La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

[Interview] Les Dialogues du Dragon- Rencontre avec une sorcière au sommet


A l'occasion de son troisième anniversaire à un poste haut placé de l'école, j'ai eu l'occasion de rencontrer et de discuter aux Trois Balais avec une sorcière qui n'a absolument rien perdu de sa joie de vivre et de sa Magie. 



Bdragon : Bonjour Lust, merci d'avoir accepté mon invitation. Le 26 janvier, cela faisait trois ans jour pour jour que vous accédiez au poste de Directrice de Poudlard12. Qu'est-ce que ça fait d'être à la tête d'un des plus grand Poudlard Interactif francophone depuis tout ce temps ?

Lust Caféine : Ca dépend des périodes : des fois j'en suis très fière et des fois ça me déprime un peu ^^' Enfin, d'une manière générale j'en suis très fière et je trouve ça fantastique de me dire que mes actes et mes décisions ont une influence sur la vie de plusieurs milliers de sorciers ... mais en même temps ça fait peur parce que si on se trompe ou qu'on agit mal, bah ya des milliers de personnes qui en pâtissent !

Bdragon : C'est effectivement un grand poids sur vos épaules... Comment voyez-vous l'avenir de Poudlard12 ?

Lust Caféine : Radieux ! Je ne crois pas à la rumeur disant que Poudlard12 disparaitra avec le souvenir d'Harry Potter. Je pense qu'Harry Potter a marqué toute une génération, et que les fans s'accrocheront d'autant plus à Poudlard12 qu'Harry Potter ne sera plus aussi célèbre ... 

De plus, maintenant que nous avons de bonnes fondations avec la V5 et que la plupart des modules essentiels au château sont construits, les bâtisseurs peuvent travailler sur des modules qui seront plus divertissant pour les membres !


Lust Caféine en décembre 2008.

Bdragon :  On attend de voir tout cela avec impatience ! Cela fait maintenant 7 ans que vous arpentez les couloirs de cette école de Magie. Vous l'avez donc vu évoluer, se transformer. Regrettez-vous quelque chose après toutes ces années, une époque, un poste, un lieu ?

Lust Caféine : J'ai occupé beaucoup de postes, mais celui que j'ai préféré reste sans conteste celui de préfète de Serdaigle ! J'avais vraiment l'impression d'être utile et d'avoir plein de copains dans ma maison ... les gens me vouvoyaient pas, ils m'appelaient pas "Madame" ... c'était vraiment tranquille, aucune prise de tête ! 

Mais sinon je suis très contente de ce qu'est devenu Poudlard12 et je pense que je ne changerais rien à mon parcours.

Bdragon : Votre mari moldu, Serge, vit-il bien cette situation "magique" ?

Lust Caféine : Je ne vous cache pas qu'au début ça a été dur ... il a l'esprit très ouvert mais bon, ça a quand même été un grand choc et il lui a fallu du temps pour assimiler le tout.

Maintenant il s'y est fait et le Ministère tolère que j'utilise la magie en sa présence, mais j'évite quand même car je vois bien que ça le met mal à l'aise. Je lui parle tout de même de Poudlard12 des fois, je lui raconte mes journées et il me raconte les siennes !


Lust Caféine en avril 2009

Bdragon : Un petit secret inavouable dans l'histoire du site que vous pouvez aujourd'hui nous avouer ?

Lust Caféine : Mh franchement j'ai cherché mais je trouve pas ... j'ai déjà raconté tout ce que je sais à l'historienne !

Bdragon : C'est donc elle qu'il faut interroger pour connaître le fin de l'histoire. On parlait récemment de la trop grande présence de la culture moldue à l'intérieur du château, qu'en pensez-vous ?

Lust Caféine : Je suis directrice d'une école de magie donc je ne peux qu'encourager les gens à augmenter leur savoir. Limiter ce savoir au monde sorcier est une erreur selon moi ... pour moi c'est comme si on interdisait aux gens d'apprendre une autre langue sous prétexte que "la culture française c'est de parler français".


Lust Caféine en mai 2009.

Bdragon : Les relations avec PoudlardNet se sont-elles apaisées ?

Lust Caféine : Mh bof. Maintenant nous nous développons chacun dans notre coin et nous évitons de nous mêler des affaires de l'autre. 

J'ai entendu dire que PoudlardNet voulait devenir une école de magie, et ne plus se restreindre à l'univers d'Harry Potter, c'est une idée très intéressante je leur souhaite bonne chance dans cette voie.

Bdragon : Il y a t-il un poste que vous n'avez jamais eu mais que vous auriez adoré avoir ?

Lust Caféine : Professeur d'histoire de la magie, bien sûr ^^
On m'a dit que la première fois que j'ai postulé (et que j'ai été refoulée) ce n'était pas par rapport à mes compétences, mais à cause de mes mauvais rapports avec la direction de l'époque ... il n'empêche que je n'ai toujours pas réussi à avoir le poste alors que maintenant la direction c'est moi...

En tout cas, je suis toujours aussi passionnée par cette matière et je tenterai certainement ma chance au prochain recrutement.

Je pense aussi que le poste de formateur est sympathique, j'avais envisagé de postuler en occlumancie mais le manque de temps m'y a fait renoncer.

Bdragon : Espérons donc que vous trouverez un jour plus de temps pour vous y consacrer. Que verriez-vous dans le miroir du rised ?

Lust Caféine : Grande question ^^
Je suis plutôt heureuse et j'ai déjà accompli pas mal de choses donc je sais pas trop quoi dire ... peut-être que je verrais certains de mes vieux amis revenir à Poudlard12, il y en a qui me manquent beaucoup comme Jesse Riders, mais quand il était encore bon, ou Caïn Setlucy.


Lust Caféine de nos jours.

Bdragon : Que pouvons-nous vous souhaiter pour cette année 2012 à venir ?

Lust Caféine : J'aimerais bien terminer le module de création de potions ... ça fait longtemps que je travaille dessus et j'aimerais vraiment qu'il voit le jour.

Bdragon : Ne faîtes pas tout exploser en mélangeant par inadvertance deux potions. Sur ce, il ne me reste qu'à vous remercier pour avoir répondu à ces quelques questions et vous souhaitez de nouveau un bon anniversaire. Pour finir, une petite blague ?

Lust Caféine : C'est l'histoire de deux hippogriffes qui discutent :

- Ca me fait peur ces histoire d'hippogriffes qui deviennent fou à cause de la griffe aviaire moldue. Qui aurait cru que ça nous toucherait, alors que nous ne sommes qu'à moitié oiseau ?

- Moi tfaçon jm'en moque, je suis un scrout à pétard.

Talatata lala !


Interview réalisée par Bdragon, illustrée par Vitali Tea et Kate Laflamme

Partager : Partage

Commentaires

1. Le jeudi 2 février 2012, 09:29 par Ileana Neela

La blague des hippogriffes. xD
Super interview, ça fait du bien de lire quelques pensées de notre Directrice. ^^

2. Le jeudi 2 février 2012, 13:49 par Cannelle

La vanne m'a fait penser à la célèbre citation de Naïade "Il y a hypogriffe sous bandimon". Du coup j'ai ri 2 fois. Très sympa à lire, je regrette juste qu'il n'y ait pas plus de secrets dévoilés, OUH.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet

© 2009-2019 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear