La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Cohérent ou pas cohérent ? Telle est la question !


J'entends déjà certains émettre des objections ou du moins, faire quelques remarques sur le sujet qui va suivre. Car, oui, ça peut sembler ironique que la personne qui a poussé son personnage a « tuer » ses parents parle de cohérence. Toutefois, avant de me lancer dans le vif du sujet, j'ai envie de mettre les points sur les i et les barres sur les t et vous révéler mon secret. La Spinnet n'a pas tué ses parents. Elle l'a désiré, certes, mais elle ne l'a pas fait. Vous pouvez sortir toutes les technicités que vous voulez, elle ne l'a pas fait. Même si les rumeurs disent le contraire et que l’on m’a reproché cet aspect de l'histoire de mon personnage, en public. Pour être honnête, c'est ce qui m'a un peu déçu, puisque je me dis que s'il y avait vraiment un problème de cohérence, on serait venu me le mentionner en privé, non ? Parce que la suite, vous la connaissez. Comme une traînée de poudre, tout P12 croit à tort que la Spinnet a « tué » ses parents. Encore tout récemment, on m'a fait la remarque, me précisant qu'il ou elle avait entendu cette rumeur ici et là au Trois Balais, ce qui peut engendrer certaines conséquences pas nécessairement visibles, mais tout de même présentes.

Ce qui m’amène à vous parler de la cohérence rpgique. Le nerf de la guerre sur P12. Dès nos premiers pas dans ce fabuleux monde de la magie, on nous apprend ce qu'est la cohérence. On nous demandera de respecter la logique qui veut que notre personnage, s'il se retrouve en première année a onze ans, comme celui qui est en septième année en a dix-sept. Même chose avec les sortilèges. On ne peut pas utiliser un sortilège de feu en étant en première année. Si vous êtes capable de le réussir, je vous lève mon chapeau. Il reste que ce n'est pas cohérent. Même s'il nous arrive de croire que oui, eh bien non. Cela arrive de faire des erreurs, mais il ne faut pas que c’en devienne une habitude. Car même si dans notre univers préféré, un jeune de onze ans a réussi à passer toute sorte d’épreuves, plus compliqué les unes que les autres, ça reste une exception.

C’est justement pour cela que les Aurors, ainsi que tout le personnel adulte, mettent ou mettaient, un point d'orgue à appliquer le R.O.I. (Règlements d'Ordre Intérieur). Ce Règlement est là pour guider les rpgistes et leurs personnages dans ce qu’ils peuvent ou ne peuvent pas faire. Vous pouvez outrepasser les règles, bien sûr, sinon ce ne serait pas drôle, mais attendez-vous à en subir les conséquences. Cependant, le R.O.I. à la base, est là pour que la vie au château soit confortable et sécuritaire rpgiquement, mais surtout, que cela soit cohérent avec l'univers magique.

Dans la même veine, il y a la construction de notre, ou nos, personnage, qui est intrinsèquement lié à la cohérence de nos actions. On vient ici pour incarner un sorcier ou une sorcière. Jeune ou moins jeune, mais ce qui nous unis tous, c'est l'amour de la création, notre imagination et le désir d'incarner un personnage à notre image ou non. Par contre, certaines choses ne plairont pas à tout le monde. Les goûts sont dans la nature, j'ai envie de dire et d'un autre côté, c'est nous et nos personnages qui subiront les conséquences de nos actes. Si l’on décide que notre personnage n’a aucune affiliation quelconque avec un côté ou un autre de la magie, c’est notre droit. Tout comme c’est également notre droit de construire notre personnage autour d’une famille dysfonctionnel ou avec un penchant pour la magie noire. Tant que le tout reste cohérent.

Par contre, dans tout ce que je viens de vous expliquer, il y a une chose qui me désole au plus haut point. Certaines personnes prennent un malin plaisir à déformer des propos ou des actions qui sont écrit « noir sur blanc », pour ensuite propager des faussetés, ou remettre en question la construction de nos personnages, au nom du respect de la « cohérence », selon leur propre conception. La seule chose que cela engendre, c'est de la frustration. Voir, une diminution d'activité chez les rpgistes pour qui l'occupation principale est d'incarner leurs personnages dans de folles aventures. Je ne remets pas en question l’idée de la cohérence. Il en faut, sinon tout le monde ferait tout et n’importe quoi et P12 ne serait que chaos.

Vous pouvez penser que c'est anodin. Que ce n'est pas la fin du monde et que surtout, il y a pire. Néanmoins, tenter de détruire une histoire, la réputation d'un personnage ou d'une personne en propageant des faits tronqués, qui sont vérifiables, en se cachant derrière la « cohérence » est juste triste et détruit, peu à peu, la magie de ce site.


Rédigé par Catherine Spinnet Illustré par Romane Slater

Partager : Partage

Commentaires

1. Le mardi 1 septembre 2020, 20:46 par Cami

Je suis tout à fait d'accord avec cet article. Combien de fois ais-je lu des commentaires sur tel ou tel personnage alors que lorsqu'on creuse bien cette personne n'a même pas pris le temps de lire le rp en question. Alors oui des fois, et je suis la première à le dire, on a affaire à des enfants un peu trop puissants, mais évitons de faire des amalgames tout de suite.

2. Le mercredi 2 septembre 2020, 09:22 par Meiling

Très bon article. Je sais qu'on peu être emballer, souvent quand on crée un nouveau personnage, on veux qu'il soit le plus beau, le plus fort, le plus drôle et dans les début on fait souvent n’importe quoi jusqu'au moment ou on se rend compte que ça na aucun sens si on veux vraiment faire grandir son personnage, il faut qu'il y ai une évolution. Il m'arrive encore de faire des incohérences quand je suis trop emballer...ne pensant plus à l'age de mon personnage c'est dur XD. Mais c'est sur que rien ne justifie de colporter de fauses infos sur intel ou intel surtout quand on lit pas ces rpg !

3. Le jeudi 3 septembre 2020, 15:06 par mirabelle Boutondore

Tout à fait d'accord avec l'article.
Je ne suis pas à l'abri des incohérences, pour m'aider à construire mon personnage, j'ai, par exemple souvent besoin de me référer à la liste des sorts et potions qui a été publiée par Lume. Merci à lui pour cette judicieuse idée.

Sinon, il se trouve que Mirabelle a suffisamment de boulot avec son personnage, elle ne va pas se fourvoyer en tarabiscotant les autres personnages. Personnellement je trouve que c'est relou, je vais même être sévère : j'y vois le signe d'un manque d'imagination et de créativité personnelles.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet

© 2009-2019 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear