La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Hors-séries

18 mars 2024

Éditorial

Partager : Partage

Qui sont nos candidats ?

















 

Partager : Partage

Interviews de candidats



Vous êtes curieux de découvrir ce que pensent les différents candidats au titre ? Voici leurs différentes interviews, réalisées à l'occasion de la seconde épreuve par le meilleur journaliste du pays : moi-même, Colin Crivey. Eh oui, il est parfois difficile de savoir quoi voter quand l'heure arrive, mais cette année, pas de panique : fiez vous à leurs pensées les plus profondes...

Les notes du jury seront données dans le détail des notes, lors de l'annonce des résultats finaux du concours.



Quelles sont les qualités primordiales pour être le ou la représentant.e de Poudlard ?

CARTER : Si certains vous diront qu'il est important de représenter toutes les maisons ainsi que leurs différents traits, je ne suis pas du tout d'accord. Un Mister Poudlard se doit d'être supérieur aux autres, d'exceller dans tous les domaines et de représenter l'élite de l'école. Mon charisme est indéniable, et ce que certains appellent de la vanité, c'est simplement de me reconnaître à ma juste valeur. Et ma beauté on en parle ? Il n'y a pas plus Mister Poudlard que ça.

SIXTINE : Je pense que la loyauté, l’intégrité et la persévérance sont des qualités primordiales pour représenter Poudlard.

JULIEN : Je dirais qu'il faut être apprécié du plus grand nombre mais aussi savoir porter les valeurs partagées par le plus de pédouziens.

ALICE : Selon moi, les qualités primordiales sont l’impartialité, la sagesse, l’ingéniosité et l’ouverture d’esprit.

MATTEO : Je pense qu'une des premières qualités nécessaires pour pouvoir représenter Poudlard est l'ouverture aux autres. Si l'on cherche à représenter Poudlard, c'est pour être au service de l'école, au service de son rayonnement et non pour son petit plaisir individuel, et à travers Poudlard c'est la volonté de représenter tous les élèves et professeurs de toutes les maisons et donc de participer à la bienveillance qui est le propre de notre école. Au-delà de cette première qualité, il y a également la soif de connaissance : l'école est le lieu du savoir, de la découverte, de l'innovation. Pour être un digne représentant de Poudlard, il faut cette envie de toujours progresser dans la découverte de la magie et du monde magique, et avoir de l'audace, l'audace de tenter des choses nouvelles, d'être soi-même.

OCTAVIA : Plusieurs qualités entrent bien sûr en compte mais il y en a certaines qui sont, comme vous le dites, primordiales.
Selon moi, avoir des bonnes manières est primordial (polie, amicale, courtoise, chaleureuse, souriante). Ceci est la base même d'un savoir-être nécessaire pour être le représentant de Poudlard. Aussi il faut avoir une bonne culture du monde magique et du château car, pour le représenter, il faut aussi le connaître !

EDEN : Du courage, pour représenter devant tous notre belle école ! De la combativité et de la créativité, pour se démarquer des autres.


Si la Gazette du sorcier sortait un article en votre honneur, quel en serait le titre ?

CARTER : Ça dépend si l'article tient à me flatter ou à parler contre moi. Voici donc deux idées : « Au-Delà des Apparences : Carter Spall, un demi-vélane aux nombreux secrets ? » ou « Carter Spall : Nouveau bachelor trop sexy fait tourner les têtes à Poudlard ! »

SIXTINE : Sixtine St.James : la danseuse étoile la plus talentueuse de sa génération.

JULIEN : Je n'ai pas réellement d'idée. Peut-être que ça pourrait être : un rouge et or à l'écoute.

ALICE : Quelque chose de simple : Le nouveau visage pédouzien de 2024.

MATTEO : Si la Gazette du sorcier sortait un article en mon honneur, à la suite de ma victoire aux MMP12, le titre pourrait être "Une jeune pousse au firmament" puisque je ne suis qu'un élève de première année.

OCTAVIA : J'en serai vraiment très flattée et je pense que le titre serait "L'élégance du vampire".

EDEN : Pour reprendre un phénix en chocolat que j'ai reçu cette année, je dirais "La femme aux multiples talents" !


Vous avez le choix entre venir en aide à un botruc ou un.e camarade d'école. Qui choisissez-vous ?

CARTER : Ça dépend le camarade d'école, mais probablement le Botruc. J'ai une passion pour les créatures magiques et ils sont bien plus fragiles qu'un sorcier. Ce sont des créatures qu'il faut protéger et auxquelles on doit prendre bien soin. L'élève n'avait qu'à faire attention à là où il marchait. Bref, un jour, je vais avoir mon propre refuge pour prendre soin des créatures et les réhabiliter dans la nature. En plus d'avoir un travail prestigieux, bien entendu. Ce n'est qu'un passe temps !

SIXTINE : Ça dépend du camarade ? Non, plus sérieusement, pourquoi choisir ? Je pense être suffisamment futée pour réussir à sauver les deux d’une façon ou d’une autre.

JULIEN : Je pense que je choisirais le botruc car je fais confiance à tous mes camarades pour leurs capacités à se sortir des pires situations par leurs talents.

ALICE : Bien que j’aimerais ne pas avoir à choisir tout court, je choisirais le Botruc. Je préfère être entourée d’animaux que d’êtres humains.

MATTEO : J'aime beaucoup les botrucs, mais je viendrai en priorité en aide à mon camarade d'école. Tout dépend cependant de la nature du problème et de la possibilité ou non d'aider les deux. D'une part, je pense que les sorciers sous-estiment souvent les capacités des créatures magiques parce qu'on a une vision de dominants. Deuxièmement, l'école nous unit et nous rassemble autour de valeurs communes même s'il y a des nuances dans chaque maison et je ne me verrai pas abandonner un de mes camarades dans le besoin.

OCTAVIA : Le choix est assez difficile entre les deux car mon altruisme me pousse à aider un camarade d'école et mon amour des créatures me pousserait à aider le botruc. Le choix est cornélien ... J'ai envie de répondre les deux bien évidemment mais je pense que je choisirai de venir en aide à un camarade, quel qu'il soit. Après tout, il faut savoir soutenir ses camarades.

EDEN : J'aurais tendance à dire le botruc. Les créatures magiques et les animaux en général sont si purs.


Pour devenir Miss ou Mister P12, on vous demande de faire le plus gros sacrifice de votre vie. Quel serait ce sacrifice ? Seriez vous prêt à faire ce sacrifice pour gagner ?

CARTER : Le plus gros sacrifice de ma vie ? En voilà une question intense. Je dirais que ce sacrifice serait d'abandonner la magie et d'aller vivre chez les Moldus. Être conscient de ce monde fantastique et de ne pas pouvoir en faire parti est, à mes yeux, la pire chose qu'il peut arriver à un sorcier. Dans tous les cas, non. Devenir Mister P12 ne vaut pas ce sacrifice. Après tout, ce n'est qu'un titre qui affirmera simplement ce que l'on sait déjà ; ma supériorité. Néanmoins, la couronne serait bien élégante au-dessus de ma tête.

SIXTINE : Le plus gros sacrifice serait certainement de mettre fin à ma relation avec Keith. Et je ne le ferais pour rien au monde, donc pas non plus pour être Miss P12.

ALICE : Je ne ferais aucun sacrifice pour ne pas risquer d’être contraire à mes valeurs, encore moins dans le but de gagner. Je resterai moi-même, quoi qu’il en coûte.

MATTEO : Je pense qu'il y a deux sacrifices aussi importants l'un que l'autre pour Matteo : ne plus voir sa grand-mère à qui il est très attaché et renoncer à sa soif de connaissance. Je n'ai ni envie de renoncer à la personne dont je suis le plus proche depuis toujours, ni envie de renoncer à la possibilité d'apprendre le plus de choses possibles pour un titre. D'autant plus que renoncer à la connaissance pour devenir Mister Poudlard me semblerait assez paradoxal car le propre de l'école est de permettre aux élèves d'avoir accès dans les meilleures conditions aux savoirs.

OCTAVIA : Le plus gros sacrifice de ma vie serait de voir disparaître mes grands-parents. Ils sont la dernière famille qu'il me reste, je suis orpheline. Donc je vais vous avouer, peut-être à tord et au risque de perdre la couronne, que non je ne serai pas prête à faire ce sacrifice pour remporter la victoire. La famille est trop précieuse !

EDEN : Mon plus gros sacrifice ? Ma soeur Heather. Et je ne serais clairement pas prête à la sacrifier pour obtenir une couronne. La famille avant tout !


Si un Épouvantard devait vous faire face, il se transformerait en quoi ?

CARTER : Une question bien personnelle qui ne vous regarde pas ! Dans l'esprit du jeu, je vais vous accorder une réponse. C'est mon propre reflet qui me hante ; une pâle copie de moi-même transformée par la magie. Bref, que je devienne comme ma demi-sœur Alanna Spall. Cruelle, misérable et morte seule. Chose qui n'arrivera pas et question qui m'embête !

SIXTINE : En araignée ou en Accromentule. CRISE DE PANIQUE ASSURÉE.

ALICE : Ce serait une autre version de moi-même. Une mauvaise version qui ferait du mal aux gens.

MATTEO : Si un Épouvantard devait me faire face, il se transformerait en une foule de jeunes gens menaçants cherchant à m'étouffer et à me séparer définitivement de ma grand-mère.

OCTAVIA : Sans hésitation, l'épouvantard se transformera en cadavre sanguinolant avec une marque de morsure dans le cou. Cette dernière précision est la plus importante car ma plus grande peur est perdre le contrôle de ma nature de vampire et d'attaquer une personne, voire même de la tuer... Ce serait terrible... Je ne sais pas comment je pourrais surmonter cela. Pour le neutraliser, je pense que j’essayerais de le changer en drag queen !

EDEN : En araignée ! Brrrr, je crâme mon dortoir, clairement.


Il est important de tenter de déceler la part de magie noire en vous. Quel est l'horcruxe qui vous parle le plus ?

CARTER : Je suppose qu'on parle ici des horcruxes de Voldemort ? Si c'est le cas, je choisirais le diadème de Serdaigle. Pas seulement parce que c'est l'emblème de ma maison, mais aussi pour le pouvoir qu'avait l'objet. Mettre une partie de son âme à l'intérieur d'un objet qui provoque l'intelligence, il n'y a rien de plus beau et de plus poétique.

SIXTINE : Le diadème pour ce qu’il représente : Le pouvoir, la sagesse, les connaissances, l’héritage, la lignée et la classe.

JULIEN : L'horcruxe qui me parle le plus c'est le diadème de Rowena Serdaigle.

ALICE : J’aimerais que ce soit quelque chose qui se trouve et se brise facilement. Un verre par exemple.

MATTEO : L'horcruxe qui me parle le plus dans ceux qui ont été créés est la bague des Gaunt, pour deux raisons : Tout d'abord, parce que c'est une relique de la mort, et la pierre de la résurrection est justement une tentation face à notre situation de mortels et face à la mort de nos proches.
Ensuite, parce que cet horcruxe fait référence aux poids des origines (les illustres origines de la famille maternelle mais dans un climat de violence et de déchéance et la famille paternelle moldue qui rejette la mère et le nouveau né) sur la personne que l'on devient. Le fait de se sentir rejeter, de ne pas correspondre aux attentes de nos parents est lourd à porter et peut nous plonger dans la rancoeur, voire la haine et dans de sombres projets.

OCTAVIA : Je dirai que ce serait le diadème de Rowena Serdaigle. Déjà parce que c'est un objet de légende, ayant appartenu à une grande sorcière. Personne ne sait vraiment s'il existe car il est perdu. De plus il était splendidement bien dissimuler à la vue et au nez des plus grands sorciers. Ce serait cet horcruxe qui me parlerait le plus. De plus j’adore les diadèmes !

EDEN : Je dirais le Diadème de Rowena Serdaigle. A la base c’est quand même un artefact magique très puissant que Voldemort a su dénaturer. On peut dire qu’il a « vaincu » une fondatrice !


Lequel des trois sortilèges impardonnables est le plus cruel selon vous et pourquoi ?

CARTER : J'aime bien cette question. À mes yeux, c'est le sortilège de l'Impero qui est le plus cruel et le plus dangereux. Il y a des sorts pires que la mort et si la douleur du Doloris est vive, les effets sont, généralement, temporaires. L'Impero peut forcer un sorcier à faire usage des autres sortilèges impardonnables sur ses proches et le forcer à vivre le reste de sa vie avec ce qu'il a accompli. Comme le vieux Dumby l'a si bien dit : N'aie pas pitié des morts, Harry. Aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.

SIXTINE : Le sortilège de l’imperium qui engendre une violation de l’autonomie, puisque la personne visée devient ni plus ni moins qu’un pantin incapable d’agir ou de réfléchir à sa guise, entièrement soumis au contrôle d’un.e sorcier.e.

JULIEN : Je dirai Doloris, car il faut vouloir faire du mal à sa victime et qu'elle va souffrir atrocement contrairement aux deux autres sortilèges.

ALICE : Bien qu’ils le soient tous, je trouve que le sortilège Doloris est le plus cruel étant donné qu’il s’agit d’infliger une atroce et longue souffrance à l’être que l’on vise alors que le sortilège Avada Kedavra n’impose pas une douleur aussi affreuse et dont l’effet est bref.

MATTEO : Le plus cruel est sans hésitation le sortilège Doloris, il suffit de voir le résultat sur les parents de Neville Londubat. La douleur peut rendre fou et fait peur à la plupart des gens. Le sortilège de l'Imperium est terrible par la perte de sa liberté et de sa réflexion mais il n'est pas définitif, le sortilège de mort à l'inverse est définitif mais entraine une mort rapide, alors que le sortilège Doloris peut briser totalement une personne et en faire un quasi mort vivant dans le sens où la personne perd sa conscience.

OCTAVIA : Selon moi, le sortilège impardonnable le plus cruel est le sortilège Doloris. Je le trouve beaucoup plus perfide que les deux autres dans le sens où il faut aimer voir sa victime se faire torturer... Le sortilège de la mort, sur ce point là, est plus bref, uniquement sur un instant. Le sortilège de torture est plus long et les conséquences en sont d'autant plus funestes... Comme tous les sortilèges impardonnables, il faut le vouloir pour l'utiliser mais il faut aussi aimer ce que l'on voit. Et je trouve ça terrible... Vouloir torturer un autre être humain et y prendre du plaisir est une chose que jamais je ne comprendrais.

EDEN : À mon sens le plus cruel est le sortilège de l'impérium. Enlever sa liberté à un tiers je trouve que c'est vraiment horrible parce qu'on ordonne à quelqu'un contre sa volonté de faire des choses qui ne lui seraient même pas venues en tête. C'est la prive privation, le libre arbitre. J'ai envie de dire, quand t'es mort, t'es mort. Bon. La souffrance n'est que passagère, même si elle peut entraîner des dégâts. Mais le contrôle total.. Horrible, j'en ai des frissons.


Une épreuve de rêve à Miss et Mister Poudlard12, rapidement, ce serait quoi pour vous ?

CARTER : Peut-être une animation sur les Trois-Balais ? Histoire de vraiment se retrouver l'un contre l'autre sur un module très populaire et bien apprécié de tous les Pédouziens. Ça permettrait aussi les échanges et que le public soit impliqué. Après, bonne chance pour regrouper tous les participants en même temps.

SIXTINE : L’épreuve de rêve aurait certainement un rapport avec le graphisme et l’écriture. Donc, finalement, la première épreuve de ce concours s’en approche vraiment.

JULIEN : Ce serait sans aucun doute un concours d'élevage de créature magique et de reactions RPGiques face à une créature qui nous menacerait.

ALICE : Trouver un moyen de distribuer du bonheur à tous les membres, en les faisant rire ou autre.

MATTEO : Je pense que l'épreuve de Miss et Mister Poudlard12 dont je rêve est une épreuve plutôt artistique avec une dose de réflexion et pourrait être le fait de créer un tableau de Poudlard12 et la notice qui va avec afin qu'il soit exposé dans un Musée du Monde Magique. Il faudrait que le tableau représente non seulement Poudlard12 mais tout ce qui fait sa particularité, son ambiance et que la notice résume cela en quelques lignes de belle manière et en se finissant par une devise inventée du château.

OCTAVIA : Une épreuve de rêve ? Hum... Je dirais peut-être un spectacle de magie au cours duquel les différents candidats et candidates pourraient exposer leurs dons magiques pour éblouir les spectateurs ou au contraire pour les effrayer (tout dépend le style). Ce serait magique de pouvoir monter un spectacle en costume de scène devant les autres élèves de l’école. On pourrait même faire participer des créatures magiques pour enjoliver les choses. J’adorerais pouvoir faire cela.

EDEN : Une épreuve de rêve ? Alors de rêve je sais pas, mais créer une animation pour défendre une cause qui nous est chère ou quelque chose d'important, je trouve que ça serait pas mal !


Si vous deviez vous battre contre une manticore ou un dragon, qui choisiriez-vous et pourquoi ?

CARTER : Le Manticore qui est bien moins large qu'un dragon. Je sais que sa fourrure repousse les sortilèges, mais c'est pareil pour un dragon qui a besoin d'un large nombre de sorciers pour vraiment le blesser. À voir si la peau de sa queue est tout aussi résistante ? Sinon, je pourrais essayer d'au moins la couper. Le but du combat serait surtout d'immobiliser la créature avant de vraiment l'achever. Puis, si je meurs, j'entendrai au moins la jolie chanson du Manticore alors qu'il me dévore.

SIXTINE : À choisir, je préfère combattre un dragon. Ce dernier à au moins un point faible : ses yeux. Un sortilège de conjonctivite et normalement, je peux espérer m’en sortir. Tandis que la Manticore est connue pour repousser tous les sortilèges.

JULIEN : Je choisirai le dragon ! Ça n'est pas forcément très original mais je pense qu'un vol sur balais et un Sortilège de Conjonctivite sont plus à ma portée qu'une autre forme de stratégie pour la manticore ^^

ALICE : Je choisirai un dragon. Inutile de le tuer, le sortilège de Conjonctivite suffirait à s’en débarrasser. Ce serait plus pratique que de devoir se servir d’un éléphant pour venir à bout d’une Manticore.

OCTAVIA : Si je devais choisir entre les deux, je pense que je choisirai d'affronter le dragon ! La manticore a un côté plus cauchemardesque qui m'effraie... Le dragon est une créature que je connais mieux dans le sens où je connais ses points forts comme ses points faibles. Il sera, pour moi, plus facile à affronter qu'une manticore. Le dragon a certes une force brute mais il peut se mouvoir beaucoup moins facilement qu'une manticore. Se cacher de lui est donc plus facile que de se cacher d'une manticore. De plus la peau de la manticore repousse tous les sortilèges et sa piqure est mortelle alors que le principal point faible du dragon sont ses yeux. Même si sa peau peut repousser les sortilèges de stupéfixion, un sortilège de conjonctivite permet de le neutraliser.

EDEN : Je voue une passion débordante pour les dragons. Alors je choisirais sans hésiter les dragons. Même si clairement je serais plus gaga qu'autre chose durant la bataille. Après tout, je me suis faite virer de mon poste de préfète parce que j'ai introduit un dragon en salle commune... MAIS C'ÉTAIT UN BÉBÉ TROP MIGNON !


Si vous étiez obligé de perdre et de nommer quelqu'un à votre place comme vainqueur du concours, qui serai(en)t il/elle/s ?

Les réponses à cette question ne seront pas partagées... puisqu'après après tout... ça ne vous regarde pas, hihihi !

 

Partager : Partage

Sélections des maisons


Vous vous demandez probablement comment chacune des maisons a pu faire pour sélectionner les deux membres qui allaient les représenter. 
Cet article est là pour répondre à votre questionnement. 

 

Serpentard



Dans la Salle Commune de Serpentard, trois épreuves ont été proposées aux membres qui souhaitaient devenir les dignes représentants de leur maison. 

La première épreuve consistait à aller charmer l'un des PNJ de la maison, en se servant de diverses interactions. 
Pour la deuxième épreuve, les Serpentard ont dû répondre à un quiz de connaissances.
Et pour terminer, une chasse au trésor a été proposée. 

Après un combat acharné, deux Miss ont obtenu le titre de Miss Serpentard. Comme vous le savez, il s'agit de Sélénite et Sixtine St.James ! 

 

Serdaigle



Dans la maison Serdaigle, quatre épreuves ont été proposées par l'Équipe de Maison. 

Tout d'abord, les participants ont dû répondre à un grand quiz de culture générale qui a duré tout le temps des épreuves.
Pour leur deuxième épreuve, les Serdaigle devaient prononcer un discours qui mettrait des paillettes dans les yeux de l'Équipe de Maison. 
La troisième épreuve leur demandait de faire travailler leur créativité en réalisant un beau dessin à partir d'une description donnée. 
Et enfin, pour terminer en beauté, quatre grilles de boogle ont été proposées. L'érudition des Serdaigle a été mise à rude épreuve sur cette étape. 

Après un combat acharné entre plusieurs membres de la maison, les deux Mister qui représentent Serdaigle sont donc Matteo Galeazzo et Carter Spall.

Si cela vous intéresse, vous pouvez d'ailleurs retrouver un livre rédigé par Gajiu regroupant toutes les participations des Serdaigle aux épreuves, juste ici.
 

Poufsouffle



Dans l'antre du Moine Gras, quatre épreuves permettaient de savoir qui était le meilleur ou la meilleure Poufsouffle. 

Les participants ont tout d'abord dû répondre à un quiz de connaissances de leur maison. 
Ils ont ensuite dû réaliser de belles créations artistiques qui représenteraient Pousfouffle à la perfection. 
Pour leur troisième épreuve, un discours centré sur un élément faisant penser à Poufsouffle devait être déclaré.
Pour terminer, les non participants étaient invités à voter pour le discours qui leur semblait être le plus représentatif de leur belle maison.

Les deux Miss qui ont été jugées les plus dignes représentantes de leur maison sont donc Eden Clarke et Octavia Hargreeves.

 

Gryffondor



Dans la maison du courage, l'Équipe de Maison n'y est pas allée de main morte dans la proposition de ses épreuves ! Ce n'est pas trois ni quatre épreuves qui ont été proposées, mais dix mini défis, chacun caché derrière une porte ! 

Le premier défi était un concours de dessins à réaliser grâce à sketchoy.
Pour le deuxième défi, les Gryffondor ont dû faire travailler leur sens de l'observation en partant à la recherche d'objets de leur maison. 
Le troisième défi les invitait à créer un quiz digne de Gryffondor.
Pour le quatrième défi, les participants ont dû se rendre dans l'antre de Madame Pince afin de critiquer un ouvrage écrit par un Gryffondor.
Le cinquième défi leur demandait d'aller commenter le Gryff'Time.
Pour le sixième défi, les participants devaient écrire un texte.
Le septième défi consistait en la réalisation d'un puzzle.
Ensuite, les Gryffondor ont dû faire travailler leurs méninges pour corriger un texte.
Puis, il a fallu montrer leurs talents en graphisme en réalisant des avatars communs. 
Et, pour terminer, le tout dernier mini-défi était un labyrinthe.

À la suite de toutes ces épreuves, une miss et un mister ont été désignés pour devenir les représentants de Gryffondor. Il s'agit de Alice Wellington et Julien Kensington. Leur deux noms de famille terminant de la même manière, je pense que c'est un signe. 



Bon courage à toutes nos Miss et Mister. Amusez-vous surtout et que les meilleurs gagnent ! 

 

Partager : Partage

Honneur aux supporters

 

Miss & Mister Poudlard12, c'est tout d'abord huit candidats, deux par maison, qui vont devoir s'affronter dans le Grand Escalier, après avoir triomphé des épreuves dans leur salle commune. Bien sûr, ils sont au cœur de ce concours. Tout comme les Gardiens et les Équipes de Maison qui ont élaboré les épreuves.

Pourtant, ils ne sont pas seuls... Tapie dans l'ombre, une force tranquille attend. Spectatrice, elle se manifeste ponctuellement. Je parle bien évidemment des supporters ! Ceux qui ne participent pas au concours ou qui n'ont pas été sélectionnés (la prochaine fois sera la bonne, j'en suis sûre !).

Car oui, MMP12 ne serait rien sans les supporters derrière les candidats ! Surtout que les supporters sont aussi acteurs de cette animation et sollicités à plusieurs reprises : pour rédiger les questions des interviews, pour voter pour leur publicité préférée ou encore pour leur candidat préféré ! Rendez-vous le 25 mars pour ces deux derniers votes, VOUS pouvez faire pencher la balance, profitez-en !
 

 

La voix des supporters


Qui de mieux pour parler de ce sujet que les supporters eux-mêmes ? Hazel et moi-même sommes allés à leur rencontre sur le tchat ou sur Discord. Bon, dit comme ça on dirait un mauvais documentaire mais promis, ça en vaut la peine ! Nous leur avons posé quelques questions afin de faire un petit sondage, dont voici un résumé ici.

Pronostics des vainqueurs

Au vu des supporters sondés, le binôme vainqueur qui se dégage serait Carter Spall et Sixtine St. James, avec comme premiers dauphins (et ça ne se joue qu'à une voix) Eden Clarke et Matteo Galeazzo (qualifié d'inarrêtable par son DDM). Ont-il vu juste ? Réponse à la fin du mois...

Un supporter a également été pris d'une soudaine vision pendant cette question, que je suis bien obligée de vous partager : « Avec la lune et le soleil à leur apogée, le succès suivra les élus de bronze et bleu. Mon intuition me dit qu’Alice devra faire attention à la trahison et que Sixtine devrait éviter le lait. ». Arriverez-vous à reconnaître le P12ien ou la P12ienne à l'origine de cette déclaration ?

La meilleure drag

Pour la première épreuve, nos candidats se sont prêtés au jeu d'un défilé drag, nous avons ainsi vu la naissance de différents personnages, aux noms parfois très exotiques. Les votes furent très serrés mais c'est Divine Feather qui remporte le titre de meilleure drag, d'après les supporters, suivie de très près par Lady Loyale et Scale King.

La meilleure épreuve

L'épreuve qui a, pour l'instant, le plus intéressé les supporters est sans hésitation l'épreuve 1 : la Drag Race d'Urzula, montrant la créativité des candidats. Plusieurs supporters comme Margaret ou Bisou ont apprécié que cet art ait de la visibilité sur Poudlard12. L'épreuve 3, sur la publicité, est fière de compter Emma Potfleur dans ses ferventes défenseures.

L'absence de l'épreuve 2 aux yeux des supporters a cependant été relevée. En effet, une première annonce avait été faite pour récolter les questions mais l'épreuve a ensuite été lancée auprès des candidats par MP. Il s'agissait d'une interview, où vous pouvez retrouver les réponses dans un autre article de cette édition spéciale de la Gazette !

Des idées pour la dernière épreuve ?

MMP12, c'est traditionnellement quatre épreuves. Trois ont déjà été annoncées, certaines sont mêmes déjà terminées, mais le mystère reste entier pour la dernière épreuve... Qu'aimerez voir nos supporters pour clore le concours ?

Bisou s'attend à une épreuve de popularité et Romie Keffer à une épreuve visant à améliorer Poudlard12, tandis que Deliah Thompson mise plutôt sur un concours de talents, espérant découvrir des talents cachés en jonglerie ou en maracas. De son côté, Margaret aimerait bien voir une épreuve de création en lien avec notre monde (potion, sortilège, etc.) et fait remarquer, à raison, que « toutes les "inventions" datent d'un temps que les moins de 20 ans n'ont pas connu ». Enfin, Anthéa Anderston a visiblement confondu avec The Last One puisqu'elle attend du sang et des larmes lors d'un duel au sommet.

Je tiens une nouvelle fois à remercier tous les supporters ayant répondu à ce sondage ! 
 

 

Mais c'est quoi être supporter ?

Être supporter c'est :

  • Soutenir publiquement des candidats dans sa signature, quitte à parfois trahir sa maison ou assumer son polyamour. Pourquoi on devrait soutenir seulement les deux candidats de sa maison, après tout ?
  • Faire des pronostics sur les gagnants, parfois des paris illégaux, menés par Ludo Verpey paraît-il.
  • Lire les épreuves et être soulagé de ne pas avoir besoin d'y participer.
  • Aller lire tout de même les participations des candidats, surtout les défilés parce qu'ils sont top moumoute.
  • Essayer d'envoyer des gallions à Colin Crivey puis se rendre compte qu'il n'a pas créé son compte Gringotts (bien tenté).


Il ne vous reste plus qu'à enfiler votre plus belle signature d'encouragement et à soutenir vos candidats préférés, si cela n'a pas déjà été fait !

 

Partager : Partage

25 mai 2020

Hors-Série n°4


 

Cliquez sur les titres pour les faire apparaître en-dessous.

C'est incroyable de se dire que
Rédigé par l'équipe

Les mots de Iaril
Rédigé par Iaril Karazyan

Ce sera mieux avant
Rédigé par Clara Badaboum

Création libre
Illustré par Alaska Gump

Just a website
Rédigé par Kyle Gallerion

Sondage
Rédigé par l'équipe



Illustré par Elea Loohest & Celty Roze
Conceptualisé par Celty Roze

Aujourd'hui, 25 mai 2020, Poudlard12 fête son anniversaire. Pour l’occasion, la Gazette vous propose une petite rétrospective de quelques événements. Certains ont frappé le château, mais la plupart ont marqué nos vies. Les gros trucs comme les petits machins du quotidien qui ont su rythmer notre vie au château et aux alentours.



C'est incroyable de se dire que P12 a 15 ans. Oui, déjà !

C'est incroyable de se dire que j'ai rencontré mon mec grâce à P12, que ça va faire bientôt 3 ans qu'on est ensemble et que la famille va s'agrandir (on va adopter un chat, vous emballez pas).

C'est incroyable de se dire que je me suis intéressée au graphisme à cause des bannières de topics et les signatures qu'on peut voir partout sur le site.

C'est incroyable de se dire que j'ai découvert la recette du mugcookie entre deux cognards durant un entraînement de Quidditch sur le stade.

C'est incroyable de se dire que Bdragon n'est plus directeur de Poudlard.

C'est incroyable de se dire que grâce à P12, j'ai découvert une passion qui m'a menée aux études que je fais aujourd'hui.

C'est incroyable de se dire que c'est grâce à P12 que j'ai le plus mûri.

C'est incroyable de se dire que tout le monde s'est jeté sur cet exemplaire de la Gazette et que vous avez tous et toutes commenté chaque article. (Ceci n'est pas un message subliminal…)

C'est incroyable de se dire que je n'aurais jamais atteint mon niveau d'écriture sans les RPGs, la Gazette, les devoirs, etc sur P12.

C'est incroyable de se dire qu'on est des centaines de membres plus ou moins actifs et même si c'est moins que plus, ça reste énorme !

C'est incroyable de se dire qu'une voisine de classe de cette année a été aussi une membre de P12. Le monde est p'tit !

C'est incroyable de se dire qu'on peut faire tant de choses sur P12 ou qu'une seule chose, mais elles sont extrêmement diverses ; rien à voir entre un duel et la rédaction d'un devoir !

C'est incroyable de se dire que je suis venu sur le site uniquement pour parler de Harry Potter (la saga comme le personnage) et que que, au final, je me suis découvert des centres d'intérêt et de nouveaux amis.

C'est incroyable de se dire que j'ai écrit "et que que" au-dessus et que même West qui relit tout l'a pas vu.

C'est incroyable de se dire que, malgré l'écart d'âge qui sépare certain(e)s, nous sommes tous et toutes réuni(e)s grâce à notre amour pour la saga de J.K. Rowling. C'est pas beau, ça ?

Si vous êtes un curieux, ou bien avide de connaissances sur les différentes époques grandioses que notre beau château à connu, vous n'avez pas pu manquer Iaril Karazyan, le grand historien de Poudlard12. Et en tant que tel, il connaît de belles anecdotes sur l'histoire du site ou sur ses membres éminents. Aujourd'hui, en collaboration avec l'équipe de la Gazette, il a accepté de se prêter à un jeu particulier. À base d'un seul mot, notre historien a dû fouiller dans sa mémoire pour retrouver un événement qui pouvait lui être associé. Et quelque chose me dit que certaines histoires peuvent s'avérer très farfelues.



Fantôme - Est-ce que vous saviez que Fantôme avait été un grade sur Poudlard12 ? Il était attribué à l'un des retraités encore actif d'une maison. Sa mission était d'aider l'équipe de maison pour mettre de l'ambiance dans la salle commune et divertir les élèves. À l'époque, les fantômes dédiés aux maisons (Moine Gras, Dame Grise, etc.) n'existaient pas.

Neville - La Pédouzienne Seyna Valerius était connue pour être particulièrement maladroite. En effet, à chaque JHP, elle finissait blessée : entorses et bras cassés se joignaient à la fête !

Aventure - La toute première aventure de la Cabane Hurlante a été rédigée par Kestrel et Magnus LeRouge et terminée à 3h du matin ! Si ce n’est pas de la dévotion…

Ténèbres - Poudlard12 n'est pas à l'abri de son lot de mages noirs... En effet, le château a accueilli plusieurs sorciers aux sombres desseins : Zakmaf, qui a trafiqué les Sabliers, Another, qui a supprimé bon nombre de topics pour son simple amusement, ou encore Zaks, qui est connu pour avoir obtenu de nombreux grades grâce à des double-compte. Attention, le prochain se cache peut-être dans votre dortoir…

Direction - Autrefois – en 2008 pour être précis –, l’équipe de la direction avait un tout autre visage. En effet, la château était dirigé par des Titans. Le Titan des Titans (Directeur.trice) avait sous son contrôle les Titans de l’Animation (Directeur.e.s Adjoint.e.s) et le Titan de l’Architecture. De quoi faire trembler les fondations encore fraîches de l’école…

Fayotte - Lors de l’arrivée de la cinquième année au château (en 2010), un combat acharné s’est engagé entre Évalia Yaxley et Merely Sweeney Stubbs pour déterminer celle qui parviendrait à l’année tant attendue avant l’autre. Elles avaient rendu l’examen en même temps… Et moins d’une heure ont séparé les corrections, accordant la victoire à Merely Sweeney Stubbs.

Reconnaissance - Nombre de Pédouziens sont connus pour une créativité sans limites, et d’autres sont célèbres pour avoir été frappés d’un éclair de génie. Ainsi, la VIPère doit son nom à Kate Laflamme, les examinateurs EMEU ont été sauvés de l’impasse grâce à Ellana Spleen, et le Trimestre des Floraisons est une de mes brillantes idées !

Et vous, quelles anecdotes cocasses vous inspirent ces mots ?

Article publié par Clara Badaboum dans l'édition n°92, en juin 2013.
PORTOLOIN VERS L'ARTICLE ORIGINAL



Ce mois-ci Poudlard 12 a fêté ses 8 ans. Voilà 9 mois que le site accueille les Potterhead, qui faute d'avoir reçu leur lettre de Poudlard passent leurs journées à jouer aux apprentis. Depuis 2918 jours vous pouvez vivre des aventures trépidantes, suivre des cours passionnants, discuter, partager, vous prendre la tête dans la joie et la bonne humeur et faire des rencontres plus ou moins sympathiques.
Pendant ce temps le site n'a pas cessé d'évoluer, sans jamais perdre de sa magie. Les anciens rechignent et grommellent "c'était mieux avant", pourrez-vous faire de même dans 3 ans ?

A quoi ressemblera le site dans quelques années ? Pour répondre à cette question, je prends la plume et écris cette lettre à la Clara du futur. Celle-ci a dû recevoir mon message puisque le lendemain un hibou, un retourneur de temps au cou, se cogne à ma fenêtre un parchemin dans les serres. La Gazette avec un tout nouveau degré d'exclusivité vous donne un aperçu du futur !


Citation : Clara du futur

Chère Clara du Passé,

J'ai 54 ans aujourd'hui et aucun ami avec qui le fêter. Je réponds donc à ta lettre pour lutter contre la solitude. Mon manque affligeant de compagnie n'est pas le résultat de mon caractère aimable et doux, mais d'années de chaos à P12.

Tout a commencé en septembre 2013, lorsque Bdragon est renvoyé de la Direction pour avoir participé à un trafic d'organes de fléreur entraînant dans sa chute Cannelle et Emy Denver. Les réactions des élèves au départ du principal fournisseur de poudre de mandragore sont violentes. Cela commence par une pétition, mais au bout de 2 jours, 49 heures et 83 minutes cette même pétition est utilisée pour mettre le feu à la salle de cours de sorts et enchantements.

Si Julia, la nouvelle directrice, reste ferme et garde ses positions, la foule se fait véhémente et les insultes fusent. Après avoir envoyé le nouveau DA, Xerion, régler les problèmes de discipline à coup de savon et bons points un semblant de calme revient dans l'établissement tandis que Bdragon prépare sa revanche.

L'issue de ce combat est prévisible, la maison Serpentard est dissoute et les élèves envoyés dans d'autres maisons.
Les anciens Vert et Argent refusent ce changement, et s'amusent à saborder leur maison d'adoption de l’intérieur. La coupe des maisons va à ceux qui ont le moins de points en dessous de zéro, l'ambiance est tendue.

Au fil des années la tradition lancée par Bdragon prend de plus en plus d'importance. Cet acte haineux se transforme en coutume, et chaque habitant du château arrache une pierre à l'édifice lors de son départ. Bien vite le bâtiment se transforme en un immense terrain de Jenga et les fonds manquent à la direction pour le restaurer.

Peu à peu les élèves issus des familles plus fortunées quittent le château pour des cours particuliers, ou une école à l'étranger, d'autres sont tentés par l'école privée créée par Bdragon et Florence Shawn. Ce nouvel établissement fait peu à peu de l'ombre à Poudlard, grâce à ses bâtiments modernes qui ne constituent pas un piège constant pour les élèves.

Quelques irréductibles restent au château, la plupart pour piller ses richesses ou se la couler douce, d'autres gardent espoir et tentent de redonner vie à ces vieilles pierres. Aujourd'hui le monde sorcier est déchiré par ce conflit, et le Ministre de la Magie vient de se suicider. C'est le neuvième cette année.

PS : Et pour répondre à ton autre question, non tu ne seras pas épargnée par les rides.

Clara Badaboum,
Retraitée bien conservée.


Je ne commenterai pas ce présage apocalyptique, pas plus que je ne le mettrai en doute, mais souvenez-vous que le temps et l'histoire peuvent être réécrits !


On dit que je gaspille mon temps
que c'est une vraie perte de temps
je réponds que c'est méchant
Certes, tout cela n'est pas vrai
Sauf la joie que ça me fait
Les gens qu'j'ai rencontrés
Ce site, cette magie
est mon coin d'paradis
Forum ou chat et même des devoirs
sont mon autre vie
Car au moment où je me connecte,
des milliers d'activités m'y attendent
Et je sais que le temps que j'y passe
en vaut bien la peine
quand je réponds au dixième rp
ou que je débarque à une jhp
Cette vie semble absurde aux autres, mais moi
je la trouve magique
Et au moment où je me connecte
j'organise des milliers d'activités
Je sais que j'y pass' beaucoup de temps, mais
je n'le regrette pas
Quand je lance Expelliarmus, Accio
ou qu'mon perso achète un Dirico
J'me souviens que ça fait déjà quinze ans
que P12 existe
Je me co sur un site
Comment' sur un site
Partage sur un site
Ce n'est qu'un website

Chanson d'origine : Steven Universe - Comet

Avant de passer à un nouveau sondage, voyons d'abord celui du Hors Série n°3 dont la question était : « Opale seule à la tête du CA, vous en pensez quoi ? »



cliquez pour agrandir


La plupart d’entre vous se sont trompés, puisque Bianca est toujours à la tête de la célèbre école de sorcellerie. Nous remarquons tout de même que 4 personnes souhaitent la chute d'Opale. Un conseil... Restez bien cachés.

Il est désormais temps de faire place au sondage suivant : A quelle fréquence allez-vous faire un tour dans la section Histoire de P12 ?

• Jamais, je suis allergique aux acariens
• Rarement, l'histoire c'est pour les Serdaigle
• De temps en temps, juste pour prendre un thé avec Iaril
• Tout le temps, j'adore parler à Cuthbert Binns !

Si vous souhaitez voter, il vous faudra prendre ce portoloin

Partager : Partage

1 avr. 2020

Hors-Série n°3 [Poisson d'avril !]


Le mois dernier, vous avez été nombreux à nous féliciter d'avoir réussi à sortir une Gazette en dépit des circonstances (absence du Rec et de la PeC, équipe des rédacteurs réduite à deux...). Nous-mêmes avons été particulièrement fiers d'avoir pu sortir une Gazette de taille normale ! Sauf que qui dit Gazette sortie plus tard dit encore moins de temps que d'habitude pour faire la prochaine édition. Et à côté, la situation ne s'améliorait pas : Celty ne revenait que le 15, on nous annonçait que Ray avait posé sa démission et Aaliya, le 25, nous annonçait qu'elle faisait de même.

Alors nous avons réfléchi. Nous voulions plus que jamais pouvoir vous offrir une Gazette de qualité et une Gazette positive. Avec autant de circonstances malheureuses, pourrions-nous vraiment refaire l'exploit de mars ? Très certainement, mais pas avec la même qualité. Par ailleurs, il a fallu faire un choix qui a été de faire une croix sur le hors-série de Mars. Trop peu de jours pour le préparer. Sans compter qu'un hors-série le 16 veut dire qu'il sort le même jour que la VIPère - si ce n'est pas marcher sur les plate-bandes des autres ! Finalement, nous avons pris une décision. Voyant votre engouement pour les hors-séries, nous avons décidé que ce serait désormais le format habituel. Nous essaierons d'y mettre un peu plus d'articles évidemment, mais le principe sera bien celui des hors-série : légèreté et une petite quantité pour un maximum de qualité !

Sur ce, bonne lecture de la Gazette n°173 !


Cliquez sur les titres pour les faire apparaître en-dessous.

Avancez-vous
Rédigé par Kyle Gallerion, illustré par Sukyana Singh

Top des poissons d'avril sur P12
Rédigé par l'équipe, illustré par Celty Roze

Messages à ces personnes qui créent la magie de P12
Rédigé par l'équipe

Publicité
Illustré par Sukyana Singh

Vous ne regarderez plus HP1 de la même façon
Rédigé par Alexeievna, illustré par Celty Roze

Sondage
Rédigé par l'équipe

Création libre
Illustré par Aaliya Whitewood



Rédigé par Kyle Gallerion
Illustré par Aaliya Whitewood
Conceptualisé par Celty Roze

 

Ce premier jour d’avril est synonyme de fête des Weasley, mais également de poisson d’avril. Aussi, depuis la création de Poudlard12, il ne s’est pas passé un 1er avril sans petites blagues au sein de ce château. Ce top est l’occasion de retrouver les plus marquants d’entre eux.



Trois nouvelles matières font leur apparition : Dragonologie (enseigné par Bdragon), Baguettologie (enseigné par Deborah Chloé Parker) et Langues Magiques (enseigné par Ellie Berry). Ce poisson, plutôt crédible, était à l'époque un véritable poisson. Néanmoins, au regard d'aujourd'hui, c'était une bonne idée. Après tout, Bdragon a réellement été professeur de Dragonologie.


La direction avait établi une liste constituée d’annonces, dont des démissions et des promotions. Certaines annonces étaient vraies, d’autres fausses. Un vrai casse-tête pour pouvoir démêler et trouver la vérité au sein de cette liste.


Ellie Berry, alors Photographe en Chef, prend la place de Clara Badaboum en adoptant le grade de Reporter. A l’aide de son équipe de photographes, ils sortent une Gazette composée d’articles à images avec une ou deux phrases en légende. Les photographes prennent ainsi le pouvoir, mettant les rédacteurs au chômage. Serait-ce une prédiction de ce qu'il se passe à l'heure actuelle à la Gazette ? Affaire à suivre.


Qui n’a jamais passé des heures à lancer des bombabouses sur les autres pour voir leur avatar changer ? Désormais devenu le rituel de ce jour rempli de farces, c’est un premier avril que la boutique vit le jour afin de divertir les sorciers de tout âge.


Peu avant le passage à la V5, et par conséquent un changement massif de pseudos, la direction a voulu nous imposer des pseudos constitués de jeux de mots. C’est ainsi que sont nés les pseudos de Ray Paro et Elea Loohest (ou pas).



Et vous, quel poisson d’avril vous a le plus marqué ? Vous pouvez retrouver l'historique des poissons d'avril en empruntant ce portoloin.

 

Malgré les difficultés que rencontrent certains en ces temps troublés, vous restez une majorité à illuminer les couloirs de cette école, mais aussi nos quotidiens. On tenait donc à adresser quelques mots à chaque habitant de ce château pour vous rendre un peu de cette magie que vous nous donnez chaque jour (Et parce que la niaiserie d'Artus est contagieuse).

Conseil d'administration

Parce que vous êtes la tête. Que ferait une tête sans son corps ? Vous n'êtes là que pour nous, tous les membres du château. Vous y risquez même votre santé et contre vents et marées, avec votre créativité, parfois vos faiblesses, vous permettez qu'il y ait un lieu sur Internet qui reste tout simplement magique.

Développement

À vous les travailleurs de l'ombre ! Mais qui permet les créatifs poissons d'avril ? Qui nous dessine des sabliers inédits et rien que pour nous ? Qui réalise nos rêves enfantins - une salle de duel, un module d'élevage, des quizz... ? Chapeau à vous.

Équipes des maisons

Vous êtes les interlocuteurs privilégiés des nouveaux arrivants. Si on se sent Gryffondor, Serpentard, Poufsouffle ou Serdaigle, c'est grâce à vous. Si on se sent poussés à développer quelques qualités en particulier comme la hardiesse, la finesse, la gentillesse ou la volonté de savoir sans pour autant être un snob élitiste, c'est grâce à vous.

Professorat & Examinateurs BUSE/ASPIC/EMEU

Vous qui faites du travail d'orfèvre, qui jugez nos devoirs ou nos examens. Vous êtes primordiaux au château pour nous, élèves qui voulons évoluer. Continuez à perfectionner vos cours ou vos examens, on vous fait totalement confiance ! Que dire des quiz, module incontournable du site, grâce à vous nous pouvons gagner facilement des points tout en apprenant des choses sur notre univers préféré.

Gardiens & Histoire

Votre équipe merveilleuse n'est pas assez remerciée pour son immense implication. Présents et à l'écoute, vous gérez le Grand Escalier d'une main de maître et coordonnez ce forum avec toujours plus de motivation et de bonne humeur. Sans oublier le dévouement que demande le poste d'historien, un travail de recherche remarquable qui donne lieu à des comptes-rendus impressionnants des vieux et moins vieux jours de P12.

Bibliothèque

Votre travail dans l'ombre n'enlève rien à votre mérite, vous, les passionnés de notre belle langue française qui oeuvrez pour nous permettre de lire toutes sortes de livres dans la Bibliothèque et animez votre bureau avec une pareille dévotion.

Brigade des Aurors & Étude supérieur

Notre personnage évolue sous vos yeux, grâce à vous parfois, et surtout, on peut vivre de belles (ou moins belles) aventures avec vous.

Valise de Newt

C'est grâce à vous, magizoologistes que nos amis les bêtes ont un foyer. Mais vous nous en apportez aussi. Continuez à faire briller la magie des créatures de ce bel univers, vous êtes formidables.

Communication

À nos collègues rédacteurs et photographes, qui trouvent chaque mois le temps et l'inspiration pour divertir, informer et offrir un peu de plaisir pour les yeux. Continuons à améliorer et embellir le journal ensemble. Les Relations moldues, on ne vous oublie pas non plus, vous êtes notre lien avec le monde extérieur mais également avec la communauté.

Jeux & Sports

Peut-être que c'est au Quidditch qu'on rage le plus, mais c'est aussi au Quidditch qu'on se dépense le plus ! Et quelle plus adorable manière de faire connaissance avec d'autres P12iens qu'en les provocant en duel ? Allez vous, arbitres des sports, gardez courage et ne sifflez pas la fin de votre rôle !

Les Trois Balais

Lieu d'échange et de rencontre pour beaucoup. Vous devez parfois subir bien des disputes, mais vous animez si bien nos soirées, voir nos après-midi.

Les pédouziens en général

Parce que si les gradés sont le corps, vous êtes le sang circulant entre eux, si les gradés sont le château, vous êtes l'air dans toutes ces grandes pièces, parce que si les gradés créent la magie, vous êtes là pour la recevoir et ne pas la laisser s'évaporer. C'est pour vous que l'on fait tout ça et vous nous le rendez bien en participant.

L'équipe de la Gazette vous remercie tous pour votre investissement, votre passion et vos idées qui animent le château et permettent à tout ça d'exister. Merci simplement d'être là et de faire vivre la magie à travers vos nombreux messages.

Article publié par Alexeievna dans l'édition n°117, en juillet 2015.
PORTOLOIN VERS L'ARTICLE ORIGINAL



HP1, c'est le film de notre enfance, celui qui nous a fait découvrir pour la première fois la tête de notre cher petit binoclard, de son pote roux et de l'intello... et qui a mis les premières images sur la magie de Poudlard. Pourtant, on ne peut que remarquer qu'il s'agit bien de moldus qui ont fait le film. La preuve ? La voici en images.










Et cela n'est qu'un faible nombre des nombreuses erreurs comptées dans le film. Entre les vêtements et cheveux qui bougent tout seuls, les différences entre le livre et le film (Harry a les yeux bleus ou verts, déjà ?), les petites erreurs de montage et les objets qui disparaissent... on est bien dans le monde magique, mais un petit quelque chose me dit que ce sont des erreurs d'inattention de la part de ces moldus. Bref : ouvrez l'oeil maintenant, car quoi qu'il en soit, vous ne regarderez plus HP1 de la même façon.

Commençons par jeter un oeil aux résultats du dernier sondage : « À quel célèbre nounours ressemble Artus Myrtle ? »

Entre Groscopain, Baloo et Hagrid, le vote a été très serré et s'est joué à une personne près. C'est finalement « Groscopain, le Bisounours orange : cliché de la niaiserie » qui l'emporte avec 35% des suffrages.

Mention spéciale au petit malin ayant répondu « Pedobear ». Si seulement le sondage n'était pas anonyme...


cliquez pour agrandir


Restons dans le cercle intime du Conseil d'administration pour la prochaine enquête. Suite au départ de Carrie Ligan de ses fonctions de Directrice du château, suivie par son adjoint Galahad Scamander, vous n'êtes pas sans savoir qu'Opale Tal Moundine se retrouve seule pour tenir les rênes de la direction en tant que Ministre de la magie, entourée d'adjoints. Une question s'impose donc :


Opale seule à la tête du CA, vous en pensez quoi ?

• Au secours, elle va tout faire péter !
• Bianca va bientôt "mystérieusement disparaître".
• Au moins c'est raccord avec HP7...
• Je continue de croire qu'un mage noir n'est qu'un bisounours incompris.
• Où c'est qu'on s'inscrit pour la rébellion ?
• Tant qu'Artus et son amour reste dans les parages, tout ira bien.


Empruntez ce portoloin pour voter !

Texte inspiré de Jean-ne.

Partager : Partage

15 févr. 2020

Hors-Série n°2


Passé l'effet de surprise du 1er numéro Hors-Série de la Gazette, il fallait à nouveau marquer le coup. Le plan était parfait : un article bien construit et pertinent de Kyle ; des gifs rigolos ; un sondage léger ; la redécouverte d'un billet d'humeur de Wilde ; de jolies illustrations de Kyara et Celty...

Oui mais voilà. Parfois les choses ne se passent pas comme prévu. Il arrive qu'on nous mette des bâtons dans les roues, qu'on nous gâche notre enthousiasme, qu'on réduise à néant nos efforts pour vous proposer un contenu de qualité. En disant cela, bien sûr que j'ai une cible en tête. Et comme l'éditorial est l'espace de liberté du Rédacteur en Chef, je ne me gênerai pas pour donner son nom.

Dotclear. Que ce blog de merde aille bien se faire cuire un œuf périmé.


En vous souhaitant malgré tout une bonne lecture.

 

SOMMAIRE

Cliquez sur les titres pour les faire apparaître en-dessous.

Soyez amoureux
Rédigé par Kyle Gallerion

Le Hors-Série n°1 en gifs
Rédigé par l'équipe

En attendant Godotclear
Rédigé par Ray Paro

Publicité
Illustré par Celty Roze

Sondage : À quel célèbre nounours ressemble Artus Myrtle ?
Rédigé par Ray Paro

P12 perd de sa mag... Et ta sœur ?
Rédigé par Wilde

Création libre
Rédigé par Ray Paro, illustré par Celty Roze



Rédigé par Ray Paro
Illustré par Sukyana Singh
Conceptualisé par Celty Roze

À l’origine, je voulais écrire un article sur « comment j’ai détesté participer au Tournoi du Dragon ». Quelque chose de très construit – mais pas forcément très constructif. Quelque chose de très acide, acerbe. Ah ! Ce serait bien croustillant sous la dent ! Je voulais laisser éclater ma rage. C’est un sentiment très puissant – et il se déclenche si facilement ! Et qu’est-ce qu’on s’en délecte. Dire du mal de quelqu’un ou quelque chose, c’est actif, c’est rechercher la petite bête et la déchirer de ses canines acérées. Ça attise les tripes, ça gonfle l’égo. Et si on pense faire « dans l’intérêt » de l’autre, alors là c’est encore mieux ! C’est nous qui avons raison ; qui pour nous contredire ? Ô quel sentiment de jouissance !

Soudain, je me rends compte de ce à quoi je suis en train de penser. À quoi servirait un tel article ? Peut-il tirer un sourire amusé, améliorer notre petite communauté, y mettre de l’entrain et de la bonne humeur, une ambiance chaleureuse et joyeuse ? Ai-je vraiment oublié le thème de la saga qui nous a réunie ? Ai-je vraiment oublié, dans une histoire de magies parfois des plus redoutables, laquelle était cependant la plus forte de toutes ?


Les différents types d’amour

Vous savez ce dont la Saint-Valentin est communément la fête ? De l’amour. Pas des amoureux. Les Grecs distinguaient quatre sortes d’amour qu’ils exprimaient par les jolis noms de philia, agapê, storgê et éros. Je vous ferai grâce d’un exposé plus complet et ne vous interroge que sur ceci : l’amour entre amoureux.ses, combien de ces quatre types croyez-vous qu’il recouvre ? C’est bien vrai : il ne correspond qu’à l’éros seul. Serait-il le plus important alors ? Non. Serait-ce le plus utilisé ? Loin de là. Le plus fort, le plus facile à déclencher ou à cultiver ? Toujours pas. L’amour « romantique » n’est qu’un des autres types d’amour. Dans ces autres-là vous trouverez au hasard : la sincère amitié, l’émerveillement pour le monde, la tendresse d’une mère…

Ce n’est que peu de répéter que les célibataires ne doivent pas se sentir coupables d’être seul.e.s le jour de la Saint-Valentin, comme si la valeur de leur vie était basée sur leur capacité à se trouver en couple (ou potentiellement) à cette date-là. C’est la notion même de « bonheur = couple » qu’il faut remettre en question. Vous voulez célébrer la Saint-Valentin ? Préparez-vous une soirée avec vos meilleurs potes. Allez rendre visite à vos chers grands-parents. Offrez-vous une séance de massage ou de ciné, selon vos goûts. « Attends là ! » je vous entends me dire, « c’est une activité solo, ça ! » Bien entendu que ça l'est. Et c’est même celle que je recommanderai au-dessus de toutes les autres. La raison, la voici :


L’amour commence avec soi-même

On cherche « l’amour » (comprenez bien : à se mettre en couple) dans l’espoir d’être enfin aimé. Et dans une société où cet amour doit être parfaitement exclusif, il est normal de s’attendre à ce qu’il nous mette à l’abri pour toujours ; nous garantisse que non seulement l’on sera aimé, mais en plus pleinement, davantage que tous les autres. Cassons cette pauvre illusion, voulez-vous ? Nous venons d’établir que l’amour pour notre partenaire peut et n’a pas à être supérieur à l’amour pour nos amis ou notre famille. Ce n’est pas en fouillant les moindres recoins de la Terre que vous trouverez la personne qui vous aimera le plus et le mieux. Cette personne, ça ne pourra jamais être que vous-même. Pour certains (les moins narcissiques d’entre nous) c’est dur à accepter – mais c’est ainsi. S’aimer soi-même, ce n’est pas se satisfaire égoïstement de sa propre compagnie ou refuser d'approcher celle des autres. S’aimer soi-même, c’est déjà prendre soin de son corps. La base, c’est de se laver les dents. Le niveau au-dessus, c’est écouter sa fatigue, savoir prendre le repos et le calme nécessaire quand on a les nerfs à vif, quand notre cerveau nous implore de nous arrêter. C’est choisir ses vêtements pour se plaire à soi-même et être confortable toute la journée. C’est comprendre qu’il n’y a rien de mal à avoir un date avec soi-même. Ce n’est pas s’empiffrer à toutes les occasions, mais se poser de temps à temps pour déguster un bon dessert ou un bon plat.

« Soi-même » c’est le pire conjoint, le pire coloc de tous les temps : on connaît tout de ses défauts, toutes ses faiblesses, tous ces détails qui le rendent « moche » et insupportable. Par conséquent, apprendre à l’aimer, c’est apprendre à aimer tous ses semblables – ceux-là mêmes que nous nommons « les autres ».


Conclusion : il faut aimer

Nos sentiments sont infinis et infiniment complexes. On ne « trouve » pas « l’amour » lorsqu’on parvient enfin à se mettre en couple. L’amour c’est ce qui relie positivement deux êtres humains, c’est ce lien bizarre, mais fort, qui nous permet, chaque jour, d’avancer vers une société meilleure. Même ici sur P12. Il ne s’agit pas d’être naïf ou candide ou hypocrite ou positif de force ou même de tout pardonner sur-le-champ. Il s’agit d’aimer. C’est l’amour – l’amour pour soi-même, pour l’autre, pour ce qu’on veut construire – qui nous permettra de critiquer avec efficacité.

Alors aimez-vous bande de pleutres.

Quand Ray nous propose du travail supplémentaire.

 

 

Quand Ray dit finalement que ce n'est pas obligatoire.

 

 

Quand t'as postulé avant de savoir qu'il y aurait du taf en plus.

« - C'est une blague ? - Ils nous ont bien eu. »

 

 

Mais que c'est quand même un super concept.

 

 

Quand Ray lance des idées mais que c'est Celty qui doit tout exécuter.

 

 

Quand on est super motivés et que le blog plante à ce moment là.

 

 

Quand Celty vient à la rescousse avec une page html.

 

 

Quand Celty se lance dans l'explication du fonctionnement de son système d'onglets.

 

 

Quand tu vois que doclear marche toujours pas.

 

 

Quand Ray propose d'illustrer lui-même un article.

« - J'aimerais bien voir ça. »

 

 

Quand tu viens de finir tes articles ou tes illustrations ou parfois les deux pile dans les temps.

 

 

Quand tout est prêt et qu'on a plus qu'à attendre le blog.

 

 

Quand le blog reste indisponible jusqu'au dernier moment.

 

 

Quand on fête la publication aux Trois-Balais.

 

 

Après quelques verres de Whisky Pur Feu (Pour oublier Dotclear).

 

 

Quand les lecteurs découvrent le nouveau format.

 

 

Quand les lecteurs réagissent au hors-série.

 

 

Quand on reçoit des "Pauvre Guideone" suite au sondage.

« - Je vois ça comme le triomphe de l'esprit humain, de pouvoir se soucier à ce point de quelque chose d'aussi futile. »

 

 

Quand on voit les retours positifs de membres emblématiques de P12.

« - Il est célèbre et il me parle. »

 

 

Quand Aidan trouve des trucs à redire.

 

 

Quand Elea découvre le commentaire d'Aidan sur sa publicité.

 

 

Quand on découvre le clash dans le topic de parution.

 

 

Quelques échanges plus tard.

 

 

Le mois suivant, quand on doit bosser sur le HS n°2 et que le blog est de nouveau inaccessible.

« - Et c'est reparti. »

 

ARTICLE. - Toi aussi, tu dois être content, au fond, avoue-le.

RAY. - Content de quoi ?

ARTICLE. - De m'avoir écrit.

RAY. - Tu crois ?

ARTICLE. - Dis-le, même si ce n'est pas vrai.

RAY. - Qu'est-ce que je dois dire ?

ARTICLE. - Dis, Je suis content.

RAY. - Je suis content.

ARTICLE. - Moi aussi.

RAY. - Moi aussi.

ARTICLE. - Nous sommes contents.

RAY. - Nous sommes contents. (Silence) Qu'est-ce qu'on fait, maintenant qu'on est content ?

ARTICLE. - On attend Dotclear.

RAY. - C'est vrai.

(Silence)



Ce deuxième Hors-Série devait sortir le samedi 15. Tout était prêt en fin d'après-midi. C'était sans compter sur notre ennemi numéro un.

Dotclear. Rien qu'en écrivant ce mot, j'ai les poils qui s'hérissent. Il est difficile pour le lecteur lambda de comprendre l'aversion que provoque ce blog chez les Rédacteurs/Photographes/Chroniqueurs en Chef.

C'est qu'il y a beaucoup à (mé)dire le concernant. D'ailleurs, un seul article comme celui-ci ne suffirait pas. Du coup on a lancé l'idée en salle de rédaction de faire une édition spéciale : un Regard sur dotclear pour expliquer son fonctionnement ; un article gifs sur ce que nous inspire ce blog ; un reportage de Kyle plein de dérision ; une interview des Chroniqueuses en Chef par Marc à ce sujet ; un Tu sais que tu utilises dotclear quand ; un Psychotest "quelle fonctionnalité bidon de dotclear es-tu ?" ; une affiche anti-dotclear par Elea ; les perles du blog par Ray... Il y a matière à faire un journal complet rien qu'avec ce sujet.

Mais s'il fallait résumer dotclear en quelques mots, j'utiliserais certainement toutes les insultes du dictionnaire, pour rester impoli. Lorsque vous voyez que la page d'un journal ne fonctionne plus ("502 bad gateway"), dites-vous que les problèmes sont encore plus fréquents avec notre outil de travail (en général quand les journaux sont inaccessibles, c'est que le blog est en "404 not found" depuis deux jours - donc il y a souvent des cas où la page d'administration est hors-service mais pas les journaux). Impossible d'accéder aux fonctionnalités de dotclear, mettre en ligne nos articles, publier quoi que ce soit. Imaginez que vous ne puissiez faire vos activités pédouziennes que la moitié du temps, parce que les sections, onglets ou modules ferment inopinément. Déjà que c'est la panique générale les rares fois où P12 ou le tchat cessent de fonctionner...

Dotclear c'est ça. Un outil claqué au sol, inaccessible dans les pires moments, qui nous empêche d'avancer comme on le voudrait, qui gâche constamment nos efforts. Et ça encore c'est que la partie plus ou moins émergée de l'iceberg. Je ne vous raconte pas tous les soucis de fonctionnalités quand le blog daigne enfin marcher. Les boutons qui ne veulent pas fonctionner, les codes html qui font n'importe quoi tout seuls, la médiathèque d'images qui est prise de tête... Depuis 2012 que j'utilise dotclear grâce à cause de mes postes, j'en ai vu passer des vertes et des pas mûres.

Souvent, des gens viennent me voir pour me dire que la Gazette ne fonctionne plus. MERCI JE SAIS. J'ai le blog constamment ouvert, je suis le premier au courant quand il fait de la merde, et : j E . n E . p E u x . r i E n . y . f a i r E.
CE BLOG AURA MA PEAU ! On pourrait réfléchir à d'autres moyens de vous proposer le même contenu, mais ce n'est pas si simple que ça.

Mais zen, restons zen. Malgré le stress et la frustration qu'engendre dotclear, je tiens bon. J'ai plus beaucoup de cheveux, mais mon cerveau n'est pas encore trop attaqué. Alors pour conclure, je parlerai au nom de tous les gens qui gèrent les journaux de P12 : nous avons d'autant plus besoin du soutien des pédouziens et de savoir que vous nous lisez malgré les difficultés que l'on rencontre. Sans vous, on baisserait les bras beaucoup plus vite à force d'user notre énergie dans ces conditions. Merci.

Avant le sondage du mois, voici les résultats du précédent. Nous vous invitions à répondre à la question : « À quoi vous fait penser le sourire de Galahad Scamander ? »

C'est la réponse « À un message d'Artus : aimable et bienveillant » qui arrive en tête des suffrages avec 36% des votes ! La preuve en image :


cliquez pour agrandir


Galahad-Artus, une transition toute trouvée. Peu après la nomination de Galahad en tant que Directeur Adjoint, c'est Artus Myrtle qui a rejoint le Conseil d'Administration comme Ministre Adjoint. Une information somme toute assez futile, ne nous le cachons pas.

Le principal fait d'arme d'Artus ces dernières semaines - et qui résume à lui seul la longue aventure du jeune homme sur Poudlard12 - c'est d'avoir gagné le Phénix du pédouzien le plus gentil. Une récompense logique pour beaucoup, mais qui nous amène, nous à la Gazette, à prendre des précautions. Nous devons enquêter sur le sujet. Il nous a donc paru judicieux, dans un premier temps, de comprendre quel type de gentil était le nouveau Ministre Adjoint selon vous.

Nous vous invitons donc à répondre au sondage suivant :


À quel célèbre nounours ressemble Artus Myrtle ?

Baloo : avec lui il en faut peu pour être heureux.
Groscopain, le Bisounours orange : cliché de la niaiserie.
Nounours (Bonne nuit les petits) : toujours proche des jeunes membres du site.
Pedobear : un peu trop proche des jeunes membres du site.
Hagrid : un cœur de géant.


Empruntez ce portoloin pour voter !

2012. Poudlard12 est en proie à de vives agitations. L'ambiance du site se dégrade petit à petit. Malgré les efforts et l'activité du personnel, les membres ne retrouvent plus la "magie d'avant". C'en est trop pour Wilde - alors Directeur de Maison, Adjoint en HDlM et Photographe de la Gazette - qui dégaine sa plume la plus affûtée pour combattre cette vision pessimiste.
Un article paru dans l'édition n°76 de la Gazette (février 2012).

PORTOLOIN VERS L'ARTICLE ORIGINAL

 

 


Depuis plusieurs années maintenant, on entend à tout va et vient de la part de tout le monde et n’importe qui que « Poudlard12 perd de sa magie ». Chaque année, mois, jour, minute et seconde, notre chaleureux château irait de plus en plus mal. Si vraiment c’était le cas, je pense qu’il n’en resterait aujourd'hui plus grand chose. Dès qu'une animation ne marche pas, « Poudlard12 perd de sa magie ». Dès que quelqu'un démissionne, « Poudlard12 perd de sa magie ». Dès qu’un recrutement remporte moins de succès, « Poudlard12 perd de sa magie ». Dès que Lust va aux toilettes, « Poudlard12 perd de sa magie ».

Mais où va le monde ? Le Pédouzien est devenu chiant, et il le revendique maintenant, afin de montrer son ancienneté, afin d'ennuyer (restons polis) les personnes géniales qui donnent de leur temps pour le site (surtout moi), afin de faire comme les vieux en espérant connaître la renommée qu'il n’aura jamais, afin de se faire remarquer, ou tout simplement de pouvoir aller lécher la cuvette après le passage de Casmir.

 

 

Il est vrai que notre école connaît des hauts et des bas, d’autant plus que le mouvement HP s’essouffle peu à peu avec la sortie des sept livres et films. Mais ces personnes que rien ne contente, se rendent-elles compte qu’elles sont relous ? Qu’elles contribuent à cette perte de magie ? Pensent-elles que cette gourde de Luna Lovegood, ou ce niais de Colin Crivey auraient osé dire à leur Directeur (Dumbledore ou Rogue, faites votre choix), que leur école était en train de sombrer ? Pensez-vous que ce binoclard d’Harry Potter, aussi focu qu'il était, aurait simplement imaginé dire à Dumbledore : « Eh mon pote, bouge ton boule, y a ton école qui coule ! » ?

La bonne réponse est non. Si vous avez répondu oui c'est que vous êtes aussi intelligent qu'un troll des prairies. Pensez-vous sincèrement que Lust est aveugle, consanguine et déficiente mentale ? Qu'elle ne se rend compte de rien, et qu'il faut lui rabâcher quelque chose qu’elle peut constater et déplorer elle-même tous les jours ? Si votre réponse est encore oui, vous pouvez vous jeter de la tour d'astronomie, ça nous fera un boulet en moins.

 

 

La magie, elle vient des personnes qui peuplent ce château et traversent ses couloirs tous les jours ; des liens qui se créent autour d’un univers, et malgré la distance ; des choses les plus simples que nous faisons tous les jours sur Poudlard12 et que nous prenons pour acquises car elles sont là depuis toujours.

Un philosophe célèbre dont j’ai oublié le nom a dit : « Il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux ! » Vu le nombre de fans de Disney qu’on peut croiser chaque jour dans le château, ne pourrait-on pas penser que cette phrase est aussi acquise que ce que nous faisons à chaque fois que nous foulons le sol de notre école ? Pensez-vous que c’est en se plaignant que cette magie « perdue » va revenir ?

Un scientifique moldu du nom de Lavoisier et que certains d’entre vous connaissent peut-être a dit : « rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme ». Cette règle élémentaire de la physique et de la chimie moldue veut tout dire je pense. Non, cette magie n’est pas perdue. Elle est toujours là, c’est juste que nous y sommes trop habitués pour nous en rendre compte.


Vous êtes chiants, cet article aussi, je vous laisse donc méditer sur ces belles paroles en espérant ne pas fouler un neurone de vos cervelles de moineaux (aucune atteinte à Serdaigle bien sûr, je n’oserais jamais).


Article écrit par Wilde qui en a marre des relous qui ne savent rien faire à part se plaindre perpétuellement telles des moules détachées de leur rocher.

Partager : Partage

15 janv. 2020

Hors-série n°1


« Mais qu'est-ce donc que cette merveille que j'ai sous les yeux ? »

Chers membres de Poudlard12,

L'Équipe de la Gazette est fière de vous présenter son premier numéro hors-série. Désormais, notre journal vous propose un court supplément tous les 15 du mois. Nouveau format, nouveau contenu : ici, vous retrouverez des articles au cœur de l'actualité, des billets d'humeur, des petits jeux ou sondage, mais ce n'est pas tout. Vous pourrez aussi (re)découvrir d'anciens articles parus dans nos éditions, ou encore des créations libres de nos rédacteur•ices et illustrateur•ices.

Au programme de ce premier hors-série et afin de bien démarrer l'année 2020 : un point sur les grèves françaises alors que le Tournoi du Dragon a posé ses valises en France ; un recrutement de photographes pour notre équipe ; Galahad Scamander, nouveau Directeur Adjoint et Sourire le plus charmeur selon Sorcière-Hebdo ; et d'autres surprises.

Je vous laisse en profiter, en espérant que ce nouveau format - perfectible, bien entendu - vous plaise. Mais en 2020, la Gazette compte bien franchir un cap. Commentez directement ici ou sur le topic de parution pour nous dire ce que vous en pensez !

En vous souhaitant une agréable lecture.
 

SOMMAIRE

Cliquez sur les titres pour les faire apparaître en-dessous.

Tournoi du Dragon - Guide de survie sorcier pendant les grèves françaises
Rédigé par Kyle Gallerion

1001 raisons (ou peut-être juste 32) de devenir Photographe à la Gazette du Sorcier
Rédigé par l'équipe

Sondage :
Galahad Scamander, sourire le plus charmeur ?
Rédigé par Ray Paro

RpRecrutement, le phénomène
Rédigé par Cannelle

Création libre
Illustré par Aaliya Whitewood



Un mois déjà que tout le système de transport français est paralysé ponctuellement ou tout à fait. Et, une fois n'est pas coutume, moldus et sorciers sont logés à la même enseigne. En effet, si ce sont les moldus qui ont démarré la grève au début de décembre dernier, les sorciers du mouvement « Brindilles jaunes » (pour rappel, ce nom a été repris des sorciers accidentés de la route qui ont l'habitude « d'enflammer » magiquement les brindilles de leur balai afin de prévenir les autres de leur pépin) les ont suivis dès la semaine suivante. Si pour nous, sorciers britanniques, cela n'avait que peu de répercussions sur nos vies en décembre, en janvier cependant il n'en est pas de même, car le Tournoi du Dragon s'est justement déplacé en France pour ce mois-ci. La Gazette a donc décidé de vous aider à faire le point sur la situation.



Ni moldu, ni sorcier ! Comme nous l'avions écrit en début d'article, c'est tout le réseau de transport qui n'est plus utilisable pour vous, touristes (les locaux eux-mêmes ont du mal). Ainsi à Paris, n'escomptez pas sur le « mais-trop » moldu ; la circulation ou non des lignes se découvre au jour le jour. Mais le réseau sorcier de cheminette est encore pire ! Plus rien ne passe et, si c'est le cas, vous avez de très grandes chances de vous retrouver à Issy alors que vous visiez Versailles ! Pour le reste de la France, les trains tant moldus que sorciers fonctionnent, mais avec de très grosses perturbations. Les TER sont même annoncés la veille pour le lendemain ! Afin de ne pas vous retrouver bloqués à Caen, alors que vous vous dirigiez vers Beauxbâtons, nous vous recommandons fortement les Magicobus longue distance. (Ne vous trompez pas de bus ! les cars moldus longue distance fonctionnent très bien eux aussi, mais vous y passerez trois fois plus de temps !)

Mais d'où viennent ces grèves ? Non seulement elles durent depuis un mois, mais en plus elles se rattachent à un mouvement qui a commencé l'année dernière ! En fait, toutes ces grèves reposent sur l'opposition à la Réforme des retraites. Nous ne nous attarderons pas ici sur les détails de celle qui concerne les moldus, par respect pour nos lecteurs qui ne sont pas assez familiarisés avec leur mode de vie. Mais les deux réformes, au fond, sont les mêmes : le gouvernement français veut mettre en place une réforme par points. Chaque jour de travail rapportera des points convertis en pension à la retraite. Là où le bât blesse, c'est que tous les métiers seront sur un pied d'égalité. Or, vous imaginez bien qu'un briseur de malédiction n'a pas exactement le même travail (horaires, difficultés du métier...) qu'un banquier à Gringotts. Et cependant en France, les deux partiront à la retraite au même âge. Ce qui ne fait rien pour améliorer l'affaire, c'est le Secret, toujours plus étouffant pour les sorciers retraités ; ceux qui n'arrivent toujours pas à joindre les deux bouts doivent en plus se passer de sorts plus puissants qui pourraient les aider ! Et pourquoi ? Pour ne pas éveiller l'attention des moldus dans les zones les plus peuplées. Rien d'étonnant, donc, à ce que le mouvement des Brindilles jaunes soit en faveur de la Révélation.


Fraîchement nommé Directeur Adjoint de Poudlard12, Galahad Scamander fait surtout l'actualité aujourd'hui pour son prix du sourire le plus charmeur dans le magazine Sorcière Hebdo. Une récompense logique pour certaines, incongrue pour d'autres. À la rédaction de la Gazette du Sorcier, les avis s'opposent. Mais puisque la parole de nos lecteurs compte, nous vous proposons, dans ce premier numéro hors-série, un sondage sur le sujet.


À quoi vous fait penser le sourire de Galahad Scamander ?


  • À un message d'Artus : aimable et bienveillant
  • À un RPG de Guideone : gênant et sale
  • À une illustration de Celty : sobre et sans défaut
  • À une magico de Tchoucra : unique et saugrenue
  • À une blague sur la V6 : pénible et dépassée

 

Empruntez ce portoloin pour voter !


 

Au printemps 2011, le Monde Magique est à la recherche d'Aurors. Un recrutement est lancé directement dans la section : les postulant•e•s doivent écrire un rp pour mettre en avant leurs motivations et qualités. L'occasion alors pour la Gazette de relever les perles de ces candidatures peu ordinaires. 
Redécouvrez cet article de Cannelle, paru dans l'édition n°69 (juillet 2011).

PORTOLOIN VERS L'ARTICLE ORIGINAL




 

Les temps sont durs pour les recruteurs ! Il faut être original, et point trop exigeant... L'alternative trouvée par Crok et Julia¹ pour le recrutement d'Agent Inquisitorial du Monde Magique² est incontestablement incontestable, avec l'utilisation d'un Rpg où les candidats ont pu briller !

Le DA y glorifie son ennui, allant jusqu'à le comparer à un événement palpitant de son existence : « Je ne me rappelle pas qu'on m'ait jamais confié tâche plus barbante depuis l'inventaire des brins d'herbe sur le terrain de Quidditch. »
 

Étudions gaiement les profils type !


Il y a ceux qui font dans la finesse : « avoir réfléchi quelques heures afin de savoir ce que j'allais pouvoir dire pour montrer que je voulais être recrutée pour devenir agent inquisitorial du monde magique ».


Ceux qui ne se répètent pas : « pour le poste d'agent inquisitorial du monde magique », histoire qu'on comprenne bien pourquoi ils postent.


Ceux qui brillent par leur logique imparable : « Je m'appelle Lily Luna Potter-Weasley […] Je n'ai pas le moindre lien familial avec Harry ou Ron ».


Les sadomasos, ceux qui se pénalisent tout seuls : « Alors plutôt que de parler pour ne rien dire, je préfère me taire et laissez le temps de parole aux autres ».


Ceux dont on sent que ce recrutement est une étape importante dans leur vie : « Ça y est, c'est fini je vais retourner manger ! »


Ceux dont la pauvreté transparaît à travers leur regard : « Je me nomme Stéphan De Lassignac, je suis Serdaigle, Luxembourgeois. Je suis né de parents sang pur à la maternité Grande Duchesse Charlotte ». Et dont la modestie reste à ce jour inégalée : « Il avait décidé de ne pas dire qu'il été héritier de plusieurs monarchies d'Europe ».


Ceux qui ne mentent jamais : « Je fais un minimum de fautes d'orhographe ».


Ce recrutement est l'occasion d'observer des discours construits, à la logique infaillible : « Pouvait-on imaginer un truc plus rasoir que de regarder pousser la barde d’une naine rousse muette à l’acné juvénile particulièrement développée […] ? »


Il y a aussi ceux qui restent simples : « les graines d’une velléité toute teintée de paresse ».


Ceux sous LSD : « […] Dans le but d'affecter à ne pas ressembler à un Scrout-à-pétard en pleine déjection de fraises bleues laxatives […] » ; « Les humains n'aurait t-ils pas un ancêtre commun à celui de la limace? »


Ceux qui comprennent ce qu'ils écrivent : « Moult déblatérations surexcitées bégayantes plus tard […] ».


Ceux qui semblent consommer d'autres substances psychotropes, sans toujours en connaître l'orthographe : « Houlà, ça virait au Barbara sous extasie ».


Ceux qui ont bien compris le principe de la section : « continuer des histoires sur nos vies ,... »


Les menteurs : « mais il n'était pas pour autant un "boulet" comme le disaient certains » ; « Je ne suis pas une personne venant souvent dans le Monde Magique mais quand je m'y rend c'est pour faire de beau rpgs ».


Ceux qui maîtrisent la place de la ponctuation dans la phrase : « avis ,une présentation ,etc . »


Les révélations : « je ne fais que rarement des fautes d'orthographes (j'avoue en avoir déjà fait ) » ; « Je pense que je vais dire la même chose que la candidate précédente mais bon ,je ne suis pas une copieuse » ; « ou d'autre vous dirons que je mérite de me marier avec un Troll de 200 Kilos ».


Des gens étroits d'esprit : « Elle ne sait même pas différencier un poufsouffle avec un gobelin. »


Des jeux de mots niveau Crok © : « c'est l'heureux cru montant d'aï immonde mage hic » ; « depuis un an et des baguettes »


Des vannes pas du tout vues et revues : « Étourdie, elle loupa la marche de l'estrade et se prit une belle gamelle ».


Pas de fayotage : « et se posta devant Crok, le grand, le beau, le magnifique, le superbe ».


Une argumentation en béton armé : « Bref, tu dois me prendre. Pour la simple et bonne raison que je ne ferrais pas semblant de travailler comme les autres AI. J'assume de ne pas travailler moi môsieur ! »


Du trafic d'organes : « (et elle était prête à y laisser son âme) ».


De magnifiques introductions : « - Bonjour, je m'appelle Clément Suchi, je suis en serpentard de 2ème année et mes parents sont handicapés ».


Et en exclu :

 

Top six analphabétisme


1. « Une veste de même couleur qui se recrouvrait sur une chemise […] »
2. « […] son habillage […] »
3. « Plutôt dans la journée […] »
4. « […] elle est trop idéologises »
5. « Mon petit défaut qui pourrait me jouer des tours et mon orthographe. »
6. « Et Mona fermit les yeux »

 

Top two modestie


1. « Un costume noir sans aucune tache pour diminuer sa splendeur. »
2. « Je suis géniale, formidable, belle, intelligente, sublime, fantastique, géniale, drôle, et ce n'est que le début ! Mais, je ne voudrais pas que les autres se sentent trop inférieurs. »


Et pour finir en beauté, quelques vraies trouvailles : « que la direction accorde au AI, et reporta bien vite son attention sur le charmant DA. (tu peux cocher la case : maîtrise les sigles) » ; « glisser un sourire sur sa façade sombre, que l’on nomme autrement le visage. »



¹ Crok et Julia = Directeurs Adjoints
² Agent Inquisitorial du MoMA = Auror


Partager : Partage

1 juin 2018

Miss & Mister Poudlard12

http://gazette.poudlard12.com/public/Celty/152/supplement_miss_mister.gif

 

À suivre dans cette édition :
Participations des candidats à l'élection des Miss & Mister Poudlard12 – 2018.

Intitulée de l'épreuve : « Rédiger un article pour la Gazette, sur le thème "Poudlard12 et son évolution" ». Les participations sont données dans l'ordre de points attribués par le jury du concours (sous la houlette de Hell Zaran & Bianca Gordon).

Si ce n'est la mise en page justifiée, aucune correction n'a été apportée à ces articles.

 

http://gazette.poudlard12.com/public/0Nouveaux_sceaux/Gazette.pnghttp://gazette.poudlard12.com/public/0Nouveaux_sceaux/celty.png

Partager : Partage

Poudlard12 à travers les âges

https://www.zupimages.net/up/18/21/0kjw.png

 

Après 13 ans d'existence, il ne fait aucun doute que Poudlard12 est un site en perpétuelle évolution. Ses membres, ses fonctionnalités, ses animations, tout est toujours en mouvement. Et c'est entre autres pour ça que notre site est le premier Poudlard Interactif francophone. Entre repères importants, chiffres clés, histoire et spéculations, voici un petit tour d'horizon de Poudlard12 à travers les âges.

 

NB : Les dates indiquées peuvent déborder ; il s'agit de période plutôt que d'année précisément.

 

  2008 2013 2018 2023
Directeur Harry Aued Lust Caféine Bdragon Kyara Neelis
Version V4 V5 V5 V6 V5
Nombre d'inscrits ≈ 140 000 ≈ 30 000 ≈ 50 000 ≈ 95 000
Nombre de sections (Hors connexion) 10 6 8 9
De sous-sections (Hors connexion) 0 10 14 17
Un petit aperçu
(Clique)
https://zupimages.net/up/18/21/xbyo.png https://zupimages.net/up/18/21/hiwf.png https://zupimages.net/up/18/21/rkpi.png Données non disponibles
Grandes nouveautés Quidditch moderne, réformes rpgiques, postes de Gardien des Lieux, Veilleur, Photographe  Brigade des Aurors, modules de quiz, duels, Rapeltout, Gringotts, La V6 Réforme de Merlin et d'Honeydukes, poste de Garde-Chasse Conférences audiovisuelles aux #Trois-Balais
Palmarès - Coupes des maisons Gryff : 9
Serp : 1
Pouf : 1
Serd : 2
Gryff : 13
Serp : 6
Pouf : 4
Serd : 10
Gryff : 16
Serp : 12
Pouf : 7
Serd : 15
Gryff : 18
Serp : 19
Pouf : 12
Serd : 21
Membres du perso répertoriés sur l'année 67 103

(Depuis 06.2017)
97

88
Profil d'une pédouzienne presque lambda (Coconut Dynamite) https://zupimages.net/up/18/21/fvzk.png https://zupimages.net/up/18/21/bsgw.png https://zupimages.net/up/18/21/p5tw.png Données non disponibles
Arrivée de grands noms Bdragon, Julia MacMillan, Cora Clark, Illisana River Sheila Brooks, Serenity RailgunIgnatus Pratchett, Grace Asselhoven Ruby Cooper, Lana Bennett, Remi Prince, Tauriel Bifrost Tobias Galawyn, Zoey L. Chester,  Jørgen, Rosa Castella
Quelques partenaires Funetia, World of Warcraft, Concours de beauté, Najoua Belyzel Mana Wyrd, Hogwartsnet, HP2005, Excentriques Canaris Poudcast, Habbo Magie, Beaubâtons, Gazette du Sorcier Pottermore, Noble collection
JHP officielles effectuées 3 18 30 40
Les pseudos à travers les âges Reine_noire
Medium
Wondrous (Oscios)
Lust Caféine
Medium Dniepr
Nicolas Rail
Dawn Lorentz
Cora Clark
Artus Myrtle
Chantalina
Ronnie McDal
Farus Grogail

 

Il ne fait aucun doute que Poudlard12 continuera encore de grandir. Chaque année ou période amène son lot de nouveautés, de surprises et d'évolution, à la fois matérielles et humaines. Mais vous, vous êtes plutôt un amateur de quelle époque ?

 

http://gazette.poudlard12.com/public/0Nouveaux_sceaux/Ray.pnghttp://gazette.poudlard12.com/public/0Nouveaux_sceaux/kyara.png

Partager : Partage

Il était une version

http://gazette.poudlard12.com/public/Celty/152/il_etait_une_version.png

 

Poudlard12 a vu se succéder plus ou moins rapidement plusieurs versions. Elles ont toutes eu une caractéristique les différenciant des précédentes. Elles se sont succédées plutôt rapidement lors de la création du site avant de se faire de plus en plus rare, si bien que désormais, la Version 6 est attendue de pied ferme. L’impatience des uns et des autres se fait clairement ressentir mais heureusement, l’équipe des bâtisseurs a su compter sur Wilde pour calmer les ardeurs de chacun.

Avant de s’intéresser à la V6 et aux crises de l’ancien grand architecte, intéressons-nous au début de l’histoire.

Tout d’abord, en 2005, la création du site par Matthieu White. Soyons objectifs, le site de cette époque ne cassait pas quatre pattes à un hippogriffe mais on pardonne, c’était il y a longtemps.
La version 2 a succédé à la version 1 en proposant un choix aux utilisateurs de 3 designs différents. J’espère que vous noterez à quel point c’était un immense pas en avant.
Pour ce qui est de la troisième version, elle sera sortie en novembre 2005 avec la création de modules supplémentaires comme la bibliothèque. C’est grâce à ça qu’on peut lire des dizaines de livres romantiques, soyez reconnaissants je vous prie.
2005 aura donc été une année avec de nombreuses évolutions pour le site bien qu’il reste quand même assez similaire dans sa présentation. 
Continuant sur cette lancée, la V4 sortira peu de temps après, en 2006, ne faisant pas l’unanimité avec son design très Serpentard. C’est la version 4.5 qui amènera un grand changement pour le site en 2008.

En 2009 c’est au tour de la V5 d’apparaître amenant avec elle une réorganisation des pseudos qui entraînera des changements. C’est à ce moment que cette chère Lust Caféine prit son pseudo connu aujourd’hui de tous (Bien qu’elle aime le changement pour être maintenant devenue Dawn)
Des améliorations seront apportées à cette version 5 notamment le module des duels, la bande Gringotts et le Rapeltout, de nouveaux blasons, une nouvelle FAQ et la collection des cartes chocogrenouille.


Comme vous pouvez le constater depuis 2009, le site n’a donc pas connu de changement majeur dans son ensemble. Il commençait à être temps d’y remédier. C’est pourquoi un groupe a commencé à réfléchir sur une sixième version qui serait totalement nouvelle, entraînant des changements majeurs pour le site, mais aussi dans ses modules dont nous avons l’habitude de côtoyer. Pour la première fois dans l’histoire de P12, une section publique a été ouverte où chacun peut proposer ses idées. Les pédouziens peuvent débattre entre eux et les bâtisseurs apportent leurs connaissances sur le côté technique.

Cette section a rencontré un franc succès où l’on a pu voir les idées défiler, certaines refusées et d’autres après avoir été débattues, améliorées, repensées, ont été acceptées. Mais toujours, demeure une question. Quand cette V6 sortira-t-elle ? La question que tous se posent mais que plus personne n’ose émettre publiquement de peur de se faire tuer par Raymond le bandimon.

Pour faire patienter les plus impatients, l’équipe d’architecture a mis au point un topic teasant les possibilités promises par la V6. Ce topic, permettant d’appréhender un peu mieux le futur du site, met l’eau à la bouche mais ne résout pas cette question de date.

Si l’on devait résumer la perception qu’on peut avoir de la V6 et de son avancée, un appareil moldu serait plutôt une belle illustration.
 


On a un pic d’intérêt pour la V6 lorsqu’un bâtisseur poste un topic dans la section, lorsqu’on nous tease une sortie d’un module ou qu’on nous annonce que pour tel chose une surprise est en préparation. Et puis pendant des semaines et des mois, aucune nouvelle… L’idée de la sortie de la V6 s’éloigne dans nos esprits. Avant un nouvel espoir lancé par une pauvre petite phrase laissée par les bâtisseurs dans un message, comme on donnerait une miette à un pigeon.
Car c’est ce dont nous nous contentons pour l’instant concernant la V6 : des miettes.

Mais soyons honnête, n’est-ce pas ce qui fait la beauté de la chose ? Ne sommes-nous pas des enfants qui adorons les surprises ? Ne voulons-nous pas tous être émerveillés lorsque cette chère V6 sortira ? Bien sûr que si.

C’est pourquoi la discrétion de l’équipe d’architecture, bien que rageante et agaçante est si importante. Ils nous permettent de garder cet espoir et cet émerveillement pour le jour où nous découvrirons la chose.

Par ailleurs, pour cette histoire de date. Imaginez-vous un seul instant le grand architecte nous donner une date. Certes, nous serions excités comme des puces et on ne parlerait que de ça entre nous mais la surprise ne serait plus. N’est-il pas plus beau d’imaginer qu’un jour le site aura complètement changé sans que l’on puisse l’avoir prédit ? 
Et surtout imaginez le chaos que cela créerait si la date de sortie en venait finalement à être décalée ? Cette déception immense que l’on aurait.

Non. La surprise est une bien meilleure chose et nous permettra de profiter d’autant plus de la V6.
Et puis ne dit-on pas que la patience est mère de toutes les vertus ?

 

http://gazette.poudlard12.com/public/0Nouveaux_sceaux/Badges_des_lecteurs/Saina.pnghttp://gazette.poudlard12.com/public/0Nouveaux_sceaux/celty.png

Partager : Partage

Poudlard12 à travers les âges !

http://gazette.poudlard12.com/public/AmyPont/GdS_152/Poudlard12_a_travers_les_ages.png

 

Le 25 mai 2005. Cette date ne doit pas vous être totalement inconnue puisqu’il s’agit là de la date précise de la création de Poudlard12 par un certain Mathieu White. Si, si, je vous jure. Et, si comme tous les petits francophones votre niveau en calcul mental ne dépasse pas la hauteur de vos chevilles, sachez que le site va bientôt fêter ses treize ans, rien que ça !
 


Etonnant, n’est-ce pas ? Et dire que certains se connectent dessus tous les jours depuis presque treize ans. De la pure folie. Mais que voulez-vous ? Poudlard12 nous a tous rendu un peu gaga et un peu trop accro. Il n’en reste pas moins que les festivités vont bientôt être dévoilées et nous, Pédouziens, n’attendons que ça pour rendre hommage à notre communauté qui, au fil des années, n’a fait que s’agrandir pour devenir une belle et grande famille ! Quel moment plus opportun que celui-ci pour faire une petite rétrospective de nos années Pédouziennes ?

En treize ans, on ne peut pas dire que le château, dans lequel nous évoluons chaque jour, n’a pas changé. Il n’a cessé d’évoluer grâce aux différentes versions proposées par l’équipe des architectes, que nous remercions de tout cœur pour leur travail de fourmis. Ces ravalements de façade ont aussi permis aux Pédouziens d’évoluer avec le site ! Dans la perspective de cet anniversaire, tentons de résumer Poudlard12 en treize gifs.
 


9 NOVEMBRE 2005 - DEUX JOURS DE FERMETURE, LA PANIQUE SE FAIT SENTIR



12 NOVEMBRE 2006 - MATHIEU WHITE QUITTE SES FONCTIONS CE QUI PERMET UN NOUVEAU TOURNANT DANS LA VIE DE POUDLARD12



NOVEMBRE-DECEMBRE 2007 – LES VEILLEURS DEBARQUENT AU CHATEAU, CERTAINS SONT DEJA DANS LES STARTING-BLOCKS



DEBUT 2008 – LA DIVINATION FAIT SON APPARITION, LES PEDOUZIENS L’AVAIENT PAS VU VENIR



30 MAI 2009 – VERSION 5, LE CHATEAU SE REFAIT UNE BEAUTE



05 FEVRIER 2010 – OUVERTURE DU STADE DE QUIDDITCH, LES PEDOUZIENS ENFILENT LEUR MAILLOT ET ENFOURCHENT LEUR BALAI



DECEMBRE 2011 – CALENDRIER DE L’AVENT DE BRAGON, UNE ANIMATION PROMETTEUSE QUI, PENDANT PLUSIEURS JOURS, CHANGE LE CYCLE DU SOMMEIL DES PARTICIPANTS



MAI 2012 – ELECTIONS MINISTRIELLES, L’HISTOIRE DE LA MAGIE L’EMPORTE TOUJOURS



21 NOVEMBRE 2013 – LE PERSONNEL PEUT RETIRER DES POINTS DU SABLIER, QUOI DE MIEUX ?



FEVRIER 2014 – REVOLTE DES PROFESSEURS ADJOINTS, MEME POUDLARD12 EST TOUCHE PAR LA GREVE



29 JUIN 2015 – BDRAGON DIRECTEUR, LE REGNE DES CHAUSSETTES COMMENCE



01 AVRIL 2016 – DEMISSION DE WILDE, ON ATTEND TOUJOURS LE POISSON D’AVRIL



14 FEVRIER 2017 – MARIAGE DE JOSHUA ET DE HELL, NOTRE MARIAGE PRINCIER A NOUS


Depuis sa création, Poudlard12 a été l’objet de beaucoup de rebondissements, de joies, de hauts et de bas. Le château n’a jamais perdu de sa magie et s’embellit de jour en jour grâce à l’activité de ses membres, de nous tous, et du travail de modération et d’animation de ceux qui donnent de leur temps et de l'investissement pour Poudlard12. L’année 2018 gardera cette ligne directrice pour que cette école interactive reste un endroit de convivialité, d’échanges et de rencontres. Après les festivités du treizième anniversaire, le site sera encore en fête avec l’élection des Miss & Mister Poudlard12 2018 dont le concours a vraiment envoyé du lourd. Poudlard12 a encore un bel avenir devant lui ! Je vous assure que cette quatorzième année va vraiment bien commencer !
 


26 MAI 2018 – GODRIKA SHIMIZU, MISS POUDLARD12 2018

 

http://gazette.poudlard12.com/public/0Nouveaux_sceaux/Badges_des_lecteurs/Godrika.pnghttp://gazette.poudlard12.com/public/0Nouveaux_sceaux/aaliya.png

Partager : Partage

Et si c'était lui ?

https://cdn.discordapp.com/attachments/339979766352445458/447421546831675403/Et_si_cetait_lui.png

 

Ne vous êtes vous jamais demandé ce qu'il adviendrait du château s'il tombait entre les mains du démon, de mère Térésa ou même d'un descendant de vélane, aux manies psychopathes et dangereuses, dont on ne nommera pas le nom ? Vous êtes au bon endroit. Aujourd'hui, la Gazette vous propose d'explorer toutes les possibilités qui s'ouvrent à nous. Lorsqu'il sera enfin le temps pour Bdragon de se reposer, qui donc prendra le relais ? Et si..
 



Poudlard deviendrait rapidement une école de mode. Exclusivement réservée aux membres à la beauté exceptionnelle, l'école de magie n'accepterait que l'élite, n'ayant pour étudiants que des descendants de vélane ou des élèves possédant un boule aussi parfaitement rond que celui de la Directrice du château. Celle ci remplacera d'ailleurs immédiatement les cours de métamorphose par une séance de mise en forme afin de se former les cuisses ainsi que les muscles fessiers.. Si les diplômés n'étaient pas des sorciers accomplis, ils quitteraient tout de même l'Écosse avec un popotin divin.
 


Après seulement quelques jours, le château tomberait en ruine. Les heures de colle seraient alors remplacées par d'affreuses et douloureuses séances de torture. Hell Zaran à ses côtés, le directeur prendrait en main la discipline de l'école, n'acceptant que la perfection de la part de ses élèves. Si les notes n'étaient pas parfaites, il serait hors de question qu'un étudiant puisse conserver sa place au château. Rapidement, la communauté Pédouzienne ne serait constituée que de Serdaigle possédant un QI bien plus haut que la moyenne. Eh oui. CIAO Emily Kindle.
 


Pour certain, ce serait la niaiserie qui inonderait l'école et la fin d'une éducation saine et équilibrée, alors que pour d'autres, cette nouvelle direction moins stricte serait un rêve enfin devenu réalité. Juste et loyale, les élèves seraient certains d'être tous traités de la même manière sous la tutelle de la blairelle. Épuisé par les journaux de maison désormais tous cuisinés à la sauce des Poufsouffle, on retrouvera rapidement le corps d'Aidan Dynamite au fond du lac noir, un boulet accroché à la cheville. 
 


Vous pensiez que Joshua était le pire choix ? C'est que vous n'avez pas pensé à Kyara. Une Directrice rousse ? On aura tout vu. Tout le monde sait que les rouquins sont les enfants du diable et qu'il ne faut jamais leur offrir le moindre pouvoir sans quoi ils l'utiliseront à mauvais escient. Les roux sont dangereux, n'ont pas d'amis et ne méritent pas d'être membre du personnel. Si vous tenez à votre éducation, n'y pensez même pas.
 


Des bandimons roses dans tous les sens, des guirlandes de fleurs à chaque tournant et de la méchanceté gratuite à chacun de vos pas. N'est-ce pas l'endroit idyllique pour poursuivre ses études ? Wilde vous suivra comme la peste, murmurant des obscénités au creux de votre oreille et il vous sera impossible de lui échapper. D'après certaines rumeurs, il est d'ailleurs possible d'invoquer ce fils de bandimon, piaillant son prénom à la pleine lune, un haricot coincé dans l'oreille gauche.
 


En plus de posséder un prénom imprononçable, Phillipe est le roi du débat. Vous croyez qu'il était impossible de tenir tête à Aidan et de lui faire part de votre avis ? C'est que vous n'avez jamais tenu une conversation de plus de quelques minutes avec notre cher Von Shwarzbaum. Il ne faudrait que quelques semaines avant que les membres du personnels quittent tous le château, en ayant assez de la nouvelle dictature que Philippe aurait installé à Poudlard. Après l'avoir vu mener TLO d'une poigne de fer, je crains ce qu'il pourrait arriver aux dissidents. 
 


Le Quidditch retrouverait enfin sa gloire d'antan. Le château ne deviendrait qu'un collège d’apprentissage en vol. Tous les mois, un nouveau tournoi de Quidditch serait organisé dans l'enceinte de l'école et ce serait la seule façon de gagner des points, puisque toutes les autres matières seraient retirées du programme, créant une longue chaîne de dépressifs à Serdaigle.
 


Elle est morte, on s'en tape. RIP.


À vos yeux, qui est le candidat idéal pour le poste de directeur de Poudlard12 ? De toutes façons, on s'en tape, car vous n'avez pas votre mot à dire bande de cracmols ! Lâche un like si t'aimes, lâche un like si t'aimes pas, commente dans tous les cas, et ignore si tu veux voir ta grand-maman se faire lécher par une acromentule.

 

http://gazette.poudlard12.com/public/0Nouveaux_sceaux/Badges_des_lecteurs/Carter.pnghttps://zupimages.net/up/18/22/cjjp.png

Partager : Partage

C'était mieux avant... ou pas

http://gazette.poudlard12.com/public/AmyPont/GdS_152/C_etait_mieux_avant.png

 

Cet article naît d’un souvenir : un jour, un ami m’a dit « c’était mieux avant ». Je peux le concevoir malgré le fait que je n’étais pas là avant. Cependant, ce qui m’a poussé à écrire cet article c’est ce qui a suivi, il m’a ensuite dit « nous avons toujours fait comme ça ». A cet instant, il a déclenché en moi une force révolutionnaire. Vous savez cette force qui vous pousse à vouloir changer le monde parce qu’une seule personne pense que rien ne doit changer. Avec cet article, je veux lui prouver et montrer à tous les Pédouziens que s’il n’y avait pas eu de force révolutionnaire alors Poudlard12 serait différent.

J’ai le plaisir de vous présenter mon Top 10 de « c’était peut-être pas si mieux que ça avant... »


Numéro 1 : 100 messages postés

Il fallait avoir 100 messages postés avant de pouvoir écrire au directeur. Vous vous rendez compte, certains d’entre nous, ne pourraient pas discuter avec mon papou (alias Bdragon). Vous seriez passés à côté de sa douceur, de sa gentillesse, de sa patience et de son courage, parce que oui, il reste un Gryffondor.


Numéro 2 : sorts payants

Les sorts en salle de duels étaient payants ! Imaginez un Tournoi de duels où vous vous ruinez. Au moins ça dissuade de gagner ses duels pour progresser vers la finale, non ?


Numéro 3 : TLO 

Il n’y avait pas de TLO ! Pour ceux qui ne connaissent pas The Last One, c’est une animation RPGique, style Hunger Games, où élèves et adultes doivent survivre dans une arène peuplée de créatures magiques plus dangereuses les unes que les autres et où pour gagner, il faut être le dernier survivant ! Sans TLO je n’aurais même pas commis mon premier meurtre, dommage non ?


Numéro 4 : The Legend

Non non ce n’est pas le nom d’une animation mais le nom d’un design de Poudlard12. Qui d’entre vous le possède ? Personne ? Parce que ce design n’est vraiment pas terrible non ? Et bien, pendant un bon moment c’était le seul que la V5 proposait. Heureusement que de nouveaux décorateurs ont fait leur apparition pour sauver nos yeux et notre réputation.


Numéro 5 : les BUSES

Avant il n’y avait pas les Buses. Les élèves ne pouvaient pas dépasser la 5ème année. Pourtant les buses c’est le rêve non ? C’est le diplôme ultime que rêve d’obtenir tout petit sorcier qui se mérite, 6 mois d’attente, une épreuve théorique et une épreuve pratique, en espérant à la fin obtenir la moyenne. La 6ème année c’est le pied !


Numéro 6 : Brigade des Quiz

Moi aussi j’ai toujours pensé que la Brigade des Quiz avait toujours existé et pourtant. Elle n’était pas là avant ! Qui n’aime pas passer ses journées à quizzer pour en savoir plus sur le château mais aussi sur nos petits sorciers préférés. Des personnages, aux questions de cours, aux créatures magiques, il y en a vraiment pour tous les goûts.


Numéro 7 : Calendrier de l’Avent

Les calendriers de l’Avent ! Noël une fête que nous aimons tous, non ? Attendre aussi surtout quand chaque jour nous ouvrons un jour de son calendrier Kinder. Ce calendrier ne compte aucun chocolat mais un chapitre de l’un de nos romans préférés. Comment peut-on se passer de cette animation de l’Avent ? Une animation qui te fait plonger dans l’univers de la saga mêlant réflexion, jeux et défis en tout genre.


Numéro 8 : Les nouveaux

Des nouveaux dont on ne veut pas ! D’après ce qu’on m’a raconté, l’accueil des nouveaux élèves étaient plus que médiocre, vous les laissiez se débrouiller seuls dans un château où il est parfois facile de se perdre. Il était d’ailleurs, peu courant que les joueurs bien en place adressent la parole à un nouveau. De quoi en dégoûter plus d’un non ?


Numéro 9 : Des failles dans la sécurité

C’est sûrement l’histoire la plus amusante qu’on m’ait racontée, un jour un petit plaisantin, c’est amusé à supprimer tous les messages de toutes les sections, laissant un château complètement vide ! Un autre avait supprimé l’ensemble des examens de toutes les matières et un dernier s’était offert les mêmes accès que le directeur offrant à qui voulait un poste dans le château.


Numéro 10 : Pas de Serpentard

Avant il n’existait pas la maison de Serpentard. Nous ne recevions donc aucune critique d’une autre maison et la paix était plus que parfaite. Bon ok ! J’ai inventé ce dernier numéro, il m’en manquait un pour clore cet article.

 

http://gazette.poudlard12.com/public/0Nouveaux_sceaux/Badges_des_lecteurs/Mhulane.pnghttp://gazette.poudlard12.com/public/0Nouveaux_sceaux/aaliya.png

Partager : Partage

Une arrivée au château

http://gazette.poudlard12.com/public/Celty/152/une-arrivee-au-chateau.gif

 

Il entra dans la Grande Salle pour la toute dernière fois. Il allait passer ses ASPICS cette année et une certaine nostalgie monta en lui. Il retint ses larmes et alla s’asseoir avec ses amis. Il les salua et regarda les nouveaux entrer. Lui avait fais toutes les bonnes et mauvaises choses. Il avait vu la valise de Newt, s’ouvrir, l’époque de la génération dorée du Quidditch, le passage à la V5. Il aima guider les nouveaux dans leur premier pas et là, il allait encore le faire. Il allait inculquer au nouveau, l’envie de faire évoluer leur château pour qu’à leur tour, il la donne à d’autres. Le château, un dernier regard vers ceux qui allait faire trembler le château sur ses bases avant la Répartition.

Ça y était, il était enfin arrivé ici. Depuis le début des vacances, il rêvait de rejoindre ce château et maintenant, il y était ! Enfin !

Il avance tranquillement entre les tables où il aperçoit différents élèves en train de parler de la Coupe de Quidditch ou de leur devoirs.
Il se met à progresser jusque devant l’estrade où se tient Bdragon et tous les professeurs. La directrice Adjointe, Hell Zaran commence à appeler les noms. Soudain le sien résonne dans cette salle et il monte s’asseoir sur le tabouret. Après quelques secondes, le Choixpeau Magique annonce son verdict 

Choixpeau : «Gryffondor/Serpentard/SerdaiglePoufsouffle »

Il saute de joie car il tombe dans la maison qui lui correspond le mieux. Le jeune pédouzien descend de l’estrade et rejoint ses nouveaux camarades qui l’accueille avec des applaudissements. Il se sent vraiment comme chez lui. Pendant qu’il mange ce copieux buffet, il se met à réfléchir.

Le monde qui l’entoure ici à l’air joyeux et accueillant mais lui ne savait pas s'il avait sa place. Depuis son arrivée, il avait entendu différentes choses sur le passé : des noms de légendes de Quidditch, de nouvelles salles ouvertes et des coupes. Certains d’entre eux revenaient souvent à ses oreilles et il se mit à douter : arriverait-il à se hisser en haut avec eux ? 

Il savait grâce à ses parents que le château évoluait depuis le tout début et continuait encore à évoluer. Il sourit en regardant le groupe des élèves qui arborait fièrement leur couleur. Parmi eux, certains d’entre eux semblaient être là depuis toujours et d’autres étaient plus nouveaux mais tous cohabitaient ensemble. Toutes personnalités étaient assises à cette table et tous vivaient ensemble. Ses doutes commencèrent à se dissiper.

Il tourna sa tête vers les autres tables, où eux aussi semblaient fonctionner comme des engrenages d’une montre : enlève-en-un et tous le système ne fonctionne plus. Il garda un sourire hébété sur son visage durant tout le repas.

Il put faire connaissance avec des architectes qui parlaient de la V6, des RPGistes racontant fièrement leurs aventures. Les reporters commencèrent déjà à chercher un scoop. Le jeune sorcier ne savait pas encore qui il rejoindrait mais il avait encore le temps pour décider.

En se levant avec les autres, il se fit une promesse à lui-même : il vivrait ses propres aventures et ne pas vivre dans l’ombre du passé. Il était temps pour lui de prendre son envol et atteindre les sommets. La nouvelle génération allait bousculer le château sur ses bases. 

Les gens lui avaient souhaité la bienvenue au château mais ils avaient tort : il n’y avait pas qu’un seul château mais chacun avait sa propre image du sien.

Alors, cher lecteurs: Vous voulez saisir l’essence du château, alors demandez à tout le monde. Vous êtes là pour vivre votre propre aventure alors tournez la page et commencez à écrire.

 

http://gazette.poudlard12.com/public/0Nouveaux_sceaux/Badges_des_lecteurs/Michael.pnghttp://gazette.poudlard12.com/public/0Nouveaux_sceaux/celty.png

Partager : Partage

Avoir un poste à Poudlard12 – ou comment être dans le brouillard

http://gazette.poudlard12.com/public/Charlie/Gazette_152/Avoir_un_poste_a_Poudlard_ou_comment_etre_dans_le_brouillard.png
(© friendlychestnut)

 

À Poudlard12, qui n'a pas été émerveillé en arrivant pour la première fois sur le forum ? Impressionné aussi, d'être jeté dans cette immensité, c'est certain. Et qui n'a pas rêvé un jour, d'incarner un personnage adulte du monde d'Harry Potter ? Qui n'a pas un jour rêvé de se tenir à la place de Minerva ou de Severus ? Allez, ne mentez pas... On sait bien que distribuer des retenues ou martyriser les élèves fait partie de vos fantasmes

En vérité, je crois que c'est là l'un des aspects les plus magiques du site : cette fausse "hiérarchie" mise en place pour donner toujours plus d'immersion au site, cette manière de donner l'illusion qu'on est réellement un apprenti sorcier. Depuis les débuts du forum, les postes et les relations entre eux n'ont cessés d'évoluer. Pour le meilleur et pour le pire, mais ça, je vous laisse seul juge. 

Avoir un poste, c'est faire grandir son personnage en tenant conscience des réalités qui lui incombent. Mais la question même du poste, elle, a énormément évolué. Les candidatures sont de plus en plus incroyables, on cherche à se surpasser. Parfois même, on se croirait à un véritable entretien d'embauche. Malsain, tout ça ? Non, du moment qu'on en est conscient et qu'on ne se perd pas dedans. Tout est toujours une question de dosage, c'est comme quand vous buvez du coca, en fait : un peu c'est bien, beaucoup c'est trop. [L'humour, c'est pas mon truc, be cool people].

Bref, depuis plus d'une décennie, on est passé d'une candidature en quelques lignes à de véritables bijoux tant visuels que littéraires dans le seul but d'obtenir le Graal. Il faut sans cesse être plus créatif, plus percutant, plus convaincant... 

Mais... avez-vous déjà pensé que devenir membre du personnel rime aussi avec corvée et déprime habituelle ? (Oui, donc, j'ai essayé de faire une rime). Non ? Alors j'ai décidé de vous emmener dans la vie d'un membre du perso sur p12, et plus particulièrement dans celle d'un prof. 
 

En avant pour un voyage rétrospectif. Ou en arrière, plutôt.


 


Vous venez d'envoyer votre candidature pour le poste de vos rêves. Voici dans quel état vous êtes, jusqu'à l'annonce des résultats.



Ça, c'est quand vous apprenez votre nomination. Vous êtes heureux, bien trop heureux, mais c'est normal. Que d'innocence...



Ça c'est le jour où vous donnez premier cours, où vous investissez votre salle pour la première fois. Vous êtes the king of the world. 



Mais très vite, le doute. Êtes-vous vraiment qualifié pour ça ?



Peu à peu, vous prenez de la confiance... 



Ça c'est quand vous parlez à vos collègues des élèves et du fait qu'ils vous rendent crazy. Ne vous inquiétez pas, c'est le cheminement normal. 



Ça, c'est quand vous expliquez/montrez quelque chose de trop cool à vos étudiants mais qu'ils sont pas réceptifs. Je ne vous le cache pas : c'est le début de la fin.



Armé d'un café, vous décidez de tenter le tout pour le tout et vous vous raccrochez à un ultime espoir : après tout c'était votre rêve.



Mais ça ne fonctionne pas. Vous décidez alors de devenir méchant.



Comme le grand Rogue (RIP), vous commencez donc à distribuer des retenues.



Mais ça ne semble pas suffire. De même que vos grimaces. 



Et là, c'est le drame...



La désillusion. Les yeux nébuleux, le regard de chien battu... Nul doute que vous êtes proche de la fin. Mais il vous reste encore quelques forces, alors vous continuez d'espérer. Puis, nous comprenez que vous êtes coincé jusqu'à la fin de votre vie. De votre VIE !



Aie. Là on n'est mal. On est même très mal. Mais la retraite est encore loin... très loin.
 

Enfin, on vous laisse partir. Les larmes aux yeux, libéré, délivré de cette vie infernale, vous vous applaudissez. Après tout, vous l'avez bien mérité. Vous pouvez enfin regarder avec fierté tous vos accomplissements...



... Et enfin profiter de la vie.

 

http://gazette.poudlard12.com/public/0Nouveaux_sceaux/Badges_des_lecteurs/Elea.pnghttp://gazette.poudlard12.com/public/0Nouveaux_sceaux/Charlie.png

Partager : Partage

Poudlard12, un ancêtre ?

http://gazette.poudlard12.com/public/Charlie/Gazette_152/Poudlard12__un_ancetre.png

 

Bonjour à toutes et à tous !

Aujourd'hui, je vais vous parler de... Poudlard12 ! Et oui, j'ai choisi d'être original ! 
Comme vous le savez sûrement, le 25 mai, c'était l'anniversaire de Poudlard12. Quoi, vous ne le saviez pas ? Moi qui pensais que vous étiez assidus au cours de Monsieur McLewis, j'avoue être déçu...

En effet, il y a 13 ans (et quelques jours maintenant), Matthieu White a ouvert les portes de son école virtuelle au public. 13 ans, ça vous fait pas peur vous ? Surtout que le 13ème anniversaire de Poudlard12 eut lieu un vendredi ! Honnêtement, certains se plaignent de passer sous une échelle, mais à mon avis, un treizième anniversaire un vendredi, c'est quand même vachement plus flippant ! 

Mais bon, si j'écris cet article, ce n'est pas juste pour le plaisir de vous raconter ça, c'est aussi pour qu'ensemble, nous nous rappelions à quel point nous avons de la chance. Déjà, que ce jeune Matthieu Blanc White eut l'idée de créer cette école est une chance mais qu'en plus elle est évoluée ainsi, c'est le Graal, vous ne trouvez pas ? Depuis 13 ans maintenant, des centaines de personnes se sont relayées pour faire progresser ce site de manière remarquable. Après, il y a aussi eu des personnes qui ont rajouté du piment à l'histoire du site en faisant des choses pas très orthodoxes comme on dit, comme par exemple Zakmaf, vous savez le grand-père de votre prof d'histoire de la magie. Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi il s'appelait Zack ?

Ce château a tellement évolué vous ne trouvez pas ? Il vous suffit d'envoyer un petit mp à Jacques Line Dawn Lorentz pour le savoir. Même si certaines choses ont radicalement changées, d'autres sont présentes depuis longtemps à P12, comme le fameux concours MMP12 qui vient de se finir où les JHP, inventées par Kestrel en 2006. La véritable question qu'on peut se poser est : Comment sera P12 dans les années à venir ? De nouvelles personnes s'occuperont probablement de la gestion du site, et plein de nouveautés seront apparues, mais lesquelles ? Pour plus d'informations, merci d'harceler d'interroger votre Grande Architecte préférée ainsi que votre directeur.

Je vous laisse maintenant avec vos pensées, n'hésitez pas à en débattre en commentaires je suis payé 5 gallions par commentaires.

 

http://gazette.poudlard12.com/public/0Nouveaux_sceaux/Badges_des_lecteurs/Romain.pnghttp://gazette.poudlard12.com/public/0Nouveaux_sceaux/Charlie.png

Partager : Partage

© 2009-2024 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear