La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 1 janvier 2015

Editorial

 

editorial.png
Et c'est pour bien commencer l'année que la Gazette vous offre un numéro exclusif en ce premier janvier ! Venez découvrir le travail, les recherches et interviews de nos rédacteurs, les prises de vues exceptionnelles de nos photographes et les informations sans pareilles, que vous ne pourriez retrouver dans nul autre journal. S'ajoutent à ceci un article poignant de Lia R, un horoscope chinois un peu avant leur nouvelle année à eux, et un jeu unique !
Ne dérogeons pas à la tradition : chers lecteurs chères lectrices, en plus de vous souhaiter une excellente année avec votre journal favori, nous vous souhaitons une lecture passionnée et des mots enflammés. 
 
Alexeievna-Edito.png
 
a_l_interieur_du_chateau.png




Rapeltout
Suivi des grands événements de l'école, coupes, changements du personnel, etc.

Quatre nouvelles manières de mourir
Article écrit par Nora Bailyn et illustré par Sheila Brooks

Joyeux Noël de la Salle sur Demande !
Article écrit par Proventus Tal Moundine et illustré par Chloé Yang

La crise de la crise
Article écrit par Cameron O'Brien et illustré par William Jones

La plume à papote
Entrevues avec un ou plusieurs personnalité(s) P12ienne(s), souvent en relation avec un thème précis.

Quatre journaux pour le prix d'un.
Article écrit par Morgan vane et illustré par Avery Pevensie

Qui est au top, qui fait un flop ?
Article écrit par Blondie et illustré par Sheila Brooks

Les Oreilles à rallonge
Les petits histoires que nos oreilles affûtées ont pu entendre, les informations croustillantes sur les plus grands secrets vainement dissimulés... 

Quand je serai grand...
Article écrit par Morgan Vane et illustré par Ginny Workey

Infiltration en salle d'architecture
Article écrit par Alexeievna et illustré par Avery Pevensie

Le château prend la parole 
Le personnel du château prend la parole et vous dit la vérité sur ce qu'il se passe ou va se passer dans notre chère école.

Les Multiplettes
Article écrit par la Direction

Battle de maison 
Aux élèves de souligner les qualités de leur maison et de pointer les défauts des autres ! Attention, un vote s'en suivra pour déterminer les meilleurs orateurs

Pour faire du Serpent farci
Participation de Poufsouffle

Le désarRoi Lion
Participation de Serdaigle

a_l_exterieur_du_chateau.png


Actualité et Faits Divers
Toutes les nouvelles du monde sorcier ! De la grande crise aux informations de la vie quotidienne des sorciers.

Théories Noires
Article écrit par Alexeievna et illustré par William Jones

Sports
Suivez les plus grands matchs, apprenez-en davantage sur vos idoles et découvrez de nouvelles pratiques !

Poufsouafle, encore une victoire ? 
Article écrit par Blondie et illustré par Avery Pevensie

Les sports d'hiver à Poudlard
Article écrit par Oneil

Culture 
Littérature, musique, cinéma magiques sont au menu !

Et on fait tourner les baguettes ! 
Article écrit par Morgan Vane et illustré par Avery Pevensie

Devenir une icône de beauté pour les nuls
Article écrit par Cameron O'Brien et illustré par Chloé Yang

Sondage
Pour savoir tout ce que tout le monde pense tout bas 

Le top des objets les plus inutiles
Article écrit par l'équipe de la Gazette et illustré par William Jones

Mon mois intérieur, c'est quoi ?
Article écrit par Proventus Tal Moundine et illustré par William Jones

Du côté des Moldus 
Car les animaux ont aussi le droit à leur rubrique !

Whassup ?
Article écrit par Cameron O'Brien & Alexeievna et illustré par William Jones

Noël chez ses parents moldus : opération survie.
Article écrit par Alexeievna et illustré par William Jones

Reportages
Venez suivre l'un de nos rédacteurs dans un voyage merveilleux, où il vous fera découvrir des destinations de rêve !

Voyage au centre de la Terre(ur)
Article écrit par Proventus Tal Moundine et illustré par Ginny Workey


chapeau-sans-tete.png

Le scarabée
Tous les petits potins de notre école et du monde magique ! Les paparazzis font leur apparition. La vérité éclate... ou pas !

Comment recruter sans aucune neutralité ?
Article écrit par Lia R et illustré par William Jones

Cet hivert, on se l'écaille
Article écrit par Cameron O'Brien et illustré par Avery Pevensie

Conseil de Mamie Minerva
Un problème dans votre vie de tous les jours ? Niveau magique ? Sentimental ? Pratique ? L'ancienne professeur de métamorphose vous donne un coup de pouce !

Les conseils de Mamie McGo
Article écrit par Mamie Minerva et illustré par Ginny Weasley

Chez Kreattur
Les rédacteurs vous livrent leur secrets de cuisine

Les Cookies de la Rédaction
Article écrit par Alexeievna et illustré par William Jones

Horoscope
Qui n'est jamais tenté de connaître son avenir ?

Bonne année chinoise !
Article écrit par Nora Bailyn et illustré par Avery Pevensie

Jeux & Concours

Meilleurs vœux (ou presque)
Article écrit par Cameron O'Brien et illustré par Avery Pevensie & Sheila Brooks

Publicités
Laissez-vous tenter par le tout nouveau Nimbus 2009, par des places de concert pour la tournée d'adieu des Bizarr'Sisters, ou encore par une potion aux effets étranges...

Publicité d'Avery Pevensie

Partager : Partage

[Rapeltout] Quatre nouvelles manières de mourir

4NouvellesManieresDeMourir.png

 

La direction a affiché récemment de nouvelles offres d'emploi pour compléter l'équipe enseignante de notre château. Pas un nouveau grade en tant que tel cette fois-ci mais un ajout de matières académiques. Les sorciers ont trouvé la solution pour lutter contre le chômage, créer de nouveaux secteurs d'activité ou de champs d'étude même si aucun élève n'a encore de statut pour y accéder. La discussion de l'investissement des gallions du ministère dans l'enseignement étant un autre débat, je ne m’étendrai pas plus longuement sur la question ni sur les candidats professeurs parés à se lancer dans l'aventure. Non, je me pose plutôt la question en tant qu'élève de notre école. Quelle incidence ces nouvelles matières ont-elles pour nous, jeunes têtes pensantes et apprentis sorciers ? Déjà que des devoirs et examens vont se rajouter à la liste non exhaustive de travail à réaliser, gagne-t-on réellement à voir de nouvelles matières s'ajouter à notre parcours scolaire ?

Reprenons ces différentes matières justement :

1. L'étude des forces occultes et de la magie noire


D'accord, soyons ouverts d'esprit et acceptons d'étudier les différents versants de la magie, ses bons côtés comme ses mauvais. Mais soyons réalistes, à quels débouchés pouvons-nous prétendre avec un parcours pareil ? A part pour un poste de Mangemort, il n'est guère conseillé de mettre en avant des connaissances en magie noire dans son C.V., même si c'est pour une noble cause. Oui de fait, on peut imaginer une carrière d'Auror, grâce aux différents savoirs de cette magie obscure, mais quand même... Et niveau sécurité dans notre château, on peut mieux faire. Surtout quand on sait qu'un mage ayant bien travaillé sur le sujet rôde dans le château et enseigne par ailleurs sa matière à de jeunes sorciers, ceux-ci auront peut-être des travaux pratiques à réaliser dans le cadre de leurs cours. Évitez ces élèves pendant qu'ils s'exercent ou travaillent sur leurs devoirs à la bibliothèque ; on ne sait jamais si vous perdiez la vie pendant qu'ils tranchent un morceau de leur âme qui sera ensuite conservée dans un vieil emballage de chocogrenouille.

2. La dragonologie


Rubeus Hagrid aurait explosé de joie en sachant qu'une telle matière a réussi à s'imposer à Poudlard. A se demander si ce n'est pas lui qui a tellement insisté pour obtenir un tel cours dans l'école, que la direction, lassée par les multiples courriers et biscuits à s'en casser les dents aurait décidé de lui donner gain de cause. Oui mais est-ce que nous sommes vraiment avantagés par une telle matière dans notre école ? Certes, un dragon peut avoir son charme mais... dans une école ?! Il est évidemment inenvisageable d'amener un vrai dragon dans une salle de classe – notre château a vécu depuis si longtemps, ce serait dommage de le réduire en cendres suite à une simple erreur d'un élève tentant de le soigner. Et même si le cours a lieu à l'extérieur comme c'est déjà le cas pour le cours de soins aux créatures magiques.... avez-vous pensé un instant à la forêt interdite ? Il est déjà dangereux d'allumer un feu en forêt alors de là à laisser un dragon s'y promener.... C'est pourquoi il est selon moi vital de donner d'abord des cours de sauvetage et des brevets de pompier sorcier avant d'instaurer ce type de cours chez nous.

3. La gastronomie magique


Contrairement aux deux premières matières, je n'ai ici aucun argument en matière de sécurité. Un tel cours semble à priori sans dangers, ou du moins, ces dangers pourraient se résoudre même à un niveau d'élève. Mais je me questionne quand même sur le lieu du cours lui-même. Les cuisines de Poudlard seraient-elles désormais ouvertes au grand public ? Mais alors... qu'en est-il des elfes de maison qui s'y trouvent ? Je n'y vois qu'une seule logique derrière, la SALE, syndicat des elfes de maison, a réussi à créer un soulèvement chez ses affiliés, provoquant une vague de grèves et de revendications salariales. Plutôt que de faire une concertation et prévoir un plan d'insertion des créatures magiques au sein du personnel de l'école avec indexation du salaire, la direction a décidé de s'en passer. Dorénavant, les repas de notre école sont préparés les élèves en cours de gastronomie magique. Ce qui est une catastrophe pour notre école, sans conteste.

4. L'alchimie


Pour réussir votre examen d'alchimie, vous devez mettre au point une nouvelle Pierre Philosophale. Sans cette épreuve pratique, vous n'aurez jamais votre diplôme de Poudlard. Autant dire mission impossible et même si vous y arrivez, vu la concurrence, vos voisins de dortoir risquent de vous tuer pendant votre sommeil avant même que vous puissiez présenter votre œuvre devant votre professeur. L'élixir de Longue-Vie ne vous aidera pas tellement si vous osez vous afficher comme apprenti alchimiste dans ce château. Un conseil, si vous arrivez à mettre au point la recette, achetez un chien à trois têtes, cela vous sera utile. Ou mieux, ne choisissez pas cette option des plus mortelles.

J'ignore encore les tenants et aboutissants de chaque matière et quels seront les différents avantages proposés pour les élèves de 6ème année désireux de suivre ces cours dans leur parcours académique. Je me positionne seulement comme élève de deuxième année et pour ce que je constate, nous n'avons pas beaucoup à gagner face à l'arrivée de ces nouveaux cours. Le risque d'incendie va croître de manière exponentielle, de la magie noire risque de se dévoiler alors que les maigres sortilèges de Défense Contre les Forces du Mal ne sont pas encore maîtrises et pire que tout... nous allons peut-être mourir de faim. A quand une grève des élèves dans la suite des revendications des elfes de maisons afin de pouvoir atteindre la 6ème année sans périr avant ?

 

Nora-Sheila.png

 

 

 

 

 

 

Partager : Partage

[Rapeltout] Joyeux Noël de la Salle sur Demande !

joyeuxnoeldelasallesurdemande.png

Cette année, dans des couloirs du septième étage très peu chauffés, devant une tapisserie de trolls faisant des pointes en tissus de danse classique, se déroule une drôle de messe de minuit. 

Bdragon, drapé dans son uniforme de directeur adjoint, son dragoncifix posé sur sa poitrine, accueille élèves et membres du personnel du château à venir célébrer avec lui le bientôt quinzième anniversaire de cette épisode charnière des aventures de notre héros et sauveur bien aimé, Harry Potter. Pour rappel, le jeune garçon avait, lors de sa quatrième année dans les murs de l'école, réussi à se retrouver embarqué dans une expédition mêlant dragons, poissons et végétaux, un peu contre son gré certes, et a fini par retrouver Voldemort à la fin de ses épreuves.

Pour revenir dans la Chapelle sur Demande, le directeur adjoint nous propose chaque jour un ou plusieurs offices, axés sur des parties de la vie de notre Éclairé. Commençant à chaque fois par une lecture de l'évangile selon Rowling, partie 4, narrée d'une voix envoûtante bien que quelque fois un peu endormante.

Heureusement, la plupart des personnes présentes se rend bien compte qu'il s'agit d'un phonographe placé dans un coin de la pièce qui émet cette lecture (bien que nous nous disons outrés par ce play-back honteux pour la forme, parce que sinon nous n'avons pas à rouspéter. C'est donc horrible, monsieur Bates, de nous faire prendre des vessies de dragon pour des lanternes de Pitiponk.). Après cette ballade narrative, le professeur invite les témoins de la lecture à partager entre eux, à faire comme une communion autour de l'oeuvre étudiée. D'aucuns y voient un moyen de prolonger leur réflexion quand à l'épisode de la vie de notre seigneur Harry Potter, d'autres comme un moyen substantiel de se rapprocher des saintes Reliques du culte. Nous remarquons qu'une tactique est de donner son avis le plus vite et le plus complètement possible afin de faire culpabiliser les autres de répéter des choses évidentes. 

Après cette réflexion commune, le directeur adjoint, du haut de sa chaire, nous propose différentes animations : mathématiques moldues, dessins, concours de recherche, concours d'écriture, labyrinthes, énigmes... Tout autant de petits jeux sans doutes destinés à relaxer le fidèle dans sa quête des Reliques. Après un rapide sermon afin d'éveiller les témoins de la scène et de leur fournir une piste pour qu'ils puissent continuer eux-même à chercher, le professeur part fouiller dans un petit sachet, et dispose trois objets sur la table : une baguette finement travaillée, une sorte d'animal bourré de matière toute douce probablement fait pour fournir des câlins, et un magnifique bijou parfaitement ouvragé. Le silence s'est fait, et on se rend compte que tout les participants ont les yeux rivés dessus.

Cela marque le commencement de la fin de l'office, et nous nous dirigeons sur la pointe des pieds vers la sortie de la salle. Nous remarquons juste la présence d'un gros tas de pièces et d'un gobelet en flammes dans un coin de la pièce, une sorte de loterie-chauffage probablement. Nous refermons derrière nous, afin de laisser à cette pièce toute la magie qu'elle renferme et qu'elle entretient, et ce pour tout le monde.

Proventus-Chloe.png

 

 

 

 

 

 

Partager : Partage

[Rapeltout] La crise de la crise

La_crise_de_la_crise.png


Chez les Moldus, les portefeuilles font triste mine tandis que le chômage n’a jamais été en meilleure forme. Chez les sorciers, du moins à Poudlard, on se moque de ces pauvres Moldus et on fait la fête à la poudre de m… cheminette, bien évidemment. Qu’ils prennent une retraite bien méritée ou qu’ils aient l’intention de moisir au château, certains membres du personnel ont décidé de se consacrer exclusivement à la procrastination à l’approche des vacances de Noël. D’où cette tempête de recrutements qui s’est abattue sur nous, bien moins froide et bien plus agréable que la neige.

Lust Caféine va pouvoir prendre un peu de repos en 2015. Le Quidditch, c’est fini pour ses vieux os, elle a décidé de former deux jeunes arbitres pour assurer sa relève : Taylor Miller Anderson et Dolan Black. Une autre directrice, mais de maison cette fois, est repartie à la conquête des grades. Il s’agit de Xania, qui est maintenant formatrice en Légilimancie. Attention, nous ne pourrons plus penser du mal d’elle sans qu’elle le sache. D’ailleurs, nous aurions bien besoin d’un formateur en Occlumancie pour dissimuler nos pensées coupables.

On ne peut jamais rester bien loin de la presse, c’est ce que nous a prouvé une ancienne photographe de la Gazette en se reconvertissant dans la radio. Vu la célébrité qui l’incarne, ce n’est pas une surprise que Vanille-Rose soit devenue animatrice à la RITM12. Le succès sourit à un autre membre de la Gazette : le rédacteur actuel Proventus Tal Moundine surveillera désormais nos moindres faits et gestes dans la section Harry Potter. Et pour une fois la malédiction de la Gazette peut aller se faire voir, car il continuera à nous offrir des articles pour le moins particuliers.

Le secteur le plus touché par cette crise de flémingite aigue est sans conteste le Professorat. Trois larbins de Noël (comprendre Assistants) ont été recrutés pour faire le sale boulot (comprendre tout le boulot) des Professeurs. On ne sait pas trop si on doit plaindre ou envier Wodan Kershaw en Astronomie, Celest Llydaw en Botanique, et surtout Morgan Vane en Histoire de la Magie qui doit se soumettre aux caprices de deux directeurs, rien que ça. 

La crise de la crise ne concerne pas que les postes d’Assistants, mais aussi ceux de Professeurs. Après le départ de son nain de maison, Méliandre van Lackshad, Ariane Illan a dû se trouver un nouveau serviteur dévoué. D'ailleurs le nom de celui qui aura l’honneur (ou l’horreur) de devenir le nouveau Professeur Adjoint en Vol sera bientôt annoncé. Et ce n’est pas tout. Chez les sorciers, lorsque les autorités promettent de créer des emplois ce n’est pas un poisson d’avril. D’où les quatre nouvelles matières optionnelles qui ont vu le jour, avec bien sûr autant de nouveaux Professeurs. L'équipe de Poudlard accueille notamment Hanna Tomasz en Dragonologie et retrouve Vesper/Jesse Riders en Magie Noire, ainsi que Cirucci Thunderwitch en Gastronomie Magique.

Nous les sorciers sommes tellement supérieurs à ces idiots de Moldus que nous n’avons aucun problème de chômage. Au contraire, il y a tellement de postes à pourvoir que ce sont parfois les recrues qui manquent. Espérons aussi qu'un trop-plein de Gallions viendra renflouer nos coffres-forts !

Cameron-William.png

 

 

 

 

 

 

Partager : Partage

[La plume à papote] Quatre journaux pour le prix d'un.

 

 

4journauxPourLePrixd_1.png

En dehors de cette célèbre Gazette que, j'en suis certain, vous chérissez plus que tout, l'information ne se résume pas qu'à notre publication, au sein de Poudlard. En effet, les dignes représentants de Godric, Rowena, Salazar et Helga se sont également bien mis à la page depuis quelques années, grâce aux journaux de maison. Oui, grâce à ces publications mensuelles vous avez accès à une information bien plus cernée sur votre domaine de vie, propre à votre maison d'appartenance. Pour cela, une équipe de chroniqueurs et illustrateurs se démène chaque mois pour vous offrir le meilleur des potins de l'enceinte du château, et lus particulièrement de votre salle commune. 
Pour en savoir un peu plus, ma plume à papote et moi-même sommes allés à la rencontre de ces chefs. Elles sont belles, douces, compétentes, originales, tyranniques ou sournoises, voici les rédactrices en chefs de ces fameux journaux tant appréciés par les élèves. Notons, cependant le retard conséquent de cette chère Evalia Yaxley. En effet, celle-ci s'est vue arriver plus d'une demi-heure après le début de l'interview, dans une nonchalence presque insolente et non sans un mot d'excuse. Bref, pardonnons lui. 


Bonjour à toutes, merci de m'accorder un peu de votre temps. Bien, pour commencer, présentez-vous en quelques mots pour nos lecteurs, voulez-vous ? 

Camsh : Bonjouuuuuuuuuuuuuuuur. Faudra faire vite, j'ai pas non plus toute la journée hein. Me présenter ? Eh bien je m'appelle Cameron Honeywell, mais on me connaît plus sous le nom de Camsh. Je suis Professeure Adjointe en DCFM - best matière ever - et le reste, vous n'avez pas besoin de la savoir.

Amelia : Aloha, je suis (Miss) Amelia Mewtrix, aka Meow, et je suis rédactrice en chef du Gryff'Time, le journal de Gryffondor.

Medium : Bonjour, je suis Medium Dniepr préfète de Poufsouffle et Rédactrice en Chef des Crocs du Blaireau depuis quelques semaines.

Evalia : Je suis une pure Serpentard et je suis très investie dans ma maison. 


Vous êtes donc les Rédactrices en Chef de vos journaux respectifs. Est-ce un travail prenant ? 

Camsh : Bravo Sherlock. Oui c'est un travail prenant. Il faut parfois courir pour avoir des nouvelles, pour que tout soit fini à temps, il faut veiller à ce que chacun se sente bien et soit motivé, tout ça tout ça. Heureusement que j'ai une équipe du tonnerre et un bras droit super !

Amelia : Je dirais qu'il est surtout prenant dans les derniers moments avant la sortie d'un numéro, parce qu'il faut s'assurer que les articles soient en ligne, les illustrations présentes... bref, c'est un peu le rush en une journée.

Medium : Pour le coup, j'ai encore beaucoup de choses à apprendre et à mettre en place pour la première parution des Crocs alors oui, je dois avouer que c'est un travail très prenant mais j'y prends beaucoup de plaisir et l'équipe est très agréable et à l'écoute !

Evalia : Avec une parution mensuelle régulière, ce n'est pas prenant, car c'est une routine qui fait partie de ma vie. Et ce, depuis deux ans, maintenant.


Quelle est votre méthode afin de gérer au mieux votre équipe ? 

Camsh : Je sais pas si j'ai vraiment une méthode bien définie... tout le monde participe, tout le monde donne son avis même si je finis par prendre la décision. Après, tant qu'ils bossent je râle pas, mais s'ils sont trop absents ou peu motivés je les MPotte pour voir avec eux. Puis j'essaie de faire en sorte que la bonne ambiance règne au bureau.

Amelia : Je n'ai pas vraiment de méthode. J'essaie de favoriser l'entente entre les membres de l'équipe pour que l'ambiance donne plus envie de s'investir, et de maintenir la bonne humeur, parce que je pense que ça peut se ressentir à la lecture !

Medium : Je n'ai pas de méthode particulière. Il faut savoir que l'équipe des Crocs n'a pas vraiment besoin d'aide pour avancer, pour écrire et proposer des idées. Après, nous débutons donc peut-être que cela changera et que je devrai m'adapter mais ce n'est pas encore le cas. En attendant, ils se gèrent très bien et les délais sont respectés.

Evalia : Être patiente, savoir fixer des délais simples et peu exigeants et savoir être compréhensive.


Comment se passe la parution ?

Camsh : Niquel. Franchement, j'ai une équipe du tonnerre parce que c'est toujours prêt à temps et que je - ou Serenity - peux donc publier tranquillement les articles sans aucun retard !

Amelia : D'une période à l'autre, elle varie un peu. Généralement, les articles sont postés et illustrés petit à petit et j'écris l'éditorial, modifie le design du blog, puis mets le tout en ligne le jour de la sortie.

Medium : Pour cela, on verra d'ici quelques jours ! Pour l'instant, le travail est bien avancé et je pense que tout se passera bien.

Evalia : C'est la même routine à chaque fois. Les articles sont tous là le 15. Ils ne contiennent que peu de fautes à corriger, donc, je relis les articles sans effort. Je publie le 16, en toute sérénité.

Comment choisissez-vous vos sujet chaque mois ? 

Camsh : On voit par rapport aux fêtes de saison, par exemple, là Noël. Et puis quand il n'y a rien de spécial, on se réunit pour trouver des idées, comme le Chicaneur sur Disney.

Amelia : Il y a deux types d'articles pour le Gryff'Time : les imposés et les libres. Pour ce qui est des imposés, j'écris généralement des intitulés qui me passent par la tête selon le thème de l'édition. Les libres sont à l'initiative totale des rédacteurs donc je ne pourrai pas parler pour eux !

Medium : Nous puisons beaucoup en salle commune et dans tout le château. Adrian est un as pour ça. Il nous étonne toujours avec ses sujets ! Autrement notre sujet germe un peu comme un fleur qu'on travaille et qu'on fait grandir petit à petit jusqu'à ce qu'elle éclose. 

Evalia : Cela dépend du temps que j'ai et de ce qui touche les Serpentard. Chose certaine, la VIPère ne fait pas dans le classique et le banal. 

Quelles sont les rubriques phares pour chacun de vos journaux ?

Camsh : Ça change assez souvent, ce qui est cool ça évite d'être trop répétitifs ! En ce moment je dirais que c'est le "C'est pas grave si...", si je me base sur les commentaires de nos lecteurs, et puis peut-être le "Kiss&Fly" voire le "Psychotest". 

Amelia : Généralement les contenus courts sont les plus appréciés. Ceux du type Interview, Horoscopes, Tests et autres Rubriques Moldues répondent particulièrement à ce critère. Donc je pense que ce sont celles-ci.

Medium : Nous saurons cela d'ici quelques jours et les mois à venir !

Evalia : Le Serposcope a toujours son petit succès. Depuis peu, il y a une critique littéraire écrite par Selene Sambre, Sombre Critique sous Cerisier, qui plaît beaucoup également. 


Quel mot pourrait décrire votre journal ? 

Camsh : Rigovivial.

Amelia : Hum... fantasque !

Medium : Prometteur !

Evalia : Serpentard. Le journal est parfaitement à l'image de la maison. Il y aurait aussi régularité, mais cela va avec Serpentard, car nous savons être ponctuels quand cela vaut la peine.


Pensez vous que votre journal reflète l'esprit de votre maison ? 

Camsh : Oui & non. Si par "maison" vous entendez celle qui est décrite par Rowling, non. Parce que c'est clairement pas un journal avec que des articles érudits, etc. Mais si je me base sur Serdaigle de P12 telle que je la perçois, oui, je trouve qu'il correspond plutôt bien à notre maison.

Amelia : Je pense que notre journal reflète l'ambiance qu'on peut trouver en salle commune de Gryffondor, à savoir plutôt détendue et chaleureuse. Cependant pour ce qui est de prouver la bravoure inhérente à Gryffondor, je ne suis pas certaine que nous en fassions particulièrement la démonstration dans nos articles. Ce serait d'ailleurs un peu bizarre de chercher absolument à en faire l'étalage.

Medium : Oui, je n'ai presque aucun doute sur ce point.

Evalia : Voir ci-dessus. Je m'en assure continuellement depuis deux ans.


On peut parfois ressentir une certaine compétition entre vous toutes. Est-ce véridique ? 

Camsh : Euh non, du tout, de mon côté je ne me sens pas en compétition contre qui que ce soit :') Après si c'est le cas des autres ReC... bah je m'en fiche un peu !

Amelia : J'avoue ne pas trop comparer notre journal aux autres, ni même aller fouiner de leur côté (hors articles qui font parler d'eux), donc ne pas me considérer en compétition. Je pense que l'important est surtout les lecteurs de notre maison !

Medium : Nous ne pouvons pas vraiment l'affirmer. Ce qui est certain, c'est que les autres journaux sont une source d'inspiration et de motivation.

Evalia : Franchement, non. La VIPère ne peut être comparée aux autres journaux. C'est le seul journal de maison à paraître régulièrement en assurant une qualité optimale. Parution régulière n'existe pas chez les autres maisons. Et je ne vais pas parler de la qualité...Alors, les autres ReC, je m'en moque pas mal. 

Votre rédaction, est-elle frappée d'une malédiction comme la nôtre ? 

Camsh : La Gazette est frappée d'une malédiction ?

Amelia : Une malédiction en terme de départs, oui.

Medium : Les malédictions ne nous atteignent pas. :')

Evalia : Et c'est quoi la malédiction de la Gazette? Il faudrait descendre de ton nuage et penser que des gens ne s'intéresse pas à la Gazette et donc, préciser tes questions, Morgan.
La rédaction de la VIPère se porte bien, c'est tout ce que je peux dire, ne connaissant pas cette "fameuse" malédiction.


Avez-vous un quelconque contre-sort pour cela ? 

Camsh : Finite Incantatem ?

Amelia : Un contre-sort non, mais un rituel vaudou en revanche... Il vous faudra un autel sacrificiel, un couteau, une chèvre et une vierge.

Medium : Un morceau de chocolat, un bon plaid et l'écriture d'un nouvel article près d'un feu de cheminée, peut-être.

Evalia : Une question liée à une question imprécise, je suis gâtée. Si tout va bien, pas besoin de contre-sort.


Un dernier mot pour la fin ? Ou deux ? 

Camsh : Le Chicaneur est le meilleur ♥

Amelia : Plutôt deux.

Medium : Paillettes et jus de citrouille, j'vous aime putain !

Evalia : La VIPère continuera à assurer un service de qualité à chaque mois qui ravira autant les Serpentards que les autres maisons


Et sur ces belles paroles, vous devez mourir d'envie de vous ruer dans vos salles communes pour assouvir votre envie folle de consulter vos journaux respectifs. Mais revenez tout de même nous voir chaque premier du mois. On vous aime un peu, nous aussi.

 

Morgan-Avery.png

 

 

 

 

Partager : Partage

[La plume à papote] Qui est au top, qui fait un flop ?

TopOuFlop.png

 

☝ TOP – Bdragon et l'équipe des Trois-Balais

Comme chaque année, pendant la période qui précède Noël, le château est rempli d'animations prévues à l'occasion de la plus grande fête de l'année. Cette année n'échappe pas à la règle et Bdragon répond toujours présent pour nous proposer une animation sur l'un des tomes de Harry Potter : La Coupe de Feu est à l'honneur en ce mois de décembre et bon nombre de participants se sont réjouis de pouvoir se plonger à nouveau dans l'oeuvre un petit peu chaque jour. Par ailleurs, en plus de l'animation annuelle, chacun a la possibilité de déposer son nom dans la Coupe de feu dans la Salle sur Demande, afin de gagner de nombreux lots ainsi que la récompense de 1000 gallions pour celui qui sera tiré au sort. Du côté des Trois-Balais, ce sont Emy, Amelia et Carline qui nous proposent un calendrier de l'avent avec des défis à réaliser chaque jours, aux Trois-Balais ou ailleurs. Des animations qui ne nous laissent pas de marbre et qui ne cessent de faire vivre la magie de Noël ! 

☟ FLOP – Le poste de Formateur en Occlumancie

Récemment, Ignatus Pratchett nous a fait part de sa décision de quitter son poste de formateur en Occlumancie, au grand déplaisir de certains, afin de se consacrer plus à sa matière, en raison de son manque de temps actuel. Mais il semble que le poste ne soit pas le plus convoité en ce moment et le recrutement est toujours ouvert. Phénomène assez rare, puisqu'il s'agit d'un poste riche, intéressant et qui a tout à consacrer au RPG. Est-ce par peur de prendre la relève d'Ignatus ? Ou parce que les nouveaux postes créés attirent davantage ? N'hésitez pas, tentez votre chance si vous avez un coup de cœur car un poste comme celui-ci, c'est précieux et enrichissant ! 

☝ TOP – Poufsouffle 

Cette coupe de Quidditch aura été une belle bataille pour chacune des maisons. Mais Serpentard aura su s'incliner face à Poufsouffle dans un match qui n'aura pas été de tout repos. Poufsouffle nous a en effet fait une belle surprise en remportant cette victoire, car on m'a rapporté que le début n'a pas été de tout repos pour l'équipe de cette maison. Quoi qu'il en soit, les blaireaux ont de quoi être fier, puisqu'ils s'imposent avec un score de 240 à 60, avec Roxas comme Capitaine. Leur dernière victoire remontant à la coupe de septembre 2011, ils ont parcouru un beau chemin pour remporter à noueau la Coupe. Espérons qu'ils réussissent à faire de même pour la prochaine Coupe. 

☟ FLOP – Jesse Riders 

Récemment, l'ancien Auror a annoncé qu'il souhaitait faire mourir son personnage RPG, remplacé par Vesper, son nouveau personnage RPG apparu récemment et nommé il y a peu de temps au poste de professeur des Théories de la Magie Noire. Bien que son choix soit respecté, car nous n'avons dans tous les cas aucun droit de lui refuser cette volonté de passer à autre chose, j'ai pu entendre bon nombre de pédouziens regretter la disparition de Jesse et constater leur incompréhension quant à sa décision. Peut-être changeront-ils quand ils connaîtront mieux Vesper, mais à mon avis, ils préféreront toujours le défunt Jesse Riders. 

☝ TOP – L'équipe de la Direction 

La fin de la Coupe des 4 maisons approche et nos chers supérieurs ont finalement décidé de mettre en place les BUSE dès le 1er janvier prochain. De quoi réjouir la majorité des élèves de cinquième année, ainsi que les élèves des années inférieures qui sont de plus en plus motivés pour parcourir les années d'étude. Avec ceci, l'arrivée de nouvelles matières optionnelles dès la sixième année, comme la Gastronomie magique, l'Alchimie, les Théories de la Magie noire ou encore la Dragonologie. De quoi ne pas s'ennuyer dans les temps à venir et envisager de nouvelles perspectives pour nos personnages RPG.

 

Blondie-Sheila.png

 

 

 

 

 

 

 

Partager : Partage

[Oreilles à rallonge] Quand je serai grand...

 

quand_je_serais_grand.png

 

 

Comme vous avez pu le voir, nombre de nouvelles matières se sont ouvertes à vous dernièrement, s'ajoutant aux nombreuses sciences magiques déjà enseignées à Poudlard. En effet, désormais, l'étude de ces gros reptiles que sont les dragons vous est ouverte, au même titre que les sombres secrets de la Magie Noire(ou comment reformer les Mangemorts en 10 leçons). Ajouté à cela, vous allez aussi pouvoir suivre les pas de cette vieille branche de Flamel en étudiant l'art complexe de l'Alchimie. Et pour ceux ayant un petit creux après tout ça, le cours de Gastronomie sorcière sera là pour combler vos babines de Poufsouffle refoulé. Tout cela est bien beau certes, mais une question vient régulièrement se poser chez tout jeune sorcier en apprentissage : et après ? 

Oui, et après, savez-vous dans quel domaine vous diriger ? Les B.U.S.E prochaines seront surement là pour répondre à vos interrogations, vous dirigeant en fonction de vos résultats vers les matières vous convenant le mieux quant à votre avenir. Est-ce nécessaire cela dit ? Car un sondage récent a montré que trois corps de métier revenaient régulièrement dans l'esprit des jeunes étudiants magiques. Et on peut dire que l'ambition est au rendez-vous 
 

  • Auror : Profession phare de tout défenseur de la veuve et de l'orphelin (ça tombe bien, le directeur du département est un orphelin à lunettes. Un certain Mr Potter, je crois). Casser du méchant, c'est votre modo, et vous ne siroterez pas votre Cosmocitrouille tant que toute cette racaille ne sera pas coffrée entre quatre murs. Mr Tal Moundine a lancé un Incendio sur les tomates du voisin ? Bam, Azkaban ! Mme Bailyn est à la tête d'un trafic de Vivet doré ? Bim, Nurmengard ! 
    Sachez néanmoins que si vous choisissez cette voie dangereuse, pas moins de trois ans de formation vous feront face. Eh oui on n'obtient pas son diplôme d'Auror dans un paquet de dragées surprises de Bertie Crochue. Durant cette formation rigoureuse, des épreuves telles que la filature ou l'art du déguisement vous seront imposées. Ne vous laissez cependant pas décourager par tant de travail et de rigueur, vous aurez ensuite le mérite de sauver le monde magique de la menace des pires criminels, comme les deux cités plus haut.


 

  • Guérisseur : Là encore, ce métier est fait pour vous. Oui, vous, êtres emplis d'une bonté sans limite. Vous n'êtes pas dégoûtés à la vue du sang, ou d'un os ayant décidé de saluer le monde extérieur, non. Vous faites partie de ces braves se pointant avec tout votre courage dans le bureau des Premiers Soins Sorciers, prêts à faire face à Alexeievna et ses tendances sadiques. Les robes vertes citron vous semblent issues des dernières tendances. Alors vous pourriez bien être un futur Guérisseur en puissance. Votre rôle ? Soigner. En effet, grâce aux onguents, sortilèges, potions, herbes, et j'en passe, vous allez pouvoir guérir la plupart des patients se présentant. D'un simple rhume à une dragoncelle virulente, ou encore d'une simple écharde de baguette dans un doigt, à un désartibulage sévère. Votre scène ? Dans un premier temps, Sainte Mangouste, le fameux hôpital destiné à nous autres sorciers. Mais vous serez amenés à vous déplacer un peu partout afin d'assurer la santé du monde magique entier. Vous rêvez ? Vous faites bien, car en plus d'un métier dans lequel vous en apprendrez toujours plus, la satisfaction personnelle sera bien au rendez vous.


 

  • Professeur : Imaginez une horde d'élèves plus stupides les uns que les autres, bavant sur vos livres de cours en lettres d'or et papier égyptien, vous harcelant de questions encore plus idiotes que leurs interlocuteurs. Toujours partant ? Quel courage ! Dans ce cas, un poste dans l'éducation vous conviendra au mieux. Poudlard, une seconde maison et vous y croyez. C'est pour cela que vous ne souhaitez pas la quitter. Vous avez toujours été un premier de la classe, et votre savoir déborde ? Alors profitez-en pour le répandre dans les salles de cours, et ainsi former ce qui sera l'élite du monde magique de demain. Là encore, des efforts conséquents vous seront demandés, et vous allez devoir vous montrer à la hauteur de vos connaissances. Que ce soit magie théorique, ou magie pratique, vous devez tout connaître pour enfin vous spécialiser dans votre domaine de prédilection. Et puis, comme dirait l'autre : "Tout homme s'enrichit quand abonde l'esprit."


Vous êtes séduits par une de ces trois professions ? Fort bien. Dans ce cas, emparez-vous de vos plumes et partez à la conquête de ces B.U.S.E qui font tant frémir. L'avenir n'attend que vous !

 

Morgan-Ginny.png

 

 

 

 

 

 

Partager : Partage

[Oreilles à rallonge] Infiltration en salle d'architecture

 

InfiltrationEnSalled_Architecture.png

 

Malgré toutes les nouveautés des bâtisseurs, une faille dans la sécurité résiste toujours. La Gazette du Sorcier en a donc profité pour y glisser ses oreilles à rallonge, non sans appétit pour de toutes nouvelles informations de l’un des pôles les plus secrets de tout le château. 

Si la version 5 de notre cher Poudlard12 a déjà cinq ans, les avancées technologiques organisées par les bâtisseurs, les décorateurs et l’architecte du site ne cessent de nous épater. Et alors que vous croyiez probablement que nous n’allions pas avoir grand changement pour la nouvelle année avec déjà l’annonce de la sortie de la sixième année, il va falloir vous rendre à l’évidence : vous vous êtes trompé. 

Tout d’abord, l’annonce est apparue sur FB, probablement l’un des réseaux sociaux les plus connus par les moldus : il va y avoir un nouveau grade ! Décerné directement à Coconut Dynamite qui tenait déjà officieusement ce rôle dans l’équipe de décoration et qui était le lien direct avec l’équipe des bâtisseurs, la voilà grimpant un peu plus officiellement dans les hauteurs de la direction. Nom du grade ? Les votes sont en cours, et les propositions vont du Maître d’œuvre jusqu’à José le Maçon. Mais même si nous avons pris le temps de demander à Blondie ses prévisions pour le nom du grade, il semble qu’un champ magnétique étrange bloque sa perception.

Bien sûr, tout cela ne semble en rien être une prouesse : un peu de fumée et bzioup, notre professeur ne voit plus rien. Doit-on alors parler des nouveautés prévues pour la salle de cours ? On parle d’un nouvel agencement, et surtout, tout comme dans le monde moldu, l’abandon des notes chiffrées pour passer à un système bien plus sorcier : les mentions de « Troll » à « Optimal ». C’est d’ailleurs ce système de notation qui vous sera offert pour passer vos BUSEs, soyez-en assuré. Malgré leur salle aux rangements biscornus, nous avons réussi à retrouver cette information.

Nos oreilles trainantes ont également entendu parler d’une nouvelle salle. Son but ? Aucune idée. On pourrait probablement y faire nos devoirs en toute quiétude, ou échanger enfin nos cartes de chocogrenouilles et en envoyant balader enfin le hibou qui se croit obligé de nous lâcher sur le coin du nez, tous les jours, un rapeltout qui sent la grand-mère de Neville. Ah non. Ils viennent de nous sortir ça, on peut désormais le bloquer. Profitez, mes amis !

Une observation par le trou d’une serrure nous a laissé aussi entrevoir les plans très précis des aurors au sujet de cette salle, en revanche. Ainsi, soyez sûr que certains veulent encore et toujours plus de pouvoirs, et prévoient d’utiliser cette salle pour faire des entrainements aux duels encore plus poussés qu’à l’ordinaire. De nouveaux sorts seraient d’ailleurs mis en place en fonction des capacités de chaque élève… et avoir une particularité permettrait bien évidemment de se démarquer encore un peu plus. Mais bien sûr, tout ceci est un secret que nous vous demandons de garder, car les bâtisseurs ne semblent pas encore au courant de cette prise de pouvoir. Enfin, sauf Janus. Il faut bien que l’information filtre par quelqu’un.

Alors que nous allions nous échapper du lieu mystique dans lequel tous travaillent, nous n’avons vu aucun signe avant-coureur de toutes les nouveautés de la V5.4 qui est pourtant sortie ces derniers jours. Vous savez, ce petit rappel pour les duels, ces nouveaux sabliers (remarquez l’humour de notre Casmir national, qui montre celui des Poufsouffle le plus rempli)… aucune trace d’archives de cela. Peut-être est-ce dans le coffre indéverrouillable sur lequel était inscrit « Refonte du système de points » et dans le dossier planeur « Attaque maligne » ? Impossible de s’en approcher. Il semblerait que malgré notre discrétion, une alarme ait été déclenchée, nous expulsant violemment de la salle d’architectures. Mais soyez sûrs d’une chose, de grands travaux sont en perspective !
 

Alexeievna-Avery.png

Partager : Partage

[Le château prend la parole] Multiplettes de la Direction

 

1419735703-multiplettes.png

Partager : Partage

[Battle des maisons] Pour faire du serpent farci

 
 
5bqi.png
 
fn7m.png
 
Article par Poufsouffle

 

Partager : Partage

[Battle des maisons] Le désarRoi Lion

http://i.imgur.com/n36pNbI.png

 

Connaissez-vous l’histoire (chou bidou bidou ouah) du majestueux lion qui avait perdu ses ailes ? À moins d’avoir de sérieuses compétences en Légilimancie et d’avoir trouvé votre chemin dans les méandres psychédéliques de mon esprit, vous ne pouvez pas répondre oui. Et si vous répondez non c’est très bien, vous êtes une petite personne toute sage, sans saveur et horriblement ennuyeuse. Je vous vois venir avec votre air malin, à me demander “mais qu’est-ce qu’il fallait répondre alors ?” Rien. Taisez-vous et ouvrez grand vos oreilles (ou peu importe ce qui vous sert d’oreilles).

Il était une fois un cochon d’inde. Vous y avez cru, hein ? Mais si, mais si. Il était une fois un lion, donc, qui n’était pas comme les autres. En effet, il était vert. Bon, d’accord, ça ne peut pas marcher deux fois de suite. Il était pourvu de deux ailes gigantesques qui lui permettaient de voler où il le désirait.

La plupart du temps, il se servait de son don pour espionner ses amies lionnes, qui avaient coutume de se baigner toutes nues dans une mare, dissimulée au cœur des montagnes. Parce qu’il était très courageux, voyez-vous. Le reste du temps, il se vantait de ses exploits et décrivait tous les endroits inimaginables qu’il avait pu atteindre grâce à ses ailes. Inimaginables, c’était le bon mot, puisqu’il n’était jamais allé plus loin que cette fameuse mare. Bref, il inventait des récits de voyage tous plus farfelus les uns que les autres, juste pour séduire toutes les lionnes du quartier. Oui, toujours ce fameux “courage”.

Le lion était terrifié à l’idée d’entreprendre un long voyage. Sous ses faux airs de brave fauve, il avait peur d’abimer ses ailes, voire de les perdre, ce qui ferait de lui un simple matou briseur de cœurs. Mais de nombreux oiseaux venaient le narguer continuellement. Ils savaient reconnaître des mensonges éhontés (parce qu’ils étaient in-tel-li-gents, eux) et ne se privaient pas de rire au museau du lion.

Un jour, un aigle royal s’amusa à tourner autour du fauve en insinuant qu’il n’était en réalité pas courageux pour une Noise. Ce fut la provocation qui fit déborder la mare et le lion prit son envol sans attendre. Il survola les moindres recoins de la planète, vit tout ce qu’il y avait à voir, et s’appliqua à montrer sa prouesse à toutes les créatures ailées qu’il croisait. Il rugit aux quatre vents qu’il était le maître du monde, que l’atmosphère terrestre n’était pas assez vaste pour lui et qu’il allait se rendre maître de l’univers.

Il joignit le geste au rugissement et explora les confins de la Voie Lactée. Aucune planète, aucune étoile, aucun satellite, aucune météorite, bref aucun astre n’eut le loisir d’ignorer son nom. Il poussa même la folie jusqu’à s’approcher de la plus grande étoile de notre galaxie, mais surtout la plus dangereuse. Son courage se révéla être un gargantuesque mélange de prétention et d’inconscience, car il s’approcha beaucoup trop près du Soleil et s’y brûla les ailes. Il retomba sur Terre ; sa plus grande crainte s’était réalisée.

Cette aventure le traumatisa à jamais et il devint le lion le plus détestable que le monde ait jamais connu. Il voua le reste de sa misérable existence à faire de la vie de son neveu un enfer. Les plus Serdaigle d’entre vous l’auront compris (pour les autres, eh bien… il n’y a pas que l’intelligence qui compte. Même si ça aide), c’était là l’histoire de Scar, fils d’Icare. Vous savez, celui qui a honteusement persécuté cet innocent lionceau prénommé Simba (nom de famille inconnu) que, je l’espère, vous connaissez tous.

 

Participation de Serdaigle avec un texte de Cameron O'Brien, illustré par Celest Llydaw

Partager : Partage

[Actualité et faits divers] Théories Noires

Theories_noires.png

 

Vous l’aurez remarqué, de nouvelles matières sont apparues dans l’enceinte de notre château, et elles ne sont pas des moindres. Relevons par exemple la Théorie de la Magie Noire, enseignée par un tout nouveau professeur. Tout nouveau ? Je ne crois pas.

Ainsi, avant de vous lancer dans la noble tâche d’étudier les théories noires, nous devons vous tenir informés de toutes autres théories plus ou moins étranges sur notre cher Vesper. La première, par exemple, est celle du double-compte. Nous fallait-il un grand méchant pour s’occuper de telles matières ? La réponse était probablement un oui, puisque Vesper n’est autre qu’un double-compte de l’ancien mage Jesse Riders. Et comme tous les grands méchants, celui-ci est bien entendu couvert par une « faille » du processus de création de compte. Rappelons que vous avez bien le droit de créer un nouveau compte, mais pas de l’utiliser. De là à savoir si, en tant que Jesse Riders, il a espionné les Poufsouffle ou pire, envoyer une candidature, nous ne fouinerons pas plus.

A l’évidence, la question ne se pose même plus étant donné que notre ancien auror est devenu un PNJ à part entière pour conserver son double-statut. Bien entendu, il ne s’agit pas d’un cas vraiment particulier. Il est juste le premier à pouvoir combiner deux personnages pédouziens, car il l’explique lui-même : sa propre histoire est importante pour le monde magique. Et ce n’est pas comme si d’autres personnes avaient auparavant demandé leur propre PNJ de leurs anciens personnages. Ça n’est pas quelque chose de courant, ça se saurait sinon. Et puis, ne nous emportons pas, voyons ! L’accès au PNJ sera bientôt démocratisé. Bientôt, bientôt. 

Et puis, pourquoi le condamner ? Ce n’est pas parce qu’un homme à la marque des ténèbres gravée sur le bras que c’est un méchant, voyons ! Il n’y avait après tout probablement pas de candidats aussi calé en magie noire que lui, voire pas autant « à l’aise » dans sa matière, et Merlin sait à quel point c’est important. Aussi, si vous vous sentez jaloux, envieux, vengeur ou quoi que ce soit, sachez que des protections très rapprochées sont au service de Vesper, et qu’il est constamment suivi par une glace à l’ennemi, de manière à ne pas se faire détrôner par un nain portun. La blague était petite ? Adaptée, dirons-nous.

Alors, bon ou mauvais cadeau de la part des hautes sphères du château pour ce mois de fête ? La Gazette vous laisse juger et se prépare aux plus ou moins nouvelles têtes des nouvelles matières, et attend avec délectations de fonder ses propres théories fumeuses sur la professeure de cracheurs de feux.

 

Alexeievna-William.png

Partager : Partage

[Sports] Poufsouafle, encore une victoire ?

 

PoufsouafleEncoreUneVictoire_.png

 

La dernière coupe de Quidditch a été marquée, comme nous le savons tous, par la victoire étonnante de Poufsouffle face à Serpentard. La finale s'est, parait-il, avérée assez difficile, mais à en juger par le score final qui est de 240 à 60, on aurait plutôt l'impression que les joueurs de Poufsouffle n'ont eu qu'une envie : celle de croquer à pleines dents les Vert et Argent.

Le début de la prochaine saison de Quidditch approche et les fans ne sont pas moins nombreux. Les paris vont bon train quant à savoir quelle équipe sera victorieuse cette fois. Serpentard fait tout pour consoler les plaies de cette défaite cuisante et espère remporter la prochaine coupe. Cependant, que leur faudra-t-il cette année ? Un meilleur entraînement, une meilleure équipe ? Ou tout simplement une envie de gagner plus grande que celle qu'a eu l'équipe de Roxas il y a peu ? En tout cas, ils ne sont pas près d'abandonner ni de lâcher prise. Ils sont toujours dans la bataille et c'est une bonne nouvelle car c'est pour eux l'une des meilleures manières d'affronter les autres maisons sans avoir à utiliser une baguette à tout bout de champ.

Mais nous n'oublions pas les Serdaigle ni les Gryffondor, qui restent également dans la course. Ils n'ont peut-être pas brillé lors de la saison dernière, mais je suis certaine qu'ils préparent leur coup et que nous allons les voir apparaître sous un autre jour. Je sais de source sûre que certains n'attendent que le coup d'envoi pour montrer ce qu'ils ont dans le ventre. Je pense d'ailleurs me réserver une petite place dans les gradins du stade pour observer ça de près, si la température ne m'oblige toutefois pas à sortir plus emmitouflée qu'un ours polaire. Pour ma part, je serais bien incapable de vous dire qui sera le grand gagnant. Ou je n'ai plutôt pas envie de jouer les voyantes de peur de m'attirer les foudres de ceux qui préfèrent voir les matchs se dérouler sans mes prédictions. 

Enfin, j'entends quotidiennement Proventus se plaindre de la victoire des pauvres blaireaux et revendiquer la prochaine victoire de Serpentard. Je n'ose même pas imaginer ce qu'il se passera dans les bureaux de la rédaction si jamais ils perdent à nouveau... 

Par ailleurs, il y a eu du changement dernièrement puisqu'à Gryffondor, c'est la jeune Amy Pont qui a repris les rênes suite au départ de sa coéquipière Ginny Workey. Espérons pour Gryffondor que ce changement lui sera profitable et que la saison s'annonce bonne pour les rouge et or. 

Le terrain d'entraînement risque toutefois d'être pris d'assaut et même plus rapidement que d'habitude. C'est probable qu'il y ait du mouvement dans l'air dans les semaines à venir, car j'ai bien cru comprendre que chaque maison allait faire tout son possible afin d'avoir les meilleurs créneaux d'entraînement. Faites attention à vous, évitez d'être victime d'un sortilège qui pourrait vous placer dans l'incapacité de jouer au Quidditch ou même de voler car c'est certainement ce qui risque de vous attendre. 

Finalement, le spectacle vaudra le coup , sans aucun doute, et j'ai hâte de voir si Poufsouffle réussira à conserver son titre. Il n'y a pas de raison que ce ne soit pas le cas, même si on ne sait jamais. Et s'ils n'arrivent pas à percer dans les autres domaines, ils pourront au moins montrer qu'ils ont quelque chose dans le ventre qui ne soit pas de la nourriture. Quoique, les fêtes de fin d'année n'auront pas fait perdre du poids à nos joueurs, bien au contraire. La saison devrait donc débuter avec une petite remise en forme pour chacune des équipes. Qui tiendra le choc ? Cela reste encore à voir ! 

 

Blondie-Avery.png

 

 

 

Partager : Partage

[Sports] Les sports d'hiver à Poudlard

Les sports d'hiver à Poudlard

 

Lorsque la nuit commence à tomber de bonne heure, que le soleil d'automne n'arrive plus à réchauffer suffisamment l'atmosphère et que la pluie qui tombe se transforme en flocons légers, on pourrait se dire qu'il n'est plus temps de mettre le nez dehors. Or, c'est mal connaitre les élèves et enseignants de Poudlard12 qui attendent avec impatience chaque hiver afin de se livrer à leurs passe-temps favoris : les sports d'hivers.

En effet, qui n'a jamais remarqué les membres de la direction en train d'escalader la face nord de la tour d'astronomie, encordés tels une équipe d'alpinistes chevronnés grimpant les plus vertigineux sommets sous les vents battants. Cela semble pourtant facile à nos directeurs et directrices d'arriver en haut de la tour au fur et à mesure des bonds qu'ils enchainent, surtout en sachant qu'ils utilisent un sort de glu magique afin de rendre plus simple la prise en main de la moindre aspérité de la tour. Pourtant, peu de personnes seraient capables d'en faire autant, tant la coordination requise pour chaque mouvement est importante. Quelques élèves ont tenté d'imiter nos dirigeants, mais la très grande majorité a chuté. Il faut beaucoup de concentration pour annuler la formule juste après la prise d'élan, se jeter quelques mètres plus haut, et à nouveau prononcer la formule pour que les membres adhérent à la paroi. Pas de chance pour les malchanceux, la vue depuis la toiture de la tour est réservée aux meilleurs, et donc à l'équipe de direction.

Depuis le haut de la tour, ils ont d'ailleurs une vue imprenable, à la fois sur le domaine, mais aussi sur d'autres amateurs de sports d'hiver qui utilisent le lac comme terrain de jeu. Plusieurs personnes, qui n'ont pas les compétences pour l'escalade, se rabattent donc sur le patinage, plus ou moins artistique, sur le lac gelé. Il faut cependant que ces passionnés soient adeptes des sensations fortes, en effet, contrairement à l'équivalent moldu, le patinage sur glace ne se déroule pas uniquement sur le plan horizontal. En effet, il ne faut pas oublier que le calamar géant s'amuse à projeter ses tentacules à travers la glace, envoyant valser en hauteur les patineurs. Les meilleurs arrivent à enchainer plusieurs figures spectaculaires durant ce laps de temps où la gravité n'a plus d'effet sur eux. Pas de soucis pour l'atterrissage puisqu'un sortilège permet à tous les voltigeurs de retomber en douceur sur la glace. Il faut néanmoins interrompre, au bout de quelques heures, les activités pour permettre à la glace de se reformer sous l'action des élèves de 6 ème et 7 ème années, seuls capables de former une couche suffisamment épaisse à l'endroit où le calamar a montré le bout de ses tentacules. Pour ceux qui n'ont pas l'âme des hauteurs, il existe un autre sport, beaucoup moins toléré cependant.

Quelque part dans les couloirs du château, à l'abri des regards du personnel de surveillance, il est possible de tomber sur un couloir dont le sol est complètement gelé. Si l'on sait que des parties de curling sorcier se sont déroulées dans le château en tout illégalité, cela n'a rien d'étonnant. Le but de ce sport est de faire parvenir sa pièce au plus proche d'une cible dessinée sur le sol en la faisant glisser avec suffisamment de vitesse depuis l'autre bout du couloir. Vous allez me dire qu'il est étonnant que ce sport soit illégal dans Poudlard12 ? Certes, je vous dois une explication. Ce sport à été interdit suite à la découverte d'élèves de 5 ème et 7ème année jouant à ce jeu, en utilisant comme pièces des élèves de 1 ère et 2 ème année victime d'un sortilège Petrificus Totalus. De plus, ce jeu donnait un aspect assez dangereux au couloir si l'on ne regardait pas où l'on mettait les pieds. Un membre du personnel de direction s'est d'ailleurs fait piéger si l'on en croit un article de la gazette du sorcier.

Il ne s'agit là que de quelques sports d'hiver qui se déroulent dans l'enceinte de Poudlard, nous n'avons pas abordé le lancer de Bombabouse gélée, le taillage de glace, la course de balais à neige, la descente des escaliers magiques glacés, la lutte sorcio-bonhomme de neige et une multitude d'autres sports que nous découvrirons peut être plus tard.

 

Article écrit par Oneil

Partager : Partage

[Culture] Et on fait tourner les baguettes !

 

EtOnFaitTournerLesBaguettes.png

Votre estomac fait des tours, comme après l'ingestion d'un Bandimon pas frais ? Votre tête ressent les effets d'un Doloris aigu ? L'endroit où vous vous trouvez semble ressembler à un ancien cimetière de bouteilles tristement vides ? Voilà les effets du Nouvel An sur l'organisme. Rassurez-vous, c'est temporaire. Prenez une potion revigorante (profitez de l'état second de Coconut Dynamite et Emy Denver pour vous servir dans la Réserve), posez-vous sur un bon fauteuil, une Gazette à la main, et vous vous sentirez bien mieux. Mais surtout, pensez que vous n'êtes pas seuls ! Moldus comme sorciers fêtent une toute nouvelle année, laissant derrière eux divers événements plus ou moins joyeux. La Gazette vous propose un petit tour du monde en quelques minutes afin d'en découvrir un peu plus sur les traditions les plus insolites pour la Saint-Sylvestre. On embarque ! 

Nos voisins européens fêtent tout aussi dignement (lol. Ou pas) la nouvelle année. En Allemagne, un pays connu pour son équipe de Quidditch exceptionnelle, le Nouvel An se fête en lumière. Et pas qu'un peu ! En effet, un tonnerre de feu d'artifice est lancé dès minuit afin d'exprimer la joie immense du changement. Certainement sponsorisé par Weasley : Farces pour sorciers facétieux. On raconte également que ces lumières intenses chassent les mauvais esprits pour l'année à venir. 

Nous restons dans le Nord pour se rendre en Finlande. Une tradition bien mystique propre à eux consiste à jeter du plomb brûlant dans un bol d'eau afin d'observer la forme que l'objet prendra. En fonction de la figure que prend le métal, cela prêterait à l'interprétation d'une nouvelle pour l'année à venir. Blondie vous parlera avec plus de détail de cette forme de Divination, sûrement ! 

Réchauffons-nous chez les espagnols maintenant, voulez-vous ? Lors de la Nochevieja, les espagnols, sorciers comme moldus, se réunissent tous sur la place principale de leur village et attendent les douze coups de minuits de leur grande horloge. Chose faite, ceux-ci avalent un grain de raisin pour chaque coup sonné. Chacun ayant réussi à engloutir ses douze grains, se verra vivre une année placée sous le signe de la chance. Comme quoi, le Felix Felicis devient de plus en plus has-been. 

Bon, retournons dans un froid polaire chez nos amis russes. Là-bas, ces petits chanceux fêtent deux fois le Nouvel An. En effet, selon le calendrier grégorien, la date est fixée au 1er janvier. Mais l'église orthodoxe, une hérésie moldue, le fête le 14 janvier, et évidemment, les sorciers russes en profitent bien car cette quinzaine est déclarée fériée ! Le ministère de la Magie russe ferme égalent ses portes durant cette période. La tradition russe veut que lorsque minuit sonne, les fenêtres doivent être grandes ouvertes afin de laisser la bonne fortune entrer. Bien plus pratique que partir à la conquête de cette foutue fontaine !

Encore plus à l'est, les japonais fêtent la nouvelle année, ou Ganjitsu d'une manière bien plus spirituelle que chez nous autres, occidentaux. En effet, sorciers et moldus confondus se retrouvent à minuit à prier dans un de leurs somptueux temples. 108 coups sont sonnés sur un imposant bong censés purifier les 108 fautes de l'Homme. Du kaso (du saké) est ensuite partagé. Oui, spirituels, mais faut pas pousser. 

Enfin, nous terminons notre périple au pays de la Samba,le Brésil ! La Vespera de Ano Novo, est une fête des plus attendues parmi les habitants. Pour les Cariocas, un grand rassemblement se tient sur la fameuse plage de Copacabana. Là bas, on y dépose des offrandes comme des fleurs ou des bijoux, enchantés pour ceux qui le peuvent, sur le rivage. On considère l'océan comme un protecteur au Brésil, il s'agit donc de le remercier pour l'année à venir. 

La nouvelle année est bien de ces fêtes communes que nous partageons avec les moldus, et permet même parfois de nous lier avec ces derniers, laissant la frontière entre nos deux mondes presque franchissable. Sur ces mots pleins d'espoir et de renouveau, la Gazette vous souhaite tous ses vœux de bonheur ! Bonne année 2015 !

 

Morgan-Avery.png

 

 

 

 

 

 

Partager : Partage

[Culture] Devenir une icône de beauté pour les nuls

icone_de_beaute.png

 

Les moldus ont cette étrange coutume d’élire chaque année la fille la plus belle de leur pays. Et le plus beau garçon, aussi, mais bizarrement cet événement est beaucoup moins médiatisé. Ces élections sont des concours où les Miss et Mister défilent dans des tenues toutes plus légères les unes que les autres. En général, la fille la plus mince et le garçon le plus musclé se voient récompensés de leur beauté par des cadeaux d’une valeur exorbitante. Effarant, n’est-ce pas ? Et surtout injuste pour ceux qui n’ont pas été gâtés à la naissance. Alors pourquoi ces concours ont-ils autant de succès ? Parce que, sorcier ou moldu, on rêve tous de faire tourner les têtes sur notre passage. C’est pourquoi la Gazette vous propose quelques astuces pour ressembler à un descendant de Vélane.

• Abusez des potions de beauté, capillaire Lissenplis et autres. C’est bien là l’avantage d’être un sorcier. Et puisque c’est légal, pourquoi s’en priver ? Vous pouvez même créer vos propres potions et vous lancer dans un commerce plus que rentable.

• Prenez la place de votre pire rival(e) grâce au Polynectar. On a tous un ennemi dont on est secrètement jaloux. S’en débarrasser pendant quelques heures et en profiter pour ruiner sa réputation, voilà qui est bon pour le moral.

• Ou ridiculisez vos concurrent(e)s à l’aide de potions de Vieillissement. Que vous vous fassiez prendre ou non, voir un corps sublime se transformer en un amas de rides est tout sauf glamour. Mais attention à ne pas en être victime à votre tour.

• Ayez une liste de conquêtes longue comme la barbe de Dumbledore. Plus vous en avez, plus vous donnez l’impression d’être convoité pour votre physique. Vous risquez de vous faire taxer de fille facile ou de bourreau des cœurs, mais c’est toujours mieux que d’être la mocheté de service.

• Entourez-vous d’amis plus… moins… bref, vous avez compris. Si vous n’avez pas compris, c’est le principe de la théorie de l’attractivité relative. Et si vous n’avez toujours pas compris, le but est de s’entourer de mochetés pour paraître d’autant plus attrayant.

• Utilisez (pour une fois) vos manuels de cours pour des séances de renforcement musculaire. De toute façon ils prennent la poussière au fond de votre malle et ça vous donnera une bonne excuse pour ne pas faire vos devoirs.

• Soyez aussi prétentieux qu’un Malefoy. Croyez en votre beauté et les autres y croiront aussi. À force de répéter à qui veut l’entendre que vous êtes le plus beau spécimen de l’univers, peut-être que vos camarades finiront par l’admettre. Plus par lassitude qu’autre chose, mais c’est déjà ça de gagné.

• Volez quelques Gallions à un Poufsouffle pour vous refaire une garde-robe. Vous n’allez quand même pas débourser vos propres Gallions, ce ne serait pas drôle. Et être un canon de beauté ne signifie pas devenir un ami des blaireaux. Au contraire, c’est même déconseillé. 

• Dormez. Beaucoup. Et tant pis pour vos devoirs.Rien de tel que le sommeil pour avoir bonne mine. De toute façon, c’est bien connu, beauté ne rime pas avec intelligence. Vous pouvez l’être, mais soyons honnête : ça demande beaucoup trop d’efforts.

• Oubliez les patacitrouilles, Chocogrenouilles et autres confiseries. Et l’alcool. Surtout l’alcool. Oui, il existe des potions pour ne pas prendre un gramme quoi qu’il arrive. Mais soyons honnête, un roi ou une reine de beauté alcoolique et goinfre n’a aucune crédibilité.

Si avec ces conseils vous ne finissez pas sous les feux des projecteurs d’ici la fin de l’année, songez à un exil en Alaska. Ou au fin fond du Sahara, pour faire fondre vos bourrelets. Pour ne pas trop vous démoraliser, on vous rappellera cependant que, bien sûr, ce n’est pas la beauté qui compte. [censuré] en est la preuve vivante. Il y a bien d’autres manières de s’illustrer dans la vie, elles sont juste plus laborieuses et beaucoup moins divertissantes.

Cameron-Chloe.png

 

 

 

 

 

Partager : Partage

[Sondage] Le top des objets moldus les plus inutiles

 
Le_Top_des_objects_moldus_les___inutiles.png
8. L'évaporateur à ongles


Parce que l'air frais extérieur n'est jamais assez bien pour sécher vos ongles, autant adopter un appareil consommant de l’électricité pour le faire. La publicité garantit un séchage rapide, mais si vous calculez le temps que vous prenez pour retrouver l'objet en question, le disposer à un endroit adéquat et le temps que vous passez à vous ennuyer car vous ne savez rien faire de vos mains ; au final, c'est le même temps de vie consommé à juste patienter et agiter vos doigts pour accélérer le processus vous-même. Ou vous pouvez tout autant ne pas mettre de vernis du tout, cela vous simplifiera la vie.

7. Fourchette électrique pour trouver les spaghettis


Disons que les plus intelligents prendront la version manuelle de l'objet. Il n'est déjà pas évident d'apprendre aux petits moldus de se servir d'une fourchette, mais imaginer la tâche quand on vous sort le dit-couvert avec une manivelle à l'arrière pour tourner la fourchette et... quoi ? Enrouler les spaghettis et les dévorer ensuite comme pour se récompenser de l'effort trop intense pendant lequel le reste de la famille a déjà fini son assiette en tournant sa fourchette à l'italienne dans le coin de l'assiette.

6. Le porte-clés


Vous avez beau dire que c'est pratique, il n'en reste pas moins que c'est un objet de malheur. Soyez un peu tête en l'air, et vous ne perdrez non pas vos clés une à une comme tout être normalement constitué, mais absolument toutes d'un coup ! Si vous avez eu l'intelligence de suivre la mode et d'y rajouter les étiquettes mentionnant le lieu qu'elles ouvrent, vous aurez également la chance de perdre tout ce que ces clés vous permettaient de conserver à l'abri. Alors, est-ce vraiment si utile que cela, un porte-clés ?

5. La brosse à dent électrique


Il faut éviter de faire trop d'efforts, cela épuise. Tout à fait normal. Se brosser les dents fait visiblement partie des activités des plus fatigantes, les Moldus se sont visiblement rendu compte, vu qu'un dispositif a été conçu pour les aider dans cette tâche quotidienne harassante. Utilisant des piles électriques (de l'électricité transportable en somme), la machine a évidemment besoin d'énergie et si vous êtes en pénurie, vous êtes foutu, devenant une cible évidente des caries car vous ne connaissez évidemment plus les mouvements de bases pour nettoyer correctement vos quenottes. C'est pourquoi une brosse à dent classique est finalement bien plus conseillée.

4. Les moules à œufs au plat


Il est vrai que de nos jours, il n'en faut pas beaucoup pour distraire les enfants moldus. Les créateurs de cet objet se sont peut-être dit qu'un œuf en forme de fleur ou de revolver allait donner envie aux enfants de finir leur assiette, mais pour le cuisinier, c'est une autre affaire. Le temps de trouver l'objet au fond du tiroir à ustensiles inutiles, de le placer sans se brûler au milieu de la poêle, de faire circuler le blanc d’œuf dans chaque recoin de la dite-forme et d'ôter le soi-disant plat de la poêle, je peux vous assurer que les gamins ont mieux fait de manger un pot-au-feu amoureusement cuisiné. A quoi bon allonger la durée de la préparation d'un œuf au plat alors qu'il a la réputation d'être cuisiné entre deux et cinq minutes ?

3. Le lait en capsules


Parce qu'une bouteille de lait, c'est has been, désormais le nouveau moyen de consommation Moldu, c'est la capsule. Mais attention. Avoir une capsule de lait ne suffit pas pour obtenir votre breuvage. Il vous faut également la machine qui va permettre de verser le lait dans la tasse et le chauffer préalablement (ou pas, la machine sert également des boissons froides, ne servant donc à rien). Quand un enfant Moldu se demandera d'où vient le lait, il ne répondra pas « de la vache », mais bien de la machine sur le plan de travail de sa cuisine. Bonjour la culture des enfants Moldus !
 

2. Les vide-poches


Oui, vous croyez que cet objet était utile, mais rendez vous à l'évidence : non, il ne l'est pas. Non seulement c'est un petit plat, bol, objet difforme qui reçoit les cochonneries qui traînent dans vos poches (alors que visiblement, vous pouviez directement les ranger à leur place ou les jeter à la poubelle), mais en plus, tout ce qui fait son nid dans cet objet n'en ressort plus jamais... Regardez : ni cette plume auto-correctrice qui fait des fautes, ni cette boite de miam-hibou vide ne vous seront utile, pas plus que cette clé de votre ancienne maison moldue ! 
 

1. Le décapsuleur qui compte les capsules


Un décapsuleur, c'est cool, c'est utile, et c'est toujours bien d'en avoir un sous la main quand des amis débarquent avec un bac de bièraubeurres bien fraîches pendant les vacances alors que la magie est proscrite pour les élèves. Mais sérieusement, qu'avons-nous besoin de savoir combien de capsules, le dit-décapsuleur a-t-il ôté ? Ce n'est même pas un indicatif du nombre de bières bues par personne. Et tout ce que cela peut procurer, c'est un TOC pour une personne désireuse d'obtenir un chiffre rond sur le compteur, obligée par conséquent de consommer des boissons par dizaine pour rester dans l'ordre qu'elle s'est instaurée. Compter vos capsules ne va donc pas vous aider à réduire votre consommation.

 

Article écrit par l'équipe de la Gazette et illustré par William Jones

Partager : Partage

[Sondage] Mon mois intérieur, c'est quoi ?

Mon_mois_interieur_c_est_quoi.png

Avec la nouvelle année viennent également les bonnes résolutions, les bisous de tata Huguette qui piquent parce qu'elle a une moustache qui ferait pâlir Slughorn de honte, les étrennes que vous allez mendier de tous les côtés pour pouvoir commencer votre mois de janvier le mieux possible. Mais c'est également le début d'une nouvelle année ! Aussi, voyons ensemble lequel des mois du calendrier vous représente le plus pour, au moins, l'année à venir !

1) Vos habits emballés, c'est enfin les vacances et vous pouvez partir de Poudlard. Pour aller où ?

) Rentrer chez moi, avec ma famille, mes amis, et rester dans mon fauteuil à lire des bouquins.
) Un petit citytrip à Godric's Hollow pour pouvoir visiter ces hauts-lieux de la magie dont tout le monde vous parle tant. Notamment le cimetière. C'est cool les cimetières.
) Un safari en Afrique pour aller chasser le Nundu.
) A la bibliothèque, toujours plus de bibliothèques et de savoir.

2) Vous jetez un œil vers le plafond de la Grande Salle. Tout gentil, il vous offre ce que vous désirez comme temps. Mais c'est quoi ?

) Neige. J'aime le froid.
) Pluvieux. J'aime l'eau.
) Canicule. J'aime le chaud.
) Un petit mix des trois. J'aime les glaçons chauds.

3) Lors d'une leçon de Légilimancie, Xania vous rentre dans le cerveau et vous extrait un de vos souvenirs le plus heureux. Lequel est-ce ?

) La fois où j'ai enchanté un bonhomme de neige pour qu'il puisse jongler avec sa carotte.
) La ballade main dans la main avec ma petite copine dans le parc du château.
) Une bataille d'Aguamenti dans le jardin avec ma petite soeur/frère (si vous en avez pas, fallait demander au Père Noël).
) Un match de Quidditch ou j'ai parfaitement bien joué et mené mon équipe à la victoire.

4) Un elfe de maison vous est offert pendant une semaine, et vous propose de faire votre plat préféré. Qu'est-ce que vous lui demandez ?

) Une dinde fourrée à la noix avec des petits morceaux de boudin sur le côté.
) Du gibier. Tout plein de gibier. Du cerf, du sanglier, de la biche,...
) Des glaces. A la crème. Avec du chocolat.
) Une simple petite omelette pour me caler l'estomac avant de repartir dans ma bibliothèque.

5) Lors d'un stage d'Etude des Moldus, on vous offre la possibilité d'aller observer une fête chez ces gens pas trop comme nous. Laquelle choisiriez-vous ?

) Noël, les boules et les guirlandes, y'a rien qui m'attire plus.
) La fête des morts, parce que je suis un émo suicidaire qui aime passionnément les chauve-souris.
) Je sèche le stage et je vais à la plage avec mes potes. 
) Pâques, j'adore papillonner dans les jardins pour voler des fœtus de poule en chocolat.

6) Si vous deviez choisir un objet parmi ceux-ci, lequel prendriez-vous ?

) Une chaussette. 
) Un ciré jaune pour partir à la pêche.
) De la crème solaire.
) Un panier avec un pique-nique.

7) Lequel de ces membres de la direction préférez-vous ?

) Bdragon, pour son côté bisounours.
) Wilde, pour son côté excentrique un peu creep.
) Lust Caféine, pour son côté enthousiaste.
) Coconut Dynamite, pour son côté fleuri.

Vous avez un maximum de ): Si vous étiez un mois, vous seriez celui de décembre. Le fait de vous sentir chez vous, entouré de vos amis et de votre famille, alors que la neige tombe à l'extérieur, d'entendre les bûches qui craquent dans le feu... Rien ne peut vous faire plus plaisir. Par contre, vous êtes un brin niais.

Vous avez un maximum de ): Vous seriez le mois de novembre, un peu grisâtre, rempli de pluie, avec des fêtes pas trop chouettes parce qu'on célèbre les cadavres. Un mois bizarre donc parce qu'il est triste mais qu'on attend quand même parce qu'on a l'impression qu'on est près de la fin de l'année.

Vous avez un maximum de ): Vous aimez le mois d'août. Le soleil, sa chaleur si douce... Le fait de transpirer au moindre déplacement que vous faites, et rien que sortir de chez vous devient une épreuve. Mais vous aimez ça parce que y'a des vacances, tout plein de vacances, et que vous prenez votre temps pour pas faire grand chose au final.

Vous avez un maximum de ): Vous pourriez être le mois de mars. Il se passe pas grand chose, un peu mou et en même temps enthousiaste de voir le beau temps se rapprocher. Pas beaucoup d'intérêt néanmoins, vous regardez pousser les pâquerettes entre les derniers morceaux de verglas qui parsèment nos routes

 

Proventus-William.png

 

 

 

Partager : Partage

[Du côté des moldus] Whassup ?

Whassup_6.png

 

On aurait pu croire que Noël et le Nouvel An auraient calmé les mœurs chez les moldus. Mais non, ceux-ci ne daignent toujours pas prendre exemple sur nous. Scandales, disparitions, réformes… même les forces mystérieuses de la nature n’ont pas chômé, pendant que nous on s’appliquait à danser (plus ou moins bien) et on s’offrait des cadeaux (plus ou moins beaux). Retour sur un mois de décembre chargé chez les moldus.

Imaginez que la célèbre chanteuse Celestina Moldubec venait à mourir. La disparition d’une telle icône de la musique signerait la fin d’une ère, la rediffusion en boucle de son tube Un chaudron plein de passion sur la RITM12, et bien sûr des pleurs intarissables pour toutes les magnifiques chansons qui ne verront jamais le jour. Rassurez-vous, nous ne déplorons pas la disparition de la Sorcière Chantante. Pas encore. Mais c’est bien une star de la chanson, tout aussi incontournable chez les moldus, qui est décédée le 22 décembre 2014 : Joe Cocker. Eh oui, ce chanteur au nom de chien a eu la bonne idée de “couper le son” à deux jours de Noël. Espérons que ce rockeur de Cocker continuera de donner de la voix, où qu’il soit à présent.

Saviez-vous que dans les collèges et lycées moldus(équivalents de notre école de magie... mais sans magie), les élèves devaient disséquer des petits animaux durant leurs cours de sciences ? Oui, ils sont fous ces moldus ; jamais il ne nous viendrait à l’esprit d’ouvrir un Scroutt à Pétard par pure curiosité scientifique. Pourtant, la dissection de vertébrés a bien traumatisé des centaines de milliers d’élèves depuis plusieurs décennies. Ne parlons pas de cette minorité de psychopathes qui ont pratiqué cet exercice avec grand plaisir, et pas seulement dans le cadre de leurs études. Finalement, après un combat long et acharné, les pauvres souris et grenouilles ont réussi à faire entendre leurs coassements et couinements : désormais, plus aucun gamin ne posera son sale scalpel sur elles pour les torturer. Du moins pas en classe.

Noël n'est décidément plus un temps de partage ni un temps d'amour après une bonne biture au lait de poule, et surtout chez les moldus. En effet, un nouveau scandale éclate sur notre noble et vénérable tradition, puisque cette année, la mise en place de crèches n'a pas été tolérée - celle-ci n'étant le signe que d'une seule religion - et a provoqué un grand fiasco dans les républiques qui se disaient laïques. Les symboles de Noël deviendraient-ils à ce point dangereux chez les moldus ? La réponse semble être un oui, lorsque l'on voit qu'un Canadien n'a pas hésité à se servir d'un sapin de Noël pour frapper sa femme... A Poudlard au moins, à défaut de devoir enlever les sapins, on ne laisse pas les gens ramener leurs femmes. Il faut faire des choix, dans la vie !

Dix ans après l'énorme vague qui avait déferlé dans l'océan indien, tuant un grand nombre de personnes, il semble qu'un kraken ait décidé de fêter l'événement en provoquant par mégarde un typhon, aux Philippines cette fois-ci. Il semble cependant qu'en guise de charité sorcière, une délégation du ministère ait réussi à contrôler la créature tout en protégeant une partie de la population. En effet, c'est avec tristesse que le Ministère décompte une vingtaine de décès des suites des attaques du kraken, dont celle de quatre représentants magiques. En guise de pied de nez à ce genre de créature, il a été décidé que la communauté sorcière désignerait la chair de kraken comme plat de l'année 2015. 

Se lier davantage avec les moldus durant ces périodes un peu trop troublées aurait été une grave erreur. Raison pour laquelle nous vous encourageons à finir vos bouteilles de champagne et à prendre la nouvelle année du bon pied, avant de se retrouver les deux dans la bouse de dragon, après trois mois de survie à leurs côtés.
 
Article écrit par Alexeievna et Cameron O'Brien, illustré par William Jones

Partager : Partage

[Du côté des moldus] Noël chez ses parents moldus : opération survie.

Noel_operation_survie.png


L’hiver arrive et vous n’avez qu’une hantise : alors que vous avez vécu peinard pendant trois mois, à vous mettre les doigts dans le nez, à essuyer ensuite vos mains sur vos robes noires et à manger des cochonneries dans votre lit, vous allez devoir retrouver les bisous collants du gloss de votre maman et les piques pseudo-éducatives de votre père. Ainsi que les phrases à rallonge, comme celle-ci, de la pile de lettres de votre grand-mère, à qui vous aviez prévu de répondre avant la nouvelle année. 

Cependant, ne soyez pas trop triste ! Vous pouvez toujours emmener un peu de magie chez vous, et la Gazette vous donne un guide de survie pour cela.

Tout d’abord, il est important que vous sachiez que ce n’est pas seulement la magie qui est importante, mais votre perception à tout cela. Il faudra donc travailler les odeurs, la vue, le toucher, l’ouïe et le goût. Et croyez-moi, rien de plus facile de vous immerger ainsi dans un monde presque magique !

Pour ce qui concerne les odeurs, vous avez une multitude de choix. De slips sales et odeurs fécales qui vous feront penser à Wilde jusqu’aux épluchures de légumes pour vous rappeler l’odeur de Coconut en passant par les cookies de votre maman qui cuisent dans le four pour ramener l’odeur de la Grande Salle, tout est possible ! N’oubliez cependant pas de varier et d’éviter les combinaisons dangereuses, vous pourriez vous intoxiquer.

Le goût s’ensuivra tout naturellement si vous mangez ces fameux cookies – ou le slip sale, chacun ses goûts. Vous pouvez également kidnapper un elfe de maison : la SALE n’est plus depuis longtemps et ne viendra pas défendre ses droits. Aussi, plutôt que de glandouiller pendant les vacances, au moment où il n’y a pas assez à faire pour le nombre d’elfes, l’absence d’un ou deux ne sera pas visible et il pourra tranquillement prendre une place devant vos fourneaux sans que personne ne se rende compte de quoi que ce soit. Hormis votre estomac.

Si vous ramenez cet elfe, vous en aurez certainement un sacré de support visuel… car ils sont carrément moches. Nous vous conseillons donc de ne pas lui offrir de déguisement (ce n’est pas parce que vous êtes nés-moldus que vous devez être bêtes), mais d’ouvrir vos parchemins et vos livres de cours. Sortez aussi vos plumes pour faire vos devoirs ! Et tout cela vous fera une méga décoration, ouech.

Les Sonorus sont une excellente façon de ramener un peu d’oralité dans votre monde moldu. Amenés comme des lettres traditionnelles, il n’en est pourtant rien une fois que vous l’ouvrez : entre les déclarations d’amour des autres élèves, les remontrances des profs et les excitations bizarres de certaines personnes non-identifiées, cela vous fera une bonne atmosphère. Et si vous voulez un CD de Célestina Moldubec… vous devez être bien désespéré. Même un poulet saoul chante mieux que ça.

Enfin, travailler votre toucher sera probablement la partie la plus complexe et nos idées seront à vos risques et périls. Vous pouvez donc barbouiller votre main de viande fraîche avant de la tendre au chien féroce des voisins pour ressentir le géranium dentu étudié en classe avant les vacances. A moins que vous ne préfériez tomber dans la cheminée pour ressentir la douce chaleur d’un baiser de dragon. 

En arrivant à faire cela, vous vous promettez des vacances aussi aventureuses que goûteuses à tous les niveaux, sans oublier le lot de blessures qui iront avec. Et si ça n’est toujours pas suffisant, Mawine Evans stocke encore un peu de poudre de mandragore dans le manche de son balai. Et contre un bon prix, il devrait pouvoir faire en sorte que vos vacances soient on ne peut plus magiques. 
 

Alexeievna-William.png

Partager : Partage

- page 1 de 2

© 2009-2016 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear