La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 1 septembre 2020

Éditorial

Panneau d'affichage


Sommaire

Vie au château

La rentrée à Poudlard : Élève vs Adulte
Rédigé par Clarissa Nebulosa et illustré par Celty Roze

Cohérent ou pas cohérent ? Telle est la question !
Rédigé par Catherine Spinnet et illustré par Romane Slater

Le légendaire Animagus
Rédigé par Mila Koskinen et illustré par Alaska Gump

Quand P12 crash...
Rédigé par Catherine Spinnet et illustré par Sukyana Singh

MoMo Reborn
Rédigé par Aidan Dynamite et illustré par Celty Roze

Top / Flop
Rédigé par Aidan Dynamite et illustré par Elea Loohest

Vous avez dit EMEU ?
Rédigé par Draconimus et illustré par Romane Slater

Qui mème me suive
Rédigé par l'équipe et illustré par Elea Loohest

Publicité - La Bataille des Couloirs
Illustré par Sukyana Singh

Communauté sorcière

Radio CA : Un regard sur Artus Myrtle
Rédigé par le conseil d'administration et illustré par Celty Roze

Top 7 des nouveaux dans le personnel
Rédigé par l'équipe de la Gazette et illustré par Romane Slater

Interview - Jessica Wonders
Rédigé par Aidan Dynamite et illustré par Romane Slater

Dis-moi qui tu es, je te dirai quel tableau te ressemble, suite
Rédigé par Catherine Spinnet et illustré par Elea Loohest

Reportage : comment faire un reportage
Rédigé par Kyle Gallerion et illustré par Sukyana Singh

La rentrée du quidditch
Rédigé par l'équipe de la Gazette et illustré par Elea Loohest

La vie des membres du perso
Rédigé par Luna Lupin et illustré par Elea Loohest

Publicité - Le retour des records p12iens
Illustré par Elea Loohest

Récréation magique

Writing prompts
Rédigé par l'équipe de la Gazette et illustré par Elea Loohest

A quelle personne RP ?
Rédigé par Aidan Dynamite et illustré par Alaska Gump

Du MBTI au choixpeau
Rédigé par Aidan Dynamite et illustré par Elea Loohest

Décider de faire du sport
Rédigé par Kyle Gallerion et illustré par Alaska Gump

Horoscope
Rédigé par Clarissa Nebulosa et illustré par Romane Slater

Psychotest : Choisir son instrument
Rédigé par Kyle Gallerion et illustré par Alaska Gump

BD - La rentrée de Pauline et Hectar
Rédigé et illustré par Kyle Gallerion

Jeu & Résultats des jeux d'août
Rédigé par Kyle Gallerion et illustré par Romane Slater

Publicité - Le maître de la mort
Illustré par Alaska Gump


Rédigé par l'équipe de la Gazette Illustré par Sukyana Singh

Partager : Partage

La rentrée à Poudlard : Élève vs Adulte


Pour la plupart d'entre nous Septembre rime avec rentrée. On adorerait se dorer la pilule toute l'année à ne rien faire si ce n'est... rien. Mais le retour à la réalité nous rattrape. Septembre sonne le glas de la fin de la vie de pacha, il est temps de se mettre au boulot ! Selon que vous soyez un élève modèle (hum, hum) ou un adulte investi dans vos fonctions passionnantes, la rentrée ne prend pas toujours la même tournure.



Élève


Quand tu découvre que tous tes potes sont dans ta classe sur le tableau d'affichage.

Adulte


Quand tu découvre que tous ces petits cancres ont (encore) été foutus dans la même classe, et que c'est toi le prof référent.

Élève


Quand il y a embrouille à la récrée entre ton crew et la team de boloss de Malfoy, et que vous êtes déter à tout casser.

Adulte


Quand on vient te déranger pendant ta pause déj parce que trois satanés mioches ont décidé de se quereller pour une affaire de goûter.

Élève


Quand la fille la plus mignonne de la classe te fait du rentre dedans et te réclame des cours du soir.

Adulte


Quand tu es le prof le plus sexy du bahut et que tu le sais.

Élève


Quand les journées sont longues, et ennuyeuses, et rébarbatives, et que tu te te demanderas toujours qui a eu l'idée de recruter une prof aussi perchée que Trelawney.

Adulte


Quand tu ne t'es jamais vraiment remis de Woodtock et des années 60 mais que tu as trouvé ta voie et espère guider les âmes en peines de tes élèves.

Élève


Quand tu t'es mis à côté de la fayote de la classe pour copier sur elle, mais que ça commence à être relou de la voir lever le doigt à tout bout de champ.

Adulte


Quand tu sais te faire respecter. Et que ça à pas intérêt à broncher dans ton cours.

Élève


Quand tu retrouves les brocoli de la cantine.

Adulte


Quand tu as un repas spécial en salle du perso, et que tu observes de loin les mines déconfites des élèves.

Élève


Quand au bout du compte ce sera encore une année pleine de surprises, de rebondissements et bons souvenirs à Poudlard.

Adulte


Quand tu sais que ces mioches vont te vider de ton énergie, mais qu'au final ils te rendront fier, comme tous les ans.



Et vous, que vous réserve la rentrée ?


 Rédigé par Clarissa Nebulosa Illustré par Celty Roze

Partager : Partage

Cohérent ou pas cohérent ? Telle est la question !


J'entends déjà certains émettre des objections ou du moins, faire quelques remarques sur le sujet qui va suivre. Car, oui, ça peut sembler ironique que la personne qui a poussé son personnage a « tuer » ses parents parle de cohérence. Toutefois, avant de me lancer dans le vif du sujet, j'ai envie de mettre les points sur les i et les barres sur les t et vous révéler mon secret. La Spinnet n'a pas tué ses parents. Elle l'a désiré, certes, mais elle ne l'a pas fait. Vous pouvez sortir toutes les technicités que vous voulez, elle ne l'a pas fait. Même si les rumeurs disent le contraire et que l’on m’a reproché cet aspect de l'histoire de mon personnage, en public. Pour être honnête, c'est ce qui m'a un peu déçu, puisque je me dis que s'il y avait vraiment un problème de cohérence, on serait venu me le mentionner en privé, non ? Parce que la suite, vous la connaissez. Comme une traînée de poudre, tout P12 croit à tort que la Spinnet a « tué » ses parents. Encore tout récemment, on m'a fait la remarque, me précisant qu'il ou elle avait entendu cette rumeur ici et là au Trois Balais, ce qui peut engendrer certaines conséquences pas nécessairement visibles, mais tout de même présentes.

Ce qui m’amène à vous parler de la cohérence rpgique. Le nerf de la guerre sur P12. Dès nos premiers pas dans ce fabuleux monde de la magie, on nous apprend ce qu'est la cohérence. On nous demandera de respecter la logique qui veut que notre personnage, s'il se retrouve en première année a onze ans, comme celui qui est en septième année en a dix-sept. Même chose avec les sortilèges. On ne peut pas utiliser un sortilège de feu en étant en première année. Si vous êtes capable de le réussir, je vous lève mon chapeau. Il reste que ce n'est pas cohérent. Même s'il nous arrive de croire que oui, eh bien non. Cela arrive de faire des erreurs, mais il ne faut pas que c’en devienne une habitude. Car même si dans notre univers préféré, un jeune de onze ans a réussi à passer toute sorte d’épreuves, plus compliqué les unes que les autres, ça reste une exception.

C’est justement pour cela que les Aurors, ainsi que tout le personnel adulte, mettent ou mettaient, un point d'orgue à appliquer le R.O.I. (Règlements d'Ordre Intérieur). Ce Règlement est là pour guider les rpgistes et leurs personnages dans ce qu’ils peuvent ou ne peuvent pas faire. Vous pouvez outrepasser les règles, bien sûr, sinon ce ne serait pas drôle, mais attendez-vous à en subir les conséquences. Cependant, le R.O.I. à la base, est là pour que la vie au château soit confortable et sécuritaire rpgiquement, mais surtout, que cela soit cohérent avec l'univers magique.

Dans la même veine, il y a la construction de notre, ou nos, personnage, qui est intrinsèquement lié à la cohérence de nos actions. On vient ici pour incarner un sorcier ou une sorcière. Jeune ou moins jeune, mais ce qui nous unis tous, c'est l'amour de la création, notre imagination et le désir d'incarner un personnage à notre image ou non. Par contre, certaines choses ne plairont pas à tout le monde. Les goûts sont dans la nature, j'ai envie de dire et d'un autre côté, c'est nous et nos personnages qui subiront les conséquences de nos actes. Si l’on décide que notre personnage n’a aucune affiliation quelconque avec un côté ou un autre de la magie, c’est notre droit. Tout comme c’est également notre droit de construire notre personnage autour d’une famille dysfonctionnel ou avec un penchant pour la magie noire. Tant que le tout reste cohérent.

Par contre, dans tout ce que je viens de vous expliquer, il y a une chose qui me désole au plus haut point. Certaines personnes prennent un malin plaisir à déformer des propos ou des actions qui sont écrit « noir sur blanc », pour ensuite propager des faussetés, ou remettre en question la construction de nos personnages, au nom du respect de la « cohérence », selon leur propre conception. La seule chose que cela engendre, c'est de la frustration. Voir, une diminution d'activité chez les rpgistes pour qui l'occupation principale est d'incarner leurs personnages dans de folles aventures. Je ne remets pas en question l’idée de la cohérence. Il en faut, sinon tout le monde ferait tout et n’importe quoi et P12 ne serait que chaos.

Vous pouvez penser que c'est anodin. Que ce n'est pas la fin du monde et que surtout, il y a pire. Néanmoins, tenter de détruire une histoire, la réputation d'un personnage ou d'une personne en propageant des faits tronqués, qui sont vérifiables, en se cachant derrière la « cohérence » est juste triste et détruit, peu à peu, la magie de ce site.


Rédigé par Catherine Spinnet Illustré par Romane Slater

Partager : Partage

Le légendaire Animagus

Qui n’a jamais rêvé de pouvoir se transformer dans l’animal qu’il souhaitait ? Mais à la différence du Loup- Garou, de maîtriser cette transformation en étant pleinement conscient de ses actes (bien que Spinoza, philosophe moldu, nous rappelle que la conscience de nos actes reste à revoir) ? Et bien ce n’est pas vraiment une nouveauté, car sur Poudlard 12 on vous donne la possibilité de satisfaire ce rêve, il suffit de surveiller le bureau de Jade Redhun. (pour ceux qui préfère la version loup-garou, allez visiter la section particularités vous allez y trouver votre bonheur sans aucuns doutes!)<br />

Mais trêve de plaisanterie, avant de se lancer dans une telle aventure je vous propose de savoir d’où vient cette idée aussi saugrenue qu’alléchante (et non il ne faut pas lécher votre écran). Le premier référencement à cette métamorphose dans les livres d’Harry Potter se dégote chez notre très chère (osez dire qu’une personne au monde ne l’aime pas) Minerva McGonagall. Sans même que nous en soyons conscient, J-K Rowling trouve le moyen de nous éveiller discrètement avec un thème qui deviendra majeur au fil des tomes, la métamorphose volontaire d’un humain en animal.<br />

<b>Keskece ?</b><br />

Animagus prend ses racines du latin Animalia (la lecture est assez transparente quand même) et de Magus qui signifie mage. Donc, L’animal Mage, si l’on fait du mot à mot. Cependant, il est nécessaire de bien distinguer ces deux termes, car ils sont fondamentaux dans l’action elle-même. Généralement, ce qui différencie l’humain de l’animal c’est le cerveau (donc ceux qui n’en ont pas….) ici, toute la puissance magique se trouve dans le fait de savoir se métamorphoser en animal tout en gardant la complète utilisation de ses capacités mentales, exemple : la réflexion.<br />

<b>Happily Ever Douleur</b><br />

Bien que le processus soit constitué d’une dizaine d’étape (allant de garder une feuille de mandragore dans ta bouche pendant un mois, jusqu’à avaler une potion qui vous infligera une douleur spectaculaire et causera une tachycardie extrême) il faut à l’apprenti plusieurs années pour se parfaire dans cet art. Les premières transformations semblent être particulièrement douloureuses, malheureusement, une fois le processus enclenché il vous est impossible de reculer. Vous devez terminer la métamorphose, dussiez-vous le regretter tout au long de votre vie.<br />

<b>Surveillance rapprochée</b><br />

Vous l’aurez compris, maîtriser cet air est extrêmement difficile c’est pourquoi le Ministère de la Magie surveille de très très près tous les adeptes à cette science. Les accidents sont vite arrivés. Le ministère tient d’allieur un registre strict et les animagi illégaux se voient encourir un aller simple pour la célèbre Azkaban. Ainsi donc, les Maraudeurs que nous avons célébré il y a peu se révèlent être bien des héros clandestins puisque très peu de personne de leur vivant mais aussi de leur mort connaissaient leur faculté. Cela montre également une force de caractère, une intelligence vive ainsi qu’un lien de loyauté intense entre les quatre amis pour être arrivé à parfaire cette métamorphose par leurs propres moyens.<br />

Maintenant que vous en savez plus, tenté par l’aventure ?

Rédigé par Mila Koskinen Illustré par Alaska Gump

Partager : Partage

Quand P12 crash...

Comme vous le savez bien, il y a quelques semaines, notre école de magie adorée a manqué de feu. On est encore illuminé par des torches et des bougies, hein. En d'autres termes, elle a crashée. Tout de suite, ce fut la pagaille. On aurait pu croire que certains étaient prêt à faire la révolution, montant aux barricades. Tandis que d'autres, en ont profité pour faire... autres choses. Voici une petite compilation des réactions des pédouziennes et pédouziens lorsque Poudlard est inaccessible.



Quand le site crash


Quand tout le monde se rend compte que P12 n'est pas accessible


Quand tout le monde panique sur Discord, sauf toi


Ceux qui en profite pour vivre leur vie


D'autres pour parfaire leurs talents de mime


Quand tu as perdu tout ce que tu étais en train de faire


Quand on tente de te consoler


Ce que Casmir aimerait faire


Ce que Casmir fait, confiant


Quand le site revient !


Quand on remercie Casmir


Quelques mois plus tard...


Rédigé par Catherine Spinnet Illustré par Sukyana Singh

Partager : Partage

MoMo Reborn


Oui, un titre en anglais, pour faire classe comme tout kikoo de 13 ans qui découvre les forums... Mais il faut dire que ça sonne mieux qu'en français. Bref, parlons peu, parlons bien, parlons du Monde Moldu ou MoMo pour les intimes (la blague potentiellement raciste a été censurée par Celty). Le Monde moldu est une section qui a connu succès et déchéance. Je sais de quoi je parle vu que j'en ai été le veilleur. Un veilleur aussi actif que... Je reviendrai vers vous quand j'aurai une comparaison qui ne vexe aucun membre, aucune Maison, aucune minorité etc.

Du coup le MoMo a connu un long passage à vide. Les débats désintéressaient, avec une Rawen ou un Mumf désertant le forum, les animations ne trouvaient plus leur public et les jeux lassaient. Puis Marc Nissa est arrivé. On ne va pas se mentir, Marc dans le personnel c'est un peu comme un Mangemort comme professeur d'étude des moldus. On ne doute pas forcément des compétences du sorcier, plus de son attitude. Et pourtant... Ce fut un succès. Sa section renoue avec l'activité. Les animations telles que The last of Us, Critique culturelle et même Je pense que, ont chacune eu un succès. Par ailleurs, cette section a été celle qui a le plus animé le Tournoi du Dragon. Mais si vous savez ce truc là... D'accord je ne dirai rien sur le Tournoi.

Quoi qu'il en soit, Marc a su parfaitement intégrer cette partie du site dans sa vie de tous les jours. Combien de membres passent quotidiennement dans le sujet « I will survive » pour voter et participer au jeu. Il n'a toutefois pas renié les origines du succès de la section. Le côté intellectuel (ou prétentieux c'est au choix) est toujours présent. Néanmoins, la forme ne permet plus les débordements passés dans certains débats qui pouvaient frustrer les gens. Chacun peut s'exprimer librement. Sans être un havre de la libre pensée ce n'est pas non plus un havre d’oppression. Chacun est libre d'apporter sa pierre aux discussions.

Attention, ce veilleur n'est pas parfait et on pourrait trouver des choses à redire sur la gestion de certains cas. On pourrait parler de « Je pense à » qui a été une affaire bâclée tant sur le fond que sur la forme de la communication. On pourrait aussi parler de sa modération dans « I will survive », relativement brusque et en inadéquation avec ce qu'on attend d'un veilleur.

Ce ne sont que des points de détails quand on compare à l'ampleur du travail de refonte réalisé. On peut donc dire que Marc n'est sans doute pas le membre du personnel parfait. Il ne l'a jamais prétendu. En revanche son mandat frôle le sans faute pour la section qui fut un temps été vouée à disparaître. Tous les gardiens sont sans doute compétents. J'aurai aussi pu parler de Edd Williams qui a très bien su gérer la section Communauté Magique Internationale. Cependant je préférais parler ici de Marc qui est finalement rarement reconnu comme un des meilleurs gardiens à la fois de son époque mais aussi de sa section. Pourtant c'est l'un des rares dont on remarque l'absence quand il part en vacances, comme cet été, tant il a un réel impact sur sa section.

PS : Aussi actif qu'un paresseux voilà ! J'ai pas trop vu d'associations pour la protection animale, donc la comparaison devrait être validée.


Rédigé par Aidan Dynamite Illustré par Celty Roze

Partager : Partage

Top / Flop

Le Top / Flop... Cette façon de mettre de très bons tops, mais des flop passables car on n'ose pas se mettre les gens à dos. Sans doute un des articles qui m'a toujours le plus fait lever les yeux au ciel. Et je viens de me retaper les derniers qui ont été fait, ce qui ne va pas arranger le cas des flop. Mais parlons peu, parlons bien. Voyons un peu le top et flop de cet été !<br />

Top<br />
L'implication dans le contexte<br />

On ne va pas se mentir, le contexte c'est un peu comme les Cartes de Chocogrenouille sur le site. On sait que ça existe, mais on s'en moque. Pourtant, depuis le combat entre les pro-révélation et les pro-secret, le contexte a pris en importance et beaucoup de membres se sont impliqués dans l'animation de cet été. Il est vraiment plaisant de voir le forum prendre vie autour d'une trame de fond...<br />

Flop<br />
L'explication du contexte<br />

… Mais bordel qui a eu cette idée d'explication de contexte ? Déjà que les gens ne sont pas forcément à jour entre pro-secret et pro-révélation, voilà que vous ajoutez pro-école et pro-ministère... C'est sûr que l'été a eu du mal à décoller le temps de comprendre les subtilités. Même quand on demande parfois à un membre du personnel il ne sait pas expliquer les nuances. Surtout qu'il est dommage de ne pas avoir fait un lien avec le Tournoi du Dragon qui était la grosse animation de l'année scolaire. Bref, ceux qui font le contexte, vos idées sont bonnes, mais prenez des cours de communication.<br />

Top<br />
Trouble à Poudlard<br />

S'il fallait choisir une animation en rapport avec le contexte, c'est sans aucun doute celle-ci qu'il faut mettre à l'honneur. Je ne suis clairement pas le public pour ce genre d'animations. Néanmoins, force est de constater qu'elle a été extrêmement bien pensé, vu de l'extérieur. Les défis sont divers et variés, vous avez du puzzle, des anagrammes, des charades, de la course à l'indice etc. C'est une animation sur la durée qui ne se répète pas et qui, visiblement, a un impact sur le contexte. L'idée de mettre un article de journal avec le Daily Prophet est juste géniale. En somme elle n'a peut-être pas le succès qu'elle mérite avec « que » 22 participants visiblement, mais elle fait partie de ces animations dont on se souviendra durant quelques années pour ceux qui ont participé.<br />

Flop<br />
La document récapitulatif du pointage du contexte<br />

Par contre, c'est génial de faire des animations avec des points qui ne sont pas des points de maisons etc. Mais c'est encore mieux de ne pas « paumer » le document qui répertorie ces points. On ne peut certainement pas blâmer l'équipe des gardiens pour cette perte qui est indépendante de leur volonté. Cela s'applique plus au personnel dans son ensemble. Mais... Sérieusement, aucune copie ? Aucune façon de le récupérer ? Cela montre plus d'une faille dans la gestion des documents sur le site. Cependant, cela montre aussi le travail énorme que l'équipe des gardiens est capable d'abattre, car même si c'est un flop, la récupération des données et la continuité de l'intrigue de l'été aurait clairement pu être un top.<br />

Top<br />
Le vif Tournoi du quidditch<br />

Le nom aurait réellement pu être dans les flop, il ne faut pas déconner. Néanmoins, il faut saluer l'implication des arbitres, Aaliya et Victoire. Elles ont eu la présence d'esprit de ne pas faire de coupe. Même si cette décision me déçoit encore, elle est plus que justifiée : peu de membres auraient participé. Elles ont continué de faire vivre la section par une animation simple voire simpliste. Pourtant, l'organisation d'une telle animation qui doit prendre en considération la disponibilité de chaque participant est plus que difficile. Et nos arbitres ont réussi avec brio cet exercice où tant ont échoué. Pour cela elles méritent d'être félicitées.<br />

Flop<br />
La publicité<br />

ARRÊTEZ AVEC VOS PUBS. Je m'en moque de votre nouveau salon IRC. Idem pour les clubs ! Sérieusement en un dimanche j'ai eu, un message sur une section, un MP, un sonorus et des publicités sauvages sur salon IRC pour un club ou un salon IRC, je ne me souviens plus trop. Bref, vous me donnez envie de développer une extension chrome pour bloquer vos messages. Les publicités c'est bien, avec parcimonie. Pas comme ce qu'on fait nous à la Gazette à chaque fois qu'une édition sort. N'oubliez pas de commenter et de part... Bref arrêtez les pubs !<br />

Top<br />
Suivi des animations<br />

Je parle beaucoup des animations, vous pouvez donc trouver ça redondant. Néanmoins, en plus de me permettre de trouver un quatrième top qui me faisait clairement défaut, pour remplir cet article, c'est profondément vrai. Au-delà du Quidditch ou de l'animation Trouble à Poudlard, les animations ont bien été suivies par leur animateurs, dans presque chaque section que j'ai regardé. On pourrait citer le débat où Edd postait de temps en temps pour mettre à jour les points (et sans doute relancer), les colles orignales de Bianca ou encore l'Île de la Tentation qui aurait pu être un top si je l'avais suivi. Je pourrai aussi citer The Last of Us, dans le Monde Moldu...<br />

Flop<br />
Critique Culturelle<br />

… Par contre je ne citerai clairement pas la Critique Culturelle que Marc a laissé à l'abandon. Le dernier sujet devait finir le 6 juillet. J'écris cet article le 23 août. Les résultats ne sont toujours pas là. Ce qui rend cela d'autant plus notable c'est le contraste avec « The Last of Us », animation qu'il a animé en continue malgré ses vacances. Il a donc certes fait un travail énorme cet été. C'est juste dommage que cette animation ait été mise de côté sans résultat au moins pour la clôturer. Et oui il est dans les flop car je participe à cette animation. C'est un peu partial. Mais ça va avec les Top et Flop...<br />


Voilà, comme vous le voyez, tout n'a pas été parfait cet été. On peut reprocher certaines choses dans le déroulement de l'activité du site. Pourtant, malgré l'éternelle complainte du manque d'activité, on ne peut que reconnaître que cet été-ci a été assez animé et suivi par une partie du personnel malgré des vacances bien méritées après un confinement bien trop long. Il ne reste plus qu'à voir l'état de nos retraités du château après cette canicule...

Rédigé par Aidan Dynamite Illustré par Elea Loohest.png

Partager : Partage

Vous avez dit EMEU ?


J'ai décidé de prendre ma plume pour mettre un peu en lumière la section EMEU et vous expliquer ce qu'elle renferme. Beaucoup d'entre vous ne savent pas exactement ce qui se cache derrière cette section et c'est pourquoi j'écris ces quelques mots.

Déjà quand on entend EMEU, certains pensent directement à ce dromaiidae qui est un oiseau inapte au vol mais ce n'est pas le cas. EMEU signifie Examen de Magie Élémentaire Unifié, je ne sais pas si l’acronyme a était fait volontairement pour correspondre à cet animal mais en sachant que les examens BUSE et ASPIC font référence à un animal cela ne m'étonnerait pas du génie de Rowling.

La base de la section est évidemment la réalisation de quiz et la création de quiz. Ces quiz vous permettent de tester vos connaissances sur différents sujets et de redécouvrir des choses ou en apprendre de nouvelles. Mais ce n'est pas tout, depuis sa création la section a évolué pour se diversifier et vous proposer des jeux et concours à côté du Module.

Concernant les concours, vous pouvez en trouver pour tous les goûts. Que ce soit pour la création des quiz avec le "Inventive challenge" qui récompense les membres ayant crée le plus de quiz sur une coupe trimestrielle ou l'auteur du quiz le plus original, ou bien l'appât du gain avec l'animation "À l'assaut du Magot" qui après avoir répondu à un questionnaire vous empocher des jetons en conséquence que vous pouvez disposer sur une roulette en espérant tomber sur les numéros gagnants vous permettant de récolter de l'argent ou des points de maison. Il y a également l'animation "Le Questionnaire Mystère" qui vous propose l'inverse d'un questionnaire habituel, les réponses vous sont proposées et c'est à vous de retrouver les questions correspondantes.

Mais vous pouvez également participer à des jeux plus communs avec "l'interrogatoire des examinateurs". Ce jeu consistant à poser des questions aux examinateurs afin de retrouver à quel quiz il pense. Il existe également un jeu s'intitulant "les Dés-fis en folie" qui consiste à lancer des dés qui définiront un sujet défini/ un niveau défini ou des contraintes à inclure dans la création d'un quiz.

Mais la grande nouveauté de la section réside dans le fait que les examens EMEU sont désormais disponibles ! En effet, la section est complémentaire aux autres examens scolaires, mais la différence réside dans son essence. L'examen est là pour tester vos connaissances générales sur différents sujets présents dans le Module et votre connaissance des mondes sorcier et moldu.

Pour retrouver la section, il vous suffit de vous rendre dans les bureaux du personnel et plus précisément dans ceux du Ministère. Tout le monde est bienvenu dans cette section qui se veut ludique et instructif.

En espérant avoir éclairé quelques lanternes sur la section et si vous avez des questions Draconimus se fera un plaisir de vous répondre.


 Rédigé par Draconimus Illustré par Romane Slater

Partager : Partage

Qui mème me suive














Rédigé par l'équipe de la Gazette Elea Loohest

Partager : Partage

Publicité - La Bataille des Couloirs

Du 1er au 30 septembre : la Bataille des Couloirs


Illustré par Sukyana Singh

Partager : Partage

Radio CA : Un regard sur Artus Myrtle


A la suite du succès de notre dernier numéro de radio CA, nous avons décidé de continuer dans cette belle dynamique à vous proposer un regard sur… un membre du CA ! Le journal sorcière hebdo nous ayant décerné le prix du meilleur espoir (on se donne les récompenses qu’on veut, on est le CA ouech !), nous tenions à vous remercier pour votre soutien sans faille (si vous nous soutenez pas vous risquez le Goulag, qu’on soit d’accord). Aujourd’hui nous posons nos mirettes (ça se dit ?) sur le seul garçon de la bande. Le digne représentant de la gente masculine au sein de cette équipe d’administrateur… Vous l’aurez deviné, je veux bien sûr parler d’Artus Myrtle.



Interviewer anonyme : Yo la Myrtille !

Artus : On va se calmer direct ; Tu parles à un directeur de département du ministère de la magie ! Un peu de respect..

Interviewer anonyme : Justement, beaucoup d’entre nous sont particulièrement surpris de t'avoir vu quitter il y a quelques heures le ministère de la magie pour vêtir un poste de Directeur aux côtés de Bianca Gordon. Le ministère ne payait plus assez bien ?

Artus : C’est une sombre histoire mais… J’ai toujours eu en amour le ministère de la magie. Mais suite au départ d’Opale nous avons souhaité reprendre les réponses faites au sondage sur l’avenir de P12. Et c’était l’occasion de reconstruire un background de P12 plus en lien avec ce que les membres veulent. On a donc recentrer le tout sur Poudlard. Et je dois dire que je suis ravi que mon personne revienne à temps plein à Poudlard. C’est plus cohérent qu’un professeur d’astronomie qui bosse à mi-temps comme directeur de département de la coopération magique internationale. Pour ce qui est du salaire, il faut que je cale avec Jessica Wonders un nouveau Bal de Charité.

Interviewer anonyme : Ca va faire maintenant 8 mois que tu as intégré le CA. C’était difficile d’en arriver là ?

Artus : Demandez à Bdragon et Carrie Ligan si c’était difficile. Mon prénom IRL c’est Rémi. Et la racine latine veut dire « Rameur ». On peut dire que j’ai clairement ramé pour intégrer le CA. J’ai dû faire pas loin de 5 candidatures. Et ça a été dur pour qu’on me fasse confiance. Mais maintenant que je vois les choses de l’intérieur, je peux comprendre. C’est un poste merveilleux, vraiment. Mais c’est pas toujours simple non plus. Mais je remercie encore Opale & Grace (et le reste du CA) de m’avoir fait confiance il y a quelques mois. C’est un pur bonheur aujourd’hui d’être dans cette équipe.

Interviewer anonyme : Bianca a répondu Alpha… mais toi, c’est qui ton collègue du CA préféré ?!

Artus : J’adore Hibou Postal. Il est vraiment sans prise de tête ! En vrai aujourd’hui j’ai en face de moi trois personnalités très différentes et avec qui je prends beaucoup de plaisir au quotidien. Il est rare que je passe pas la soirée à glousser derrière mon PC. Au grand damn de mon compagnon IRL hahah. Je saurai vraiment pas en choisir une plus qu’une autre. Mais s’il vous plait, un recrutement de Directeur adjoint va s’ouvrir. QUE LES GARCONS POSTULENT !

Interviewer anonyme : Si tu étais un personnage de l’univers Harry Potter, qui serais-tu ?

Artus : Alors… Les filtres instagram me donnent Hagrid mais je suis pas du tout d’accord avec ça. Non en vrai j’aimerais bien être comme Remus Lupin. Nos prénoms se ressemblent, il est un professeur tellement bon, un homme bien et juste. Voilà. Je trouve que ce serait la classe de lui ressembler un peu. Même si j’avoue Minerva McGonagall claque sa maman !

Interviewer anonyme : Il y a un projet que tu as réalisé au CA dont tu es particulièrement fier ? un en cours ?

Artus : Alors j’ai vraiment kiffer travailler sur le 1er avril 2020 et les 15 ans de Poudlard12. Et c’était quand même assez conséquent comme travail. Mais je suis très content d’avoir pu donner un vent de fraicheur aux chocogrenouilles. Il y a d’ailleurs des nouveautés qui arriveront sous peu à ce sujet. Petit teasing des familles, on adore ! Sinon les projets en cours, bosser sur la réorganisation du CA c’était cool aussi. Construire une équipe comme on l’imagine, proche des pédouziens, pas trop prise de tête, avec des règles peut-être plus strictes pour bosser sur une ambiance générale harmonieuse… bref. C’est quand même un beau challenge.

Interviewer anonyme : Si tu devais dire quelque chose au Artus de tes débuts (aka Wondrous Oscios tmtc), tu lui dirais quoi ?

Artus : Je lui dirais : Mon gars. Tu vas grave te chercher sur P12. En testant plein de postes différents et en rêvant d’intégrer le CA… Et ça va vraiment être galère. Au moins 100 fois tu seras au bord d’abandonner. Mais le fait jamais. Parce que tu vas tellement kiffer ta vie !

Interviewer anonyme : Tu as connu Poufsouffle, Gryffondor (un cours moment) et Serdaigle. Alors, c’est quoi ta vraie maison.

Artus : La première ce fut Serdaigle. Et ça restera Serdaigle. De très loin.

Interviewer anonyme : Balance un truc sur tes 3 collègues du moment, on veut du croustillant.

Artus : Bianca mange ses ongles de doigt de pied, c’est un peu deg. Aimyli est souvent à la ramasse et elle aime donner du jambon à manger à son cochon. C’est un peu chaud je trouve. Et Alpha refait la décoration de notre salle de travail toutes les semaines… C’est tellement relou je vous jure. AIDEZ MOI.

Interviewer anonyme : Si tu devais définir le CA en une phrase, laquelle serait-ce ?

Artus : 4 cuillères de créativité, 2 cuillères d’organisation, 5 pincées de bonne humeur et 10 litres d’amour. Mélangez le tout et ça vous donne une équipe du feu de Merlin !
Oui, ça fait deux phrases. Et ?

Interviewer anonyme : Terminons par un gif qui représente ton état d’esprit du moment :


Rédigé par le conseil d'administration Illustré par Celty Roze

Partager : Partage

Top 7 des nouveaux dans le personnel


Camille Dubois. Bianca Gordon. Artus Myrtle. Ces trois noms vous les avez lu dans presque chaque numéro de la Gazette ces derniers temps. On aurait pu en citer d'autres, mais vous voyez l'idée. Souvent cités car ils sont souvent au cœur de l'activité du site. Néanmoins, ces grands arbres cachent la forêt de membres moins connus et tout autant investis. Ces deux dernières années ont donné naissance à des nouveaux motivés et investis dans le personnels que peu connaissent. Mais qui sont les nouveaux visages du personnel ?



Edd Williams (Veilleur CMI)
Le nouveau adaptable

Souvent, le problème des candidatures des nouveaux, c'est la vision de poste. Ils n'ont pas eu le temps de voir ce qu'étaient le personnel ou les sections. Ce n'est pas le cas de Edd qui a su dès sa candidature montrer qu'il comprenait son rôle. Et cette compréhension ne l'a pas limité dans les nombreuses idées qu'il a mises en avant. Nous-mêmes n'avons pas accès à tout. Par contre, il y a une chose que nous pouvons vous dire, en plus d'être un bon veilleur c'est un bon membre de l'équipe des gardiens, aidant dans de nombreux projets communs comme le Monopoly, grand succès de cette équipe. Toutefois, son plus grand exploit aura été d'avoir eu des compliments de Marc alors que nous cherchions à nous renseigner.


Liam Goldstein (Magizoologiste)
Le nouveau Lion

Liam a commencé comme beaucoup de nouveaux dans le personnel : Comme assistant. Son mandat n'avait rien de particulier en dehors de son investissement et de son perfectionnisme... D'accord, pour un assistant c'est relativement particulier. Cela lui a permis d'avoir une première expérience dans le personnel avant de devenir Magizoologiste. Et là le terme investissement est assez faible pour décrire son implication. Il n'a jamais fait défaut à son équipe, faisant son travail quotidien. Mais il ne s'arrête pas là. Il s'efforce de mettre en avant la Valise de Newt, le module dont il est responsable, notamment avec la Gazette, chose dont on peut le remercier. Et si ce n'était pas suffisant on sent en lui un réel amour du RP et d'évolution pour son personnage, un vrai plus pour son grade. En somme, c'est un membre déjà très complet et polyvalent. En moins d'un an d'activité, il surclasse bien des anciens.


Charlotte Bolton (Professeur en Histoire de la Magie)
La nouvelle hyperactive

C'est la personne, avec celle qui va suivre, où nous avons eu le plus de mal à réunir des informations. Pourquoi ? Cet article sort le premier septembre 2020. Charlotte s'est inscrite le 29 avril 2020. Difficile donc de trouver des gens l'ayant côtoyée dans le personnel. Pourtant, quand on trouve, on ne trouve que des éloges. Que ce soit de Maximilian (professeur de Métamorphose ayant eu Charlotte comme assistante) qui met en avant son dynamisme et sa capacité à rebondir selon les participations variables durant une animation... Ou de Vanille, son assistante qui a pu voir son travail, malgré l'absence de sa boss ou encore de Bianca qui était chargée du recrutement de professeur en Histoire de la Magie. Tous mettent en avant son investissement dans sa matière et la diversité des choses qu'elle peut proposer. Ce n'est qu'une nouvelle que presque personne ne connaît, mais que tous gagneraient à connaître.


Vanille Fraser (Assistante en Histoire de la Magie)
La nouvelle Charlotte

Oui, Vanille aussi a été difficile à cerner. Peu l'ont vu travailler, car Charlotte était absente. Elle a tout de même insisté sur l'honnêteté de son ancienne assistante en qui elle a une totale confiance. Une autre personne a mis en avant le caractère très actif de la Serdaigle, investie dans sa maison, mais aussi dans la matière qu'elle a corrigé. Que ce soit avant ou après son mandat, Vanille a continué d'envoyer des devoirs dans la matière ce qui montre quand même un certain goût pour l'HdlM et pas juste un intérêt pour le grade. En tout cas, même si elle n'est plus gradée en raison de la fin de son mandat d'assistante, mes deux sources s'accordent sur une chose : Elle a plus que sa place dans le personnel.


Hope Moore (Préfète)
La vieille nouvelle

S'il y bien une personne qu'on ne s'attendait pas à mettre dans cette liste c'est Hope. Pas parce qu'elle n'est pas bonne, mais parce qu'elle fait partie des murs désormais. Cela fait plus d'un an qu'elle est préfète. Donc pourquoi est-elle dans cette liste ? Cela fait juste un peu plus d'un an qu'elle est sur le site, elle est encore nouvelle pour un site de 15 ans. Seulement quelques mois après son arrivée elle devient préfète. Elle a eu besoin de prendre ses marques, comme tout nouveau débarquant dans une équipe, surtout pour un poste aussi exigeant qu'un poste dans une équipe de maison. Pourtant une personne travaillant avec elle n'a fait que complimenter l'air de fraîcheur qu'elle est capable d'apporter à une maison qui souffle de nombreuses bougies. Investie, dynamique, elle est capables de pallier aux quelques absences de ses coéquipiers quand le besoin se faire sentir. Mieux, elle a un réel esprit d'équipe aidant l'EdM de Poufsouffle dans ses projets et pas que ses projets personnels.


Ellie June (Professeur Adjointe en Botanique)
La nouvelle experte

Parfois, être compétent en étant nouveau peut vous nuire et c'est ce qu'Ellie a expérimenté. Si douée sur le site, on lui a prêté de nombreuses réincarnations, aucune n'a été confirmée. C'est donc bien une nouvelle. Et quelle nouvelle ! Pour en avoir parlé avec Orla, professeur en Botanique, Ellie est une adjointe d'exception. Efficace et bienveillante elle était faite pour s'entendre avec sa boss. Elle a le soucis du détail et cherche toujours à améliorer son travail afin de rendre la Botanique plus accueillante et dynamique, chose dont le professorat a cruellement besoin. Néanmoins, en plus d'être compétente individuellement, elle sait aussi appuyer Orla, communiquant régulièrement sur ses avancées et sur comment améliorer les choses. Bien que nouvelle, elle sait parfaitement travailler avec un membre un peu plus expérimenté.


Septimus Lestrange (Professeur en alchimie)
Le nouveau d'or

Il y a des profils de nouveaux qui sont très sûrs d'eux, confiants, presque arrogants. Puis il y a Septimus à qui l'on prête une grande humilité (oui, seulement à qui l'on prête, car nous ne le connaissons pas personnellement) faisant de lui quelqu'un de très à l'écoute pour toute amélioration de son travail. Cela a tout de suite mis en confiance ses recruteurs qui n'ont pas à rougir de leur choix. Très motivé, il avance sur une matière parfois désertée, notamment en raison du faible nombre d'élèves. Pourtant il ne renonce pas et continue. On pourrait aussi parler de son projet de création de club en rapport avec l'alchimie. Ce n'est donc pas le professeur que l'on verra le plus dans la correction de copies, mais il sera un membre du personnel constructif, capable de participer à des projets ambitieux en apportant sa pierre à l'édifice. Et peut-être, à terme, fera de l'Alchimie une matière incontournable.



Comme vous le voyez, ces sept nouveaux ont tous un profil assez différent. Néanmoins, ils ont aussi tous quelque chose en commun : Leur dynamisme et le vent de fraîcheur qu'ils apportent. Ils ne méritent pas encore un ordre de Merlin, mais on espère vous avoir donné envie de les connaître. Nous en attendant, on se contentera d'observer pour pouvoir les criti... en reparler dans un futur qui leur sera sans doute favorable.


Rédigé par l'équipe de la Gazette Illustré par Romane Slater

Partager : Partage

Interview - Jessica Wonders

Les Trois-Balais (IRC) sont un lieu paisible, sur lequel on aime se détendre. Il est plus facile de communiquer par ce module que par MP ou sur le forum. C'est là que de belles amitiés ce sont crées, que des animations folles on été vécues. Cependant, récemment, nous avons appris la démission de la Tavernière, Jessica Wonders. La Gazette a donc trouvé que c'était l'occasion de lui donner la parole dans votre journal préféré.


Aidan : Bonjour Jess, tu es dans l'équipe des Trois-Balais depuis plus de deux ans maintenant, vu que tu es devenue elfe 9 août 2018. Et pendant presque un an tu as géré l'équipe, depuis le 15 octobre 2019. C'est un très beau parcours et même assez long. Tu connais donc tous les aspects de l'équipe. Quels sont pour toi les choses qui font de la gestion et l'animation de l'IRC une expérience unique ?


Jessica : Bonjour Aidan merci beaucoup ! C'est une expérience unique d'abord parce que c'est un monde vraiment à part ahah. On peut pas couper, réécrire, on prend les gens comme ils sont. Je vous présente la phrase la plus clichée (si vous voulez la sortir en entretien) : ce qui a rendu cette expérience unique, ce sont les relations humaines. Travailler, parler, étudier les gens (vous êtes actuellement sous un microscope), c'est passionnant.


Aidan : Je vois, mais ta position hiérarchique a souvent changé, ce qui a dû faire évoluer ces relations humaines. Comment as-tu vécu les montées en grade ? Qu'est-ce que ça changeait pour toi ?


Jessica : Avec les utilisateurs, quand il n'y avait pas de problème, je n'ai jamais vu mon symbole à côté de mon pseudo donc ça m'aidait pas mal à oublier ahah. Que ce soit dans l'équipe ou avec les utilisateurs, j'ai toujours voulu rester proche d'eux, ne pas les éloigner par mon grade car c'est en s'éloignant du public ou de ses collègues qu'on perd le nord. Est-ce que ça a marché ? Je l'espère.


Aidan : Justement, certains rapports avec les utilisateurs étaient dans des cas de modération. Après deux ans d'expériences, peux-tu nous dire ce qu'est, selon toi, une bonne modération ? Et en quoi elle diffère sur IRC du forum ?


Jessica : Mh même si on est d'accord sur l'idée générale on n'a pas les mêmes approches. La bonne modération à mon sens c'est de s'imposer suffisamment pour faire cesser le feu, tout en étant ouvert à la discussion : les erreurs arrivent, et celui qui a dit un mot de travers n'a pas à se sentir comme s'il avait tué quelqu'un. C'est aussi être très réactif, et savoir mesurer la sanction adaptée. Nos modérations sont différentes déjà par les sanctions, et là où le forum peut prendre un jour ou deux, on ne peut pas se permettre d'attendre aussi longtemps : une sanction perdrait tout son sens sur l'IRC si on la servait plus tard. Je pense aussi qu'il y a des choses auxquelles on est plus habitués, et que nos échelles de gravité/sanctions diffèrent. Après ça reste mon avis personnel !


Aidan : Les modérations sont donc différentes, ce qui confirme le côté atypique du module IRC dans le personnel. D'ailleurs il a souvent eu une position assez « bâtarde » dans ce dernier. Quels sont actuellement les relations entre le personnel et les Trois-Balais ? Penses-tu que ce module gagnerait à être plus indépendant ?


Jessica : Alors l'IRC est déjà extrêmement indépendant, je pense que vous n'imaginez même pas le nombre de choses qui nous sont permises ahah. On a très peu de limites, d'où le post d'il y a quelques jours au comptoir. On peut faire beaucoup de choses, tant qu'on nous donne les informations. Sinon on a de bonnes relations avec le reste du personnel même si je pense que je ne suis pas la seule de l'équipe à me sentir "loin" du monde des autres membres du personnel.


Aidan : D'accord, en tout cas ta démission est officielle. Une personne va donc te succéder. Quels conseils donnerais-tu à la personne qui te succédera ? Y a-t-il des erreurs que tu as fait que tu peux lui éviter avec de petites astuces ?


Jessica : Ooh vous savez déjà qui c'est et elle sait tout ce dont elle a besoin. Mais imaginons que je ne la connaisse pas : tu éviteras la plus grande part de tes erreurs en communiquant, communiquant, communiquant et tu règleras les autres avec la composition de ton équipe.


Ce sera tout pour cette interview. Merci beaucoup pour ton temps et tes réponses Jess et j'ai hâte de te retrouver sur IRC, avec ou sans grade.


Rédigé par Aidan Dynamite Illustré par Romane Slater

Partager : Partage

Dis-moi qui tu es, je te dirai quel tableau te ressemble, suite

« Oh miroir mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle ? » Ça ressemble un peu à ça, non ? Par contre, il n'est pas question de beauté ici. Loin de là, mais de personnalité. Pour une seconde édition, je me suis penchée sur cinq personnes de notre merveilleux collège qui le font vivre à leur façon. Nos Directrices et notre Directeur ainsi que notre chère Gardienne des Lieux ont malheureusement fait les frais de mon œil aiguisé. Voyons voir ce que cela a donné.<br />


Bastien Morholt<br />
Portrait d'Henri VIII<br />
Vers 1536, Hans Holbein le Jeune (1497-1543)<br />
Huile sur bois<br />

Tout le monde connaît Henri VIII. Tant pour les réformes que pour son côté sans pitié. Alors, pourquoi avoir choisi ce personnage pour représenter Bastien ? Juste pour la ressemblance et un peu de sa prestance. La même barbe, la même façon de s'imposer, même si l'un est un demi-géant et l'autre ne l'était pas, à ce qu'il paraît. Fier, Bastien et Henri VIII ont ce petit quelque chose qui tend vers l'idéal. Ce tableau fut peint à l'époque de l'exécution de cette chère Anne Boleyn, accusée de sorcellerie, et la Réforme anglaise. Coïncidence ? Le portrait de Henri VIII renvoie l'image d'une personne suspicieuse, mais reflète également son autorité, tout comme Bastien... S'il trouve des habits du même type à sa taille. Si vous désirez voir ce tableau, vous devrez vous déplacer chez les moldus au musée Thyssen-Bornemisza en Espagne.<br />


Camille Dubois<br />
Portrait d'une dame de la cour de Milan, dit à tort « La Belle Ferronnière »<br />
Entre 1495 et 1497, Léonard De Vinci (1452-1519)<br />
Huile sur bois<br />

Quand l'on pense à Camille Dubois, nous voyons bien sûr une jeune femme intrigante, sûre d'elle et qui fait tourner bien des têtes sur son passage. C'était bien le cas de ce portrait qui fut baptisé en 1709, lors d'un inventaire, « La Belle Ferronnière », à cause du bijou que celle-ci porte autour de la tête. Noble de la cour de Milan, cette dame a ça en commun avec notre Directrice de Serpentard: attirer le regard et la curiosité. Le même regard perçant, presque glacé, qui vous fixe peu importe l'endroit où vous vous trouvez dans son champ de vision. Ce qui n'est pas sans rappeler le fameux portrait de Lisa Gherardin (ou Mona Lisa ou encore La Joconde). Toutefois, allons-nous vraiment, un jour, voir notre chère Miss Dubois porter une autre teinte de vêtement ? J'en doute. Tout cela pour vous dire que cette œuvre se retrouve dans les collections de l'immense Musée du Louvre, mais n'est pas exposé. Dommage.<br />


Ellena Jones<br />
Clotilde in evening dress<br />
1910, Joaquin Sorolla (1863-1923)<br />
Huile sur toile<br />

Élégante, sortie tout droit du début du XXe siècle, ce portrait pourrait être celui d'Ellena. Bien mise, dans une posture bien droite qui rappelle son autorité, tout en lui donnant un côté humain. La femme représentée dans ce tableau n'est autre que Clotilde Sorolla, la femme du peintre. La dame était le modèle préféré de son mari et l'amour transparaît dans la représentation de cette dernière. Si la Directrice de Serdaigle avait posée à la place de Miss Sorolla, elle aurait certainement préféré une robe bleue, pour rappeler la couleur de sa maison, tout dans ce portrait pourrait ressembler au passé de Miss Jones. Un passé rempli de gaieté, de soirées mondaines et d'un côté fastueux. Serait-ce un rappel du passé ? Si vous êtes de passage en Espagne, pour aller voir le portrait d'Henri VIII, n'hésitez pas à visiter le Musée Sorolla. Vous pourriez être surpris.e.<br />


Tara Wilson<br />
La Pâtisserie<br />
Entre 1872 et 1874, Alexis Joseph Mazerolle (1826-1889)<br />
Huile sur toile<br />

Que dire de plus. Faisant partie d'un quatuor destiné au Glacier de l'Opéra Garnier de Paris, cette partie du carton de tapisserie représente la pâtisserie. Notre enseignante de Gastronomie sorcière est selon moi l'incarnation même de cette allégorie de cet art culinaire. Très discrète, car exposé dans un endroit encore moins « accessible » qu'un musée, cela représente bien la nature de la Directrice de Poufsouffle. La seule à être entourée d'oiseaux, qui semblent être des hirondelles, la jeune femme se retrouve également entourée de plantes bien utiles à la confection de gâteaux et pâtisserie en tout genre. Il est même possible de reconnaître la fleur de pavot, dont les graines, mêlé avec du citron dans un scone, c'est exquis. Pour pouvoir voir ce carton de tapisserie, vous devrez par contre vous présenter à l'Opéra Garnier pour un spectacle ou pour l'une de leurs visites guidée.<br />


Ellana Spleen<br />
La comtesse d'Haussonville<br />
1845, Ingres (1780-1867)<br />
Huile sur toile<br />

Vêtue d'une robe claire, un air détendu, semblant se poser une question. Ça ressemble bien à Miss Spleen tout ça. Ça façon de nous regarder, de nous sourire, nous invitant à la confidence. Elle est discrète, mais connaît tout de nous. Par contre, derrière ce visage d'ange, presque comique, se cache une conspirationniste (rien à voir avec les moldus anti-tout). Non. La Gardienne des lieux sait tellement de choses sur tout le monde qu'elle peut facilement les utiliser soit pour vous faire peur, soit pour assouvir ses ambitions. Comme La Comtesse d'Haussonville, notre Examinatrice est espiègle et a plus d'un tour dans son sac. Son regard peut être interprété comme une question ou au contraire, pour exprimer une fierté. Nous pourrions en quelque sorte entendre la Comtesse, au travers des mots de Miss Spleen, nous dire « Dans ta face ! ». Assez éloquent tout ça. Si vous voulez vous confier à la Comtesse, il faudra cependant vous rendre aux États-Unis au The Frick collection.<br />


J'espère que tout cela vous a plu. Si oui, j'ai d'autres portraits et d'autres noms en tête. À voir ce que vous en pensez. Pendant ce temps, je vais aller faire un petit brin de jasette avec les tableaux du troisième étage.


Rédigé par Catherine Spinnet Illustré par Elea Loohest

Partager : Partage

Reportage : comment faire un reportage



Bruit d’une machine à écrire. Arrêt.

Kyle : Hum.

Reprise de la machine à écrire. Arrêt. Reprise.

Elea : C’est pas bientôt fini ce boucan ?!

Kyle : Mais je fais mon reportage ! Il faut bien d’abord écrire le script !

Elea : Es-tu vraiment obligé de l’écrire sur cette vieille machine à écrire ?

Kyle : Oui. Ça m’inspire.

Elea : (à part) Et moi qui croyais m’en être débarrassée…

Kyle : D’ailleurs, tu la trouves pas un peu bizarre ?

Elea : Non, elle fait autant de bruit que d’habitude.

Kyle : Non, mais j’veux dire : elle sent la vase et on dirait qu’il y a des petits bouts de euh, on dirait des algues ?

Elea : (innocemment) Ah tient ?

Kyle : Ouais, c’est trop bizarre ! Je la trouvais plus alors j’ai fait une conjuration et paf, elle réapparait comme si elle sortait du fond du lac !

Elea : (faisant toujours l’innocente) Très bizarre en effet… Tiens au fait, c’est pas l’heure de ton rendez-vous à la sonothèque ?

Kyle : Mais si, tu a raison ! Je file, merci de m’avoir prévenu !

La porte claque.

Elea : Et moi je préviens Celty. Va falloir trouver une autre solution pour se débarrasser de cette foutue machine.

-

Une musique guillerette.

Kyle : Je m’appelle Kyle Gallerion, je suis le reporter attitré de la Gazette. Tous les mois je parcours les tréfonds du monde magique à la recherche de sujets. Parfois, c’est toi qui viens au sujet et parfois c’est le sujet qui vient à toi. Moi, il faut l’avouer humblement, j’avais le flair pour dénicher les bons sujets. Ceux qui plairaient au lectorat éclairé de la Gazette.

(Boing)

Kyle : Euh, monsieur Albert, elle est bizarre votre sonnette aujourd’hui.

Albert : Non, c’est normal ! Je teste mes bruitages cartoons ! Que penses-tu de celui-là ?

Kyle : Mué, pas très fan. Je préférais le carillon de l’autre fois, il mettait plus d’ambiance.

Albert : Mais tout le monde ne choisit pas la même ambiance mon petit ! Alors, que puis-je faire pour toi aujourd’hui ?

Kyle : Eh bien je travaille sur les dragons du Komodo.

(Aw.)

Kyle : Mais les vrais hein, pas les lézards !

(Badumtss.)

Kyle : J’aimerais aussi être proche de mon audience, d’une certaine façon…

(Yes !)

Albert : …alors ?

Kyle : Non, non, ça ne me va pas. Je cherche quelque chose de moins… enfin de plus…

Albert : Ah, attendez, je pense savoir ce que vous cherchez ! Suivez-moi.

(Bruit de la ville qui enfle.)

Albert : Et maintenant ?

Kyle : Ah oui, super ! J’aime beaucoup ! Eh bien je vous prends ça monsieur Albert et à la prochaine fois !

-

Kyle : Le script : check, les bruitages : check. Il est temps d’aller enregistrer les voix maintenant.

Kyle (voix avec écho) : un-deux, un-deux, on m’entends bien ?

Stagiaire (voix étouffée) : Oui, parfait, tu peux commencer !

Kyle : D’abord, il va y avoir le vieux monsieur que je rencontre sur le bord de la route. C’est lui qui m’indique où trouver les dragons. (voix grave) « On peut savoir c’que tu viens chercher ici ? Les dragons ? C’pourrait bien que j’en ai entendu parler. » Et là sa femme intervient : « Non chéri, il est trop jeune pour savoir ! C’est un endroit si dangereux ! »

Stagiaire : Attends, ton vieux monsieur, on dirait plutôt un camionneur qui a trop fumé. Tu voudrais pas essayer de le rendre plus… vieux ? Et moins routard.

Kyle : OK, j’essaie !

Albert : Des dragons du Komodo ? Mais oui, bien sûr, suivez-moi, suivez-moi !

Kyle : Monsieur Albert, qu’est-ce que vous fichez ici ?

Albert : J’ai retrouvé de vieux bruits de tortues qui font l’amour pour vos dragons !

Kyle : C’est très bien monsieur Albert, je vous remercie, mais je suis un peu au milieu de quelque chose là…

Albert : Oh ! Pardon, pardon, je m’excuse.

(Bruit de porte.)

Kyle : Allez on reprend.

Stagiaire : Dis, je pensais : pourquoi ça serait pas un gamin ton guide ?

Gamin : Des dragons ? Pff, évidemment que je sais en trouver ! Mais tu me donnerais quoi en échange ?

Faust (au milieu des flammes) : Mon âme.

Stagiaire : Là, c’est un peu trop je pense.

Kyle : Oui, t’as raison.

Critique : Là je plussoie.

Kyle : Qui êtes-vous ?

Critique : Le critique d’art gay. Parce que, voilà les préjugés quoi !

Kyle : Mais je suis moi-même...

Blonde : Ah bah ça je te le fais pas dire ! C’est pas parce que j’ai une voix aigüe que je suis obligatoirement stupide ! Non mais allô quoi !

Kyle : Si je peux me permettre, cette dernière expression…

Relou : Wesh ! Ça veut rien dire ça ! Ces préjugés wesh !

Critique : Qu’est-ce que je disais.

Kyle : Fou, je deviens fou…


Rédigé par Kyle Gallerion Illustré par Sukyana Singh

Partager : Partage

La rentrée du quidditch

Crédit : Morgan LH


Vous ne connaissez rien au Quidditch ? La Gazette est là pour vous sauver de cette ignorance. Pourquoi maintenant ? Car qui dit Septembre, dit nouvelle saison de Quidditch, opposant nos quatre Maisons préférées. Il est impossible de savoir d'avance ce que nous prépare le duo à l’arbitrage pour cette année, mais on peut déjà analyser les équipes. De nombreux changements ont eu lieu pour certaines Maisons, alors commençons sans plus attendre.



Poufsouffle • Le nouvel ogre

Commençons par la Maison qui a subi le moins de changements. Oui... Vu qu'il n'y en a eu aucun. Sineah est toujours la capitaine de cette Maison. Ses joueurs semblent toujours être les mêmes. Même équipe pour un même résultat ? On ne pariera pas là-dessus. Poufsouffle risque de renouer avec son succès, notamment grâce à deux étoiles montantes : leur préfète Hope et leur ancien capitaine John. Cette équipe risque de bousculer le duel Serdaigle / Serpentard auquel on est habitué depuis quelques temps.

Composition probable : Gardien : Hope Moore
Poursuiveurs : Sineah Ascott / Marc Nissa / Michael Bristow
Batteurs : Bianca Gordon / Looedy
Attrapeur : John Gregory
Nouvelle joueuse à suivre : Elsa Gorski


Serdaigle • L'outsider endurant

La Maison des aigles n'a pas tant changé que ça dans son effectif. On pourrait noter le changement de Maison d'Aidan Dynamite, rejoignant sans doute le banc des remplaçants. Arrivée qui compense le départ de Patsy à Serpentard. C'est dans son approche du jeu que l'équipe a le plus évolué. Meilleure poursuite, meilleure batte... On pouvait même dire qu'ils avaient la meilleure gardienne en concurrence avec Hope, malheureusement Rose a quitté l'équipe durant l'été prenant une retraite plus que méritée. Pourtant, Serdaigle semble fortement se tourner vers le vif d'or comme le prouve les performances de certains membres lors du tournoi au vif d'or. Néanmoins, ces changements sont là encore, marginaux. Ce qui va réellement changer la saison des aiglons ce sont les changements de Serpentard, qui risquent de favoriser la maison couleur saphir et bronze. Malheureusement sans attrapeur, malgré la régression de Serpentard, cette Maison risque de rester dans l'ombre d'un nouveau géant : Poufsouffle.

Composition probable : Gardien : Astra Graves
Poursuiveurs : Golden Trio (Ella Atkins / Matoutou / Summer Pearson)
Batteurs : Angele / Mia Lorder Jannings
Attrapeur : Inconnu
Nouvelle joueuse à suivre : Grace Rivera


Gryffondor • La reconstruction éternelle

Gryffondor a rarement été gâté au Quidditch. Certains aiment à pointer du doigt leurs faibles performances durant les coupes. Pourtant, force est de constater qu'ils n'ont pas eu de chance. Kindred, joueur de génie, aurait pu marquer un tournant dans le Quidditch rouge et or, mais a préféré la Maison de vert et d'argent. Heureusement, cette Maison ne manque pas de courage, comme lors de la coupe précédente jouant à fond sans capitaine ni structure... Emma est récemment passée capitaine et compte bien à mettre un terme à cette longue traversée du désert. On ne peut que l'encourager, car Gryffondor a souvent mérité mieux que ce que les classements montraient.

Composition probable : Gardien : Julius Maxima
Poursuiveurs : Emma Martinson / Kono Prewett / Tchoucra Tortuga
Batteurs : Aniloc / Erksine Blane
Attrapeur : Inconnu
Nouveau joueur à suivre : Liam Goldstein


Serpentard • La vieille dame

Au sommet du Quidditch depuis quelques années désormais, l'équipe de Serpentard n'est que l'ombre d'elle-même. Les départs potentiels de Drayryfore, Physio et Lucy Gold poussent l'équipe dans ses retranchements. La nouvelle capitaine, Joy Bennett, devra renouveler une équipe sur le déclin si elle veut être à la hauteur de l'histoire de sa maison. Misant sur du sang neuf, des tactiques adaptées à ses adversaires, nul doute que cette Maison refusera la dernière place que certains analystes lui donnent pour cette année.

Composition probable : Gardien : Opale Tal Moundine
Poursuiveurs : Joy Bennett / Inconnu / Inconnu
Batteurs : Aileen Verran / Matthias Potjed
Attrapeur : Matka Omen
Nouvelle joueuse à suivre : Trixie Klett



Et voici la fin de cette présentation. Comme vous le voyez cette nouvelle saison promet d'être riche et passionnante pour tout supporter du Quidditch. La fin de la longue série de victoire de Serpentard va-t-elle arriver ? Qui sera le nouveau géant ? Serdaigle arrivera-t-il à concrétiser une finale en un titre ? Emma parviendra-t-elle à motiver sa Maison autour du lion d'or ?

Pour le savoir, rendez-vous sur le #stade-de-quidditch.


Rédigé par l'équipe de la Gazette Illustré par Elea Loohest

Partager : Partage

La vie des membres du perso

Vous connaissez sans doute le test de personnalité qui circule dans le Monde Magique. Ici, à la Gazette, nous vous offrons des réponses de certains membres de Personnel !


Une vraie fan des créatures magiques :

Quel est ton moyen de transport préféré ?

Le balais ! Ou les dragons !
(Clémentine Smith, professeure de Soins aux Créatures Magiques et magizoologiste).


Une Poufsouffle bien Poufsouffle !

La première chose que tu ferais, si, par chance, tu trouvais une cape d'invisibilité?

J'irais me réfugier dans les Cuisines de Poudlard12 !
(Charlotte Bolton, professeure en Histoire de la Magie)


Aurai-t'elle été traumatisée?

De quoi avez-vous rêvé cette nuit ?

Un cauchemar habituel. Je suis dans une cellule souterraine avec un homme qui frotte frénétiquement son visage. Sauf que plus il passe ses mains dessus, plus son visage... S'effrite. Et quand il lève la tête vers moi c'est... Non je ne préfère pas en parler.
(Opale Tal Moundine, Ministre de la Magie, professeure en Théorie de la Magie Noire, joueuse de Quidditch)


Est-ce que ce serai un aveu de non-respect du réglement?

Ce que tu hais le plus à Poudlard ?

Le couvre-feu. Que je ne respecte pas vraiment, d'ailleurs.
(Jessica Wonders, Tavernière, Professeure Adjointe en Étude des moldus)


Tous les goûts sont dans la nature !

Quelle est ton plus grand souhait ?

Avoir une réserve de plantes carnivores.
(Alaska Gump, Photographe, Chroniqueuse Chicaneur)


Bdragon serai-t'il en fait un dangereux criminel?

Que pensez vous de notre directeur ?

Il a tenté de me tuer dans un rêve, sous un dôme.
(Alysone Petrova, Auror, Elfe des Trois-Balais)


Galahad et les trolls, une histoire de haine?

Si tu pouvais ajouter une créature dans la valise de Newt, laquelle ce serait ?

Je trouve que ça serait drôle d'intégrer les Trolls. J'aimerai surtout voir la tête de Galahad en fait.
(Ellena Jones, Directrice de Maison, Professeure en Langues et Dialectes Magiques)


Le Crache Limace, un sort dangeureux?

Quel sort faudrait-il rajouter à la liste des sorts interdits ?

Le crache limaces ? #pasD'idées
(Bastien Morholt, Directeur de Maison, Bibliothécaire en Chef)


Envisagerait-t'il un changement de carrière?

Quelle est la chose que vous regrettez le plus au monde ?

Ne pas avoir ouvert un commerce de sucrerie sur le chemin de traverse. Je suis sûr que c'est un rôle qui m'aurait été à merveilles !
(Artus Myrtle, Directeur de Département, Professeur en Astronomie)


Pour lire d'autres trouvailles de ce genre, rendez-vous au prochain numéro de la Gazette !


Rédigé par Luna Lupin Illustré par Elea Loohest

Partager : Partage

Publicité - Le retour des records p12iens

Les records p12iens de retour en septembre


Illustré par Elea Loohest

Partager : Partage

Writing prompts

Connaissez-vous le principe des writing prompts ? En français, on pourrait traduire par "consignes d'écriture". En bref, il s'agit de courts scénarios qui peuvent servir de point de départ pour des histoires. Les writing prompts ont une construction assez répétitive, ça se présente la plupart du temps sous la forme [contexte / spécificité de l'univers dans lequel on se place] [situation particulière du personnage] [chute], mais ça peut parfois prendre forme de dialogue ou autre. Le but ? Stimuler l'imagination de quiconque recherche l'inspiration pour écrire, mais ça peut être intéressant aussi à lire juste comme ça. Dans cet article, nous mettons votre disposition une petite liste de writing prompts trouvés par nos chroniqueurs, sur l'univers d'Harry Potter. N'hésitez pas à les utiliser et à nous envoyer vos textes par hibou, ils pourront faire l'objet d'une publication.



On t’avait toujours répété que le miroir du Rísed montrait nos plus profonds désirs. C’est faux. Tu t’en rendis compte le jour où tu réussis à l’approcher et que tu y vis une version de toi plus âgée, portant le badge de préfet-en-chef et te suppliant de l’aider.


Tu as eu l’enfance la plus heureuse : tes parents t’aiment à la folie et arrivent à passer du temps avec toi et tes frères et sœurs (avec qui tu te chamailles de temps en temps, mais qui restent tes meilleurs camarades de jeu). De plus, vivant à l’écart des moldus, vous avez baigné dans la magie depuis votre naissance. Finalement, le jour de ton entrée à Poudlard arrive. Cependant, en descendant sur le quai à Pré-au-Lard, tu aperçois les carrosses et surtout, leurs montures : les Sombrals.


« Tu sais, quand je disais qu’il nous fallait éclaircir ses intentions, je ne pensais pas un seul instant que tu lui balancerais un Lumos dans la tête.
- Oui, mais ça a marché.
- Ça n’aurait pas dû.
- Et alors ? Ça a marché, c’est le plus important. »


Il y a une règle de base de la magie qui n’est nulle part enseignée : la durée de vie des sorciers diminue à mesure qu’ils lancent des sorts avec une baguette magique. Archéologue dans les ruines d’une cité antique mésopotamienne, tu découvres par hasard l’entrée d’un tunnel. En le suivant, tu tombes sur une ville souterraine oubliée du monde. Tous ses habitants sont des sorciers et aucun n’utilisent de baguette magique.


Le choixpeau magique ne se trompe pas. Et même s'il hésite, on peut faire valoir son avis. Pourtant, ça faisait dix minutes qu'il était sur ta tête et qu'il n'arrivait clairement pas à se décider. Les professeurs devenaient mal à l'aise. Finalement, le choixpeau poussa un long soupir et annonça : "Je suis désolé, mais... Tu n'es pas un sorcier."


Lorsqu'on utilise un Retourneur de Temps, il ne faut jamais retourner plus de cinq heures en arrière et surtout éviter de faire voir. Pourtant, la personne qui se tient devant vous est vous-mêmes, mais avec 30 ans de plus, et elle vient d'utiliser l'objet magique pour vous retrouver.


Depuis ta première année, tu voues une hostilité cordiale et mutuelle à l'un de tes camarades. Vous grandissez en tant qu'ennemis jurés et un beau jour, tu arrives à le désarmer dans un duel de sorciers. Mais depuis, quelque chose d'étrange se produit à chaque fois que vous vous retrouvez à proximité l'un de l'autre : sa baguette magique lui saute des mains et se jette littéralement dans ta direction. Ce phénomène vous conduit à vous rapprocher d'une manière inattendue.



Et vous, vous avez des idées de writing prompts ? Partagez les dans les commentaires !


Rédigé par l'équipe de la Gazette Illustré par Elea Loohest

Partager : Partage

A quelle personne RP ?


Non, la question ce n'est pas « Avec quelle personne RP ? ». Vous pouvez RP avec qui vous voulez, du petit noob qui a besoin de mettre beaucoup de dialogue pour faire les dix lignes minimum à celui qui croit que pour faire un bon RP il faut écrire l'ensemble du Seigneur des Anneaux que vous lirez en diagonal. Cela n'est pas vraiment un problème. Par contre, tout débutant en RP s'est déjà demandé à quelle personne il allait RP. Et quand je parle de personne, je parle bien du sujet. Souvent on en distingue 3. « Il » ou « Elle », « Je », « Tu » par fréquence d'utilisation décroissante (non, je ne ferai pas de parenthèse pour expliquer le terme). On écarte donc les « nous » « vous » qui sont souvent pour les double personnalités... Ou les Alain Delon.

Vous ne savez pas lequel choisir ? La Gazette est ici pour vous aider à voir plus clair sur ces différences.



Il ou Elle... décrit très bien les situations.

C'est la manière de RP conventionnelle. La troisième personne du singulier est très connue car nous l'avons tous vu dans les livres. Elle est en plus très pratique. Là où le « je » et « tu » donnent un risque de répétition du sujet et forcent un travail du style pour l'éviter, l'utilisation du « il » ou « elle » (vous pouvez toujours rêver pour l'inclusif abrégé dans mes articles) permet des synonymes. Par exemple pour parler de mon personnage je peux dire « Il » « Le jeune sorcier » « Le gros déchet de la société qui ferait mieux d'aller se jeter sous le Poudlard express plutôt que de nous saouler avec des problèmes existentiels ». Bref un très large panel si bien qu'on parle plus de RP à la troisième personne du singulier qu'un RP à « Il » ou « Elle ». En somme très utile pour décrire les lieux, les ambiances et faire interagir plusieurs personnages (avec un narrateur omniscient... Oui le narrateur, pas votre personnage).


Je... suis mieux placé pour décrire ce que je ressens.

Mon petit chouchou. Sans doute parce que je suis un gros égocentrique qui aime parler de lui... Je parlerai à Celty d'un article à ma gloire. Bref... « Je » n'est pas aussi populaire que la troisième personne du singulier dans les RP et pour cause. Il est plus complexe de décrire tout ce qui nous entoure. Un narrateur omniscient (je ne ferai pas non plus de parenthèse pour expliquer ce terme) en utilisant « je » est plus que limite. Le narrateur est votre personnage et de ce fait votre RP est limité par ce qu'il voit et surtout ce qu'il ressent et pense. C'est pour cela que j'aime utiliser cette personne, c'est la plus apte à expliquer ce qu'un personnage ressens, le cheminement de sa pensée. Cependant, en plus de ses limites en raison des limitations du narrateur il faut ajouter le risque de répétitions. Répétitions d'un post à l'autre, mais aussi répétition de la personne, forçant le RPGiste à tourner habilement ses phrases pour ne pas dire « Je » à toutes ses phrases. Phrases (exemple de répétition énervante).


Tu... fais vraiment n'importe quoi.

C'est le petit canard boiteux. Rarement utilisé en dehors des forum 100% RP, l'utilisation du « Tu » a pendant été longtemps mal vue dans le milieu. Pourtant, avec les années, cette façon de faire a pris un peu plus en popularité, rivalisant avec le « je ». Il faut dire... Malgré un côté peu orthodoxe, cette personne a ses avantages. Certes... On a du mal à imaginer un narrateur à cette personne. « Il » « Elle » c'est un narrateur souvent externe (bien qu'il puisse aussi être interne, mais ce serait trop compliqué à expliquer, je ne suis ne suis pas prof de français) et le « Je » souvent signe d'un narrateur interne qui est représenté par votre héros. « Tu » permet de prendre de la distance avec le le personnage, comme si on lui parlait. Le narrateur ici est bien externe, mais proche du protagoniste. Il juge et commente ses actions avec plus de facilité qu'un « Il » ou « Elle » mal maîtrisé. De plus il permet de sortir des restrictions de visions du « Je ». En somme c'est une savante combinaison des deux autres personnes utilisées. Bien maîtrisé il peut donner lieu à des RP marrant voire touchant. Je ne peux que le conseiller en cas de panne d'inspiration, cela a débloqué plus d'un RPGiste. En revanche, il est très difficile d'éviter la répétition du sujet, ce qui peut donner un style, mais peut aussi rapidement lasser.



En espérant que cet article vous aura éclairé sur le choix à faire pour vos RPs. Bien entendu, contrairement à certaines idées reçues, la qualité d'un RP ne dépend pas du sujet que vous utilisez. Le plus important étant de vous amuser dans la diversité de l'écrit.


Rédigé par Aidan Dynamite Illustré par Alaska Gump

Partager : Partage

Du MBTI au choixpeau

Crédit : xxtayce


Rédigé par Aidan Dynamite Illustré par Elea Loohest

Partager : Partage

Décider de faire du sport


Ce qui est pénible avec la rentrée, c’est que tout le monde vous répète la même chose. La rentrée, davantage que le 1er de l’an, est le moment de prendre de bonnes résolutions et de bonnes habitations (qui en change au milieu de l’année scolaire, sérieusement?). Une de ces nouvelles habitudes à considérer est la pratique d’un sport.

J’ai un corps faible. J’ai des problèmes de genoux (sans compter le plâtre à la cheville pour bien finir les vacances), des problèmes de peau, d’articulations et un inconfort psychique qui arrose le tout. Je hais mon corps. Je m’appuie sans vergogne sur ma cheville fracassée (une histoire de poutre qui roule et qui amasse le pied qui passe, je vous la raconterai un jour) et je monnaye en rigolant la suppression de mes piqûres journalières en sachant pertinemment que je ne suis pas en train d’agir dans l’intérêt de mon corps. Tout ça parce qu’il représente une partie de moi que j’exècre. Mais il y a une chose qui nous réconcilie : le sport et la musique. La musique, ce n’est pas mon sujet d’aujourd’hui, bien qu’il y a un bonheur certain à savoir que ses doigts ont la mémoire du morceau à jouer ou de sentir les vibrations et d’entendre le son qu’on créé seconde par seconde. À cause de mes nombreux problèmes physiques, je n’ai pas accès à beaucoup de sport, mais je pratique sans peine celui que je préfère : le tir à l’arc. Et j’ai beau pester contre mon incompétence, je ne m’emporte jamais contre mes jambes bien stables sur le sol ou mes bras qui bandent un arc de plus en plus lourd. En fait, pendant ces moments, je travaille avec mon corps et non contre lui. Le sport, c’est aussi bon pour la santé mentale.

Voilà pour une copieuse introduction. Ce n’est pas facile de se décider à faire du sport, encore moins d’en prendre l’habitude. On pense immédiatement à courir le matin et tout ce que cela entraîne : il faut se lever tôt, on a vite un point de côté, ça rend les jambes lourdes, on court sans but (puisque l’objectif n’est pas de se déplacer vers un point d’intérêt – généralement, on fait même un cercle) donc on se démotive vite. Il ne faut pas se leurrer : le sport est demandeur. La musique même peut être considérée comme un sport : il faut faire attention aux crampes aux doigts, travailler sur sa respiration, son endurance quand la position n’est pas des plus confortables etc. Il faudra donc de la motivation pour commencer. Mais il faudra aussi bien choisir.

La première chose à faire est de se demander ce qu’on cherche à obtenir. "Faire du sport". Oui d'accord, mais c'est pas suffisant. Si on veut seulement se prouver qu'on a du muscle, la salle de muscu suffira ; si on aime retarder ses départs de la maison (au point de rater le bus), on se dirigera plutôt vers la course pour savoir courir vite et sans recracher ses poumons à l'arrivée. Aimer la sensation d'utiliser tout son corps et d'être attentif à son environnement entier ? L'escalade ou la danse feront l'affaire. Vouloir aller vite, toujours plus vite ? Le ski, le surf (sur mer ou terre), le laser (une sorte de petit bateau très rapide) ou plus basiquement, le vélo, vous procureront ces sensations en plus de vous balader. D'ailleurs en parlant de ballade, la marche à pied est un sport et rien de tel que de savoir marcher vite et longtemps quand on part en vacances dans de beaux paysages. La natation peut vous aider à vous détendre (tout comme la boxe), les sports de combat peuvent vous aider à prendre confiance en vous, le yoga vous permettre d'accumuler le stress de la semaine, l'athlétisme ou la gymnastique à vous prouver que vous pouvez sans cesse être le meilleur de vous-même... Attention, cependant : le sport peut modifier votre corps. Ne vous dirigez pas vers la course si vous n'aimez pas l'idée d'avoir de grosses et fermes cuisses et si vous préférez avoir les deux bras à la même largeur, ne faites pas que du tir à l'arc (ceci n'est pas une histoire vécue et je bouderai si vous pensez le contraire).

Une fois que vous avez décidé pour quelle raison – autre que la santé – le sport vous serait bénéfique et que vous avez choisi un sport en conséquence, il faut décider de la plage horaire et du lieu de la pratique. (Note : les conseils qui suivent viennent de mon expérience de faible et flemmard et ne sont donc pas universels.) Ne choisissez pas un lieu de pratique trop loin de votre domicile : vous aurez la flemme de le rejoindre. Évitez aussi si possible de pouvoir le pratiquer à la maison : vous aurez l'impression de pouvoir en faire n'importe quand et donc vous n'en ferez jamais. Si vous ne pratiquez pas votre sport dans une structure, essayez de le faire entre ami.e.s : ce sera beaucoup plus motivant que s'il n'y a que votre conscience pour vous y pousser. Si vous décidez de le faire dans une structure (c'est à dire un club, un cours personnel ou collectif ou encore une association), réfléchissez à la possibilité de compétition qu'elle offre : les compétitions sont exigeantes, souvent les dimanches, peuvent demander des coûts de participation. Si vous ne faites du sport que pour vous-mêmes (et non dans l'idée d'en faire un hobby aussi important que votre travail par exemple), je vous déconseille les compétitions. Enfin, concernant les horaires : adaptez-les au mieux à votre semaine de travail. Si le dimanche matin est le seul jour où vous pouvez faire une grasse matinée, y mettre deux heures de course à pied à partir de 7h n'est pas le plus pertinent. Évaluez l'énergie demandée par une session : un sport relaxant sera un bon choix après une dure et stressante journée de boulot, mais un sport très physique ne sera pas la bonne idée car votre corps, en plus d'être au bout de ses réserves de nourriture, sera probablement ankylosé si vous avez passé la journée sur une chaise et ce pourrait même être dangereux (vous pourriez vous faire mal à un muscle en lui en demandant trop d'un coup). Si faire deux heures de sport d'un coup vous fait peur, vous pouvez le séparer en deux sessions sur une semaine : l'important est d'avoir une pratique en profondeur et qui ne se contente pas de trois étirements et un essai. N'hésitez pas non plus à partir humble au début : quand votre corps aura gagné en muscle et en endurance, vous pourrez toujours trouver des créneaux horaires supplémentaires.

Et on n'oublie pas les étirements avant et après !


Rédigé par Kyle Gallerion Illustré par Alaska Gump

Partager : Partage

Horoscope

Septembre... La fin de l'été, les derniers rayons de soleil avant l'entrée dans la période automnale. Le retour à une vie monotone et parfaitement planifiée, du moins les trois premiers jours. Car oui, les bonnes résolutions de début d'année ne se tiennent jamais très longtemps. Que vous soyez encore sur les bancs de l'école où bien dans la vie active depuis de longues années une chose reste toujours en mémoire : la scolarité à Poudlard. Et surtout la manière la plus appropriée pour faire passer le temps lors des longues heures que vous passez les fesses vissées sur une chaise de cours des plus inconfortables.


Bélier

Quid de la discipline ? Dès le premier jour de cours tu n'en fais qu'à ta tête. De quoi faire perdre la boule à Mia et Camila, tes profs de Divination un peu saugrenues.


Taureau

Le mot qui te caractérise le mieux : morveux. Cela ne se voit pas aux sécrétions abondantes de tes narines mais plutôt aux beuglantes que ta mère ne cesse de te faire parvenir pour t'annoncer que "CETTE ANNÉE IL FAUT TE REPRENDRE, ALORS TRAVAILLES UN PEU BON SANG !"


Gémeaux

Ta plus grande passion dans la vie ? Le sport, les copains et... faire du sport avec les copains ? Le Quidditch hante ton esprit et tu ne tiens pas assis sur une chaise. D'ailleurs certains commencent à te soupçonner d'avoir des hémorroïdes.


Cancer

Tu continues de penser à l'été. C'était bien beau la plage et les cocotiers. Nom d'un hippogriffe, pourquoi faut il que tu ailles à l'école, en Septembre, en Ecosse ? Alors que tu pourrais bronzer sur les plages d'une île paradisiaque !


Lion

En bombe pour la rentrée, comme toujours. Tu as profité de ton été pour refaire ton stock de Potion capillaire Lissenplis afin d'avoir un brushing parfait jusqu'à la fin des cours. Rien ne pourra plus t'arrêter cette année... si ce n'est le vilain bouton qui commence à pousser sur ton front !

Vierge

Tu es un élève si discret que les fantômes du châteaux ne vont pas tarder à te prendre pour l'un des leurs. L'ouverture aux autres et la clé de l'amitié, mais aussi le risque d'un début de débauche et des premières notes en chute libre. A toi de voir.

Balance

L'année scolaire est la période la plus propice à toutes sortes d'expériences fantastiques ! Ce qui l'année dernière t'as valu un orteil et une brûlure au 3e degré. Mais cette année sera différente, tu as pris tes précautions... Attention, reposes tout de suite cette Tentacula vénéneuse !

Scorpion

Pourquoi travailler quand on peut recopier sur le meilleur de la classe ? Méthodique, tu choisis parfaitement ta place en salle de cours, cette année encore tu réussiras grâce aux autres et à un peu de fayotage. Qui a dit que le monde, même magique, était juste ?

Sagittaire

Une rentrée tout en douceur, cookies, paillettes et canetons. Il semblerait que tu sois du même signe que la Directrice de Poudlard, Bianca Gordon. Coïncidence ? Je ne crois pas...

Capricorne

Dès qu'il y a une bêtise, on peut être certain que tu en es l'auteur ! Intenable, tes profs supplient la Directrice pour que tu ne tombe pas dans leur classe. C'est à celui qui fera les meilleurs cookies. Malheureusement pour lui, ton prof de Vol n'est pas très doué en cuisine.

Verseau

L'année scolaire passe toujours à une vitesse folle tellement les études te passionnent. Il te faudrait presque un retourneur de temps pour avoir l'opportunité de t'inscrire à tous les cours proposés, car les planning de 80 heures par semaine ne sont pas encore au programme.

Poissons

Les cours, très peu pour toi. Les profs ? A quoi ils ressemblent déjà ? Euh... mais en fait que fais-tu à Poudlard ? Cela va faire 9 ans que tu as obtenu ton diplôme ! Les dortoirs sont douillets et la cantine est gratuite et à volonté. Au moins deux bonnes raisons de rester.

Peut importe ce qu'il vous arrivera entre les murs du château, souvenez-vous bien que l'année sera riche de ce que vous en ferez. Alors profitez, vivez votre vie comme VOUS vous l'entendez ! Et ne laissez personne influencer vos choix, pas même cet Horoscope d'une très grande fiabilité (oui, oui, on y croit).


 Rédigé par Clarissa Nebulosa Illustré par Romane Slater

Partager : Partage

Psychotest : Choisir son instrument

Ce qui est pénible avec la rentrée, c’est que tout le monde vous répète la même chose. « Prends une activité physique, ça te fera du bien ! » Mais peut-être que j’aime mon corps dans son état larvaire, qu’en savez-vous ? Et il n’y a pas que le sport dans la vie : il y a aussi la musique ! Voilà pourquoi vous est aujourd’hui proposé le test ultime pour décider quel instrument vous siéra le mieux : suivez les questions et arrêtez-vous lorsqu’une lettre vous est donnée. Reportez-vous alors aux réponses et découvrez quel instrument est parfait pour vous !<br />
(Disclaimer : le rédacteur à l’origine de cet article est un flûtiste jouant dans un orchestre à vent avec l’expérience d’une mère violoniste et d’adelphes respectivement corniste, violoncelliste, altiste/pianiste/accordéoniste/plus si affinité, pianiste et guitariste. Que tous les lecteurs instrumentistes se sentent donc visés par les blagues.)

<br />1. Vous avez décidé de passer du temps à apprendre à jouer d’un instrument :<br />
Oui → question 2.<br />
Non → A.

<br />2. Votre image quand vous pensez « jouer d’un instrument » :<br />
Taper → question 3.<br />
Souffler → question 10.<br />
Le truc que font les violons → question 6.<br />
Produire un son mélodieux → vous vous êtes trompé.e d’endroit.

<br />3. Vous pensez que les percussions sont des instruments :<br />
Oui → question 4.<br />
Non → revoyez votre jugement et reportez-vous à la question 5.

<br />4. Vous aimez taper :<br />
Parce que c’est facile → B.<br />
Mais j’aime aussi faire des mélodies → question 5.

<br />5. Il y a plusieurs types de clavier. Merci de choisir la réponse qui correspond le mieux à vos capacités physiques :<br />
J’ai des doigts fragiles → C.<br />
J’ai des mains énormes et un égo encore plus grand → D.<br />
JE VEUX TAPER AVEC TOUS MES MEMBRES → E.

<br />6. Nous entrons dans la famille dite « des cordes ». Aimez-vous avoir une position inconfortable qui génère des crampes à coup sûr ?<br />
Oui → question 7.<br />
Non → ce n’était pas une question. Reportez-vous donc à la question 7 aussi.

<br />7. Entre faire glisser un morceau de bois sur les cordes ou découper vos doigts sur les cordes, vous préférez :<br />
L’archer → question 8.<br />
Les pansements aux doigts → question 9.<br />
Vous ne vous faites pas mal aux doigts et vous avez une très bonne position car vous êtes une lady → L.

<br />8. Vous êtes très sûr.e de vous et pensez même à faire carrière.<br />
Oui → F.<br />
Non → G.<br />
Ça m’est égal → 9.

<br />9. Vous êtes vieux jeu.<br />
Oui → si vous venez de la question 7 : I. Si vous venez de la question 8 : H.<br />
Non → si vous venez de la question 7 : J. Si vous venez de la question 8 : I.

<br />10. Nous entrons dans la famille dite « des vents » elle-même divisée en deux : les bois et les cuivres. Pour choisir entre les deux, il suffit de se poser cette question : jouez-vous souvent en hiver ?<br />
Non → question 15.<br />
Oui → ne touchez pas aux cuivres et reportez-vous à la question 11 (et rip quand vous comprendrez qu’il y a des bois en cuivre).

<br />11. Avez-vous prévu de casser les oreilles de tout le monde ?<br />
Non → M.<br />
Oui, c’est inévitable → question 12.<br />
Oui et vraiment beaucoup → O.

<br />12. Avez-vous prévu de faire des duos voire des trios entre instrumentistes du même instrument ?<br />
Oui → si vous avez hésité à répondre « oui et vraiment beaucoup » à la question précédente : N ; sinon question 13.<br />
Non → N.

<br />13. Si vous jouez la mauvaise note :<br />
Vous êtes désolé.e → question 14.<br />
Ce n’est pas une mauvaise note, c’est du jazz → P.

<br />14. Vous avez assez de dignité pour atteindre votre embouchure :<br />
Oui → Q.<br />
Non, c’est l’embouchure qui vient à moi → R.

<br />15. Vous êtes fier.ère d’être français.e et dégueulasse.<br />
Oui → S.<br />
Non, pas forcément → question 16.

<br />16. Vous, votre style c’est plutôt :<br />
Rendre sourds les personnes se trouvant devant vous → T.<br />
Les assommer/décapiter directement → U.

<br />Réponses :<br />
A : Triangle.<br />
B : Timbales, tambours, grosse caisse, faites votre choix.<br />
C : Xylophone, marimba. Non, ce ne sont pas juste des mots de scrabble.<br />
D : Piano. Apprenez que si vous êtes un instrumentiste fort et indépendant qui n’a besoin d’aucun accompagnateur, vous avez en revanche à servir d’accompagnateur pour les autres. Alors apprenez l’humilité, merci.<br />
E : Orgue. Bonne chance.<br />
F : Violon. Redescendez sur terre : vous ne serez jamais premier violon si vous n’avez pas commencé à 3 ans.<br />
G : Alto. Le monde a besoin de plus de gens comme vous <3<br />
H : Violoncelle ou contrebasse. Dépendamment de si vous préférez dormir sur votre instrument debout ou assis.e.
I : Viole de gambe. Non, ce n’est pas une vulgarité.<br />
J : Guitare. Possibilité de passer en guitare électrique selon le critère suivant : savoir se trimbaler une enceinte partout.<br />
K : Luth. Vous êtes du genre à faire des jeux de rôle grandeur nature, je me trompe ?<br />
L : Harpe. Sachez qu’en orchestre, on ne vous entend pas. Donc ça ne sert à rien d’être une lady, allez apprendre la guitare, au moins c’est pratique pour draguer.<br />
M : Clarinette. Ne vous inquiétez pas : vous ne serez jamais trop fort.e pour ça.<br />
N : Flûte traversière. Merci d’apprendre cette première leçon : une flûte seule est juste, une flûte accompagnée de ses congénères ne l’est plus.<br />
O : Piccolo. Quand vous vous entraînez, gardez à l’esprit qu’un être humain a souvent besoin de ses deux oreilles.<br />
P : Saxophone. Assurez-vous d’être dans un orchestre de jazz avant de sortir cette excuse.<br />
Q : Hautbois. Note : à votre stade, inutile d’être désolé.e si vous jouez faux. Assumez.<br />
R : Basson. Je suis sûr qu’un jour quelqu’un a pris la peine de vous écrire un concerto.<br />
S : Cor. D’accord, c’est juste de la condensation ! Mais reconnaissez que c’est pas très ragoûtant quand ça fait flic floc dans la flaque que vous laissez quand vous posez votre instrument sur le sol.<br />
T : Trompette. Vous jouez trop fort. Je me fiche de savoir ce que vous êtes en train de jouer. C’est trop fort.<br />
U : Trombone. Maîtrisez votre engin. On a autre chose à faire à l’orchestre qu’à apprendre à se baisser pour l’éviter.


Rédigé par Kyle Gallerion Illustré par Alaska Gump

Partager : Partage

BD - La rentrée de Pauline et Hectar


Rédigé par Kyle Gallerion

Partager : Partage

- page 2 de 135 -

© 2009-2019 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear