La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Spring is Coming

http://gazette.poudlard12.com/public/AmyPont/GdS_162/Spring_is_coming.png

Musique accompagnant l'article

 

Ohayô !


 

Comment allez-vous la marmaille? On part sur un sujet des plus gros pets foireux de Wilde. Non je rigole. On va parler d'un sujet un peu plus sensible : Le Printemps. En effet, je pourrais vous parler des différentes écharpes à arborer pour affronter le doux temps du printemps, je ne le ferai pas. Je ne ferai pas non plus un exposé sur les fleurs de cerisier, ni même sur les teintes rousses de la barbe de Bdragon quand vient cette saison. Je préfère vous parler d'une chose un peu plus située dans le ressenti. Promis, ce ne sera pas un bis repetita d'un "Je pense à". Ce sera plus de l'ordre d'un énoncé de fait général. Je pose ma prose, je mets des mots sur des choses qui vous sembleront peut-être semblant à ce que je ressens en ce moment.

Si vous n'aimez pas, n'hésitez pas à m'insulter en commentaire, en hibou ou directement sur le bureau de la Gazette, ça me fera plaisir. 

Pour en revenir au sujet, je m'en vais coucher dans un papier du journal, ce qu'il me pense indispensable de dire. Le printemps est une période de transition: Roots before branchees comme dirait la chanson dont je vous ai partagé le lien. On doit avoir les racines pour avoir les branches. C'est à dire que pour bien avancer, il faut avoir des branches assez solides pour accueillir l'hiver. Des amis, des proches, de la famille. Pourquoi je vous dis ça? C'est simple, cette période de transition où l'on passe d'un hiver rugueux à un printemps doux et plein d'espoirs, nous y passons tous chaque année. Des fois, on en sort grandi, des fois, on n'a pas l'impression d'avancer, et même des fois, on pense qu'on recule, qu'on se prend branche sur branche. Je pense que pour le coup, on n'est pas si différent des arbres. L'hiver nous consommons l'ensemble de nos réserves physiques, psychiques, morales, et le printemps, on se ressource.

Je pourrais faire une longue métaphore filée entre l'arbre et nous mais je pense que vous avez compris l'idée. Je reviens sur le titre que j'ai inventé de toute pièce. Le printemps adoucit les mœurs, remplit les cœurs. Cela n'est pas une phrase de vérité générale que je vous énonce, je parle plus d'une espérance. Je veux que ce printemps remplisse les trous que l'hiver a laissé. Je veux que les arbres refleurissent, je veux que le sourire reprenne, je veux que le Soleil domine, je veux que les cœurs se remplissent de l'Amour. L'Amour dont notre famille nous fait preuve chaque jour, l'Amour dont nos proches nous inondent à chaque coup dur, l'Amour dont soi-même nous devons nous faire preuve. Car au final, c'est ça le plus dur mais le plus essentiel. On se le doit, de s'aimer soi-même car si nous ne le faisons pas, comment voulez-vous que les autres le fassent à votre place?

Le printemps adoucit aussi les mœurs, c'est à dire les habitudes, car il est vrai que les habitudes ont la vie facile en hiver. Nous ne sortons pas ou peu, nous restons cloîtrés chez nous à regarder toute sorte de choses. Nous laissons le quotidien nous submerger, il faut que cela cesse. Sortez, sentez l'odeur des fleurs de cerisier ainsi que leur beauté. Prenez des bains de soleil par millier, des éclats de rire à ne plus savoir ce qu'est d'être triste, mangez, buvez, courez, souriez encore, car on ne sourit jamais assez et surtout, profitez, sortez dans le vide de la Vie. Car comme le printemps est un prémisse d'un été ensoleillé, sortir est un prémisse d'un avenir radieux.

Je ne pourrais assez vous le dire mais le Destin est juste une convergence de synchronicités dans lequel vous êtes le maître. En plus simple, j'estime que la Vie, c'est un peu comme une route, vous empruntez la vôtre, et d'ailleurs, tout le monde a la sienne. Des fois, elles se croisent entre plusieurs antagonistes, mais chacun a quand même la sienne. Et à chaque moment important, vous avez un stop avec plusieurs choix de route. Mais au préalable, on vous a donné quelques indications sur les différentes routes pour vous dire ce que va entraîner chaque route, vous ou pas d'ailleurs en faculté de voir ses signes avant-coureurs, c'est ce que moi j'appelle des synchronicités. Et lorsque les synchronicités convergent, c'est à vous de décider, c'est aussi simple que ça. Vous êtes le maître du jeu, ne l'oubliez jamais. 

Vous vous dîtes que le Physio, il a complètement débloqué, vous avez sans doute raison mais il y a une logique à tout ceci. Le printemps est souvent un point culminant pour ces choix, ces changements de route. C'est d'ailleurs pourquoi cette période est importante. Tout comme septembre et les études par exemple. Je vous demande de trouver le bon choix, car au final, comme tous les chemins mènent à Rome, tous vos chemins vous emmèneront à 100% vers ce que vous devez devenir. Ne soyez pas trop critique avec vous-même donc.

J'espère ne pas avoir endormi tout le monde, promis, mes articles seront un peu moins ennuyeux la prochaine fois, mais il me fallait vous en parler. Je vous souhaite une belle route et à la revoyure !
 

http://gazette.poudlard12.com/public/0Nouveaux_sceaux/Badges_des_lecteurs/physio.pnghttp://gazette.poudlard12.com/public/0Nouveaux_sceaux/aaliya.png

Partager : Partage

Commentaires

1. Le mercredi 10 avril 2019, 11:40 par Thalia

Waw, je savais pas que t'étais aussi poétique :')
Super article *^*

2. Le vendredi 12 avril 2019, 16:46 par Cla

Ton article est éblouissant. Tu me surprendra toujours.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet

© 2009-2019 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear