La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 1 avril 2015

Editorial

Edito.png

Chères lectrices, chers lecteurs,

Une nouvelle Gazette se profile avec plein d'informations dedans. Mais je vais commencer par en mettre en vrac ici, ça sera plus rigolo : tout d'abord, sachez que je vire William, Blondie et une reporter, je sais pas encore laquelle, parce que c'est comme ça. Ensuite, qu'il faut chercher un peu l'info, donc faites-vous plaiz. Et enfin, que chaque personne qui fera 14 commentaires que j'aime bien pourra avoir une carte des nouvelles Chocogrenouilles. Voilà, bisous bisous.

Lia R reprend de la plume : non seulement personne n'est viré, mais en plus, vous avez une super jolie Gazette remise en ordre par mes soins. Pas de vidéos pour ce mois-ci parce que j'ai eu la mauvaise idée de donner des chocolats périmés à mes Reporters chéries, mais on pourra les voir dès le mois prochain. N'oubliez quand même pas de commenter (surtout mes articles) et de participer (surtout à mon concours) parce qu'il y a de sacrées récompenses à la clé. Amusez-vous bien et bonne lecture !

Alexeievna-Edito.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


AL_inte_rieurDuCha_teau.png

Rapeltout
Suivi des grands événements de l'école, coupes, changements du personnel, etc.

Le MoMo et les débats: l'effusion ? 
Article écrit par Blondie et illustré par William Jones

Les Pouf peuvent souffler
Article écrit par Cameron O'Brien et illustré par Sheila Brooks

Comment faire croire à une maison qu'elle assure ?
Article écrit par Alexeievna et illustré par Chloé Yang

Les Oreilles à rallonge
Les petites histoires que nos oreilles affûtées ont pu entendre, les informations croustillantes sur les plus grands secrets vainement dissimulés... 

Home Sweet Pédouze
Article écrit par Alexeievna et illustré par Chloé Yang

Un 1er avril en Salle de Rédac
Article écrit par Lia R et illustré par William Jones

La plume à papote
Entrevues avec un ou plusieurs personnalité(s) P12ienne(s), souvent en relation avec un thème précis.

Ils nous prennent pour des BUSEs !
Article écrit par Alexeievna et illustré par William Jones

Un veilleur sans outil est comme Hagrid sans Crockdur
Article écrit par Xania et illustré par Chloé Yang

Le château prend la parole 
Le personnel du château prend la parole et vous dit la vérité sur ce qu'il se passe ou va se passer dans notre chère école.

Les multiplettes de la direction
Article écrit par Lust Caféine et illustré par Chloé Yang

La voix des gardiens
Article écrit par Janus Mentor Licorner et illustré par Ginny Workey

Chronique des bibliothécaires
Article écrit par Xania et illustré par Ginny Workey

AL_exte_rieurDuCha_teau.png


Actualité et Faits Divers
Toutes les nouvelles du monde sorcier ! De la grande crise aux informations de la vie quotidienne des sorciers.

Le Sinistros se fait de vieux os
Article écrit par Cameron O'Brien et illustré par Chloé Yang

Sports
Suivez les plus grands matchs, apprenez-en davantage sur vos idoles et découvrez de nouvelles pratiques !

La Fourberie du fauve
Article écrit par Morgan Vane et illustré par Chloé Yang

Un clavier azerty en vaut deux
Article de Xania illustré par Ginny Workey

Culture 
Littérature, musique, cinéma magiques sont au menu ! 

Exposé d’une exposition
Article écrit par Calixte Lachésis et illustré par Chloé Yang

Sondage
Pour savoir tout ce que tout le monde pense tout bas 

Quelle fleur êtes-vous ? 
Article écrit par Morgan Vane et illustré par Sheila Brooks

Top des créatures de compagnie
Article écrit par l'équipe de la Gazette et illustré par Sheila

Du côté des Moldus 
Car les animaux ont aussi le droit à leur rubrique !

Tous les chemins mènent à Paris
Article écrit par Cameron O'Brien et illustré par Ginny Workey

Whassup ?!
Article écrit par Alexeievna et illustré par Chloé Yang

Reportages
Venez suivre l'un de nos rédacteurs dans un voyage merveilleux, où il vous fera découvrir des destinations de rêve !

Beauxbâtons, belles désillusions
Article écrit par Alexeievna et illustré par Chloé Yang

Vous prendrez bien une bière avant de partir ?
Article écrit par Calixte Lachésis et illustré par Ginny Workey



ChapeauSansTe_te.png

Le scarabée
Tous les petits potins de notre école et du monde magique ! Les paparazzis font leur apparition. La vérité éclate... ou pas !

Ce n'est pas une blague
Article écrit par Lia R et illustré par Sheila Brooks

Club addict
Article écrit par Cameron O'Brien et illustré par Avery Pevensie

Conseil de Mamie Minerva
Un problème dans votre vie de tous les jours ? Niveau magique ? Sentimental ? Pratique ? L'ancienne professeur de métamorphose vous donne un coup de pouce !

Conseils de Mamie McGo
Article écrit par Mamie McGo et illustré par Sheila Brooks

Chez Kreattur
Les rédacteurs vous livrent leur secrets de cuisine

Des œufs pour Pâques 
Article écrit par Blondie et illustré par Ginny Workey 

Horoscope
Qui n'est jamais tenté de connaître son avenir ?

Les poissons d'avril
Article écrit par Cameron O'Brien et illustré par Ginny Workey

Jeux & Concours

Dites-moi qui je suis
Article écrit par Lia R et illustré par Avery Pevensie

Et un, et deux, et trois Boullus
Article écrit par Cameron O'Brien et illustré par William Jones

Publicités
Laissez-vous tenter par le tout nouveau Nimbus 2009, par des places de concert pour la tournée d'adieu des Bizarr'Sisters, ou encore par une potion aux effets étranges...

Par Ginny et Chloé

Partager : Partage

[Rapeltout] Le MoMo et les débats : l'effusion ?

 

Le_Momo_et_les_debats__l_effusion.png

 

Le Monde Moldu est l’endroit de P12 par excellence où on va s’adonner à une flânerie exceptionnelle quand on n’a pas grand-chose à faire, que le boulot nous gonfle ou tout simplement quand quelqu’un a répondu à notre topic préféré. Selon les époques et selon les AI qui s’occupent de la section, le contenu du MoMo change, et ce n’est pas toujours pour nous déplaire. On a connu une effusion de jeux il y a quelques années, puis ce fut le tour de beaucoup d’autres choses. Aujourd’hui, c’est le tour des débats et des topics de discussion.

Snaïla aurait-elle envie de donner un coup de sérieux à la section en poussant les gens à écrire des pavés pour discuter de différents thèmes ? Ou les gens ont-ils simplement eu envie de changer et de lancer une nouvelle mode ? Il est vrai que l’effusion des jeux avait conduit à quelques dérapages de flood parce que forcément, "jeu" implique bien souvent qu’on abuse un peu parce qu’on trouve ça drôle et qu’on aime bien se faire punir. En tout cas, si l’effusion de débats est flagrante, les participations et les avis qui fusent ne manquent pas ! 

Et depuis quelques mois, celle qui lance ou relance le plus ces débats n’est autre que Coconut Dynamite. Mais c’est quelque chose qui doit visiblement lui tenir à cœur, si elle trouve le moyen de poster et de débattre autant malgré les nombreux grades qu’elle possède déjà et qui, réellement, demandent un investissement conséquent. Jersey MacKinley n’est pas non plus mauvaise dans son genre, car de nombreux débats sont à son initiative également. On retrouve aussi Snaïla, Florence Shawn et quelques autres, mais tout de même moins.

On peut aussi constater que les débats concernent des domaines assez variés, comme la littérature, avec des débats tels ceux sur la saga du Trône de fer de R.R. Martin. Les jeux vidéos et les dessins animés répondent présents avec des débats sur Pokémon, réservés aux gens qui ne sont pas relous, ou sur les jeux vidéos en général. Dans le domaine culinaire, on remercie Coconut pour son initiative de Poufsouffle qui nous offre la possibilité de débattre sur la cuisine et la gastronomie. Et les animaux ? Ils sont là également, toujours grâce à Coco. 

En ce qui concerne la société, les débats sont bien plus nombreux avec des sujets comme l’homosexualité, l’actualité, l’avortement, la laïcité, facebook et les réseaux sociaux, ce qu’on pense des jeunes et de leur rapport à la société, le conflit israélo palestinien, la religion ou encore le don d’organes. On peut également voir des débats qui concerne un peu plus l’individu sur des questions comme celle de l’uniforme scolaire, des piercings et autres choses, ou du nail art. Même le baccalauréat fait l’objet d’un débat : y a-t-il des gens qui auraient envie de crier sur leurs années lycées gâchées par ce fameux passage obligatoire ? Et l’amour ? Il n’a pas été oublié, rassure-vous. Qui aurait pu zapper LE sujet incontournable ? Eh bien encore une fois, pas Coco. En bref, voilà des thèmes aussi variés qui ouvrent les perspectives de discussion pour que chacun puisse avoir quelque chose à dire s’il le souhaite. 

Mais comment expliquer cette abondance de débats, qui s’observe surtout au mois de mars de cette année ? Serait-ce le retour de Snaïla dans le Monde Moldu qui aurait changé la donne ? Pour le moment, je donne ma langue au chat, mais si vous avez une idée, la Gazette sera ravie de vous écouter ! Et on s’interroge également sur la question du sens de la totalité des débats proposés par Coconut : les piercings, les animaux, la cuisine, l’amour, les mangas... Si on ne faisait qu’un seul débat sur l’ensemble de tout ça, je crois qu’on obtiendrait quelque chose ‘assez bizarre et surtout quelque chose d’assez sale. Alors autant ne répondre qu’à un seul débat à la fois pour être quitte de s’emmêler les pinceaux.

 

Blondie-William.png

 

 

 

 

 

 

 

Partager : Partage

[Rapeltout] Les Pouf peuvent souffler

Les_Pouf_peuvent_souffler.png

La Coupe précédente voyait les Serpentard battre le record de points gagnés en une seule Coupe sur la V5. Les Serdaigle, eux, se retrouvaient encore une fois sur la deuxième marche du podium, manquant la victoire d’un battement d’ailes. Quant aux Gryffondor et Poufsouffle, ils prenaient leurs aises loin derrière, éternels perdants. Si on pouvait reprocher à la compétition un manque d’intérêt, c’est loin d’être le cas pour celle qui vient de s’achever.

Dès les premiers jours il était clairement établi que ces trois mois de course aux points ne seraient pas aussi prévisibles ni aussi paisiblement ennuyeux que les précédents. Nombre de pédouziens seront d’accord pour dire que cela aurait encore été préférable. Car ceux qui se sont creusés un terrier sur la première marche du podium à peine le coup d’envoi lancé, pour clamer haut et fort leur ambition, ce sont les blaireaux.

Ômbrage, ô désespoir, même la Grande Inquisitrice en personne n’aurait su remettre les jaune et noir à leur place. C’est en tout cas ce qu’ils ont fait croire jusqu’à environ deux semaines avant la fin de la Coupe. Alors qu’ils se voyaient déjà en haut de l’affiche et que Serdaigle et Serpentard se disputaient une lointaine deuxième place, le coup de théâtre tant attendu est enfin survenu.

En effet, les serpents ont opéré une incroyable remontée, venant talonner les blaireaux puis les dépasser et redépasser sans jamais lâcher leur arrière-train (Xania et son bambou ont dû bien s’amuser). Avec le recul, ce n’est pas étonnant ; il fallait bien qu’une maison se dévoue pour descendre les Poufsouffle de leur piédestal. Or, qui de mieux pour cette mission que ceux qui en font leurs souffre-douleurs jour après jour ?

Depuis, les maisons de Naru Honeywell et Xania Mordoh se sont livrées à un chassé-croisé de longue haleine. Le suspense fut insoutenable, la bataille palpitante vu les scores qui ont atteint des sommets inexplorés… et c’est justement là que le bât blesse. Car si les gagnants des quatre Coupes de l’an 2014 tournaient autour des 30.000 points, atteindre ce nombre était très rare les années précédentes. Il y a donc de quoi se poser des questions avec les plus de 50.000 points marqués par les deux maisons en concurrence.

Ceux qui ont l’habitude de surveiller la carte du maraudeur pour telle ou telle raison auront sans doute remarqué une prolifération de pseudos verts et marron sortis de nulle part. Pas besoin d’abuser de potion Aiguise-méninges pour faire le lien de cause à effet. De là à dire qu’il s’agit de double-comptes destinés à un matraquage massif de quiz, il n’y a qu’un pas. Reste à voir si des mesures seront prises… ou si les double-comptes seront légalisés, tant qu’à faire.
 
Cameron-Sheila.png

Partager : Partage

[Rapeltout] Comment faire croire à une maison qu'elle assure ?

commentfairecroireaunemaisonqu_elleassure.png

 

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous montrer enfin une des pages de mon livre de recette pédouziennes. Rien qui ne fasse baver d’envie un Poufsouffle (bien que beaucoup n’ont besoin de rien pour baver), mais qui saura prouver à Serpentard que la fourberie peut souvent être maniée par tout le monde, et que le « trait de caractère » de leur maison n’en est pas vraiment un. Remplaçons donc directement le mot « fourberie » de leur maison par celui de « consanguinité ». Pour le reste, voyez ma recette.
 

Personnes : une équipe d’une douzaine 
Temps de préparation : presque un mois


Ingrédients : 

  • • Des volontaires pour postuler aux différents recrutements
    • Des poisons pour libérer des places
    • Des actions dans la direction, pour qu’elle organise les recrutements pour les places libres
    • Quelques membres verts triés sur le volet
    • Une bonne dose de fourberie et d’humour


Recette :
 

  • 1. Tout d’abord, faites libérer des places dans divers pôles du château, en vous arrangeant secrètement avec la direction pour que tout ceci se fasse le plus naturellement possible.
    2. N’hésitez pas à introduire quelques membres qui ne sont pas dans la magouille dans cette histoire, pour paraître plus réaliste. Des démissions sans nouveau recrutement et une Poufsouffle de prise, par exemple.
    3. Une fois que les recrutements sont en place, poussez indirectement les Serpentard à postuler. Tous les moyens sont bons tant que l’action est faite avec discrétion.
    4. Lancez enfin votre recrutement pour trouver les perles rares que vous aviez déjà repéré dans cette maison qui encore quelques-unes, malgré leur nombre limité.
    5. Une fois ses perles rameutés par vos actions secrètes, soufflez sur le tas pour évincer les moins courageux. 
    6. Annoncez dans un topic ou un article vos résultats, avec des personnes uniquement de cette maison. En claquant un gros « ouais, Serpentard assure » sur un topic public. Et pour l’exemple, décidez de prendre dans vos perles la directrice de maison ainsi qu’une rédactrice de leur journal, au nom imprononçable.
    7. Avant qu’on ne vous accuse de prôner la supériorité d’une maison qui n’est pas la vôtre, prenez au hasard un noob de votre maison fan de The Maze Runner (ça fait plus coul en anglais), et donnez-lui une petite chance avec une période d’essai déboulant sur un stage à la Gazette. 
    8. Faites valider par Bdragon ces résultats et laissez-le mettre un grade à Xania et Calixte, en se gardant Partison sous le bras.



Tout cela pour dire que faire croire à une maison qu’elle a la classe en sélectionnant deux de leurs membres pour un recrutement, c’est simple comme dire bonjour. Et en plus, ils y croiront tous.

 

Lexei-Chloe.png

 

 

 

 

 

 

 

Partager : Partage

[La plume à papotes] Home sweet Pédouze

 

homesweet.png

 

 

 

En ce premier jour de nouvelle coupe, les changements sont radicaux, comme à leur habitude. Et même sans oublier que nous sommes un premier avril, nous ne pouvons pas nier qu’au moins quelques de ces réalités vont vraiment arriver. Voyons, soyons réaliste un instant : la direction ne saurait pas faire autant de blague que cela.

Tout d’abord, le nombre d’information pullulant au travers du château nous laisse croire que tout ce brouhaha n’est là que pour une chose : cacher un événement de plus grande envergure qui risquerait probablement de changer irrémédiablement la face de notre cher site. Entre la démission de Wilde qui fait plaisir à tout le monde mais dont personne n’ose encore se réjouir, les cas de tricheries et la non-distribution de la coupe, suivie par la décision de supprimer les maisons… on ne sait plus par où donner de la tête. Et c’est peut-être le but, non ?

Réfléchissons un instant : tout ceci pourrait être fait et avoir de bonnes raisons de l’être. Le fait est que les cas de tricherie dans deux maisons décrédibilisent totalement deux directeurs de maisons et que les deux autres n’ont absolument aucun talent, ni aucune raison de rester. Ces postes seraient à remettre à de nouvelles personnes et il n’est pas dit qu’on trouverait des gens adéquats pour reprendre la relève. Les préfètes ne sont que préfètes et pourront donc très bien continuer grâce à l’animation dont il faudra faire preuve sur la nouvelle interface.

D’autant plus que les codes à remettre en place seront nettement plus faciles si tout n’est plus divisé en quatre, et que l’équipe d’architecture pourra désormais bosser sur d’autres projets qu’une guerre puérile entre des pré-adolescents se battant en se lançant des chaussettes sales au visage. Nous pourrons de fait avoir bien plus vite une sale de duel effective, une bibliothèque aux nouvelles fonctionnalités, etc.

Sans compter que le passage aux années supérieures annoncées par Janus sera également la preuve d’une simplification de bon nombre de chose : les gens essaieront de vraiment évoluer pour eux-mêmes et verront de nouveau notre cher site comme un jeu, et non comme une compétition de toute heure où la tricherie en vient à être la seule solution.

Est-ce que cela changera l’âme de pédouze pour autant ? Peut-être un peu. Mais cela ne changera rien au fait que vous aurez toujours des valeurs, blason de votre maison sous votre pseudo ou non. Votre seconde maison ne sera plus Gryffondor, Serpentard, Serdaigle ou Poufsouffle, mais Poudlard12 entier. N’est-ce pas fabuleux ?

 

Lexei-Chloe.png

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager : Partage

[Oreilles à rallonge] Un 1er avril en Salle de Rédac

 

Un_1er_avril_en_salle_de_redaction.png

 

L’équipe de la Gazette a beau se trouver de nouveaux compagnons d’une année sur l’autre, il est pourtant des choses qui ne changent pas, comme par exemple la journée du premier avril. Certes, les membres de l’équipe ne sont pas les mêmes que l’année précédente et pourtant, c’est la journée la plus mouvementée de l’année. Ou l’une d’entre elles du moins, car n’oublions pas les journées qui précèdent la sortie de chaque Gazette, où il est difficile de chômer. Mais cette fois-ci, c’est une journée qui se passe dans la bonne humeur pour tout le monde. Ou parfois pas. 

 


Cette année, tout a commencé dans l’espoir de ne pas être la victime du reste de l’équipe, en ayant secrètement l’espoir de piéger l’un de nos collègues, comme d’habitude. Mais on sait très bien qu’il est difficile d’avoir les autres sans se faire prendre soi-même. Et quel meilleur endroit que la Salle de Rédac et le bureau des collègues pour lancer le meilleur challenge ? D’autant plus que cette année, l’équipe se trouvait réduite du fait du départ de quelques rédacteurs. Mais finalement, j’ai passé une journée assez amusante à les regarder se donner du mal, parfois pour pas grand-chose. 

La première que j’ai vu arriver dans les bureaux ce matin était Cameron. La brave petite Cameron, l’une des dernières arrivées et qui n’a par conséquent pas encore connu le 1er avril ici. Je crois qu’elle avait peur que quelqu’un ne la surprenne en train d’installer ses savons sauteurs, car elle regardait sans arrêt autour d’elle. Et comme elle s’attendait à voir quelqu’un arriver, elle n’a pas vu qu’on était passé avant elle et que quelqu’un avait déjà déposé un savon sauteur à côté de son bureau. Je ne vous cache pas qu’elle a peu apprécié cette petite surprise… Elle est repartie légèrement furieuse, et je l’ai entendue grommeler qu’elle se vengerait plus tard dans la journée. Je sentais déjà à ce moment là que la journée allait être bonne. 

Lexei entra de bonne heure en salle de Rédac, certainement parce qu’elle voulait arriver avant tout le monde pour éviter qu’on ne vienne poser des farces pendant son absence. Elle a commencé par inspecter son bureau et a débusquer tout ce qui lui était destiné. En tant que doyenne, elle connaît toutes les ruses, évidemment. Mais pourquoi ne pas fouiller les bureaux des autres ? Ah, je comprends, elle a envie de rire en voyant les autres se faire avoir. Elle tient à montrer qu’elle est la meilleure à ça, mais la journée ne fait que commencer et la ReC n’est pas au bout de ses surprises ! En revanche, je me demande ce qu’elle aura préparé pour ses collègues. On risque de rigoler ! 

Morgan a rejoint Lexei un peu plus tard et il pouffait encore lorsqu’il entra. Le regard de Lexei le fit s’arrêter net, et il comprit qu’il avait échoué dans sa tentative de piéger sa chef. Il faudra être plus malin l’année prochaine, mon petit !

Je crois en revanche que les photographes n’avaient pas vocation à faire des farces cette année, ou alors ils ont bien caché leur jeu. William a du les prévenir que c’était mal de faire ça, et il a œuvré dans son coin. Mais je crois qu’il a demandé un petit coup de main à Chloé. Enfin, si ce n’est pas elle qui lui a forcé la main. On ne sait jamais. Moi je dis qu’entre ces deux là, le complot s’est plutôt bien fait. Je ne les ai pas vus œuvrer mais j’ai entendu Lexei piquer une petite rogne en revenant des toilettes des filles, le visage repeint. Qui d’autre que Chloé aurait pu se glisser dans les toilettes le temps qu’elle faisait sa petite affaire pour lui balance une bombabouse par-dessus la porte ? J’aurais donné cher pour voir ça, je vous le garantis. 

Morgan attendait l’arrivée de Blondie car d’après ce que j’ai compris, il s’agissait d’une cible facile. Une blonde un peu farfelue qui s’est entichée de la Divination, c’est presque tendre une perche. La blondinette est arrivée comme une fleur sur les coups de midi. L’ayant un peu suivie dernièrement, je sais qu’elle avait prévue d’arriver un peu pus tard afin d’éviter la première effusion de farces. Elle commence à faire partie des vieux et à connaître les astuces, et le pauvre Morgan m’a semblé l’avoir oublié. Et qui plus est, elle aurait eu toutes les raisons du monde de le coller si son action avait réussie. Mais Blondie n’est pas si bête et la preuve en elle qu’elle a fait semblant d’avoir oublié le 1er avril, pensant que l’on était toujours en mars. La soirée de la veille semblait lui avoir fait oublier que c’était aujourd’hui qu’on publiait la nouvelle Gazette. Et comme ses collègues ne se doutaient de rien, ils avaient accepté les bonbons qu’elle leur avait gentiment tendu, excepté Ginny qui ne voulait pas déroger à son prétendu régime. Sheila, elle, ne s’est en revanche pas gênée pour se remplir l’estomac. Mais je crois qu’ils ont tous regretté d’avoir été si glouton après avoir senti la fièvre les prendre, leur nez saigner ou l’appel des toilettes être plus fort que l’appel du ventre. 

Mais ce à quoi on ne s’attendait pas, c’était le poisson d’avril de Lexei. Qui eut cru qu’elle quitterait la Gazette ? Personne, et après les nombreuses tentatives de poisson d’avril aujourd’hui, ils ne pensaient plus que Lexei pouvait rire. Et pourtant ! L’annonce de sa démission avait frappé tout le monde. Moi je savais bien que c’était du bluff, mais ils y ont tous cru comme du feu, jusqu’à ce qu’elle leur dise que non, elle ne partait pas, car elle n’avait pas encore pu torturer tous les membres de l’équipe. Soulagement ? Oh que oui, ils l’étaient tous. Jusqu’au moment où Lexei, au moment de publier la Gazette, s’est aperçue que tous les exemplaires avaient disparus. Et moi je regardais chaque membre fouiller chaque recoin du château à la recherche des exemplaires, que Lexei avait simplement décidé de cacher à l’aide d’un sortilège de désillusion. Pendant ce temps, elle a pu siroter un bon café dans son bureau, en savourant sa victoire Et je peux dire que cette journée mouvementée fut plutôt amusante pour moi. J’espère qu’ils continueront encore l’année prochaine à m’occuper le 1er avril. Mais d’ici là, il reste encore douze Gazettes à sortir !

 

Article écrit par Lia R et illustré par William Jones 

Partager : Partage

[Oreilles à rallonge] Ils nous prennent pour des BUSEs !

Ils_nous_prennent_pour_des_buses.png

 

Depuis peu, les élèves de Poudlard12 peuvent passer leurs BUSEs, et ce, dans la plus grande discrétion. Mais la Gazette, sentant le coup fourré qui va avec toute chose un peu trop discrète, a décidé de mettre son nez dans les affaires de la direction concernant cet examen si particulier. Pour cela, nous avons posé quelques questions à quelques élèves, ainsi qu’à un examinateur fraîchement en poste, j’ai nommé : Bdragon. 
 

  • Vous avez maintenant passé vos BUSEs. Contents, soulagés, déçus ? Pourquoi ?
    Évalia : Je suis contente de les avoir passés. J'avais hâte de découvrir les nouvelles matières. Je ne suis pas déçue.
    Coconut : Je ne les ai pas encore terminées mais pour le moment... je suis contente et agréablement surprise ! C'est une façon un peu stressante mais plus originale de passer ses examens, on aurait dû y penser plus tôt. La partie pratique est longue, mais plutôt amusante, ça permet de vraiment se tester.
    Note de la rédaction : Elle ment probablement parce qu'elle est très proche de la direction

    D'après vous, quelle matière donne le plus de fil à retordre ?
    Wilhemina : Je ne suis pas très douée en étude des runes alors c'était pas du gâteau. 
    Évalia : Je crois que ça dépend des habiletés de la personne. Pour ma part, les Sortilèges et Enchantements ont été un peu plus corsés, bien que je m'en sois honorablement tirée.
    Coconut : Au niveau de l'épreuve théorique c'est clairement la Botanique ! Les questions sont assez pointues, il faut vraiment avoir été très attentif en cours et posséder une bonne mémoire. Côté pratique je n'ai encore passé que trop peu de matière pour désigner la plus difficile... mais j'appréhende l'Étude des Runes et je me demande à quoi la partie pratique d'Histoire de la Magie peut bien ressembler !

    Est-ce que bûcher absolument tous vos cours depuis la première année vous a aidé, ou est-ce que la partie pratique s'éloignait vraiment trop de ce vous avez pu faire ?
    Wilhemina : Des cours ? Je n'ai jamais lu une seule ligne, merci aux Serdaigle naïfs qui ont cru à la récompense promise. #Polynectar comme diraient les moldus. 
    Note de la rédaction : difficile à croire quand on lit ses réponses précédente et suivante. Attention à la publicité mensongère de sa signature, si elle n’est pas elle-même une bonne menteuse !
    Évalia : J'aurais filé un coup de bûche à mes professeurs si ce n'était pas le cas. Et l'infirmière vous confirmera qu'elle n'a pas eu à soigner des attaques à la bûche. 
    Coconut : Le souci c'est que je suis en cinquième année depuis des lustres, du coup je n'ai quasiment plus souvenir des cours des premières années... donc je me suis surtout concentrée sur les cours de révisions. Pour la partir pratique jusqu'ici ça va, ce qu'on apprend en cours peut être appliqué !


    Quelle relation avec votre examinateur avez-vous eu ? Est-ce qu'il a plutôt tenté de vous mettre à l'aise ou vous a fait les gros yeux tout du long ?
    Wilhemina : J'en discute encore avec mon psy.
    Évalia : J'ai eu l'honneur d'être évaluée par Lust Caféine elle-même. Présente discrète, mais attentive, c'était très bien. Je pouvais travailler tranquillement, sachant s'il y avait un gros problème, je le saurais assez vite.
    Coconut : Haha avec Lust ça se passe bien ! Elle est plutôt cool et n'hésite pas à me féliciter si j'ai fait ce qu'il fallait, donc c'est plutôt rassurant.


    Tout le monde dit vouloir prendre toutes les matières une fois sorti de là, mais avouez... quatre matières en plus, ça sera pas déjà beaucoup trop à réviser pour les ASPICs ?
    Wilhemina : Un peu d'ambition que diable ! J'ai tout pris dans l'espoir de tout réussir et ainsi de pouvoir suivre toutes les nouvelles options, qui ont l'air géniales soit dit en passant.
    Évalia : Ces quatre matières ne comportent que deux années de cours. Donc, les réviser, facile. Combinées à toutes les autres matières, moins le cours de vol qui se termine en cinquième année, il est vrai que ça peut faire beaucoup, même si les cinq premières années sont bien enregistrées. 
    Cependant, l'élite se distingue par sa détermination à travailler et à en savoir toujours plus. Naturellement, je fais partie de l'élite.
    Note de la rédaction : L'élite se distingue par le talent, mais on ne lui en veut pas, elle ne peut naturellement pas le savoir.
    Coconut : Je ne me suis pas encore décidée sur ce que j'allais prendre comme matière... La gastronomie magique c'est sûr, l'Alchimie aussi, pour la Dragonologie et l'Étude de la Magie Noire je verrai. Je suis curieuse donc j'ai envie de tout prendre mais sans retourneur de temps ça va être très compliqué !





Je vous laisse juger par l’avis mitigé de chacun des participants, plus ou moins dissimulés. Ce qui nous a franchement étonnés, et qui a mené à une petite interview des examinateurs, histoire d’en savoir un peu plus sur cet examen et sur les traitements infligés à tout le monde. Inutile de dire que le veritaserum fourni à son insu par Coconut nous fut d’une grande aide.

 

  • En tant que nouvel examinateur, comment appréhendez-vous cette tâche ?
    Bdragon : Avec appréhension. Je vais devoir valider les acquis des élèves après 5 années d'études à Poudlard12, il ne faut donc pas que je prenne cette tâche à la légère et sois le plus juste possible car je détermine à ce moment leur avenir dans le monde magique.

    Quel sera votre rôle ? Allez-vous être le gentil qui pousse les élèves à bien répondre ou le petit au nez velu qui fera la grimace à chaque réponse d'un étudiant ?
    Bdragon : Je vais pousser les élèves dans leur retranchements pour qu'ils expriment le meilleur d'eux-même et prouvent qu'ils sont instinctivement de bons sorciers. Etudier les grimoires de la Bibliothèque ne fait pas tout !

    Pensez-vous être encore assez à jour sur toutes les connaissances scolaires pour faire passer cet examen, ou vous contentez-vous de faire passer les matières que vous maîtrisez le mieux ?
    Bdragon : Je révise depuis plusieurs semaines maintenant tous les cours de la première à la cinquième année pour éviter d'être prit en défaut par la réponse d'un élève, donc je pense être assez à jour !

    Comment marche la notation, en vrai ? Y a-t-il des petites ristournes pour aider les élèves qu'on aime bien, ou des épreuves de rattrapage ?
    Bdragon : En vrai il n'y a pas de notation, tout se fait à la tête du client et la bourse des parents. Vous savez, certaines parties de cette école tombent littéralement en ruines, un petit coup de pouce financier est toujours le bienvenue !

    On dit que cet examen est tellement difficile que certains sujets ont directement été pris des APSICs, voire d'autres écoles... un mot à ce sujet ?
    Bdragon : Que ça serait plutôt l'inverse, mais c'est au Magenmagot de trancher désormais...





Magenmagot ou pas, je me suis permis une petite enquête dans les bureaux de la direction suite à l’idée fabuleuse de Wilhemina d’aller piquer du Polynectar. Prenant la peau de Lust, j’ai peu apercevoir un nombre impressionnant de sujets. Bdragon ne m’avait pas menti avec la potion, mais il ne m’avait pas pour autant dit toute la vérité… Tous les énoncés, qui avaient dû prendre des heures aux professeurs du château, avaient été triturés, morcelés, découpés, modifiés, et ainsi de suite. Je n’en croyais pas mes yeux. 

Mais la transformation a duré trop peu de temps et j’ai dû m’enfuir au bout de quelques minutes, de peur de me faire prendre. Une chose est sûre : méfiez-vous de ce qu’il peut se passer avant la fin de votre cinquième année. Enquête à suivre…

 

Alexeievna-William.png

 

 

 

 

 

Partager : Partage

[La plume à papote] Un veilleur sans outil est comme Hagrid sans Crockdur

Un_veilleur_sans_outil.png

 

Une toute nouvelle équipe de Veilleurs a été nommée récemment. Le seul rescapé de la précédente fuite de Veilleurs : Proventus Tal Moundine. Un nouveau Gardien des Lieux a été lui aussi nommé : Janus Mentor Licorner qui a permis à l’équipe de remonter la tête hors du Lac de Poudlard. Trois Veilleurs remplacent dorénavant Léina Alazerda, Melody Store et Chloé Yang. Voyons quels sont leurs outils « choc » pour remettre à neuf à leur section respective.


Sheila Brooks et sa morve inconditionnelle

Dans tout atelier, il est concevable d’y voir des pinceaux, des pots de peinture et des toiles. Des chiffons se trouvent éparpillés de-ci, de-là. Bref, c’est généralement le souk, mais un souk organisé, dont seul l’artiste connaît l’organisation. Il nous est possible de prévoir ce que sera donc l’Atelier prochainement sous la houlette de Sheila Brooks.

Connue pour répandre sa morve un peu sur tout ce qu’elle touche, Sheila Brooks risque de l’étaler tout autant dans la nouvelle section dont elle a la charge : l’Atelier. Sa morve risque de prendre des couleurs bleuâtre, jaunâtre et verdâtre, n’en doutons pas. Les boutiques, où s’effectuent les commandes par les différents artistes, risquent de voir leur serrure prochainement bouchée par un trop plein de glaire séchée que notre nouvelle Veilleur aura en mis en place. Faites attention, la morve risque de prendre le dessus dans l’Atelier, allez-y avec des semelles antidérapantes si vous ne voulez pas vous étaler par terre comme un gros Grostadmorv !


Yukirin Lin et son balai magique

Il y en a qui maîtrisent le bambou, d’autres les Bandimons, mais il est à coup sûr que Yukirin Lin saura manier, quant à elle, le balai. C’est d’ailleurs les propos qu’a tenus Hanna Tomasz au moment de la féliciter pour sa nomination. Quels dommages collatéraux sont à prévoir avec un tel usage du balai ?

Les élèves n’ont qu’à bien se tenir ! Sinon, le balai risque de leur tomber sur la tête. Les couloirs poussiéreux vont être certainement déblayés de tous les résidus d’emballages de Chocogrenouilles et bouteilles vides qui traînent de tous côtés depuis quelques temps. Les amoureux un peu trop langoureux risquent eux aussi de se retrouver séparés par un mètre de manche à balai. Les Frizbees à Dents de Serpent ne devraient être autorisés que des seuls Serpentard, tandis que les Bombabouses seront jetées dans la face des malotrus qui se risqueraient à faire une mauvaise blague à la nouvelle Veilleur. Alors, prêt pour le ménage de printemps ?


Snaïla et sa plume auto-développante

Connue de tous pour ses anciens pavés pouvant rivaliser avec les dissertations sur les Veracrasses de Hermione Granger, Snaïla semble pour le moment se restreindre afin de ne pas faire fuir les gens de la nouvelle section dont elle a la charge : le Monde Moldu. Mais ne vous y méprenez pas ! Tôt ou tard, chassez le naturel, il revient au galop.

Armée d’une plume auto-développante, comme les élèves le sont pendant leurs examens avec la plume auto-correctrice, Snaïla reviendra sous peu avec ses gros pavés que nous aimons tant. L’actualité moldue a toujours pullulé de rebondissements. Les sujets du MoMo semblent être en pleine rénovation, avec l’aide du Club Moldu [Ndlr : trop de « Moldu » dans ce paragraphe tue le « Moldu »]. Si elle a réussi, pour le moment, à réfréner ses pulsions de « gratte-topic », il faut s’attendre à ce que, sous peu, des débats épineux de l’actualité mondiale compromettent les bonnes résolutions que Snaïla tente de maintenir. Par ailleurs, qui saurait mieux mettre en image l’infinitude du Monde Moldu au travers d’infini topics, tout aussi infini en longueur ? Snaïla saper-plume d’abord !

 

Article écrit par Xania et illustré par Chloé Yang

Partager : Partage

[Le château prend la parole] Les Multiplettes

Multiplettes.png

  • 1. On peut atterrir là de bien des façons...

    Qui aurait cru que des gens taperaient dans Google "prix honorifique pour un travail directeur d'une ecole", que p12 serait dans la première page de résultats, et que la personne en question cliquerait dessus ? A noter que ça fonctionne aussi avec "Souhaiter joyeux anniversaire à ma directrice adorable", mais que nous n'arrivons qu'en page 2.

    Puisqu'on en parle d'ailleurs, j'aimerais bien que vous preniez exemple sur ces moldus : mon anniversaire arrive bientôt !

    2. A savoir qu'on peut aussi y arriver en cherchant "Pourquoi Poufsouffle" ...

    Cette question a l'air de tarauder beaucoup de monde. Poudlard12 n'est qu'en 2e page des résultats mais la personne a tout de même cliqué dessus... eh bien j'espère pour elle qu'elle a trouvé sa réponse !
    Sinon il peut toujours envoyer un tweet à JK Rowling...

    3. P12 et la mobilité

    Saviez-vous qu'il y a plus de gens qui viennent sur iphone que de gens utilisant Internet Explorer ? 

    Pourtant on ne peut pas dire que le site soit super agréable à consulter sur smartphone... mais que voulez-vous ? Certaines personnes ont besoin de leur dose de p12 plusieurs fois dans la journée, c'est ainsi ! Dommage que la section Informatique ait été fermée, ça aurait largement pu alimenter le débat sur les différents navigateurs.

    4. Hogwarts12

    Poudlard12 est partenaire avec une école allemande (Hogwartsnet) mais impossible de monter un projet commun puisque personne ne parle correctement allemand à la direction.

    Pourtant, à l'origine Casmir avait conçu la V5 de façon à pouvoir traduire nos pages dans différentes langues... autant dire qu'on en est loin.

    5. Poudlard12 au delà des frontières

    Outre les traditionnels Belges, Suisses et Québecois, il y a aussi quelques P12iens qui se connectent depuis les USA, depuis la Grande Bretagne, l'Allemagne, le Cameroun, le Maroc, l'Algérie, le Bénin, la Hongrie, la Russie, la Serbie, Singapour, ...

    Sérieusement les gens, profitez-donc de vos vacances au lieu de vous connecter (oui, parce que je doute que P12 soit connu à Singapour) !


Que faut-il retenir de tout ça ? Et bien que nous savons quel navigateur vous utilisez, d'où vous vous connectez, ce que vous avez tapé dans Google pour venir ainsi que le site que vous ouvrez quand vous quittez p12.

Appelez-moi Big Brother, et ne faites pas les malins sinon dans les prochaines multiplettes je publierai la liste des pseudo n'ayant pas un mot de passe sécurisés...[/align]




(NB : nous avons finalement découvert que Wilde avait un niveau d'allemand suffisant pour entretenir une correspondance écrite. Nous réfléchissons à un châtiment approprié pour nous l'avoir caché.)
 

article rédigé par Lust et illustré par Chloé Yang

Partager : Partage

[Le château prend la parole] La voix des gardiens

                                                                                               http://gazette.poudlard12.com/public/Ginny/Gazette_113/la_voix_des_gardiens.png

 

* Memoria. Voilà qui occupait toutes les pensées du chef des aurors, qui semblait plutôt pensif ces derniers-temps. En réalité, Janus se sentait plutôt vexé que les habitants du château n'aient toujours pas décelé tous les indices qu'il laissait méticuleusement derrière lui... pourtant, si on faisait bien attention à ses déclarations, il était possible d'obtenir certaines informations sensibles. Pour les initiés, sans doute.

Les pas du Gardien des Lieux le guidaient instinctivement vers le bureau des aurors. Il ne le savait pas, mais le hasard ferait qu'il n'atteindrait pas sa destination immédiatement. 

En chemin, il croisa d'abord le veilleur Lin, qui était en train de lustrer quelques armures à l'allure excentrique. Le Gardien des Lieux fit immédiatement la moue. Il n'appréciait pas particulièrement ce type d'entité magique et pensante qui pouvait vite se révéler instable. * 


- Gardien Yukirin ! * s'exclama-t-il pour couvrir les bruits désagréables et grinçants qu'on entendait de plus en plus souvent dans ces couloirs. * Où est donc votre nouveau bureau ? Il ne me semble pas l'avoir aperçu... il me paraît pourtant primordiale que les habitants de ce château puissent savoir où vous trouver en cas de besoin, vous ne pensez pas ?

* Bien entendu, le fait que lui-même n'ait pas encore de bureau aménagé au titre de ses nouvelles fonctions fut passé sous silence. * 

- Je crois qu'il va me falloir de l'aide avant de le trouver et le dépoussiérer, * répondit Yukirin. * Parce qu'outre nettoyer ce dédales de couloirs qui m'a été confié, j'ai pas mal de choses de prévues, dont la réouverture des records, figurez-vous.

- Très bien, utilisez-donc quelques élèves suffisamment naïfs pour être volontaires et vous devriez trouver rapidement votre bureau et l'aménager. Nettoyer les couloirs et dépoussiérez ces armures c'est bien, mais il serait mal vu que des Poufsouffle se perdent dans un recoin sombre, coincés entre deux de ces armures au comportement antipathique... surtout pour quelqu'un qui vient d'être nommé. 

- Avec ou sans bureau, j'ai de toute façon prévu de rédiger un guide pour se repérer dans les couloirs du château... cela n'empêchera pas certains Poufsouffle de se perdre j'en suis consciente, mais il constituera une aide précieuse pour ceux capables de le comprendre. Enfin, quand je me serai assurée que le tournoi de duels ne fasse pas tout effondrer.

- A ce propos, peut-être vous faudra-t-il rétablir une sorte de service après vente de ce genre d'événements ? Si ces duels inquiètent plus qu'ils ne rassurent, vous devriez vous en informer.

* Sur ces belles paroles et sans attendre de réponse (le bruit incessant des armures ayant eu raison de lui), le Gardien des Lieux continua son chemin et arriva bien vite au niveau du bureau du veilleur Tal Moundine. Bureau dans lequel il s'engouffra sans plus attendre. 

Des affiches étranges étaient placardées sur les murs. Sur la première, on pouvait y lire "Daniel Radcliffe - Pire acteur" ; sur la seconde, "Evanna Lynch - Meilleure actrice". Janus n'avait aucune idée de ce dont il s'agissait mais venant de Proventus, il n'était plus guère surpris.
Un parchemin froissé à peine visible derrière une montagne de paperasse attira cependant son attention. Le Gardien des Lieux haussa un sourcil dubitatif. * 


- Reconstituer l'Armée de Dumbledore, hein ? * dit-il soudain. * Je doute que cela plaise au Ministère, mon ami. Manquerait plus que vous l'appeliez Armée de Caféine... mais vous pouvez toujours tenter. 

* N'ayant bientôt plus aucun lien avec le Ministère, Janus s'en fichait comme d'une guigne, mais il était de son devoir d'avertir ses veilleurs de la susceptibilité de son employeur. * 

- Vous croyez ? De toute façon ce n'est pas prévu pour tout de suite, j'ai le temps d'y réfléchir. Je dois d'abordrefaire mon guide, et particulièrement les chapitres qui abordent les livres et les films moldus qui ont découlé des aventures du célèbre Harry Potter.

- Fort bien, il était temps d'actualiser tout ça. Mais je vous le répète, faites-bien attention au nom que vous donnerez à cette armée, quelle qu'elle soit.

* Tournant les talons, Janus s'apprêtait à partir lorsqu'un souvenir affleura à sa mémoire. * 

- Une dernière chose, qu'avez-vous fait des fioles d'Amortentia que vous avez commandées auprès de la professeur Dynamite ?

* Un sourire étrange - voire inquiétant - se dessina sur le visage de Proventus. * 

- Je les ai distribuées aux élèves pour qu'ils puissent discrètement faire boire la potion aux acteurs.

* Il jeta un rapide coup d’œil sur les grandes affiches collées au mur, celles dont Janus ne comprenait pas la signification. * 

- On ne devrait pas tarder à voir ce que ça donne.

* Perplexe, Janus décida qu'il était trop vieux pour essayer de comprendre la jeunesse (et qu'il l'était beaucoup trop pour comprendre Proventus). La saluant d'un bref signe de tête, il sortit du bureau avec la ferme intention d'enquêter sur le sujet lorsque le projet Memoria serait derrière lui.

Ce fut une fois arrivé devant le bureau des aurors qu'il sut que, grâce à une coïncidence inattendue, il avait bien malgré lui fait le tour des membres de sa nouvelle équipe. Snaïla et Sheila l'attendait patiemment devant la porte, celle-là même qui était marquée par d'étranges traces au niveau de sa partie inférieure. La première à l'intercepter fut l'ancienne Concierge. * 


- Janus ! Nous souhaitons - toutes les deux - organiser quelque chose d'ambitieux pour mettre fin à cette horrible saleté visuelle qui se répand partout dans les couloirs... est-ce que vous avez un peu de temps à nous consacrer pour en parler ? 

- Bien sûr, * dit-il en balançant un coup de pied puissant dans la porte. * Entrez donc.

* Les deux veilleurs le suivirent, et c'est Snaïla qui continua son monologue. * 

- Les murs de de certains couloirs sont décidément bien trop moches, et nous avons dans l'idée de proposer aux boutiques de nous aider à les embellir. De ce fait, nous avons besoin de réaliser des appels d'offre par pans de murs et chaque boutique pourrait à la fois participer à l'un mais aussi...

- Et moi j'ai besoin d'un local pour ouvrir une galerie et d'un autre pour ouvrir un musée fu ! * l'interrompit la morveuse Sheila, qui avait déjà commencé à répandre sa morve un peu partout tout en relookant de nouveau les membres du personnel. * Et il me faudrait aussi des Poufsouffle pour m'aider à nettoyer ma partie du château !

- Oui, c'est vrai que déléguer, c'est bien, * reprit Snaïla * . En effet, j'ai moi-même mis à contribution les membres du Club des Moldus pour m'aider à faire ce nettoyage mais aussi pour refaire certaines parties de ma section du château, ce qui leur a permis d'apporter leur petite touche personnelle au sein du lieu dans lequel il passe la plupart de leur temps. J'ai d'ailleurs prévu d'ouvrir une salle de projection et d'écoute pour que nous puissions tous ensemble découvrir des œuvres filmographiques et musicales moldus et en débattre pendant un certain temps, tout en remettant au goût du jour le concept du fameux "Donne ton avis sûr" ! Avec tout ça, il faudrait bien évidemment que je refasse un guide plus clair pour améliorer la circulation dans cette partie du château, de ce fait...


- Oui oui oui, très bien, très bien, * coupa Janus * . Tout est accordé, merci. Pour les Poufsouffle, prenez ceux dont vous avez besoin sans revenir me voir. Je m'occupe des locaux.

* Sitôt les deux veilleurs sortis, Janus lâcha un profond soupir. Il avait presque cru qu'ils allaient y passer la nuit. Mais il n'avait pas le temps de se reposer. Il avait fort à faire, car le Ministère considérait le projet Memoria comme une priorité. *

Partager : Partage

[Actualité et faits divers] Le Sinistros fait de vieux os

Le_sinistros_fait_de_vieux_os.png
 
Le Sinistros est là, tapi dans l’ombre, guettant le moindre signe de faiblesse qui trahira sa prochaine victime. Le ciel est orageux, le tonnerre gronde, la pluie tombe (forcément, ça n’aurait pas le même effet par une belle journée ensoleillée) et il attend, bien sagement, que l’horloge funeste résonne. En ce moment, il est partout : un résidu au fond d’une tasse de thé, une ombre sur un mur, un nuage dans le ciel, une traînée de Raymond le Bandimon… Blondie et Yukirin Lin, professeures de Divination, sont assaillies de visions et signes plus terrifiants les uns que les autres. 

Mais le Sinistros a toujours été présent dans l’école, et surtout à la Gazette. C’est ici qu’il est né, entre plumes à papote, flacons d’encre renversés et brouillons d’articles scandaleux. Depuis la naissance du journal, il se ballade dans les bureaux en semant les démissions sur son passage. La malédiction de la Gazette, c’est lui. Il répand sur le journal la menace pesante du désespoir et des adieux déchirants. Nous pensions l’avoir vaincu, nous pensions pouvoir dormir paisiblement sur nos deux oreilles à rallonge… c’est raté. Car pas plus tard que le mois dernier, deux plumes talentueuses nous quittaient : celles de Nora Bailyn et Proventus Tal Moundine.

La liste des rédacteurs s’allonge considérablement année après année, les démissions et recrutements se succèdent et s’enchaînent, les nouvelles recrues font rarement long feu… Heureusement, Alexeievna s’est fait un petit nid à la tête du journal et n’est pas près de s’envoler vers d’autres cieux. Quoique, elle succombera peut-être à une crise cardiaque à force de craindre chaque mois un nouveau départ. Mais depuis quelques mois, elle n’est plus la seule à manger son choixpeau magique en voyant son équipe sans cesse réduite. En effet, le Sinistros est sorti de sa zone de confort – sans doute n’apprécie-t-il pas la cohabitation avec la sulfureuse Lia R et une Mamie McGo “un peu” dérangée du ciboulot. Il a donc décidé de s'attaquer à tout le château, d’où ce phénomène de démissions à gogo qui a vu le jour vers la fin de l’année précédente. Le mois de mars 2015 n’aura pas échappé à la vague - ou plutôt le raz-de-marée - de démissions.

Le secteur le plus touché est sans conteste le professorat. Avant même d’avoir pu faire goûter cette matière inédite qu’est la Gastronomie Magique, Cirucci Thunderwitch a dû mettre les voiles. A-t-elle été chassée par les Poufsouffle mécontents de voir leur seul domaine de prédilection géré par une Serpentard ? S’il y a une maison qui est persécutée en tout cas, c’est bien Gryffondor. Pas moins de trois professeurs rouge et or ont pris leurs cliques et leurs claques. En Astronomie, Flora Delvos fait le deuil de son ex-adjointe lunatique, Ellie Berry. Quant à Arianne Illan, elle ne donnera plus le vertige à ses élèves de Vol et rejoindra les rangs privilégiés (enfin, c’est ce qu’on est censés vous faire croire) des retraités. De même qu’Ignatus Pratchett qui compte sur Vanille-Rose pour prendre la relève en Étude des Moldus… mais pas seulement, car ce graphiste hors pair a décidé de quitter purement et simplement le château.

Les veilleurs ne sont pas en reste puisque l’équipe a dû se passer du duo de choc formé par Chloé Yang et Léina Alazerda, qui s’occupaient respectivement de l’Atelier et du Monde Moldu. Elles n’ont pas tardé à être remplacées chacune par une sorcière de la même maison : Sheila Brooks succède à Chloé et Snaïla à Léïna. Yukirin Lin rejoint également l’équipe dans la section des Couloirs. Vous avez d’ailleurs pu admirer le superbe bizutage de ce trio, qui s’est transformé en Super Nanas pour l’occasion (non pas qu’elles ne soient pas des super nanas sans majuscules en temps normal). Pour finir, Florence Shawn se sépare de son collègue historien Naru Honeywell, ce dernier restant tout de même à la tête des Poufousffle. Notons également que Sirianna McGregor prend la place d’Opale Tal Moundine en tant que préfète en chef, à croire que c’est une tradition à Serpentard de se transmettre les postes.

À présent, plus aucune raison de se plaindre du manque de recrutements. Certains râlent même pour leur surabondance, à commencer par la direction, à qui la tâche incombe la plupart du temps de les mettre en place. Ou peut-être est-ce la crainte d’être les suivants sur la liste du Sinistros qui les rend aussi bougons. Quoi qu’il en soit, les paris sont lancés : qui sera la prochaine victime du monstrueux Sinistros ?
 
Cameron-Chloe.png

Partager : Partage

[Le château prend la parole] Chronique des Bibliothécaires

http://gazette.poudlard12.com/public/Ginny/Gazette_113/chronique_des_bibliotheques.png

 

Vous ne vous en êtes peut-être jamais rendus compte, mais il existe des lieux dans Poudlard extrêmement dangereux. On parle souvent de la Forêt Interdite ou encore de la salle de classe d’Illisana River. Cependant, faites attention au moment où vous tournez les pages d’un livre de la Bibliothèque, car, en effet, il peut arriver qu’un sort caché vous tombe sur la tête. Comment expliquer, sinon, les disparitions violentes de nombreuses bibliothécaires telles que Coconut Dynamite, Illisana River, Asphalte Fidelitas et Melody Store ? Essayons de comprendre ce phénomène.


 

Asphalte Fidelitas se décidait à aller ranger un livre dans l’étagère des Contes. Malheur lui en prit quand elle fit tomber le livre écrit par Méliandre Van Lackshad. Ce petit conte, aux allures d’une nouvelle, relate l’histoire d’une Semelle de chaussure. Le style fluide de l’auteur et la rythmique des phrases courtes et des répétitions, qui donnent l’impression de pas qui se dessinent au fur et à mesure sur de la terre molle, offrent une personnification des plus attachantes de cette pauvre Semelle qui, un jour, se retrouvera aussi usée que l’asphalte que nous piétons chaque jour dans la rue. Le comble de cette histoire ? Un sort de rapetissage a fait disparaître Asphalte comme du goudron sous un soleil estival de plomb !

 


Oserez-vous toucher ce livre ?



 

Il existe un livre appelé Une journée chez les Moldus. Rien de bien palpitant au niveau du titre – sauf si on aime les Moldus. Toutefois ce court texte d’Amortentiaa le mérite de vous faire sourire devant les mésaventures de Drago Malefoy, obligé de sortir avec Hermione Granger pour ne pas voir son doigt brûlé par une bague infestée de magie noire. Celle-ci est censée vous faire comprendre avec qui vous devez sortir. A chaque fois que vous vous éloignez de ladite personne, la bague vous brûle le doigt. Un comble pour Drago, qui se voit obligé de rester auprès de Hermione, et finit… par en tomber amoureux ! Avec un style léger, et une narration à la première personne, Amortentia réussit le pari de nous faire apprécier Drago et sa mésaventure chez les Moldus. Il paraitrait, dès lors, qu’en lisant un soir ce livre, Illisana elle-même s’est sentie obligée de quitter rapidement la Bibliothèque en raison de brûlures incessantes à sa main droite. La solution pour y remédier ? Passer ses journées entières auprès de Tiky, son animal de compagnie fétiche, et devoir quitter, pour toujours, la gestion de la Bibliothèque de Poudlard.

 


Oserez-vous toucher ce livre ?



 

Vagues à lame, ou l’histoire d’une jeune apprentie bouchère, Lena, écrite par Mawine Evans. Loin d’être une vraie nouvelle sanglante, angoissante et horrible, cette histoire vous emmène vers une fin des plus rocambolesques. Coconut ayant touché ce livre a dû se précipiter hors de la Bibliothèque pour demander aux elfes de maison de lui cuisiner un steack bien saignant. Depuis lors, on ne l’a plus revue, engloutissant protéines et globules rouges à tout bout de champ !

 


Oserez-vous toucher ce livre ?



 

Melody croyait pouvoir retrouver l’écho de la mélodie de son enfance, en se réfugiant dans les alexandrins d’Adrian Mander. Toutefois, ce n’est plus l’écho qu’elle y a trouvé, mais l’insoutenable rythmique de la poésie à la mode Baudelaire. Si on peut reprocher à ce recueil d’être très scolaire, on prend néanmoins son pied - dans la pédale d’un piano - en se laissant transporter par les rimes et cette rythmique incessante et envoûtante. Ne vous étonnez pas si Melody n’est plus à la Bibliothèque depuis qu’elle a lu ce petit livre. Comme les feuilles de papier aspirent les notes qu’un compositeur y dessine, la jeune Serpentard s’est vue aspirée dans les Échosd’Adrian Mander.

 


Oserez-vous toucher ce livre ?



 

Ce n’est peut-être que le fruit du hasard, mais il est très probable que les soudaines disparitions au sein de la Bibliothèque soient le fruit de certains livres un peu trop charmeurs. Toutefois, ne prenez pas peur. La magie des livres est présente pour vous envoûter et vous montrer de nouveaux univers.
 
Article écrit par Xania et illustré par Ginny Workey

Partager : Partage

[Sports] La Fourberie du fauve

 

Lafourberiedufauve.png

Une nouvelle Coupe de Quidditch se termine sous les acclamations de la foule, principalement venant de la tribune bleue et bronze. Effectivement, il s'agit des représentants de Rowena qui ont su exceller sur le terrain durant cette saison, remportant leur ultime victoire contre les Poufsouffle. Exceller est bien le mot, oui car l'équipe a non seulement remporté la Coupe, mais a également su faire preuve d'une résistance invulnérable n'ayant prit aucun but de leurs équipes adverses durant la durée complète de la Coupe. Mention spéciale donc à monsieur Lewis Scarecrow, gardien de l'équipe des Serdaigle qui aura su ravir la nouvelle Capitaine Méliandre Van Lackshad, qui termine sa première Coupe en tant que tel avec une victoire totale. 

Cette Coupe de Quidditch fût particulièrement épique, cette année. En effet, outre les buts inaccessibles des Serdaigle, vous n'êtes sans doute pas passez à côté de la polémique ayant fait suite à un match opposant Serpentard à Gryffondor, soldé par la victoire - honnête, ou pas nous allons le voir dans quelques instants - de ces derniers. Si ? Bon, comme toujours, la Gazette va vous relater les faits. 

Il faut savoir avant tout, qu'un match de Quidditch se joue grâce aux talents de vitesse de la part des joueurs. En effet, ceux-ci ont chacun plusieurs commandes à taper en adéquation avec le poste qu'ils occupent dans l'équipe. Par exemple, les commandes d'un poursuiveur vont être : passe le souaffle sous le bras de… / réceptionne la passe sous le bras de… Ainsi le match prend place. En général, les joueurs sont dans leurs droits de préparer leur coup, afin de ne pas se faire larguer par la rapidité du match. Ceux-ci tapent alors les commandes citées plus haut (pour le poursuiveur, en l'occurrence), et attendent le moment propice pour les lancer. 

Cependant, lors de ce fameux match, opposant les deux rivaux légendaires du château, il semble que cette règle ait été abusée de la part des Gryffondor. En effet, il semblerait qu'Eoline, poursuiveuse, ait réussie à intercepter un nombre majeur des passes des Serpentard en anticipant celles-ci sans même savoir vers qui le souaffle été lancé. Cette tactique sera donc jugée comme de l'anticipation abusive. Notamment que les capitaines des deux équipes, Sirianna McGregor et Amy Pont, s'étaient concertés au préalable, jugeant cette règle comme bannie pour cette Coupe.

M'étant caché, à la suite du match, dans les vestiaires entre deux balais, je peux vous dire que les réclamations ont été vives de la part de Serpentard. La capitaine de Gryffondor, s'étant par la suite raviser sur l'interdiction en question, n'a en rien, arrangé la situation. Cependant, nous devons noter le fair-play admirable de Sirianna, qui n'a pas souhaité rejouer ce match, acceptant sa défaite malgré tout. Un Serpentard honnête ? Je vous l'ai dit, cette Coupe fût épique ! 
Par ailleurs, la discussion s'est terminée sur le licenciement de Dolan Black, arbitre assistant. Celui-ci n'aurait pas géré la situation du tout durant le match. Point noir pour un arbitre. Certaines mauvaises langues diraient qu'un Poufsouffle en moins dans le personnel ne fait pas de mal. Digne d'une vraie bande de garce, ça... 

Alors que devons nous pensez de tout ça ? Eoline aurait elle un peu trop traîné dans les quartiers divinatoires de Blondie et Yukirin ? Un contrat scrupuleux se serait-il signé entre Gryffondor et Poufsouffle ? Allez savoir. Félicitons tout de même encore une fois les Serdaigle, pour cette victoire méritée.

 

Morgan-Chloe.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager : Partage

[Sports] Un clavier azerty en vaut deux

 

un_clavier_azerty_en_vaut_deux.png

 

 

Au Quidditch, généralement ce sont les joueurs qui volent sur des balais, et les différentes balles qui volent de joueur en joueur. Les Poursuiveurs s’emparent du Souafle pour le faire voler jusque dans les buts adverses, tandis que les cognards volent pour cogner et matraquer les joueurs qu’on ne veut plus voir sur le terrain. Toutefois, ne vous êtes-vous jamais dit que tous les joueurs de Quidditch de Poudlard12 étaient des attrapeurs en puissance ?


Les blessures sont monnaie courante lors des matches. Certains joueurs en sortent avec des bleus, d’autres avec des membres cassés, voire même des doigts tordus. Pourtant, on ne se pose jamais la question de savoir ce qu’endurent les outils de ces joueurs. Les battes se fendillent, le Souafle perd de sa couleur rougeâtre et le vif d’or y perd des ailes depuis que le Vivet Doré ne perd plus de plumes.

En parlant d’outils, que deviennent les claviers des joueurs dans tout cela ? A force de taper des commandes telles que : !vire à gauche, !vole le souafle à machin, !envoie un cognard sur bidule, ce n’est plus le vif d’or qu’il faut attraper mais ses touches de clavier. Des joueurs aussi rapides au vif d’or tels qu’Isuki ou Hell Zaran, ou des batteurs acharnés comme Mawine Evans (alias Ten) et Roxas, ou encore des Poursuiveurs comme Aidan Dynamite (alias Zood) et Sirianna McGregor (alias Poupine), doivent bien avoir un secret pour maintenir en état leur précieux outil qu’est le clavier de leur ordinateur. Voyons les réactions de quelques-uns d’entre eux après un match de Quidditch :

 

Mawine Evans : « Mon clavier pleure et m'insulte. J'ai quelques fois des problèmes avec la touche Ctrl ou avec le point d'exclamation (autant dire que là quand ça tombe avant un match je flippe), mais vu comment je le martèle je trouve qu'il a bon caractère ! »

 

Aidan Dynamite : « Euh... Ben en général bien. Sauf quand je tape comme un gros bourrin jusqu'à le fusiller comme je l'ai fait avec le dernier que j’ai. Sinon c'est les doigts qui morflent le plus souvent. »
Roxas : « IL EST COUVERT DU SANG ET DES LARMES DES VICTIMES DE MES COGNARDS ! »



Je vous laisse imaginer l’état de ces différents claviers. Aidan doit, très certainement, courir après ses touches pendant le match – ce qui pourrait expliquer que, parfois, il loupe ses interceptions. Celui de Roxas doit s’imbiber de sang à force de dégoulinage et on comprend pourquoi le cannibalisme serait à l’honneur chez les Poufsouffle. Enfin, celui de Mawine doit devenir skyzophrène en ayant autant de problème avec les touches Ctrl et le point d’exclamation.

Mais ne vous y trompez pas ! L’astuce de ses As du Quidditch est bien simple : Un clavier azerty en vaut deux. Vous saurez donc quoi offrir à chacun d’entre eux lors de son prochain anniversaire.

 

Article écrit par Xania et illustré par Ginny Workey

Partager : Partage

[Culture] Exposé d'une exposition

Expose.png
 
« Mr Dursley resta cloué sur place. Il prit alors le chemin de sa maison en espérant qu’il avait été victime de son imagination. C’était bien la première fois qu’il espérait une chose pareille, car il détestait tout ce qui avait trait à l’imagination. »

 

Ha les moldus… Nous savons comment ils ont le cœur fragile lorsqu’il s’agit de la magie, un rien les perturbe. Ce n’est pas pour rien que le Code International du Secret Magique a été écrit. Bien que notre monde soit maintenu secret aux yeux des moldus, notre ministre et le leur semblent vouloir adopter une nouvelle stratégie. En effet, à partir du quatre avril une grande exposition consacrée à notre héros et sauveur national va ouvrir ses portes. Il s’agit d’un pari extrêmement risqué, voire fou. Mais après tout, n’a-t-on pas l’habitude de nier ce qui semble trop évident ? Plus c’est visible et moins on y croit. Il s’agit là de la nouvelle stratégie de dissimulation de notre monde. 

En offrant une exposition entièrement consacrée à Harry Potter, qui fait toujours parler de lui, cela permet de faire croire aux moldus que la magie n’est qu’une fable pour enfants. Ingénieux n’est-ce pas ? Les foules se presseront pour admirer un pan de nos us et coutumes, mais surtout l'organisation de notre école. Ainsi de nombreux équipements de Quidditch, des grimoires et autres objets magiques plus ou moins dangereux seront exposés, mais ce n’est pas tout ! Un invité de marque participera à l’événement, il s’agit du Choixpeau magique qui souhaite quitter son étagère poussiéreuse pour s’amuser quelques temps à farfouiller dans la tête des petits moldus. Le pauvre, nous lui prêtons attention qu’une matinée dans l’année, il mérite bien d’être sous le feu des projecteurs ! Comme vous pouvez le constater l’exposition promet d’être riche en émotions pour les moldus.

Bien que le projet vise les moldus nous pouvons remarquer un certain engouement dans les couloirs du château, l’excitation augmente à l’approche de l’évènement. Les élèves et même le personnel, se montrent si curieux qu’ils veulent eux aussi visiter l’exposition (et le monde moldu par la même occasion pour les plus ignorants d'entres-eux) ! L’engouement est tel que Bdragon se voit obligé d’organiser une sortie là-bas. 

L’avantage de cette exposition réside dans le fait que les sorciers pourront y allé sans se soucier de leurs vêtements. Même ceux qui n’ont pas suivi l’étude des moldus pourront porter leur uniforme et leur robe sans qu’on ne les dévisage ! Nous conseillons tout de même aux futurs adultes encadrants de surveiller les élèves pour qu’ils n’usent pas de leur baguette pour faire des tours aux moldus… Espérons que Bdragon fasse honneur à sa maison en s’armant de courage, et de patience, pour organiser une sortie de cette importance. Entre l’argent, la nourriture, les hébergements et les transports moldus, cela risque de ne pas être de tout repos pour notre directeur adjoint.
 
Article écrit par Calixte Lachésis et illustré par Chloé Yang

Partager : Partage

[Sondage] Quelle fleur êtes-vous ?

QuelleFleurEtesVous.pngLe printemps arrive à grand pas. Et avec ça, les arbres qui se déshabillent gracieusement de leur manteau de neige, nous laissant admirer leurs bourgeons nouveau-né. C'en est presque salace, tiens ! La nature reprend enfin sa beauté, dépérit durant l'hiver rigoureux. C'est donc sur cette belle poésie, que la Gazette vous propose de découvrir la fleur qui vous représente. Je vous laisse le découvrir sur le champs. 

1. Pour quelle occasion achetez-vous des fleurs ? 

 Pour votre plaisir personnel. Si vous être trop pauvre pour acheter des meubles par exemple.
 Pour faire plaisir à vos proches. Vous ne comptez pas pour les gens que vous aimez. Votre gobelin si.
 Vous attendez qu'on vous les offre. Vous le valez bien. 
 Par manque d'inspiration. Bien mieux qu'un paquet de yaourt lorsque l'on est invité, cependant.

2. Quel est votre atout de séduction ?

 Votre joie de vivre, à vous extasier devant une crotte de Scroutt à Petard
 Votre sensibilité, au même titre qu'un Poufsouffle
 Votre sex-appeal. Avec vous on ne passe pas par quatre chemins. Enfin… 
 Votre naturel, au risque d'en faire fuir une ribambelle


3. Quelle couleur vous définit ? 

 Jaune pétillant
 Blanc pure
 Rouge ardent
 Bleu profond 

4. Quelle chanson pourrait-on retrouver dans votre RITM ? 

 Walking on Sunshine - Katrina & The Waves
 Imagine - John Lennon
 Lady Marmelade - Patti LaBelle
 Alone - Selah Sue

5. Quel endroits préférez-vous pour y passer vos vacances ? 

 Un Magicobus, des amis, et une route. 
 La Thaïlande pour des vacances zen.
 Une grande ville, et un hôtel luxueux. 
 Une île quasi-déserte. 

6. Dans quelle domaine feriez-vous carrière ?

 Chez Zonko
 Guérisseur
 Soigneur de dragon
 Langue-de-plomb


Une majorité de  Vous êtes un Tournesol. Eternel optimiste, vous regardez toujours du bon côté. Rien ne peut mettre à mal votre nature joyeuse et ouverte. Vos proches sont heureux de trouver votre énergie positive à leurs côtés. Un vrai boute-en-train.

Une majorité de  Vous êtes une Pâquerette. Douce et sensible, vous représentez l'innocence incarnée (mais si vous le prétendez, c'est suspect, hein). Vous avez une passion pour à vous émouvoir, à exprimer des sentiments d'humanité et de compassion pour autrui. 

Une majorité de  Vous êtes une Rose rouge. Votre vie est régie par votre passion sans limite. Vous appréciez les plaisirs interdits de la vie, et ne jurez que par vous-même pour réussir. Après tout, vous avez toutes les compétences pour. 

Une majorité de  Vous êtes une Ancolie. D'un naturel solitaire, vous cherchez par-dessus tout la plénitude pour pouvoir réfléchir aux grandes questions de la vie. La meilleure compagnie ? La votre, bien évidemment. Attention cependant, personne ne peut se suffire à lui-même.

 

Morgan-Sheila.png

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager : Partage

[Sondage] Le top des créatures magiques de compagnie

 

LeTop.gif

LeTop.png

 

69 - Le Bandimon
Commençons ce top avec légèreté, bien être et déchets corporels qui prouvent que nous sommes non pas sous le joug du Ministère, mais bien sous celui de la direction et plus particulièrement sous celui de Wilde. Outre cette intrusion dans le top, sachez que plusieurs de ses hiboux menaçants sont cachés dans le bureau de la ReC, voire même quelques lettres de licenciement. Le Bandimon est donc trop coul pour votre intérieur, wouhou !


10 - L'Acromentule
Non, vous ne rêvez pas, cette araignée géante ferait un parfait animal de compagnie. Du genre attachant - et même collant, d'ailleurs - l'Acromentule vous sera très utile. Ses toiles fourniront une soie de qualité pour confectionner vos robes de sorcier, et avec ses huit pattes elle peut abattre le travail de quatre elfes de maison en un rien de temps. Vous pourrez également jouer avec elle dans des parties de cache-cache endiablées : vous verrez, c'est très drôle quand elle essaye de vous manger.


9 - Le Cheval Ailé
Si vous avez toujours rêvé d'avoir une Licorne de compagnie, le Cheval ailé est fait pour vous. Cet animal majestueux pourra vous emmener au septième ciel, vous permettra de frimer et fera de vous une princesse - que vous ayez des poils au menton ou non. Mais mettons fin aux clichés. Non, le Cheval ailé ne défèque pas des arcs-en-ciel. Oui, il vous coûtera cher en whisky Pur-Malt et non, il ne vous laissera pas en garder un peu pour vous. Et mieux vaut ne pas le contrarier, sous peine qu'il vous écrase le pied avec ses gros sabots.

8 - Le Boursouf
Mignonne petite boule de poils toute douce, le Boursouf est un peu une peluche vivante qui pourra vous accompagner dans toutes vos excursions et se laissera caresser n'importe où, n'importe quand, n'importe comment. Il ne demande pas une grande attention car il est très autonome. Son régime alimentaire est particulier : il s'abreuve d'eau des toilettes et se nourrit de morve de lézard. En somme, si vous avez envie d'avoir un Wilde de compagnie inoffensif (voyez encore une fois la référence de son pouvoir), craquez pour le Boursouf !

7 - Le Hibou
Parce que même si tout le monde en a un et qu'il passe inaperçu auprès des moldus, le hibou reste une créature de compagnie in qui saura transmettre votre courrier, apprécier une ou deux caresses qui mettront vos droits près de son bec crochu (et couic) et qui saura tapisser le sol de votre volière (ou à défaut, de votre chambre) d'une jolie couche de vieilles plumes, graines écrasées ou pourries, rats mots et fientes. 

6 - Le Fléreur
Passant inaperçu ou presque auprès des Moldus, le fléreur est l'animal de compagnie dont toutes les mamies un peu gâteuses rêvent ! Non seulement il pourra copuler avec tous ses nombreux autres chats, mais il pourra également lui faire savoir lequel de ses petits enfants n'est pas fréquentable et la fera tomber dans les escaliers si elle ne passe pas la baguette à gauche assez vite. Recommandé dès que vous prenez de l'âge, donc ! 

5 - L'Hippogriffe
Vous avez hésité entre le Cheval Ailé et le hibou ? Voici le compromis idéal ! L'Hippogriffe est un animal intelligent qui vole et saura vous emmener avec lui déposer directement son courrier chez vos potes - ce qui remettra en question le principe de s'envoyer des lettres. Bon, interdiction de l'insulter s'il vous pince le doigt par contre, sous peine de mort... et de chute dans la même couche au sol que celle du hibou - fientes proportionnelles à la créature, évidemment.

4 - Le Poufsouffle
Bien qu'ayant un odeur prononcée et faisant preuve d'une gloutonnerie qui videra toutes vos bourses, le Poufsouffle est une créature gentille, douce et qui ne nécessite que peu d'attention avec les bons jouets. Nous vous la recommandons si vous n'avez pas beaucoup de temps et si vous êtes encore à l'école : vous en trouverez à profusion et vous pourrez l'abandonner dignement une fois vos ASPICs passés !

3 - Le Calamar Géant
Des grandes tentacules et la possibilité de se baigner sans se faire attaquer dans le lac noir ? De quoi vous réjouir ! Le Calmar Géant est une espèce rare et qui se laissera difficilement apprivoisée, mais c'est ce qui fait tout son charme. Ajoutez cela à sa classe naturel et au fait qu'il peut détruire la salle commune des Serpentard et cela vous en fait une créature parfaite pour la troisième place de notre top.

2 - Le Phénix
Avouons tout de suite que le Phénix est vraiment dans le vent (et pas dans la bourrasque) car si vous en avez un, cela veut bel et bien dire que vous faites partie de personnel de P12, hors de la couche social répugnante des simples élèves. Le fait qu'il soit en plus capable de vous sauver la vie, immortel, et qu'il soit magnifique, lui octroie la seconde place.

1 - Le Dragon
Parce que c'est un animal discret et affectif, le Dragon sera dans toutes les niches cet hiver ! Rien de tel pour raviver le feu de cheminée quand vous dormez et pour rebuter les racailles qui voudraient vous piquer votre goûter. Sans compter qu'il pourra également porter votre courrier, non sans manger tous les hiboux qu'il croisera (en vous en laissant une part bien rôtie), ce qui fera nettement diminuer le spam aérien. Bref, le Dragon, c'est le top du top !

 

 

Article écrit par l'équipe de la Gazette et illustré par Sheila Brooks

Partager : Partage

[Du côté des moldus] Tous les chemins mènent à Paris

tous_les_chemins_menent_a_Paris.png
 
À l’approche des dix ans de Poudlard12, la Direction nous a réservé une surprise de taille. Et parce qu’un tel projet ne peut pas être largué tel une Bombabouse, la révélation a été précédée d’une énigme durant laquelle les plus folles hypothèses ont été envisagées. Là où certains n’avaient pas tout à fait tort en évoquant la Geekopolis, d’autres ont vu plus grand en envisageant la visite des studios londoniens ou même du parc Harry Potter à Orlando, en Floride. Déjà que le budget de l’école est tel qu’au moindre pas de travers nous craignons de voir les murs s’effondrer sur nous… Ne nous moquons pas non plus des quelques pragmatiques qui ont vu, dans un simple titre de transport, l’annonce d’une nouvelle version du site ou d’un déménagement vers de nouveaux serveurs.

C’est donc avec le second indice, une mystérieuse vidéo, que l’énigme a été résolue. Tous à vos avions, trains, voitures, vélos, rollers, portoloins et compagnie, car ce que la direction nous propose n’est ni plus ni moins qu’une JHP du tonnerre dans la capitale française ! Quand se déroulera cette rencontre à ne manquer sous aucun prétexte ? Le week-end du 23 et 24 mai, juste avant la date fatidique du 25 mai où le site prendra un sacré coup de vieux (sauf Casmir, qui est déjà vieux). 

Le samedi sera une journée ludique pour faire connaissance autour d’activités potteriennes, suivies d’une soirée cinéma où les participants pourront assister à la projection du premier film de la saga. Ce n’est pas tout, loin de là, car le dimanche promet d’être chargé. La matinée sera consacrée à l’exposition Harry Potter à la Cité du Cinéma, et l’après-midi les marathoniens les plus courageux pourront enchaîner en se rendant à la Geekopolis. Enfin, rien de tel qu’une soirée détente autour d’une Bièraubeurre pour clôturer ces deux jours magiques.

Habitués des rassemblements moldus, répondrez-vous présent ? Inconnus au bataillon des JHP, oserez-vous dévoiler votre vrai visage ? Nous avons beau être des sorciers sur Poudlard12, la magie du site peut perdurer dans un monde qui en est dépourvu : le monde des moldus, notre monde réel. Même si nous habitons aux quatre coins de la France – ou du monde – c’est l’occasion de se retrouver autour d’une passion commune : l’univers du débile à lunettes. 

Les JHP sont le meilleur moyen de faire connaissance avec des pédouziens que l’on ne connaissait pas avant, ou juste de nom, et découvrir une nouvelle facette de ceux que l’on croyait connaître. Pas que de pédouziens, d’ailleurs, car en l’occurrence les partenaires du site seront également de la partie. Plus on est de fous, plus on joue aux échecs rit. Qui sait, peut-être des amitiés inédites et inattendues (et plus si affinités) verront le jour. Vous voulez aussi en profiter pour soudoyer des membres du personnel ? Alors rendez-vous à Paris dans moins de deux mois !
 
Cameron-Ginny.png

Partager : Partage

[Du côté des moldus] Whassup ?!

Whassup_.png

 

Aujourd’hui, 1e avril, nous avons la joie immense de vous présenter un Whassup qui ne se base que sur les blagues que les moldus se font entre eux et pour lesquelles ils cherchent eux-mêmes des coupables… qui pourraient bien avoir quelque chose de pas net, comme des sorciers, quoi.
 

  • Crash d’un gros avions dans les montagnes : les moldus sont parfaits et ne commettent jamais la moindre erreur, c’est juste incompréhensible… sur qui rejeter la faute alors ? Sur le mec qui s’est suicidé. Mais ça ne pouvait pas être un homme normal, comme eux, alors ils ont décrété qu’il n’avait plus qu’une œil de valide, à la Maugrey, et qu’il était un peu dérangé à parler de balais volants tout le temps. La grande classe.

    Politique : les moldus ont récemment vaincus en passant d’un mouvement à l’autre, comme à peu près tous les 5 ans car le pouvoir en tête est forcément géré par une force obscure, alors c’est pas très bien. Mais un peu comme les extrêmes quoi, parce qu’attendez, la politique, c’est pas une histoire où il faut faire sortir des lapins de leur chapeau.

    Météo qui foire : le printemps est bien arrivé d’après les moldus, mais la météo ne correspondrait pas à toutes leurs attentes, de quoi se poser nettement des questions sur les sommets écologiques. Alors comme ça, on fait le tri une fois par semaine, mais ça ne fait pas changer la météo ? BRAVO !

    À poil sur une île : pendant qu’à certains endroits, les gens se caillent les miches sous leur parapluie, les moldus se sont fait la super blague d’envoyer d’autres moldus sur une île où ils pourront tranquillement se dragouiller complètement nus. Encore un super concept pour faire croire au monde qu’il fait toujours beau sur les îles. Allez en Bretagne, pour voir.

    Indonésie qui plane : sur cette île, il y fait beau. Et si vous y étiez un jour de pluie, vous planeriez probablement tellement que vous y croiriez ! En effet, les forces de l’ordre ont fait brûler… des tonnes de cannabis. De quoi faire une petite blague sympa à tous les dealers.



C’est à peu près tout pour ce mois, sachant qu’aucune autre actualité ne comprend d’aussi grosses blagues que celles-ci. Quand je pense que personne n’a osée faire de trucs à base de poisson… honte à eux.

 

Lexei-Chloe.png

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager : Partage

[Reportages] Beauxbâtons, belle désillusion

 

beauxbatonsbelledesillusion.gif

 

Aujourd’hui, suite à la réapparition du beau temps, j’ai voulu m’accorder quelques minutes de redoux. Je n’avais pas encore compris que le redoux en Grande-Bretagne, c’était de passer de la neige à de la bouillasse sous une épaisse couche de brume. Mais je n’allais pas me laisser faire aussi simplement : j’avais reçu quelques mois auparavant une invitation pour l’école de magie française, il était donc temps que j’y mette les pieds. Le climat du sud de la France était réputé clément, après tout, non ? 

Me voilà donc partie pour cette fabuleuse école. En deux temps, trois mouvements et grâce à mes liens avec le ministère, je me retrouvais avec un magnifique portoloin pour cette école, qui a eu la bonne idée d’être incartable. À vrai, dire, aujourd’hui, je comprends pourquoi personne ne veut la retrouver. Mais ça, c’était avant. 

Mon arrivée fut néanmoins rocambolesque, puisqu’il s’agit d’une immense chute dans la fontaine Flammel et ce, sous les regards noirs de toutes les personnes présentes. Comment osais-je me baigner dans une fontaine où les gens buvaient pour soigner leur maux ? J’osais, voyons, j’osais, aussi simplement que ça. Mais ma réponse n’a pas semblé leur plaire. De fait, ce que je pris un instant pour deux jeunes filles un peu trop musclées et un peu trop poilues m’ont menée dans le bureau de la directrice. 

Et c’est à cet instant, faisant face à une demi-géante à l’allure d’un gros bébé ridé aux joues un peu trop fardée, que je compris dans quel merdier j’étais tombée. Tout d’abord, il est à mentionner qu’elle me reconnut aussitôt et en profita pour me claquer deux bises, chacune à deux centimètres de mes joues. Je veux bien admettre que j’étais encore trempée, mais cette attitude me laissa tout de même pantoise. 

« Du thé à la rose ? » fut ensuite sa première question, qui confirma mon impression d’être tombée dans un gros choux à la crème pastel, recouvert de paillette et enduis de niaiserie. Moi qui avais voulu prendre un peu de bon temps au soleil, je finissais par me retrouver dans une maison de poupée géante pour petite blonde de cinq ans (âge minimum recommandé). Voici le décor. 

L’école, qui semble à première vue être un palais raffiné construit en tuffeau, se trouve être un amas de tourelles, balcons, murs en chamallow avec vitraux aux fenêtres, le tout recouvert d’une couche de sucre qui lui donne un aspect brillant (« vous comprenez, si un élève fonce par erreur dans le mur, il ne se fera pas mal comme ça ». Oui, oui. Ils ont la chance d’avoir une fontaine pour se soigner, mais pourquoi l’utiliser quand on peut avoir des murs en bonbons, hein ?). La cours n’est faite que de jardins et de petits coins ombragés envahis de fleurs au doux parfum. Doux parfum qui vous monte à la tête en trois minutes, chrono en main, et qui ne passe pas avec la douce eau de la fontaine. (Oui, j’ai tenté de boire une eau dans laquelle, moi, toute pleine de boue, je venais de tomber.) Et je ne vous parle pas des postillons des centaines d’élèves faisant des allergies au pollen. Magique, c’est le mot. 

En parlant d’élèves, j’ai eu la chance de recroiser mes deux jeunes filles poilues. Qui n’étaient en fait pas des jeunes filles. Seulement, le règlement de l’école implique que l’uniforme soit une robe en soie fine et une cape bleu clair. Mais pas une robe de sorcier, comme nous. Non, non, une vraie robe, très féminine, et d’une teinte des plus viriles qui soit (pour un nouveau-né). D’après la directrice, il s’agit de remettre un peu de féminisation dans ce pays de brute où la langue veut clairement que le masculin l’emporte sur le féminin. Ici, c’est l’inverse. 

Tout semble fait pour croire à un conte de fée version niaise et adulte. Tout est clair, beau, voilé et innocent. Il y a des cours de savoir-vivre dans lesquels les gens apprennent à distinguer les couleurs « vieux rose » et « lilas » sur des sortilèges inconnus et des cours d’architecture magique, qui ressemblent bien davantage à de la pâtisserie. Et niveau sport, on ne peut pas dire que ce soit du haut niveau, puisqu’il s’agit majoritairement de coiffer et brosser au mieux les palominos de la directrice, avant de faire une légère démonstration de vol pour la note finale sur l’esthétique. 

Ma journée au soleil a été donc en partie bousillée par cette visite mielleuse et pleine de faux bons sentiments et par cette découverte funeste, qui a fini par me faire littéralement vomir (et ce n’était pas des paillettes) (mais je suspecte le thé à la rose de ne pas y être pour rien). 

Je suis rentrée bien contente dans ma Grande-Bretagne au temps moyen et j’ai passé la nuit entourée d’une belle bibliothèque en véritables pierres et en bois, pleine de livres fabuleux, auprès d’un feu qui n’avait rien de rose, en écoutant la pluie crépiter contre des carreaux tout simples. Le bonheur, quoi. Cependant, mon devoir de rédactrice étant de vous tenir au courant de la variété magique de notre monde, il me fallait partager cette expérience, et vous souhaiter de ne pas vous laisser emberlificoter comme j’ai pu l’être, par une image d’école magique « modèle ».

 

Lexei-Chloe.png

 

 

 

 

 

Partager : Partage

- page 1 de 2

© 2009-2016 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear