La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Dimanche 1 septembre 2013

Editorial

Editorial.png

Chers lecteurs, chers lectrices, 
Ce mois-ci, aucune démission, aucun suicide, et aucun renvoi dans l'équipe de la Gazette ! Pour fêter cet événement extraordinaire nous vous avons concocté un numéro léger, frais et doux pour cette rentrée. Vous retrouverez comme tout les mois jeu, horoscope, sondage, et Whassup, mais aussi des rumeurs, des enquêtes d'investigations, des faits divers et toujours autant de talent. 
N'hésitez pas à nous faire part de vos impressions et critiques, mais aussi à partager vos impressions et vos avis sur les sujets abordés lors des articles ! Faites des devoirs, brossez vous les dents, mangez des pommes et lisez la Gazette ! 
Clara Badaboum, et l'équipe de la Gazette. 


Informations
Suivi des grands évènements de l'école, coupes, changements du personnel, etc.

Interviews
Entrevues avec un ou plusieurs personnalité(s) P12ienne(s), souvent en relation avec un thème précis.

Qu'est-ce qu'un ancien ?
Article écrit par Adrian et illustré par Wilhemina Compton

Rumeurs
Tous les petits potins de P12 !

Quand les poules auront des dents et autres expressions du genre
Article écrit par Lia R et illustré par Chloé Yang

Mamie Françoise et Tante Gertrude en terrasse bavassent
Article écrit par Adrian et illustré par Wilhemina Compton
Chronique des Bibliothécaires
L'un de nos chers bibliothécaires présente un auteur et son œuvre, figurant dans les rayons de la Bibliothèque de P12.

Chronique des bibliothécaires 
Article d'Alexieivna, illustré par Wilhemina.

Rapports de la Brigade des Aurors 
Le Monde Magique n'aura plus de secrets pour vous, tenez vous au courant de l'actualité, et ne ratez plus aucun RPG !

Lettre au ministre 
Article de Janus Mentor Licorner, illustré par Wilhemina.

Portrait
Description, si possible chargée d'humour, d'un grand (ou petit !) P12ien.

Les assistants estivaux 
Article de Clara Badaboum, illustré par Wilhemina.

Profil d'une Profileuse
Article écrit par Alexeievna et illustré par Wilhemina Compton

Multiplettes
La directrice, ses adjoints et l'architecte ont ici la parole...

Les MP
Article de Lust Caféine, illustré par Isabelle.



Actualité
Toutes les nouvelles du monde sorcier !

La guerre des écoles
Article écrit par Alexeievna et illustré par Vanille-Rose

Faits Divers
Des petites affaires aux grands mystères qui éveillent notre curiosité...

Fermes hurlantes à Kopparberg
Article écrit par Adrian et illustré par Wilhemina Compton

Sondage
Pour savoir tout ce que tout le monde pense tout bas...

A quel point connaissez vous la culture moldue ?
Article écrit par Alexeievna et illustré par Vanille-Rose

Sports
Suivez les plus grands matchs de Quidditch, apprenez-en davantage sur vos idoles et découvrez de nouveaux sports !

Les arbitres sens dessus dessous
Article écrit par Hell, illustré par Chloé Yang

Culture
Littérature, musique, cinéma magiques sont au menu !

Un homme à la mer
Article écrit par Adrian et illustré par Wilhemina Compton

Zoologie
Car les animaux ont aussi le droit à leur rubrique !

Whassup ?!
Article écrit par Xania et illustré par Chloé Yang

Adopte moi !
Article de Clara Badaboum, illustré par Wilhemina.

Publicités
Laissez-vous tenter par le tout nouveau Nimbus 2009, par des places de concert pour la tournée d'adieu des Bizarr'Sisters, ou encore par une potion aux effets étranges...

Publicités de Septembre
Par Wilhemina, et Bdragon.


Jeux & Concours

Les Popodokus
Article écrit par Xania et illustré par Isabelle Rosily

Horoscope
Qui n'est jamais tenté de connaître son avenir ?

Horoscope de la rentrée
Article écrit par Hell, illustré par Isabelle Rosily

Courrier des Lecteurs
Critiques, poèmes, dessins, coups de gueule ou petites annonces... Cette rubrique est à vous !

Quand les lecteurs nous ouvrent leur cœur
Article écrit par Adrian et illustré par Chloé Yang

Partager : Partage

Chronique des Bibliothécaires

Chroniques des BibliosLa Bibliothèque était complètement vide, cet été. Les élèves, d’ordinaire là pour s’abriter du mauvais temps ou échapper aux punitions d’un professeur un peu trop oppressant, avaient déserté les locaux à la dernière sonnerie de l’été. Quant aux bibliothécaires…

- Attrape ça ! 

Emy Denver, joueuse de Quidditch dans sa maison, venait de se prendre en pleine poire un manuscrit laissé peu de temps auparavant par un professeur trop studieux. Pour elle aussi c’était les vacances, et spécialement en ce qui concernait le sport. Illisana, qui n’avait pu s’entrainer à lancer la balle à de réelles créatures en attendant son affectation dans l’ancienne cabane du garde-chasse, faisait comme elle pouvait pour commencer à dresser les étranges créatures du coin. Et il faut dire que la Gryffondor remplissait bien son rôle.

Dans un autre coin de la bibliothèque, spécialement aménagé pour l’été, une pile de vieilles feuilles avait été entassée et servait – une fois n’est pas coutume – à quelqu’un dans la bibliothèque. Car il serait mentir que de dire que les élèves se servaient des livres mis à leurs dispositions. Aussi, les feuillets retrouvaient un nouvelle vie, comme torchon pour les mains de Coconut Dynamite, qui essayait tant bien que mal de préparer un plat comestible par Pepsi. 

Ce dernier, seul mâle de l’équipe de la bibliothèque, était des plus compliqué. Outre le fait que corriger les pseudos livres des élèves l’ennuyait fortement, il faisait tout de même mine de travailler. De cette manière, il n’avait pas à goûter trop souvent ce que la DdM lui proposait. 

La Bibliothèque, lieux de toutes les folies pour notre équipe, se voyait aussi équipée d’un salon divinatoire, où je tentais désespérément, mon troisième œil sous le bras, de déchiffrer un quelconque avenir à Faustine, sous le regard expert de Giinny. Et puisqu’aucune de nous trois n’étions jamais satisfaite, ces séances de spiritisme recommençaient inlassablement. 

Pendant ce temps, les manuscrits envoyés à la bibliothèque s’entassaient dans un coin, près d’une petite pile de notes à l’attention des auteurs. En effet, les bibliothécaires avaient laissé un petit mot aux braves gens qui remplissaient les rayons, tandis qu’elles les vidaient avec délectation :

« La validation de votre livre prend un peu plus de temps que prévu ? Ne vous inquiétez pas, un retour à la normale est prévu pour la rentrée ! Quand vous daignerez venir nous tenir un peu compagnie… »

Article écrit par Alexeievna et illustré par Wilhemina Compton.

Partager : Partage

Les assistants estivaux

Les assistants estivaux


Synonymes de vacances, autant que la crème solaire et les moustiques ; il est temps de ranger les assistants au placard pour les sortir aux prochains congés des professeurs. Cet été, ils se sont succédé, une quinzaine d'assistants envahissant huit bureaux (soit 61 % des matières). La Gazette interroge ces esclaves des temps modernes ! 



  • A votre avis, pourquoi votre supérieur vous a t'il engagé ?


Arcadia Lea 
(Potions) : C'est juste parce que Snaïla m'avait dit, lors de mon premier devoir, que j'aurais un avenir dans le domaine des Potions et qu'elle ne voulait pas se contredire.

Ashley Davy 
(S&E) : Bdragon m'a sûrement prise parce qu'il a vue que j'étais une bisounours dans l'âme, comme lui un peu 


  • Quelle est votre politique de correction ? Plus sévère que le prof, distribution de points bonus, faire pleurer les élèves, au hasard ou selon la maison ?

Samuel Depooley (S&E) : Je lis en diagonale les RP parce que c'est long et que ça prend du temps (mais je récompense quand même par un voire deux points bonus), je préfère donner des points bonus pour le développement mais comme j'en ai presque jamais ... Sinon au départ je faisais des loooongs trucs pour expliquer telle ou telle erreur. Maintenant je me suis fait un brouillon et je copie/colle les réponses aux erreurs qui reviennent le plus. 

Demelza 
(Arith) : J'aime beaucoup faire pleurer les élèves ! Et je juge par maison, je donne beaucoup de points bonusaux poufsouffles, alors qu'aux autres, je donne rien !

Xania 
(Méta) : Plouf plouf pic niz douze c'est toi l'andouille ! Et bah non, j'ai un barème à respecter, les points bonussont aussi régulés, donc du coup je note comme ma patronne. Cela évite que les élèves soient déçus quand c'est moi qui les corrige. 


  • Pendant votre mandat, avez vous bâclé vos occupations ou renoncé à toute vie sociale ?

Ashley Davy (S&E) : C'est vrai que les deux premiers jours je tenais la correction tellement à coeur que je faisais rien d'autre. Mais ça, c'était avant.

Arcadia Lea 
(Potions) : J'ai réussi à trouver le juste milieu : réveil, petit-déjeuner, internet, déjeuner, plage, surf, dodo. Mais j'ai quand même eu une semaine d'absence.

Esmeralda Downey 
(SCM) : Etant donné qu'il y avait un devoir toutes les deux semaines, j'essayais d'équilibrer mes journées pour ne pas crouler de fatigue !

Xania 
(Méta) : Le boulot c'est la santé, mais le modérer c'est la conserver ! Donc non ma vie sociale est restée intacte, même si parfois il est vrai que je corrige avant d'aller à mon travail moldu, à 6h du matin...


  • Que souhaitez vous aux élèves qui envoient des devoirs vides ?

Ignatus Pratchett (Bota) : Je varie : "Enjoy this journey to the desert !", "Nice emptiness", "Un devoir comme je les aime, facile à corriger et dont on n'hésite pas une seconde sur la note", et cetera. Mettre des commentaires aux devoirs vides ne servirait à rien ? Moi, ça me fait sourire !

Demelza 
(Arith) : J'en ai eu un, et ben j'ai mis du temps à comprendre qu'il n'y avais aucune réponse.

Esmeralda Downey 
(SCM) : Je leur donne des points bonus parce que même moi j'oserais pas. 

Arcadia Lea 
(Potions) : Que l'on invente une règle interdisant les devoirs vides. Quand on a fait cinq kilomètres à vélo avec un ordinateur sur le dos pour pouvoir rejoindre le point Internet gratuit et que le premier devoir est un devoir vide, c'est assez déprimant.


  • Quel est l'assistant que vous jugez le plus incompétent ?

Samuel Depooley (S&E) : Hell Zaran, parce qu'elle fait du favoritisme et parce qu'elle est bête et qu'elle a des yeux pourris tout petits du coup elle peut pas bien lire mais je crois qu'on l'aime quand même. 

Xania 
(Méta) : Je dirai Hell Zaran. Franchement, je me demande comment on peut réussir à corriger un devoir, alors qu'on tente d'allumer sa cigarette avec une clé USB. Mystère et boule de gomme !

Esmeralda Downey 
(SCM) : Emy Denver, parce que je l'aime pas.

Article de Clara Badaboum, illustré par Wilhemina Compton.

 

Partager : Partage

Horoscope de la rentrée

Horoscope.png

Cape
21 mars - 20 avril

Comme la cape, vous êtes davantage là pour couvrir... les autres. Ce mois-ci vous vous laissez marcher sur les pieds, et il serait peut-être temps de reprendre le contrôle de votre vie ?
Votre bonus : Votre générosité.
Votre malus : Votre gentillesse.

Retourneur de Temps
21 avril - 21 mai

Vous n'avez pas le temps. Vous courez, vous subissez, vous vous perdez, vous oubliez de respirer. Et... il paraît que c'est important de respirer ! Alors, reposez-vous, faîtes beaucoup de "rien" !
Votre bonus : Votre organisation.
Votre malus : Votre organisation.

Parchemin
22 mai - 21 juin

Ce mois-ci, vous avez l'air abîmé, fatigué. Ménagez-vous, ne vous faîtes pas rouler. Prenez le temps de dormir, et faites ce qu'il vous plait.
Votre bonus : Votre pratiqueté (oui oui).
Votre malus : Votre fragilité.

Baguette
22 juin - 22 juillet

Pour vous tout roule ! A vrai dire, vous êtes au top de votre forme, de votre utilité, et de votre capacité à agir. Vous êtes au top, alors faites attention et restez-le, et donc gardez votre intelligence pour ne pas vous laisser déborder.
Votre bonus : Vous.
Votre malus : Votre confiance.

Plume anti-triche
23 juillet - 22 août

La rentrée ne veut pas dire tricher. Alors rangez-moi cette plume immédiatement !
Votre bonus : Aucun.
Votre malus : Votre plume, sale tricheur !

Rapeltout
23 août - 22 septembre

Vous oubliez. Vous oubliez d'oublier. Vous oubliez que vous avez oublié (d'oublier). Vous ... vous quoi déjà ?
Votre bonus : Votre capacité à garder des secrets.
Votre malus : Votre mémoire ?

Encrier
23 septembre - 22 octobre

Utile, et pratique. Agréable, confiant. Vous êtes là, motivé, vous avancez dans la vie, menez vos projets à bien. Vous avez un cap et vous le gardez.
Votre bonus : Votre capacité à faire des projets.
Votre malus : Votre manque de temps pour les gens.

Gants en cuir de dragon
23 octobre - 22 novembre

Vous êtes fragiles, vous vous sentez en danger alors vous vous protégez. Vous rejetez beaucoup de gens, de faits, mais parce que vous avez peur. Prenez confiance en vous, en les gens.
Votre bonus : Votre carapace.
Votre malus : Votre éloignement.

Chaudron
23 novembre - 21 décembre

Vous avez pris un peu de poids non ? Faites donc attention jeune polisson ! Moins de sucreries, arrêtez de suivre Deborah Parker, ça vous évitera de lui piquer ses réserves.
Votre bonus : Votre bonne humeur.
Votre malus : Vos bourrelets.

Choixpeau magique
22 décembre - 20 janvier

Vous faîtes des choix, analysez tout. Arrêtez ?
Votre bonus : Votre perspicacité.
Votre malus : Vos prises de tête.

Gallion
21 janvier - 18 février

Vous avez gagné au loto/quelquepart. Seulement, faites attention à ce que la chance ne tourne pas, dans la mesure où cela pourrait se retourner contre vous. Faites des économises (d'argent, de temps, de tout).
Votre bonus : Votre compte à Gringotts.
Votre malus : Votre radinerie, filez m'en !

Livres de cours
19 février - 20 mars

Vous avez compris le sens de la rentrée. Il faut travailler, réviser. Vous avez compris comment cela fonctionnait ! Bravo.
Votre bonus : Votre cerveau.
Votre malus : Vous. Vous avez perdu la tête ou quoi ?



De Hell Zaran, illustré par Isabelle Rosily.

Partager : Partage

Les arbitres sens dessus dessous

Les arbitres sens dessus dessous

Sept mois plus tard, on prend presque les mêmes et on recommence !
Si Wilhemina Compton et Onirie SaDiablo promettaient de belles choses et un futur au Quidditch, les plus grands sportifs de l'école sont légèrement tombés de haut. En effet, elles décident ensemble de quitter leur poste. Elles laissent derrière elles un goût d'inachevé, de nouveaux topic de regroupement qu'on espère voir repris par leur successeur et des idées non abouties.

A l'époque de leur nomination, les deux Serpentardes se démarquent par leur complicité, et l'organisation dont elles font preuve. Des topic voient le jour, regroupent le bazar qui s'était étalé dans la section, nous rappellent les meilleurs moments du quidditch et nous permettent surtout de nous exprimer. Ce contact public est une nouveauté, appréciée. Cependant, le topic pour les capitaines n'a pas connu le même engouement, à croire que ces derniers ne sont pas près à communiquer entre eux.
Dans le même temps, la Guerre des Cognards est réorganisé, pour le plus grand plaisir des sportifs... mais finalement, n'en finit pas. Les match sont reportés, les joueurs non motivés voire à peine intéressés, et cette compétition tombe dans l'oubli, si bien que certains se demandant même si les joueurs prennent encore du plaisir à jouer.

Et cela semble annoncer la tempête que le calme n'avait pas prévu. Après plusieurs mois sans Coupe des Maisons, elle est de retour, plus belle que jamais. Pourtant, les illusions retombent plus vite alors que les reproches pleuvent. Les dates ne conviennent pas, les horaires apparaissent comme farfelues... ça ne va visiblement pas. A côté, la Guerre des Cognards est définitivement oubliée... tout comme les arbitres qui peu à peu disparaissent de notre champ de vision.

Et le 21 août, la nouvelle tombe : nos deux arbitres démissionnent et recrutent. Mina nous assure que sa démission n'est destiné qu'à laisser sa place à « quelqu'un de plus motivé », ce qui est très honorable. D'autre part, elle nous confie que cette expérience fut quelque chose de vraiment agréable, malgré les difficultés.

La question que tout le monde se pose désormais est... mais qui les remplacera ?
La peur de ne trouver personne reste. Ten Evans nous confie qu'il craint qu'à l'instar du dernier recrutement, il faille repousser la date limite faute de prétendants de qualité. Il est vrai que ce poste est maudit, comme je vous l'avais expliqué dans une gazette précédente. Personne n'y reste, sûrement effrayé à l'idée de gérer la horde folle de joueurs mécontents et exigeants. Mina ajoute à ce propos que pour elle, ce fut le plus dur « réussir à se faire entendre [tout en écoutant] d'autres membres ». Il faut de la patience, savoir s'imposer, mais ne pas oublier d'écouter, pour rendre ce sport encore plus agréable aux yeux de tous.

Toujours est-il qu'aujourd'hui, c'est la fin du recrutement. Il ne vous reste plus qu'à prier pour que Wilhemina et Onirie trouvent leur perle... qui sera la vôtre.

De Hell Zaran, illustré par Chloé Yang.

Partager : Partage

Le Rapport des Aurors

Le rapport des Aurors


Monsieur le Ministre,
De retour au sein du château suite à l’encadrement des élèves à Kopparberg, je m’attèle à la rédaction d’un rapport récapitulant les évènements les plus notables de ces derniers jours, intra ou extra-muros.

Avec mes plus sincères salutations,
JML


A Kopparberg, l’enquête ouverte suite à la malédiction qui s’est abattue sur les joueurs de la célèbre course de balai est toujours en cours. Aussi surprenant que cela puisse paraître, ce sont les élèves eux-mêmes qui se sont improvisés enquêteurs. J’ai moi-même été témoin de certains éléments clés mais il ne m’a pas semblé pertinent d’enquêter sur une affaire ne faisant pas partie de mon domaine de juridiction. Le fin mot de l’histoire ne devrait plus tarder à faire surface…

Les élèves restés à Kopparberg ont d’ailleurs prévu une visite dans la célèbre mine alchimique détenue par la très connue Crystal Corporation. Bien que cela m’en ait coûté, Jesse Riders représentera les Aurors pour s’assurer que la sortie se déroule sans incidents majeurs, a fortiori dans ce contexte inquiétant né des rumeurs à propos d’un certain « chupacabra des neiges ». Après le traumatisant évènement de Mortedame, il est préférable de prendre les dispositions nécessaires pour qu’une telle chose ne se reproduise pas. Les directeurs de maison de Serpentard et Poufsouffle font également partie des accompagnateurs. 

Sitôt de retour au château, le Garde-Chasse m’a fait l’honneur de sa visite. Selon lui, Illisana River, la bibliothécaire-en-chef et nouvellement professeur de Soins aux Créatures Magiques, lui aurait subtilisé son habitat primitif qu’est la cabane située à l’orée de la Forêt Interdite. Il semblerait qu’il se soit absenté depuis tellement longtemps que personne n’a vu d’inconvénients à ce qu’elle établisse son nouveau bureau à l’intérieur. Il a catégoriquement refusé de m’apporter des explications quant à son occupation durant ces longs mois. Des compromis devront être trouvés, et la cohabitation des deux parties en litige n’est pas exclue.

Un nouveau type de commerce serait en passe de voir le jour au sein même du château. Pour votre sauvegarde, je n’en détaillerai pas les modalités dans ce rapport, mais il semblerait qu’il s’agisse d’une exploitation relativement douteuse d’une ou plusieurs créatures magiques. Pour le moment, seule une personne est facilement identifiable comme faisant partie intégrante du processus, mais il pourrait s’avérer que celle-ci ait été abusée par quelque moyen que ce soit. L’affaire est en cours.

Un autre fait notable est l’arrivée de plusieurs élèves au comportement étrange, tous appartenant sans surprise aux maisons Poufsouffle et Gryffondor. L’un d’entre eux est persuadé de posséder un ascenseur de verre aux propriétés extraordinaires. Un autre croit être tantôt un vampire, tantôt un loup-garou. Ces troubles du comportement indiquent très clairement que des entretiens psychologiques approfondis seraient de rigueur, mais j’émets quelques réserves quant aux qualifications de l’infirmière Picott pour ce genre de travail.

Enfin, la jeune Emily Woodhill est venue me présenter tous les documents nécessaires prouvant la possession de son don hors du commun. Il semblerait que le château accueille désormais quatre Troisième Œil.

Article de Janus Mentor Licorner, illustré par Wilhemina Compton. 

Partager : Partage

Les Multiplettes

Les_Multiplettes.png


Encore une fois, je vous propose de vous immerger un peu du côté sombre de Poudlard12 : la direction. L’autre jour, on m’a demandé par mp « vous dites que vous travaillez beaucoup, mais vous faites quoi concrètement ? » … inutile de vous dire que ça m’a un peu vexée : j’espérais que mon travail se remarque plus que ça. Toutefois, en discutant un peu avec cette personne je me suis rendue compte qu’en effet, ce qui me prend le plus de temps c’est quelque chose que les gens ne voient pas : répondre aux mps.

Il fut un temps où j’en recevais beaucoup plus qu’aujourd’hui … je pense que le grade rouge effraye un peu les gens qui préfèrent se tourner vers leurs préfets qui sont beaucoup plus accessibles. J’en reçois quand même plusieurs par jour (sans compter la fois où j’ai trouvé 112 mp dans ma volière suite à un week end prolongé, parce que les DA avaient cru bon de débattre par mp de choses et d’autres). Bref. Vu qu’en tant que directrice c’est quasiment ma principale activité, j’ai décidé de vous donner un petit aperçu de ce que ça donne en prenant les meilleurs du lot !

Les messages que vous allez lire sont de vraies demandes collectées ces 3 dernières années. Elles viennent de ma volière mais aussi des supports.

Citation :
Bonjour Madame la directrice,

J’ai un petit problème : j'aimerais aller au bal de fin d'année avec une élève de Serpentard, mais j'ai peur qu'elle découvre que je suis un né-moldu. Pourriez-vous modifier la réponse que j'ai donnée lors de mon inscription ?

Je vous en remercie par avance,
XXXXXXX


Pour ceux qui se le demanderaient, cette réponse n'est pas stockée et n'apparait pas dans votre profil : c'est uniquement pour vous proposer un texte d'inscription personnalisé qu'elle a été mise en place !

De plus, si une personne ne respecte pas votre ascendance peut-être vaut-il mieux arrêter de la fréquenter.

Citation :
Code d'activation


Pour ceux qui se le demanderaient, les supports ne fonctionnent pas via un système de mot-clé : si vous voulez qu'on vous comprenne il faut expliquer le problème avec des phrases.

Citation :
Bonjour,

Je me pose des questions sur un élément magique dont je ne me rappelle pas trop du nom. J'ai vu ça à la bibliothèque, dans la réserve, il me semble que ça s'appelle des horcruxes ou quelque chose comme ça. Pouvez-vous m'en dire plus à ce sujet ?


Pour ceux qui se le demanderaient, les Horcruxes appartiennent à la magie noire. C'est dangereux et peu recommandable de s'y intéresser de trop près. 

De plus, si vous lisez des ouvrages de ce genre à la bibliothèque c'est que vous avez trainé dans la réserve ... ce qui n'est pas très bien vu.

Citation :
N'êtes-vous pas trop vieille pour jouer à un jeu sur Harry Potter ?


Non.

Citation :
Est-ce que vous avez un petit ami sur P12 ? Je cherche une petite amie sur P12 et IRL.


Pour ceux qui se le demanderaient, je suis mariée à un moldu. De plus, je ne fais pas dans le détournement de mineur, ça craint trop.

Citation :
Bonjour,

J'ai créé un forum sur Harry Potter, viens t'y inscrire il y a plein de postes libres !


Je n'ai pas de temps pour un autre forum ... de plus j'ai déjà tout ce dont je pouvais rêver à Poudlard12 !

De plus, la publicité par mp est interdite. Recommencez et vous serez mis en retenue.

Voilà ... je m'arrête là mais il y en aurait bien d'autres à raconter ! Peut-être dans un autre épisode.

En attendant n'hésitez pas à commenter cet article en nous faisant part des mp les plus chelous qu'on vous a envoyé !

Article écrit par Lust Caféine, illustré par Isabelle Rosily

Partager : Partage

Adopte moi !

Adopte moi !


Après avoir abandonné Isidor sur le bord d'une autoroute moldue au début de l'été pour un devoir d'EdM vous êtes seuls. Cette pratique étant courante chez les gens dépourvus de magie , Julia vous a demandé de l'étudier en Travaux Pratiques. 

Maintenant que votre animal est retourné à l'état sauvage, vous êtes désespéré. Qui mangera sans rechigner les restes carbonisés de l'infructueuse tentative de soufflé de votre géniteur ? Qui ne vous repoussera jamais malgré l'odeur fétide de votre carcasse courbaturée ? Qui acceptera de porter les vêtements de Domitille votre poupée, perdue l'hors d'un tragique accident d’autos-tamponneuses, et de prendre le thé avec vous ? 

Aucun être humain, hydride ou doté d'intelligence. 

La seule solution à la Ménagerie magique. La Gazette y a fait un repérage, et a choisi pour vous des animaux originaux depuis longtemps dans le magasin. 

Les plus altruistes d'entre vous n'hésiterons pas à prendre ce malheureux crapaud borgne sous leurs ailes. Il vous débarrasse des moustiques, et ne vous coûte rien en nourriture ! Prévoyez toutefois un budget pour les frais juridiques en raison de sa cleptomanie. 

Affectueux, hypocondriaque et souple, Alcatraz est un rat noir attachant et au pelage soyeux. Nécessitant beaucoup d'attentions, cet animal charmant en vaut la chandelle. (Recommandé aux étudiants en soins aux créatures magiques)

Gabriel et Gabrielle sont des chats siamois inséparables. S'ils sont exigeants sur la nourriture ils se contentent d'une tapisserie fastueuse comme griffoir et d'une fourrure de Sphinx comme lit. 

Brunehilde est une chouette lapone au caractère délicieux. Après un terrible accident alors qu'elle livrait une lettre au Soudan elle a perdu ses deux ailes mais pas le moral ! 

Comme tout les hiboux, Hervé est noctambule. Son hululement mélodieux est une mélopée aux oreilles des connaisseurs et aux couche-tard. Nous le conseillons fortement aux travailleurs de nuit ou aux insomniaques.

Article de Clara Badaboum, illustré par Wilhemina Compton.

Partager : Partage

Quand les poules auront des dents et autres expressions du genre

Quand les poules auront des dents et autres expressions du genre !

Cette expression, moldue, doit vous sembler des plus décalées pour dire quelque chose d’aussi simple que « quand les Billywig arrêteront de tourner ». Pourtant, elle marche à la perfection pour remplacer quelques-unes de nos expressions favorites. De la même manière, nous avons pu observer au sein de la plus grande école de magie de Grande-Bretagne un certains nombres de comportements collant à la perfection à ces expressions. Voici donc les binômes, moldues et… réécrites.

Avoir le moral dans les chaussettes : Avoir le moral sous la cape de Bdragon. 
Celui-ci passant sa vie à transplaner, vous vous imaginez qu’il ne fait pas bon vivre sous sa cape, qui vole à tous vents et qui sent, également, la chaussette sale.

Chercher une aiguille dans une botte de foin : chercher une chose innocente dans le bureau de Wilde.
Non pas que la chose soit trop petite pour être trouvée, mais surtout, bien trop inexistante…

Donner sa langue au chat : Rendre son micro à la RITM12
Vous ne savez pas quoi dire ? Vous êtes devenu aussi ? Alors rendez-leur leur micro, plutôt que de le squatter, qu’ils puissent faire de nouveau une émission.

Mettre la main à la patte : Se payer les services d’Illisana
On vous le répète depuis bien longtemps maintenant, il faut que vous vous y mettiez ! Même si c’est pour laisser un peu de votre amour propre au passage, comme le suggère à tout bout de champ la Bibliothécaire en Chef.

Méfiez-vous de l’eau qui dort : Méfiez-vous des legilimens qui ne mangent pas de gruyère.
C’est bien connu, rien ne va quand c’est trop calme. Et la maitresse des legilimens aurait comme un faible pour le fromage en général. Si elle n’en mange pas, méfiez-vous.

Qui sème le vent récolte la tempête : Qui se frotte à Patty finit à quatre pattes.
Sans sous-entendu quelconque, vous risquez d’avoir des problèmes si vous les cherchez. Si vous passez une nuit avec une Lycan aussi.

Un imbécile qui marche va plus loin qu’un savant assis : un Poufsouffle qui marche va plus loin qu’un professeur qui ne sait pas transplaner.
Ça tombe sous le sens, voyons !

Cette liste n’est pas exhaustive. Aussi, si vous avez le même œil que Lia R, n’hésitez pas à lui envoyer des hiboux… qu’elle mette son nez là-dedans.

Article de Lia R, illustré par Chloé Yang

Partager : Partage

Whassup ?!

Whassup ?
    # Il y en a qui abandonne leurs animaux durant l'été, et c'est l'hécatombe dans les SPA moldue. Toutefois, cela n'est pas le cas en Corrèze, où un couple a décidé d'abandonner ses trois enfants. Mis en examen, ils devraient être condamnés pour manquement à l'obligation parentale. A notre avis, c'est plutôt le bisou du Détraqueur qu'ils devraient subir. 


    # Au Havre, une jeune fille de 4 ans a cru qu'elle pourrait faire comme les oiseaux et voler super haut. Malheureusement pour elle, à vouloir faire les Icare et voler trop près du Soleil, elle s'est retrouvée par terre. Elle a quand même sauté du 14ème étage et n'a pas survécu. La prochaine fois, il faudra penser à offrir à ses enfants de bons balais de quidditch !


    # Nous, on a eu Nicolas Flamel ou encore Dumbledore pour le record de longévité. Les Boliviens viennent de trouver leur nouvelle mascotte : Carmelo Flores Laura. Né en 1890, avant l'inauguration de la Tour Eiffel ou encore de l'invention du cinéma, il serait le nouveau doyen de la planète, détrônant le record précédent détenu par Jeanne Calment. Son certificat de baptême confirme sa date, mais il reste encore en cours d'analyse afin de savoir s'il est vrai ou non. Dans tous les cas, chapeau à ce paysan qui a su vivre aussi longtemps, et de manière aussi reculée !


    # Florent Fortarome a du soucis à se faire on dirait. Les moldus peuvent avoir aussi leurs idées révolutionnaires, surtout dans le domaine des glaces. Travaillant avec de grands restaurateurs, certains n'hésitent pas à créer des parfums plutôt décoiffants : truffe, foie gras, huile d'olive, concombre (Ah ça, c'est pour moi) ou encore... Cigare ! Bref la liste est longue, mais jusqu'où vont-ils nous surprendre ses moldus ? 


    # Les pharaons pourraient sortir de leur tombeau dans les prochains jours, si ça continue comme ça. Un climat de violence reste concentré en Egypte. Les Frères Musulmans sont toujours en conflit ouvert avec l'armée du pays. Un couvre feu a été mis en vigueur, afin de calmer les hostilités. Une solution s'impose : prenez une potion pour vous détendre !


    # Les choses ne vont pas bien non plus en Syrie. Alors que la France et les Etats Unis ont décidé d'envoyer leurs troupes pour y "remettre de l'ordre", l'Angleterre a décidé, quant à elle, de leur faire faux bond. Il n'y aura donc pas de porridge en Syrie !


    # Tout le monde espérait pouvoir partir plus tôt en retraite, mais ça ne sera pas le cas. Le doux rêve s'envole à la vitesse d'un vif d'or ! Seules les personnes au travail pénible pourront partir plus tôt. Par contre, la durée des cotisations va encore augmenter à partir de 2020. Un conseil : pensez à prendre une potion de jeunesse à 50 ans, ça vous évitera d'aller au travail avec les cheveux blancs et des rides.




    Article écrit par Xania et illustré par Chloé Yang

Partager : Partage

Profil d'une Profileuse

Profile d'une profileuse


Depuis toujours, les endroits auxquels de simples élèves n’ont pas accès font l’objet de toutes les convoitises. On s’invente des choses, des plus simples ou plus folles, on fait mine qu’elles n’existent pas pour ne pas trop y penser, ou on élabore des plans-suicide pour y pénétrer. Et puis une fois qu’on parvient enfin à s’y faufiler… on croit enfin avoir le monopole de la connaissance sur ces pièces. C’est là qu’on se trompe. 


Alors qu’à mon habitude, je vadrouillais à la rédaction de la Gazette, je suis tombée sur une feuille de notes, posée presque innocemment sur le coin d’un bureau. Pensant qu’elle appartenait à l’un de mes collègues, je la laissais en place avant de retourner à mon propre fauteuil, en quête d’idée merveilleuse pour un article à venir. Cette idée ne venant pas, je me décidais à retourner voir la feuille qui trainait. Après tout, même sans piocher dans les idées de mes collègues, je pouvais trouver une piste pour l’un de mes articles. Sauf que le destin en avait décidé autrement : la feuille n’était plus là. 

Curieuse que je suis, j’ai décidé de me mettre en quête de ce papier. Tous mes collègues étaient en vacances et aucune fenêtre n’était ouverte, j’avais donc tout mon temps et toutes mes chances pour retrouver, au choix, l’inspiration ou celle des autres rédacteurs. Mais qui aurait pu prévoir que je tombe sur tout autre chose… 

Dans un coin jusqu’alors inexploré de la rédaction, j’ai donc découvert un tout petit bureau et une plume à papote d’un vert insoupçonné, dans les ténèbres qui l’entouraient. Et puis, en approchant mon regard d’un peu plus près, une carte de visite, minuscule, perdue entre divers parchemins. Lia R. 

C’était la première fois que j’entendais parler d’une telle personne dans les locaux de la Gazette, et je n’avais jamais vu son nom en bas des pages de notre cher journal. Utilisait-elle un pseudonyme ? Confiait-elle ses articles à la Rédac Chef, pour que celle-ci puisse vaquer à ses occupations de – censuré. Ou alors, c’était une nouvelle recrue. Mais pourquoi aurait-elle un bureau aussi petit, aussi caché ? 

Ne la découvrant que, je me dois de laisser les lecteurs sur leur faim… non, vous n’en saurez pas plus sur ces salles secrètes. Quant à moi, je n’aurai pas trouvé de qui il s’agissait, mais au moins, avais-je quelque chose à écrire.


Article écrit par Alexeievna et illustré par Wilhemina Compton.

Partager : Partage

La guerre des écoles

La guerre des écoles


En cette rentrée, attendue depuis tous à Poudlard12, nous voyons, une fois de plus, une vague de petits nouveaux apparaître. Cependant, celui qui a l’œil avisé se rendra vite compte que pas mal de première année ont l’air un chouilla plus vieux et un tantinet déjà bien initié à la magie… A moins que ce ne soit que des paroles en l’air, lâchées pour la plupart en sous-entendues, dans le but de se faire mousser auprès des autres, simple élèves.

Dans les faits, outre les jeunes gens de 11 ans qui débarquent à l’école en ouvrant leurs mirettes bien plus grand que ce que l’on estimerait possible, certains nous font supposer qu’ils ont loin d’avoir l’âge requis pour leur année. Souvent plus âgés, ils débarquent à coup sûr des écoles de Durmstrang et de Beaubâtons et doivent recommencer une nouvelle scolarité dans le château le plus magique de Grande-Bretagne. Pourquoi donc ? Une enquête approfondie au sein de la population concernée nous a mené vers trois hypothèses : la mode, l’échec, les mensonges. 

La mode en premier, car il est bien connu que les sorciers aiment voyager, déménager à l’autre bout du monde dans le but de donner à un seul de leurs enfants une éducation raffinée à la British, saupoudrée de thé à la menthe et de crottes d’hippogriffes. Alors, si par le plus grand des hasards, un rédacteur tombe sur la pensine d’un de ces cas, il observe sans mal des familles déjantées, venant de pays exotiques, prendre leur balai entre les jambes et s’enfuir, un bébé sous le chapeau, pour un pays ensoleillé comme l’Angleterre. Seulement les souvenirs des jeunes sont minces à cet âge-là, et on les soupçonnerait presque d’arranger leur souvenir à leur bon vouloir. Seuls nous, les fouineurs, et maintenant vous, presque aussi fouineurs, savons que les raisons sont principalement d’ordre judiciaires ou fiscales, et que ça n’est pas beau à voir. Jeunes enfants d’émigrés, sachez qu’amener ses gosses à l’école, ça n’a jamais été une mode. La seule mode serait de venir d’ailleurs. Et voir des sorciers déménager comme ça… c’est aussi plausible que de voir un dragon câlin. 

Lors de la fouille des souvenirs, nous sommes (mon égo et moi) tombés sur d’autres cas, dont il serait horrible de se moquer, mais impossible à ne pas montrer du doigt tant ils sont risibles. Certains parents, en effet, se sont vraiment mis à voyager pour le bien scolaire de leur enfant. Mais très peu dans le but de leur donner une éducation à l’anglaise. Leur but était plutôt de leur donner une éducation tout court. Les écoles de Durmstrang et de Beaubâtons notamment, les plus proches mais également les plus sévères, se voient souvent obligés de renvoyer certains élèves trop paresseux ou trop mauvais. Ceux-ci, dont les parents se trouvent désemparés, sont alors recueillis à un âge avancé à l’école de Poudlard12, mais obligés de revoir les fondements de la magie dès la première année, et s’achetant des robes amples pour pouvoir se courber à souhait et ainsi entrer directement dans le mythe moldu des vieilles sorcières boiteuses, bossues, et à verrues. Au moins, s’ils ne contribuent pas à l’avancée intellectuelle de la Grande-Bretagne, ils font se perdre les moldus dans des histoires invraisemblables – de quoi les occuper pendant que le Ministère a le dos tourné.

Enfin, la grande majorité de ce combat virtuel entre les écoles se trouverait bien à un autre endroit que sur la scène internationale de la magie : dans la tête des gens. Ainsi, toutes ces écoles n’existeraient pas et seraient juste inventées dans le but d’instaurer une guéguerre. Les premiers glorifiant Poudlard et par le biais de leurs parents sauveurs, flattant leur propre égo, et les seconds en quête de montrer un « collège-poubelle » où se retrouvent ceux dont on n’a pas voulu ailleurs. L’équilibre étant respecté entre les deux camps, Poudlard se retrouverait donc comme une école normale. 

Mais avec beaucoup trop de petits étrangers qui viennent perturber les articles des rédacteurs.

Article écrit par Alexeievna et illustré par Vanille-Rose.

Partager : Partage

A quel point connaissez-vous la culture moldue ?

A quel point connaissez-vous la culture moldue ?


Lorsque vous allez en classe d’Etude des Moldus, vous vous imaginez tous connaître d’avance les réponses au prochain devoir, tant vous avez l’impression qu’ils sont prévisibles ? Détrompez-vous ! Avec ce quiz, vous découvrirez des informations loufoques sur leur mode de vie et leur culture… Et si vous êtes d’origine moldue, essayez aussi de répondre aux questions. Vous pourriez être surpris. 

1. Il y eut de la cocaïne dans une boisson gazeuse hautement appréciée par les moldus, nommée Coca-Cola. Mais jusqu’à quand ?
♦ 1917
♥ 1929
♣ 1935
♠ 1958

2. Qu’est-il légal de faire dans la ville de York ?
♦ Tuer un écossais s’il porte un arc et des flèches
♥ Voler à son voisin sa culture de fruits s’il vous a déjà volé la vôtre
♣ Apprendre à ses enfants le maniement d’armes
♠ Boire de l’alcool dans la rue s’il fait suffisamment sombre pour qu’on ne voit pas ce qu’il y a d’écrit sur la bouteille

3. Quel pays n’a jamais été un envahisseur ?
♦ La France
♥ L’Inde
♣ Le Japon
♠ L’Angleterre

4. Quel végétal, que nous considérons comme un légume, est en fait un fruit ?
♦ La citrouille
♥ L’aubergine
♣ Le cornichon
♠ Le concombre

5. Quel animal peut lécher ses propres oreilles ?
♦ Le chien
♥ La girafe
♣ Le tapir
♠ L’éléphant

6. Charlie Chaplin a remporté un concours de sosie de Charlie Chaplin. Combien est-il arrivé ?
♦ Premier
♥ Deuxième
♣ Troisième
♠ Quatrième

7. Qui a confectionné les uniformes nazis ?
♦ Karl Lagerfeld
♥ Coco Chanel
♣ Yves Saint Laurent
♠ Hugo Boss



Pour vos pauvres petits neurones, voici les réponses : 1.♥ 2. ♦ 3.♥ 4. ♣ 5. ♥ 6. ♣ 7. ♠

Article d'Alexeievna, illustré par Vanille-Rose.

Partager : Partage

samedi 31 août 2013

Publicités

Publicité 2

Publicité de Wilhemina Compton.

Publicité 1

Publicité Merlin

Publicité de Bdragon.

Partager : Partage

Les Popodokus

    Les_Popodokus.png



    Ayant quelques soucis dans le rangement de ses potions, Coconut Dynamite m'a chargée de les ranger dans différents tiroirs. Malheureusement, n'ayant guère le temps de m'en charger moi-même, je me suis dit que cela pourrait être une bonne idée que les élèves de Poudlard12 puissent y participer.

    Je rappelle les règles du rangement des potions. Une potion d'une même couleur ne peut pas se retrouver sur une même ligne horizontale ou verticale, ni dans un même petit carré. En clair, vous avez 9 potions de couleurs différentes, le but est qu'à chaque ligne se trouve une potion de chaque couleur.

    Vous avez jusqu'au 20 septembre pour m'envoyer (à moi = Xania) vos participations.

    Bon courage !




    NB : Pour ceux qui ne l'ont pas compris, il s'agit d'un sudoku mais avec des potions.



    Cliquez sur l'image pour l'agrandir


            


    Je rappelle les récompenses :

    ♦ Première place → 20 points de maison + 1 Gallion.
    ♦ Deuxième place → 10 points de maison + 10 Mornilles.
    ♦ Troisième place → 5 points de maison + 5 Mornilles.

    ♦ Participations entièrement justes → 3 points.


    Article écrit par Xania et illustré par Isabelle Rosily

Partager : Partage

jeudi 22 août 2013

Fermes hurlantes à Kopparberg

Fermes Hurlantes à Kopparberg


« Le survol d'un charnier » ou « Sanglante course de Suède » : autant de titres de polars pour ces sombres évènements survenus récemment à Kopparberg. Si vous vous étonnez de voir des groupes de touristes escortés par des aurors, et que la rumeur n'est toujours pas parvenue à vos oreilles, lisez cet article et, à votre tour, barricadez-vous aux premières lueurs mourantes du soir.

 

Les premiers faits remontent à une semaine avant le début des festivités pour le départ de la mythique compétition de balai volant. Un fermier habitant aux abords de la bourgade aurait déclaré aux autorités avoir été réveillé vers une heure du matin par des grognements. En se rendant dans sa grange, là d'où ces bruits sinistres provenaient, il a découvert avec terreur son bétail à l'agonie. Veaux, vaches, cochons, sur un lit de sang et de paille. La chose ou l'individu ayant commis ce carnage s'était déjà échappé.

 

Jusqu'ici, rien de bien étonnant. On aurait pu présumer à l'offensive d'une créature sauvage cherchant à se repaître, ou à commettre quelque méfait barbare. Cependant, ce genre d'animaux ne sévit jamais deux fois au même endroit. Il faut des motivations ou une cruauté bien supérieure pour frapper encore dans le même village. Et c'est ce qui, chaque soir, se produit de nouveau.

 

La façon dont les bêtes fermières ont été abattues exclut, selon les aurors, toute possibilité d'être confrontés à un cas de lycanthropie. Les orifices sanguinolents trouvés sur les cadavres leur font plutôt présumer d'un vampire clandestin, profitant de l'importante fréquentation du village en cette période de fêtes pour s'abreuver. Mais là encore, une question subsiste : pourquoi ne s'en prendre qu'aux bêtes, et non aux fermiers eux-mêmes, comme la plupart des vampires le feraient ? Par ailleurs, les traces de morsure relevées paraissent différentes des morsures communes de vampires, moins profondes que celles-ci.

 

Les rares témoignages faisant état d'un « monstre dans le noir » esquissent un portrait très inquiétant de cette créature : de la taille d'un enfant de douze ans, la chose serait rachitique, le corps couvert de poils noirs. Quiconque parmi les témoins ayant croisé son regard s'est rappelé avec une terreur manifeste de deux yeux d'un rouge incandescent, les fixant avec appétit, avant que la créature ne retourne se réfugier dans les ombres de Kopparberg.

 

Ce que l'on nomme désormais le « chupacabra des neiges » semble donc particulièrement dangereux et, s'il ne s'en est pas encore pris aux humains, les aurors – et la Gazette du Sorcier – vous recommandent de faire montre de la plus grande prudence, et de ne jamais vous égarer dans le village aux heures tardives.

 

Article écrit par Adrian et illustré par Wilhemina Compton

Partager : Partage

mercredi 21 août 2013

Qu'est-ce qu'un ancien ?

Qu'est-ce qu'un ancien ?


La plupart d'entre nous savent ce qu'est un newbie : de nouveaux membres de notre école, sur lesquelles les articles de la Gazette ont été nombreux. Et qu'en est-il des anciens ? Nous croyons les connaître, mais que sont-ils en vérité ? Qu'est-ce qui nous permet d'affirmer qu'untel est ancien ? Quel est leur rôle ?

 

J'ai interrogé pour cela un panel de P12iens aux situations très diverses. De notre directrice préhistorique, Lust Caféine, à l'assistant fraîchement nommé Ignatus Pratchett, également un simple élève de longue date, Edward Dumbledore, une autre plus récemment arrivée, Krystal Selwyn, et pour finir le directeur-adjoint le plus adroit avec sa baguette magique, Bdragon !

 

Tout d'abord, se considèrent-ils comme anciens ? Pour Lust, la réponse sonne comme une évidence, en raison de sa présence sur le site depuis ses premiers mois et du fait qu'elle n'ait jamais eu d'absence prolongée. A l'inverse, la réponse d'Ignatus est aussi prévisible, du fait de sa très récente inscription. La réponse de Bdragon est plus surprenante : s'il admet que la plupart des membres le perçoivent ainsi, il avoue ne pas se considérer lui-même comme ancien, se sentant toujours tel « ce petit noob d'adjoint de S&E » toujours émerveillé par cette école. Quant à Krystal, la réponse est plus mitigée : si celle-ci est présente depuis plus de six mois et active depuis plus d'un seulement, c'est une P12ienne ayant jadis eu d'autres incarnations par le passé. Edward, pour se justifier comme ancien, évoque lui sa longue présence et les nombreux évènements qu'il a vécus.

 

Peut-on résumer l'ancienneté à une date-échelon ? Cela peut avoir son importance. Plusieurs des personnes interrogées m'ont ainsi proposé un stade – un an, deux, ou davantage –, mais Krystal nuance ce propos en suggérant de comparer cette période à l'âge du site. L'ancienneté reposerait-elle ainsi sur des critères extérieures à la personne ? D'autres réponses qui m'ont été données vont dans ce sens, où le facteur le plus important n'est plus l'âge, mais le vécu. Edward parle d'intégration, Bdragon d'évènements faisant partie de l'histoire du site ; Lust donne même un exemple en mentionnant la Version 3 de Poudlard12 et la présence de Mathieu White, fondateur du site.

 

Certains éléments marquants d'une vie P12ienne, comme un poste ou une rencontre IRL, sont-ils nécessaires pour être considéré comme ancien ? Même s'il est « indéniable » selon Lust qu'une JHP tisse des liens, la réponse est unanime sur le sujet : non, cela n'est pas nécessaire. Elle l'est presque aussi sur l'obtention d'un grade (Bdragon mentionne le cas de Corwin Parker, considéré par beaucoup comme ancien et n'ayant pas occupé le moindre poste) ; mais Edward se démarque tout de même du panel en jugeant que cette expérience permet de mieux comprendre « l'organisation du site et la gestion des membres ».

 

Ainsi, il n'est pas aisé de qualifier quelqu'un d'ancien, tant sont nombreux les chemins qui conduisent à ce statut. Chacun d'entre nous est alors libre de le suivre ou de s'en détourner, de se considérer ou non comme tel. Une chose cependant est certaine : Poudlard12 aura toujours besoin de ses anciens. Ils ne sont pas que des membres présents depuis de nombreuses années ; ils sont aussi la vie, l'aide et la mémoire de ce noble château. Ils sont la main tendue vers une nouvelle génération qui aspire à suivre leur exemple, et qui un jour, je le crois, se trouvera dans cette même position. Ainsi va le cycle de la vie. Ainsi vit Poudlard12.


Article écrit par Adrian et illustré par Wilhemina Compton

Partager : Partage

samedi 17 août 2013

Quand les lecteurs nous ouvrent leur cœur

Quand les lecteurs nous ouvrent leur cœur


Lydie O'Duvilage : Depuis quelques mois que je me sers de la Gazette du Sorcier comme papier hygiénique, j'ai observé l'apparition de boutons sur mon postérieur. Êtes-vous si nuls pour que même mon cul ne puisse vous supporter ?

 

Adrian Mander : Très chère Lydie, sachez que, depuis que l'utilisation et le respect de la Gazette ont acquis mon attention avec mon recrutement dans l'équipe, je vaporise sur chaque exemplaire un poison allergisant. J'ai aussi ajouté un philtre laxatif pour ceux qui le jettent dans la gamelle de leur animal de compagnie ou qui se servent des coins pour se curer les dents.

 

Paul Hochon : T'as bu mon Yop ?

 

Adrian Mander : J'ai craché dans ta soupe, j'ai jeté tes cigarettes dans les toilettes, j'ai utilisé tout ton déodorant pour allumer un feu de cheminée, j'ai laissé le feu de cheminée incendier ta maison – et je l'ai un peu aidé –, j'ai lancé un tibia de diplodocus sur ta sœur, j'ai folâtré avec ta copine, j'ai folâtré avec ta mère, avec ton père, ton chien, ton poisson rouge, j'ai pressé le tube de dentrifice au milieu ; mais non, Paul, je n'ai pas bu ton Yop – et puis j'aime pas le goût de mon urine.

 

Samir Itléfès : Cela fait plus d'un an à présent que Bdragon a quitté son poste de rédacteur en chef et je ne m'en suis toujours pas remis. J'ai d'abord cessé de lire la Gazette, puis j'ai commencé à m'arracher les cheveux et les poils. Depuis six mois, je me scarifie. J'ai besoin d'aide...

 

Adrian Mander : De toute évidence, être en manque du charme de Bdragon a révélé votre métrosexualité. Vous ressentez aujourd'hui le besoin de prendre soin de votre corps, de le remodeler, de devenir l'un de ces beaux hommes au torse imberbe que l'on voit dans les posters de magazine accrochés dans le dortoir de Hell Zaran. Mon petit conseil : Bdragon adore les friandises !

 

Simon Strueux : Voilà six semaines que je tente d'inviter Lust Caféine aux Trois Balais, mais je crois que je ne l'intéresse pas et ça me déprime...

 

Adrian Mander : Allons, ce n'est pas parce que tu n'es qu'un élève de septième année que tu n'as pas le droit de rêver à une romance interdite avec la directrice ! Les femmes sont toutes les mêmes : elles veulent un homme qui a de la conversation et du savoir-vivre. Pour séduire Lust, rien de bien sorcier : il te suffit de quelques connaissances en histoire de la révolution gobeline, en civilisation germano-scandinave, en physique quantique, en électronique et en voyage spatio-temporel, et le tour est joué !

 

Kelly Diote : Je suis amoureuse et je crois qu'il m'aime aussi, à voir toutes ses étoiles dans ses yeux...

 

Adrian Mander : Je suis follement heureux pour vous, chère Kelly, mais navré : Poudlard a besoin de ce télescope pour les cours d'astronomie.


Article écrit par Adrian et illustré par Chloé Yang

Partager : Partage

Mamie Françoise et Tante Gertrude en terrasse bavassent...

Mamie

C'est l'histoire de deux petites vieilles qui s'emmerdent, et qui décident de s'asseoir en cette fin d'été sur la terrasse des Trois Balais. Elles voient donc passer beaucoup de clients, principalement des membres du personnel – anciens ou actuels – de Poudlard12 ; car, comme tout le monde le sait, cette école est dirigée par des soiffards en puissance.


(Avertissement : la lecture de cet article est vivement déconseillée à ceux chez qui l'abus de jeux de mots de qualité incertaine provoque des éruptions cutanées et des tendances suicidaires.)

Mamie Françoise : Regarde-les. 10 heures du mat' et déjà cette miss Dynamite pète la forme.
Tante Gertrude : Le personnel est sous Caféine, c'est pas étonnant.
Mamie Françoise : Et regarde qui la suit ? Cet intrigant d'Optimus. Déjà de prime abord, il fait pervers !
Tante Gertrude : C'est tous les serpentards, ça ! Comme cette Asphalte, on se demande combien de mecs sont passées dessus. Surtout le Trager !
Mamie Françoise : Sur tout le trajet ?
Tante Gertrude : Non, le Trager. Nicholas Trager. Mais siiii, ce dirlo-adjoint, qui s'était fait micham'ent viré.
Mamie Françoise : Aaaah, lui ! Et que dire de cette Kate Laflamme. Une belle allumeuse ! On se demande pour quel genre de photos la Gazette l'avait recrutée...
Tante Gertrude : Tiens ? Mais qui voilà ? Sa tête me dit quelque chose...
Mamie Françoise : Ooooh je me souviens de lui ! C'était un ancien professeur d'astronomie. Galyon, oui c'est ça !
Tante Gertrude : Vu son costard, il a l'air d'avoir les bourses pleines ! Mais qui est cette demoiselle avec lui ?
Mamie Françoise : Ah, Victoire Williams. Sûrement sa dernière conquête, vieux coureur de jupons qu'il est !
Tante Gertrude : Cette Williams a l'air d'une bonne poire. Oh mais il la gâte quand même : as-tu vu ce splendide châle de laine ?
Mamie Françoise : C'est surtout qu'elle sait profiter de lui, m'est avis. « Regardez mon ensemble, admirez mon chapeau. Et c'est kikim'paie tout ça ? C'est mon (riche) mari ! »
Tante Gertrude : Tu es jalouse.
Mamie Françoise : Je ne vois pas de quoi tu...
Tante Gertrude : Tu neela vérité : tu adorerais être à sa place !
Mamie Françoise : Je n'ai pas besoin d'être à sa place, Gertrude ! Moi j'enfile mon Mitaine et je suis très heureuse comme ça !
Tante Gertrude : Tu veux dire « tes » mitaines ?
Mamie Françoise : … oui oui, bien sûr, « mes » mitaines.
Tante Gertrude : Aaaaah, une brochette de jeunes hommes !
Mamie Françoise : Quelle E-xitée tu fais ! Héhé, à ce que je vois, Winter is coming !
Tante Gertrude : Et Pepsi, l'adjoint de divination. Il est beau, mais le pauvre : son nom !
Mamie Françoise : Eh, Gertrude ! Ca gaze ?
Tante Gertrude : AHAH ! Ouais, et toi ? Tes yeux pétillent de santé !
Mamie Françoise : Oh, voici venir la paire de cuisses la plus convoitée de tout le château.
Tante Gertrude : Celles d'Alexandra ?
Mamie Françoise : Non, Depooley. Par contre, regarde le fossile qu'il se trimballe. C'est carrément le dernier des dinosaures !
Tante Gertrude : Je n'ai jamais compris pourquoi tu détestes Emy Denver à ce point. Oh, Badaboum !
Mamie Françoise : Clara ?
Tante Gertrude : Non, Emy. Elle est tombée.
Mamie Françoise : Bien fait pour elle !

Et ainsi continuèrent-elles toutes deux à bavasser, piapiater, blablater et commérer. Et, pour les rares personnes qui ne trouveraient pas cet article suffisamment affligeant pour réclamer ma démission, un dernier jeu de mots, que je n'ai pas réussi à placer mais qui me tient à cœur.

Quel est le nom de la sœur de Morgane Scott ?



(… Gaby)


Article écrit par Adrian et illustré par Wilhemina Compton

Partager : Partage

Dimanche 11 août 2013

Un homme à la mer

Un Homme à la mer


S'asseoir devant sa feuille blanche, sa plume et sa tasse de café. Rechercher une idée. Ecrire.

 

Non.

 

S'asseoir devant sa feuille blanche, sa plume et sa tasse de café. Regarder sa feuille blanche. Tapoter sa plume. Boire un premier café et rechercher une idée. Regarder, tapoter, boire, rechercher. Et finalement trouver. Alors écrire ?

 

Non.

 

Regarder sa feuille blanche. Tapoter sa plume. Chercher un cap. Regarder, tapoter, chercher. Regarder, tapoter, chercher. Et finalement trouver. Alors écrire ?

 

Oui.

 

Rapprocher sa feuille blanche. Se saisir de sa plume. Chercher ses mots et gribouiller. Chercher, gribouiller. Est-ce ainsi que cela finit ?

 

Non.

 

Chercher, gribouiller. Raturer ses mots, en chercher d'autres, en raturer d'autres, puis froisser sa feuille et tout jeter. Prendre une nouvelle feuille blanche. Tapoter sa plume. Chercher un autre cap. Tapoter, chercher. Tapoter, chercher. Et puis chercher ses mots et gribouiller. Chercher, gribouiller. Et là, c'est fini ?

 

Non.

 

Gribouiller, raturer, jeter. Gribouiller des mots, raturer des idées, chercher un autre cap. Gribouiller un cap, raturer des mots, chercher une autre idée. Gribouiller des poèmes, raturer des nouvelles, chercher l'humour. Gribouiller des moustaches sur Baudelaire, raturer la photo de Poe, chercher Nabilla. Jeter l'encre dans l'amer et pêcher le thon. Jeter, jeter, plancher, pêcher, tomber.

 

Un homme à la mer.


Beaucoup de mots pour rien.


Article écrit par Adrian et illustré par Wilhemina Compton

Partager : Partage

© 2009-2016 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear