La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Edition 218 › Récréation de Cupidon

Fil des billets - Fil des commentaires

14 févr. 2024

La petite bibliothèque amoureuse de Nausicaa

 

Chers lecteurs, chères lectrices,

Je vous retrouve ce mois-ci pour une petite Bibliothèque un peu améliorée. J'espère que ces nouveautés ajoutées vous plairont !
Dorénavant, en plus des livres que je retrouve dans mes rayons IRL, je vais aussi vous partager des histoires disponibles directement dans notre belle bibliothèque de Poudlard12.
Et, petite surprise, vous aurez parfois quelques extraits audios dans lesquels je vous conterai un petit passage de l'histoire.

Sur ce, voici ma sélection spéciale Saint Valentin !


Trois albums jeunesse :

 

  • Un océan d'amour

Auteur/Illustrateur : Pieter Gaudesaboos
Âge : de 0 à 99 ans (a)

Résumé : Pingouin est amoureux d'Ours... Mais Ours est-il amoureux de Pingouin ? Et si un été pouvait tout changer ?

Avis : Cet album c'est le gros coup de cœur de toute ma vie (oui oui, rien que ça). Il est beau, mignon et tout doux. Même à offrir à son amoureux ou son amoureuse c'est un cadeau parfait. L'une des plus belles histoires sur l'amour que j'ai pu lire.

Petit extrait audio : cliquez

 

  •  Gaston Grognon l'amour c'est nul

Autrice : Suzanne Lang
Illustrateur : Max Lang
Âge : à partir de 3-4 ans

Résumé : Dans la jungle, tous les animaux s'embrassent et se disent des mots d'amour pour la Saint valentin. Tous ? Non. Gaston lui trouve ça DÉGOUTANT !

Avis : Un nouvel album de la collection hilarante des Gaston Grognon, ce petit singe jamais content. Une belle histoire pour parler de l'amour en général, celui qu'on donne aussi à ses amis.

 

  •  Mon amour

Autrice : Astrid Desbordes
Illustratrice : Pauline Martin
Âge : à partir de 3 ans

Résumé : Archibald demande à sa maman si elle l'aimera toute sa vie, en réponse elle lui explique les raisons de son amour.

Avis : Une magnifique histoire sur l'amour que peut ressentir une mère pour son enfant. Avis aux parents Pédouziens qui ont des petits bouts, vous risquez d'adorer cet album !

Petit extrait audio : cliquez 


Une bande dessinée, tirée d'un Webtoon :

 

  •  Lore Olympus

Autrice/Illustratrice : Rachel Smythe

Résumé : Perséphone, jeune déesse du printemps, est envoyée sur l'Olympe pour poursuivre ses études. Là, elle fera la rencontre d'Hadès, dieu des Enfers. Un amour naitra-t-il entre les deux personnages ?

Avis : Je trouve que Lore Olympus est une très belle romance reprenant les dieux que nous connaissons de la mythologie grecque, tout en apportant de la modernité à l'univers. Les dessins sont superbes.
L'histoire reste néanmoins recommandée pour un public averti, des thèmes comme la dépression ou les violences sexuelles étant abordés au cours du récit.


Un roman Young Adult :

 

  •  La sirène et la licorne

Autrice : Erin Mosta
Illustratrice pour la couverture : Diglee

Résumé : La rencontre de deux jeunes filles blessées que tout oppose. Elles ont un été pour se découvrir et se reconstruire.

Avis : Une romance toute mignonne entre ces deux adolescentes qui se découvrent, au bord de la mer. L'histoire de Lili et Chris vous fera passer un très bon moment, à vous imaginer les voiles des bateaux, la mer et la beauté de leur rencontre.

Petit extrait audio : cliquez


Un roman pour adultes :

 

  •  La Mécanique du cœur

Auteur : Mathias Malzieu

Résumé : Jack nait le jour le plus froid monde. Son petit cœur gelé est remplacé par une horloge. Le garçon doit ainsi éviter de se mettre en colère et surtout... Ne jamais tomber amoureux.

Avis : Un superbe roman de Mathias Malzieu, également accompagné d'un album de musique, puis d'un dessin animé quelques années plus tard. Si vous vous lancez dans la lecture du roman je vous invite à écouter la musique en même temps.

 

Deux livres de la bibliothèque de P12 :

 

Auteur : Phelie Brown Evans
Couverture : Celty Roze

Préface : Avez-vous déjà eu peur de l'avenir et de ses représailles, bien que le passé vous ait prouvé que tout irait bien ? Avez-vous déjà eu l'impression de préférer ne rien faire, parce que vous aviez peur des risques d'agir ? Eh bien moi, oui. Aujourd'hui, moi, Ronald Weasley, suis un tyran, qui fuit le futur.

Avis : Un style fluide, une écriture agréable à lire, voilà à quoi vous attendre en lisant cette histoire. Les émotions de Ron sont très bien décrites par l'auteur, et le récit bien ficelé. La couverture de Celty Roze accompagne la préface avec une grande beauté.

Auteur : Little Lyra

Préface :  Venez suivre les aventures de quatre Poudlardiens inconnus, mais ô combien attachants !

Avis : Ne vous arrêtez à la longueur du récit, qui pourrait vous sembler un peu long. L'auteur nous embarque dans une belle histoire  bien ficelée aux personnages bien construits. De quoi passer un très bon moment de lecture.


J'espère que cette sélection et les petites nouveautés vont auront plu ! Je vous retrouve le mois prochain pour une nouvelle Petite Bibliothèque ! ♥

 

Partager : Partage

C'est encore la Saint-Valentin ?

 

Eh oui! Il savait bien qu'il avait oublié quelque chose.

Pas forcément quelque chose d'important, juste quelque chose de suffisamment important pour qu'il se croit obligé de rester enfermé dans un placard jusqu'à la fin de la journée.

Il avait oublié la Saint-Valentin.

On pouvait dire que cette fête était commerciale, sexiste, rose, dégoulinante et mièvre. On pouvait.

Mais ça aurait été oublié l'immense majorité de la population sorcière de Poudlard, qui avait décidé de repeindre le château en rose fushia et de le faire ressembler au salon de Madame Piedodu. Ensemble de Poudlard qui comptait malheureusement une autre sorcière de son année, qui se trouvait être fort intéressée par cette fête... puisqu'elle attendait des cadeaux.

Les siens. 

Pour la quatrième année consécutive, il avait oublié que la Saint-Valentin existait.

Pour la troisième année consécutive, il avait hurlé: "Quoi? La Saint-Valentin ? Encore?!", dans le dortoir en se levant le matin.

Pour la seconde année consécutive, il avait préféré la fuite à l'affrontement, renonçant à trouver un quelconque cadeau de dernière minute, et préférant trouver un placard suffisamment spacieux pour finir la journée.

Malheureusement, pour la première année, sa moitié l'avait trouvé avant même le petit-déjeuner. 

Il avait vraiment essayé de s'en souvenir! Il avait même essayé de ne pas oublier de le marquer sur son calendrier et son agenda. Essayé. Apparemment, ce n'était franchement pas suffisant. Peut être parce qu'une petite ligne rose l'indiquait déjà, et qu'il avait....uhm.... malencontreusement oublié ce que ça signifiait? 

Quoiqu'il en soit, sa tendre et douce moitié, qui était à l'instant même ni tendre, ni douce, mais plutôt échevelée et furieuse, l'avait attrapé par le col. Treiné jusqu'à la Grande Salle. 

L'avait laissé en plein milieu de la salle comble, alors que le petit déjeuner commençait à apparaître dans les assiettes. 

Était revenue.

Étrange. 

L'avait attrapé de nouveau par la cravate. 

(Il allait mourir)

L'avait embrassé férocement devant tout Poudlard. 

(Il allait mourir....?) 

Le baiser avait duré longtemps. 

(C'était sympa en fait)

La Grande Salle était vraiment silencieuse.

(La Grande Salle....ah ...)

Elle s'était écartée, l'avait fixé. 

- Au moins, tu t'en souviendras l'année prochaine !

(Peut être...)

 

Partager : Partage

Chocolat, quand tu nous tiens

 

Le doux mois de beuveries et de fête est passé, et a laissé la place au mois le plus romantique de .... Ok non. Vous comme moi l'avez tous entendu une bonne centaine de fois de trop, et si on le répète, des tympans vont saigner.

Parlons plutôt d'un sujet calme et relaxant, qui mettra tout le monde d'accord. Le chocolat.

Le chocolat, typiquement offert dans une boîte en forme de censures pour les oreilles trop sensibles est un impératif de la journée dégoulinante susmentionnée.

Mais qui a dit qu'il était obligatoire d'attendre qu'un énième prétendant ou une énième nouille sous Amortentia décide d'offrir des chocolats !

Personne !

Offrons-nous donc du chocolat, au lieu d'attendre.

D'ailleurs, les promotions sur le chocolat ont lieu à la même période.... Étrange non?  Toujours est-il que cette Saint-Valentin n'est pas la fête de quoi que ce soit de dégoulinant. En vérité, c'est la fête, vous l'aurez compris....de l'auto offrande de chocolat! 

Entrons donc dans le vif de notre sujet cacaoté. 

Il en existe de plusieurs sortes: lait, noir, blanc, et même dulcey (aussi appelé blond). 

La différence entre les trois dépend de votre caractère et de la situation (un peu de tenue dans le fond, et arrêtez de parler de préférence ou de goût ! Nous sommes sérieux ici ):

Le chocolat noir est destiné aux personnes qui apprécient les choses avec du caractère, mais qui ont aussi besoin d'un petit regain d'énergie immédiat. Il s'agit de la forme la plus primaire du chocolat, de part son amertume et le peu de graisse de cacao qu'il contient. (Si vous voulez voyager chez les Aztèques, un bon 99% cacao vous ravira) Sinon, rabattez-vous sur des chocolats avec une teneur en cacao à partir de 65%.                                                                            


Le chocolat au lait est un grand classique et convient à beaucoup plus de monde. Son petit côté sucré et riche servira de réconfort mais aussi de petit plaisir à toute heure du jour et de la nuit. Il s'agit du chocolat le plus "standard" mais ne vous y trompez pas car il y a une immense variété de chocolat appelée chocolat au lait.... Entre 25% et 65% de cacao, et tout aura le nom de ce délicieux produit.

Le chocolat blanc....ne contient pas de chocolat! Il est en fait surtout fait de sucre et de graisse de cacao, ce qui explique sa belle teinte nacrée. Très sucré, il vaut mieux le marier avec un autre de ses congénères, ou le garder de côté comme une sorte de bonbon... Il doit quand même comporter 20% de cacao (ici surtout de la graisse de cacao), sinon il n'a pas le droit de s'appeller chocolat, ça serait dommage.

Pour finir, le chocolat dulcey ou blond est une invention du diable. (Le diable s'appelle Frédéric Bau). Au départ, ce chocolat était une immense erreur d'inattention, tout comme la pénicilline. Et les deux ont le même effet! Ce sont des coups de génie. Tout comme la pénicilline, le chocolat dulcey est en fait du chocolat blanc qui a trop "cuit" ou fondu, jusqu'à ce que le lait se mélange au sucre, créant ainsi un chocolat à la confiture de lait (la confiture de lait est en fait produit comme une confiture, avec du lait et du sucre, et a un petit goût de caramel et de biscuit). C'est sucré, doux, caramélisé.... Au naturel. Cela valait le coup de laisser son chocolat sur le feu, non? 

Et vous? De quel chocolat êtes vous amoureux?

 

Partager : Partage

Ton père est un sorcier, il a volé tous les horcruxes du monde pour rétablir ton cœur

 

L'amour... L'amour... Parfois ça nous apporte bonheur et joie, et parfois malheur et tristesse.

Mais laissez-moi vous compter l'histoire d'un sorcier qui aurait mieux fait de ne pas tomber amoureux.
Pour préserver son anonymat, nous l’appellerons Daniel.

Daniel, donc, se promenait tranquillement dans Pré-au-Lard, lorsqu'il vit une magnifique sorcière. Vous vous en doutez, il ressentit tout de suite un immense coup d'Oiseau-Tonnerre.
Ah, qu'elle était belle avec ses cheveux bruns et ses yeux noisettes, son visage doux et son petit chignon.
Le petit cœur de Bubobulb de Daniel était en train de fondre d'amour, il fallait qu'il s'adresse à la jeune femme. Il savait que c'était la sorcière de ses rêves !

- Madame. Votre père est un sorcier, il a volé tous les horcruxes du monde pour rétablir votre cœur.

Daniel n'était pas très doué pour les déclarations d'amour, vous pouvez le remarquer...

La sorcière, encombrée par les grimoires qu'elle portait dans les bras, le regarda avec étonnement.
Si Daniel avait été un Legilimens, il aurait peut-être pu se rendre compte que l'amour de sa vie était en train de se dire "Oh secours, qui est ce Troll des Montagnes ?"

Malheureusement pour lui, il n'en était rien. Il continua donc sur sa lancée.

- Oh belle Vélane je suis ensorcelé par votre beauté. Accepteriez-vous un dîner à mes côtés ?

- Oh mon beau Centaure j'accepte avec grande joie. Demain 19h aux Trois Balais ?

Si Daniel avait eu un peu plus de jugeote, il se serait rendu compte qu'il se faisait mener en balai.
Malheureusement, ce n'était pas le cas.

Il accepta donc et s'en alla, tout à sa joie.

Le lendemain, il se présenta au pub de Madame Rosmerta. Mais point de belle sorcière à l'horizon.
Et oui, Daniel s'était mis sur son 9 3/4 pour se faire poser un gnome, quel dommage.


La morale de cette histoire, mes chers lecteurs, est que si vous souhaitez m'amadouer et m'aimer, ne suivez pas l'exemple de Daniel. Car, foi de Nausicaa Lovegood il vous arrivera la même histoire.

 

Partager : Partage

Avoir confiance en soi en période d'amour ?

 

Ah, la Saint-Valentin, avec ses cœurs partout sur les réseaux sociaux et les commentaires des gens qui nous disent que c'est si beau. Parfois, au détour d'un couloir, tu entends les élèves parler de leur projet pour la Saint-Valentin et tu te rends compte qu'ils se mettent des idées dans la tête... Il faut qu'ils trouvent un endroit romantique rien que pour eux. Certains ont prévu de passer la journée entière avec leur prétendant. D'autres, encore, seront seuls et donc font la tête.

Mais attendez, pourquoi faire la tête ? Parfois, tu ne trouves juste pas la bonne personne. Moi personnellement, j'ai perdu foi en l'amour il y a déjà quinze ans... Le père de Kimberley ne méritait clairement pas mon attention. Désormais, tout ce qui mérite mon amour ce sont les créatures magiques... Et ma fille évidemment. Les créatures me comprennent comme personne d'autre et ne demandent qu'à être choyées.

Mais je me demande ce que ça fait d'être dans la peau de quelqu'un de seul et qui manque parfois de confiance en soi ? Sachez que quelqu'un m'a beaucoup aidé sur cette question. Cookies, qu'on ne présente plus, était dans les locaux de la Gazette lorsque je m'y pointais pour dessiner dans mon atelier au calme. Parfois, je dessinais dans la valise, mais c'était trop bruyant...

En voyant Cookies trimer seul à tenir nos locaux propres, je me rendais compte que pour la Saint-Valentin, Cookies n'aurait pas son Chocolat... Bon, c'est une métaphore (ou pas, je ne suis pas une moldue ayant fait une licence de lettres (si))... Mais Cookies était célibataire, il me semblait ?

En m'approchant de lui pour l'aider, j'en profitais pour lui poser des questions.

Aaliya : Tu as prévu quelque chose pour le 14 ?

Cookies : Beaucoup de choses, Cookies se doit de vous rendre vos journées agréables. Cookies va passer la serpillière ce 14 du mois !

Aaliya : Hum... Tu sais ce que ça représente pour certains le 14 Février ?

Cookies : Cookies n'est pas intéressé par ces histoires. Mais j'ai entendu maître Erwan parler de douceurs à donner à James.

Aaliya : Hum... Non, là je te parle d'amour, pas de coup de fouet.... Tu penserais quoi d'une soirée de célibataires dans les locaux de la Gazette ? Les gens pourraient laisser un commentaire pour dire 2 ou 3 choses positives sur son VDD en commentaire ? Et le premier devra dire 2 ou 3 choses positives sur ... toi !

Cookies : J'en serais honorée, maîtresse Aaliya... Cookies prendra beaucoup de plaisir à tout nettoyer à la fin de cette fête !

Ce n'était pas exactement ce que je pensais qu'il se passerait à la fin de la soirée, mais Cookies semblait heureux et je ne voulais pas le décevoir. Souriant, je m'exécutai et commençai à dessiner des flyers à distribuer pour convier les Pédouziens à commenter cet article pour donner de l'amour à chacun...

 

Partager : Partage

Comment dessiner un angelot ?

 

 

Partager : Partage

© 2009-2024 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear