La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 1 juin 2021

XOXO, Gossip Girl

Mes chers compatriotes,

Je m'adresse à vous en ce jour avec un poids dans mon cœur. Car vous, mes merveilleux camarades, êtes en danger.

Vous m'avez bien entendue. Depuis à présent près de deux ans, vous êtes à la merci d'un groupuscule aux intentions troubles... Avec des pouvoirs souvent insoupçonnés, cette équipe a tissé à l'insu de tous un réseau qui, au moindre claquement de doigts, serait capable de changer la face du site tel qu'on le connaît.

Cette équipe, c'est bien entendu celle des Relations Moldues.

J'ai réussi à m'y infiltrer il y a de cela quelques mois, et ce que j'ai découvert m'a proprement bouleversée. Le contrat qu'on m'a fait signer à mon insu lors de mon arrivée m'empêche de trop vous en dévoiler, mais j'ai pu prendre toute la mesure de ce qui attendait les pauvres âmes non-préparées.

Les Relations Moldues contrôlent, sans aucune restriction, tous les comptes sur les réseaux sociaux liés au site. C'est-à-dire que, pour un non-membre qui se perd sur Instagram en quête de nouvelles activités autour de Harry Potter, nous pouvons déterminer quelle idée se fera cette personne du site. Cela peut passer par une valorisation du site, mais aussi des équipes qui y travaillent. on accepte les gallions, les chocolats et les dragées, mais les ticketts ne passent pas

De plus, l'équipe est amenée à travailler avec l'association Twelve Grimmauld Place (TGP pour les intimes), qui décide en gros de l'avenir du site. Les projets autour de P12, ce sont eux qui les payent. Et les RM peuvent discuter en direct avec eux à travers des sections secrètes... Vous savez qui complimenter la prochaine fois que vous voulez une augmentation de budget.

Mais, mes amis, vous ne mesurez pas encore l'étendue de notre influence... Pourquoi croyez-vous que l'ensemble de l'équipe travaille également à la Gazette ? Par amour du journalisme ? Pour la proximité des locaux ? Pour l'approvisionnement en cookies ? OK, en vrai ça a joué. Non, vous vous leurrez, vous ne voyez que ce qui vous arrange ! Songez au rôle qu'a pu jouer la Gazette par le passé dans la propagande du site. Pensez à la position qu'occupait l'ancienne Rédactrice en Chef au sein du Conseil d'Administration. Réfléchissez au lectorat grandissant que la Gazette parvient à rallier.

Et à présent, demandez-vous que pourraient en tirer les Relations Moldues...

Le pouvoir absolu.

Aileen Verran, ex-préfète, a pu intervenir dans les esprits des jeunes Serpentard dans l'ombre des cachots. Moi-même, membre du corps enseignant, suis capable d'influencer le cours de l'éducation de nos élèves.

Propagande, accès au pouvoir, éducation suivant les valeurs du gouvernement...

Les Relations Moldues sont un régime totalitaire à elles seules.

Et bientôt, notre influence ne se limitera plus qu'au site...

 

Partager : Partage

Un hibou de plus

Quand t'es membre du personnel, il y a forcément un moment dans ta vie où tu devras faire face à l'administratif, tu sais, la paperasse, l'organisation, les tâches ingrates parfois, en bref, tu devras tôt ou tard faire un hibou au CA.

 

Quand tu rédiges un hibou avec plein de gifs pour le CA.

 

Quand tu te réveilles en pleine nuit te demandant ce que t'as finalement envoyé au CA vu que t'as écris 6 brouillons différents et que tu ne sais plus lequel est parti.

 

Quand Bianca, Reine des Canards te répond que c'est une bonne idée.

 

Quand tu reçois un MP "Faut qu'on parle". Et que tu préfères fuir. Loin.

 

Quand tu tentes d'amadouer le CA, en particulier Bianca. Parfois Martin pour négocier les salaires de la Gazette.

 

Quand le CA t'offre le feu vert après de nombreux hiboux de négociation.

 

Quand tu te dis que tu aurais mieux fait d'envoyer Alicia pour les soudoyer avec des cookies.

 

Quand le CA te dit non et que tu pars bouder.

 

Partager : Partage

Autour d’une bièraubeurre

Vous vous êtes peut-être déjà rendus aux Trois-Balais à Pré-au-lard, peut-être dans votre salon de maison également ? Si c’est le cas vous avez déjà dû rencontrer le grand monsieur barbu qui est fort aimable ma foi, bien qu’assez timide au premier abord. Vous pouvez cependant avoir une super conversation avec lui si les conditions idéales sont rassemblées. Il me semble que la dernière fois, il nous a confié un secret sur sa chèvre, vous pourriez d’ailleurs la rencontrer à l’occasion si vous vous connectez. Cette dernière est tout aussi aimable et adorable mais attention, lorsque vous avez le dos tourné, si cette chèvre tient debout c’est uniquement grâce aux bièraubeurres et ce n’est pas Abelforth qui va les lui servir.

Mais passons, nous sommes ici pour vous parler d’une journée de ce petit pub qui est là depuis sacrément longtemps. La journée commence à minuit frappante… ou pas d’ailleurs parce que si vous vous connectez à minuit ce sont les tardifs que vous allez trouver et non pas les matinaux. On commence donc la journée à 6h00 pétantes !
Si vous êtes tenté de découvrir sous un nouveau jour les Trois-Balais, 6h00 est l’heure idéale. A cette heure-ci, le soleil n’est pas encore levé, il entame seulement son ascention en profitant du fait que les gens dorment encore pour pouvoir se réveiller comme il se doit. La chance de trouver quelqu’un pour vous servir une bièraubeurre est minimale, mais aussi, qui vient pour se rendre ivre à 6h00 du matin ? Peu avant 7h00 nous avons ponctuellement un jeune blaireau précédant l’afflux de connections qui vient se poser avant de partir travailler à la valise, il profite des moments calmes et solitaires qu’offrent les quatre murs du pub (il paraît qu’il y a six murs…).

7h00 sonnent. Chez le petit elfe de la Réserve aussi ça vient de sonner, il est l’heure pour lui de se rendre à son travail où toute la journée les ordres de ses chefs tomberont, mais peu importe ces ordres ou pas, le petit elfe aime son travail, le petit elfe ne veut pas être libre, le petit elfe ne veut pas gagner de chaussette à la fin de la coupe, le petit elfe veut que ses choix soient respectés, le petit elfe se sent bien aux Trois-Balais.

Jusqu’à 8h00, quelques petites têtes se pointeront aux Trois-Balais, il n’y a jamais de quoi surprendre, ce sont les habitués des lieux, certains matins, on appelle ça la colonisation des blaireaux, quand les Trois-Balais sont la Réserve bis. La tavernière viendra parfois pointer le bout du museau. Mais nous restons souvent à un quota qui la partage avec les Gryffondor.
A 8h00, l’elfe de la Cave a pour habitude de se pointer, parfois celui de la Terrasse aussi suit mais la population reste faible aussi tôt le matin. La plupart des sorciers préfèrent profiter encore un peu plus longtemps de leur sommeil au lieu de socialiser, en soit, ils ont raison, ils auront toute la journée pour paraître jovial avec les leurs.

Jusqu’à midi on ne peut pas dire que les visites sont nombreuses, les elfes des quatre maisons passent s’assurer que tout va bien ponctuellement, rares sont ceux qui prennent leur déjeuner aux Trois-Balais, la grande salle offre de bien meilleures collations. Parfois la serveuse viendra veiller sur les elfes présents au cours de la matinée, coupant ainsi court à sa nuit, elle dispatchera son amour, embellira la salle avant de repartir se coucher.

C’est l’après-midi que les Trois-Balais sont vraiment au travail, là il n’est pas question pour les elfes et les serveurs de s’aventurer trop longtemps à la table d’un client pour faire causette, il n’est pas rare de voir les gens affluer après le repas, il est un peu plus rare de voir toutes l’équipe des Trois-Balais connectée en même temps cependant.

Quand le chameau du pub finit par se réveiller, les jours où ça arrive, il laisse certes ses poils partout en débarquant mais vous n’y ferez pas attention, vous vous concentrerez plus sur sa phrase d’entrée qui envoie du tonnerre que sur l’odeur de chameau qu’il laisse derrière lui. Si vous venez vous pointer une demi-heure c’est vraiment un coup de chance si vous apercevez cette magnifique phrase mais peut-être qu’en venant, qu'en vous posant l’après-midi vous aurez l’occasion de l’admirer (je m’arrête là sinon il va prendre trop la confiance).

Quand le couvre-feu au château a sonné, nombreux sont les membres du personnel qui viennent profiter du silence des Trois-Balais, parfois ils migrent vers la Tête du Sanglier par peur d’être espionnés, mais en règle générale ils fermeront les yeux sur les élèves qui sont venus profiter de la convivialité. La plupart du temps, nombre d’entre eux sont trop occupés pour les remarquer, et puis combien même ils les remarqueraient, qui vous dit qu’ils ne faisaient pas la même chose étant plus jeunes ?

Les heures de l’après-midi sont peuplées et vous trouverez toujours des sorciers avec qui parler ou une conversation à rejoindre. Alors qu’est-ce que vous attendez pour rejoindre la communauté des chèvres des Trois-Balais ?

 

 

 

 

Partager : Partage

Adopte une particularité

Spoiler:

Adopte une particularité

Mais laquelle ? Enfant de Vélane ? Fourchelang ? Troisième oeil ? Vous ne pouvez pas choisir ?

Nous allons tout vous expliquer !


Enfant de Vélane
Aspect général ✦✦✦✦✦
Innovation ✦✦✦✧✧
Prise en main ✦✧✧✧✧

Fonction : Beauté enivrante
Livré sans défaut

Fourchelang
Aspect général ✦✦✦✦✦
Innovation ✦✦✧✧✧
Prise en main ✧✧✧✧✧

Fonction : Malédiction
Livré avec un serpent

Troisième Oeil
Aspect général ✦✦✦✧✧
Innovation ✦✦✦✧✧
Prise en main ✦✦✦✧✧

Fonction : Don
Livré avec votre avenir

Lycanthrope
Aspect général ✦✧✧✧✧
Innovation ✦✦✦✧✧
Prise en main ✦✧✧✧✧

Fonction : Morsure
Livré avec des poils

Métamorphomage
Aspect général ✦✦✦✧✧
Innovation ✦✦✧✧✧
Prise en main ✦✦✦✧✧

Fonction : Coiffeur
Livré avec des perruques

Prodige
Aspect général ✦✦✧✧✧
Innovation ✦✧✧✧✧
Prise en main ✦✦✦✦✧

Fonction : Dictionnaire
Livré avec une bibliothèque

Enfant de Géant
Aspect général ✧✧✧✧✧
Innovation ✦✦✦✦✧
Prise en main ✦✦✦✦✧

Fonction : Boîte à outils
Livré avec une porte à sa taille

Enfant de Gobelin
Aspect général ✧✧✧✧✧
Innovation ✦✦✦✦✦
Prise en main ✧✧✧✧✧

Fonction : Sales coups
Livré avec une bourse de gallions

 

 

 

 

Partager : Partage

À quoi bon se faciliter la vie ?

Clairement, dans la vie, vous avez deux choix : chercher le compliqué, ou l'attirer sans le vouloir. Sur P12, c'est à peu près la même chose, et le plus beau dans tout ça, c'est qu'il semblerait qu'il soit finalement plus simple de chercher à compliquer même la chose la plus simpliste, plutôt que de ménager son cerveau.

Les Foires Aux Questions sont typiquement le genre de topics parfaits pour se prendre la tête, et rappeler aux membres du personnel que les vacances - voire les pauses - n'existent pas. Vous êtes probablement tombé sur l'un de ces topics qui traînent dans le Grand Escalier, et avez même peut-être déjà participé à son élaboration. Préparés par le personnel pour faciliter la vie de tout le monde, il semblerait pourtant (après une enquête très sérieuse et approfondie évidemment) qu'ils ne se révèlent pas aussi efficaces qu'espéré.


Déjà, soyons honnêtes, c'est trop long. Il faut avoir un sacré courage pour se pencher dessus avec sérieux, même quand c'est réellement nécessaire, et si c'est trop long... c'est trop long. Flemme, tout simplement. C'est toujours plus rapide de poser sa question sans chercher à savoir si la réponse était déjà écrite non ?

Trop d'informations tuent l'information. C'est bien connu que les membres du personnel ne parlent pas la même langue que le reste des pédouziens. Lire les FAQ, c'est essayer de les comprendre, ce qui se résulte souvent par un échec, même en faisant marcher ses méninges. Et malgré leurs efforts pour rendre le tout attrayant, il y a toujours quelque chose qui pose problème. Quand il y a trop de couleur, ça pique les yeux, et ça rallonge la lecture. À l'inverse, quand il n'y a pas assez de couleurs ce n'est pas assez vivant. En gros, il n'y a jamais rien qui va.

Je me répète, mais c'est souvent trop long. Le temps de trouver la réponse à notre question, on a d'ores et déjà oublié cette fameuse question. Je suis certaine de ne pas être la seule personne à être fâchée avec ma mémoire, et ne mentez pas, le style Pinocchio c'est vraiment pas la classe je vous assure. Et de toute manière, je ne vous croirais pas, assumez votre mémoire de poisson rouge je vous prie. Non mais sérieusement, c'est trop long, c'est tout ce qu'il faut retenir.

Et les personnes qui sont en poste alors, ils servent à quoi s'ils n'acceptent plus de répondre aux gens sous prétexte qu'il y a une FAQ ? C'est pas comme s'ils avaient d’autres choses à faire sur P12, et une vie IRL en plus de ça. Sinon ça se saurait. Ils se plaignent trop ces membres-là, ç'en deviendrait presque agaçant.


Sérieusement, pourquoi est-ce qu'on chercherait à faciliter la vie à qui que ce soit après tout ?

Je tiens à préciser que cet article est bien évidemment à prendre au mot près. Si vous n'êtes pas d'accord avec tout ça... eh bien ce n'est pas mon problème.

 

Partager : Partage

Pièges à clics livresques

Si vous avez passé un tant soit peu de temps sur les applications moldues type YouTube, vous avez peut-être remarqué cette mode, pour attirer votre attention, d’écrire les titres en majuscule, dont le contenu vous choque ou vous promet des vérités époustouflantes si vous regardez la vidéo. Cette mode, bien connue sous le nom de « putaclic », n’a pas épargné le Monde Magique et de temps en temps, au détour d’une étagère, nous, Bibliothécaires, trouvons un livre portant ce style de titre. Et c’est aujourd’hui le sujet de cette chronique !

Tout d’abord, promenons-nous parmi les BD sur le thème d’Harry Potter et nous rencontrerons l’un de ces spécimens : « Voldemort le rageux ». Un classique, entre nous. Et là intervient mon premier conseil pour donner un parfait titre piège à clics à votre livre : n’hésitez pas à abuser du langage familier et du verlan ! C’est d’ailleurs la base de ce registre !

Mais poursuivons notre balade à travers les rayons jusqu’à arriver aux fanfictions, toujours sur le thème de Harry Potter. Le premier que nous remarquons n’est autre que « James Potter et Lily Evans, enfin !! ». Ici, nous pouvons voir que l’auteur a parfaitement utilisé deux règles du « putaclic » : exagérer la ponctuation pour montrer qu’il s’agit de quelque chose de dingue et montrer son impatience. Prenez-en note s’il vous vient à l’esprit de vous lancer dans ce genre ! Si vous avez pris le temps d’errer parmi ces étagères, peut-être aviez-vous remarqué le nombre d’ouvrages commençant par « amour », suivi d’un adjectif. Vraiment, allez y jeter un coup d’œil si ce n’est déjà fait, il y en a vraiment pour tous les goûts : « amour caché » (mon préféré), « amour passionnel », « amour destructeur », « amour impossible »… Cette version du piège à clic existe dans de multiples combinaisons ! Autrement, nous avons les titres plus axés sur la vérité : « une révélation fracassante », un autre classique qui se décline également selon les goûts.

Un autre ouvrage dans ce style se trouve parmi les contes : « Il était une fois… la vérité ». Ici, parfaite maîtrise de la ponctuation qui met l’accent sur la quête de vérité et du mystère autour de la vérité car nous ne savons pas sur quel domaine elle porte. Toujours dans les contes et dans la catégorie de la ponctuation : « je te le dis !!!! » A ce jour, nous ignorons toujours ce que cette personne souhaite nous dire mais cela semble assez important vu le nombre de points d’exclamation... Ou peut-être était-ce son but que nous croyions cela !

Un peu plus tôt, nous vous avions parlé des majuscules, n’est-ce pas ? Eh bien la Bibliothèque n’y a pas échappé, car quand nous arrivons à la hauteur des romans et des nouvelles, plusieurs manuscrits arborent des titres dans ce style : « TOI + MOI = Meilleures amies » ou encore « L’INVASION ». Petit coup de cœur pour ce dernier qui attise notre curiosité à cause du suspens qui l’entoure. Autre catégorie que nous pouvons y croiser : l’hyperbole. Et pour l’illustrer, rien ne vaut des exemples : « La Grande Catastrophe ou comment j'ai tenté de sauver des millions de vie » ou encore « La Fabuleuse histoire de Sherlock Socks, alias la Chaussette avec les plus Grandes Capacités Intellectuelles du Monde ». Seul défaut à ces deux titres : ils ne sont pas suffisamment courts et perdent rapidement l’attention du lecteur potentiel. Un conseil chers écrivains en herbe : moins le titre est long, plus il est impactant !

C’est par ceci que se conclut notre visite de la Bibliothèque, autour du thème : « pièges à clics livresques ». Il y en a peu, c’est vrai mais nous comptons sur vous pour que ce lieu en soit envahi avant la fin de l’année scolaire, surtout à présent que vous avez reçu nos meilleurs conseils. Alors, chers amis, à vos plumes !

 

Partager : Partage

Publicité - Strangulot pour une nuit

Partager : Partage

© 2009-2019 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear