La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Nos ancêtres pissaient-ils par terre ?


L’Histoire des sorcier.ères a toujours été délicate et sujette à polémique – que l’on pense notamment aux entreprises de propagande du Ministère de la Magie lors de la Seconde Guerre des Sorciers. Bien plus, lorsque cette Histoire est entreprise par une moldue, comment s’y fier ? Nous revenons aujourd’hui sur une récente étude des mœurs sorcières par J.K. Rowling, l’autobiographe d’Harry Potter. Un chapitre sur l’hygiène avait particulièrement fait tiquer : Rowling y décrivait comment les sorcier.ères au Moyen Âge avaient l’habitude de déféquer directement sur le sol avant d’enlever leur merde par la magie – en tout cas une habitude qui s’est poursuivie symboliquement chez certain.e.s d’entre nous. Qu’en était-il vraiment ?

« Tout cela mérite réflexion en effet. » nous dit Charlotte Bolton, professeure d’Histoire de la Magie à Poudlard. Elle choisit tout d’abord de se concentrer sur la plomberie actuelle dont bénéficie Poudlard. « Il faut prendre en compte la séparation volontaire entre les moldus et les sorciers. La plomberie étant une invention moldue, les sorciers n’ont pas pu bénéficier de cette invention tant qu’ils sont restés loin de leurs cousins sans magie. Une fois passée la chasse aux sorcières et cette période difficile pour les sorciers, un rapprochement a dû se faire (obligatoirement même, sinon les sorciers seraient tous arriérés à cause de la consanguinité… mais ça, c’est un autre débat) entre les sorciers et les moldus, permettant à ces premiers de pouvoir garnir le château d’une magnifique plomberie encore d’usage aujourd’hui. »

Seulement, la plomberie, même moldue, est une invention récente. Or, Poudlard a été construit au Xe siècle – en plein dans le Moyen Âge. Comment chiait-on à cette époque-là ?

« Je ne sais pas si cela concerne tous les sorciers de Grande-Bretagne » déclare la professeure qui est beaucoup plus docte sur Poudlard que le reste du Monde Magique. « On parle surtout de la plomberie et donc des toilettes qui n'avaient pas été mis en place dans le château jusqu'au 18ème siècle. C'est assez aberrant de se dire qu'une société évoluée et aussi intelligente que peuvent l'être les sorciers puissent s'abaisser à de telles pratiques "sauvages", dirons-nous. Étant donné que la création du château remonte au Moyen Âge, j’ai peine à croire que les sorciers aient dû se soulager aussi ouvertement, avec aussi peu d’intimité, pendant des siècles. »

De fait, si l’on regarde du côté des voisins nos moldus, les Romains avaient développé un système très complexe et particulièrement efficace de plomberie ou, plutôt, d’égouts. Malheureusement, ce savoir s’était plus ou moins perdu dès la chute de l’Empire Romain à la fin du Ve siècle, en ce qui concernait les grandes villes et les particuliers. On relèvera ainsi l’usage de systèmes d’évacuation des eaux usées dans les communautés religieuses notamment à l’abbaye de Royaumont où les latrines des moines étaient construites directement au-dessus de la rivière. Poudlard n’est certes pas une abbaye, mais a été construite par des nobles qui, s’ils étaient un peu férus de culture moldue n’ont pas dû négliger de lire le De Architectura de Vitruve – et auront agi en conséquence. Ainsi la position du château – au-dessus d’un lac – est parfaite pour l’évacuation des eaux usées.

Nous avions aussi décidé d’interviewer Edd Williams, Veilleur de la CMI. Voici ce qu’il nous a déclaré : « Je ne suis pas particulièrement surpris par cette affirmation. Même chez les moldus, l'hygiène n'était pas une préoccupation majeure au Moyen Âge et les gens faisaient ce qu'ils avaient à faire un peu partout, donc que les sorciers fassent de même serait plausible. Ils n'en restent pas moins plus propres que les moldus à la même période car ils prenaient tout de même la peine de nettoyer définitivement derrière eux. »

À notre grand désarroi, M. Williams a témoigné d’un certain manque de culture – ce qui n’est cependant guère étonnant car de nombreux clichés et préjugés sont véhiculés sur les moldus. Nous rappelons donc à nos lecteurs que la peur de l’eau date de la Renaissance et que les gens du Moyen Âge étaient beaucoup plus propres sur eux que sur leurs successeurs. L’hygiène douteuse des villes était en fait dû au manque de parement des rues : la terre tassée ne pouvaient évacuer les eaux usées résultant en des rues presque continuellement boueuses.

La question demeure, néanmoins : les sorciers étaient-ils vraiment plus propres que leurs homologues moldus ? Ces derniers faisaient leurs affaires dans un seul endroit – un seau ou une ouverture dans le sol, tandis que les sorciers les faisaient partout (si l’on suit la théorie de Mme Rowling). Quelle efficacité avait leur sort de nettoyage ? Si c’était un simple Tergeo, cela n’aurait pas suffit à la désinfection totale du sol. Bien plus, les déjections (solides ou liquides) sont très acides de nature et l’eau, comme on le sait tous, érode la roche. Est-ce donc une si bonne idée que de « faire son affaire » où qu’on le souhaite lorsqu’on habite un lieu de pierre ? Et surtout si l’on peut facilement installer des latrines donnant directement sur un lac ?

Nous espérons fortement que Rowling, pour ses prochains ouvrages, fera preuve d’un peu plus de rigueur historique.

Rédigé par Kyle Gallerion Rédigé par Elea Loohest

Partager : Partage

Commentaires

1. Le vendredi 2 octobre 2020, 00:49 par Matka

Fun fact : à Versailles, il n'y avait pas beaucoup de toilettes publiques. Il n'était donc pas si anodin de chier dans un vase ou derrière un rideau, faute de mieux !

2. Le vendredi 2 octobre 2020, 12:19 par Kyle

En terme d'hygiène, Versaille c'est ce qu'on a fait de pire ! (a) Faut se rappeler que les parfums français ont acquis leur renommée mondiale sur le fait qu'ils devaient être assez forts pour dissimuler le fait que personne ne se lavait...

3. Le vendredi 2 octobre 2020, 18:40 par mirabelle Boutondore

Rahhh, j'ai adoré le titre ! et j'suis partie dans mon délire.
Les ancêtres de nos ancêtres et les ancêtres de ces derniers etc... Brefs les Dieux de l'Olympe et tous les autres d'ailleurs, "pissaient" carrément "sacré". Autrement dit, aussi bien en haut qu'en bas, (vu que le haut c'est comme le bas et inversement, dixit la Table d'Emeraude).
Bon, j'ai quand même renoncé à me soulager en l'air... pas besoin de faire un dessin.

4. Le samedi 3 octobre 2020, 14:36 par Iza

C’est encore une fois, un article très bien rédigé. Le thème traité est très original et tu l’as bien développé. Grâce aux interviews, tu as fait ton article plus dynamique et nous, en tant que lecteurs on lit avec plaisir ce que tu as écrit. Félicitations !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet

© 2009-2019 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear