La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

19 ans sur Poudlard12 : le Bilan

 

Spoiler:

Il était une fois, il y a un peu moins de 19 ans, un petit garçon de 11 ans qui se promenait dans les méandres d'internet à la recherche d'un petit peu de magie. Son errance le mena bientôt sur un site internet qui s'appelle Poudlard12.

Ravi de ses trouvailles, le petit garçon passait des nuits entières sur son ordinateur, se couchant parfois à cinq heures du matin tant il était ravi de faire des devoirs, de flooder dans la salle commune de Poufsouffle qui vénérait le dieu Scratt, ou d'écrire des candidatures à tous les postes vacants.

Le petit garçon rencontra tout un tas d'autres personnes, petites ou grandes, filles, garçons ou autres, de quatre coins de France et de la francophonie. Il se lia d'amitié avec elles et eux. Aujourd'hui, certaines de ces amitiés perdurent. Lorsque la vie se montra cruelle avec ce petit garçon, Poudlard12 fut pour lui un havre de paix. La communauté sorcière du site faisait office de confidente, d'amie, de soutien inconditionnel. Lorsqu'il finissait en pleurs car ses parents menaçaient de divorcer, car il vivait le deuil pour la première fois, c'étaient des P12iens et des P12iennes qu'il avait au téléphone pour le rassurer, l'accompagner. Lorsqu'il passait son brevet, c'est avec des P12iens et des P12iennes qu'il révisa ses leçons. Lorsque la haine de lui-même se glissa insidieusement dans sa vie, ce sont des P12iens et des P12iennes qui lui ont appris que ce qu'il était n'était rien d'haïssable.

Sur Poudlard12, le petit garçon rencontra l'amour. Une fois alors qu'il avait 12 ans. Ce fut échange de lettres d'amour et nuit tendres à discuter sur l'IRC. L'autre fois alors qu'il en avait 24, et ce fut la rencontre d'une âme sœur qui, aujourd'hui, reste son amie la plus proche. Une âme sœur qui vit désormais dans la même rue que lui.

Lors de rencontres improbables dans une ville bien trop grande pour lui, le petit garçon a fait et fera encore la rencontre surréalistes de ces amis sorciers, jusque là virtuels, à présent bien vivants. Ces événements furent l'occasion pour lui de se fabriquer des souvenirs inoubliables, dans les éclats de rires et au milieu d'yeux pétillants de joie.

Poudlard12 fut également sa première rencontre avec les difficultés de la vie. Les incompréhensions, les disputes, les problèmes de communications, et également... la mort. Tant d'épreuves qui ont forgé en lui les armes de la résilience, de l'amour, de l'écoute, de la compréhension. Et le petit garçon pense encore aujourd'hui aux sorciers qui sont aux cieux. Il leur envoie des signes depuis son clavier d'ordinateurs pour leur dire qu'il les aime, où qu'ils et elles soient.

Aujourd'hui, le petit garçon a plus de 30 ans. Il connaît Poudlard12 depuis qu'il était encore un bébé. Il l'a vu grandir, changer, évoluer. Et avec lui, il a grandi, changé, évolué. Grâce à Poudlard12, le petit garçon a gonflé la liste de ses compétences, appris l'écriture, le travail d'équipe, a aiguisé son imagination, son ouverture d'esprit, sa culture. Il a de quoi gonfler un curriculum vitae de milles lignes supplémentaires, et des litres de souvenirs pour remplir sa pensine de moldu.

Aujourd'hui, le petit garçon observe Poudlard12 souffler ses dix-neuf bougies avec l'espoir de le voir en souffler de nombreuses encore. Il fait un pied-de-nez à celles et ceux qui voient internet comme un danger, car il a été - et il est encore - pour lui un refuge, un lieu d'épanouissement et une bouée de sauvetage. Et surtout, il remercie toutes les personnes qui font leur part du colibri pour faire exister un morceau de magie, quelque part dans des serveurs, et aussi dans chacun des cœurs des P12iens.

Partager : Partage

Commentaires

1. Le 2 juin 2024, par Karteure

Un article magnifique ; merci à Gajiu de partager son expérience sur le site. On réalise vite que nos histoires sont toutes différentes, mais tant semblables dans un sens. J'espère tout autant que Poudlard12 continuera d'être présent pour toutes les petites personnes de 11 ans qui en auront, elles aussi, un jour besoin.

2. Le 2 juin 2024, par Nox De Leon

C'est encore une histoire magnifique et très touchante que nous raconte Gajiu, vous avez juré de me mettre la larme à l'oeil aujourd'hui ma parole ! Je suis d'accord pour dire que même si chacun de nous a vécu sa rencontre avec le château d'une façon différente, il a toujours d'une façon ou d'une autre, pansé des blessures et comblé des vides ! L'humain à la mémoire courte, mais quand même, il est réconfortant de constater que même ceux qui sont partis un jour reviennent à un moment ou à un autre ! Ma mère par exemple, prétend que Gajiu a été son professeur, et je vois beaucoup de points communs entre vos histoires ! Un très beau témoignage et j'adore les illustrations !

3. Le 3 juin 2024, par Flyy

Merci beaucoup Gajiu pour cet article extrêmement touchant. C'est beau de voir que nos expériences se répètent, se multiplient... Plus qu'une école de magie, P12, c'est l'endroit où j'ai appris à vivre, à grandir, dans un univers bien plus réel qu'il n'en a l'air quand on franchit pour la première fois ses portes. <3

4. Le 5 juin 2024, par Héra Evans

Ha bon ? Nous avons des points communs ? Peut-être oui, moi je suis là depuis 2015, et combien de fois je suis partie et revenue ? Je ne compte plus, mais en tous cas P12 a été une grande aide pour combler certaines choses, mais pas que, P12 est aussi un bon moment de loisir sans avoir besoin d'aller cherche très loin. Un très bel article en tous cas.

5. Le 7 juin 2024, par Lisou Grat

Bravo pour cet article Gajiu qui est très touchant.
C'est par des témoignages comme ceux-ci que l'on se rend compte que P12 est vraiment un refuge pour beaucoup d'entre nous. Refuge pour un adolescent qui se construit ou refuge pour un adulte qui a besoin de s'extirper quelques minutes ou quelques heures de son quotidien.
L'on y rencontre des personnes virtuelles mais derrière chaque écran se trouve quelqu'un de vrai qui, sur P12, sait mêler IRL et IG, ce qui rapproche d'autant plus les personnes entre elles.
Tu as la chance de connaître et d'avoir rencontré certains pédouziens ce qui renforce davantage ce sentiment d'unité (j'aimerais avoir cette chance un jour mais je crois que nous sommes peu nombreux sur P12 par chez moi).
J'espère que ce site pourra abriter longtemps encore les personnes qui y trouvent leur compte et qui le font vivre.

6. Le 14 juin 2024, par Angele

Un magnifique texte qui m'a beaucoup touchée et dans lequel je me suis reconnue - et je ne suis pas la seule visiblement ! Merci Gajiu pour ce moment suspendu ♥

7. Le 14 juin 2024, par Lume

cœur cœur cœur

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet

© 2009-2024 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear