La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Dimanche 1 novembre 2020

Article du CA - La nouvelle organisation de la direction


Ce mois-ci a vu arriver dans notre belle équipe, deux nouveaux acolytes pour épauler Aimyli au poste de Directeur adjoint. Et pas des moindres, c’est pourquoi, nous avons souhaité ce mois-ci vous mettre en lumière cette nouvelle organisation du conseil d’administration et en particulier l’organisation de l’instance de direction de notre beau Poudlard.

Comme vous le saviez déjà, c’est Bianca Gordon, fidèle à Poudlard depuis le début et actuellement professeur d’Etude des Moldus qui prend la tête de l’école. En tout cas, qui prend la tête de l’école de façon complètement dégagée du ministère de la magie, ce dernier ayant décidé de redonner son autonomie à Poudlard. Fan des canards et des paillettes, vous connaissez déjà très bien cette sorcière, cette boule d’énergie qui ne manquera pas de mettre l’ambiance dans les couloirs de Poudlard. On est bien loin du cliché de la sévère Minerva McGonagall pour Bianca Gordon. N’ayez crainte, elle saura vous donner le sourire sans même ouvrir la bouche.

A ses côtés, Artus Myrtle en binôme de directeur. Jusqu’à présent le sorcier partageait son temps entre son poste de Professeur d’Astronomie et les équipes du ministère de la magie. Mais suite à la bataille de cet été, ce dernier a décidé de se ranger du côté de l’école en délaissant la vie politique. Là encore, bien loin des clichés à la Severus Rogue, vous connaissez Artus pour son écoute, son côté doux et son empathie. Nul doute qu’il saura apporter son calme et sa sérénité aux équipes et aux élèves.

Avec ces deux-là à la tête, les vilains et les fauteurs de trouble n’ont qu’à bien de tenir. A leur côté, pour les épauler au quotidien nous avons donc…

L’excentrique mais non moins comique, Aimyli. Si Aimyli n’est pas en reste côté blague, elle n’en reste pas moins une directrice adjointe consciencieuse et serviable. Récemment arrivée dans l’équipe, elle prend ses marques petits à petits et commence déjà à travailler sur des projets d’envergures. Elle accompagne également ses nouveaux camarades de jeux dans leurs prises de fonction. Si vous souhaitez rigoler un coup et discuter pendant des heures qui vous paraîtront être des minutes… Alors n’hésitez pas à la solliciter.

Lume de Dio est connu pour son poste de Chef des Aurors. On ne l’attendait pas forcément à la direction de Poudlard et pourtant ! C’est avec beaucoup de sérieux, un sens de l’humour faussement caché et une vraie volonté d’apporter son aide et sa pierre à l’édifice qu’Artus, Bianca, Aimyli et Alpha ont décidé de lui faire confiance pour occuper un poste de Directeur Adjoint. Nul doute qu’il saura vous surprendre. On dit de lui qu’il est un peu froid d’un prime abord. Mais sachez que derrière ses lunettes noires se cache un cœur gros comme ça.

Ellana Spleen, inutile de la présenter. Tout le monde connaît la Gardienne des Lieux de Poudlard et tout le monde la voyait tôt ou tard intégrer la direction ! Elle intègre en même temps que Lume, un poste de Directrice Adjointe. Et si son profil semble si évident, il ne vous étonnera pas de savoir qu’Ellana est un esprit extrêmement vif, créatif… Si Bianca est une boule d’énergie, alors Ellana est une comète. Là encore, elle saura vous accompagner dans l’accomplissement de vos projets pour Poudlard12 !

Alors… Des paillettes, des canards, de l’amour, de la douceur, de l’humour, des blagues, du sérieux, un grand cœur, de la créativité, de l’énergie… Rajoutez à ça une Alpha passionnée et ultra motivée pour faire avancer l’architecture… Et vous découvrez aujourd’hui un nouveau CA qui a hâte de travailler avec chacun d’entre vous, élèves et membres du personnel !

Nous espérons de tout cœur que ce nouveau CA vous illuminera et vous permettra de vivre une aventure Pédouzienne des plus belles et des plus lumineuses ; nous espérons aussi que vous aurez envie de rejoindre l’équipe, l’équipe du personnel et les différentes activités dans lesquelles tous les membres du site mettent tant d’énergie et de passion ! Nous sommes tous là pour notre passion commune de l’univers Harry Potter, nous espérons vous faire devenir des sorciers et des sorcières heureux et heureuse au fil de vos connexions sur ce merveilleux site web qui enchante des générations de sorciers depuis maintenant 15 ans et demi.


Rédigé par le Conseil d'administration Illustré par Romane Slater

Partager : Partage

Meurtres à Poudlard


Par une nuit sombre d'automne, certains pédouziens et certaines pédouziennes ont reçu une invitation tout à fait... surprenante Ces dernières, provenant de l'équipe des Veilleurs, les enjoignent à se présenter dans une pièce inconnue du Château Poudlard. Ce qui n'est pas suspect en soi, puisque tout le monde invite tout le monde dans des endroits presque jamais visités à cette période de l'année. Ils aiment bien perdre les gens, les dépayser pour ensuite leur foutre la trouille de leur vie.

Le seul petit problème, c'est que lorsque les personnes invitées se rendent au point de rendez-vous, des macabres découvertes leur sont annoncées par un des tableaux : les Veilleurs ont tous passé l'arme à gauche. Certains ce sont certainement dit qu'ils étaient décédés de causes naturelles, mais il apparaît que non. Ils ont tous été assassinés Petite musique angoissante... Qui a bien pu commettre ce genre de méfait ? Ce n'est pas anodin quand même. Plusieurs tueurs se cachent parmi les invités. De quoi suspecter tout le monde. Chacun tentera de tirer les veracrasses du nez de son voisin, mais le petit hic, c'est que personne ne se souvient de rien et que bon, si vous avez un veracrasse dans le nez, j'irais consulter. Vous êtes peut-être le ou la coupable et vous ne le savez même pas. La joie des soirées trop arrosées. Ce qui est contraire au règlement bande de petits chenapans.

Tout cela pour dire que vous aviez été invité pour passer une agréable soirée à papoter avec des collègues, des camarades et maintenant, vous vous retrouvez à vous accuser mutuellement ou du moins, à émettre des hypothèses qui peuvent mettre à mal vos amitiés.

La morale de cette histoire ? Vous allez y penser deux fois avant d'accepter une invitation pour une soirée en plein automne. Je dis ça, je dis rien.


Rédigé par Catherine Spinnet Illustré par Alaska Gump

Partager : Partage

PeC : Pôle Emploi pour Chômeur ou Pôle d'Excellence de la Cohésion

Préfet en Chef, c'est vraiment le grade qui a évolué tout au long du site. À la base ce n'était qu'un grade qui récompensait chaque coupe les meilleurs préfets. Les PeC se concentraient alors sur des animation inter-maison à une époque où les gardiens étaient moins importants dans l'activité du site. Aujourd'hui, ce grade sert à intégrer les nouveaux. Objectif louable, mais aux résultats discutables vu le faible nombre de nouveaux jusqu'à 2020. Néanmoins, avec le confinement et l'arrivée de nouvelle chair fraîche, les PeC ont eu beaucoup de travail. Pour quels résultats ?

Alors, je ne vais pas teaser plus longtemps, oui les résultats sont bons voire très bons. Matoutou et Patsy Lind semblent être dans leur élément. Je dois avouer que quand j'ai vu Matoutou PeC, je m'étais dit que le but d'un PeC c'était de rendre les gens actifs, chose peu évidente pour cette membre ancienne que je voyais rarement dans le château. Encore une fois, mon a priori était loin de la réalité.

Il est difficile de juger le travail d'un PeC, car sa section change peu d'un mois à l'autre. Pas besoin de révolutionner les tutoriels. Et il est impossible de voir les hiboux qu'elles envoient. Pourtant, en Mars 2020, une nouvelle animation a fait son apparition, changeant le Hall d'Entrée : À l'école des sorciers. Cette animation, inaugurée par Thalia Jones et Emma Martinson puis reprise par le duo actuel, a su donner un nouveau souffle dans l'intégration des nouveaux. Loin de l'ancien lien épuisant de parrain/filleul, ici les nouveaux sont intégrés entre eux. En effet, chaque fournée de newbie est rassemblée dans un groupe, ils devront alors faire des défis ensemble, apprendre à se connaître etc. Cette animation permet aux bébés p12iens de gagner des petits trucs gadgets sur le site comme une lettre d'admission à Poudlard, mais aussi des points de maisons, des dragées et des gallions. Et elle semble avoir de beaux jours devant elle, en 7 mois, on a vu la création déjà de 16 groupes. Soit plus de deux groupes, par mois d'environ 5 nouveaux, ce qui n'est pas mal.

Néanmoins, comme toute animation, elle a ses failles. Les groupes ne sont pas égaux entre eux. En effet, certains vont devenir inactifs alors que d'autres à l'inverse vont tout casser. Cette inégalité est inhérente à l'animation elle-même, il est difficile de régler ce problème, mais il ne faut pas l'ignorer. Heureusement, il est certains que les PeC sont là pour s'assurer qu'un nouveau ne perde pas sa motivation en raison de l'inactivité de son groupe.Il faut ajouter à cette faille le fait que laisser les newbies entre eux permet certes une intégration horizontale (entre nouveaux) mais ne permet pas d'intégrer les nouveaux avec les anciens, ce qui était un des rares avantages de l'ancien parrainage.

Par ailleurs, À l'école des sorciers, selon certaines sources, va connaître quelques changements, sans doute pour répondre à ces problèmes. Ces pistes d'améliorations sont en cours de discussion, donc cela pourrait venir à changer, mais il semblerait que les PeC semblent vouloir d'avantage concentrer les défis sur des défis de groupe encore plus que des défis individuels, pour renforcer la cohérence des groupes. Renforcer le point fort de son animation ? Pourquoi pas, mais ce n'est pas ce qui fait la substance du changement supposé. En effet, notre duo préféré (du moins le temps de cet article) voudrait ajouter dans chaque groupe un référent, un membre plus ancien qui guiderait et animerait les bébés p12iens. Idée excellente, liant les avantages du parrainage ancien et les avantages de l'intégration actuelle. Preuve, s'il en fallait, que Matoutou et Patsy, loin de se contenter du succès qu'elles connaissent savent s'adapter aux problèmes qu'elles rencontrent.

Chose que peu de PeC par le passé savaient faire et il faut saluer leur travail. Loin du chômage technique qu'a connu le grade pendant quelques temps, il ne faut plus qu'espérer qu'elle reste dans cet excellence.


Rédigé par Aidan Dynamite Illustré par Dakota Gilberti

Partager : Partage

Qui mème me suive














Rédigé par Aidan Dynamite Illustré par Dakota Gilberti

Partager : Partage

Arts et Culture sorcière : Sous-culture professorale ?

La Gazette peut se targuer, contrairement aux Journaux de Maison, de ratisser très large niveau animations dans le château. Que ce soit le Quidditch, les duels, la valise de Newt et même les professeurs ! Cet article s'attardera sur... Arts et... Culture sorcière ? C'est une matière ? Celty, il va vraiment falloir qu'on parle des sujets proposés...

Plus sérieusement, oui c'est une matière assez peu connue car elle est moins emblématique que Théorie de la magie Noire, Alchimie ou encore Dragonologie. Et moins pittoresque que Gastronomie sorcière. De ce fait, oui, des matières post-BUSE c'est la moins renommée. Cependant, est-ce à raison ? Avec l'aide d'une source ultra secrète (c'est Bianca), j'ai pu me faire un avis sur la matière.

Commençons par le cœur de toute matière, ses cours. La professeure de cette matière, Elizabeth Andrews, semble avoir fait du très bon travail. Ses cours sont très diversifiés et intéressants. On pourrait citer le cours sur les médias sorciers qui invite à un esprit critique, ce qui est toujours plaisant sur P12. Trop casse tête ? Alors vous prendrez bien le cours le Corps et Magie, ce cours très poétique saura vous intéresser. Pas assez Harry Potter pour vous ? Très bien, alors le cours sur les sculptures chez les sorciers répondra à vos attentes en se basant vraiment sur la saga et en la développant. Oui, en somme Elizabeth (Linoa pour les intimes IRC) a su créer son univers, diversifier ses cours. Chose que bien des matières peinent à faire. On se souvient tous des matières qui débutent en première année, c'est aussi diversifié que les passes au Quidditch (il n'y a que trois directions pour ceux qui se demandent).

Cependant, est-ce que tout est parfait ? Bien sûr que non. Ce serait trop beau. Les cours sont certes très intéressants et touchent un panel très large de sujets liant magie et moldu, mais ils sont un peu trop longs. Les devoirs sont certes variés, mais ne poussent pas la réflexion aussi loin que les cours ce qui peut nous laisser sur notre faim. Après, quand on s'est tapé les BUSE je crois que les cours trop longs et des devoirs pas très poussés, on a l'habitude.

D'ailleurs, il serait idiot de juger un professeur de sixième année sur son cours Je veux dire... Il n'a presque aucun devoir car personne ne finit ses BUSE presque. Et avant qu'Ellana et Aimily ne me tapent pour cette remarque, attardons nous sur les animations proposées par Linoa. P12 Got a Talent, The voice P12... Ok, là on voit rapidement le lien avec la matière, même si elle ne fait pas tout toute seule. Les crimes du Poudlard Express... Et Une bonne chair de poule. Ok... Bon... Je crois que ceux qui veulent des animations sont servis. Bien sûr, n'étant pas le plus actif, je ne peux pas juger de la qualité des animations. Néanmoins, pour les deux premières je peux clairement dire qu'elles ont un gros impacts sur l'animation du site. Ce genre d'animation est adorée des membres. Il suffit de voir The voice P12 la précédente édition...

Bref, Linoa est ce genre de professeur qui nous fait regretter qu'on ne les ait pas avant le post-BUSE. Diversifiée, sachant se réinventer, bienveillante... Tout n'est certes pas parfait, mais elle fait bouger le château et il est dommage qu'aussi peu de monde puisse la voir faire bouger la salle de classe avec des sujets qu'elle sait rendre aussi intéressants. Surtout quand ma source, toujours ultra secrète (toujours Bianca), me dit qu'elle prépare de petites surprises. Alors à défaut de pouvoir suivre ses cours, posez votre tente dans son bureau, vous ne serez pas déçus.


Rédigé par Aidan Dynamite Illustré par Dakota Gilberti

Partager : Partage

Une coupe, une finale

La coupe de Quidditch est bientôt terminée. Il ne manque plus que la finale opposant Serdaigle à Poufsouffle, se jouant le 8 novembre pour que cette coupe soit un lointain souvenir. Oui, le 8 novembre... Normalement elle devrait déjà être terminée, mais les capitaines ont une notion du calendrier assez personnelle. Néanmoins, voyons voir ce qu'il y a à dire sur les équipes.

Pour éviter tout bannissement futur, Celty m'a fait promettre de n'utiliser aucun des mots « Naze » « Nul » « Médiocre » « Affligeant » « Incompétent » ainsi que de ne pas finir la liste des mots interdits car la liste ferait à elle seule un article. Je me permettrai juste de commencer par le négatif pour chaque maison... Si certains paragraphes sont plus gros que d'autres c'est donc normal.



Gryffondor

Bon... Soyons honnête, Gryffondor c'est un peu la même chose à chaque coupe. On s'attend à ce que ce soit leur coupe et finalement non. Abonnés à la dernière place, les Gryffondor ont en plus eu le déplaisir d'avoir un Serpentard qui s'est réveillé à son dernier match ce qui fait qu'ils ont fini avec une note extrêmement salée, ce qui s'est encore vu en petite finale. Les problèmes de connexion de Martinson, l'absence de titulaires... Voire l'absence de tactiques ont fait que cette coupe n'a jamais été à portée des Lions.

Néanmoins, on peut se concentrer sur ça, mais on pourrait aussi voir les performances de l'équipe malgré les difficultés. On ne va pas se mentir, se manger défaites sur défaites n'est jamais marrant. Ne pas avoir d'équipe certaine, une indifférence d'une partie de la maison et certaines personnes qui aiment se moquer (oups)... Tout cela fait qu'il faut beaucoup de détermination pour continuer à jouer. Martinson a repris l'équipe ayant elle-même des difficultés. Tchoucra, qui n'a plus en odeur de sainteté le Quidditch a dépanné sa maison malgré ses réticences en sachant que les matchs ne seraient pas les plus amusants. Et ne parlons même pas de Julius qui malgré une batte défaillante a réussi à m'impressionner. Certes, Gryffondor n'a gagné aucun match et ont fini sur deux raclées, mais ils ont tant joué, ils ont tant essayé de préserver l'honneur de leur maison qu'il est impossible de ne pas faire le rapprochement entre le comportement de son équipe de Quidditch et les valeurs de sa maison. Espérons juste que les autres membres sachent se montrer digne de cette détermination et aideront une capitaine qui fait déjà de son mieux.


Serpentard

Je sens d'ici le regard inquisiteur d'Aileen... Désolé, mais je vais me permettre : pour la première fois depuis le 26 Mars 2017 (depuis plus de trois ans donc), Serpentard n'est pas en finale. Une défaite contre Poufsouffle à 30 points d'écart et un match nul contre Serdaigle... Après c'est vrai que c'est facile de gagner contre Gryffondor 720 à 0... Mais sur les matchs plus complexes les verts et argents ont tout simplement été absents. Poursuite désorganisée contre Poufsouffle, une batte qui n'a pas profité des problèmes de communication de ses adversaires face à Serdaigle... Bref, Serpentard a montré un visage bien différent de son glorieux passé... Glorieux passé lointain, je parle d'avantage de l'année 2018 que de l'année 2020 où Serpentard ne gagnait que grâce à un joueur ou deux.

Et du coup cette coupe-ci montre un largement mieux. Pas cohérent ? Eh bien c'est simple, cela fait quelques coupes que Serpentard passait à ras de la finale. Ils n'ont pas à rougir des précédentes coupes. La poursuite était meilleure, plus cohérente. Certes, le premier match était catastrophique, mais elle n'a su que progresser. La batte affiche une meilleure mine que lors des coupes précédentes. Finalement les deux matchs qui font leur disqualification se jouent à rien. S'ils avaient marqué un but en plus contre Poufsouffle ils seraient en finale, Drayryfore auraient attrapé une seconde plus tôt contre Serdaigle ils seraient en finale. Bref, l'équipe est en reconstruction et pour une première coupe Joy s'en est très bien sortie. Même si j'aime à rappeler l’événement qu'est l'absence de la maison pour le dernier match, il faut aussi avouer que cela faisait longtemps que l'on avait pas vu Serpentard avoir une dynamique aussi positive. Peut-être qu'ils ne sont pas premiers cette fois-ci, mais ils ont montré qu'il ne fallait pas les enterrer pour la suivante.


Poufsouffle

On ne va pas se mentir, c'était la maison que l'on attendait. John et Hope étaient promis à un bel avenir, un avenir glorieux, sans défaite. Sauf que John n'était pas là. Et on a vu ce que donnait cette équipe sans Hope. Un match de 30 minutes avec un score très lourd. Une poursuite désemparée, une batte chaotique et des remplaçants gardiens loin d'être convaincants. Contrairement à Serpentard qui a aussi un joueur d'exception qui fait la différence, l'équipe de Poufsouffle ne semble pas avoir progressé au cours de la coupe, à croire que cette dernière a déserté les nombreux entraînements de leur capitaine. Le tout donne une coupe assez discutable sur la manière dont ils ont obtenu les résultats.

Sauf que les résultats sont là. Poufsouffle retrouve le chemin de la finale. On pourrait s'attarder sur la manière, mais Serpentard n'avait pas fait mieux lors de ses dernières victoires. Certes, pointer du doigt le grand talent de Hope est automatique quand on voit son équipe sans elle... Néanmoins on ne peut pas dire que toute l'équipe mette de la mauvaise volonté. Sineah n'est certes pas à sa meilleure performance, mais elle est toujours présente essayant de maintenir la tête de son équipe hors de l'eau. Looedy n'est certes pas le meilleur batteur actuel, mais il est loin de se démoraliser et est un exemple de bonne volonté. Bianca fut égale à elle-même et Charlotte a fait ses grands débuts. En somme, certes ce n'est pas le Poufsouffle triomphant que l'on attendait, mais une victoire le 8 novembre ne serait pas déméritée, pour peu que les blaireaux s'activent d'avantage à l'entraînement.


Serdaigle

C'est facile de se plaindre que les autres maisons ramènent les vieux joueurs, quand on fait de même. Car oui, Ethan est loin d'être le plus actif des membres de P12, ce qui n'a pas empêché la maison de bronze de l'appeler après avoir tant jugé Serpentard et Poufsouffle de faire de même. La batte est encore plus que perfectible, malgré une Angele au top de ses capacités. Sans oublier des gardiens ayant fait de nombreuses erreurs à Serdaigle, dont certaines qui ont coûté cher notamment contre Serpentard.

Oui, c'est plus ou moins les seules choses négatives à dire sur Serdaigle. En soit c'est la même chose depuis des coupes et des coupes. Poursuite imbattable, batte au dessus de la moyenne malgré quelques failles, gardiens corrects et maintenant attrapeurs corrects. Le problème de cette équipe est l'absence de joueurs d'exception du talent de Hope ou Dray au vif d'or. Est-ce que ce sera suffisant pour gagner le 8 novembre ? Impossible à dire, en tout cas Serdaigle continue sur la même voie espérons pour eux que le résultat soit différent.



Et voilà tout ce qu'il fallait savoir sur chaque maison. Il me semblait plus important de s'attarder sur le positif, pour chaque maison, malgré ce que je disais dans l'introduction. Certes certains matchs étaient d'avantage des corrections. Cependant, on a vibré durant cette coupe plus serrée que l'on ne pensait. Et si Drayryfore avait été présente contre Poufsouffle ? Et si Serpentard n'avait pas encaissé ce dernier but contre Serdaigle quelques secondes avant le vif d'or ? Et si Hope avait été présente au match contre Serdaigle ? Bref, tant d'éléments qui ont rendu cette coupe imprévisible. Alors même s'il est bon d'analyser les performances de chacun, concentrons-nous sur les émotions que les joueurs ont réussi à nous transmettre derrière notre écran. Le tout aura son dénouement le 8 novembre. Rendez-vous sur le stade et vive le quidditch !


Rédigé par Aidan Dynamite Illustré par Dakota Gilberti

Partager : Partage

Devoir vide : Faux problème ?


L'édition précédente je parlais du projet Memoria et de son faible rendement pour passer d'une année à l'autre, ce qui entraînait les gens à faire des devoirs vides. Cette pratique suscite de nombreux débats qui sont souvent sortis de la salle de travail dédiée. Certains vont jusqu'à appeler à une pénalisation de ces devoirs vides. Cependant sont-ils si problématiques ?

Tout dépend du point de vue... Oui je sais, cette réponse fonctionne un peu avec toutes les questions si bien que je suis étonné que certains ne l'aient pas en signature tant ils l'utilisent. Bref, du point de vue du professeur, un devoir vide n'est jamais plaisant. Le professeur se dit que son cours n'était pas assez intéressant pour l'élève et quand ils deviennent majoritaires cela peut même devenir démoralisant.

Cependant, c'est penser que les devoirs vides jugent le cours, ce qui est rarement le cas. En réalité le plus souvent les devoirs vides viennent de personne n'ayant même pas pris la peine de lire le cours. Ce n'est donc pas un jugement. Pourquoi ? Car tout simplement ils ne veulent que passer en année supérieure, pas faire des devoirs. Les examens ne sont que des moyens et pas des fins en soi.

Faut-il forcer les élèves à faire des devoirs ? Je ne peux répondre à la positive alors que j'ai fait 15 devoirs en 6 ans. Ce module ne correspond pas à tout le monde car pour être fait correctement il est extrêmement chronophage. Personnellement un devoir peut me prendre jusqu'à 40 minutes... Déjà que les quiz j'ai du mal... Alors les devoirs je vous laisse deviner. Et sachant que les autres manières de passer en année supérieures prennent encore plus de temps et sont encore plus rébarbatives, le devoir vide est plus une voie facile qu'un réel dédain pour les devoirs.

L'argument qui tendrait à justifier une telle sanction serait que le devoir vide donnerait lieu à ne plus donner de travail au professeur. Si tel était le cas, il est vrai que ce serait problématique, car ce serait une bonne partie du personnel qui se trouverait au chômage technique. Sauf que non. Le devoir vide reste une solution minoritaire pour la plupart des P12iens. Pourquoi ? Un mot : Pointage. Imaginons qu'un élève pointe à minimum, c'est à dire 10 points par devoir. Il y a en moyenne huit devoirs par matière et en première année il y a 8 matières. Cela fait une moyenne de 640 points pour une année sachant qu'avec les points bonus on peut, dans le meilleur des cas pointer jusque 1280 points sur une année.

C'est pour cette raison que les devoirs vides ne sont pas un problème. Ils resteront toujours un incontournable pour la grande majorité des membres qui s'amusent à les faire et veulent aider leur maison dans la course au pointage. C'est un moyen sûr et stable à la fois de pointer et de passer les années.

Les devoirs vides ne concernent que ceux qui ne sont intéressés que par les duels ou par le RP, sans goût ni pour le pointage ni pour les souvenirs. Des RPGistes c'est déjà rare, alors des RPGistes ne voulant pas du tout pointer c'est encore plus rare. Par ailleurs, finalement on peut aussi questionner la limite des 3 devoirs avant de passer les examens, l'annulation d'une telle contrainte permettrai de n'envoyer aucun devoir vide.

En somme, oui les devoirs vides sont un faux problème, qui doit être traités pour ce qu'ils sont : loin d'être une critique des cours, ils sont juste une conséquence de la lenteur des autres moyens pour monter les années.


Rédigé par Aidan Dynamite Illustré par Dakota Gilberti

Partager : Partage

Chocogrenouille en mouvement


Il y a deux types de nouvelles à la Gazette. Les anciennes nouvelles, que vous savez déjà. Et les vraies nouvelles, les exclusivités. Et autant dire que souvent on est plus sur le premier type... Mais pas cet article. Une nouvelle de premier plan va être teasée grâce notamment à Artus. Je vous présente le projet concernant les... Chocogrenouilles... Vous vous foutez de moi...

Oui, on ne va pas se mentir, ce n'est pas le module le plus intéressant. Il coûte cher et ne rapporte rien. Même ceux qui ont la collectionnite aiguë rechignent à empiler les cartes tant les cartes ont en elles-même peu d'intérêt. On passe du « Très moche », au « Très cool », en passant par du « Pourquoi pas ? » et du « Sympa ». Vous devinez facilement que l'on est rarement dans du « Très cool ». Bref, autant dire que c'était quelque chose d'oublié par la plupart des gens et très peu mis en avant. Pourquoi je vous parle de ce changement ? Car les cartes vont avoir de nouvelles utilités. Enfin... Nouvelles... Elles vont enfin avoir une utilité.

Projet tenu par Artus et Ellana, on ne pouvait rêver meilleure équipe. Oui, si ce n'était qu'Ellana je me serais dit que le projet allait être si compliqué qu'il aurait fallut ASPIC +5 pour comprendre les nouvelles cartes. Alors qu'avec Artus je me serais dit que même un enfant encore dans le ventre de sa mère trouverait le principe un peu trop simple. En somme on devrait avoir un juste équilibre.

Fini les distinctions « Cartes rares » « Cartes P12 » et « Cartes Harry Potter », place à de la diversité et il y aura différents thèmes. Thème Harry Potter, Thème P12, Thème Créatures magiques... Oui, bon d'accord, les thèmes ne sont pas encore arrêtés, mais on nous promet de la diversité. Après la refonte de ce nouveau module, de nouveaux thèmes apparaîtront au fur et à mesure, afin d'ajouter du dynamisme (et faire fondre vos économies).

Jusque là c'est bien joli, mais ça ne vous explique pas l'utilité de compléter votre album par thème. Alors, je ne peux pas donner les avantages exacts, qui sont encore en discussion. Néanmoins, on parle d'avantages en terme de point de maisons (et qui dit nouveau module dit beaucoup de points de maison, coucou les DDM et préfets), des gallions, des avantages Honeydukes entre autres choses.

C'est déjà mieux que pour le simple fait de faire joli, sauf que s'il ne faut qu'acheter pour gagner ces cartes... Et c'est là où cher lecteur vous vous trompez. Certaines cartes ne pourront qu'être gagnées et non pas achetées (un peu comme le talent, chose que prouve [Insérer une maison que vous n'aimez pas] chaque jour). Elles ne seront pas uniques, si vous loupez l'animation de votre carte de rêve, elle sera remise en jeu par la suite.

Certes, tout n'est pas rose. Tout d'abord, l'illustration ne sera pas prise en charge par l'architecture dont le talent n'est plus à démontrer. Rassurez-vous, Artus s'en occupera, la qualité sera donc présente. Pas comme pour les première cartes... De plus l'option d'échange ne sera toujours pas disponible. L'équipe d'architecture s'en occupera quand elle pourra... Et sortant du gros chantier des Badges de Merlin ce n'est pas pour tout de suite. Néanmoins, si le nombre de cartes est important, les doublons devraient être assez rares dans un premier temps.

Le projet étant encore en construction, cet article ne donne que les grands axes prévus. Vous devriez voir ces nouvelles cartes de Chocogrenouille en janvier 2021, ou février 2021. Entre le nouvel an et la Saint-Valentin les occasions ne manqueront pas pour s'empiffrer de chocolat. Si vous avez des envies, ou si le projet vous intéresse, je suis sûr que nos deux membres de la direction seront ravis de lire vos commentaires à ce sujet. En attendant, il semble être une belle porte d'entrée pour une nouvelle utilité aux gallions, mais ça, ce sera pour un autre article.


Rédigé par Aidan Dynamite Illustré par Alaska Gump

Partager : Partage

Publicité - Les aventures Astro-chimique

Illustré par Alaska Gump

Partager : Partage

© 2009-2019 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear