La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Traductions & Représentation

J’ai toujours aimé lire Harry Potter dans sa version originale. En anglais, JK Rowling a une verve, un réalisme, une multiplicité de langages, qui se dissipent parfois un peu dans la traduction française. Et, de temps à autre, en lisant les versions originales, je me rends compte que des messages se perdent et se transforment quand on passe d’une langue à l’autre.

L’un des exemples qui m’a le plus interrogée est celui de Peter Pettigrow ou, en version originale, Peter Pettigrew. Une lettre de différence, ce n’est rien, me direz-vous. Oui, mais non. En effet, en français, le nom de Peter se lit petit-gros, et caractérise donc Peter par son physique : comparé à James, Sirius et Lupin, c’est le garçon un peu rondouillard et timide qui les suit à la trace. Mais en anglais, Peter obtient le nom de Pettigrew, qui peut se lire petty-grew, ce qui, littéralement, indique que Peter grew petty, ou en français, est devenu mesquin en grandissant. Un peu comme Darth Vader dans Star Wars, son nom porte la révélation de celui qu’il est réellement et est un indice déposé tout au long du Prisonnier d’Azkaban.

Mais, me direz-vous encore, grow est également le verbe grandir, la version française n’a rien changé, simplement remplacé une lettre pour rendre la prononciation plus simple pour les jeunes lecteurs… Peut-être. Mais cela reste un choix - tous les personnages n’ont pas vu leur nom changer dans la version française, et Flitwick ne me semble pas plus difficile à prononcer que Pettigrew. Et quand on sait que la première description de Peter Pettigrow, faite par Minerva McGonagall, est celle d’un “petit garçon grassouillet”, on peut se demander si le physique du personnage n’a pas quelque peu influencé le choix du traducteur.

Surtout, au-delà du choix de traduction, la représentation que l’on peut se faire du personnage change. La version française l’incarne dans un état fixe, celui de son apparence physique inchangée : Peter est petit et gros. La version anglaise le place dans un mouvement, celui de son changement de caractère, son passage d’ami fervent à traître absolu : Peter est devenu mesquin.

Poussons la réflexion un peu plus loin - parce que j’aime bien extrapoler mes analyses. Si Peter est dans la version française, tandis qu’il devient dans la version anglaise, cela nous amène aussi à interroger l’amitié qu’il porte à James, Sirius et Remus. A-t-il toujours eu l’âme d’un traître, a-t-il toujours été le maillon faible du quatuor, ou bien est-ce la guerre et les épreuves qui l’ont changé ? On le sait, dans Harry Potter, les noms ont un poids, ils disent beaucoup de ce que sont les gens (par exemple, Albus, il aime bien dormir, parce que Dumbledore - sisi c’est drôle).

Toujours est-il que cette petite traduction, ce changement infime - une lettre, rappelez-vous ! - peut nous livrer un monde d’interrogations. Peter est-il, ou devient-il ? Et, au-delà, est-ce son physique ou son caractère qui le définit le plus ? L’un ne va souvent pas sans l’autre : est-il devenu mesquin à force d’être décrit comme le “petit garçon grassouillet” qui suivait à la trace ses trois amis, plus grands, plus fins, plus doués que lui ? Autant de questions sans réponses définitives que souligne ce choix de Jean-François Ménard.

Tu t’embêtes vachement pour une petite lettre, quand même, pensent certainement 56,12% des lecteurs qui sont arrivés jusqu’ici. C’est pas faux, je vous réponds. Mais en attendant, qu’en pensez-vous ? Pettigrow ou Pettigrew ?

 

Partager : Partage

Commentaires

1. Le vendredi 4 juin 2021, 11:20 par Nox De Leon

J'adore ! J'adore l'article et l'illustration et je regrette en effet de ne pas pouvoir lire le texte en version originale, ayant l'expérience de faits semblables en espagnol (encore pire au cinéma, dans l'un des films de Saura il y a carrément un contre sens avec le sous-titre).

Cette nouvelle facette de Peter est des plus intéressantes car "to be petty" c'est mesquin comme dis Matka, mais c'est aussi "insignifiant, petit, mineur" ce qui nous laisse penser qu'en grandissant (grew) il est de plus en plus insignifiant.

C'est le drame de sa vie finalement, il n'a été important pour quelqu'un que durant ses études , au milieu de ses amis . Après, il a bien fallu qu'il trouve un autre moyen de se distinguer', et il l'a trouvé.

Merci Matka pour cet oeil nouveau sur le traitre.

2. Le vendredi 4 juin 2021, 23:27 par Deborah

Je râle beaucoup des changements entre les versions originales et les versions françaises mais je n’avais jamais remarqué l’importance de ce changement. Ça prends tout son sens ! Super article, Matka, intéressant à lire <3 J’ai adoré !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet

© 2009-2019 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear