachez que mon regard reste braqué sur les membres de la direction car, même si je suis persuadé que déjà deux membres font partie des empoisonneuses de P12, je soupçonne également la directrice elle-même de faire ses propres expériences. Un conseil : gardez l’œil ouvert (surtout sur votre verre) !

 

Partager : Partage

Les pédouziens sont à l'honneur

 

Vous l'avez compris, voici une nouvelle édition des pédouziens sont à l'honneur. Des pédouziens qui ont eux aussi gagner une plume à papote et qui méritent que l'on s'attarde sur leur profil. Comme tout le monde, j'ai envie de dire. Chacun a une histoire à raconter et une personnalité bien affirmée. Nous allons donc nous intéresser aujourd'hui à : Ellie Tonks, Fiona Romney, Gabin-Abel et Helena Sangrey. 

 

Ellie Tonks, sorcière de sang-mêlé nous vient de Londres. Elle se décrit comme ayant un mauvais caractère mais pour se donner bonne conscience, elle dit avoir récupéré ça de son paternel. Loyale, Ellie n'aime pas le mensonge ni l'injustice. Son père est une personne violente, la jeune fille a failli y passer à plusieurs reprises. Depuis, elle préfère largement les créatures aux sorciers. Lorsque l'on lit son histoire, on comprend pourquoi... Un beau soir, elle a été attaquée par une bête féroce qui la transforma en loup-garou. Lorsqu'elle a été admise à Poudlard12, elle avait toujours un seul objectif : rendre fier son père. Malgré tout, il resta sur sa position : dur et jamais satisfait. Une de ses meilleures amies est très important dans son quotidien, il s'agit de la douce AmbrosiaLuna. Vous l'aurez compris, Ellie Tonks a rejoint les blaireaux. Heureuse propriétaire de deux chouettes : Kyra et Bermude. Elle s'est découverte une passion auprès des animaux : gérante du club les z'animaux, assistante Magizoologiste. Elle forme le meilleur duo pédouzien avec la jeune Emma Potfleur. Vous pourrez également voir sa plume dans le journal "Les Crocs" et vous la croiserez surtout aux Trois-Balais au détour d'une bièreaubeurre. Ellie : sois fière de ce que tu es devenue.

 

 

On ne peut pas parler de Fiona sans parler de Joplin. Joplin est née moldue. Fille unique, elle est pourtant sociable et développe vite ses relations amicales avec une belle grenouille : Mirabelle Boutondore. Sociable, timide, distraite c'est tous ces qualificatifs qui nous font aimer cette sorcière talentueuse. Joplin adore la nature : les soins aux créatures magiques, la botanique. Elle est l'heureuse détentrice de nombreux animaux. Je ne peux pas les lister car il y en a eu beaucoup ce qui montre l'étendu du coeur de cette sorcière. Joplin a géré pendant de longs mois les couloirs, elle en fut une veilleuse proactive. Après avoir passé ses ASPICS, elle devint la célèbre gestionnaire de la boutique d'apothicaire. Ordre de merlin de troisième classe, Joplin marque quotidiennement Poudlard12 de son empreinte. Fiona, second personnage très proche de Joplin est une sorcière de sang-mêlée investie dans de nombreux domaines mais surtout pour sa maison : Gryffondor. Elle en est la préfète et la chroniqueuse en chef du Gryff'Time. 

 

 

Gabin est un jeune Serdaigle de sang-mêlé. Il se décrit comme intelligent, travailleur, persévérant, gentil sociable, curieux, généreux, ouvert d'esprit, altruiste. Rien que ça ? Il manque humilité peut-être ? Ah, j'ai également noté curieux et influençable pour ses défauts. Il est surtout très investi dans le domaine de la santé. Il a rapidement passé sa formation de premiers soins aux sorciers niveau 1 avant de devenir stagiaire chroniqueur pour son journal de maison, le Chicaneur. Il devint également Serdaigle de la coupe, Choixpeau du trimestre. Sa motivation et son envie n'ont aucune limite ! Pour finir, son attrait pour la boisson alcoolisée lui a permis de décrocher le poste d'elfe des Trois-Balais. On ne peut pas parler de Gabin sans parler de Mike Abel, ce sorcier de sang pur qui lui aussi a un parcours brillant. Professeur d'Étude des Runes, rédacteur de la Gazette du Sorcier, il en a sous la pédale et devrait encore vous surprendre de mois en mois. C'est ce genre de sorcier motivé qui pousse les plus anciens dans leur retranchement et nous rappelle surtout pourquoi nous sommes encore ici. 

 

 

Helena est une sorcière de sang-mêlé. Amoureuse des animaux, elle pense souvent à son chien de famille : Azula. Elle a vécu énormément de trahison dans sa jeunesse surtout en amitié ce qui la rend très méfiante, elle ne va pas accorder sa confiance à n'importe qui. Elle fait tout de même confiance à ses parents. Déterminée, travailleuse, protectrice, elle présente des qualités d'une femme engagée qui, une fois que vous aurez brisé la glace, vous gagnerez une amitié certaine. Par contre au quotidien, elle se décrit comme maladroite et assez franche. Vous saurez forcément ce qu'elle pense. Helena souhaite voyager dans sa vie de sorcière mais également être détentrice d'un animal. Elle parle aux plantes quand personne ne la voit. Aussi deux choses à savoir sur elle. Lorsqu'elle s'ennuie, elle se balance sur une chaise et lorsqu'elle est nerveuse, elle tripote son collier. Gryffondor a en ses rangs une vraie lionne en plus ! 

 

 

Encore un numéro des pédouziens qui sont à l'honneur, n'hésitez pas à les féliciter pour leur quotidien et qui sait... Ce sera peut-être votre tour pour la prochaine édition. 

 

Partager : Partage

Que faire au château pour la Saint Patrick ?

Chers lecteurs, chères lectrices,
Comme vous devez probablement le savoir, le mois de Mars est celui d'une fête bien connue, la Saint-Patrick.
Célébrée le 17 mars, elle met à l'honneur le Saint patron de l'Irlande.

C'est l'occasion pour beaucoup de monde de faire la fête et passer du bon temps.
Mais que pourriez-vous faire sur Poudlard12 pour célébrer cette fête ?

Votre Rédactrice a bien quelques idées en tête !

Célébration du vert.

Rien de mieux que de revêtir un bel avatar tout vert pour l'occasion. Le vert est la couleur phare de la Saint Patrick, alors qu'attendez-vous pour que cette couleur soit prédominante le 17 mars ?

Cueillette du trèfle.

Vous pourriez aussi faire un tour dans le parc du château afin d'y cueillir des bouquets de trèfles. Une belle surprise pourrait vous y attendre. Et si vous tombiez sur un beau trèfle à quatre feuilles ? Il vous porterait chance pour un long moment !


Entretien avec un leprechaun.

Vous pourriez aussi vous rendre dans la Valise. Qui sait, peut-être croiserez-vous le chemin d'un leprechaun. Avec un peu de chance, il vous conduira jusqu'à son chaudron et vous pourrez vous remplir les panses d'argent.

Se rafraîchir le gosier.

Et pour terminer en beauté, vous pourriez vous rendre aux Trois balais. Mon petit doigt me dit que vous y serez bien reçus et pourriez boire de nombreuses bièraubeurres pour fêter la Saint Patrick. Et si vous êtes adultes quelques verres de Whisky devraient vous être servis avec bonheur.


J'espère que ces quelques idées vous permettront de passer une bonne Saint-Patrick !

 

Partager : Partage

Cookies... faut que je te parle... j'ai passé ma vie dans le noir...

 

J'te jure, ma vie n'est pas aussi rose que ce que je voulais...



Il y a des moments, dans notre vie, ou tout va mal... Notre fléreur nous monte sur la tête pendant qu'on dort et il le fait à répétition. Ce qui fait qu'on dort mal depuis plus d'une semaine alors qu'on doit rendre des copies, des photos, qu'on doit s'occuper des autres et non pas de nous. Mais on n'a pas le choix, il faut bien remplir le compte gringotts pour payer l'alimentation et les objets de nos créatures, ainsi qu'offrir des cadeaux ou bien pouvoir payer notre logement aussi magique qu'il puisse être, il nous ponctionne beaucoup...

Ce mois-ci n'est pas facile. Je ne sais pas ce qu'a la Grande Salle, mais elle est totalement déréglée. Nous avons des températures d'hiver le matin et un soleil digne d'un printemps l'après-midi. Cela fait désormais plus de dix ans que je suis dans le personnel (ui ui quand j'étais capitaine ça compte). Et je peux vous le dire. Je suis fatiguée. Aujourd'hui, comme une beuglante, je le cris haut et fort : j'en ai marre. Pas assez pour démissionner qu'il vous en déplaise. Mais, je veux déposer mon chapeau de sorcière, ma baguette, ma batte que je ne me sers plus vraiment vu que le Quidditch est mort pour l'instant et de m'allonger dans la prairie verdoyante de la valise pour oublier tous mes maux...

Je n'ai jamais autant ressenti le besoin de vacance. Chaque jour, je me lève, je regarde le tas de copie vide (ou parfois pas tellement), je tchek la valise, je surveille l'état de nourriture des créatures de Newt en plus des miennes. Puis, je nettoie les enclos des chevaux ailés etc... Je finis vers midi et je pars donc manger à Pré-au-lard, où j'ai pris un logement pour l'année. Ensuite, l'après-midi, je prends le temps de rassembler des illustrations, dessins ou photographies pour la Gazette. Je cherche quelques potins et puis j'envoie le tout à la validation de nos tyrans de chef. Je retourne dans la valise, faire un dernier tour, je m'occupe des éleveurs, j'en aide quelques-un, je m'occupe des créatures abandonnées, j'aide ma collègue assistante pour le moment... Je finis vers 18 heures et après une demie-heure de vol en balai, je rentre chez moi où je dois m'occuper de nettoyer toute la maison car mes créatures y déposent beaucoup de poils... Puis, je vais manger à Poudlard, car le repas est copieux et pas cher...

Je rentre de nouveau chez moi, cette fois-ci en poudre de cheminette (avec un accès privé car personne ne doit pouvoir rentrer dans le château comme ça). Je prends une grande tasse de capuccino à la citrouille. Et enfant, je m'endors devant la rediffusion du match de Quidditch ou en jouant à un among us version créature qu'un fan de moldu a créé spécialement pour les sorciers et sorcières.

Et la journée recommence... Il y a quelques variantes de repas, quelques variantes d'interactions, mais toujours les mêmes dans le fond. Devoir, Créature et photographie... Devoir, Créature et photographie... Rien de nouveau. Le week-end se résume à dormir, manger et nourrir les créatures car ils en ont toujours besoin... Toujours le même refrain, je ne vois plus aucune différence entre le lundi matin et le vendredi matin. Je n'ai plus cette joie de partir en week-end. Je crois que j'ai perdu toute envie...

En fait... La vie c'est long, c'est infini et ça ne se termine jamais. En fait si, mais on est doués pour oublier qu'on a une fin. Et parfois, on aimerait bien la mettre sur pause. Mais même si on est inerte tout un samedi, on se retrouve avec cinq copies, trois beuglantes et dix demandes de X sorcier... Et lorsqu'on revient, on doit tout gérer, tout remettre à flot...

Mais, toutefois, je pense que si tu trouves ce qui t'anime et te plait dans la vie. Si tu occupes ton temps libre, même si tu en as peu, en passant du temps avec tes proches ou encore en profitant tout simplement. On aura tout gagné. Je vous invite tous à faire des matchs de Quidditch, des duels à la batte pour oublier, de vous occuper de vos créatures tout en vous amusant quand même. Ou bien de prendre du bon temps. Arrêtez de lire cet article qui n'a ni queue ni tête et partez vous ressourcer. Regardez votre série, regardez deux ou trois épisodes pour vous vider la tête. Lisez un livre qui vous fait du bien. Faites vous masser par vos compagnons (qui soit à poils ou humain). Buvez du chocolat (pas à la citrouille s'il vous plaît c'est bizarre). Prenez du temps pour vous reposer, vous ressourcer, sortez si ça vous fait du bien. Restez dans votre lit si vous ne voulez pas sortir.

Prenez soin de vous, de vos proches, de vos animaux, de vos amis... Mais surtout, de votre bien-être.

 

Partager : Partage

Publicité - Bienvenue à nos nouveaux photographes

 

Partager : Partage

Les découvertes d'une graphiste

 

 

Spoiler:

Les yeux sont le reflet de l'âme, c'est pourquoi lorsqu'on dessine, il est essentiel de leur accorder une attention particulière.

En réalité, je cherchais surtout un prétexte pour dessiner une variété d'yeux, car depuis que je dessine, je me concentre toujours sur cet élément, parfois avec des résultats peu satisfaisants et parfois avec un style qui me plaît.

Mon défi pour cette édition est de m'entraîner à dessiner correctement les yeux. Vous avez pu en voir plusieurs au début, qu'en pensez-vous ?

Après, il est également important de savoir ADAPTER son dessin.
Comme vous pouvez le constater, faire des yeux aussi gros pour un botruc...

C'est très probablement exagéré.

Pour Nox !

(un dessin)

Merci pour ce très beau dessin qui n'avait pas besoin de moi pour être aussi beau de base.
Je préfère même les cheveux de ton personnage.
Merci Nox pour ce petit dessin à redessiner.
J'ai fait un étron à ma manière, ainsi qu'un personnage sûrement plus féminin que masculin.

(J'ai plus l'habitude de faire des filles rip)

 

 

 

Partager : Partage

Et si...

Vous connaissez cette fameuse expression : "avec des si on referait le monde". Sachez donc qu'en équipe, nous avons essayé de refaire le monde de Poudlard12 en prenant des acteurs divers et variés. Allez-vous passer à la casserole ? Bah quoi, j'ai entendu un moldu dire ça. Bonne lecture loufoque, parfois ! 

 

Si Mirabelle Boutondore était dans Palword, le jeu vidéo moldu, elle serait un pal. Mais pas n'importe lequel, elle serait un Super crapaud type eau avec des jets puissants d'eau et des attaques de type feuille.

Si Erwan était dans une série telle que Vampire Diaries, il draguerait mieux qu'Elena, Damon Salvatore et deviendrait sans aucun doute un vampire redoutable !

Si Matoutou était une couleur, elle serait la couleur bleue. Car elle fait penser à la sérénité de l'océan, mais aussi à sa force pour aider tous les nouveaux !

Si James était dans un film, il serait dans ... dirty dancing ! Pour une raison que j'ignore (faux, on sait très bien que tu es amoureuse de son avatar), je trouve qu'il serait superbe dans un film tel qu'un film d'amour et de danse...

Si Gajiu était dans un dessin animé de Disney... Il serait forcément Pumba dans le Roi Lion ! Est-il utile de préciser pourquoi ? Prout !

Si Izora Flame était un objet, elle serait un crochet (pas celui du célèbre et méchant capitaine hein !). A la fois douée pour créer de magnifiques figurines, elle saurait aussi accrocher votre cœur pour vous obliger à rester dans son école toute votre vie (et vous aimeriez ça).

Si Mike était un objet, il serait un feu d'artifice. Pétillant à première vue, il n'hésitera pas à déclencher un feu de forêt si vous le laissez sans surveillance. 

Si Carter Spall était un Barbabébé, il serait Barbouille car tout le monde connait ses fabuleux talents en dessin.

Si Maëlle était une couleur, elle serait le rose pailleté. J'ai souvent entendu parler ses projets de rendre le château rose. Quelque chose me dit que Catherine et Camille ne la laisseront pas faire...

Si Nausicaa était dans une bouteille d'eau (les vrais, pas celles avec les bateaux), elle serait cette petite bulle toute pétillante et toute légère qui nous réveille ! Elle est pleine de vie, de peps, d'entrain et prête à le répandre partout !

Si Aaliya était un objet, elle serait une valise pour emmener toutes ses créatures adorées avec elle, dois-je vous expliquer pourquoi ? 

 

Et si vous avez envie de continuer dans les commentaires : n'hésitez surtout pas. L'imagination est de mise pour compléter cet article. Bon amusement !

 

Partager : Partage

Que faire quand P12 rame ?

 

Sortez immédiatement cette image de votre tête. P12 ne peut pas prendre une barque et des rames pour faire une promenade sur un lac écossais. P12 ne prend pas de vacances, enfin ! Il rame simplement car les internets ne supportent pas le concentré d'amour et de magie qu'il représente... Il laisse alors désemparé·es les P12iens et P12iennes qui, évidemment, sont des nolifes qui passent leur journée à actualiser les sabliers géants pour vérifier que leur maison est toujours première du classement (oui les gryffondors, on vous voit !) Aujourd'hui, je vous propose toute une série d'activités à faire lorsque P12 affiche ERROR 404 et que vous vous retrouvez, l'œil hagard, en train de fixer la page blanche de votre ordinateur.
 

Réviser ses EMEU sur le site du Wiki Harry Potter


Comment ça tout le monde triche et a la fenêtre du wiki ouvert dès qu'il ou elle fait un quiz ? Je ne vous crois pas ! En tout cas, si vous voulez être un peu plus fair-play (n'est-ce pas, les gryffondors ?), vous pouvez occupez ce temps à réviser votre culture magique sur le site du wikiHP.

Vous pouvez même jouer à ce jeu où vous partez d'une page pour arriver le plus rapidement à une autre. Par exemple : la page de Hermione Granger. Et où vous devez arriver le plus rapidement possible à une autre page, par exemple, celle sur les hippogriffes, en cliquant seulement sur les liens insérés dans les articles du site. (N'hésitez pas à nous dire en commentaire si vous avez réussi à le faire !)
 

Sortir dans la rue et faire de la pub pour Poudlard12


Pour cette occupation, plusieurs choix s'offrent à vous. Vous pouvez aller alpaguer au hasard les passants en leur proposant d'incarner un enfant de 12 ans sur un site internet obscur datant de 2006. Ou alors vous pouvez viser un peu plus précis et vous rendre dans les médiathèques de votre ville pour laisser des post-its avec le lien du site dans les romans Harry Potter posés sur les étagères.

A titre personnel, j'ai installé un haut parleur qui hurle de la publicité pour P12 nuit et jour depuis mon balcon, les voisins adorent.
 

Apprendre à coder pour devenir Architecte


Je suis sûr que Maëlle Verdier sera hyper heureuse de cette décision que vous allez prendre.

En seulement quelques heures, si vous êtes aussi acharnés que les gryffondors à gagner le trophée des floraisons, vous maitriserez l'html, le php et le javascript en moins de temps qu'il n'en faut à Madame Bibine pour dire Quidditch.

Après quoi il vous suffira d'envoyer à Maëlle Verdier une candidature digne de ce nom (une photo d'une de ses actrices préférées devrait suffire) afin de vous faire embaucher !

Félicitations, vous avez sauvé P12.
 

Rejoindre l'association TGP


J'ai envie de me faire des ami·e·s avec cet article. Donc je vous propose, en cas de ramage intensif de Poudlard12, de vous rendre sur le site web de TGP. Tout d'abord, vous pouvez admirez son design épuré digne de l'année 2024, puis vous pouvez adhérer à l'association afin de la soutenir.

Paraît même que l'association recherche encore un responsable du pôle juridique. C'est tout de même incroyable quand on voit le nombre de juristes sur Poudlard12 !
 

Discuter aux trois-balais


Bon, et si finalement vous avez la flemme et que vous êtes bien trop un no-life de Poudlard12... Vous avez sans doute rapidement accès aux trois-balais même si le site est en train de ramer.

Il suffit de taper, dans votre barre de recherche internet, les trois lettres magiques : irc. Et comme vous y passez déjà votre vie, l'adresse est pré-enregistrée dans vos anciennes recherches.

Ainsi, vous pouvez vous connecter sur les TB et profiter tranquillement de l'erasmousse en râlant sur les gryffondors qui vont beaucoup trop évidemment gagner le trophée des flocons...
 


Si avec ça, vous ne trouvez pas de quoi occuper vos moments d'errance... Alors je ne peux plus rien faire pour vous... C'est sans doute que vous êtes un gryffondor obsédé par l'idée de gagner des points de maison, et qu'aucune de mes propositions ne vous en fera gagner !

 

Partager : Partage

Printemps

 

J'imagine inutile de vous poser la question, mais savez-vous ce qui vient après l'hiver ? Le printemps ! Et son équinoxe (c.f : vos cours d'Astronomie) arrive très bientôt (le 20 mars), pourquoi ne pas ouvrir le bal dès maintenant !

P, comme premier ! Le printemps, c'est la première saison de l'année, et on peut dire que c'est génial : on peut voir les premières feuilles, les premières fleurs, etc... N'est-ce pas magnifique ?

R, comme réveil ! Debout les marmottes ! Maintenant que les jours commencent à rallonger un peu, on peut aller en cours le matin sans dormir ! Et si jamais vous n'arrivez pas à vous réveiller, faites-le moi savoir, je vous aiderai volontiers (6)

I, comme intersaison ! L'équinoxe de printemps, c'est une saison qui vous permet de sortir du climat très frisquet de l'hiver, et de rentrer un peu plus dans le mode estival ! Comme ça, on passe pas du coq à l'âne directement. On commence par le coq, ensuite, il y a l'hippogriffe et enfin, l'âne !

N, comme nouveau ! Ce mot décrit de manière parfaite cette superbe saison : les bourgeons apparaissent, la vie reprend, les marmottes sortent d'hibernation, les fleurs s'élèvent, c'est magnifique non ?

T, comme travail ! Faudrait commencer à s'y mettre maintenant, parce que les examens, c'est en juin... Autant vous dire que ça va arriver à grand pas ! Et puis, même si vous ne passez pas les BUSES ou les ASPICS, c'est votre année qui se joue ! Vous voulez pas rester avec vos copains ?

E, comme enthousiasme ! C'est enfin le retour des beaux jours ! Le Soleil s'est levé le matin quand vous vous réveillez, le Soleil est toujours levé quand vous rentrez de cours, ce qui vous laisse le temps d'aller jouer un peu avec le Calmar Géant !

M, comme ménage ! Vous connaissez le grand ménage de printemps ? Eh bien il fait son grand retour, en compagnie du printemps ! C'est l'heure d'aller défaire votre malle et de la dépoussiérer, vous pourrez peut-être vendre des vêtements trop petits pour vous, et ainsi, remplir votre poche de gallions ! Ça vous fera une petite réserve d'argent pour acheter des glaces cet été !

P, comme pluie ! On ne se fait pas d'illusion, en mars, il y a aussi les giboulées de mars... Donc, au moment où vous avez ouvert le journal dans le parc en train de vous dorer la pilule, il pleut et vous vous lamentez de ne pas être resté à l'intérieur... Il ne vous reste plus qu'à vous rendre dans votre dortoir pour vous sécher...

S, comme super ! Parce que quand vous pensez au printemps, vous pensez également à la saison qui vient après, à savoir, l'été ! Et c'est pour ça que vous dites (ne mentez pas, de mon bureau, j'entends tout) "SUPER ! L'ÉTÉ ARRIVE !". Alors pendant que vous allez profiter de vos vacances, nous, professeurs, on va préparer nos cours pour l'année suivante... "chouette..."

J'espère que vous avez redécouvert le printemps à travers cet article, que vous allez faire des supers activités pendant cette super saison !

 

Partager : Partage

Un réel moment de bonheur

Ce mois-ci, l’Équipe vous propose de partager des petits instants de leur quotidien dans la vie réelle car, parfois, il faut savoir lever les yeux de son écran pour trouver le bonheur dans ces petits moments qui sont tellement précieux.

Pour Aaliya, la joie se crée dans la compagnie de ses chats (étrange de la part d'une magizoologiste vous ne trouvez pas ?).
 

 
Ce moment où tu réalises à quel point tes chats sont merveilleux. Ils peuvent dormir les uns sur les autres, ça ne les dérangent pas.
Ce moment si drôle où les deux qui se battent/jouent très souvent ensemble font preuve d'union et de proximité pour observer avec peur un beau et gentil toutou qu'ils ne connaissent pas.


Gajiu a été se ressourcer à la mer, et il a bien raison de profiter du calme et de la sérénité qu'elle apporte.

Ce moment où il faisait plus de 20° vers chez moi (vive le sud). Donc je suis allé voir ma vieille amie la mer, avec une amie que j'aime. On a ramassé des coquillages pour qu'elle puisse les mettre dans ses cheveux. C'était joli.


Mia a profité des étrangetés que l'on peut trouver dans un magasin moldu.

Ce moment quand tu passes à IKEA parce que t'as reçu une invitation à un panda-dîner. C'est beaucoup trop mignon *-*

(Vous pensez qu'on peut mettre cette créature dans sa valise ?)


Pour Ashley, rien ne vaut l'air vivifiant de la montagne enneigée.

Ce moment ski de fond après que la neige soit tombée... C'était tellement joli *-* Quelle chance de pouvoir venir régulièrement en vacances dans ces magnifiques montagnes !


Pour James, rien ne vaut une ballade en nature pour profiter de la vie.

Ce moment de plein air... La nature ça m'inspire.

On inspire, on expire, on visualise la beauté que nous offre chaque recoin de ce monde. Une vie peut être longue ou raccourcie. Malheureusement, il en faudrait plusieurs pour avoir la chance de découvrir tous les endroits paradisiaques de cette Terre.
Sur cette photo, la Mer reprend petit à petit ses droits sur la terre ferme. Doit-on être inquiet ? C'est à nous de nous adapter et non l'inverse.
Le blanc de ces oies est pur. Néanmoins, ne vous approchez pas trop, vous risquerez de perdre un bout de vos vêtements. Elles en sont friands.


Chez Nausicaa, le bonheur se partage entre cookies et chat.

Ce moment où le chat est dans une bibliothèque et qu'une fournée de cookies chauds sort du four. Je crois bien que c'est la définition de deux beaux instants de bonheur pour moi.

Lire, un moment doux pour s'évader.
Boréal, un être solaire qui apporte de l'amour dans les instants difficiles.
La pâtisserie, une activité pour s'amuser et déguster.


Enfin, pour Erwan, le bonheur est aussi simple qu'une fleur.

Ce moment où une orchidée a décidé de refleurir pour offrir à mes yeux ses merveilleuses couleurs et le nectarinier dans le jardin dont les premières fleurs éclosent annonçant le renouveau que nous apportera bientôt le printemps.


Le bonheur est souvent simple et nous cherchons parfois beaucoup trop à le compliquer. Levez les yeux vous aussi et si vous souhaitez également partager quelques instants de réel bonheur, n'hésitez pas à envoyer un message à Cookies, peut-être qu'un autre article de ce genre viendra remplir de joie une prochaine édition.

 

Partager : Partage

La petite bibliothèque féministe de Nausicaa

 

Chères lectrices, chers lecteurs,

Le 8 mars est chaque année synonyme de journée internationale des droits de la femme.
C'est pour cette raison que, ce mois-ci, je souhaitais vous faire une petite bibliothèque féministe, une petite bibliothèque sur des femmes puissantes dans la fiction.


2 albums jeunesse :

Ma maman est bizarre
Autrice : Camille Victorine
Illustratrice : Anna Wanda Gogusey
Âge : À partir de 4 ans

Résumé : Une petite fille raconte sa vie avec sa mère, une mère qui ne correspond pas aux codes instaurés par la société. Cette maman-là élève sa fille seule, elle a des tatouages et participe à des manifestations féministes.

Avis : J'aime vraiment beaucoup les histoires de la maison d'édition La Ville Brûle et cet album est une petite pépite. Ode à la monoparentalité, aux familles "hors normes", il offre une très belle histoire féministe et d'amour adressée aux mamans.  

Audio : cliquez

 

La princesse qui pue qui pète
Autrice : Marie Tibi
Illustrateur :  Thierry Manès
Âge : À partir de 3 ans

Résumé : Castille, n'est pas une princesse ordinaire. Elle aime salir sa robe, marcher dans le crottin et s'occuper des cochons.

Avis : Une très jolie histoire, rigolote, qui plairait à Gajiu. Des prouts et de la liberté sont au rendez-vous !


Deux romans jeunesses :

Le courage d'Amal
Autrice : Aisha Saeed
Âge : à partir de 9 ans

Résumé : Amal a un grand rêve, celui de devenir institutrice. Malheureusement, lorsque sa mère tombe enceinte, elle doit abandonner l'école pour l'aider. Elle deviendra ensuite la servante de l'homme le plus cruel de son village.

Avis : Un très beau texte abordant la dure réalité que peuvent subir les femmes et filles au Pakistan. Cela montré du point de vue d'une petite fille courageuse, dans un texte adapté aux plus jeunes.


Les étincelles invisibles
Autrice :  Elle McNicoll
Âge : à partir de 11 ans

Résumé : Addie, petite fille autiste, est harcelée à l'école par ses camarades et sa professeure. Lors d'un cours d'histoire, elle va apprendre que des femmes ont été tuées dans sa ville lors des chasses aux sorcières. Elle va donc mener un combat acharné afin que la communauté rende hommage à ces femmes injustement tuées.

Avis : Une merveilleuse histoire sur la tolérance, l'envie de rendre justice. Addie est un personnage touchant et attachant que nous prenons plaisir à suivre dans son combat.

Audio : cliquez (petite participation du chat à la fin)

 

Un recueil :

Histoires du soir pour filles rebelles
Autrices : Francesca Cavallo et Elena Favili
Âge : À partir de 5 ans

Résumé : Histoire de 100 femmes célèbres à travers le monde et le temps.

Avis : Un très beau recueil aux superbes illustrations. Chaque double-page présente une femme différente : Nina Simone, Marie Curie ou encore Serena Williams. Un format semblable aux contes qui plaira aux petits comme aux grands.


Un documentaire jeunesse :

Les femmes aussi ont fait l'Histoire
Autrice : Titiou Lecoq
Âge : À partir de 9 ans

Résumé : Dans ce documentaire adapté aux plus jeunes, Titiou Lecoq nous montre une histoire des femmes oubliées, de femmes qui ont participé à l'histoire.

Avis : Cet ouvrage est parfait pour sortir de l'Histoire uniquement racontée du point de vue des hommes. De magnifiques illustrations accompagnent parfaitement les explications claires de l'autrice.


Un roman Young Adult :

Lettre du Kansas
Autrice : Mélanie De Coster

Résumé : Année 1869 au Kansas, deux jeunes cousines entament un échange épistolaire. Sarah vit à la campagne tandis qu'Ellie découvre la vie en ville. Arrivée du chemin de fer, mouvements féministes et ségrégation vont les accompagner dans leurs échanges et questionnements.

Avis : Une écriture sous forme de lettres qui rend la lecture fluide et agréable. Un beau discours sur la libération de la femme et deux manières différentes d'y accéder est présent dans cet ouvrage.


Un livre de la bibliothèque de P12 :

La dernière gardienne de dragon
Autrice : AmbrosiaLuna

Préface : Vous êtes-vous déjà senti comme une pièce de puzzle, qui ne trouve pas sa place ? Comme s'il y avait eu une erreur, que vous n'étiez pas né à la bonne époque ou dans le bon univers ? Car c'est ainsi que je me sentais.

Pardon, j'en oublie la politesse. Je me nomme Maryline et je suis la dernière gardienne de dragon.

Mais je vous en prie asseyez-vous.


Avis : En réfléchissant à quel texte de la bibliothèque de Poudlard12 j'allais bien pouvoir mettre dans cette sélection, La dernière gardienne de dragon est la première histoire qui m'est venue en tête. Maryline fait partie de ces femmes puissantes. Perdue dans un monde qui n'était pas le sien, elle a dû s'adapter et devenir l'une des personnalités les plus puissantes de ce lieu.
Vous êtes beaucoup à aimer et connaître les livres d'Ambrosia, et je suis d'accord avec vous, elle possède une magnifique plume.


J'espère que cette petite sélection vous aura plu. Cette journée est extrêmement importante pour les droits de toutes les femmes à travers le monde, il me semblait donc important de faire un article dessus.

 

Partager : Partage

20 faits inutiles

 

Bonjour, bonsoir et bonne après-midi les pédouziens !  En cette période de giboulée aléatoire, voilà quelques petites infos, toutes aussi aléatoires. 

1 - L’hippopotomonstrosesquipedaliophobie est la peur des mots longs.

On se demande si le créateur du mot ne se moquait pas de quelqu'un.  

2 - Il y a plus de morts liés aux noix de coco qu'aux requins, environ 150 par an.

Sauf que "Les dents de la forêt", ça sonnait vachement moins bien. 

3 - Les concombres de mer expulsent leurs organes internes pour se défendre.

En gros, ils lancent leurs intestins sur les prédateurs, car ceux si sont toxiques. Ensuite, ils repoussent.  

4 - Un groupe de corbeau s'appelle un meurtre. Très rassurant, quand il y en a autant sur notre cloture.  

5 - La langue d'une baleine bleue pèse le poids d'un éléphant.

D'ailleurs, le rythme cardiaque d'une baleine bleue est d'environ 8 à 10 battements par minute

6 - La reine Elizabeth II avait une formation de mécanicienne, mais elle n'a jamais passé le permis.

En Angleterre, les permis sont délivrés au nom de la reine...Donc à aucun moment elle n'a eu a passer d'examen, elle s'est auto-attribuée le permis. Mais elle savait tout de même conduire, puisqu'elle a même été sur le terrain pendant la seconde guerre mondiale. 

7 - Le plus gros billet jamais édité est le billet de 10 000 dollars aux Etats-Unis. 

Perdre son porte-feuille atteint un tout autre niveau. 

8 - Environ 16 millions de personnes de la population actuelle sont des descendants de Genghis Khan.

16 millions de conquérants sanguinaires potentiels, c'est rassurant.  

9 - Un scientifique a réussi a créer des diamants à partir de beurre de cacahuète. 

On vous conseille d'aller voir les professeurs de Métamorphose et d'Alchimie si vous voulez de l'argent. 

10 - Les graines de pommes contiennent du cyanure.

Donc n'importe qui avec un chaudron et un verger peut vous tuer. Choisissez bien vos amis!  

11 - La chasse au chameau est interdite en Arizona. 

Qui a déjà vu des chameaux en Arizona ? Justement... 

12 - Au Royaume-Uni, il est légal de tuer un écossais, s'il porte un arc et des flèches. 

Les jeux olympiques de Londres prennent une toute autre tournure, heureusement que cette loi n'est plus enseignée dans les écoles.  

13 - Les koalas ont des empreintes digitales très similaires à celles des humains, à tel point qu'on pourrait les confondre sur une scène de crime. 

De quoi embêter les Australiens. 

14 - La troisème langue officielle de la Nouvelle Zélande est le langage des signes. 

C'est un geste très important. (Ok, je sors) 

15 - En 2007, un homme a simulé sa mort pour résilier son abonnement téléphonique, et ça n'a pas marché. 

Rien n'est plus puissant et omniscient que l'abonnement téléphonique.  

16 - La grenouille léopard avale sa proie grâce à ses yeux. Elle cligne des yeux et compresse sa tête pour avaler ses proies les plus grosses.

Pour plus d'informations, demandez à Mirabelle et Rainette.   

17 - Après Varsovie, c'est Chicago qui a la plus grande population polonaise au monde.  

18 - L'Alaska est l'Etat des Etats-Unis qui est à la fois le plus au Nord, le plus à l'est et le plus à l'ouest.

Prenez une carte, posez votre cerveau sur la table... Non, c'est toujours aussi bizarre. Maintenant souvenez vous qu'on peut faire le tour de la Terre dans deux sens.   

19 - Pluton est plus petite que la Russie. (si on compare son diamètre à la taille de la Russie)

Et on est quand même capable de la voir.  

20 - À Singapour, il est interdit d'acheter du chewing-gum.

Pourtant, on a le droit d'en manger. Ou l'inverse. Bref, c'est Singapour. Et vous ? Une petite info insolite ?

 

Partager : Partage

14 févr. 2024

Éditorial

Version Audio !

 

Vie ROSE au château

Le Commissaire-Priseur est-il déjà tombé amoureux ?
Rédigé par Nausicaa Lovegood et illustré par Aaliya Whitewood

L'amour est dans le pré magique
Rédigé par Gajiu et illustré par Aaliya Whitewood

L'amour est partout où tu regardes
Rédigé par James Bletchley et illustré par Ashley Davies

Publicité - L'art de la CA-duction
Rédigé et illustré par Erwan Fray

Cœur sorcier

Ôde à la direction de P12
Rédigé par Gajiu et illustré par Erwan Fray

Les jeunes sorciers ont eux aussi le droit à l'amour
Rédigé par James Bletchley et illustré par Aaliya Whitewood

5 raisons de ne pas fêter la Saint-Valentin
Rédigé par Mike Abel et illustré par Aaliya Whitewood

Courriers du coeur
Rédigé par Cookies et illustré par Ashley Davies

Lettre d'amour à Mirabelle Boutondore
Rédigé par Gajiu et illustré par Aaliya Whitewood

Abécédaire amoureux de P12
Rédigé par Nausicaa Lovegood et illustré par Ashley Davies

Le cœur du CA
Rédigé par Mike Abel en partenariat avec les membres du CA et illustré par Erwan Fray

Donne un coeur à ton VDD
Rédigé par James (en s'inspirant des échanges de l'Équipe) et illustré par Erwan Fray

Récréation de cupidon

La petite bibliothèque amoureuse de Nausicaa
Rédigé par Nausicaa Lovegood et illustré par Ashley Davies

C'est encore la Saint-Valentin ?
Rédigé par Hermione Tonks-Black et illustré par Ashley Davies

Chocolat, quand tu nous tiens
Rédigé par Hermione Tonks-Black et illustré par Aaliya Whitewood

Ton père est un sorcier, il a volé tous les horcruxes du monde pour rétablir ton coeur
Rédigé par Nausicaa Lovegood et illustré par Aaliya Whitewood

Avoir confiance en soi en période d'amour ?
Rédigé et illustré par Aaliya Whitewood

Comment dessiner un angelot ?
Rédigé et illustré par Aaliya Whitewood

 

Spoiler:

Chères sorcières, chers sorciers,

C'est avec un immense plaisir que je vous présente l'édition n°217 de la Gazette du Sorcier. Au menu, des bonnes résolutions, de la gourmandise, de l'actualité pédouzienne, de la littérature et quelques jeux.

Des bonnes résolutions, tout le monde essaie d'en prendre. L'objectif est de créer la meilleure version de ce que l'on représente. Les valeurs inculquées par nos parents brillent dans nos yeux. Construisons notre propre identité sorcière pour que l'on puisse voler de nos propres ailes.

Malgré les difficultés rencontrées, essayons de n'en tirer que le positif pour retrouver la magie dans nos yeux d'enfant.

Belle lecture !

James Bletchley, Rédacteur en Chef de la Gazette du Sorcier

Partager : Partage

- page 3 de 141 -

© 2009-2024 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear