La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 1 novembre 2014

Editorial

Editorial_Halloween.png

Chers lecteurs, chères lectrices,

Lia R étant tour à tour satisfaite de la précédente Gazette puis attristée de voir si peu d'enthousiasme et de compréhension face à ses rumeurs (mais si, toutes les phrases en rouge de la Gazette), elle a décidé de revenir à sa place en vous inondant de rumeurs pour ce mois-ci, et en reprenant son coaching. Ne vous inquiétez pas, vous aurez tout de même vos articles croustillants pour ce mois-ci !

En revanche, finies les langues de vipères et les transformations en galinacé à tout-va dans les bureaux de la Rédaction : Xania et Florence rendent toutes les deux leur plume, et Samuel dépose son appareil, non pas sans vous laisser de superbes derniers articles et illustrations. En contrepartie, nous accueillons des photographes, et je vous laisse découvrir qui dans l'article qui leur est dédié. 

Profitez de cette Gazette post-Halloween pour vous détendre avec nous. N'hésitez pas à parier sur le dernier titre proposé par Lia R, risquez-vous à son coaching, tentez les jeu et concours de Cameron, réfléchissez dans nos bureaux et attendez-vous à quelques petites énigmes. Mais je ne vous en dis pas plus pour le moment, et je vous souhaite à tous et à toutes une très bonne lecture avec ce nouveau numéro !

Alexeievna-Edito.png

AL_InterieurDuChateau.png


Rapeltout
Suivi des grands événements de l'école, coupes, changements du personnel, etc.

Les nouvelles recrues
Article écrit par Alexeievna et William Jones

adopteungnome.com
Article écrit par Alexeievna et illustré par Chloé Yang

Votre propre guerre des dieux
Article écrit par Proventus Tal Moundine et illustré par William Jones

Vous appelez ça une école ?
Article écrit par Nora Bailyn et illustré par William Jones

La plume à papote
Entrevues avec un ou plusieurs personnalité(s) P12ienne(s), souvent en relation avec un thème précis.

Club ou Secte de Slug ? 
Article écrit par Morgan Vane, et illustré par William Jones

Miroir, ô mon beau Miroir, dis-moi...
Article écrit par Xania et illustré par William Jones

Les Oreilles à rallonge
Les petits histoires que nos oreilles affûtées ont pu entendre, les informations croustillantes sur les plus grands secrets vainement dissimulés...

Candidatuer à la Gazette
Article écrit par Alexeievna et illustré par William Jones


Le château prend la parole 
Le personnel du château prend la parole et vous dit la vérité sur ce qu'il se passe ou va se passer dans notre chère école.

Le Rapport des Aurors
Article écrit par Aaron Ballah et illustré par Samuel Depooley

Chronique des Bibliothécaires
Article écrit par Melody Store et Asphalte Fidelitas, et illustré par Sheila Brooks


Battle de maison 
Aux élèves de souligner les qualités de leur maison et de pointer les défauts des autres ! Attention, un vote s'en suivra pour déterminer les meilleurs orateurs

Si Salazar était capable de manger du lion
Article écrit et illustré par Gryffondor

Nous savons que Serdaigle est bien mieux que Poufsouffle quand...
Article écrit et illustré par Serdaigle



AL_exterieurDuChateau.png


Actualité et Faits Divers
Toutes les nouvelles du monde sorcier ! De la grande crise aux informations de la vie quotidienne des sorciers.

Langue de Plomb ou langue au chat ? 
Article écrit par Morgan Vane, et illustré par William Jones

Mangez vos élèves avec sérénité
Article écrit par Alexeievna et illustré par William Jones

Du nouveau dans le MoMa
Article écrit par Blondie et illustré par William Jones

Sports
Suivez les plus grands matchs, apprenez-en davantage sur vos idoles et découvrez de nouvelles pratiques !

Premiers Balais
Article écrit par Proventus Tal Moundine et illustré par William Jones

Culture
Littérature, musique, cinéma magiques sont au menu !

Petit rat, gros scélérat
Article écrit par Cameron O'Brien et illustré par William Jones

Halloween pour les nuls
Article écrit et illustré par Chloé Yang

Sondage
Pour savoir tout ce que tout le monde pense tout bas 

Quel lendemain de Halloween es-tu ?
Article écrit par Cameron O'Brien et illustré par Ginny Workey

Les Chiffres du Mois
Article écrit par l'équipe de la Gazette et illustré par William Jones

Du côté des Moldus 
Car les animaux ont aussi le droit à leur rubrique !

Whassup ?!
Article écrit par Nora Bailyn et illustré par Avery Pevensie

Reportages
Venez suivre l'un de nos rédacteurs dans un voyage merveilleux, où il vous fera découvrir des destinations de rêve !

Promenons nous dans les bois... 
Article écrit par Morgan Vane et illustré par William Jones

Un Rédac' c'est quoi ?
Article écrit par Nora Bailyn et illustré par William Jones


ChapeauSansTete.png

Le scarabée
Tous les petits potins de notre école et du monde magique ! Les paparazzis font leur apparition. La vérité éclate... ou pas !

Ça swingue pour Halloween
Article écrit par Lia R et illustré par William Jones

Halloween, mais quel lendemain ! 
Article écrit par Blondie et illustré par William Jones

Les rumeurs de Lia R
Article écrit par Lia R et illustré par William Jones

Conseil de Mamie Minerva
Un problème dans votre vie de tous les jours ? Niveau magique ? Sentimental ? Pratique ? L'ancienne professeur de métamorphose vous donne un coup de pouce !

Lettre ouverte
Article écrit par Mamie McGo

Horoscope
Qui n'est jamais tenté de connaître son avenir ?

Horoscope halloweenesque 
Article écrit par Blondie et illustré par William Jones

Jeux & Concours

Hou-Hou. Hou-Hou. Who... are you?
Article écrit par Cameron O'Brien et illustré par Avery Pevensie

Les Doxys vous mettent à l'épreuve
Article écrit par Cameron O'Brien et illustré par William Jones

Publicités
Laissez-vous tenter par le tout nouveau Nimbus 2009, par des places de concert pour la tournée d'adieu des Bizarr'Sisters, ou encore par une potion aux effets étranges...

Publicité de William Jones

 

Partager : Partage

[Rapeltout] Les nouvelles recrues

Resultats_Recrutement.png


Alexeievna-William.png

Partager : Partage

[Rapeltout] adopteungnome.com

adopteungnome.png


Si les élèves de Poudlad12 sont habitués à adopter de petites bêtes – ou des grosses, après tout, pourquoi se gêner ? – dans la ménagerie magique du Monde Moldu, une nouvelle animation proposée par les enseignants de Soins aux Créatures Magiques risque de chambouler l’ordre établi. Finis les élèves inexpérimentés qui adoptent un dragon au risque de se faire cramer la tignasse en un clin d’œil ! Fini les boulets qui cachent une araignée géante dans l’armoire de leur dortoir !

Se rendant compte que les Soins aux Créatures Magiques ne restaient qu’un concept de cours pour les élèves, et que ces derniers oubliaient comment prendre soin de leurs bêbêtes une fois sortis de cours, Illisana River et Phillipe Von Schwarzbaum ont décidé de réagir. En effet, il faut désormais s’adresser à eux pour devenir un véritable éleveur. Animal de compagnie, enclos, jouets, nourriture, tours à apprendre… ils vous proposent un pack complet pour quelques gallions ! Vous n’avez donc plus aucune excuse pour ne pas savoir comment faire avec votre créature : même leur règlementation reste toujours à proximité de votre enclos, de manière à savoir comment gagner des points et rendre tout le monde heureux. 

A ce propos, c’est seulement si vous arrivez à garder votre animal heureux et en bonne santé que vous serez récompensé… en ayant la possibilité d’adopter une plus grosse bêbête ! Car un gnome, ça fait rire le temps d’un ou deux trous creusés dans le jardin du voisin (et surtout si celui-ci s’est cassé la cheville en marchant dessus), mais sérieusement, on a trouvé plus sympa pour les câlins et rapporter la balle. Augurey, hippogriffe, sphinx ou chien à trois têtes, sont, parait-il, dans la liste des animaux que vous pourrez adopter une fois votre statut d’éleveur confirmé atteint. Ça en jette tout de suite un peu plus, hein ? Et votre voisin arrêterait définitivement de vous casser les pieds lorsqu’il verra quelque chose capable de le bouffer s’en prendre à ses géraniums. 

Et si tout ceci vous apprend bel et bien à vous affirmer dans les soins aux créatures, nous ne pouvons nous empêcher de remarquer que les idées du grand méchant Phillipe ont aussi trouvé leur place dans les critères pour être un Hagrid né : eh oui, pour devenir un dresseur aguerri, il vous faudra… abandonner une créature. Ou la faire mourir, ou la refiler à un camarade. Que va dire la Société Protectrice des Créatures Inutiles ? Elle risquerait bien de défiler les poils à l’air en guise de protestation, et nous comprendrions. 

Quoi qu’il arrive, la Gazette vous donne rendez-vous auprès de Tiky pour de plus amples informations ou pour récolter une mise impressionnante de gallions si vous arrivez à faire vos preuves. Ce nouveau système risque de faire fureur… alors dites adieu à la Ménagerie Magique !


Lexei-Chloe.png

Partager : Partage

[Rapeltout] Votre propre guerre des Dieux

Votre_propre_guerre_des_dieux.png


Ces derniers temps, il n'est pas un coin du château qui fût sauvé des pouvoirs désastreux que se menèrent les Dieux d'un autre monde, d'un autre temps ou même d'un autre univers. Des Cachots au Septième étage, toute une clique d'élèves et de professeurs se battaient entre eux, les Poufsouffle essayant de conserver un coin de leur Cuisine si chère à leurs yeux, les Serdaigle tempêtant car les sorts faisaient voltiger les pages des bouquins de la bibliothèque,... Tout le monde se tape donc allègrement dessus, prétextant leur foi qui en Poséidon, qui en Simba.

Mais vous, pourquoi ne feriez vous pas votre propre Guerre des dieux chez vous, dans votre maison ? Parce que c'est bien gentil de voir des gens vous faire des animations, mais vous n'en avez pas marre de voir toujours les mêmes têtes vous dire de faire-ci ou ça ? Allez-y, lancez-vous, grâce à ces petits conseils que vous procure la Gazette !

1) Il vous faut une bonne douzaine de dieux. Histoire de donner le choix aux différentes équipes qui vont s’entre-tuer dans votre maison. Après, pas besoin de prendre des vrais dieux. Des personnages de dessins animés moldus ou des anciens sorciers talentueux peuvent très bien faire l'affaire si votre connaissance des mythologies laisse à désirer.

2) Trouver un moyen pour ressusciter les participants. Parce qu'au fur et à mesure de votre animation, vous aurez des pertes, et vos équipes se réduiront petit à petit pour ne plus laisser personne d'actif, et un gros tas de morts à soigner. En soit, c'est pas possible, donc arrangez-vous pour que vos participants soient seulement mortellement blessés, et amadouez en douce quelqu'un du ministère pour qu'il vous repasse les potions de régénération sanguine qui n'ont pas servi pendant The Last One.

3) Amener des amis. Plus nombreux vous serez, moins de chances de mourir vous aurez, c'est sta-tis-tique. En plus ça se joue par équipe, et à moins de posséder un mauvais joueur dans la vôtre qui vous balance un mauvais sort parce que vous perdez et qu'il en a marre, vous ne risquez pas de vous faire éliminer sans savoir d'où ça vient.

4) Préparez quelques défis. Si tout le monde reste là à se regarder comme des briques en attendant que leur dieu foudroie quelqu'un, vous ne vous amuserez pas. Donc mettez en route des petits jeux, qu'ils soient sympa ou non, et surtout, faites attention à l'équilibre mental de vos participants après leur victoire/défaite (nous rappelons que le petit Aidan Dynamite ne s'est toujours pas remis de la défaite qu'il a subi lors d'une course au vif contre quelqu'un qui n'est monté que peu de fois sur un balai.).

5) Un terrain. Bah oui, ça parait tout bête, mais si vous n'avez pas de terrain pour installer un endroit un peu classe pour le diviser en pièces, toute votre animation tombe à l'eau. Donc si vous avez un château, un grand manoir, un immeuble désaffecté ou tout autre bâtiment de ce genre sous la main, c'est un petit plus pour la réalisation de votre Guerre des dieux.

6) N'oubliez pas d'insérer un bon bain de sang, sous forme d'une vraie guerre, et là, avec des vrais morts. Si personne ne meurt de façon spectaculaire, c'est pas drôle. Et personne n'aimera votre animation. Et tout le monde vous jettera des pierres.

7) Des bestioles! Tout le monde aime les animaux, et votre animation maison ne doit pas en manquer. Par contre ne choisissez pas n'importe quel animal, prenez des chevaux mutants, des félins bizarroïdes, des sortes de choses mi-serpent, mi-femme, et re mi-serpent au dessus, ou encore même des sortes de petits jouets moldus en plastique que vous avez enchantés.

Comme le nombre 7 est un nombre magique, nous allons nous arrêter là. Bien sur, ce n'est pas tout, assurez-vous d'avoir une autorisation du ministère de la Magie de votre pays, et plein d'autres papiers, mais vous êtes déjà parés pour trucider des gens et leur faire tomber des calamités sur la tête en toute impunité.


Proventus-William.png








Partager : Partage

[Rapeltout] Vous appelez ça une école ?

Vous_appelez_ca_une_ecole.png


Que vous soyez encore élève ou membre du personnel, vous êtes tous passé par les bancs de l’école de sorcellerie Poudlard. C’est dans ce château médiéval construit par de prestigieux fondateurs, que de nombreux sorciers du Royaume-Uni mais aussi de nombreuses autres contrées, suivent leur apprentissage de la magie. Il est inutile de rappeler tous les grands noms qui sont passés sur les bancs de Poudlard. L’école est présente depuis des centaines d’années et continuera d’exister pour longtemps, on l’espère mais peut-on dire que ce château est encore une école traditionnelle ?

Je m’explique. Par école, que vous appeliez cela un collège, un lycée ou un internat, nous voyons tous des salles de classe, des cours et des professeurs, suivant leur programme académique, donnant des devoirs pendant l’année et un examen déterminera la réussite de l’élève pour l’année suivante. C’est encore le cas aujourd’hui mais pas seulement. En effet, l’école de sorcellerie Poudlard, appelée communément P12 pour les personnes qui y vivent ont beaucoup plus de tâches à réaliser que le simple suivi des cours.

Jusqu’à récemment, des élèves se sont retrouvés dans une arène jouant au jeu le plus morbide de l’histoire, les participants devant tout faire pour rester vivants. Un seul a survécu, plein d’élèves sont décédés, par la faute du dernier survivant notamment, mais celui-ci, au lieu d’être condamné au baiser du détraqueur pour ses actes a été chaudement félicité. Le Ministère a une drôle de politique de gestion de la criminalité et tout le monde semble accepter ce sinistre destin pour un nombre important d’élèves, comme s’il s’agissait de quelque chose de tout à fait normal pour une activité scolaire.

Ce n’est pas tout. Depuis peu, des divinités se sont invitées dans l’école, offrant à la fois une dimension spirituelle pour les plus croyants mais une certaine opposition entre les différents adeptes. Alors que certains vénèrent d’anciens Dieux, d’autres ont opté pour l’adoration d’un animal emblématique, et même un Dieu végétal auquel on aurait donné un visage humain assez stupide a réussi à s’imposer dans les mœurs. Personne ne semble s’en inquiété et apparemment, aucun de ces dieux ne leur a appris la tolérance, car des élèves s’affrontent dans les couloirs et salles de classe pour imposer leur dieu et prendre le plus de place dans le château, en détruisant les autres si possible.

Au niveau des cours eux-mêmes, la nouvelle mode des cours proactifs oblige désormais les professeurs à devenir plus inventifs que jamais et ce sont surtout des jeux qui sont offerts aux élèves entre deux devoirs, afin de continuer à les captiver, et ne pas les assommer de cours théoriques et particulièrement rébarbatifs. Les élèves de Poudlard doivent probablement faire partie des meilleurs en mots croisés, sudokus, logigramme et labyrinthe en comparaison avec toutes les autres écoles donnant un programme classique de cours. C’est bien, nous pouvons assurer que nos élèves démontrent un esprit de logique implacable. Mais c’est sans compter l’esprit de compétition qui s’instaure dans les rangs, obligeant les personnes à se démarquer en rapidité afin de surpasser les autres. Remettre vos devoirs ne suffit plus, les podiums et classements prennent la place mettant en avant les meilleurs. Si vous ne voyez jamais votre nom apparaître, vous savez pourquoi. Vous faites partie du rang des Neville Londubat de P12.

Et cela vaut pour un grand nombre de matières. Mêmes certains cours à option ont innovés de nouveaux programmes de cours afin d’attirer les élèves chez eux. C’est le cas du cours de Soins au Créatures Magiques, réputé à la base comme dangereux à une époque (il l’est encore dans une certaine mesure, n’approchez pas d’un lama dénommé Tiky), il est désormais l’un pourvu d’un nouveau programme d’élevage de créatures magiques. En même temps, de nouveaux animaux sont apportés dans notre château, variant en niveau de dangerosité et amenant un certain seuil de risque de blessures ou de morsures diverses. Nous sommes bien loin du temps où seuls les crapauds, chats et hiboux étaient autorisés pour les élèves et personne ne semble perplexe par une violation claire et nette du règlement de l’école.

La rentrée académique a commencé il n’y a guère longtemps et pourtant un grand nombre de morts est déjà à déplorer et des élèves s’affrontent en vue d’imposer leur dieu et leur croyance parmi les autres. En plus de ce manque flagrant de tolérance et de respect d’autrui, des créatures d’un niveau plus dangereux qu’un simple animal de compagnie ont envahis les couloirs du château et même les professeurs augmentent le degré d’animosité des élèves en établissant un esprit de compétition dans leur programme de cours. Face à ce constat, nous pouvons nous demander ce qui reste d’une école traditionnelle à Poudlard…

Néanmoins, si vous lisez ces lignes, c’est que vous avez survécu à de multiples épreuves, affronté vos camarades et plus aucune créature ne vous fait peur, vous avez même le temps de lire un peu les derniers potins de la Gazette. Vous faites partie des élèves actifs et même si vous risquez votre vie encore chaque jour, finalement, vous l’aimez bien votre école, et vous ne partirez pour rien au monde.


Nora-William.png






Partager : Partage

[Oreilles à rallonge] Candidatuer à la Gazette

Candidatuer_a_la_Gazette.png


A l’approche d’Halloween, nous étions dans notre droit pour nous poser une question : est-ce que les candidats à nos recrutements cherchent bel et bien à nous tuer ? Ou juste à nous foutre une trousse pas possible ? En effet… beaucoup de candidatures recèlent de surprises de mauvais goût, et nous allons vous dévoiler celle qui nous retournent le plus l’estomac. 

1. « Ça serait bien de mettre des images dans la Gazette » n’est pas une idée valable. Non seulement parce que nous avons déjà des images dans la Gazette (et les photographes vous accueilleront toutes dents dehors si vous réaffirmez que non) et ensuite parce que vous devez uniquement connaître LaGazetteDuSocier.com… ça, c’était un poisson d’avril en 2013 !

2. « Et si on créait une rubrique où je dis ce que je veux ? » ne marche pas non plus : le principe, c’est qu’à la Gazette, les rédacteurs disent déjà ce qu’ils veulent. Alors à moins de créer une seule rubrique bazar pour fourrer ce que chacun dit, ou un article à flood… vous pouvez remballer, c’est pesé !

3. Insérer des images qui ne sont pas de soi dans une candidature de photographe, c’est un peu comme piquer le cerveau d’un génie et le fourrer dans son crâne. A part une intelligence de zombie, non, vous ne gagnerez pas grand-chose. 

4. « La Gazette est nulle depuis… » est un argument fort et convainquant dans vos motivations. Oui, vous allez sauver l’équipe entière et ramener du génialissime dans votre webzine favori. Bon, par contre, ça serait bien de démontrer que vous en êtes capables dans le reste de votre candidature. Si bien sûr, vous n’oubliez pas de mettre un reste. 

5. « J’adore la Gazette d’ailleurs je la commente tous les mois » est probablement le mensonge le plus rigolo de toutes les candidatures réunies. Et en plus de vous dévoiler tous ces presque-véritables extraits de candidatures, nous vous avouerons une chose : nous avons un espace où sont stockés tous les commentaires et il ne nous faut qu’une poignée d’yeux de secondes pour voir que votre nom n’apparaît pas. 

666. Vouloir intégrer la Gazette sans passer par un recrutement. Nous ne sommes toujours pas une association caritative qui recueille les noobs en manque de grade et surtout, nous n’ouvrons pas de recrutement pour n’y recevoir aucune candidature. Si en plus votre grade ne vous servira pas à écrire des articles ni à faire des illustrations (eh oui, véridique), nous vous conseillons un grade tout aussi intéressant pour nous : lecteur !

Si je ne vous cache pas que nous avons des envies de meurtre en voyant de telles perles dans les candidatures que nous recevons, n’oubliez pas aussi… que ça nous donne de quoi rire un peu après coup, et de quoi faire un article à l’occasion, révélant par-là même les véritables coulisses de la rédaction. Alors si vous continuez à nous faire cauchemarder, nous vous rendrons la pareille, pensez-y ! 


Alexeievna-William.png









Partager : Partage

[La plume à papote] Club ou Secte de Slug ?

Club_ou_Secte_de_Slug.png


La fin de l'année scolaire annonce maintes choses au sein du château. Déjà, la remise de la Coupe des Quatre Maisons aux plus méritants. Mais aussi, les résultats des divers concours et animations qui parcourent les couloirs avec, comme récompense aux gagnants, le ticket d'or pour accéder au très fermé Club de Slug.
Vous le connaissez tous, de nom en tout cas. Mais savez-vous véritablement ce qui se cache derrière ? Non, car ce club n'accueille que les plus méritants. Mais ne vous en faites pas, car moi, moi et moi allons tenter d'éclairer votre lanterne.

Créé au départ par le fameux Horace Slughorn, celui-ci a été repris récemment par notre concierge au goût prononcé pour les fromages odorants, Deborah Chloe Parker. Chaque année, celle-ci sélectionne seize participants ayant chacun fait leurs preuves dans différentes parties du château, afin de leur ouvrir les portes du très select Club de Slug. Mais une fois celles-ci closes, que se passe-t-il ? Certains parlent de soirées, ou plutôt "soupers" regroupant le gratin du monde magique, le tout autour de repas opulents et bien gras. Une motivation non négligeable pour les Poufsouffle.
Mais, qu'est ce qui nous prouve qu'il ne s'agit pas de sombres magouilles pour renverser la direction de l'école ? Un beignet ! 
Déplorant l'absence étrange de l'équipe de la Brigade Inquisitoriale, ma plume à papote et moi avons donc sillonné les couloirs du château à la recherche de ces vainqueurs, afin de récolter leurs propos. Ma recherche a été fructueuse car j'ai pu en inviter un nombre conséquent en Salle de Rédaction. Une fois la porte scellée par trois fois, j'ai pu commencer mon entrevue avec les membres. 



- Bonjour à tous. Vous avez été élus meilleurs élèves du château, chacun dans un domaine particulier. Quelle a été votre réaction 

Marvin Harmonia : Je savais que je n'aurais pas dû suivre ce gâteau qui marchait... Une intense euphorie, puisque je voulais, dès le début de la coupe, devenir RPGiste de la coupe ! Je suis heureux de voir que j'ai réussi à obtenir ce titre !

Lume De Dio : Bonjour à toi tout seul, merci de m'avoir pris en otage, c'est toujours sympa la vie en captivité dans la salle secrète de la Gazette. Les politesses passées, parlons du sujet de cette interview : ma personne. J'adore parler de moi, je commence tout de suite. Mon titre, évidemment, a été une consécration. Son obtention m'a ravi, surtout parce que j'espérais qu'on allait m'ouvrir toutes grandes les portes de la Bibliothèque avec l'équipe de la Bibliothèque en fond sonore me hurlant "LUME ! viens nous rejoindre, on te pardonne tes péchés !"...et non. Suite à l'euphorie vient donc la cruelle déception, et depuis, je boude.


- Et avec, ça une permission d'entrée au fameux Club de Slug. Honnêtement, était-ce cela que vous recherchiez avant tout ? 

Laura Andrews : Pas dans un premier temps, j'ai été la commerçante du mois mais je m'occupais de ma boutique comme j'ai l'impression de le faire habituellement, après c'est vrai que l'annonce à peut être booster l'envie de faire les commandes plus rapidement.

Wara Dantow: C'est vrai que cette place jouait un certain rôle dans ma motivation. C'était un peu comme une sorte d'objectif. 

Ginny Workey : Non, pas vraiment. Je cherche toujours à m'investir et je ne cherche pas forcément des récompenses à cet investissement. Même si cela fait plaisir, je ne recherchais aucunement l'entrée dans ce club. 

- Aviez-vous entendu parler du club avant votre accès, en bien comme en mal ? 

Salazie Downton : J'ai lu le message concernant le Club de Slug, dans le bureau de la concierge. J'ai compris peu de choses. Mais ça parlait parfois de ça, aux Trois-Balais, et ça me paraissait alléchant.

Wara Dantow : Je savais que c'était un endroit génial où on apprenait des choses et on s'amusait, mais rien de plus

- Maintenant que vous y êtes installés, que pouvez vous me dire concrètement sur le Club de Slug ? 

Lume De Dio : Le mystère m'ayant attiré, je ne vais pas le lever, ça risquerait de décevoir les gens qui essaient de me piquer la place.

Laura Andrews : Que les premières impressions sont comme je l'imaginais, vous n'avez plus qu'à imaginer comment je l'imaginais.

- Et si je pose une somme conséquente de gallions sur la table, cela ne saurait vous délier un peu plus la langue ? 

Laura Andrews : Vous pouvez toujours essayer...

Marvin Harmonia : CORRUPTION ! 

-Je vois... Alors, nous savons déjà que ce club comporte l'élite du monde magique. Avez-vous déjà fait des rencontres intéressantes ? 

Lume De Dio : Non. Les gens sont nuls et désagréables, si c'est ça l'élite magique je ne donne pas cher de notre peau dans quarante ans. Plus sérieusement, c'est agréable de faire des rencontres, mais en soi j'avoue qu'elles seront plus valorisantes sur le plan personnel que professionnel. Après tout, ce serait très mal vu que nous commencions à faire comme les politiques en pistonnant nos amis (d'ailleurs, la plupart d'entre nous n'en ont pas la capacité) donc OSEF.

Wara Dantow : Non, pas encore, mais je sens que ça va venir. J'essaie de ne pas trop m'approcher des Poufsouffles et sympathiser avec le reste, mais c'est dur, ils sont partout ! 

- Pensez vous que le Club de Slug pourrait vous aider dans vos carrières futures, quels qu'elles soient ? 

Lume De Dio : Pour l'instant, de ce que j'ai vu, je pense que cela restera une très belle ligne sur mon CV.

Ginny Workey : Je pense qu'en effet, cela peut jouer un peu puisqu'à travers cela, on peut voir l'intérêt et l'investissement d'une personne sur le site.

Laura Andrews : Du piston ? Il faudrait un sac impressionnant de gallion en plus pour que je puisse parler.

- Deborah Chloe Parker vous est-elle d'un grand soutien ? 

Laura Andrews : Elle est l'organisatrice elle est donc très importante dans le club !

Salazie Downton : C'est elle qui nous a prévenus le matin-même du passage secret pour nous rendre dans notre salle ! 
Mais pour que je vous donne le passage secret, il faudra payer. Plus sérieusement, oui, Deborah est quand même assez utile notamment pour l'organisation du Club !

- D'ailleurs, que pouvez vous me dire sur son absence étrange ? 

Salazie Downton : Je ne sais pas si je peux en parler, mais elle nous a dit qu'elle était en France, pour assister à une réunion internationale… Un des fromages favoris de Deborah, la Tomme des Bauges, est AOC depuis 2002, et beaucoup de gens se sont révoltés pour retirer cette appellation… Enfin, je sais pas si j'ai bien compris ce qu'elle a expliqué. 

Lume De Dio : C'est top secret. Tout cela n'a rien à voir avec une potentielle histoire avec l'animagus Petter Pettigrow, non non non.

- Les rumeurs parlent d'un sombre complot visant à renverser les hautes instances du monde magique. Qu'avez-vous à ajouter à ça ? 

Salazie Downton : Elles sortent d'où, ces rumeurs ? Mais bon… elles sont pas complètement infondées.

Marvin Harmonia : Ah, tiens, un hippogriffe rose !

Wara Dantow : Hum? Deborah nous a fait jurer de ne pas dire qu'on allait tuer Lust Caféine... Oups !

- Je vois. Bon, je pense qu'on peut s'arrêter là. Merci pour vos réponses. Un dernier mot ? 

Ginny Workey : Surtout, investissez-vous sur Poudlard12 et ne le faites pas pour les récompenses, mais parce que vous aimez le site et que vous souhaitez donner un peu de votre personne. Bon, ce n'est pas un mot, mais j'avais envie d'ajouter cela !

Laura Andrews : Pensez à remplir d'avantage votre bourse la prochaine fois.

Salazie Downton : On sort comment ? Je trouve pas la porte.

Marvin Harmonia : Je peux avoir mon gâteau ?



La déontologie de la Gazette m'empêchant d'utiliser ne serait-ce qu'une goutte de Véritasérum, nous ne pouvons que nous contenter de ces réponses vaseuses. Le seul moyen d'en savoir plus serait donc de vous démener pour la Coupe actuelle afin de se voir récompenser de la fameuse clé d'accès au Club de Slug. Mes chers lecteurs, ce n'est pas terminé. Nous allons finir par connaître le fin mot de l'histoire.


Morgan-William.png






Partager : Partage

[La plume à papote] Miroir, ô mon beau Miroir, dis-moi...

Miroir__o_mon_beau_Miroir__dis-moi.png
Face à son miroir magique, Xania médite ses questions.

Xania : Miroir, ô mon beau Miroir… Dis-moi qui est la plus belle dans l’équipe de la Gazette ?

Miroir : Nora Baylin !

Xania : Comment ça ?! Ce n’est pas possible, elle n’est même pas à Serpentard !

Miroir : Oui, mais elle a de jolies plumes pour écrire.

Xania : Hum… Alors, Miroir, dis-moi maintenant qui écrit les plus beaux articles à la Gazette ?

Miroir : Morgan Vane !

Xania : Encore un Aiglon ? Tu te fiches de moi ?

Miroir : Non, parce qu’il sait faire de bonnes vannes le gamin.

Xania : Et le respect pour le savoir des anciennes tu en fais quoi ?

Miroir : Tu deviens défraichie, laisse parler les jeunes maintenant.

Xania : Moi défraichie ? Comment… ?

Xania en était tourmentée. Elle était défraichie, limite vieille selon les dires du Miroir. Non, cela ne se pouvait pas ! Elle ne pouvait pas accepter que de jeunes gamins, qui n’étaient même pas de Serpentard, soient devenus plus fringants qu’elle.

Xania : Miroir, Miroir... Dis-moi qui a les meilleures idées en ce moment à la Gazette.

Miroir : Cameron ! Même si je ne peux me permettre de juger ses idées, c’est elle qui en a le plus en ce moment.

Xania : Tu n’as pas tort sur ce point, je préfère de loin la tranquillité des bureaux, plutôt qu’à l’effervescence de l’organisation de grandes animations pour la Gazette. Je deviens…


Vieille ? Elle avait du mal à l’admettre, mais le Miroir Magique avait raison. Le temps avait passé, elle était dans sa troisième génération à la Gazette. Elle avait d’abord travaillé pour Clara, avec Adrian, Hell et Alexeievna en rédacteurs. Puis, était venue la démission de Clara, et Alex’ avait pris sa place. Adrian était déjà parti depuis un moment, Hell avait suivi quelques temps après. Deux nouvelles rédactrices avaient pris leur place au sein de la Gazette : Florence et Nora. Enfin, maintenant, c’était au tour de trois nouvelles recrues de faire leur apparition : Morgan, Proventus et Cameron. 

Xania : Miroir, au beau Miroir… La relève est-elle assurée avec Proventus et Florence ?

Miroir : Je prévois un bel avenir pour eux deux. Ne te fais pas de soucis pour cela.


Heureuse, Xania laissa là en plan le Miroir, rassurée de l’avenir de deux Serpentard au sein de la Gazette. Elle déposa un petit mot sur le bureau d’Alexeievna, nettoya son bureau et se dit que, peut-être un peu plus tard, elle reviendrait à la Gazette. Mais, pour le moment, elle avait surtout besoin de méditer les paroles de son joli Miroir, qui disait toujours la vérité.


Xania-William.png

Partager : Partage

[Le château prend la parole] Le rapport des aurors

rapport_des_aurors.gif


Monsieur le Ministre;

C'est un mois d'octobre bien agité que celui qui vient de s'achever.

Pour débuter sur une note joyeuse, The Last One s'est enfin achevé, après plusieurs mois de compétition acharnée. Le vainqueur du concours est le Gryffondor Philippe Von Schwarzbaum, qui a occis les deux concurrentes encore en course, Siphie Lys et l'élève de Serpentard Calixte Lachésis à l'aide de statues ensorcelées. Il remporte une récompense de 50 gallions et 150 points de maison, et couvre de gloire Poudlard.

Dans ce registre guerrier, l'animation de la guerre des dieux, ( organisé par Déborah Chloé Parker et Xania) qui s'est achevé par une bataille à l'échelle de Poudlard entre les différentes maisons, a vu la victoire des maisons Gryffondor et Serdaigle, qui ont conquis 6 pièces chacune. Les Serpentard ne sont pas en reste, avec trois pièces à leur actif. Poufsouffle n'ayant hélas pas été en mesure de fournir assez de participants, elle ne figure au palmarès. L'animation dans sa globalité se conclue par la victoire des Serpentards, qui se sont distingués lors des autres épreuves.

Dernière touche de légèreté avant de passer à des nouvelles plus préoccupantes, le tutorat a été mis en place avec succès dans le courant du mois écoulé. Les élèves peuvent à présent utiliser les ressources et conseils mis a disposition par la Brigade des Aurors, et profiter d'espaces d'entrainements. Cette nouveauté accompagne la création des bureaux du personnel ministériel, qui, non content de regrouper les différentes étapes du tutorat, comprend également les bureaux des formateurs et le service de gestion des cas particuliers. Je crois que vous vous féliciterez de ce regroupement des employés du ministère, surtout en ces temps troublés.

Tout d'abord, on peut signaler un incident nocturne impliquant Peeves, qui s'est soldés par des retraits de points et la mise en retenue d'une élève ( Les cachots hantés ). De plus, vous n’êtes pas sans savoir que la vie de Poudlard fut troublée ce moi-ci par la tenue d'un procès sans précédent au sein même de l'école (Professeur Bates). L'accusé, le professeur James Edward Bates, connu sous le nom de Bdragon, était accusé de meurtre et fut finalement reconnu innocent, au cours d'un procès plus que mouvementé. Cependant, il est peu dire que cette intervention du ministère dans les affaires de Poudlard suscite un débat, et je crains que des périodes troublées ne nous attendent. Une nouvelle menace semble d’ailleurs peser sur l'école ( dans Futur âge, d'Opale Tal Moundine).

Ce sont sur ces sombres nouvelles que s’achève mon rapport. Je ne puis que vous inviter, monsieur, à être très prudent, car l’atmosphère qui règne à Poudlard depuis quelques mois laisse présager un futur fort sombre. 

Respectueusement.


Article écrit par Aaron Ballah et illustré par Samuel Depooley.

Partager : Partage

[Le château prend la parole] La Chronique des Bibliothécaires

Chronique_des_biblios_sheila.png


Dans un coin de la Bibliothèque très peu fréquenté (comme la plupart des coins de ce lieu), les deux petites nouvelles bibliothécaires se trouvaient au cœur d'une discussion énergique.

Melody : C'est vrai qu'on ne s'attendait pas à être prises, avec Xania et Deborah en face !
Asphalte - Non… Même pas du tout !
Melody : C'était trop dur… Il y avait toujours un truc à finir !
Asphalte : Je croyais ne jamais pouvoir terminer ma candidature à temps, j'avais presque abandonné !
Melody : J'avais tellement peur de ne pas y arriver !
Asphalte : Heureusement qu'il y a eu le délai sinon je n'aurais jamais pu l'envoyer !

Vraisemblablement, même après un mois, elles ne se remettaient toujours pas de leur nomination à ce poste, si bien qu'elles continuaient encore d'en parler, non sans s'exclamer davantage. 

Melody : Quand je suis me connectée et que j'ai vu mon nom dans le topic de recrutement, j'ai halluciné ! Et toi ?
Asphalte : Moi quand j'ai vu mon garde sous mon pseudo, j'y ai pas cru du tout non plus !
Melody : Au final c'est cool qu'on soit deux Serpentard à avoir été nommées. 

Encore et toujours cette soif de pouvoir chez les Serpentard. Mais il est vrai qu'une double-nomination peut paraître louche…

Asphalte : Ah oui et toi tu découvrais la salle du perso ?
Melody : Oui ! Le topic à flood surtout !
Asphalte :… Oui ! On a quand même eu un super accueil en salle des biblios !
Melody : Olala moi, j'étais complètement paumée ! Mais oui je suis d'accord. J'ai tout de suite reçu des tas de critiques de la part des Serp' !
Asphalte : Et moi rien du tout… Du coup j'ai passé plein de temps en salle de validation.
Melody : J'ai posté ma première leçon de français !
Asphalte : J'ai aussi nettoyé certains rayons dans les fan-fictions !

Au moins elles veulent nous faire croire qu'elles n'ont pas chômé, plutôt bon signe. Malgré ces faibles informations, vous ne savez toujours pas ce qui a bien pu se passer dans les bureaux de la Bibliothèque ce mois-ci et il en vaut peut-être mieux ainsi.

Article écrit par Melody Store et Asphalte Fidelitas et illustré par Sheila Brooks.

Partager : Partage

[Battle des maisons] Si Salazar était capable de manger du lion



On vit dans un monde bien étrange, où Salazar pense pouvoir réussir à manger du lion alors que l’absence de dent l’en empêche. Pauvre papi rabougri. Pourtant ! Manger du lion lui serait assurément d’une grande aide, comme le prouveront les recherches menés par les Gryffondor.

♦ Si Salazar était capable de manger du lion, il en deviendrait presque courageux.
♦ Si Salazar était capable de manger du lion, il réussirait à motiver Serpentard pour gagner la Coupe des Quatre Maisons.
♦ Si Salazar était capable de manger du lion, les Serpentard arrêteraient de crier sur le toit des autres maisons la suprématie de leur maison et l’annonce de la perte de la Coupe par les Gryffondor quand ce n’est pas le cas.
♦ Si Salazar était capable de manger du lion, il n’aurait pas été connu pour ses mauvaises actions (on parlera ici de la création de la Chambre des Secrets et l’introduction d’un Basilic à Poudlard qui sera la cause de la mort de Mimi Geignarde).
♦ Si Salazar était capable de manger du lion, les cheveux de Rogue ne serait pas connu pour être gras parce qu’il aurait appris à être propre comme un félin.
♦ Si Salazar était capable de manger du lion,l’équipe de Quidditch parviendrait à attraper le Vif d’Or.
♦ Si Salazar était capable de manger du lion,Serpentard deviendrait plus réfléchi, plus sage, plus dégourdi, plus astucieux même ! Un félin est toujours capable de se débrouiller par lui-même, cela pourrait leur être utile.
♦ Si Salazar était capable de manger du lion, la vie au château, sans conflit, serait plus agréable. Les Serpentard apprendraient le jeu et non pas la ruse ou la volonté absurde de se comporter en troll pour ne pas se faire aimer par le reste des habitants du château.
♦ Si Salazar était capable de manger du lion, les gens auraient enfin une vraie confiance en eux et pas une sorte de confiance qui montre tout simplement qu’ils se sentent inférieur. Avez-vous déjà entendu parler du complexe de supériorité ? Maintenant, oui !
♦ Si Salazar était capable de manger du lion, sa tête serait un peu plus remplie.
♦ Si Salazar était capable de manger du lion, il serait charismatique et joyeux. N’avez-vous pas remarqué que l’attention se tourne immédiatement vers un félin quand celui-ci est dans une pièce ? Faites y attention, c’est un bon exemple à suivre.
♦ Si Salazar était capable de manger du lion, ils auraient chaud l’hiver, même dans les cachots. Les félins sont des animaux très proches des humains qui aiment bien les coller un peu. De ce fait, leur pelage réchauffe considérablement l’humain à qui ils tiennent compagnie.
♦ Si Salazar était capable de manger du lion, la plupart des mages noirs ne viendrait pas de cette maison (Voldemort principalement, on ne vous citera pas le nom complet de tous les mangemorts, cela serait inutile et abrutissant, chose que nous ne sommes pas).
♦ Si Salazar était capable de manger du lion, le monde tournerait peut-être mieux puisqu’il n’y aurait pas la volonté absolu de domination sur les autres.
♦ Si Salazar était capable de manger du lion,Serpentard serait une maison apprécié, vraiment.

Finalement, Salazar n’est pas vraiment capable de manger du Lion, malgré tous les efforts qu’il peut fournir. L’histoire nous le montre tellement bien. Si Salazar avait été capable de manger du Lion, il n’aurait pas fui devant la puissance et la majesté de Godric Gryffondor.




Article écrit et illustré par les Gryffondor

Partager : Partage

[Battle des maisons] Nous savons que Serdaigle est bien mieux que Poufsouffle quand ...



Quand Serdaigle s'attaque à Pouffesouffle, Poufssouffle, Pouff... enfin bref les autres là-bas en jaune, on s'attend à une volée d'étincelles littéraires d'un génie sans pareil. On ne devrait pas. En effet, les Serdaigle ont beau être représentés par des oiseaux, ils volent à ras des pâquerettes quand il s'agit de se montrer désagréables, surtout avec leurs amis de toujours. Il faut dire que pourattaquer les loyaux et travailleurs, il faut frapper bas, très bas (dans l'Echo du Blaireau, au minimum). Et c'est donc ce qu'ont fait les Serdaigle, avec un certain talent il faut l'avouer.
C'en est fini de la longue liste de coups bas made in Serdaigle. Vous n'avez plus aucun respect pour la maison des aigles, c'est parfait, nous n’en avons pas plus pour la vôtre.
Car nous savons que Serdaigle est bien mieux que Poufsouffle quand : 

 Un blaireau a été choisi comme emblème de leur maison.

 Contrairement à Serdaigle, leur sablier est presque vide à la fin de chaque coupe.

 Ils passent leur vie à s'engraisser dans les cuisines du château plutôt qu'à faire quelque chose d'intéressant ou d'utile.

 Leur préfet est un poulet... (Prônant donc la ressemblance avec les oiseaux. N'est-ce pas louche qu'ils cherchent à avoir une effigie à plume, comme nous ?)

 Tu vois qui est au commande de la Gazette du Sorcier.

 Leur fantôme est... un Moine. Gras.

 Tu les vois jouer au Quidditch. Nous, on a des joueurs vifs. Eux, ils ont des joueurs tellement ronds qu'on les confonds avec les souaffles !

 Ils dévorent tous les desserts avant qu'on puisse se
servir sans réfléchir si on a pu les empoisonner.

 Ils lèvent la main en cours pour poser une question inutile.

 Tu vois toutes les maisons participer à la bataille finale de la Guerre des Dieux, sauf eux.

 Ils ont du mal à lire puisqu'il n'ont pas accès à la Bibliothèque avec leur doigts plein de chocolat.

 Ils n'ont pas assez d'imagination pour trouver d'autre nom que "Poufsouffle du mois".

 Les couleurs des blasons sont attribuées en fonction des couleurs du podium, les jaune et noir sont destinés à être des perdants.

 Le dieu qu'ils adulent est Monsieur Patate.

 Ils ont eu un DDM nommé Zazamimoza.

 La dernière coupe qu’ils ont gagné remonte à un an et demi.

 Leur journal de maison ne parle que de nourriture, et a royalement publié deux numéros cette année (deux !).

 Ils ont « juste » rendu 370 critiques de moins que Serdaigle pour la coupe précédente. 

 Les 32 membres du Professorat comprennent un seul Poufsouffle contre onze Serdaigle.

 Tu vois qu'on considère leur maison comme "poubelle".

 Le Poufsouffle le plus célèbre de la saga apparaît dans un seul épisode... et trouve le moyen d'y mourir.

 Le mec qui joue le rôle du fameux seul pouffsoufle qu'on voit - et qui meurt dans le même épisode - est joué par le vampire de Twilight.

 Tu apprends que la vie sociale de leur cher animal totem se traduit principalement par « des marquages sociaux odorants ».

 Tu te rends compte que rien que le nom de leur effigie est une insulte.

 Leur nom se rapproche d'une créature commune, et les Poufsoufflets comme les Boursouflets, sont plus des animaux de compagnie que de véritables sorciers.

 C'est le tshirt à leur effigie qui reste le plus à Primark, avec quelques Griff' et quelques Serp', alors que ceux de Serdaigle sont épuisés.


Au final, nous savons tous que Serdaigle est bien mieux que Poufsouffle !


Article écrit par la maison de Serdaigle.

Partager : Partage

[Actualités et faits divers] Langue de Plomb ou langue au chat ?

Langue_de_Plomb_ou_langue_au_chat.png


Comme vous le savez déjà, notre Ministère de la Magie national est composé en tout de plusieurs services, chacun destiné à régulariser un domaine en particulier dans le monde de la magie, pour une harmonie parfaite. Mais dans les méandres les plus profonds de notre institution, se trouve également un département inconnu de beaucoup. Le Département des Mystères, lieu de culte permanent pour nos chers langues-de-plomb. Cependant, depuis l'incident de 1996, qui pour le rappeler était une violente bataille entre Harry et sa clique contre les forces de Voldemort au sein du Ministère, qui fût rendu involontairement public, nous connaissons les grandes lignes du travail des langues-de-plomb. 

Composé de plusieurs salles, le Département des Mystères semble s'intéresser aux grandes forces de ce monde, comme l'amour, la mort, le temps, le savoir, l'espace, entre autres. C'est bien beau oui, mais quels sont véritablement leurs travaux ? 

Dans un premier temps, j'ai choisi de me renseigner hors les murs, sur l'activité des plus secrètes de ces salariés du Ministère. Cependant, j'ai essuyé de nombreux vents magistraux. En effet, les sorciers et sorcières à qui j'ai posé la question ne daignaient même pas répondre, quant à d'autres, ils fuyaient tout simplement ma présence. Réaction, cela va sans dire, des plus étranges, qui confirment la thèse, que l'étude des langues-de-plomb, n'est peut être pas si rose que ça. Elaboration de licorne à deux têtes ? Travail sur une forme de vie extraterrestre ? Y aurait-il une collaboration avec la Zone 51 ? 

J'ai donc décidé de me rendre carrément au centre de l'action pour y pêcher l'information la plus concrète. C'est donc après plusieurs cascades dans le fameux ascenseur aux cages dorées, que la voix lugubre annonce le niveau neuf du Département des Mystères, où un long couloir sombre fait face terminé par une majestueuse porte lisse et noire, marquant l'entrée du département. Personne n'est à l'horizon, c'est à pas de loup que je la franchis, me laissant par la suite dans une salle circulaire éclairée par quelques torches enflammées. Douze portes se présentent, chacune menant sûrement vers un espace de travail. Après un amstramgram des plus sérieux, je pousse la première porte. C'est alors que je me retrouve une nouvelle fois en plein milieu de l'Atrium. Visiblement, les langues de plombs ont prit les mesures nécessaires contre les visiteurs les plus curieux. 

Penaud, je reprends la direction des locaux de la Gazette. Lever le voile du mystère sur ces travailleurs n'est finalement pas chose simple. Peut être que la prochaine fois, le charme d'Alexeievna saura délier la langue de ses contacts au Ministère allez savoir...


Morgan-William.png







Partager : Partage

[Actualités et faits divers] Manger vos élèves avec sérénité

Mangez_vos_eleves_avec_serenite.gif


Il faut bien le dire : sans vos élèves, être professeur ne rimerait à rien. Pourtant, il vous arrive bien souvent de vouloir vous en débarrasser, pas forcément de manière très catholique et encore moins de manière politiquement correcte. Ils n’arrêtent vraiment pas de vous taper sur le système, vous avez de grandes idées pour les faire disparaître, mais aucune excuse valable ? Cet article est fait pour vous. 

Cette année, Halloween s’est étonnamment très peu faufilée sur les bancs de notre chère école. Est-ce une raison pour l’effacer de votre mémoire ? Certainement pas. Rendons-nous donc dans la partie la plus halloweenesque du château. J’ai nommé : les cachots ! En effet, rien de mieux qu’un petit bruissement de chaines, des toiles d’araignée et une odeur de potions moisies pour vous donner le cadre parfait afin de détruire vos élèves. 

A partir de là, transformez-vous en Poufsouffle. Non, ça n’est pas une grosse contrainte mais un acte de manipulation préméditée qu’une bonne cuite aux Trois-Balais saura transformer en souvenir héroïque. Vous voilà donc devenu le plus gentil des professeurs, aimable, travailleur, et sur le point de faire visiter les cuisines – votre nouveau lieu de prédilection – à vos élèves. Attention, cependant. Avant de souhaiter leur offrir cupcakes colorés et jus de citrouille parfumés, gardez bien en mémoire tous les devoirs volontairement mauvais qu’ils vous ont rendus, toutes les remarques à la mords-moi le nœud qu’ils vous ont faites, et surtout, surtout, toutes les heures à venir chouiner dans votre bureau, pour une question déplacée ou pour simplement abuser de votre cordialité et vider votre stock de thé. 

Une fois tout ceci en tête, passez tranquillement la porte des cuisines et appréciez la bonne odeur qui s’en dégage. Présentez vos élèves aux elfes, et laissez la magie agir : redevenez le sadique de base que vous avez toujours été. Ordonnez un bon plat de résistance et retournez dans la grande salle, à l’heure du dîner. 

Si tout se passe bien, Lust Caféine félicitera votre initiative de visite des cuisines car cela vous a donné le sourire et Wilde appréciera les rognures d’ongles dans sa soupe. Le nombre d’élèves chiants aura bien diminué, au point que ceux qui restent puissent enfin poser leurs coudes sur la table en mangeant. Le repas ne vous restera pas sur l’estomac, mais la biture prise suite à votre transformation en Poufsouffle vous aura quand même fait vomir vos élèves, si sereinement mangés. Et si quelqu’un vous pose une question ? Les mystères et horreurs d’Halloween, un esprit réapparu qui a pris possession de votre corps… les excuses sont nombreuses le 31 au soir !

Il ne vous reste plus qu’à attendre jusqu’à l’année prochaine.


Alexeievna-William.png







Partager : Partage

[Actualités et faits divers] Du nouveau dans le MoMa

Du_nouveau_dans_le_MoMa.png

Cette coupe nous aura apporté un certain nombre de nouveautés et de changements au sein du château. En effet, les sections Harry Potter et Monde Magique ont subi des modifications pour notre plus grand plaisir à tous. Si la section Harry Potter a été à nouveau exposée au grand jour dans le Grand Escalier, il n'en va pas de même pour le Monde Magique, autrement appelé le Moma par la plupart d'entre nous.

Le Monde Magique s'est donc vu attribué de nouvelles modifications. Cela consiste avant en une extension de la section originelle, qui était avant tout le lieu de refuge des RPGistes dans l'âme, ou de ceux qui cherchaient simplement un moyen de se détendre en passant par le RPG. C'est ici même que nous avons eu droit à des scènes particulièrement torrides, tristes, joyeuses entre les membres du château, bien plus qu'ailleurs. Si nous voulons du mouvement, c'est là qu'il faut donc se trouver, maintenant plus qu'auparavant, car tout ce qui concerne le RPG est concentré dans cette section dès à présent.

Quand des changements se font, ils se font à grande échelle et le Monde Magique en est bel et bien la preuve. Cet extension se révèle être de grande ampleur, puisqu'elle voit une nouvelle sous-section s'ouvrir, celle des Bureaux du personnel Ministériel. . Un autre élément a également été pris en compte dans le renouvellement de cette section : la sous-section des archives a été renommée d'une manière plus élégante comme étant le Département des archives, ce qui, il faut l'avouer, est beaucoup plus classe. 

La sous-section des Bureaux du personnel Ministériel a en grande partie pour but d'abriter dorénavant les bureaux des formateurs qui se trouvaient avant avec les bureaux du personnel de Poudlard12. Cette place était alors en effet moins logique que celle qu'ils possèdent actuellement. Mais cette sous-section comprend elle-même 4 autres sous-sections : le Bureau des contrôles et des registres pour sorciers, le Centre des usages littéraires et de la cohésion sociale, le Cabinet des intrigues magiques et le Service de gestion des cas particuliers. Ces quatre sous-parties sont essentiellement consacrées au développement du RPG et plus particulièrement à l'apprentissage de ce dernier pour les petits arrivants, autrement dit au tutorat. Le fonctionnement de ces sous-section a été conçu dans une certaine logique, que Deborah, notre Concierge, ne manque pas d'expliquer et de rappeler pour d'autre dans la "Plaquette d'information pour sorciers perdus".

Tous les membres de la Brigade des Aurors (Jesse, Adrian, Aaron et Janus) se voient donc confiés une tâche particulière ainsi que l'attribution d'une sous-section particulière pour chacun d'entre eux. L'équipe se dévouant corps et âme au bon développement du Monde Magique, nous verrons à coup sûr d'autres choses se développer prochainement.

En tout cas, avec ce nouveau MoMa, je pense que l'attirance sera forte pour les amateurs de RPG et la joie sera à son comble car il sera plus simple et beaucoup plus intéressant de développer des RPG dans divers contextes. J'en connais d'ailleurs quelques uns qui se réjouissent fortement de ce nouveau "terrain de jeu" et il est certain que le développement de cette section n'est pas terminé ; le principal rôle est maintenant celui des acteurs, de ceux qui contribuent à la mise en place des RPG, alors nous vous attendons !

Pour clore cet article, Janus, le Chef de la Brigade des Aurors, a gentiment accepté de nous en dire un peu plus, à l'équipe de la Gazette ainsi qu'à moi-même, sur ce nouveau Monde Magique. Je vous laisse donc découvrir ça en vous souhaitant de bien en profiter.


Bonjour Janus, j'espère que tu vas bien. L'équipe de la Gazette et moi-même aurions quelques questions à te poser quant aux récentes améliorations du Monde Magique, car un certain nombre d'entre nous meurent d'envie d'en savoir un peu plus. 

Bonjour Blondie ! Je vais bien, merci... même si je me fais harceler dès que je me connecte sur les TB pour lâcher des infos top secrètes. Ce que je vais sûrement faire maintenant afin de satisfaire l'appétit de ces vautours. Donc merci de m'accorder une place dans votre tribune !

Eh bien je t'assure que nous en sommes ravis ! Comment vis-tu les récents changements du Monde Magique ?

Avec beaucoup de soulagement ! Ça a été dur d'en arriver là... il a fallu d'abord penser et définir le projet en amont, exposer les idées de façon claire et proposer un schéma détaillé de la nouvelle configuration du forum. Et puis il y a eu beaucoup de temps consacré à la concertation entre les différents partis : il s'agissait d'un projet ambitieux qui ne concernait pas uniquement le fonctionnement interne du MoMa, mais également les formations et bien évidemment la direction. Donc je suis content que ce soit enfin mis en place, et c'est aussi le signe que nous allons pouvoir nous concentrer sur autre chose. Maintenant, tout n'est pas parfait... il reste pas mal de choses à régler, notamment la promotion de ce nouvel agencement (peu de personnes étaient au courant de l'existence d'un topic pour poster sa fiche personnage par exemple), mais également certains détails au niveau du recensement des particuliers et formés, pour que les choses soient plus limpides.

Quels sont pour toi les enjeux de l'extension de la section ? Et quel est ton ressenti à ce sujet ? 

Je dirais que le bénéfice de ce changement n'est pas double, mais triple !

D'une part, on se retrouve avec une centralisation des fonctions qui se rapportent au RPG (auror et formateur). C'était quelque chose qui nous tenait à cœur parce que la correspondance Ministère/RPG n'était pas suffisamment exploitée... donc réunir en un seul et même endroit les fonctionnaires du Ministère, dont le travail est intrinsèquement lié au RPG, semblait la meilleure chose à faire afin de donner plus de clarté à ce principe. Sans compter que cela nous permet de collaborer plus étroitement entre aurors et formateurs.

Ensuite, l'ouverture de trois bureaux dédiés à l'apprentissage et au perfectionnement des techniques du RPG. Il s'agissait de quelque chose de primordial dans la mesure où la demande était omniprésente et que c'était quelque chose que nous souhaitions tous mettre en place depuis longtemps. Et puisqu'il en faut pour tous les goûts, il semblait également important d'offrir la possibilité d'apprendre à créer son RPG d'intrigue à ceux qui s'y sentent prêts.

Enfin, le service de gestion des cas particuliers est là pour approfondir le côté IG et permettre à ceux qui s'investissent et sont intéressés par les particularités et les formations d'être un peu plus dans l'immersion.

Que penses-tu que le nouveau MoMa va pouvoir apporter à Poudlard12 en terme de nouveauté et d'innovation ?

Hmmm... je vois plutôt les choses dans l'autre sens. La configuration bien particulière de Poudlard12 fait qu'il est nécessaire de construire quelque chose à partir de ce qui constitue son socle de base. L'aspect RPG du site est important mais ne doit pas devenir le cœur de l'activité, donc il s'agit d’améliorer et de consolider la partie qui lui est allouée pour rendre l'expérience plus immersive. C'est exactement ce que nous avons fait en modifiant l'agencement du MoMa. Du coup, je dirais que l'innovation réside dans le fait que nous parvenons à adapter le RPG à un site tel que Poudlard12, tout en donnant la possibilité de l'approfondir aux personnes qui s'y intéressent. Parce que les bureaux qui ont été mis en place sont aussi là pour ça, donner un moyen de "se mettre plus dedans" à ceux qui en ont envie.

Comment vois-tu l'avenir du MoMa, sachant que les Aurors vont pouvoir davantage exploiter la section ?

Maintenant que le nouvel agencement est effectif, nous allons pouvoir nous consacrer à un aspect plus organisationnel. Au niveau de l'animation, les aurors vont pouvoir travailler davantage en autonomie puisque chacun s'est vu récemment attribuer une spécialité en fonction de ses affinités. A terme, l'objectif est de mettre en place une animation plus constante et indépendante des gros événements qui peuvent parfois avoir lieu dans le cadre des projets de la BI. D'ailleurs, l'équipe étant réduite, une spécialité reste vacante... et il est possible que nous cherchions dans un avenir proche à ce qu'elle soit comblée. 

Un petit mot à nous dire sur vos projets, à toi et à l'équipe ?

Nous travaillons actuellement sur pas mal de projets (on a une liste longue comme mon bras et je ne cesse de le répéter ahah), et d'habitude je suis assez réticent à dévoiler leur nature... mais je peux peut-être faire une petite exception !

Un certain système devrait apparaître prochainement, et il devrait ravir les membres qui préfèrent s'aérer l'esprit au détriment de la plume et du parchemin. Nous envisageons aussi de fixer une bonne fois pour toutes certaines choses liées à des retours de certains RPGistes... bien souvent des incompréhensions qui nécessitent d'être fixées par l'équipe des aurors à des fins de clarté. Enfin, il devrait également y avoir certains changements au niveau des particularités. De nouvelles pourraient apparaître, mais elles ne s'obtiendront pas forcément via la procédure classique... sans compter que l'enfant du Ministre va peut-être enfin se faire connaître du grand public !

Blondie-William.png








Partager : Partage

[Sports] Premiers Balais

Premiers_balais.png


Les deux premiers matchs de la Coupe venaient de se terminer. Serpentard contre Poufsouffle. Gryffondor contre Serdaigle. Du beau jeu, du très beau jeu, et des victoires méritées tant d'un côté que de l'autre.

Mais ce jour-là, la plupart de mes croyances en matière de vol et de sport sur balai devaient avoir été destinées à s'effondrer. Je croyais que les joueurs devaient être au nombre de sept par équipe. Mais je fus surpris de voir qu'aucune équipe n'était complète, et l'on pouvait apercevoir tout capitaines faire le tour des gradins pour haranguer la foule afin de trouver quelqu'un d'assez compétent pour monter sur un balai et remplacer un des joueurs absents. 

Une phrase de Roxas, le capitaine de Poufsouffle, peut parfaitement illustrer l'état d'esprit des capitaines avant leurs matchs: "Il y'a plus de supporters que de joueurs.". Cela peut paraître logique, dis comme cela. Mais sachez qu'il n'y a que très peu de monde qui se déplace pour des matchs, malgré la beauté du sport. Tout le monde préfère lire les résumés que nous font les arbitres, plutôt que d'affronter la pluie, le vent, la chaleur, le soleil et toutes ces horribles choses que l'on appelle conditions climatiques.

Il faut croire que la gloire et l'envie de jouer au Quidditch ont déserté l'esprit des Pédouziens, car personne ne rejoint les équipes, et les matchs furent donc des pagailles innommables, avec des batteurs devenant attrapeurs, des goals laissés sans gardien car celui-ci devait attraper une batte pour défendre les-dits poteaux. Comme si Cormac McLaggen en personne était venu chambouler les matchs en insufflant ses tactiques aux capitaines.

Il n'en reste pas moins que les affrontements restèrent de beaux exemples de dépenses de sueur et de sang quand on voit le massacre que firent les cognards. Et maintenant qu'ils sont finis, rappelons, en guise de conclusion, les résultats des matchs de poule.

Serpentard mène la danse, avec trois victoires à son actif et 990 points, suivis par Poufsouffle, une victoire et 510 points. En troisième place, Gryffondor avec 480 points et une victoire, et enfin, Serdaigle avec une victoire également et 330 points.

L'équipe de la Gazette vous invite d'ailleurs à vous rendre le 08 ou le 09 novembre (notez la précision des arbitres) sur le #Stade-de-Quidditch pour une finale Poufsouffle-Serpentard qui promet d'être endiablée.

Proventus-William.png






Partager : Partage

[Culture] Petit rat, gros scélérat

Petit_rat__gros_scelerat.png

Les bibliophiles assidus ont pu remarquer ce mois-ci le lancement d'un concours, sous la direction d'Illisana River et bien sûr de Tiky le lama postillonneur. Les élèves les plus motivés avaient la possibilité de reconstituer le journal intime de Peter Pettigrow. Et parce que l'équipe de la Bibliothèque est constituée de feignasses de première, c'est bien connu, tout était à faire ou presque. Dessiner les maraudeurs, proposer une couverture pour le journal, compléter les chapitres existants, en écrire de nouveaux, rédiger des lettres que les Maraudeurs auraient envoyées ou reçues, inventer un article de presse sur le quatuor... Avec seulement un mois pour tout faire, les rats de bibliothèque en herbe (fromagère) ont été particulièrement occupés. Tellement, d'ailleurs, qu'ils en ont délaissé les bureaux des Bibliothécaires. Une seule question retient notre attention au vu de ce concours : pourquoi ?

Quitte à organiser un concours sur l'époque des Maraudeurs, pourquoi choisir Peter Pettigrow ? Il y avait tellement de choix bien plus diplomates et intéressants : James Potter, Remus Lupin, Sirius Black, Lily Evans, Severus Rogue, Mary MacDonald... Mais non, Illisana voulait absolument avoir Le journal intime de Peter Pettigrow comme livre de chevet. Oui, le gros, le moche, le sadique, le lâche, le traître Peter Pettigrow. Était-ce un caprice de Tiky ? Un pot-de-vin-d'ortie du rat de Poudlard12 et ancienne Bibliothécaire, Deborah Chloé Parker ? Eh non, les lauriers fanés en reviennent à Bdragon. Apparemment cela ne lui suffisait pas d'entretenir une passion douteuse pour Pettigrow, il voulait en faire profiter tout le château. Une chose est également sûre : avec une telle lecture nocturne, les prochaines nuits de la Professeure en Soins aux Créatures Magiques risquent de ne pas être très agréables. Mais nul doute que Tiky saura lui apporter tout le réconfort nécessaire, sécher ses larmes, la tirer de ses cauchemars et plus si affinités.

Vous avez jusqu'au 4 novembre pour envoyer vos participations à Illisana, après quoi les dés traqueurs seront définitivement jetés. Chacune sera scrupuleusement examinée. La moindre faute de français sera entourée et triplement soulignée à l'encre rouge. Les dessins trop laids, ou trop beaux pour être réalistes (comme si Croûtard savait dessiner...) seront détruits sans plus de cérémonie. Pour départager les derniers candidats, ceux-ci devront présenter leur œuvre devant toute l'école, en chanson bien sûr, mais aussi participer à des épreuves physiques incluant immolations et combats de livres carnivores. Entre autres.* Le résultat final prendra la forme d'une compilation des meilleurs travaux, qui sera fièrement affiché dans les rayons de la Bibliothèque. N'hésitez pas à le lire et le critiquer, cela vous rapportera quelques points de maison dans le cadre de la Brigade des Comm', dont les récompenses sont en croissance exponentielle à chaque Coupe.

* Source : M. Tommy, mélodramaturge de la Gazette.
Cameron-William.png

Partager : Partage

[Culture] Halloween pour les nuls

Halloween_pour_les_nuls.png


Article écrit et illustré par Chloé Yang.

Partager : Partage

[Sondage] Quel lendemain de Halloween es-tu ?

la4y.png


Les classiques "Quel déguisement d'Halloween es-tu ?" ou "Quel fantôme es-tu ?" sont carrément démodés. Les fêtes des morts s'enchaînent, se ressemblent et ne font plus peur à personne. Forcément, quand on croise tous les jours un fantôme décapité, on a l'âme de moins en moins sensible. Halloween est donc devenu simplement une bonne occasion de faire la fiesta. La question pertinente qui se pose alors est la suivante : comment supporte-t-on les lendemains d'Halloween ? C'est ce que la Gazette vous propose, chers lecteurs, de découvrir.

1- A quelle boisson as-tu carburé durant la fête ?

♥ Du jus de citrouille, qui te rappelle les patacitrouilles.
§ Du Whisky pur Feu : l'alcool, c'est le bien.
♠ Du thé, pour être stimulé toute la nuit.
† De la tisane d'ortie, pour dormir sur tes deux oreilles.

2- Qu'as-tu préféré lors des festivités ?

♥ Le buffet à volonté. Tu bénis celui qui en a eu l'idée, même si tes intestins ne sont pas du même avis.
§ Le marathon de Bièraubeurre. Et celui de Whisky Pur Feu. Et celui de vin d'ortie. Blurp.
♠ Tout, absolument tout. Des orgies avec les vampires aux cache-cache avec les fantômes.
† Leur fin. Entre les hurlements qui résonnaient dans le château et les élèves qui se croyaient à l'hôtel, tu as été soulagé de pouvoir enfin reposer tes oreilles.

3- Tu avais quelque chose entre les mains pendant toute la soirée. Qu'est-ce que c'était ?

♥ Des potions anti-vomitives. Essentiel pour un goinfre qui se respecte.
§ Un test d'alcoolémie. Pour ne surtout pas passer en dessous de 2g/L.
♠ Des potions de vitalité. Nécessaire pour faire la fête jusqu'au bout de la nuit.
† Un crayon. Il fallait bien que tu notes tes idées pour le devoir de Botanique.
• La poitrine de Lust Caféine. Il faut profiter de l'occasion lorsqu'elle se présente.

4- Quand as-tu succombé au pouvoir de séduction de Morphée ?

♥ Quand les elfes t'ont fichu à la porte des Cuisines, parce qu'ils n'allaient quand même pas passer toute la nuit à servir ton estomac.
§ Quand tu t'es retrouvé à l'Infirmerie après avoir fait un coma éthylique.
♠ Comme tous les soirs, quand tu t'es couché avec Samuel Depooley les poules.
† En écoutant la voix d'Ignatus Pratchett en cours d'Etude des Moldus ; c'est un somnifère du tonnerre.

5- Ce matin, ton Directeur de Maison décide de réveiller tout le monde en improvisant un concert de casseroles. Quelle est ta réaction ?

♥ C'est plutôt ton estomac qui se donne en concert. Vite, des toilettes !
§ Pitié, ma tête va exploser... Vite, des toilettes ! ²
♠ Pas trop tôt, les cours commencent dans une heure, vingt-sept minutes et trois secondes.
† Tu prends une casserole et aides ton DdM à réveiller cette bande de couche-tôts. Toi, tu es debout depuis... hier matin.

6- Il est l'heure d'aller en cours. Comment supportes-tu cette épreuve ?

♥ Avec un seau placé sous ta table. Et un stock de Chocogrenouilles.
§ Avec un seau placé sous ta table. Et un stock de potions contre la migraine.
♠ Avec ton matériel de cours bien évidemment. Et un stock de questions pour embêter ton Professeur.
† Avec un douillet oreiller. Et un stock de potions de vitalité au cas où.

7- A midi, tu rejoins la Grande Salle pour le déjeuner. Comment se passe le repas ?

♥ Il était temps, tu étais affamé.
§ Qu'est-ce qu'ils ont tous à gueuler... ?
♠ Tu te dépêches, il faut que tu fasses les devoirs donnés ce matin.
† Tu t'endors, la tête dans ta tourte au poulet.

8- La Gazette vient de sortir, de quoi as-tu le plus peur ?

♥ D'y retrouver une photo de ton vomi.
§ D'y apprendre ce que tu as bien pu faire cette nuit.
♠ Tu ne lis pas la Gazette, tu ne vis que pour les cours. (Mais alors, pourquoi es-tu en train de répondre à ce test ?)
† De ne pas y trouver ton nom. Après tout, c'est toi qui as fait "vivre" la soirée jusqu'au bout de la nuit.

9- Une soirée improvisée aux Trois-Balais requiert ta présence. Comment le vis-tu ?

♥ Tu t'y rends bon gré mal gré, abandonnant ton dîner à regrets. Et dès ton arrivée, tu commandes un sirop de cerise soda, avec deux boules de glace.
§ Non, non, non et non. Tu as un peu trop abusé hier soir, pas question de remettre ça. Mais en même temps, tu prendrais bien un petit rhum groseille...
♠ C'est bizarre, personne ne requiert jamais ta présence. Tu t'y rends, mais juste cinq minutes. Mine de rien, il est déjà 21 heures et tu dois te lever tôt demain.
† Tu ne le vis pas, tu préfères mourir plutôt que de rester debout une seconde de plus. Mais s'il faut faire la fête... tu feras bien un effort.

10- Ça y est, il est enfin l'heure de regagner ton lit ! Quelle est ta dernière pensée avant de sombrer ?

♥ Mmmh, Fizwizbiz...
§ Mmmh, Bièraubeurre...
♠ Mmmh, Botanique...
† Mmmh, dormir...


Une majorité de  : Tu es l'indigestion sans modération.

Ton embonpoint pleure et déplore la fête des morts. Forcément, tu ne peux pas résister à un buffet à volonté. Patacitrouilles, sucettes au sang, tartes à la mélasse, gommes de limaces... Rien ne t'a échappé. Si bien que ce matin, ton estomac se révolte et les toilettes de ta Salle Commune ressemblent de plus en plus à celles de Wilde. Une photo pourrait te rapporter quelques points boni en Histoire de la Magie, c'est toujours ça de gagné. La Gazette te recommande un petit tour à l'Infirmerie, mais surtout la diète jusqu'au prochain Halloween. Au moins.

Une majorité de § : Tu es la gueule de bois du millénaire.

Tu as un peu trop forcé sur le Whisky Pur Feu cette nuit, et voilà que tu te réveilles avec un Focifère dans le crâne. Cet après-midi tu pourras organiser un concours de vomi avec les goinfres souffrant d'ingestion. Mais pour l'instant, tu as un besoin urgent de te taper la tête contre le mur. Pas question pour toi d'assister au moindre cours de la journée, voire de la semaine. Ce qui est plutôt embêtant si tu es Professeur. Une potion pourrait te remettre d'aplomb, à condition de charmer miss Dynamite. Ce qui n'est pas gagné dans ton état.

Une majorité de  : Tu es le rabat-joie de service.

« Halloween ? C'est quoi ça ? C'est pour ça que j'ai pas réussi à dormir de la nuit, alors que je me suis couché plus tard que d'habitude, à 21h ? » Bingo. Tu es celui qui se lève à l'aube pour avancer dans ses devoirs. Tu es celui qui participe en cours, alors que les Professeurs ont la gueule de bois et préféreraient retourner dans leur lit douillet. Car à Halloween, tout est permis, et même les Professeurs et Directeurs sont de la partie. Il serait temps de se sortir les doigts du derrière, poil aux artères !

Une majorité de  : Tu es le fantôme d'Halloween.

Avec toi, c'est toujours pareil : dès qu'il y a une fête tu fais nuit blanche. Tu cours partout, tu touches à tout (et tout le monde) et tu fais le fou jusqu'au lever du jour. Mais comme tu es pratiquement le seul à être doté d'une constitution anormalement nocturne, tu te retrouves seul aux alentours de 3h du matin. Enfin, seul avec les vampires du Château à tes trousses. Le terme "fantôme" n'est pas là par hasard, il n'est pas dit qu'il y ait un lendemain d'Halloween pour toi.

Cameron-Ginny.png

Partager : Partage

[Sondage] Les chiffres du mois

Les_chiffres_de_la_Gazette.png


5295 : C'est le nombre de points rapportés par la Brigade des Comm' lors de la dernière Coupe. Ce nombre est en croissance exponentielle à chaque année pédouzienne, c'est pourquoi la Gazette vous recommande fortement de fréquenter régulièrement la Bibliothèque. Ne vous inquiétez pas les Poufsouffle, personne ne vous prendra pour des érudits.

7 : Ça aussi c'est un record. En quelque sorte. Dans une seule page du dernier topic à flood du personnel, le nom de Jensen Ackles a été cité sept fois. Nous vous passerons les détails (de toute manière c'est TOP SECRET) mais sachez que certains membres de l'équipe vendent particulièrement bien leur corps.

8 : C'est le nombre d'années pédouziennes qui se sont écoulées avant que Gryffondor remporte une Coupe des Quatre Maisons. Une de plus et Homer Simpson n'aurait pas pu les compter sur ses doigts. Si vous n'avez pas abusé de la Duff, penchez la tête de côté et vous verrez le symbole de l'infini. Un signe que les rouge et or devraient profiter de cette victoire, sous peine de ne plus en connaître pendant très longtemps ?

0 : C'est le nombre de lettres reçues ce mois-ci par Mamie McGo. A force de parler toute seule, elle commence à perdre un peu la boule. Enfin "commence"... Notre pauvre mamie aimerait bien discuter avec des élèves devant une tasse de thé. Au lieu de ça, elle broie du noir et passe son temps à marmonner on ne sait trop quoi à propos de Dolores Ombrage. C'est franchement déprimant pour nous autres Rédacteurs. 

4 : C'est le nombre de Poufsouffle admis au très select Club de Slug pour la dernière Coupe. N'allez pas croire que les blaireaux sont soudainement devenus brillants, Coconut Dynamite cherche toujours une potion miracle pour cela. Non, comme il s'agit de la première édition du Club de Slug, il fallait bien que les organisateurs disposent de quelques cobayes...

exp(11.6) : C'est le nombre de cheveux blancs qui ont fait leur apparition sur la tête d'Alexeievna ce mois-ci. Et il ne s'est pas passé un jour sans qu'elle ne fasse une tentative de suicide (pas très convaincante, certes, mais quand même). Il faut dire qu'elle se fait un sang d'encre permanent à l'idée de cette malédiction qui pèse au-dessus de la Gazette, et que même ses cercles runiques n'ont pas réussi à briser.

8 : C'est le nombre de candidatures reçues par la Gazette pour le poste de photographe. Du bon comme du moins bon, mais surtout, assez pour faire notre choix et pour nous montrer que vous tenez encore à avoir une belle édition tous les mois. Dommage que certains aient été assez puérils, dans le lot, pour nous envoyer de fausses candidatures et croire qu'on peut se moquer de notre travail aussi simplement. 

7 : C'est le nombre de questions posées chaque jour par Chloé Yang ou Léina Alazerda au cours de leur Semaine des Arts. De quoi rafraîchir sa culture Halloweenesque et se faire peur soi-même sur l'état si pauvre de ses connaissances en matière de sorcellerie à la moldue. 

3 : C'est le nombre fétiche des démissions. Outre le fait que trois personnes soient parties de la Gazette à la sortie du numéro que vous êtes en train de lire, il se trouverait que trois démissions, encore non officielles, soient sur le point d'être révélées au grand public. Trois seraient-ils également le nombre de rétrogradations à venir dans les prochains mois ? Affaire à suivre !

30 : Le nombre de trick or treat que peuvent vous infliger ou vous offrir les professeurs, formateurs et directeurs du château. Il s'est agi là d'avantages, ou l'inverse, et de divers gages, tout cela orchestré par les lois magiques du hasard. En tous cas, vous aviez 30 façons de voir comment votre karma vous appréciait en ce moment.
Article écrit par l'équipe de la Gazette, illustré par William Jones

Partager : Partage

- page 1 de 2

© 2009-2016 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear