La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

24H dans la vie de Bianca Gordon


9H. Timing parfait. Je suis devant la porte des appartements de Bianca Gordon, la Directrice du château, prête à suivre son quotidien pendant 24H. Un rapide coup d’œil à miroir de poche m'indique que ma coiffure est absolument sublime. Parfait. Je frappe à la porte. Je crois percevoir un fracas derrière la porte, le bruit d'objets qui se ramassent au sol et un petit gémissement. Puis soudain... Bianca Gordon. Elle ouvre la porte de chez elle en baillant, les yeux encore à moitié fermés, dans un pyjama avec pleins de petits canards, une allure que j'admets ne pas spécialement coller à l'idée que l'on se fait de la tenue de la Directrice de Poudlard. Mais ça c'est parce que je ne connaissais pas encore l'ancienne Poufsouffle, car avec elle nous allons de surprise en surprise.
Elle m'invite à entrer. C'est le foutoir là dedans. Son appart est remplit de bouquins, de breloques, d'antiquités en tous genre. Elle se sert une énorme tasse de thé, cela semble lui redonner vie. Tant mieux, la journée pourra enfin s’annoncer prolifique. Parce que c'est pas qu'on se fait chier, mais j'ai débuté mon reportage à 9H, il est 10H30 et on a toujours pas décampé de l'appart ! C'est pas avec ça que je vais faire du croustillant pour mes lecteurs moi !
Après une petite douche et un léger ravalement de façade (la Bianca sauvage est belle au naturel), la Gordon m'indique que je peux la suivre dans ses activités. Elle porte un jean tout simple et un pull jaune qui rappelle les couleurs de sa maison. Avant de partie elle me demande conseil sur la paire d'escarpins qu'elle devrait porter aujourd'hui. Bien entendu, les chaussures ça me connaît, mais il n'est pas question de faire les choses à la légère. Non ! On est parties pour une séance d'essayage. Après 45 minutes de recherche tenace dans le dressing bordélique de la Directrice, nous trouvons enfin la paire de talons I-DE-ALE !


11H30. On libère enfin l'appart et on s'aventure dans le château.
Entre deux réprimandes d'élèves faussement thug life, Bianca me confie qu'elle est ravie qu'une journaliste de la Gazette s'intéresse enfin à l'école. « C'est chiant, c'est tout le temps le Ministère qui intéresse » me confie t'elle.
Au moment de prendre les escaliers, j'aperçois dans les couloirs Hope Moore la Préfète de Poufsouffle en train d'abuser de son autorité et de ses charmes pour racketter des dragées surprise à une petite binoclarde de Serdaigle. Je me permets d'intervenir auprès de la Directrice : « Euh, Bianca. Il y a une élève qui commet un délit... », ce à quoi j'écope pour seule réponse « Et alors ? T'es de la brigade de police magique ? » Je comprendrais plus tard que Hope Moore faisait partie de ses favorites, et pas touche aux élèves préférées de Miss Gordon car elles sont parfaites ! 12H pétantes ! A peine le temps de m'offusquer que nous arrivons déjà en Salle d'Etude des Moldus, dont Bianca est la Professeure. Je rencontre alors Jessica Wonders, sa pétillante Adjointe qui croule sous les copies des élèves. Car oui, en Etude des Moldus, c'est Jessicaneton (comme aime à l'appeler sa supérieure) qui s'occupe des corrections des devoirs ! L'ancienne élève de Serdaigle me semble amicale mais un peu timbrée quand même, elle discute discrètement dans un coin avec sa boss. Je parviens à saisir des bribes de conversation : « Pamplemousse... Trop sexy... Oui mais il parle espagnol ! » Je n'en apprendrai pas plus, Jessica a encore beaucoup de travail et doit se remettre à son tas de copies. Mais surtout, elle a la bouche remplie de délicieux cookies préparés par sa cheffe la veille et ne peut donc pas aligner un seul mot. J'ai tout de même le loisir d'observer la salle de cours, bordélique à souhait. Cela m'aurait étonné. Bianca disparaît quelques minutes. Après un bruit de fracas dans la pièce annexe et un « Merde, la porcelaine de Mamie !  Reparo ! » qui fuite de derrière une porte entrouverte, Bianca réapparaît en salopette. Oui, oui. Vous avez bien compris : en salopette. Bon, elle a gardé les talons quand même. Pour le style.


13H30. On quitte la salle d'Etude des Moldus et on laisse Jessicaneton à la correction des devoirs. Je m’apprêtais à demander si ce dur labeur que devait affronter son Adjointe au quotidien n'était pas trop chiant, quand Bianca se rétama la gueule lamentablement. J'avais déjà remarqué que sa démarche n'était pas des plus gracieuses en talons, sans doutes avait-elle un centre de gravité étrange... Mais là, c'était quand même bien la honte. La Directrice avait les fesses en l'air, le visage écrasé contre le sol et la salopette venait de craquer au niveau des fesses, laissant apparaître une culotte avec des petits lapins. Quand je vous disais qu'elle était surprenante ! Les élèves, par pudeur, tentaient tant bien que mal de faire comme si de rien n'était. J'allais m'approcher de Bianca pour lui proposer mon aide mais avant que je ne puisse me remettre de mon fou rire (en vrai, cette chute était beaucoup trop drôle), je vis Artus Myrtle accourir pour venir à son secours. Pour les incultes, Artus était l'ancien Ministre Adjoint, désormais Directeur de Département aux côtés de Grace Asselhoven. Et il était surtout le sauveur de Bianca dans cette situation malaisante. Une fois remise sur pieds, les cheveux débraillés, elle fit les présentations à la manière Gordon « Wesh Artus, je te présente Clarissa. Elle me suit comme mon ombre pendant 24H pour un reportage pour la Gazette. C'est swag non ? Pour une fois que quelqu'un s'intéresse à l'école ! »


14H. On s'apprêtait à faire un truc cool, comme aller dans la nouvelle salle du Personnel qui était en cours de rénovation par Bianca et Artus en personne. Mais non, ce sera pour plus tard. On a faim. Après une virée pour piquer de la bouffe dans les cuisines du château, nous atteignons enfin notre destination. Il est 15H et je comprends enfin l'utilité de la salopette de Bianca. Avec Artus ils se lancent en plein atelier de peinture, à la moldu ! Munis de gros pinceaux, il retapent les murs jaunis en ajoutant leur petite touche personnelle avec des couleurs joyeuses. Bianca était décidément tellement à fond dans son rôle de Prof d'Etude des Moldus qu'elle s'imposait ce genre de pratiques étranges pour des sorciers. « C'est pour mieux m'imprégner de l'esprit moldu ! » m’annonce t'elle. Je reste dubitative. Pour moi c'est juste un peu du masochisme que de vouloir se coltiner de la peinture à l'aide d'un pinceau. Mais bon, pourquoi pas ? Après tout ça peut être un concept. Bianca se casse à nouveau la gueule, je remarque que le Directeur de Département n'y fait même plus attention. Visiblement il a l'habitude.
17H30 Je finis par mettre la main à la patte et aider Artus et Bianca vite fait dans leurs travaux de peinture de la Salle du Personnel. En fait je me fais chier et j'ai vite envie qu'on en finisse.
19H On quitte cette salle où j'ai perdu l'équivalent de 2 litres de sueur et gagné une crampe au poignet. Mais au moins la peinture est nickel.


20H. Après avoir mangé un bout en piquant dans le buffet des profs avant qu'il ne soit servit dans la Grande Salle, on rejoint à nouveau les appartements de la Directrice de Poudlard. Il est temps pour nous de prendre une petite douche et de nous débarbouiller. Apparemment on a un programme bien rempli pour la soirée.
21H30. On est en bombes. Jessica Wonders nous rejoint, canon elle aussi. On fait péter le champagne. Clairement, Bianca sait recevoir les journalistes qui font des reportage sur elle !
23H45. On commence à être pompettes, Bianca me fait une révélation. « Ouais, c'est moi qui me suis débarrassée de Carrie Ligan. Tu devineras jamais comment ! Avec une tonne de paillettes et des canards ! » Ah ça non, j'aurais jamais pu deviner ! D'ailleurs j'ai toujours pas compris comment c'était possible mais je n'ai pas cherché à creuser, trop terrifiée à l'idée de découvrir la sombre vérité.
2H du mat, la soirée prend un autre tournant. Avec Bianca et Jessicaneton on retrouve Artus qui nous attend dans un sombre couloir du château, puis on se dirige en titubant vers un endroit qu'on me décrit comme « Incroyable, tu vas voir ». Pour voir, ça j'ai vu. Mais je reste encore à ce jour bien trop traumatisée pour pouvoir vous raconter cette partie de la nuit. Puis ma mémoire a commencé à défaillir et c'est le trou noir (à moins que ce ne soit les restes d'un choc post traumatique).
9H, le lendemain. Cela fait désormais 24H que je suis Bianca Gordon dans son quotidien, et on se réveille toutes les deux encore embrumées de la veille. Je sursaute. Un élève toussote devant moi. Heureusement, ce n'est pas à moi qu'il s'adresse car j'aurais bien été incapable de lui répondre un seul mot. « Miss Gordon, vous allez bien ? C'est l'heure de notre cours d'Etude des Moldus. Enfin, je crois... Où est Miss Wonders ? », c'est alors qu'une voix cadavérique semble sortir des ténèbres et s'élève de derrière le bureau des Professeures. « Je suis là. Maintenant, tous à vos places (gloups) ! Et que le cours commence (gloups) ! » Jessica avait un terrible hoquet et son maquillage s'était dangereusement fait la malle. Toutes les trois avions le teint de Voldemort,, mais genre un an après sa mort au moins, tellement on semblait en décomposition. Les élèves les moins naïfs semblaient d'ailleurs l'avoir remarqué, ce qui mettait une ambiance très gênante dans la Salle de cours. Je tenais mon ultime opportunité de m'échapper. « Merci Bianca pour ces 24H, c'était fantastique ». Pas de réponse, la Directrice s'était déjà rendormie sur un tas de copies. Il me fallait filer, mon rôle en tant que reporter s'arrêtait ici. Jamais je n'aurais cru vivre autant d'aventures en une seule journée. Et jamais je n'aurais cru m'enjailler autant en compagnie d'une Directrice de Poudlard et de ses alcoolytes euh... acolytes. Il me fallait quitter les lieux et retourner à ma très chère Salle de rédaction. Pour revenir un jour je l'espérait, lorsque mon cerveau se serait totalement remit. A ce jour, je suis toujours une thérapie, mais ça valait le coup.


 

Partager : Partage

Commentaires

1. Le 1 mai 2020, par Cami

Est ce qu'on peut prendre un ticket pour passer 24h avec Bianca ? Ça a l'air drôlement marrant quand même.

Super article!

2. Le 20 mai 2020, par Tigibus

Super article, cher drôle. Vous ne manquez pas d'humour, à la Gazette !

© 2009-2024 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear