La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 1 juillet 2020

Nos DdM nous parlent


Il est bien connu, nos maisons ne seraient pas ce qu’elles sont aujourd’hui sans nos Directrices et nos Directeurs, plus communément appelé nos DdM. Ils sont l’image même de chacune des maisons de Poudlard. Ils incarnent bien souvent les qualités et les défauts prêté à Gryffondor, Poufsouffle, Serdaigle et Serpentard (pour plus d’effet, repensez à McGonagall dans le premier film…). Toutefois, même si par leur image nous pensons les connaître, ils ont bien souvent quelque chose à cacher et j’ai tenté d’en savoir un peu plus sur ces personnes qui font vivre, avec les préfètes et préfets, nos secondes familles et ce qui bien souvent vient à nous caractériser tout un chacun.

Pour certains, nos DdM semblent totalement inaccessible, par leurs engagements, leur vie ou tout simplement par leur personne. On peut penser que les élèves n’osent pas approcher Bastien Morholt, Directeur de Gryffondor, parce qu’il est un demi-géant et pourtant, c’est un gros ourson. Tout de même, chacun ont une vision bien nette de ce que le poste peut leur apporter. Pour Camille Dubois, nouvellement nommée Directrice de Serpentard, son attachement à la maison est la principale raison de sa candidature. C’est difficile à croire, mais elle a un cœur. Surtout quand il est question de sa maison. Pour Bastien, c’était tout simplement un retour des choses envers cette maison qui l’a vu grandir. Du côté d'Ellena Jones, qui a fêté sa première année en poste, c’était le goût du changement qui l’a attiré dans ce poste. De pouvoir façonner la maison bleue et bronze selon sa propre vision des choses. Enfin, pour Tara Wilson, il est surtout question de faire vivre cet endroit et créer des liens plus étroits avec les membres de la maison des blaireaux.

Par contre, quel genre de DdM sont-ils ? Selon leurs propres visions, ils sont tous accessibles, mais ils cherchent surtout à pousser chacun des élèves vers leur maximum, se battant bec et ongles pour gagner. Même si Tara semble dire qu’elle ne se prend pas la tête… Si c’était vraiment le cas, Poufsouffle n'aurait pas été au plus fort de la course dans le cadre de la Coupe Annuelle. Par contre, tous s’accordent pour dire que ce qu’ils préfèrent en tant que DdM, c’est de créer des projets, animer leur salle commune. Bien sûr, Camille en profite déjà pour prendre un malin plaisir à torturer ses préfètes. Cependant, puisqu’elle ne peut pas faire subir le même sort à ses collègues des autres maisons, il est évident que la Dubois souhaiterait le moins possible avoir à faire avec ces derniers. Ne mettez jamais Miss Dubois et Miss Jones dans la même pièce. Nous avons vu ce qui peut arriver. Tout de même, tous s’accordent pour dire que les budgets sont leurs bêtes noires et la modération reste une chose peu apprécié.

Plus personnellement, nos DdM ont bien voulu me révéler le contenu du premier tiroir de leur bureau. Avouez que vous avez toujours voulu savoir son contenu. Eh bien, vous serez peut-être déçu. Le seul tiroir qui attise la curiosité est celui de la Directrice de Serpentard, avec sa fiole contenant un liquide argenté. Un de ses fameux élixir ? Sinon, le tout se résume à des friandises, de la lecture et de la nourriture pour oiseau. Je vous laisse deviner à quel DdM appartient ce dernier item. Mais quand il est question de souvenirs à effacer, les réactions sont mitigées. Si du côté de Bastien et Tara, leurs réponses fut sans équivoque, le premier regrettant d’avoir participé à un trafic et l’autre la mort d’un être cher. Tandis que pour les représentantes de Serdaigle et Serpentard, il est hors de question de dévoiler la nature de leurs regrets. Elles se ressemblent bien plus que ce qu’elles peuvent le croire. Justement, en parlant de ressemblance, je n’ai pu réprimer un sourire face aux réponses de deux de nos DdM, qui se relancent la balle, comme deux adolescents en amour. Je parle bien sûr de Bastien et Tara, qui comme en amour, veulent fusionner leur maison respective dans des projets futurs. Du côté d'Ellena et Camille, même si ce n’est pas l’amour fou, elles semblent bien d’accord pour mettre sur pied des animations communes. L’armistice, serait-il déjà signé ?

Dans tous les cas, une chose est certaine et fait presque l’unanimité chez nos Directrices et notre Directeur: ils veulent retrouver une coupe, peu importe laquelle, dans leur vitrine. Mais surtout, ils portent un amour inconditionnel à leur maison respective. Même Camille Dubois.


Partager : Partage

Les pet-secs du pet-sitting


Si comme moi, les enfants c'est VRAIMENT pas votre dada... bah peut-être que les animaux c'est plus votre tasse de thé. Il y a quelques temps maintenant l'univers de la charmante Valise de Newt s'est offerte à nous, ouvrant un nouveau champ de possibilités aux férus du RPG mais également des créatures magiques. Il va s'en dire que l'apparition des Animaux Fantastiques a fait germer l'idée. Avec ma petite plume et mes charmants souliers je suis partie rencontrer ces adeptes de la Valise qui, à ma grande surprise, n'hésitent pas à la charger en souvenirs.



Premier arrêt chez Summer Pearson qui, avec douceur autour d'une tasse de thé bien chaude et certainement pas sucrée (non mais oh !), m'avoue tout sourire que Mia Lorder Jannings a le plaisir de posséder un veracrasse... portant son nom.
Imaginez ma perplexité face à cette annonce. Me voilà obligée de répondre « Oh... que c'est original » alors que dans ma tête je songe à contacter Sainte Mangouste au plus vite. Est-ce que le phénix de la Gazette sera assez rapide ? J'ai le droit de l'utiliser à des fins de ce style ?

Ma réflexion est rapidement coupée par l'arrivée soudaine (je soupçonne un transplanage) de l'heureuse (peut-on réellement qualifier un propriétaire de veracrasse d'heureux ...) détentrice d'Ashka le Veracrasse, Mia. Visiblement enchantée de se trouver au centre d'une interview qui la mentionne, elle rajoute avec un sourire que j'oserai qualifier d'inquiétant, que le veracrasse est aujourd'hui en train de mourir dans son coin.



Alerte aux magizoologistes... empêchez la d'adopter.

Ignorant superbement ma tête interloquée, surprise, décrépite, et tous les adjectifs que vous voulez... la jeune professeure continuait son discours en racontant une fameuse fois où elle était partie à la chasse aux licornes (j'en déduis donc... Hors de la valise, mais je n'avais pas le cœur à la stopper, ou plutôt je n'osais pas.) en compagnie de Nevan Baldwin. Cette dernière visiblement apeurée par la nature capricieuse des licornes, et à juste titre, semblait plus que réticente.

Mia : « J'veux pas finir embrochée sur une corne de licorne » qu'elle disait... pff comme si les licornes étaient agressives.
Mila : Elles sont réputées assez dangereuses quand même.
Mia : Mais pas carnivores... Et puis même, ça aurait été drôle non ?



Ma réponse ne vint pas. Une lettre seulement séparait nos prénoms, mais cela en disait beaucoup trop à mes yeux. Rapidement, je balbutiais des excuses et rassemblais mes affaires tout en restant professionnelle. J'avais assez donné ici, mon papier aurait sûrement de la texture avec cela et puis un autre rendez-vous m'attendait. Mia tenta de me retenir, visiblement enchantée à l'idée de me raconter la fois où... je vous épargnerais la fin.

Pour conclure sur une note joyeuse, notez que les animaux nous offrent des expériences incroyables et oui, le coup de foudre existe. Selene Kean, mon rendez-vous suivant me redonne espoir que les choses mignonnes existent :

« La première fois que je l'ai vue elle m'a fait les yeux brillants, débordant d'étoiles. Efia a été le coup de foudre et une évidence pour moi ».

J'en ai encore les larmes aux yeux de voir une éleveuse si attachée à son boursoufflet. On remercie les magizoologistes de nous guider si bien dans nos rencontres !




(C'est tout pour cette aventure, en espérant vous retrouver dans de nouvelles.)


Partager : Partage

Chouette Bleue

Partager : Partage

Azkaban, les tréfonds méconnus de la prison


Vous êtes vous déjà demandé quels sombres personnages hantaient les tréfonds de la plus célèbre des prisons pour sorciers ? En tant que Rédactrice investie j'ai mis les pieds où peu d'entre nous ont osé s'aventurer avant moi, si ce n'est Ray Paro, notre cher ancien Rédacteur en Chef il fût quelques années. La prison regorge de secrets, et de membres dont on ferait parfois mieux de ne pas prononcer le nom.



Quand tu démarres dans la vie avec un nom pas facile...



Capitaine Flamme...



Quand tu n'es pas des plus discrets dans la fraude...




Quand tu es bilingue...


Quand tu n'avais pas d'inspi...



Quand tu devais devenir un grand sorcier, mais que ça a mal tourné...



Quand tu t'es trompé d'endroit...



Quand tu as une envie pressante...



Quand le destin vous réunis...



Quand tu penses être au top, mais que tu te retrouves quand même en zonzon...





Quand la haine envers notre fondateur t'habites...


Quand tu avais prévenu...



Quand tu te souviens que ton ancien boss aussi fait partie du lot...


Partager : Partage

Reportage : Deux flûtes et un château

Attention : la flûte traversière peut avoir un son très perçant. Ne mettez pas votre casque/écouteurs trop forts !

 


Bastien : Ah, Kyle, te voilà !

Kyle : Bastien ! Qu’est-ce que je suis content de te voir ! Je crois que j’y arriverai pas sans ton aide…

Bastien : C’est un duo que tu voulais faire, non ? Dans ce cas, c’est pas très étonnant que tu…

Kyle : Ouais, j’arrive à souffler dans les deux flûtes en même temps, mais c’est le rythme…

Bastien : Hein.

Kyle joue de deux flûtes en même temps.

Bastien : Je veux pas savoir comment t’arrives à faire ça. Allez, passe-moi cette flûte.

Bastien fait quelques échauffements.

Bastien : Du coup c’est quoi le morceau que t’as choisi ?

Kyle : Oh, un classique. Je l’ai juste un peu arrangé pour que ça soit à deux flûtes. Viens, on essaye. T’es prêt ? 1, 2…

Les deux jouent la ligne (mais magie du montage : c’est en décalé.)

Kyle : Non, non, tu traînes ! Attends, on reprends à la mesure 5.

Les deux jouent la ligne (mais magie du montage : la flûte de Bastien résonne de ouf.)

Kyle : Bastien ! Sors de ce placard s’il te plaît ! Promis, j’avais pas dit ça pour être méchant !

Les deux jouent la ligne (mais Kyle à la flûte à bec et Bastien la flûte auto-tunée à mort.)

Bastien : Ouais, nan.

Kyle : Non, clairement pas. Le piccolo…

Bastien : ...et la flûte à bec. Pas un bon mélange.

Kyle : Pas une bonne idée.

Les deux jouent en partant de la 1ère flûte, mais changent de flûte à chaque mesure.

Kyle : Attends, attends !

Bastien : C’est toi la 2ème flûte ou c’est moi la 1ère ?

Kyle : C’est pas toi la 2ème et moi la 1ère ?

Bastien : On va dire que c’est toi la 1ère et moi la 2ème.

Les deux jouent, mais la flûte de Kyle déraille jusqu’à ce qu’on entende « boum ».

Elea : Non, mais c’est pas bientôt fini ! D’abord vous nous cassez les oreilles et ensuite vous nous envoyez des morceaux de flûtes sur la tête !

Suky : Vous êtes vraiment obligés de vous entraîner dans la salle de rédac ? Toutes mes photos sont floues à cause de vous !

Kyle : discrètement Viens, Bastien, on se casse avant que je sois renvoyé.

Bastien : Allons dans le Parc, on devrait déranger personne, là-bas.

Le Parc, un jour très venteux. Les deux jouent, mais on entend que dalle à cause du vent.

Kyle : Ah bah ça pour déranger personne, on dérange personne, même pas nous-mêmes !

Bastien : J’ai une dernière idée.

Bruit du feu qui crépite.

Kyle : La salle commune, à l’heure où tous les élèves sont en cours. Bonne idée.

Cette fois-ci, c’est le vrai morceau.


Partager : Partage

Publicité - Cet été c'est la guerre

Partager : Partage

© 2009-2019 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear