La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 1 juillet 2020

Décryptage : le mouvement BWLM chez les moldus


Dimanche dernier, une nouvelle manifestation pour le mouvement BWLM (Black Wiard Lives Matter) a eu lieu sur le Chemin de Traverse. Cette manifestation a été lancée par le Collectif des Sorciers Commerçants Noirs pour revendiquer une meilleure visibilité de leur commerce sur le Chemin. Des commerçants Blancs ont d’ailleurs fermé leur boutique, certains pour toute la journée, d’autres seulement le temps de la manifestation, afin de montrer leur soutien. Alors que la Ministre de la Magie britannique est pressée de faire une déclaration publique, il semble qu’un regard vers nos voisins les moldus s’imposent.

Comme tout le monde le sait, cette vague de protestation anti-racistes a été provoqué par la mort scandaleuse de George Floyd, un moldu noir américain, le 25 mai dernier. Floyd est mort d’étouffement sous le genou du policier (l’équivalent moldu des aurors) qui le tenait en état d’arrestation. Des dizaines de personnes noires, moldus ou sorcières, sont victimes de violences policières voire d’homicides presque tous les jours. La différence c’est que ce 25 mai, la mort a été filmée et le monde entier a pu entendre les supplications de George Floyd.

Très rapidement, de nombreuses manifestations contre les violences policières et le racisme institutionnel* ont vu le jour à travers le monde. De notre côté, le mouvement anti-raciste s’est doublé d’un mouvement contre la discrimination no-maj. Pour nos lecteur.rices qui l’ignorent, la discrimination no-maj (nom donné en rapport avec la dénomination des moldus que certain.e.s trouvent injustes) est la discrimination de toute personne n’étant pas sorcière : cela regroupe ainsi tant les moldus et les cracmols que les elfes de maison.

Si ce mouvement de révolte civile reconnaît l’importance de sa contrepartie moldue dans son déclenchement, les sorciers ignorent pour la plupart que la polémique autour des tableaux des prédécesseurs a aussi été inspirée par les moldus. Rappelons-le, cette polémique tourne autour des tableaux installés dans les bureaux des plus hautes sphères (le bureau de la Ministre de la Magie, de la directrice de Poudlard etc). Ces tableaux représentent les personnes ayant auparavant occupé l’office et qui généralement, sont là pour guider la nouvelle occupante. Les tableaux surtout mis en cause sont ceux de Dumbledore, esclavagiste des elfes, Rogue, suprématiste sorcier et Cornélius Fudge (au Ministère) à cause de sa collaboration durant la Seconde Guerre contre Voldemort. Comme je le disais, cette remise en question des représentations de personnes que les livres d’Histoire ont tendance à mettre en valeur découle directement du déboulonnage d’une statue à Bristol, en Angleterre. Le 7 juin, des manifestants du Black Lives Matter ont arraché puis jeté dans la rivière Avon la statue d’Edward Colston, un marchand d’esclaves du XVIIIème siècle.

Cependant, les sorciers ont pu aussi se laisser inspirer à l’inverse par les moldus, comme on a pu le constater lors de la manifestation du 14 juin au Montmartre Magique à Paris. Cette manifestation devait faire écho à celle, moldue, du 13 juin sur la Place de la République. En plein milieu de cette manifestation, des militants du groupe Génération Identitaire (un groupe d’extrême-droite) a déployé une banderole sur laquelle on pouvait lire "Justice pour les victimes du racisme anti-blanc #White Lives Matter". Le 14 juin, ce sont des militants du groupe Sorciers Libres (aussi d’extrême-droite) qui a repris l’idée en affichant une banderole dans le ciel qui disait "On n’a pas choisi d’être né.e avec de la magie #Non Guilty Wizards". Malheureusement, alors que la bannière moldue a pu être facilement arrachée, les sorciers eux, ont choisi pour afficher leur message une variante des feux d’artifice Weasley. Ces feux d’artifices étant magic-proof, personne n’a réussi à défaire le message qui est resté dans le ciel durant 3h (temps que les feux d’artifice Weasley mettent à se disperser).

Aujourd’hui, au moment même où les inégalités et discriminations sociales sont de plus en plus clairement montrées du doigt et combattues, les sorciers doivent se rendre compte que l’efficacité de leurs luttes résident très probablement dans une rencontre entre revendication moldue et revendication sorcière.

*Racisme institutionnel : aussi appelé racisme d’État. C’est lorsque des institutions reproduisent (de manière plus ou moins consciente) des fonctionnements qui aboutissent à des discriminations racistes. Par exemple, c’est lorsque les programmes d’éducation ne dénoncent pas très fermement le racisme de Voltaire ou Napoléon ou que le bureau des Aurors trouve toujours une excuse pour ne pas valider la formation d’un.e cracmol.le.

Note : Il y avait déjà eu en France, en 1983, une marche contre le racisme qui dénonçait des crimes policiers.

Partager : Partage

Horoscope


Non, votre équipe de la Gazette n'a pas perdu la tête. Le 17 Juillet prochain sera un grand jour : celui de la Journée Mondiale des émojis (nous garantissons à nos fidèles lecteurs que cet événement existe bel et bien).

Découvrez donc avec nous, et tout en émojis, vos prédictions pour le mois de Juillet. Saurez-vous déchiffrer cet horoscope ? N'hésitez pas à partager dans les commentaires ce qui s'annonce pour vous dans le mois à venir !

 




































 


Partager : Partage

Psychologie Sorcière


Comme à chaque numéro, nos services sont requis par l'équipe de la Gazette pour que nous fassions la lumière sur les questions du lectorat. Plus le temps passe, plus nous sommes en demande. Au moins, ça nous fait quelques gallions de plus dans nos poches. On ne dira pas non... Pour aider les membres de cette école.



J'ai 27 ans, passé mes buses, mais je ne suis toujours pas capable de calculer 12+12. Est-ce grave ?

Pauline : Cher/Chère Anonyme, en lisant votre question, nous avons tout de suite remarqué votre désarroi et surtout la gêne que cela pouvait vous occasionner.
Hectar : Cependant, vous serez heureux ou heureuse d'apprendre que ce n'est pas grave de ne pas savoir calculer 12+12 à votre âge.
Pauline : Nous avons tous nos propres capacités et la vôtre ne se trouve pas dans les mathématiques.
Hectar : Certains ne savent même pas faire la différence entre un Troll et un Botruc et pourtant.
En choeur : J'espère que cela vous réconfortera.


J'ai la frousse simplement en entendant le mot "Whisky Pur Feu".
Est-ce normal ?

Pauline : C'est tout à fait normal que la simple évocation du Whisky Pur Feu puisse te faire frémir, notamment si tu fais partie des SAAPSA (Sorcier Ancien Alcoolique Pas Si Anonyme).
Hectar : Si ton inquiétude par rapport à ce breuvage découle d'un traumatisme, n'hésites pas à le partager à un ami pour te sentir mieux.
Pauline : Hectar sait de quoi il parle. Dans tous les cas, résister à la tentation est le meilleur moyen de ne pas sombrer dans l'angoisse.


Toutes les nuits je rêve d'une acromentule géante. Elle fait à peu près la taille de la cabane de Soins Aux Créatures Magiques. Elle bave et me regarde de tous ses yeux. A chaque fois que j'essaye de m'enfuir, je suis comme paralysé et à ce moment là, l'acromentule se transforme et ressemble à mon professeur d'astronomie. Que dois-je en conclure ? Suis-je devenu fou ?

Pauline : L'araignée représente souvent l'image de la mère. Une mère trop prenante, trop étouffante qui empêche la liberté de son enfant.
Hectar : Peut-être ton professeur d'Astronomie évoque chez toi un souvenir douloureux de l'enfance du côté maternel ? ou parternel également. T'es-t-il déjà arrivé de l'appeler Maman ?
Pauline : Ou alors tu développes simplement une arachnophobie aigüe.



Dans tous les cas, il nous a fait plaisir de répondre à vos questions. Ça semble futile, venant de personnes aussi qualifiées que nous, mais nous aimons aider notre prochain. Cependant, nous en sommes venu à un diagnostic : nous croyons que les gens du collège Poudlard on besoin de réconfort et d'être rassurés.

Ça tombe bien, les vacances d'été commencent. Profitez-en pour vous reposer, retrouver votre famille et n'hésitez pas à nous envoyer vos interrogations !


Partager : Partage

Article à ma gloire


Le mois dernier, la Gazette avait annoncé l’arrivée de chair fraîche (ce qu’on appelle couramment un recrutement de deux rédactrices). Ces deux nouvelles ont commencé à travailler d’arrache-pied et ne se sont pas arrêtées de tout le mois. Ça a été un vrai soulagement pour moi puisque – reconnaissons-le honnêtement – je portais la Gazette depuis la disparition de Ray. E puisque je peux enfin me reposer, je me suis dit que j’allais écrire un article à ma gloire et en voici les raisons :

1) Je gère d’une main de maître tous mes postes. D’accord, c’est pas tout à fait vrai. Si je me consacre à écrire des cours, Orla peut aller se brosser avec ses soixante-dix devoirs en attente (heureusement pour moi qu’elle a enfin une adjointe – et si vous savez pas qui c’est, honte à vous et aller la féliciter). Et si on est en fin de mois, alors c’est encore pire : je n’ai même plus le temps de leur dire bonjour parce que j’ai déménagé dans la salle de rédaction de la Gazette.

2) Parce que je le mérite. Si, si, vous allez voir, ça va être plus pertinent ensuite.

3) C’est moi qui m’occupe de la Newsletter côté profs. Et je pleure parce que l’ACS a organisé l’énorme animation de P12 Got Talent (dont la finale* ne devrait pas tarder à avoir lieu, restez au courant dans le bureau d’Elizabeth!) ou devant le nombre de dizaines de cours écrits par l’équipe d’Arithmancie (qui du coup a terminé la 2A et la 3A complètement). Et j’imagine comment je pourrais les kidnapper pour qu’iels soient à mon service.

4) Mon manuel va bientôt sortir. Ouais, nan, pas crédible.

5) Je suis mignon ! La preuve, c’est que j’ai convaincre Suky de venir m’apporter des cookies dans mon petit village de Strasbourg.

6) Je suis un très bon prof quand même. La preuve : les élèves sont invités à venir me voir s’iels trouvent le devoir pas assez intéressants à faire. Et en plus je donne des points boni parce que mes énoncés sont faux. (RIP Bastien et son devoir sur les codes secrets où l’un d’eux étaient faux.) Note : le coup des devoirs c’est surtout parce qu’on va bientôt sortir un sondage où vous serez toustes invité.e.s à répondre et que je prends de l’avance pour faire style je suis un très bon prof.

7) Je suis le meilleur rédacteur de la Gazette. À quelques détails près : il m’arrive parfois d’annoncer mes articles une semaine avant la clôture – quand j’oublie pas carrément de le faire. Et mes reportages ont tendance à être montés le 1er du mois. Le mois où il est censé sortir, évidemment. C’est un peu différent de la façon de faire de Mila et Catherine qui ont déjà donné des idées pour la rénovation de nos bureaux alors qu’elles sont là depuis moins d’un mois. (Oui, notre nouveau bureau, tout neuf tout frais arrive bientôt – le scoop.)

Bref, toutes ces raisons me poussent à croire fermement que je mérite d’avoir un article entièrement consacré à MOI dans la Gazette de Juillet. Souhaitez-moi bonne chance, je vais maintenant aller plaider ma cause auprès d’Elea et Celty…

* Bastien Morholt n’est malheureusement pas finaliste, mais vous pouvez le retrouver lui et sa flûte dans mon reportage !


Partager : Partage

Publicité - Passe tes BUSES & ASPICS

Partager : Partage

© 2009-2019 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear