La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 1 juillet 2020

Éditorial


 

Vie au château

Lettre du Ministère de la Magie
Rédigé et illustré par le Conseil d'administration

L'invisible architecture
Rédigé par Kyle Gallerion et illustré par Sukyana Singh

Réponse de l'Organisation au Ministère
Rédigé par Catherine Spinnet et illustré par Romane Slater

Les dessous de l'architecture
Rédigé par les Architectes et illustré par Alaska Gump

Focus sur P12 Got Talent
Rédigé par Clarissa Nebulosa et illustré par Alaska Gump

Le bal en images ou comment ne pas se prendre au sérieux
Rédigé par Catherine Spinnet et illustré par Elea Loohest

Publicité - Le Chaudron au Polynectar
Illustré par Alaska Gump

Communauté sorcière

Nos DdM nous parlent
Rédigé par Catherine Spinnet et illustré par Sukyana Singh

Les pet-secs du pet-sitting
Rédigé par Mila Koskinen et illustré par Elea Loohest

Chouette Bleue
Rédigé par Clarissa Nebulosa et illustré par Elea Loohest

Azkaban, les tréfonds méconnus de la prison
Rédigé par Clarissa Nebulosa et illustré par Alaska Gump

Reportage : Deux flûtes et un château
Rédigé par Kyle Gallerion et illustré par Alaska Gump

Publicité - Cet été c'est la guerre
Illustré par Elea Loohest

Récréation magique

Décryptage : le mouvement BWLM chez les moldus
Rédigé par Kyle Gallerion et illustré par Elea Loohest

Horoscope
Rédigé par Clarissa Nebulosa et illustré par Romane Slater

Psychologie Sorcière
Rédigé par Dr Pauline Et Mr Hectar et illustré par Alaska Gump

Article à ma gloire
Rédigé par Kyle Gallerion et illustré par Sukyana Singh

Publicité - Passe tes ASPICS. Passe tes BUSES
Illustré par Alaska Gump


Partager : Partage

Lettre du Ministère de la Magie

Partager : Partage

L'invisible architecture


Aujourd’hui l’Architecture dévoile son cadeau pour les 15 ans de Poudlard12. Certain.e.s d’entre vous auront peut-être comme réaction de s’écrier « eh bah c’est pas trop tôt ! », j’espère que la majorité aura plutôt le réflexe de se précipiter voir de quoi il s’agit. Enfin, finissez quand même de lire cet article, svp, ça serait gentil… Et mettre un commentaire aussi…

Les architectes, ce sont les anciennement nommés bâtisseur.euses et décorateur.rices, c’est à dire les codeur.e.s et graphistes du site. Ce n’est pas rien comme poste ! Par contre, iels sont souvent invisibles et surtout en ce qui concernent les codeur.e.s, peu cumulent et donc peu se baladent dans les couloirs de notre beau château à côté de leurs promenades dans ses fondations même. Pourtant, ce sont des gens charmants* et c’est pourquoi la Gazette vous propose ces quelques instants en leur compagnie !

*Je ne dis pas du tout ça parce que ma PheC est aussi architecte et m’a fait écrire cet article sous la menace.



Par rapport au cadeau
(re, n’oubliez pas d’aller voir ça de plus près!)


  • Qui en a eu l'idée ?


CAMI : Je crois que c'était une idée de tout le monde, on avait envie de voir du neuf.

ELEA : En réalité, Camille et Alpha ne supportaient plus les grosses araignées du thème des animaux fantastiques, mais elles ne veulent pas l'avouer (a)

ALPHA : Je plaide coupable pour les araignées mais svp Dray m'en veux pas. Sinon oui l'idée était commune à l'équipe.

Les idées circulent vite à ce qu’on m’a dit – la preuve c’est que j’ai envoyé mes questions seulement à Alpha qui s’est ensuite chargée d’interroger les autres. Vous croyez qu’entre eux, ils s’envoient des briques inscrites au lieu d’hiboux ?


  • On se souvient que les sabliers nous ont été designés et codés par Poulet (Nemo Tzarela) et Alpha ; y a-t-il eu un.e architecte en particulier sur cette affaire ?


CAMI : Tout le monde a mis la main à la patte, même si ce n'était que pour donner son avis.


  • Quels a/ont été les défis à relever (techniquement et graphiquement) ?


CAMI : Apprendre à manier Adobe Illustrator (aa)

ELEA : Trouver adobe Illustrator :-°

ALPHA : Devenir professeur d'Adobe Illustrator (aa)

Je ne sais pas qui est ce Mr. Illustrator, mais s’il donne autant de peine à nos architectes, il faudrait peut-être contacter les aurors pour qu’ils mènent une enquête...



Par rapport à l'équipe


Le 5 avril dernier, Jawn avait démissionné. Depuis lors, l’équipe n’avait plus de Grand Architecte. (Note : depuis l’écriture de cet article, c’est Alpha Landstorm qui est devenue GA. Je ne la féliciterai pas parce qu’elle a dû pour cela abandonner son poste de professeure d’Alchimie et en tant que doyen, c’est pour moi un crime inqualifiable.)


  • Vous arrivez à vous débrouiller sans GA ?


ALPHA : Avec l'aide du Conseil d’Administration (CA), une bonne organisation et en se serrant les coudes j'ai l'impression qu'on réussit plutôt bien à nous gérer oui o/

KENAN : N'ayant pas connu de GA j'ai l'impression que cela marche très bien pour l'instant donc je pense pouvoir dire que l'architecture à l'air très bien organisée.

CAMI : Je n'ai pas connu de GA non plus, mais le CA et les anciens Architectes déjà là (coucou Alpha et Casmir) nous ont vraiment aidés.

ELEA : Vous avez remarqué les bêtises que Camille a faites depuis qu'elle est Architecte ? Non ? C'est parce que même sans GA, on arrive à gérer. On est une équipe soudée, et on communique beaucoup entre nous et avec le CA, c'est ce qui fait la cohésion de l'architecture.

Ça, c’est une bonne idée ! Le fait qu’iels arrivent à se gérer seul.e.s. Pas qu’iels arrivent à nous cacher leurs bêtises. Vous vous rendez compte ? Ça se trouve le plafond de la Grande Salle ne tient qu’avec de la patafix magique !


  • Ce n’est pas tout puisque le 7 juin dernier, c’était au tour d’Artus Myrtle de vous quitter…


ALPHA : Mon cœur est brisé.

CAMI : On refuse.

ELEA : Artus est toujours dans l'équipe. Sa démission n'est qu'un cauchemar (a)

Mais tout n’est pas sombre ! Si Armand Fallgrey a finalement quitté l’équipe après seulement deux mois en son sein, la bande peut, depuis le 18 avril, compter sur Elea Loohest et Camille Dubois et depuis le 16 mai sur Kenan Fraser – le dernier arrivé et la personne sur laquelle j’ai soudainement voulu jeter mon dévolu. [NdR : depuis le 30/06, il y encore un nouveau nouveau : Fraiser !)


  • Un petit mot du nouveau ?


ALPHA : Kenan c'est ton tour bb.

KENAN : Pour ceux qui s'inquiètent pour moi, je tiens à les rassurer, je suis tombé dans une équipe géniale. Je me suis senti direct à ma place comme si j'avais toujours été là. Je suis vraiment heureux de faire parti de cette team et si vous voulez nous rejoindre cela me permettrait de plus être le "nouveau" (a). Maintenant j'ai pu qu'à être à la hauteur des tâches qui m'attendent. Non plus sérieusement, je profite de cette article pour remercier tout mes collègues et le CA pour l'accueil et la confiance qu'ils m'apportent.

CAMI : Qu'il est mignon ce petit.

ELEA : Un Serdaigle nous quitte, mais un autre arrive <3


  • Un petit mot de l'équipe pour encourager les gens à venir vous rejoindre ?


ALPHA : Viendez, on est sympa, on fait un boulot super varié et enrichissant et on a des cookies o/

(NdR : Enrichissant, tu m’étonnes, les cookies, c’est pas vraiment pauvre en calories...)

CAMI : Et Alpha fait des super résumés, vous avez même pas besoin d'écouter pendant nos looooongues réunions (aa)

*sourit à Alpha innocemment*

ELEA : Casmir n'est pas grognon, ce n'est qu'un mythe, et puis le café est bon à l'archi. Et si vous n'aimez pas le café, Alpha offre tout autre boissons allant du jus de citrouille au whisky pur feu.

Bizarrement, j’ai le sentiment que Jess devrait vérifier ses réserves plus souvent…



Je rappelle donc que le recrutement d’architectes et un recrutement permanent et que le château a toujours besoin de ces petites mains invisibles ! Même si vous commencez le code ou que ce savoir fait déjà partie de vos souvenirs, n’hésitez pas à tenter le coup ! Sait-on jamais, Casmir pourrait vous prendre sous son aile… Je remercie enfin toute l’équipe d’Architecture pour le cadeau et tout ce qu’elle fait pour nous 24h/24, 7j/7 et 365j/365 (et mêmes les années bissextiles!).


Partager : Partage

Réponse de l'Organisation au Ministère


Dans l'édition de la Gazette du Sorcier du mois de juin 2020, un article écrit par notre Directeur de Département, Artus Myrtle, expliquait aux lecteurs ce qu’était « l’Organisation ». Dans un souci de transparence, je serai la porte-parole de ce « groupe de sorciers de sang-purs », comme le prétend le rédacteur, pour faire la lumière sur les allégations de ce dernier, qui en manque pas de prétendre que la Ministre de la Magie est affiliée à l’Organisation.

Bien qu'omniprésente dans les conversations de rues ou familiales, l’Organisation est un groupe de sorciers, tant né-moldu, sang-mêlé ou sang-pur, qui travaillent à la sauvegarde de la Magie, ainsi qu’à préserver sa supériorité au sein de la population mondiale. Il n’a jamais été question de prôner la pureté du sang, idée plutôt accordée au Seigneur des Ténèbres et ses sbires au XXe siècle, puisque l’Héritière de l’Organisation est elle-même une née-moldu. Le regroupement cherche plutôt à préserver le secret magique en luttant contre les révélationnistes et leurs partisans. Car oui, l’Organisation prône le secret magique, toutefois, elle ne cherche aucunement à rester caché au sein de notre monde.

Contrairement aux idées reçus du Ministère et de son Directeur de Département, l’Organisation n’a jamais joué avec les idées extrêmes, ne serait-ce que pour préserver le monde magique du monde moldu, de la même façon que le MACUSA l’avait fait avec la Loi Rappaport, ainsi que le Ministère de la Magie Britannique en signant le Code International du Secret Magique dans un souci, encore une fois, de garder notre monde secret. Seul le secret de notre existence compte.

Cependant, il serait plutôt judicieux de se demander ce qui se passe réellement au sein du Ministère. La division semble plus que probante, avec des allégations de filiation entre l’Organisation et la Ministre de la Magie. Ce qui pourrait être un plus pour notre monde, puisque le secret est primordial pour la sauvegarde de notre univers. Faisons-nous face à une crise interne, où le Ministère, plutôt que de nous protéger, a décidé de nous offrir en pâture aux moldus et à leur peur de ce qui est différent ?


Partager : Partage

Les dessous de l'architecture


Oyez amis P12iens,

Vous vous êtes toujours demandé à quoi ressemblait le quotidien des décorateurs et des bâtisseurs qui travaillent (presque) tous les jours à faire Poudlard12 un endroit meilleur ? Vous aimez les gifs autant que nous ? Cet article est fait pour vous ! Venez découvrir l'ambiance qui règne dans la dream team de l'architecture, on vous embarque dans nos petits moments de vie fétiches o/

 


Cami et West quand elles ont découvert Adobe Illustrator

Et qu'elles sortent des merveilles de ce nouvel outil en moins de 2 minutes d'apprentissage (j'vous jure elles ont appris trop vite, je suis toujours choquée)

Toute l'équipe d'architecture qui essaye de gérer le nombre colossal de projets et le sous effectif en plus de leur vie IRL

Les P12iens qui demandent après la V6 et les PJS

 

Et les P12iens quand on cherche des développeurs pour avancer sur la V6 et les PJS

Quand les nouveaux Architectes voient pour la première fois le bouton d'auto-destruction de Poudlard12

Et qu'on leur demande de ne pas l'utiliser comme menace envers les autres membres

Les décoratrices quand les bâtisseurs parlent entre eux

Puis qu'elles comprennent enfin un mot dans leur jargon compliqué

Mais qu'on leur explique après qu'en fait Python c'était pas pour parler du serpent mais d'un langage de programmation

Papy Casmir quand il va vaillamment combattre les bugs

Toutes les personnes concernées par ces bugs

L'équipe au moment de commencer la réunion pour faire le point sur les projets en cours

Et notre état 3h plus tard quand on se rend compte qu'on a toujours pas abordé tous les sujets

Notre état à tous quand on voit qu'il y a encore des gens qui râlent pour la couleurs des grades

Et ce que l'on a en tête comme solution pour régler le problème puisqu'on ne peut pas faire apparaître de nouvelles couleurs comme par magie dans la nature

 


Alors, on vous rassure, on ne compte pas mettre le feu partout (pour le moment on arrive à canaliser Camille) et on a pas encore trouvé le moyen de tromper la vigilance d'Opale qui garde farouchement le Bouton Rouge d'autodestruction du site (Mais on y travaille). En tout cas on espère que cette petite introduction dans le quotidien de notre équipe vous aura plus et même, soyons fous, motivé à rejoindre nos rangs o/

On se retrouve très vite pour plus d'actualités architecturales o/


Partager : Partage

Focus sur P12 Got Talent


Les amateurs de musique, de dessin, de cuisine et autre moyen d'expression : bref, les amateurs d'art sous toutes ses formes n'ont pas pu passer à côté d'une animation qui a débuté il y a de cela deux mois dans L'Atelier d'Arts et Culture Sorcière, Bureau où vous pouvez communément retrouver Elizabeth Andrews, Professeure en la matière. Enfin, ça c'était avant que la très glamour Celestina Moldubec ne vienne faire son apparition et propulse sur le devant de la scène de nombreux talents que nous avons pu voir évoluer au fil des semaines, depuis les sélections jusqu'à la Grande Finale qui se tiendra très prochainement.



P12 Got Talent c'est quoi ?

Inspiré du show moldu, l'animation a pour but de mettre en avant les talents divers et variés des membres de notre école en leur faisant passer des auditions lors de soirées spéciales, le tout sous le regard et les conseils d'un jury composé de quatre superwomans : Elizabeth Andrews, Jade Redhun, Matoutou et Mia Lorder Jannings. Au fil des semaines, le jury a la lourde tâche de décider qui continue l'aventure et qui doit malheureusement la quitter.
Cette animation prend place plusieurs mois après The Voice P12 qui avait fait trembler le château, mais cantonnait les participants au chant. C'est ce que m'a expliqué Elizabeth Andrews dans une interview pour la Gazette : "Il y a quelques temps j'avais organisé un The Voice P12 collaboration avec le club des Zicos. Pendant que nous faisions l'émission je m'étais dit que c'était triste de se limiter juste au chant et qu'il serait bien plus juste d'ouvrir ce genre d'activité à tous... donc P12 Got talent !"


P12 Got Talent, comment ça a débuté ?

Si l'idée a tout d'abord germé dans le cerveau d'Elizabeth (aka Linoa), les trois autres membres du jury ont su dès le début se montrer curieuses et audacieuses afin de s'impliquer dans ce projet. Elizabeth m'a expliqué avoir "posté une annonce dans [son] bureau expliquant [qu'elle] voulait créer une animation un peu imposante". Elle avait besoin pour cela de trois personnes motivées pour "la créer, la gérer et l'animer", c'est ainsi que Linoa a trouvé ses perles rares. Mia Lorder Jannings se rappelle très bien du moment où elle a été embarquée dans cette folle aventure : "Quand Linoa m'a expliqué son concept, je l'ai trouvé vraiment fun, ouvrant énormément de possibilités à nos participants, j'ai immédiatement signé."


Le déclic

Avouez-le, vous les trouvez courageux nos candidats ! Ce n'est pas rien pour un membre de notre château que de se dévoiler devant un grand public et un jury. Alors je me suis intéressée à ce qui leur avait fait sauter le pas, et les raisons sont multiples. Pour Aliciagagne c'était suite à une très bonne expérience dans The Voice P12, ce qui lui a donné envie de se dévoiler à nouveau à travers le concours. Pour Looedy et Andrew Wheeler (ayant participé sous le nom de Hailey Locke), c'était surtout pour s'amuser et faire un duo entre frère et sœur. Bastien Morholt (aka Flute à Laure) m'a de son côté confié "ça m'a permis de ressortir d'anciens morceaux de mon placard", tandis que pour Elisa Quinn le facteur déclencheur était plutôt "la compétition, recevoir des conseils, chanter".
Enfin, il y a ceux qui ont fait le choix de participer en conservant entièrement leur anonymat : c'est le cas de Crazy Eyes dont on ne connait à ce jour toujours pas la véritable identité mais qui a tout de même souhaité s'exprimer à travers mon interview, en passant par une intermédiaire (un secret digne des plans du KGB !) Elle m'a d'ailleurs raconté : "Le principe de l'émission m'a plu immédiatement, mais je ne pensais pas participer au départ, car j'avais envie de vivre l'événement côté spectateur. Puis il m'est venu une idée de talent assez fun qui pourrait sortir du lot, et après avoir été convaincue par une certaine Tchoucra Tortuga (pour ne pas la nommer), j'ai décidé de me jeter à l'eau !"


C'est le grand soir

Après des animations dans le Bureau d'Arts et Culture Sorcière et une attente infernale, la tant attendue soirée d'ouverture du concours est arrivée. Un grand moment à n'en pas douter que ce soit pour le jury ou pour les candidats, dont certains ont souhaité apporter leur témoignage. Tous s'accordent pour dire qu'ils se sentaient plutôt stressés jusqu'à ce que vienne leur tour. Sauf pour une candidate, Elisa Quinn, qui m'a timidement avoué "Je suis arrivée à la bourre juste après mon passage !" Si elle pensait que cela passerait à la trappe, raté ! Mes yeux de lynx notent tout, Miss Quinn !
Les juges elles aussi ont ressentit une petite pointe d'appréhension au moment de la soirée de lancement. D'ailleurs, afin de conserver l'authenticité des réactions des juges, j'ai appris qu'une seule d'entre elles était en charge de Celestina, c'est ce que me confirme Matoutou : "Je connaissais juste le nombre de participations, mais c'est tout. Les participants et les types de talents présentés m'étaient inconnus. J'ai beaucoup aimé la première soirée, ravie de voir autant de personnes présentes, mais aussi très étonnée par la qualité des participations ! Et fière des participants. Cette soirée m'a d'autant plus motivée pour les prochaines !"
Et d'ailleurs, chaque soirée avait son lot de rebondissements, avec des candidats qui ont du faire preuve de plus en plus d'originalité et de talent à mesure que l’étau se resserrait. "Durant la deuxième soirée, les participants ont fait preuve d’encore plus de talents et je me doutait que le choix des juges serait difficile..." admet Aliciagagne. Looedy de son côté avoue avoir "trouvé les performances de chaque artiste sublime".

Peu importe jusqu'à quel stade de la compétition ils ont pu aller, chacun des candidats en garde des bons souvenirs. Pour Crazy Eyes "les meilleurs souvenirs, ce sont les réactions des gens en direct lors de ma première prestation. Je ne m'attendais pas à faire rire !" Même passé du côté du public, certains restent très assidus à la compétition. D'ailleurs, bon nombre de candidats m'ont avoué avoir quelques chouchous, parmi les noms qui sont souvent revenus on retrouve notamment Meiling Ling, Matka Omen, Tchoucra Tortuga, AliciaGagne, Clémentine Smith, Crazy Eyes et même Tara Wilson ! Non, la Professeure de Gastronomie Sorcière et Directrice de Maison de Poufsouffle n'a pas participé, bien qu'elle aurait pu en tant que paparazzi préférée de Bastien Morholt !


P12 Got Talent, et maintenant ?

L'animation touche bientôt à sa fin. Nous avons pu découvrir le nom des quatre finalistes de la compétition qui ne sont autre que : Matka Omen qui a su séduire grâce à sa voix magnifique, mais aussi grâce à ses talents d'artistes car elle joue de plusieurs instruments (piano, guitare) et écrit elle même ses paroles pour le concours ; Clémentine Smith dont les talents en dessin ne sont plus à démontrer tant ils émerveillent le public et le jury ; Crazy Eyes qui fait preuve d'une agilité incroyable au niveau de l'arcade sourcilière et sait proposer des prestations originales et à mourir de rire ; et enfin Aliciagagne grande favorite de The Voice P12 a la voix d'ange qui sait transporter ses auditeurs et n'a pas peur de chanter A Cappella !

En ce moment se tient sans doutes l'une des dernières animation concernant P12 Got Talent dans l'Atelier d'Arts et Culture Sorcière, viendra ensuite le moment tant attendu de la Grande Finale ! "J'ai été agréablement surprise de me rendre en Finale et maintenant, j'attends avec impatience de voir ce que cette dernière étape nous réserve !" et je partage totalement les mots d'Aliciagagne, nous les fans on veut connaître la suite ! Patience, les juges font durer le suspense. "De belles récompenses sont à prévoir" nous informe Mia. "Je suis certaine que nous allons être tous encore subjugués, jury comme public !" déclare Elizabeth. Nous terminerons sur les mots de Matoutou (teasing de l'extrême) "Et qui sait ce que réserve la soirée de la finale..."


Partager : Partage

Le bal en images ou comment ne pas se prendre au sérieux


Le Bal du 15e anniversaire de Poudlard12 a pris fin il y a tout juste quelques semaines. Plusieurs ont fait de belles rencontres, d'autres ont fait des expériences qui se sont révélé désastreuses et certains ont disparu au courant de la soirée. Sans oublier, bien sûr, les drames.

Les bals se déroulent toujours plus ou moins de la même façon, peu importe la raison de la tenue de ce dernier. Avec quelques défis ici et là, les pédouziens et pédouziennes sont allée à la rencontre des uns et des autres dans un tout autre cadre que les cours ou lors des banquets de la Grande salle.

Je vous laisse découvrir, en images, les moments forts de cette soirée haute en couleur.



À tous les bals, il y a un élève qui délaisse le jus de citrouille pour l'alcool. Et pourtant...


Dans tes rêves mon petit.


Vous ne saviez pas ? C'est la nouvelle façon de se saluer entre Directrices et Directeur. Le tout accompagné de petits mots doux.


J'aurais voulu disparaître dans le sol.


Vraiment ? En plein bal ?


Il faut être honnête... il le méritait.


Finalement, ce n'est pas une très bonne idée de rassembler toute l'école dans un seul endroit...


Toujours prête à s'amuser !


Les sages paroles de Bainca... Mais oubliez ça quand il est question de la fin du trimestre.


Plus personne n'a osé avoir un pet de travers...


IM-PO-SSI-BLE


Je sens que j'aurai une belle discussion de famille...


Au sens propre ou au figuré ?


La petite vie tranquille, je ne connais pas.


La vérité fait mal...



Encore cette année, le bal fut un succès, malgré les escarmouches et les règlements de compte. Il est toujours agréable de découvrir à quel point les bals nous permettent de nous mettre à jour au niveau des potins. Cette année, le bal a aussi couronné un Roi et une Reine pour récompenser l'implication de ces personnes. Félicitations, encore une fois, à Martin Lawnder et Summer Pearson pour ce titre honorifique.

Je voulais également remercier Camille Dubois pour ses magnifiques mèmes qui entreront, je l'espère, dans les anales de l'histoire de Poudlard12.

Longue vie aux bals !


Partager : Partage

Publicité - Le Chaudron au Polynectar

Partager : Partage

Nos DdM nous parlent


Il est bien connu, nos maisons ne seraient pas ce qu’elles sont aujourd’hui sans nos Directrices et nos Directeurs, plus communément appelé nos DdM. Ils sont l’image même de chacune des maisons de Poudlard. Ils incarnent bien souvent les qualités et les défauts prêté à Gryffondor, Poufsouffle, Serdaigle et Serpentard (pour plus d’effet, repensez à McGonagall dans le premier film…). Toutefois, même si par leur image nous pensons les connaître, ils ont bien souvent quelque chose à cacher et j’ai tenté d’en savoir un peu plus sur ces personnes qui font vivre, avec les préfètes et préfets, nos secondes familles et ce qui bien souvent vient à nous caractériser tout un chacun.

Pour certains, nos DdM semblent totalement inaccessible, par leurs engagements, leur vie ou tout simplement par leur personne. On peut penser que les élèves n’osent pas approcher Bastien Morholt, Directeur de Gryffondor, parce qu’il est un demi-géant et pourtant, c’est un gros ourson. Tout de même, chacun ont une vision bien nette de ce que le poste peut leur apporter. Pour Camille Dubois, nouvellement nommée Directrice de Serpentard, son attachement à la maison est la principale raison de sa candidature. C’est difficile à croire, mais elle a un cœur. Surtout quand il est question de sa maison. Pour Bastien, c’était tout simplement un retour des choses envers cette maison qui l’a vu grandir. Du côté d'Ellena Jones, qui a fêté sa première année en poste, c’était le goût du changement qui l’a attiré dans ce poste. De pouvoir façonner la maison bleue et bronze selon sa propre vision des choses. Enfin, pour Tara Wilson, il est surtout question de faire vivre cet endroit et créer des liens plus étroits avec les membres de la maison des blaireaux.

Par contre, quel genre de DdM sont-ils ? Selon leurs propres visions, ils sont tous accessibles, mais ils cherchent surtout à pousser chacun des élèves vers leur maximum, se battant bec et ongles pour gagner. Même si Tara semble dire qu’elle ne se prend pas la tête… Si c’était vraiment le cas, Poufsouffle n'aurait pas été au plus fort de la course dans le cadre de la Coupe Annuelle. Par contre, tous s’accordent pour dire que ce qu’ils préfèrent en tant que DdM, c’est de créer des projets, animer leur salle commune. Bien sûr, Camille en profite déjà pour prendre un malin plaisir à torturer ses préfètes. Cependant, puisqu’elle ne peut pas faire subir le même sort à ses collègues des autres maisons, il est évident que la Dubois souhaiterait le moins possible avoir à faire avec ces derniers. Ne mettez jamais Miss Dubois et Miss Jones dans la même pièce. Nous avons vu ce qui peut arriver. Tout de même, tous s’accordent pour dire que les budgets sont leurs bêtes noires et la modération reste une chose peu apprécié.

Plus personnellement, nos DdM ont bien voulu me révéler le contenu du premier tiroir de leur bureau. Avouez que vous avez toujours voulu savoir son contenu. Eh bien, vous serez peut-être déçu. Le seul tiroir qui attise la curiosité est celui de la Directrice de Serpentard, avec sa fiole contenant un liquide argenté. Un de ses fameux élixir ? Sinon, le tout se résume à des friandises, de la lecture et de la nourriture pour oiseau. Je vous laisse deviner à quel DdM appartient ce dernier item. Mais quand il est question de souvenirs à effacer, les réactions sont mitigées. Si du côté de Bastien et Tara, leurs réponses fut sans équivoque, le premier regrettant d’avoir participé à un trafic et l’autre la mort d’un être cher. Tandis que pour les représentantes de Serdaigle et Serpentard, il est hors de question de dévoiler la nature de leurs regrets. Elles se ressemblent bien plus que ce qu’elles peuvent le croire. Justement, en parlant de ressemblance, je n’ai pu réprimer un sourire face aux réponses de deux de nos DdM, qui se relancent la balle, comme deux adolescents en amour. Je parle bien sûr de Bastien et Tara, qui comme en amour, veulent fusionner leur maison respective dans des projets futurs. Du côté d'Ellena et Camille, même si ce n’est pas l’amour fou, elles semblent bien d’accord pour mettre sur pied des animations communes. L’armistice, serait-il déjà signé ?

Dans tous les cas, une chose est certaine et fait presque l’unanimité chez nos Directrices et notre Directeur: ils veulent retrouver une coupe, peu importe laquelle, dans leur vitrine. Mais surtout, ils portent un amour inconditionnel à leur maison respective. Même Camille Dubois.


Partager : Partage

Les pet-secs du pet-sitting


Si comme moi, les enfants c'est VRAIMENT pas votre dada... bah peut-être que les animaux c'est plus votre tasse de thé. Il y a quelques temps maintenant l'univers de la charmante Valise de Newt s'est offerte à nous, ouvrant un nouveau champ de possibilités aux férus du RPG mais également des créatures magiques. Il va s'en dire que l'apparition des Animaux Fantastiques a fait germer l'idée. Avec ma petite plume et mes charmants souliers je suis partie rencontrer ces adeptes de la Valise qui, à ma grande surprise, n'hésitent pas à la charger en souvenirs.



Premier arrêt chez Summer Pearson qui, avec douceur autour d'une tasse de thé bien chaude et certainement pas sucrée (non mais oh !), m'avoue tout sourire que Mia Lorder Jannings a le plaisir de posséder un veracrasse... portant son nom.
Imaginez ma perplexité face à cette annonce. Me voilà obligée de répondre « Oh... que c'est original » alors que dans ma tête je songe à contacter Sainte Mangouste au plus vite. Est-ce que le phénix de la Gazette sera assez rapide ? J'ai le droit de l'utiliser à des fins de ce style ?

Ma réflexion est rapidement coupée par l'arrivée soudaine (je soupçonne un transplanage) de l'heureuse (peut-on réellement qualifier un propriétaire de veracrasse d'heureux ...) détentrice d'Ashka le Veracrasse, Mia. Visiblement enchantée de se trouver au centre d'une interview qui la mentionne, elle rajoute avec un sourire que j'oserai qualifier d'inquiétant, que le veracrasse est aujourd'hui en train de mourir dans son coin.



Alerte aux magizoologistes... empêchez la d'adopter.

Ignorant superbement ma tête interloquée, surprise, décrépite, et tous les adjectifs que vous voulez... la jeune professeure continuait son discours en racontant une fameuse fois où elle était partie à la chasse aux licornes (j'en déduis donc... Hors de la valise, mais je n'avais pas le cœur à la stopper, ou plutôt je n'osais pas.) en compagnie de Nevan Baldwin. Cette dernière visiblement apeurée par la nature capricieuse des licornes, et à juste titre, semblait plus que réticente.

Mia : « J'veux pas finir embrochée sur une corne de licorne » qu'elle disait... pff comme si les licornes étaient agressives.
Mila : Elles sont réputées assez dangereuses quand même.
Mia : Mais pas carnivores... Et puis même, ça aurait été drôle non ?



Ma réponse ne vint pas. Une lettre seulement séparait nos prénoms, mais cela en disait beaucoup trop à mes yeux. Rapidement, je balbutiais des excuses et rassemblais mes affaires tout en restant professionnelle. J'avais assez donné ici, mon papier aurait sûrement de la texture avec cela et puis un autre rendez-vous m'attendait. Mia tenta de me retenir, visiblement enchantée à l'idée de me raconter la fois où... je vous épargnerais la fin.

Pour conclure sur une note joyeuse, notez que les animaux nous offrent des expériences incroyables et oui, le coup de foudre existe. Selene Kean, mon rendez-vous suivant me redonne espoir que les choses mignonnes existent :

« La première fois que je l'ai vue elle m'a fait les yeux brillants, débordant d'étoiles. Efia a été le coup de foudre et une évidence pour moi ».

J'en ai encore les larmes aux yeux de voir une éleveuse si attachée à son boursoufflet. On remercie les magizoologistes de nous guider si bien dans nos rencontres !




(C'est tout pour cette aventure, en espérant vous retrouver dans de nouvelles.)


Partager : Partage

Chouette Bleue

Partager : Partage

Azkaban, les tréfonds méconnus de la prison


Vous êtes vous déjà demandé quels sombres personnages hantaient les tréfonds de la plus célèbre des prisons pour sorciers ? En tant que Rédactrice investie j'ai mis les pieds où peu d'entre nous ont osé s'aventurer avant moi, si ce n'est Ray Paro, notre cher ancien Rédacteur en Chef il fût quelques années. La prison regorge de secrets, et de membres dont on ferait parfois mieux de ne pas prononcer le nom.



Quand tu démarres dans la vie avec un nom pas facile...



Capitaine Flamme...



Quand tu n'es pas des plus discrets dans la fraude...




Quand tu es bilingue...


Quand tu n'avais pas d'inspi...



Quand tu devais devenir un grand sorcier, mais que ça a mal tourné...



Quand tu t'es trompé d'endroit...



Quand tu as une envie pressante...



Quand le destin vous réunis...



Quand tu penses être au top, mais que tu te retrouves quand même en zonzon...





Quand la haine envers notre fondateur t'habites...


Quand tu avais prévenu...



Quand tu te souviens que ton ancien boss aussi fait partie du lot...


Partager : Partage

Reportage : Deux flûtes et un château

Attention : la flûte traversière peut avoir un son très perçant. Ne mettez pas votre casque/écouteurs trop forts !

 


Bastien : Ah, Kyle, te voilà !

Kyle : Bastien ! Qu’est-ce que je suis content de te voir ! Je crois que j’y arriverai pas sans ton aide…

Bastien : C’est un duo que tu voulais faire, non ? Dans ce cas, c’est pas très étonnant que tu…

Kyle : Ouais, j’arrive à souffler dans les deux flûtes en même temps, mais c’est le rythme…

Bastien : Hein.

Kyle joue de deux flûtes en même temps.

Bastien : Je veux pas savoir comment t’arrives à faire ça. Allez, passe-moi cette flûte.

Bastien fait quelques échauffements.

Bastien : Du coup c’est quoi le morceau que t’as choisi ?

Kyle : Oh, un classique. Je l’ai juste un peu arrangé pour que ça soit à deux flûtes. Viens, on essaye. T’es prêt ? 1, 2…

Les deux jouent la ligne (mais magie du montage : c’est en décalé.)

Kyle : Non, non, tu traînes ! Attends, on reprends à la mesure 5.

Les deux jouent la ligne (mais magie du montage : la flûte de Bastien résonne de ouf.)

Kyle : Bastien ! Sors de ce placard s’il te plaît ! Promis, j’avais pas dit ça pour être méchant !

Les deux jouent la ligne (mais Kyle à la flûte à bec et Bastien la flûte auto-tunée à mort.)

Bastien : Ouais, nan.

Kyle : Non, clairement pas. Le piccolo…

Bastien : ...et la flûte à bec. Pas un bon mélange.

Kyle : Pas une bonne idée.

Les deux jouent en partant de la 1ère flûte, mais changent de flûte à chaque mesure.

Kyle : Attends, attends !

Bastien : C’est toi la 2ème flûte ou c’est moi la 1ère ?

Kyle : C’est pas toi la 2ème et moi la 1ère ?

Bastien : On va dire que c’est toi la 1ère et moi la 2ème.

Les deux jouent, mais la flûte de Kyle déraille jusqu’à ce qu’on entende « boum ».

Elea : Non, mais c’est pas bientôt fini ! D’abord vous nous cassez les oreilles et ensuite vous nous envoyez des morceaux de flûtes sur la tête !

Suky : Vous êtes vraiment obligés de vous entraîner dans la salle de rédac ? Toutes mes photos sont floues à cause de vous !

Kyle : discrètement Viens, Bastien, on se casse avant que je sois renvoyé.

Bastien : Allons dans le Parc, on devrait déranger personne, là-bas.

Le Parc, un jour très venteux. Les deux jouent, mais on entend que dalle à cause du vent.

Kyle : Ah bah ça pour déranger personne, on dérange personne, même pas nous-mêmes !

Bastien : J’ai une dernière idée.

Bruit du feu qui crépite.

Kyle : La salle commune, à l’heure où tous les élèves sont en cours. Bonne idée.

Cette fois-ci, c’est le vrai morceau.


Partager : Partage

Publicité - Cet été c'est la guerre

Partager : Partage

Décryptage : le mouvement BWLM chez les moldus


Dimanche dernier, une nouvelle manifestation pour le mouvement BWLM (Black Wiard Lives Matter) a eu lieu sur le Chemin de Traverse. Cette manifestation a été lancée par le Collectif des Sorciers Commerçants Noirs pour revendiquer une meilleure visibilité de leur commerce sur le Chemin. Des commerçants Blancs ont d’ailleurs fermé leur boutique, certains pour toute la journée, d’autres seulement le temps de la manifestation, afin de montrer leur soutien. Alors que la Ministre de la Magie britannique est pressée de faire une déclaration publique, il semble qu’un regard vers nos voisins les moldus s’imposent.

Comme tout le monde le sait, cette vague de protestation anti-racistes a été provoqué par la mort scandaleuse de George Floyd, un moldu noir américain, le 25 mai dernier. Floyd est mort d’étouffement sous le genou du policier (l’équivalent moldu des aurors) qui le tenait en état d’arrestation. Des dizaines de personnes noires, moldus ou sorcières, sont victimes de violences policières voire d’homicides presque tous les jours. La différence c’est que ce 25 mai, la mort a été filmée et le monde entier a pu entendre les supplications de George Floyd.

Très rapidement, de nombreuses manifestations contre les violences policières et le racisme institutionnel* ont vu le jour à travers le monde. De notre côté, le mouvement anti-raciste s’est doublé d’un mouvement contre la discrimination no-maj. Pour nos lecteur.rices qui l’ignorent, la discrimination no-maj (nom donné en rapport avec la dénomination des moldus que certain.e.s trouvent injustes) est la discrimination de toute personne n’étant pas sorcière : cela regroupe ainsi tant les moldus et les cracmols que les elfes de maison.

Si ce mouvement de révolte civile reconnaît l’importance de sa contrepartie moldue dans son déclenchement, les sorciers ignorent pour la plupart que la polémique autour des tableaux des prédécesseurs a aussi été inspirée par les moldus. Rappelons-le, cette polémique tourne autour des tableaux installés dans les bureaux des plus hautes sphères (le bureau de la Ministre de la Magie, de la directrice de Poudlard etc). Ces tableaux représentent les personnes ayant auparavant occupé l’office et qui généralement, sont là pour guider la nouvelle occupante. Les tableaux surtout mis en cause sont ceux de Dumbledore, esclavagiste des elfes, Rogue, suprématiste sorcier et Cornélius Fudge (au Ministère) à cause de sa collaboration durant la Seconde Guerre contre Voldemort. Comme je le disais, cette remise en question des représentations de personnes que les livres d’Histoire ont tendance à mettre en valeur découle directement du déboulonnage d’une statue à Bristol, en Angleterre. Le 7 juin, des manifestants du Black Lives Matter ont arraché puis jeté dans la rivière Avon la statue d’Edward Colston, un marchand d’esclaves du XVIIIème siècle.

Cependant, les sorciers ont pu aussi se laisser inspirer à l’inverse par les moldus, comme on a pu le constater lors de la manifestation du 14 juin au Montmartre Magique à Paris. Cette manifestation devait faire écho à celle, moldue, du 13 juin sur la Place de la République. En plein milieu de cette manifestation, des militants du groupe Génération Identitaire (un groupe d’extrême-droite) a déployé une banderole sur laquelle on pouvait lire "Justice pour les victimes du racisme anti-blanc #White Lives Matter". Le 14 juin, ce sont des militants du groupe Sorciers Libres (aussi d’extrême-droite) qui a repris l’idée en affichant une banderole dans le ciel qui disait "On n’a pas choisi d’être né.e avec de la magie #Non Guilty Wizards". Malheureusement, alors que la bannière moldue a pu être facilement arrachée, les sorciers eux, ont choisi pour afficher leur message une variante des feux d’artifice Weasley. Ces feux d’artifices étant magic-proof, personne n’a réussi à défaire le message qui est resté dans le ciel durant 3h (temps que les feux d’artifice Weasley mettent à se disperser).

Aujourd’hui, au moment même où les inégalités et discriminations sociales sont de plus en plus clairement montrées du doigt et combattues, les sorciers doivent se rendre compte que l’efficacité de leurs luttes résident très probablement dans une rencontre entre revendication moldue et revendication sorcière.

*Racisme institutionnel : aussi appelé racisme d’État. C’est lorsque des institutions reproduisent (de manière plus ou moins consciente) des fonctionnements qui aboutissent à des discriminations racistes. Par exemple, c’est lorsque les programmes d’éducation ne dénoncent pas très fermement le racisme de Voltaire ou Napoléon ou que le bureau des Aurors trouve toujours une excuse pour ne pas valider la formation d’un.e cracmol.le.

Note : Il y avait déjà eu en France, en 1983, une marche contre le racisme qui dénonçait des crimes policiers.

Partager : Partage

Horoscope


Non, votre équipe de la Gazette n'a pas perdu la tête. Le 17 Juillet prochain sera un grand jour : celui de la Journée Mondiale des émojis (nous garantissons à nos fidèles lecteurs que cet événement existe bel et bien).

Découvrez donc avec nous, et tout en émojis, vos prédictions pour le mois de Juillet. Saurez-vous déchiffrer cet horoscope ? N'hésitez pas à partager dans les commentaires ce qui s'annonce pour vous dans le mois à venir !

 




































 


Partager : Partage

Psychologie Sorcière


Comme à chaque numéro, nos services sont requis par l'équipe de la Gazette pour que nous fassions la lumière sur les questions du lectorat. Plus le temps passe, plus nous sommes en demande. Au moins, ça nous fait quelques gallions de plus dans nos poches. On ne dira pas non... Pour aider les membres de cette école.



J'ai 27 ans, passé mes buses, mais je ne suis toujours pas capable de calculer 12+12. Est-ce grave ?

Pauline : Cher/Chère Anonyme, en lisant votre question, nous avons tout de suite remarqué votre désarroi et surtout la gêne que cela pouvait vous occasionner.
Hectar : Cependant, vous serez heureux ou heureuse d'apprendre que ce n'est pas grave de ne pas savoir calculer 12+12 à votre âge.
Pauline : Nous avons tous nos propres capacités et la vôtre ne se trouve pas dans les mathématiques.
Hectar : Certains ne savent même pas faire la différence entre un Troll et un Botruc et pourtant.
En choeur : J'espère que cela vous réconfortera.


J'ai la frousse simplement en entendant le mot "Whisky Pur Feu".
Est-ce normal ?

Pauline : C'est tout à fait normal que la simple évocation du Whisky Pur Feu puisse te faire frémir, notamment si tu fais partie des SAAPSA (Sorcier Ancien Alcoolique Pas Si Anonyme).
Hectar : Si ton inquiétude par rapport à ce breuvage découle d'un traumatisme, n'hésites pas à le partager à un ami pour te sentir mieux.
Pauline : Hectar sait de quoi il parle. Dans tous les cas, résister à la tentation est le meilleur moyen de ne pas sombrer dans l'angoisse.


Toutes les nuits je rêve d'une acromentule géante. Elle fait à peu près la taille de la cabane de Soins Aux Créatures Magiques. Elle bave et me regarde de tous ses yeux. A chaque fois que j'essaye de m'enfuir, je suis comme paralysé et à ce moment là, l'acromentule se transforme et ressemble à mon professeur d'astronomie. Que dois-je en conclure ? Suis-je devenu fou ?

Pauline : L'araignée représente souvent l'image de la mère. Une mère trop prenante, trop étouffante qui empêche la liberté de son enfant.
Hectar : Peut-être ton professeur d'Astronomie évoque chez toi un souvenir douloureux de l'enfance du côté maternel ? ou parternel également. T'es-t-il déjà arrivé de l'appeler Maman ?
Pauline : Ou alors tu développes simplement une arachnophobie aigüe.



Dans tous les cas, il nous a fait plaisir de répondre à vos questions. Ça semble futile, venant de personnes aussi qualifiées que nous, mais nous aimons aider notre prochain. Cependant, nous en sommes venu à un diagnostic : nous croyons que les gens du collège Poudlard on besoin de réconfort et d'être rassurés.

Ça tombe bien, les vacances d'été commencent. Profitez-en pour vous reposer, retrouver votre famille et n'hésitez pas à nous envoyer vos interrogations !


Partager : Partage

Article à ma gloire


Le mois dernier, la Gazette avait annoncé l’arrivée de chair fraîche (ce qu’on appelle couramment un recrutement de deux rédactrices). Ces deux nouvelles ont commencé à travailler d’arrache-pied et ne se sont pas arrêtées de tout le mois. Ça a été un vrai soulagement pour moi puisque – reconnaissons-le honnêtement – je portais la Gazette depuis la disparition de Ray. E puisque je peux enfin me reposer, je me suis dit que j’allais écrire un article à ma gloire et en voici les raisons :

1) Je gère d’une main de maître tous mes postes. D’accord, c’est pas tout à fait vrai. Si je me consacre à écrire des cours, Orla peut aller se brosser avec ses soixante-dix devoirs en attente (heureusement pour moi qu’elle a enfin une adjointe – et si vous savez pas qui c’est, honte à vous et aller la féliciter). Et si on est en fin de mois, alors c’est encore pire : je n’ai même plus le temps de leur dire bonjour parce que j’ai déménagé dans la salle de rédaction de la Gazette.

2) Parce que je le mérite. Si, si, vous allez voir, ça va être plus pertinent ensuite.

3) C’est moi qui m’occupe de la Newsletter côté profs. Et je pleure parce que l’ACS a organisé l’énorme animation de P12 Got Talent (dont la finale* ne devrait pas tarder à avoir lieu, restez au courant dans le bureau d’Elizabeth!) ou devant le nombre de dizaines de cours écrits par l’équipe d’Arithmancie (qui du coup a terminé la 2A et la 3A complètement). Et j’imagine comment je pourrais les kidnapper pour qu’iels soient à mon service.

4) Mon manuel va bientôt sortir. Ouais, nan, pas crédible.

5) Je suis mignon ! La preuve, c’est que j’ai convaincre Suky de venir m’apporter des cookies dans mon petit village de Strasbourg.

6) Je suis un très bon prof quand même. La preuve : les élèves sont invités à venir me voir s’iels trouvent le devoir pas assez intéressants à faire. Et en plus je donne des points boni parce que mes énoncés sont faux. (RIP Bastien et son devoir sur les codes secrets où l’un d’eux étaient faux.) Note : le coup des devoirs c’est surtout parce qu’on va bientôt sortir un sondage où vous serez toustes invité.e.s à répondre et que je prends de l’avance pour faire style je suis un très bon prof.

7) Je suis le meilleur rédacteur de la Gazette. À quelques détails près : il m’arrive parfois d’annoncer mes articles une semaine avant la clôture – quand j’oublie pas carrément de le faire. Et mes reportages ont tendance à être montés le 1er du mois. Le mois où il est censé sortir, évidemment. C’est un peu différent de la façon de faire de Mila et Catherine qui ont déjà donné des idées pour la rénovation de nos bureaux alors qu’elles sont là depuis moins d’un mois. (Oui, notre nouveau bureau, tout neuf tout frais arrive bientôt – le scoop.)

Bref, toutes ces raisons me poussent à croire fermement que je mérite d’avoir un article entièrement consacré à MOI dans la Gazette de Juillet. Souhaitez-moi bonne chance, je vais maintenant aller plaider ma cause auprès d’Elea et Celty…

* Bastien Morholt n’est malheureusement pas finaliste, mais vous pouvez le retrouver lui et sa flûte dans mon reportage !


Partager : Partage

Publicité - Passe tes ASPICS. Passe tes BUSES

Partager : Partage

- page 1 de 132

© 2009-2019 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear