La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Les personnages « trop »


Cet article rebondit sur celui de ma collègue Catherine « Cohérent ou pas cohérent ? telle est la question !» traitant de la cohérence RPGique. Je ne reprendrai pas ce qu'elle dit et je vous invite vivement à le lire. De mon côté, je préférais traiter une autre partie de la problématique.

Vous savez, en vous baladant dans le MoMa ou en parlant avec des RPGistes, vous rencontrerez souvent ce qu'on appelle des personnages « trop ». Souvent critiqués et pointés du doigt, il est vrai qu'ils font débat. Qu'est-ce qu'un personnage « trop » ? Si vous vous posez cette question, c'est que votre test de QI est sans doute négatif, mais laissez moi vous éclairer : c'est un personnage que l'on dirait trop quelque chose. Trop puissant, trop gentil, trop niais, trop méchant, trop omniscient.

Bref, le genre de personnage que beaucoup détestent. C'est vrai quoi, personne n'a envie de jouer avec Dark Sasuke ou ici Dark Potter, qui est trop sombre alors qu'il vient d'entrer en première année. Ni de jouer avec Superman ou SuperGranger qui va sauver toutes les situations possibles, ayant le cœur sur la main mais devinant toutes les mauvaises intentions qui existent avec un plan ayant trente coups d'avance basé sur ce que vous avez dit au post précédent (et cette phrase beaucoup trop longue est aussi pénible que ce genre de personnage).

La nuance est parfois une denrée rare et pourtant elle est toute l'épice d'un bon personnage bien préparé et bien servi à ses partenaires. Forcément quand on a une armée de sorciers criant feudeymon comme des att... Comme des gens particulièrement limités qui mériteraient une chambre à Saint-Mangouste, on peut avoir un goût d'inachevé dans le MoMa.

CEPENDANT

C'est oublier des éléments assez évidents. À ces gens qui se plaignent des personnages « trop » quelque chose, il est bon de rappeler que nous sommes entre fans d'Harry Potter. Des personnages comme Voldemort, Potter, Lestrange et bien d'autres sont des personnages « trop ». Trop méchant, trop niais et puissant pour son âge, trop folle. Bref, la saga ne met pas en avant des personnages très nuancés. Il y en a, comme Dumbledore, mais la nuance est vraiment tardive dans les livres qui opposent très souvent des notions comme bien et mal qui sont à la fois caricaturales et simplistes. Est-ce un défaut ? Non.

Finalement il faut se demander : pourquoi est-ce qu'on RP ? Pour vivre des aventures, c'est évident. Il existe certes une multitude de membres, mais à l'échelle individuelle, notre personnage est le héros de son histoire. Or, personne n'a envie de vivre les aventures d'un héros plat et inintéressant. Dans toutes les grandes œuvres nous suivons l'aventure de gens qui se démarquent de la masse. Si pour vous, suivre les aventures des adolescents de 15 ans qui ne font que se bécoter sans rien faire d'intéressant, retournez voir Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé, le film, et rangez le livre. Car ce qui est intéressant dans le livre, ce n'est pas seulement la vie normale de Ron qui se perd dans la bouche de sa copine, ou la libido de Harry quand il voit Ginny. C'est aussi la découverte du passé de Voldy ô combien intéressant mais sur certains aspects un peu « trop ». Le film montre ce que donne une histoire sans éléments « trop » sombres. Ce qui fait souvent de lui l'un des films les moins appréciés par les fans.

Bien entendu il ne faut pas tomber dans les extrêmes. Un élève de onze ans doit rester un élève de onze ans. Cependant il faut aussi laisser place à la grandeur. Car finalement ce n'est pas la nuance qui fait la qualité d'un personnage, même si c'est une chose que j'apprécie. La qualité se mesure à la plume de son auteur et à l'intensité de son récit. C'est l'intérêt des lecteurs qui prime, pas le réalisme de l'histoire, bien que cela puisse jouer. À quoi bon RP si nul ne montre d'intérêt ?

Partager : Partage

Commentaires

1. Le jeudi 1 octobre 2020, 22:25 par Cami

J'aime beaucoup cet article, et effectivement on est chacun le héro de notre histoire, normal qu'on joue des aventures extraordinaires.

2. Le vendredi 2 octobre 2020, 01:06 par mirabelle Boutondore

Bien vu, l'analyse est intéressante de part en part.

3. Le Lundi 5 octobre 2020, 13:48 par Côme

Si on ne peut pas inventer ce qu'on veut ici, c'est vraiment que nos libertés sont foutues. Laissez-nous rire !

4. Le samedi 10 octobre 2020, 16:20 par Summer

Article très intéressant & comparaison avec HP très bien choisie ! Ce n'est pas toujours simple de trouver un équilibre, entre notre propre histoire & l'histoire commune qu'est l'univers pédouzien.

5. Le Lundi 12 octobre 2020, 20:49 par Aya

Article très intéressant! Je suis d'ccord avec toi!!!

6. Le vendredi 23 octobre 2020, 17:16 par Angele

En lisant le titre, je ne pensais pas que l'article prendrait cette tournure, c'est intéressant ! En plus je me suis surprise à pouffer à deux-trois reprises, donc que du positif !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet

© 2009-2019 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear