La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Quand peut-on rire de tout ?

Sur P12, ça ne s’arrête jamais. Ce sont des petites piques. C’est drôle entre copains. Mais de l’extérieur, on dit « pourquoi ? ». De l’intérieur on répond « roh ça va, c’était juste une blague ». Mais qu’est-ce qu’une blague ? Qu’est-ce qui rend une blague drôle ? Avertissement : cet article ne l’est pas.

Quand je pense à l’humour, je pense au paradoxe de Rabbi Jacob et de Dieudonné. L’un fait rire aux éclats et l’autre est condamné au détriment de la sacro-sainte liberté d’expression. Je crois que je ne saisis la différence qu’en troisième. Notre prof d’Histoire faisait continuellement des blagues, alors qu’on étudiait la Shoah. Un jour, il devait décrire quelque détail horrible ou donner des statistiques terrifiantes quand un de nos camarades a rigolé. Le prof l’a regardé droit dans les yeux et lui a dit « et ça te fait rire ? ». Une seconde, je suis resté étonné parce que, rire sur la Shoah, c’était ce qu’on faisait en continu dans cette classe, non ? En réalité, ce prof n’a jamais fait une seule blague sur les Juifs. Ses blagues visaient Hitler, Mussolini, tous les responsables de ce massacre et les tournaient en ridicule. Il ne riait pas des Juifs, il riait pour les Juifs. Voilà la différence : Rabbi Jacob rit de l’antisémite, Dieudonné a voulu rire des victimes de l’antisémitisme.

La société humaine est divisée en oppressions et dominations. Domination de l’homme sur la femme, domination de l’homme blanc sur les hommes d’autres couleurs de peau, domination de l’hétéro sur l’homosexuel, domination du lettré sur l’analphabète. S’en cacher ne résoudra pas le problème et s’en cacher, c’est justement poursuivre les blagues dites « de mauvais goût » ou les blagues qui ne passent plus « à cause des SJW ». La vérité, c’est que les systèmes de domination ne s’affiche guère souvent ouvertement. Ils passent par des moyens plus pernicieux – comme les blagues. Vous savez pourquoi les films « comédies » des débuts mettaient souvent en scène des hommes noirs vêtus de robe ? L’homme en robe est ridicule parce qu’il donne l’impression de s’abaisser au niveau de la femme (qui est celle qui porte des robes) : misogynie. L’homme noir en robe est non seulement ridicule, mais aussi symboliquement castré ; il est montré inoffensif, désarmé face à la femme blanche : racisme. Malheureusement, il peut être de bon ton de s’interroger, lors d’une blague, sur la cible de cette dernière : la victime ou l’oppresseur ?

Mais nous n’avons pas répondu à notre question : quand peut-on rire de tout ? Il y a bien une situation – hors de celle où on admet ouvertement tous nos préjugés et mépris pour les autres humains que l’on juge donc inférieurs – où l’on peut rire de tout ? En théorie, oui. Il suffit de toujours faire des blagues qui visent le système d’oppression et non ses victimes. Un exemple : Shirley Souagnon, « La formule 3 en 1 ». Ou Jérémy Ferrari, « Le calcul mental ». Ferrari est un exemple intéressant car il manie par excellence l’humour noir. Mais quand il se moque de la « petite Émilie en fauteuil roulant », il dénonce aussi la discrimination systématique dont sont victimes les personnes handicapées. Finalement, toutes les formes sont acceptables – c’est le fond qui doit faire l’objet de notre attention. Rit-on pour se moquer donc rabaisser les autres ou, au contraire, pour les fédérer dans une sorte de solidarité humaine ? Comme dirait l’autre, riez-vous les uns les autres, mais avec amour.

Humblement,
Kyle qui signe pour vous son dernier article.


Rédigé par Kyle Gallerion Illustré par Alaska Gump

Partager : Partage

Commentaires

1. Le vendredi 2 octobre 2020, 18:53 par Suky

cet article est une vraie pépite, de quoi mettre fin aux irritants "t'as pas d'humour" ou "on peut plus rien dire" qu'on entend tout le temps. non jacquot, c'est toi qui sait seulement rire des minorités et qui a donc un humour douteux, inverse pas les rôles :)(:

autrement, cette illu est très jolie ! le dessin est magnifique et très bien trouvé ♥

2. Le vendredi 2 octobre 2020, 19:02 par mirabelle Boutondore

" Rire est le propre de l'homme" (au sens d'humain, ça va de soi), et c'est une bonne chose.
Je suis blonde et je ris des blagues sur les blondes. Ahhhh, en réalité, je me ris de celles et ceux qui les prennent au premier degré.
Kyle, merci pour cet article.

3. Le Lundi 12 octobre 2020, 21:21 par Aya

Yeah! Impressionnant! Ta remarque sur la discrimination des personnes handicapés j'en suis victime moi-même bravo! Je pourrais plus te lire snif!!!

4. Le mardi 13 octobre 2020, 00:04 par Orane

Un article bien rédigé, avec les bons mots, et qui dit tout ce qu'il y avait à dire sur le sujet. Je rejoins Suky sur la pépite, c'est clairement le cas ! Très bon article, et cette illustration est très belle Alaska !

5. Le vendredi 23 octobre 2020, 17:32 par Angele

Un point de vue très intéressant et qui fait réfléchir. Merci pour ça !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet

© 2009-2019 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear