La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Expériences, corruptions : jusqu'où sont-ils allés ?


Depuis que les laboratoires privés se sont emparés, il y a trente ans, du secteur de la recherche magique jadis réservé au Ministère, les discussions sont intenses. Si les avancées qu'elles ont permises sont reconnues de beaucoup, la nature de leurs expériences suscitent la controverse, entre communiqués officiels, enquêtes ; et les contre-enquêtes et manifestations d'opposants. Le poids financier et politique de certaines firmes est également décrié.


Ces derniers mois, Crystal Corporation a particulièrement fait débattre. Connue, entre autres, pour l'élaboration du philtre de panacée ou des premiers spécimens de mandragores muettes, la multinationale a été récemment pointée du doigt suite à l'affaire du « Zombie de Manhattan ». C'est dans ce quartier de New York qu'un étrange individu a semé la panique, par son apparence de corps humain décomposé, et par son attitude aggressive (à plusieurs reprises, il aurait mordu et tenté d'arracher les membres des passants). Une fois la créature neutralisée, elle a été observée ; puis le Ministère a officiellement annoncé que l'homme avait été sujet à des expériences occultes, probablement liées à la magie noire. Le siège social de la Crystal se trouvant non loin du lieu de l'incident, il fut supposé que le « zombie » serait en vérité un cobaye échappé du bâtiment ; mais l'information fut rapidement démentie, et l'affaire classée sans suite dans les jours qui ont suivi.

Faut-il cependant croire la firme vierge de toute responsabilité ? Trop de « coïncidences » nous incitent à nous méfier de ces versions officielles. D'expérience, je sais que l'on ne peut se fier ni à la Crystal, ni au Ministère. Que penser de l'absence de déclaration sur l'incident de la mine alchimique de Kopparberg, et ce malgré les témoignages de nombreux élèves et adultes de Poudlard, et la disparition de l'alchimiste en chef Isis Tchar ? De l'absence de tout communiqué des aurors, y compris sur l'ouverture même d'une enquête – et ce, malgré la présence de l'un d'eux au cœur de l'événement ? Les faits sont là : le pouvoir ne se conquiert plus par le vote ou la guerre ; il est désormais le droit discret mais légitime de ceux qui font danser les gallions sur la table pour se placer au-dessus des lois. Et l'on peut craindre que, telle la Peste, la corruption ne se répande au-delà du Ministère. Moi-même, je vous parle et je dénonce ; mais pour combien de temps encore ?

Article écrit par Adrian Mander.

Partager : Partage

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet

© 2009-2022 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear