La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Autour d’une bièraubeurre

Vous vous êtes peut-être déjà rendus aux Trois-Balais à Pré-au-lard, peut-être dans votre salon de maison également ? Si c’est le cas vous avez déjà dû rencontrer le grand monsieur barbu qui est fort aimable ma foi, bien qu’assez timide au premier abord. Vous pouvez cependant avoir une super conversation avec lui si les conditions idéales sont rassemblées. Il me semble que la dernière fois, il nous a confié un secret sur sa chèvre, vous pourriez d’ailleurs la rencontrer à l’occasion si vous vous connectez. Cette dernière est tout aussi aimable et adorable mais attention, lorsque vous avez le dos tourné, si cette chèvre tient debout c’est uniquement grâce aux bièraubeurres et ce n’est pas Abelforth qui va les lui servir.

Mais passons, nous sommes ici pour vous parler d’une journée de ce petit pub qui est là depuis sacrément longtemps. La journée commence à minuit frappante… ou pas d’ailleurs parce que si vous vous connectez à minuit ce sont les tardifs que vous allez trouver et non pas les matinaux. On commence donc la journée à 6h00 pétantes !
Si vous êtes tenté de découvrir sous un nouveau jour les Trois-Balais, 6h00 est l’heure idéale. A cette heure-ci, le soleil n’est pas encore levé, il entame seulement son ascention en profitant du fait que les gens dorment encore pour pouvoir se réveiller comme il se doit. La chance de trouver quelqu’un pour vous servir une bièraubeurre est minimale, mais aussi, qui vient pour se rendre ivre à 6h00 du matin ? Peu avant 7h00 nous avons ponctuellement un jeune blaireau précédant l’afflux de connections qui vient se poser avant de partir travailler à la valise, il profite des moments calmes et solitaires qu’offrent les quatre murs du pub (il paraît qu’il y a six murs…).

7h00 sonnent. Chez le petit elfe de la Réserve aussi ça vient de sonner, il est l’heure pour lui de se rendre à son travail où toute la journée les ordres de ses chefs tomberont, mais peu importe ces ordres ou pas, le petit elfe aime son travail, le petit elfe ne veut pas être libre, le petit elfe ne veut pas gagner de chaussette à la fin de la coupe, le petit elfe veut que ses choix soient respectés, le petit elfe se sent bien aux Trois-Balais.

Jusqu’à 8h00, quelques petites têtes se pointeront aux Trois-Balais, il n’y a jamais de quoi surprendre, ce sont les habitués des lieux, certains matins, on appelle ça la colonisation des blaireaux, quand les Trois-Balais sont la Réserve bis. La tavernière viendra parfois pointer le bout du museau. Mais nous restons souvent à un quota qui la partage avec les Gryffondor.
A 8h00, l’elfe de la Cave a pour habitude de se pointer, parfois celui de la Terrasse aussi suit mais la population reste faible aussi tôt le matin. La plupart des sorciers préfèrent profiter encore un peu plus longtemps de leur sommeil au lieu de socialiser, en soit, ils ont raison, ils auront toute la journée pour paraître jovial avec les leurs.

Jusqu’à midi on ne peut pas dire que les visites sont nombreuses, les elfes des quatre maisons passent s’assurer que tout va bien ponctuellement, rares sont ceux qui prennent leur déjeuner aux Trois-Balais, la grande salle offre de bien meilleures collations. Parfois la serveuse viendra veiller sur les elfes présents au cours de la matinée, coupant ainsi court à sa nuit, elle dispatchera son amour, embellira la salle avant de repartir se coucher.

C’est l’après-midi que les Trois-Balais sont vraiment au travail, là il n’est pas question pour les elfes et les serveurs de s’aventurer trop longtemps à la table d’un client pour faire causette, il n’est pas rare de voir les gens affluer après le repas, il est un peu plus rare de voir toutes l’équipe des Trois-Balais connectée en même temps cependant.

Quand le chameau du pub finit par se réveiller, les jours où ça arrive, il laisse certes ses poils partout en débarquant mais vous n’y ferez pas attention, vous vous concentrerez plus sur sa phrase d’entrée qui envoie du tonnerre que sur l’odeur de chameau qu’il laisse derrière lui. Si vous venez vous pointer une demi-heure c’est vraiment un coup de chance si vous apercevez cette magnifique phrase mais peut-être qu’en venant, qu'en vous posant l’après-midi vous aurez l’occasion de l’admirer (je m’arrête là sinon il va prendre trop la confiance).

Quand le couvre-feu au château a sonné, nombreux sont les membres du personnel qui viennent profiter du silence des Trois-Balais, parfois ils migrent vers la Tête du Sanglier par peur d’être espionnés, mais en règle générale ils fermeront les yeux sur les élèves qui sont venus profiter de la convivialité. La plupart du temps, nombre d’entre eux sont trop occupés pour les remarquer, et puis combien même ils les remarqueraient, qui vous dit qu’ils ne faisaient pas la même chose étant plus jeunes ?

Les heures de l’après-midi sont peuplées et vous trouverez toujours des sorciers avec qui parler ou une conversation à rejoindre. Alors qu’est-ce que vous attendez pour rejoindre la communauté des chèvres des Trois-Balais ?

 

 

 

 

Partager : Partage

Commentaires

1. Le vendredi 4 juin 2021, 10:18 par Nox De Leon

C'est un bel article, agréable à regarder autant qu'à lire, ça me donnerait presque envie de venir y faire un tour , à moi qui n'y vais jamais ou tellement rarement que ça ne vaut pas la peine d'en parler. L'ambiance d'un bar chaleureux est parfaitement décrite ! Bon, les critiques de la bib commencent à déteindre ... je m'arrête là, mais bravo pour l'article.

2. Le vendredi 4 juin 2021, 21:34 par Mirabelle Boutondore

L'article est tout simplement adorable et la bannière lui va à merveille.
Merci Noah, merci Andreas.

3. Le vendredi 4 juin 2021, 21:56 par tanja

Congrats Noah pour ton recrutement ! J'ai trouvé ton article original et intéressant, hâte de voir ce que tu proposeras pour la suite ^*^

4. Le jeudi 17 juin 2021, 23:07 par BenPop

Pour commencer, gros + + pour la bannière qui attire le regard et qui est super belle. Concernant l'article, j'ai adoré passer cette journée aux Trois balais en compagnie de toi, Noah. Le texte est fluide et on ressent vraiment chaque moment comme si on y était. On a juste envie d'aller boire une bièreaubeurre à la fin !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet

© 2009-2019 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear