La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

[La plume à papote] Souvenir des 4 fantastiques

4Fantas.png

 

Dans une vie, des personnes entrent et sortent, un peu comme dans un moulin. Et parfois, il y a des personnes qui entrent pour en sortirent en laissant une trace profondément ancrée qui ne s'effacera jamais. A la Gazette, nous accueillons des nouveaux et nous voyons des anciens partir. Dernièrement, quatre rédacteurs et photographes nous ont quitté, en nous laissant toutefois un souvenir d'eux que nous ne sommes pas près d'oublier. 

Chacun leur tour, ils ont rejoint l'équipe, ont passé un certain temps avec nous dans une ambiance de rêve et nous ont fait passer des moments inoubliables, entre coups de stress pour sortir la Gazette à temps, émerveillement à la découverte de certains articles ou certaines illustrations, private jokes entre collègues ou petites farces pour détendre l'atmosphère, tout était bon pour que l'équipe de la Gazette soit heureuse, soudée et prête à faire des merveilles. Mais comme on dit souvent, tout le monde doit partir un jour et tracer sa propre route. 

Avant de les laisser quitter définitivement l'équipe, voici le souvenir qu'ils ont laissé dans ma petite tête et qui doit être partagé. Et si on devait les comparer à une équipe de héros moldus, parce qu'ils sont des héros pour l'équipe, c'est sans aucun doute aux quatre fantastiques qu'il faudrait penser. 

 

Mr Fantastique – Florence Shawn



Même si elle est de Serpentard et qu'elle laissait rarement sa langue traîner dans sa poche, Florence est LA bonne personne à aller voir quand on a un coup de panne et qu'on ne sait plus quoi faire. On parle de sa vie, un peu comme on le fait avec un thérapeute, on se rend compte que notre vie n'est pas si mal, que Lexei ne nous maltraite finalement pas comme on aurait pu le croire et qu'on a encore du temps avant la sortie de la Gazette. Florence, c'est un peu la solution à tous nos problèmes, même si il fallait souvent aller faire les réunions de l'équipe aux Trois-Balais parce qu'elle préférait être là que dans son tout petit bureau (pas de bol, c'est elle qui a eu le plus petit et celui qui sentait un peu mauvais, donc ça peut se comprendre). Et puis elle avait toujours des idées plein la tête et était toujours prête à aider ses collègues. J'ai même l'impression que faire partie de l'équipe lui a donné un côté un peu gentil et bisounours. Elle est arrivée en même temps que moi dans l'équipe, et c'est avec beaucoup de tristesse que je continue sans elle. Elle m'aura appris beaucoup, autant en ce qui concerne les potins que dans d'autres domaines ! 
 

La Chose – Xania



En réalité, nous n'avons jamais trop réussi à définir Xania. Elle a toujours été un peu étrange, mais malgré tout, on arrivait à s'entendre et à se comprendre, ce qui, il faut l'avouer, n'était pas toujours gagné d'avance... Entre son amour pour les bambous donc je n'ai jamais réussi à comprendre l'origine, son amour pour les recettes de cuisine qu'elle a adoré faire partager ou encore ses recettes de grand-mère dont elle ne se lassait pas, nous avons eu affaire à une personne à la personnalité complexe. Et pourtant, elle a su rester la plus vieille et la moins ridée de l'équipe. Notre petite mamie bien sympatique à la tête dure – non, on ne lui a pas balancé son bambou sur la tête, même si on aurait parfois du, mais plus têtue qu'elle, on n'aura pas encore vu – avait beau être toujours à la bourre comme je le suis, elle avait une capacité de travail de dernière minute étonnante et nous manquera, c'est sûr et certain. Mais malgré sa bizarrerie à laquelle je me suis grandement adaptée, du haut de son poste de Directrice de Maison, elle saura encore nous transmettre la magie qu'elle n'a plus pu partager dans nos bureaux. 
 

La Torche Humaine - Ignatus Pratchett



En un claquement de doigt, il a su nous mettre des paillettes plein les yeux à de nombreuses reprises. Une commande par-ci, une commande par-là, la qualité était toujours au rendez-vous. L'impression qu'il pouvait parfois donner était celle d'un surhomme. Quelques nuits blanches, un peu d'inspiration et notre cher Gryffondor produisait des merveilles. En plus de ça, les idées fusaient, toujours meilleures les unes que les autres et on ne pouvait pas lui reprocher son manque d'investissement. On aurait cru qu'il avait la capacité de se dédoubler, tant il était partout à la fois. On peut dire qu'il a réussi à motiver les troupes en mettant de la bonne humeur et en accomplissant un travail hors norme. Il incendiait tout, il mettait le feu au devant de la scène et je lui prédisais de grandes choses. Il aura eu un beau parcours parmis nous et l'annonce de son départ nous aura tous charginé. Une aventure dont nous gardons des brûlures tant elle était géniale à vivre et je ne donne pas cher de ma peau pour dire que nous serions ravis de recommencer à travailler avec lui si l'occasion se présente à nouveau ! 
 

La Fille Invisible – Poulet



Un jour on voyait sa tête, puis elle disparaissait pendant un moment. Puis on l'entendre piailler, un peu comme une poule, partout dans les bureaux. A raconter sa vie, à raconter la notre aussi – parce qu'à force, il nous connaissait plutôt bien ! –, à raconter des blagues de poulet et les derniers potins... On peut dire qu'on s'ennuyait peu quand il était là. Mais à cause de ses petits problèmes pour réussir à rejoindre les bureaux de la Gazette assez régulièrement, on espérait chaque fois voir le bout de ses cheveux roux, dont on a pu rire un bon nombre de fois, qui nous présenterait ses dernières trouvailles en matière de photographies pour la Gazette. Un peu comme la fille invisible, il faisait les choses dans l'ombre, en se cachant de nous et nous pondait des merveilles. Et on a rarement été déçu, pour peu qu'il nous fasse en plus un sourire des plus charmeurs en secouant sa chevelure pour essayer de capter notre attention vers ses yeux fougueux plutôt que sur nos parchemins. Enfin, quand il ne passait pas le reste du temps à manger en cachette en disparaissant de notre champ de visions. Mais on arrivait toujours à le retrouver à cause des miettes qu'il semait partout. Enfin, j'aurai quand même pu jouer à cache-cache dans les bureaux de Lexei et de Xania assez souvent pour ne pas oublier que c'était un super photographe qui n'aurait pas dû nous quitter !

 

Blondie-Sheila.png

 

 

 

 

 

 

 

Partager : Partage

Commentaires

1. Le mercredi 3 décembre 2014, 22:31 par Salazie Downton

Héééé mais... l'illustration ! *-*
Sinon, c'est "mignon" ces petits hommages aux anciens de vos rangs, j'aime bien !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet

© 2009-2019 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear