La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 1 mars 2019

Un an à la Gazette

https://images2.imgbox.com/53/5a/E4FUktHJ_o.gif

 

Un an à la Gazette, ça représente quoi ?


Déjà, c’est long. C’est beaucoup d’articles, c’est beaucoup de travail et encore plus de crises de nerfs. C’est un fichier word qui se remplit petit à petit pour dépasser les quarante pages de textes. Mais c’est court aussi. C’est un peu comme les vacances. Les jours passent sans qu’on ne s’en rende vraiment compte.


Février 2018, avec Amy, on reçoit un mp de Ray pour nous informer qu’on est prise à l’essai dans l’équipe. Un mois de dingue, où on a passé notre temps à douter et à essayer de soutirer des informations à nos « mentors » pour savoir si on était dans le bon ou pas du tout. Un mois passé à se demander si ça allait le faire, si on allait passer. Puis pour finir, enfin, les accès à la salle de rédaction. Le sésame, la délivrance. Fin de la période de stage, rentrer dans l’équipe et assister au tout premier départ de cette année. Elie partie beaucoup trop vite, avant même qu’on ne puisse vraiment avoir la chance de travailler avec elle. Arrivée de Serenity en tant que photographe en chef. Premier déboire avec dotclear qui a visiblement une dent contre moi (encore maintenant, il me faut 20 minutes pour ajouter deux sceaux à la fin de mes articles).


Avril 2018, première fois que je rencontre des membres de l’équipe. Première fois que je rencontre des pédouziens aussi. Les débuts du team building version rédac, autour de frites pas cuites et d’une partie de bowling où on a joué avec Amy pour savoir laquelle de nous deux serait dernière. Le début d’un vrai lien avec certains. Parce que c’est ça aussi la Gazette. Rencontrer de nouvelles têtes, faire de nouvelles rencontres et travailler avec de nouvelles personnes.


Été 2018, l’été de l’horreur. L’été où Ray et Serenity ont disparu de la circulation, celui où Wilde et Kyara sont partis aussi. L’été où la salle de rédaction à été désertée. Personne dans les bureaux, personne pour écrire des articles. Amy s’est retrouvée rédactrice en chef par intérim, les membres de la direction sont venus nous prêter mains fortes pour éviter une Gazette presque vide. C’est aussi à ce moment-là qu’on a commencé à se dire que recruter serait pas mal. Une idée et envie de recrutement qui date depuis aout 2018 et toujours pas d’équipe de rédaction au complet depuis (d’ailleurs les gars, soyez sympas et postulez un peu, on a besoin de monde). Cet été a été très dur pour l’équipe, on ne va pas le cacher. Pas plus qu’on ne va cacher que les départs successifs, pas tous prévus, nous ont un peu mis un coup au moral. Enfin, m’ont un peu mis un coup au moral. Que voulez-vous, je suis une petite vieille sentimentale, je n’aime pas voir les gens partir.


Octobre 2018, les pokémons (ou digimons, je ne sais toujours pas) s’imposent en salle de rédaction avec un tout nouveau système mis en place par la nouvelle rédactrice en chef. Pour faire court et ne pas trop spoiler, Amy s’est pointée avec un système des plus carrés, des listes à remplir et des petits défis. Pour que tout roule et qu’elle ne soit pas dans le stress à chaque parution. C’est aussi la première vague de recrutement lancée, qui nous a apporté Xerion et sa motivation des troupes, parfait pour remplacer Joshua qui a décidé à la même période de nous laisser tomber ainsi que Jade et ses articles toujours très agréables à lire et ses bonnes idées. Arrivées aussi de Mia et Alyne, les deux dernières photographes en dates. Quatre personnes en un recrutement mais toujours pas d’équipe complète du côté de la rédaction.


Novembre/décembre 2018, on accueille Greta dans l’équipe de rédaction et enfin, les Belges passent en majorité. On dit aussi au revoir à notre plus vieille rédactrice avec le départ de Blondie. Décembre, c’est aussi le mois où la Gazette commence à sombrer dans la triste spirale du retard. À cause des fêtes de fin d’année d’abord (ce qui se comprend vu l’état de certains membres de l’équipe) mais aussi avec une désertion presque complète de la salle de rédaction. Décembre, c’est là où le problème à commencé à se dessiner. En moins d’un an, la presque totalité de l’équipe s’est retrouvée modifiée, compliquant pas mal la tâche. Ben oui, c’est moins la super ambiance quand tu ne connais pas la moitié de l’équipe.


Février 2019, l’heure de faire le bilan. En un an, il s’est passé pas mal de choses. J’ai vu passer quatre photographes en chef, deux rédacteurs en chef, j’ai assisté à cinq ou six recrutements, vu entrer dans l’équipe sept personnes, j’ai vu des personnes qui faisaient un peu partie des meubles partir. Quand je fais le bilan, je me dis que ça aurait pu être plus tranquille. Que l’équipe aurait pu être un peu plus stable, qu’on ne soit pas obligé de lancer un recrutement tous les deux mois. Mais finalement, je pense que ça a du bon. Parce que nouvelle équipe, nouvelle base, nouvelles possibilités.

 

 

 

Partager : Partage

© 2009-2016 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear