La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

2 janv. 2023

Éditorial

Bonne année les loulous ! 

L'équipe de la Gazette et moi-même vous souhaitons une très bonne année 2023. Vous l'aurez remarqué, l'édition de ce mois-ci a un peu de retard, peut-être parce que l'entièreté de l'équipe a fêté la fin de 2022 comme il se devait... Je n'ai pas osé les réveiller, je m'en excuse.

Profitez bien de cette nouvelle année ainsi que de cette Gazette qui, je l'espère, va vous plaire.

N'hésitez d'ailleurs pas à commenter pour participer à notre animation "commentez pour gagner", c'est une bonne résolution à prendre, et puis ça nous fait plaisir !

Allez, je vous laisse à votre lecture,
Cookies

 

 

 

 

 

 

Vie au château

Être banal c'est original
Rédigé par Ivy Maddox et illustré par Aarna Sharma

Aux archis la parole !
Rédigé par Yona Issa et illustré par Aarna Sharma

Recrutement 2.0
Rédigé par Yona Issa et illustré par Aarna Sharma

Publicité - Deviens Photoraphe
Illustré par Maiwenn Henley Young

Communauté sorcière

Courriers du coeur
Rédigé par Cookies et illustré par Maiwenn Henley Young

Ectoplasmatoutou
Rédigé par Jared Verran et illustré par Aarna Sharma

Récréation magique

Commençons par le commencement
Rédigé par Emma Potfleur et illustré par Maiwenn Henley Young

Le syndrome de la page blanche
Rédigé par Hermione Tonks-Black et illustré par Aarna Sharma

Et puis flûte, encore une autre année !
Rédigé par Hermione Tonks-Black et illustré par Aarna Sharma

Le Nouvel An Chinois
Rédigé par Emma Potfleur et illustré par Maiwenn Henley Young

Ça râle
Rédigé par Hermione Tonks-Black, Emma Potfleur et Yonna Issa et illustré par Aarna Sharma

Publicité - Trois portes, un destin...
Illustré par Aarna Sharma

 

Partager : Partage

Commençons par le commencement

 

 

Coucou les pédouziens ! Je suis ici pour vous parler de ma deuxième passion (après Harry Potter bien sûr !) : la mythologie grecque. Vous connaissez ? Vous ne connaissez pas ? Si vous ne connaissez pas trop, sachez que c'est passionnant, plein d'histoires très originales. Cette mythologie est composée de beaucoup beaucoup beaucoup de dieux et de déesses, mais les 12 plus connus sont les olympiens.
On peut tirer de ses mythes et légendes un bon nombre de morales très intéressant, ou simplement nous divertir. C'est à vous de choisir !

Mais je ne vais pas commencer par vous parler d'histoires complexes avec des héros, des dieux, des demis-dieux et des seizième de dieux. Je vais tout d'abord vous raconter le commencement. Le commencement de tout. Le commencement du monde selon la mythologie grecque. Je ne vous assure pas qu'il y aura moins de protagonistes, mais au moins il y aura un minimum d'ordre chronologique.

Avant le commencement, ou lorsque Zeus ne nous cassait pas encore les oreilles :

Au début, il n'y avait rien. Absolument rien. C'était calme et silencieux, la dernière fois avant un sacré bout de temps.
De là apparu (ne me demandez surtout pas comment) Chaos. Chaos créa Gaïa, la Terre ; Ouranos, le ciel ; Pontos, la mer ; Tartare, le sous-sol, et une bonne quantité de divinités. Je vous avait prévenu qu'il y en avait beaucoup, je vais donc vous épargner l'énumération.
Gaïa et Ouranos se marierent rapidement. Comme quoi, les opposés s'attirent. De leur union sortit d'abord 6 filles et 6 garçons, les Titans et les Titanides. Comme ce n'était pas suffisant, 3 Cyclopes, et trois Hécatonchires, des monstres à 100 bras, suivirent.

À ce moment-là, Ouranos devenait toujours plus tyrannique. Il enferma ses 6 derniers enfants au Tartare, par honte, et les renia. Il ne voulait pas admettre que ces monstres venaient de lui. Je pense que c'est ici que Gaïa a dû craquer. Supporter un mari avec un tel caractère, ce n'était pas de la tarte. Elle confia donc à ses enfants encore libres, les Titans, la mince tâche de tuer leur père. Chronos, le plus jeune du lot, décida de relever le défi. Ainsi dit, ainsi fait, il réussit parfaitement, une simple partie de plaisir. Il trancha la tête de son père, qui dans ses derniers mots, lui lança une malédiction : il sera déchu par un de ses enfant.
Cronos garda dans un coin de la tête cette prophétie (qui jouera un rôle primordial par la suite), et prit le pouvoir.
C'est ainsi que se termina l'aire d'Ouranos pour laisser place au règne de Cronos.


Chronos au pouvoir, ou l'invention du canibalisme :

Chronos prit possession du royaume de son père. Tout commençait plutôt bien : il libéra les Cyclopes et les Hécatonchyres, et leur donna du travail. Cela ne dura pas longtemps. Ils étaient bruyants. Très bruyants. Cronos leur laissa donc le temps de lui construire un très joli palais, avant de les renvoyer au Tartare, où ils lui ficheraient la paix.
Cronos devint également le seigneur du temps, et redistribua entre ses frères le royaume.
Mais nous le savons bien, la pression sociale fini toujours par nous rattraper. C'est ainsi qu'arriva le temps des mariages. Les Titans et les Titanides se mirent à chercher le meilleur parti, ou bien l'amour éternel, mais ils se découvrirent alors un énorme inconvénients au fait de représenter les premières générations de l'univers : le choix est plus que restreint. Ils durent donc se rendre à l'évidence : la seule solution consistait à se marier entre eux. Cronos n'était pas ultra motivé par un mariage, mais finit par craquer, et par épouser Rhéa, la plus jeune des Titanides. Elle était douce, calme et belle, de très bonnes qualités selon Cronos.

Mais la plus grande préoccupation du Titan,en ce moment, n'était pas vraiment sa femme. C'était plutôt la phrase que lui avait lancé Ouranos avant d'être tué : Un de ses propres enfants le chassera du trône. Il n'avait plus qu'à espérer ne pas en avoir...
Espérance, qui malheureusement, fut rapidement déchu. Rhéa tomba enceinte, et présenta son premier enfant à son mari : Hestia.
Là, vous devez vous demander à quoi ressemblait Hestia. Si vous vous rappelez de la génération précédente, les mêmes parents avaient crées des Titans, des monstres avec qu'un seul œil et d'autres avec 100 bras
Mais cette fois ci, Hestia n'est pas monstrueuse. Elle est plus petite qu'un bébé titan, mais son regard brillait déjà d'intelligence et de supériorité. Cet enfant était parfait, et c'était d'ailleurs son plus gros défaut. Cronos n'avait jamais oublié la menace de son père mourant, et voyait en cet enfant une menace. Ça craignait déjà pour son trône.
Alors sans réfléchir, le Titan fit la chose la plus naturelle lorsqu'un bébé te pose problème : il l'avala tout rond. Oui, à cette époque, les règles de protection des enfants n'existaient pas encore.
Rhéa était folle de rage. Son mari avait osé faire une chose si abominable ! Mais la Titanides ne se découragea pas, et fit plusieurs autres enfants. Il y eu ensuite Déméter, Héra, Hadès puis Poséidon. Chacun était encore plus parfait que le précédent. Mais Cronos, sans pitié, avala tous les enfants les uns après les autres.
Maintenant, il va falloir se rappeler d'une chose : cette nouvelle génération est comme les anciennes, immortelle. Ce qui signifie que tous ces nouveaux nés avalés ne sont pas morts, et ont continués à grandir dans le ventre de leur père. (Attention, pas trop en taille quand même, on aimerait éviter une explosion d'estomac s'il vous plaît)

La vengeance est un coktail qui se boit froid.

Rhéa, elle, était carrément soulée. Faire des enfants pour qu'ils soient avalés en quelques secondes par son mari, c'est un minimum désespérant. Étant de nouveau enceinte, elle s'y prit différemment. Dès la naissance de son enfant, appelé Zeus, elle le remplaça par une pierre pour le présenter à Cronos. Le père n'y vit que du feu, et avala la pierre. Enfin un enfant de sauvé !
Pour laisser une opportunité à Zeus de grandir, elle l'emmena en Crète, sur le mont Ida, et le confia à une chèvre, Amalthée. Cette chèvre l'éleva, et lui permit de grandir. Zeus gagna rapidement en force et en intelligence. Il devint puissant, très puissant. C'est alors qu'avec l'aide de sa mère, Rhéa, il passa à l'attaque. La Titanide allait enfin pouvoir avoir sa revanche tant attendu. Mais pour cela, il fallait élaborer un plan.

Aussitôt dit, aussitôt fait ! L'offensive était maintenant préparée avec soin, il était temps de commencer. Zeus était très content de sortir, on peut le dire, de son trou paumé, et se mit en route. Une fois arrivé, il se mit en action.
Mission 1 : s'introduire dans le palais de Cronos.
Ce n'était pas très compliqué, à vrai dire, car les deux hommes ne s'étaient jamais vus. Zeus avait, grâce à ses pouvoirs de dieu, la possibilité de changer sa taille et son apparence. Ainsi, il ressemblait à un Titan. Et pour que l'illusion soit parfaite, il se déguisa en serveur.
Mission 2 : Libérer ses frères et sœurs.
Alors là, le plan préparé était parfait. Zeus était maintenant serveur au palais, et rapidement, il devint un très bon serveur. Il gagna la confiance de Cronos, et ce fut bien utile. Un jour, il prépara un cocktail bien spécial pour son père : nectar et moutarde. Si vous vous posez la question, non c'est vraiment pas bon. Mais surtout, ça avait la propriété de faire vomir, et pas qu'un peu. Vous vous imaginez bien la suite : Cronos boit d'un coup, et recrache tous ces enfants qui ont eu une malheureuse enfance, et qui deviendront claustrophobes à vie. Les 5 dieux étaient bien contents d'avoir été libérés. Ils ne tardèrent pas à s’enfuir avec leur frère, ce qui était sûrement la meilleure des options.
Mission 3 : Tuer Papa.
Alors là, c'est une autre histoire, qui est vraiment très longue. Je vais donc vous l'épargner, mais en gros, après une super longue guerre, Cronos finit découpé en cubes apéritifs. (Vous ne savez pas à quel point c'est difficile de tuer quelqu'un d'immortel).

Sur ce, bon appétit !

Partager : Partage

Le syndrome de la page blache

Bonjour les pédouziens !
Aujourd'hui, je suis ici pour vous parler...de rien. Du néant absolu que l'on croise parfois dans un couloir sombre ou dans une salle de classe. C'est la terreur de l'écrivain, le cauchemar des élèves et le petit soucis des rédacteurs.
Que faire quand on n'a aucune idée ?
C'est à ce sujet, d'importance internationale, que je vais écrire ces quelques lignes.
Cela nous est tous déjà arrivé de fixer une feuille vierge en se demandant ce que l'on allait écrire, ce que l'on devait écrire et ce qu'il ça falloir écrire. Mais avant de passer plus en détail sur notre psyché au moment du drame (comprenez de la non-inspiration), faisons un peu d'histoire. (Vous ne saviez pas que l'un des meilleurs allié de la page blanche est le tournage autour du pot? Non?)
Selon l'ami moldu des...Ehm...et bien moldus, le syndrome de la page blanche ne touche que les artistes (pauvres écoliers en mal de ligne, retournez vous coucher).
Aussi appelé Leucosélidophobie, le syndrome de la page blanche serait un trouble psychique... Très loin de notre vulgaire attente devant notre petite feuille (blanche) oui, les gens au fond de la salle, vous avez le droit d'utiliser des feuilles à carreaux, à bordures et de couleurs. Même du papier origami si ça vous chante le syndrome moldu conduirait à la dépression du sujet et à des angoisses sévères suite à une trop grande exigence de soi.
Fi donc, pauvres mortels ignorants, de nos emplois répétés et inutiles de ce syndrome. (C'était la minute lyrique, on me souffle dans l'oreillette que ceux du fond dorment déjà, donc j'arrête)
Rendons à César ce qui n'est pas à lui, et cessons d'employer à tout bout de champ ce trouble grave de la psyché humaine (ok, ok j'arrête, ne me faites pas de retenue de salaire).
Ce qui m'amène au premier point de ma liste de conseils spécialement créé pour vous:

Comment éviter le syndrome de la page blanche trou d'inspiration aiguë
faute de mieux, vous vous en contenterez

Premièrement : arrêtez d'en parler à tout bout de salon! Voys n'avez pas d'idée ? Prenez quelques minutes pour vous poser et réfléchir calmement. (L'inverse est également vrai: calmez vous et réfléchissez posément)

Deuxièmement : si ça ne marche pas, pensez que les presques 8 milliards de moldus et de sorciers sur Terre n'ont pas tous un trou d'inspiration aiguë au même moment. Le discours est la clef! Communiquez !
Il y aura toujours quelqu'un qui aura, quelque part, une idée pour vous.

Troisièmement (et dernièrement): si votre entourage est en black out total, ou en incapacité de vous répondre, fournissez-vous des impératifs ! Par expemple intégrer certains mots dans un texte, une forme de poème ou un nombre de ligne et brodez! C'est de toute manière ce qui marche le mieux.

Si vous suivez attentivement ces trois commandements,il ne vous reste plus qu'à vaincre votre trou d'inspiration aiguë personnel!
Alors ? Prêt ?

Partager : Partage

Et puis flûte, encore une autre année !

Bonjour bonjour les lecteurs ! Notre si ponctuelle gazette est sortie aujourd'hui. Mais aujourd'hui, quel jour sommes-nous donc ? Le tout premier jour de la toute neuve et fraîchement repeinte année 2023. Celle-là, on le la connait pas encore, puisqu'elle vient de pointer le bout de son nez sur notre calendrier.

Alors évidement, il y a à peine quelques heures, vous venez de crier bonne année avant de dresser mentalement une liste de bonnes résolutions à tenir pendant l'année, et dont tout le monde sait que vous n'y tiendrez pas jusqu'au 2 janvier (quand ce n'est pas le premier après un peu de sommeil).

Comme une grande partie des gens, vous avez allumé l'appareil moldu nommé télévision pour vous occuper jusqu'à minuit, en tombant généralement sur des cabarets plus ou moins réussi.

Vous avez fait la fête avec vos amis, votre famille ou votre canapé, attendant la fin de la lourde année 2022. Depuis des générations et des générations (comprenez depuis le début du système calendaire), les années filent et se ressemblent, amenant puis remportent avec elles les plaies, les chagrins et les doutes. Depuis un sacré paquet de temps, chaque année un "truc" nous tombe dessus tous les ans.
Donc peut être que vous êtes légèrement démoralisé par cette nouvelles année qui se profile.

Alors aujourd'hui, en ce premier janvier, pensez positif.

Oui, vous ne savez pas de quoi demain sera fait (vous êtres devin? Ça vous ôte un souci de la tête.)
Oui, votre collègue ou voisin énervant ne vous aura pas fait la grâce de déménager pendant le nouvel an.
Oui, un tas de truc va encore vous tomber dessus (c'est le principe de la vie).
Oui, le premier truc est déjà tombé, puisque vous reprenez le 2 (ou le premier si vous n'avez pas de chance, dans ce cas force à vous!), au lieu d'avoir le temps de vous remettre des festivités.
Oui, Tati Micheline va remettre les catas de l'année dernière sur le tapis en se demandant pourquoi ça vous embête.

Cela, on l'a tous vécu. Alors, à tous ceux qui appréhendent cette nouvelle année (ou a ceux que je viens de faire appréhender en quelques lignes).

Tout ira bien.

Vous êtes un humain, vous avez vos hauts et vos bas. Vos peines et vos joies. Un tas de truc vous tombent dessus tout le temps.

Alors apprenez à positiver ! Vous ne savez pas de quoi cette année sera faite. Mais c'est la vôtre et rien d'autre. Alors prenez la du bon côté et accueillez la comme votre compagne d'un temps.

Les résolutions ? Ça va vous plomber le moral.
Les fins de vacances? (On ne précise pas)
La bêtise humaine ?

Soit.

Mais profitez de votre année ! Tout peut être de la joie ! Un bon gâteau, une après-midi ensoleillée, un record battu, un accomplissement personnel, un rendez-vous entre ami, un bon film, des cookies.

Prenez la vie côté plaisir petites joies, et vous verrez, plus jamais vous ne râlerez devant l'inconnu de l'année à venir.

Enjoy! (Et mangez des cookies)

Partager : Partage

Être banal c'est original

 


Bonjour, je viens pour râler. C'est ici ?

Bien, râlons fort, râlons bien, parlons du taux d'orphelins. Ou des personnages. Ou plutôt d'un sujet intéressant : Être banal c'est être original.

De nos jours, on voit de plus en plus de personnages avoir des traits bien spécifiques, comme être tout puissant, pouvoir parler aux plantes (me demandez pas je n'ai toujours pas compris ce concept), et plus récemment et c'est devenu presque une mode, avoir des troubles mentaux. Oui vous avez bien lu.

Avons nous réellement besoin de se créer une spécificité pour être originaux ? La réponse est non.

Avoir un personnage original ne signifie pas qu'il doit avoir automatiquement un problème. Et ça sur Poudlard12, on a bien du mal à faire avancer les choses là dessus. Aujourd'hui le soucis c'est plutôt qu'à vouloir absolument un personnage original on tombe de l'autre côté et que du coup, la plupart des personnages ne sont même plus originaux, ils en deviennent banals. Presque clichés.

Au sein du Monde Magique, plusieurs particularités sont disponibles et de nouvelles vont voir le jour. Mais ce n'est pas parce qu'un personnage a une particularité qu'il en devient original, non, c'est plutôt la façon dont son maître le joue qui le rend original. Être cracmol ou loup-garou ne vous rendra pas original, c'est votre façon de le jouer qui peut l'être.

Avoir un personnage original à présent, c'est avoir un personnage banal et le plus important, le jouer. De lui faire vivre des aventures, des émotions, des situations, c'est ça qui le fait évoluer et grandir, et c'est là que ça devient intéressant. Un personnage banal c'est aussi un personnage, en exemple, un élève qui sera moqué durant ses deux premières années au château (parce qu'il porte des lunettes, qu'il est roux, ou qu'il est dans telle maison, les choix sont vastes), et qui trouvera une personne qui viendra le défendre et lui faire comprendre que personne n'a le droit de se moquer de lui, ce personnage et son psyché vont devenir complexe et là c'est que le retournement de situation va faire évoluer les choses. C'est là que ça deviendra intéressant.

Pour être original, sachez que votre personnage n'est pas dans l'obligation d'avoir endurer mille tourment, avoir subi des tortures ou tout autre violence (qui au passage, est interdit) pour être intéressant. Ou encore de tuer toute votre famille. Cela devient cliché de voir autant de membres avec si peu de parents, à croire que la population du site est à 90% orphelin. Et je ne parle même pas du nombre de membres qui tombent dans la magie noire. Notre taux de mages noirs a bien augmenté ces dernières années, mais que font les aurors ?

Si vous voulez sortir du lot, osez jouer un personnage normal, osez les imperfections. Une histoire de famille heureuse passant un bon Noël tous ensemble, l'adolescence et les problèmes qui vont avec : l'acné, la puberté, les émotions dignes des montagnes russes, ou encore un adulte qui a beaucoup de doutes. N'ayez pas peur du réalisme.

Et je vais revenir sur un point qui me paraît essentiel concernant les handicaps. Qu'ils soient mentaux comme physiques, assurez vous d'être réaliste à ce propos. Il est très malvenu de se servir d'un handicap à des fins créatives. Je pense notamment à une mode de troubles de la personnalité ou on peut se dire "oh ça l'air chouette d'être 18 dans un corps" non ce n'est pas chouette, et les personnes qui le vivent peuvent très mal le prendre d'utiliser ce trouble comme créativité pour rendre un personnage original. Renseignez vous soigneusement sur les handicaps que vous voulez, c'est important. Et sachez qu'avoir un handicap ne rend pas un personnage original.

Bref, je râle mais en dehors de tout ça, je vois des personnages réellement bien originaux, qui sont exploités de fond en comble et qui vivent des aventures qui les rendent intéressants.

Et pour vous, c'est quoi un personnage original ?

 

 

Partager : Partage

Ectoplasmatoutou

 

Spoiler:

Caractéristiques
Courage : ☆ ☆ ☆ ☆ ☆ ☆
Ambition : ☆ ☆ ☆ ☆ ☆ ☆
Gourmandise : ☆ ☆ ☆ ☆ ☆ ☆
Loyauté : ☆ ☆ ☆ ☆ ☆ ☆
Force : ☆ ☆ ☆ ☆ ☆ ☆
Créativité : ☆ ☆ ☆ ☆ ☆ ☆
Débrouillardise : ☆ ☆ ☆ ☆ ☆ ☆
Ruse : ☆ ☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Inventaire
- cravate de Serdaigle
- balai de quidditch
- pinceau
- insigne de préfète
- livre
- +

Relations
- Angele
- Mhulane
- Bastien
- Nausicaa
- Toma
- +

Description
Ectoplasmatoutou est une créature rare : vous serez très chanceux d'en croiser une d'en votre vie ! Si jamais tel est le cas, ne la brusquez pas : pour l'amadouer, parlez littérature ou sortez un matériel de graphisme avec des gestes très doux et lents.

 

 

Partager : Partage

Publicité - Deviens Photographe


Partager : Partage

Aux archi la parole !

 

1. Quel est le (ou les) projets sur lequel vous travaillez actuellement ?
Hevi : Nous n’allons pas tout vous dévoiler. Sinon, ça gâcherait quelques surprises. * La Grande Architecte lâcha un petit sourire avant de continuer * Mais pour faire simple, j’ai repris le projet des chocogrenouilles. Mea culpa si ça traine. Mais les deux décoratrices qui devaient s’en occuper à la base, ont démissionné. Et c’est pas toujours évident de reprendre un projet, surtout quand on a envie de faire d’autres projets qui nous semblent plus importants.
Alicia : Moi je m’occupe d’un projet qui me tenait à coeur depuis que j’ai fait mon entrée dans l’archi. Peut être que vous en saurez davantage quand cela sera un peu plus concret.
Nemo : Même si j’ai été recruté plutôt au sein des décorateur, je suis un peu polyvalent. Aussi, j’essaye en ce moment de travailler sur un petit projet qui permettrait de pouvoir visualiser le nombre de MP qu’on a sur nos PJS ou PNJ sans pour autant devoir switcher de compte.
Casmir : Quant à Matoutou et moi.. Et bien, c’est assez compliqué de vous expliquer. Mais globalement, on essaye de revoir la structure du château.
Hevi : Mais je dois vous avouer quand ce moment, le projet Opaloeil des Antipodes mobilise toute l’équipe d’architecture. On ne vous en dit pas plus pour l’instant. Mais surveillez bien notre atelier !

Yona : Moi qui est espérait avoir quelques spoil, on peut dire qu'ils n'ont pas la langue très pendue mais hâte d'en savoir plus sur ce projet "Opaloeil des Antipodes".

2. Quel est le projet dont l'équipe des architectes est le plus fier ?
Nemo : Pour moi il s’agit du beau thème qu’on peut voir actuellement sur P12 : Le thème de Noël des animaux fantastiques ! Pouvoir créer son propre thème et le voir sur P12, ça a été un rêve de jeune pédouzien.
Hevi : En tant qu’Architecte, peut être les badges de Merlin. C’est la première fois que j’utilisais Illustrator et j’étais plutôt contente du résultat final. Mais en tant que Grand Architecte, je crois que le projet Opaleil des Antipodes sera celui qui me rendra le plus fière. Parce que ce sera un long travail, mobilisant toute l'équipe.

Yona : J'avoue qu'avoir créé un thème utilisé par une grande part des pédouziens actuellement c'est super classe. Et on peut aussi dire que les badges de Merlin sont sympa.

3. Quel est la mission la plus compliquée en tant qu'architecte ?
Nemo : C'est sans doute de devoir plaire à la majorité, et donc de changer des éléments pour lesquels on a beaucoup travaillé, pour faire un compromis sur un choix qui nous plaît beaucoup moins. C'est l'exemple des nouvelles couleurs de grades : au moment de leur sortie, les équipes de maison de l'époque n'aiment que très peu le marron qui leur a été attribué. Pour s'assurer que tout le monde se mette d'accord, de nouvelles couleurs leur sont proposées, et elles ont fini par choisir du rose, qui ne me plaît absolument pas. Mais c'est la vie !
Hevi : Pour moi c’est de travailler sur des projets qu’on a pas forcément envie de faire. Globalement, c’est assez rare quand ça arrive, mais ça peut arriver. Encore plus quand on est Grand Architecte.

Yona : J'admet que les gens sont bien compliqués avec leurs gouts divers et variés, par exemple, pourquoi j'ai l'impression d'être la seule à adorer le thème "Patronus" ?

4. Quel est la mission la plus chouette et intéressante ?
Nemo : Imaginer le possible, et surtout, le rendre réalité. Penser au P12 d'après, prochain, futur. Le P12 idéal.
Alyne : Faire vivre la magie au quotidien grâce à nos réalisations.

Yona : Dit comme ça on dirait que vous êtes des petits lutins du Père Noël, pleins de cadeaux et de ressources.

5. Quel est la différence entre les bâtisseurs et les décorateurs ?
Casmir : Si on veut la faire extrêmement simple, les bâtisseurs sont chargés d'écrire le code qui constitue P12, tandis que les décorateurs créent les éléments graphiques qui vont habiller le code. En vérité, ça va un peu plus loin. Maintenant, les décorateurs donnent aussi leur avis sur l'ergonomie des modules, ce qui n'a pas toujours été le cas. Le but est de faciliter la vie des pédouziens en faisant en sorte que P12 soit intuitif et clair, sans perdre sa magie et ce qui le rend spécial. Vous voyez le module de Duels ? Eh bien pas ça du tout.

Yona : On dit merci Casmir pour ces explications !

6. BONUS : attribuez un adjectif à chaque membre de l'équipe.
Hevi : À l'écoute
Casmir : rationnel
Matoutou : consciencieuse
Alicia : organisée
Nemo : Swag
Alyne : Créative
Yoann : relax

Yona : On dirait une équipe de supers héros prêts à sauver le monde (ou P12), à quand le nouveau Marvel ?


7. BONUS : pourquoi l'architecture est la meilleure équipe ? (après la Gazette bien évidemment)
Matoutou : Parce que sans nous, P12 tomberait en ruine.
Nemo : Parce qu'on a zéro points de cumul tellement on a de la valeur héhé !

Yona : OMG, O point cumul, je suis choqué et en plus vous êtes payé 70 Gallions, c'est pas cool ça ? (après moi je suis payé 10 Gallions pour raconter ma vie pédouzienne, c'est sympa aussi). On peut aussi rajouter que vous avez un super beau code couleur !

Alors, c'est pas une équipe au top du top ça ? Sachez qu'elle est en recrutement permanent et que si vous possédez des talents que seuls peu de gens possèdent en terme de codage, elle vous accueillera avec plaisir. Quand à moi, je vais laisser traîner mes oreilles dans l'espoir d'en apprendre plus sur ce fameux projet "Opaloeil des Antipodes".

 

Partager : Partage

Le nouvel an chinois

 

 

Bonjour les pédouziens ! Bien réveillonné ? Bien mangé ? Vous avez revu de la famille, des amis ?

En tout cas, retour à la réalité, on reprend le boulot ou les cours, c'est fini les vacances ! Le nouvel an va rapidement devenir lointain.
Enfin ça, c'est en France. Car si vous voulez prolonger encore un peu la fête, mais surtout découvrir une autre culture et un autre pays, rendez-vous... en Chine ! Vous prenez le premier avion, et c'est parti ! (Et personne ne râle pour dire que c'est trop loin, svp)

Vous arrivez le 21 janvier, soit la veille de la fête du printemps, qui signifie le début du nouvel an chinois. Vous remarquez que tous les commerces sont fermés, et ils le resteront pendant plusieurs jours. Le soir venu, la fête commence. La devanture de la maison est décorée de petits bouts de papier où y est inscrit les vœux pour cette année. En vous remémorant vos lointains cours de chinois, vous pouvez par exemple y reconnaître 福, le bonheur, ou 春 (chūn) le printemps. Ce sont de jolis vœux pour cette nouvelle année.

Le repas peut ensuite commencer. C'est à ce moment-là, il vous semble, que vous comprenez plainement la façon avec laquelle les chinois aiment jouer avec les mots. Chaque plat que l'on vous sere est là pour une raison précise, et à une signification. Vous dégustez d'abord du poisson, car c'est un homonyme de surplus. Il vous assura donc de ne manquer de rien pendant l'année qui vient. Vous vous régalez de ce délicieux repas, qui fini d'ailleurs par le gâteau le l'an, 年糕 (niángāo), qui vous assurera la croissance dans tous les domaines. Quel repas philosophique !

La soirée se poursuit, et des étrennes, des petites enveloppes rouges contenant de l'argent, sont offertes aux enfants. Ils jouent, et en profitent même pour éclater des pétards, selon la tradition. La soirée se prolonge longtemps, car une nouvelle fois, c'est symbolique. Il est dit que plus on se couche tard, plus on vivra longtemps. Autant se coucher tard, alors !

Le lendemain est un jour consacré à la visite des familles. On commence par les personnes les plus importantes et au cours des deux semaines qui suivront, tu iras voir des personnes jugée "moins importante".
La tenue du jour doit être spéciale : tu ne doit porter uniquement des habits neufs, et rouges de préférence. Ici, cette couleur porte chance, et elle est arborée partout en ce moment. On a toujours besoin d'un peu de chance, n'est-ce pas ?

Tu descends dans la rue, et tu es impressionné. Il a de quoi, remarque. Cette fois encore, le rouge est à l'affiche. Tu avais déjà vu de nombreuses photos des décorations pendant le nouvel an chinois, mais y être en vrai, c'est toujours mieux ! Au dessus de toi, il y a un nombre incalculable de lanternes chinoises. Il y a partout des duilians, des petites poésies écrites sur un papier rouges. Tu ne les comprends pas vraiment, mais c'est très joli.
Selon le calendrier chinois, 2023 est l'année du lapin. Tu retrouves donc aussi beaucoup de décorations avec cet animal.

Les visitent se poursuivent, et les jours passent. Tu as la chance de pouvoir assister à un spectacle de danse du dragon. Un grand dragon coloré, jaune, vert et rouge, ondule au rythme de musique. C'est magnifique et impressionnant !

Lors du 7eme jour, tu as l'impression que chaque personne que tu croises à un an de plus. Tout le monde n'a pas son anniversaire le même jour, quand même ? En réalité, c'est presque ça. En Chine, les dates de naissance sont tenues sécrètes, et chacun change d'âge ce jour là. Tu trouves ça un peu particulier, mais après tout, pourquoi pas ?

Le 9eme jour, le soir, tu te rends au temple. Il est maintenant temps de vénérer le dieu du ciel, 天公 (Tiāngōng). Ce dieu est assimilé à l'empereur de Jade. Certaines personnes le font chez eux, mais tu préfères te rendre au temple.

Oh non, c'est déjà le dernier jour du nouvel an chinois, appelé la fête des lanternes. Et maintenant, il est temps de revenir à la maison, même si tu aurais beaucoup apprécié rester. C'était bien en voyage, n'est-ce pas ? Oui oui, ceux au fond qui ne disent rien, je suis sûre que vous avez également aimé.

Partager : Partage

Recrutement 2.0

 

Holà les pédouziens, pédouziennes ! Comment allez vous ? Vous avez passé de bonnes fêtes ? Bref, assez blablaté, parlons peu, parlons pédouzien et plus précisément, parlons recrutement. Vous connaissez sûrement l'existence de ce topic fort utile si vous souhaitez intégrer le personnel. Et si vous y regarder avec un peu d'attention, vous pouvez voir que certains postes attendent leur recrut depuis quelques temps déjà au grand dam des recruteurs. Mais alors, pourquoi donc ?

1. L'aspect visuel : Deux problèmes à cet aspect des recrutements : si l'annonce est moche, les gens ne s'arrêteront pas, je ne dis pas qu'il faut être expert en graphisme et créer un flyer rose fushia mais soigner la mise en page, mettre en avant à travers de la couleurs, des gifs... Même si j'admet que c'est de plus en plus réalisé pour la plus part des annonces. On en arrive au second problème : le full illu. Je n'ai rien contre cela bien que ce ne soit pas ma passion mais la plupart des annonces réalisées en full illu n'ont pas de version texte et c'est plutôt dommage car le site est fréquenté par des personnes ayant un déficit visuel et même sans cela il peut parfois être compliqué de lire en raison de la police.

2. La connaissance du poste : Il y a plus de postes sur P12 que de cheveux sur le crâne de mon grand père et en soit c'est plutôt chouette mais certains sont peu connus, on ne se rend pas bien compte des principales missions à accomplir malgré les fiches de postes. Celles-ci étant en reconstruction, cela règlera sûrement une partie du problème mais pensez à communiquer et expliquer ce que vous faites peu aussi être utile.

3. Les délais : En regardant les délais des candidatures j'ai parfois l'impression que les pédouziens ont un emploi du temps aussi chargé que celui du président de la république. J'ai bien conscience que ce n'est jamais chouette d'avoir un poste vacant pendant plusieurs mois, que cela met à l’arrêt la section ou le module mais je vous assure que le site s'en remettra. Si une section est sans veilleur pendant plusieurs semaines, elle continue souvent de tourner tout de même avec des jeux n'ayant pas besoin de la relance d'un veilleur ou est gérée par la GdL (si elle a le temps et la motivation) et si malgré cela l'activité s'y rarifie pour quelques semaines, où est le problème ? Les pédouziens participeront à d'autres sections et une fois le nouveau veilleur arrivé, la section reprendra de la vie. Alors s'il vous plait, mettez des délais de plus de 10 jours et nos emplois du temps IG et IRL vous remercieront en vous envoyant des chocolats.

4. Le contenu de la candidature : Et c'est là selon moi le plus gros problème, la liste des choses demandées est presque aussi longue que la distance Terre - Lune. Pourquoi ? Motivations, vision du poste, idées, corrections de devoirs et de textes, articles et illustrations, RPG, présentations IG et IRL, disponibilité... Même les fiches de Pole Emploi sont plus rapides à remplir. Je ne dis pas que ce n'est pas nécessaire et que l'on devrait se contenter d'un MP disant "je suis motivé, prenez moi" quoique (a) mais par exemple, les motivations, le simple fait de candidater ne prouve-t-il pas que l'on est motivé ? Petit tuileau : si tu veux candidater à la Gazette, inclue des GIF ou images de cookies et plus besoin de motivations, tu es embauché.

Je précise que ce n'est que mon avis et mon expérience, vous avez le droit de ne pas être d'accord (n'hésitez pas à commenter d'ailleurs pour donner votre avis). Et je profite que tous les yeux ou presque soient tournés vers cet article : si vous souhaitez candidater comme photographe à la Gazette, sachez que le visuel du recrutement est magnifique, vous savez ce que vous avez à faire (des illus), il n'y a pas de délai puisque c'est un recrutement permanent et on vous demande pas grand chose (des illus) alors... FONCEZ !

Partager : Partage

Ca râle

 

- Yona Issa et Hermione Tonks-Black, rédactrices à la Gazette du Sorcier souhaitent la bienvenue à la nouvelle recrut Emma Potfleur et lui présentent l'équipe et les rouages du journal. Espérons qu'Emma ne fuit pas dès le deuxième jour... -


Yona Issa avait rejoint la Gazette du Sorcier en avril 2022 en même que son alter égo : Hermione Tonks-Black. Cela faisait désormais sept mois que la jeune femme rédigeait encore et toujours dans l'espoir d’économiser assez pour un jour partir au Rwanda retrouvé son frère. C'était son rêve au long terme, actuellement, elle travaillait tous les jours parce qu'elle aimait son poste et que l'appartement qu'elle occupait n'allait pas se payer tout seul. En quelques mois, Yona avait une demi dizaine de démission dans l'équipe et presque autant de nouveaux recrut. Mais pour la première fois, c'était une rédactrice qui rejoignait l'équipe : Emma Potfleur. Après l'éclat de rire partagée avec Hermione à l'entente de son nom, l'anglo-rwandaise avait repris son sérieux et c'était proposé pour accueillir sa nouvelle collègue avec Hermione. Les deux adultes avaient réussit à faire mettre ce moment de rencontre et d’accueil sur leur temps de travail et était donc censé travaillé et rédigée, à six mains, un article sur on ne sait quel sujet susceptible de plaire aux lecteurs.

Il était tôt le matin, le ciel était encore tout gris et la lune pas encore effacé, neuf heures. Yona est la première arrivée dans le bureau, elle attrape un carré de chocolat, salut Cookies, le petit elfe de la Gazette et s'installe à son bureau. Les cernes sont ses yeux attestent qu'elle n'a pas connaissance de l'outil Moldu "anti cernes" et surtout que la nuit à été courte. La rédactrice a à peine eut le temps d'achever son cookies que déjà les deux autres rédactrices faisaient leur arrivée.

   

Salut Hermione. Enchanté Emma, Yona Issa. Vous savez à quelle heure Jared arrive ?

 


Emma était très exitée. Ça y est, elle y était arrivée : son premier jour à la Gazette du sorcier. Malgré le fait qu'elle avait très hâte de commencer, elle avait la boule au ventre. Et si ça se passait mal ? Et si elle ne se plaisait pas là bas, qu'elle ne s'entendait pas avec l'équipe. Si ça se trouve, elle n'avait même pas le niveau. On l'avait prévenue qu'elle serait accueillie par 2 membres de l'équipe, des rédactrices. Yonna Issa et Hermione Tonks-Black. Alors là, forcément ça faisait déjà beaucoup plus sérieux. En espérant sincèrement que tout se passera bien, Emma toqua à la porte. Elle fut accueilli par les 2 rédactrices qui semblaient l'attendre.
 



Bonjour... Euh... Je viens d'arriver, merci d'être là pour m'accueillir.




Hermione avait été invitée à la petite réunion d'accueil pour Emma Potfleur, la nouvelle recrue de la Gazette. Yona, toujours aussi enjouée, c'était immédiatement portée volontaire pour cette réunion, argant un article pour que ça tienne dans le planning. Un peu en retard, la Tonks-Black arriva donc en même temps qu'Emma



Coucou Yona ! Bonjour Emma ! Alors ? Contente d'être avec nous ? On est censé te parler de la vie à la rédaction je crois... On commence par quoi ?

 


Emma puis Hermione venaient d'arriver, pleine de motivation pour la rédaction de cette article et cette découverte de la Gazette. Hermione souhaita la bienvenue à la nouvelle recrut et demanda par où commencer. Yona n'en avait aucune idée. Le monde de la rédaction était grand mais le mouvement n'était pas compliqué à saisir. La Issa jugea qu'il était plus important de présenter les membres de la rédaction, les sujets à éviter avec eux et autres, ce serait bien plus utile.

 

Bienvenue à la Gazette. On peut te présenter les membres de l'équipe ?

 


Les deux rédactrices qui étaient là semblaient prêtes à lui présenter le Gazette, ce qu'Emma appréciait. Elle venait d'arriver, c'était grand avec pleins de personnes inconnues, elle était un peu perdue. Une petite présentation ne ferait pas de mal, peut être comprendra t elle mieux le fonctionnement de cette façon. La dénommée Yona lui proposa de lui présenter les membres du personnel.

 

 

Oui, je veux bien, merci.

 


Ainsi donc elles devaient présenter les membres de l'équipe. Yona adorait ça, après tout, elle est payée pour rependre des rumeurs. Que dire sur les membres de cette équipe si ce n'est qu'ils auraient tous besoin d'un soutien psychologique ? La Issa se creusa l'esprit.


Tu l'as sûrement remarquer mais on est que des filles à part Jared. Paraît qu'on fait fuir les garçons...
D'ailleurs à propos de Jared, il est plutôt sympa à condition que tu finisse tes articles à l'heure et qu'il n'y ait pas de fautes, il déteste corriger les fautes d'orthographe. La légende raconte qu'il retirerai une mormille de ton salaire par faute... Je suppose que je n'en fais pas beaucoup ?


En vérité, Jared était un bon Rédacteur en Chef mais il était trop ponctuel pour Yona sans doute.
 


Après, y a Aarna. Elle vient juste d'être promue Photographe en Cheffe. À voir... Je te conseil de bien t'entendre avec elle, c'est aussi la prof de gastronomie à Poudlard et ses cookies sont délicieux.
Hermione, tu présente les photographes ? Je vais faire du thé, vous en voulez ?


Pour Yona, commencer sa journée sans sa dose habituelle de thé est impossible. Elle est capable de boire la théière entière mais décida de finalement partager.

Hermione écoutait sa collègue, nonchalamment appuyée sur son bureau. Enfin ce qui en tenait lieu, puisqu'il ressemblait plus à un amoncellement de choses hétéroclites et dérangées qu'à un bureau. Emma écoutait attentivement son amie, ce qui lui serait très utile par la suite, au vue de l'équipe loufoque dans laquelle elle venait de postuler. Hermione se décolla finalement de la pile branlante en levant la main.

 

Ça serait avec plaisir !
Donc, Emma.... Outre notre grande et magnifique Aarna, nous avons aussi trois autres photographes: Maï, que tu devras amadouer avec des titres d'articles courts,et dont les réalisations sont magiques. Il y a aussi Clary et Amyline, qui sont perdus dans une autre dimension suite à un de nos reportages. D'ailleurs si tu les retrouvais, je suis sûre que tu aurais une prime !

 


La Tonks-Black fit mine de réfléchir quelques instants avant de continuer.


Tu vas disposer de ton espace de travail quasi-personnel, c'est à dire tout le temps sauf quand un membre de l'équipe voudra ranger un fouet, de la poudre de... perlimpinpin ou des cookies. Et d'une promesse de calme non tenu aussi. Je crois que les sorts de silence ont lâchés le jour de leur installation sous les cris de personnes que je ne nommerais pas.

 


Yona finissait de préparer tranquillement son thé quand elle du se retenir d'éclater de rire et surtout de ne pas lâcher la théière quand sa collègue présenta l'équipe des photographes. Le thé était maintenant prêt et l'anglo-rwandaise retourna près des deux femmes leur donner les tasses.

Hermione, qui, une fois qu'elle était lancée ne pouvait arrêter que grâce à des cookies, parlait maintenant des bureaux. Cette fois ci, Yona s'ettouffa vraiment avec son thé.


Oh hé ça va ! Abuse pas, je te dérange pas tant que ça ! C'est juste que j'aime pas travailler dans le silence, j'aime bien discuter avec les gens...
Donc Emma si t'es une rabat joie dépressive, tu peux prendre le bureau à côté de celui d'Hermione, sinon tu peux te mettre à ma gauche.


Il y avait deux sujets sur lesquels Yona et Hermione n'étaient pas d'accord : le silence et le rangement. Hermione adorait travailler en silence tandis que la Issa préférait discutait tout en écrivant. Ensuite, Yona ne supportait pas les bureaux mal rangés et celui de la Tonks-Black ne correspondait pas à ses critères.
 

 

Et puis honnêtement, comment tu fais Hermione pour te retrouver dans ton bureau ? Même le bureau de Aarna est mieux rangé.

 


La trentenaire partit se réservir du thé quand elle aperçu sur le bureau de Jared un petit post-it indiquant que les nouveaux rédacteurs arrivaient prochainement. En effet, le recrutement de rédacteurs, après la nomination d'Emma avait été laissé ouvert et deux individus devaient prochainement rejoindre l'équipe.
 


Oh... Vous avez vu ça ? Y a deux nouvelles recrues qui arrivent bientôt. Emma, tu ne sera plus la dernière arrivée. Hermione tu pense qu'on va de nouveau servir de guide touristique ? Par contre, côté photographes, toujours rien haha. Pourtant, Aarna et Maï ne sont pas si casse pied...

 


Emma avait déjà rencontré Jared, le rédacteur en chef. Et avec les deux rédactrices ici, l'équipe des journalistes était donc au complet. Ça faisait donc... pas grand monde. Emma nota pour plus tard de relire très attentivement ses articles. Elle ne voudrait surtout pas se faire mal voir dès le début (et finir avec un salaire négatif). Yona alla faire du thé, et Hermione Tonks-Black en profita pour lui présenter les photographes. En fait, si l'on ne comptait pas la cheffe, on devrait dire LA photographe. Car 2 des 3 avaient mystérieusement disparu. C'était vraiment pas rassurant, en passant.
 


C'est super encourageant, là. Donc Aarna et Maï doivent se débrouiller toutes seules ? Ça doit faire un sacré boulot ! Et je me risque quoi, à choisir des titres un peu long ? C'est juste pour être sûre.

 


Hermione lui expliqua ensuite comment serait son bureau, et en profita pour lancer des piques vers Yona. Attaques qui arrivèrent comme il fallait, et qui fonctionnèrent à merveille. Les deux rédactrices commencèrent à s'énerver sur des sujets qui semblaient bien sensibles : le silence et le rangement d'un bureau. Emma, de son côté, avait un avis bien tranché sur la question. Elle ne pouvait pas travailler dans un espace rangé, car elle ne se sentait vraiment pas à l'aise, mais aimait beaucoup discuter. C'était toujours agréable. Elle ne savait pas vraiment comment se placer dans cette situation. Elle venait d'arriver, et n'osait pas s'exprimer clairement. Mais en même temps, les deux femmes semblaient bien s'entendre, donc elle se permit :

 

J'aime beaucoup parler en travaillant, je trouve ça plus agréable. Par contre, j'ai horreur des bureaux trop mal rangés. Je ne me sent pas à ma place, et il finit en bordel très rapidement. Mais j'essayerai de faire des efforts, au moins pour les autres.

 


Emma ne préféra pas prendre parti au niveau du placement de son futur bureau, espérant que les rédactrices oublieront un peu le sujet d'ici le moment où elle s'installera. Elle préféra rebondir directement sur un nouveau sujet, celui de l'arrivée d'autres rédacteurs.

 

Oh, c'est super ! L'équipe sera bien garnie, alors. Mais c'est dommage qu'il manque autant de photographes. Ce poste est si dangereux que ça ?

 

 

 

Rabat-joie dépressive ? T'es nettement plus marrante quand on fait des sondages aux TBS.

 


La Tonks-Black grommela encore de vagues imprécations à l'égard de sa collègue et amie, avant de retourner vers Emma. Celle ci prenait d'ailleurs le parti le plus neutre possible entre les deux rédactrices. Ça lui rappelait un pays moldu, ça...Kristeen eu un sourire devant le trouble apparent de la nouvelle rédactrice.

 

Plus c'est long... Plus elles piquent dans ta réserve de cookies à cause des heures sup' pour le faire loger. Quand on n'en pique pas avant...

 


Elle adressa un grand sourire à la Issa, avant d'en sortir de sous une pile de parchemin. Elle ouvrit la boîte en métal et la tendit à Emma.

 

Tu vas goûter ce pourquoi nous avons tous vendu nos âmes. Ils nous tiennent grâce à ça.

 


La brune en profita pour répondre à l'interrogation sur la dangerosité du métier de photographe. Enfin sur la dangerosité d'appartenir à la Gazette, mais elle ne le savait pas encore.

Je suppose que notre métier n'est pas sans risque. Tu aurais vu l'état de Yona lorsqu'elle est rentrée d'un reportage à Poudlard ! Les gamins l'auraient mangé tout cru!
Et chez les photographes, c'est pire. Ils ont le nez collé à l'objectif,ils ne voient pas le reste. C'est pour ça qu'on a d'aussi bonnes photos ! Enfin ça c'est quand on ne tombe pas dans un cratère bouillant...


Yona commençait à penser qu'elle et Hermione en avaient trop dit sur les dessous de la Gazette. Après tout, il fallait qu'Emma reste rédactrice.

 

Excuse moi mais travailler dans le silence est clairement ennuyeux. Pfff...

 


Il devenait de plus en plus urgent d’arrêter Hermione, elle en disait trop et la Issa parié fort qu'à continuait ainsi, Emma s'enfuirait en courant criant que les membres de la Gazette étaient fous à liés.
 

 

Hermione ! Tais toi donc un peu ! On a dit qu'on ne disais pas ça. Tu veux qu'elle parte dès le premier jour ?
 

 

La Tonks-Black venait de sortir la boite de cookies, Yona approcha discrètement sa main et en prit un après Emma.
 

 

Quelle idée m'a prit de leur proposer de visiter Près au Lard ? J'aime vraiment pas les enfants

 


Il était grand temps de conclure cette -désastreuse- entrevue de bienvenue.
 


En tout cas, bienvenue Emma ! Tu verras, c'est pas aussi... euh... compliqué que ça en à l'air on va dire...

 

 

 

- Nous précisons qu'aucun membre de l'équipe n'a été blessé, insulté ou kidnappé pour la rédaction de cet article. Nous sommes une équipe de gens gentils, adictes aux cookies. Si l'envie vous en dit, n'hésitez pas à nous rejoindre en tant que photographe. -

 

Partager : Partage

Courriers du cœur

 

Cher Cookies,

Je viens te demander ton aide concernant l'élue de mon coeur. C'est bientôt la Saint-Valentin et j'ai des doutes. Comment puis-je lui prouver que je tiens beaucoup à elle de manière pas trop traditionnelle ? Les cartes, les fleurs, les chocolats, pour moi c'est trop cliché et j'aimerais bien quelque chose d'assez original mais sans en faire trop au risque qu'elle me fuie. Vois-tu, elle est très timide et n'aime pas les démonstrations d'affection, encore moins en public, alors je ne sais pas trop quoi faire, aurais-tu un conseil pour moi ?

Bien à toi,

Une Poufsouffle sous le charme d'une Serdaigle.

Partager : Partage

Publicité - Trois portes, un destin...

Partager : Partage

- page 1 de 132

© 2009-2022 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear