La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 1 octobre 2014

Editorial

Editorial_108.png


Bonjour mes petits canaris en sucre, ...

Okay Stop ! On recommence tout ! 
La gazette est trop mielleuse et Alexeievna est une peau de vache qui oblige ses rédacteurs à écrire des commentaires enrobés de miel. Les membres de l'équipe n'ont pas compris, mais moi si. Alors il est temps d'annoncer le renouveau de l'équipe et de l'écriture de la Gazette !

C'est pourquoi j'ai décidé de prendre les choses en main. Lia R vous manquait, j'en suis certaine, et sachez qu'avec moi, ça va swinguer dans vos chaumières. Les rédacteurs ont écrit des articles et mon affreuse plume rouge les a tous corrigés à ma façon. Et pour ce qui concerne l'équipe, sachez qu'Ignatus, Florence et Blondie ne font plus partie des nôtres. Qu'ouïs-je ? Qu'entends-je ? Je les ai aidé à partir ? Probablement !

Vous pouvez donc maintenant vous régaler d'une pure Gazette made in chez nous. Avec mes commentaires géniaux.


A bon entendeur...

 




Sommaire_108_1.png

Rapeltout
Suivi des grands événements de l'école, coupes, changements du personnel, etc.

I will survive ! 
Article écrit par Morgan Vane et illustré par William Jones.

Un Coupe-Griffes longtemps attendu
Article écrit par Cameron O'Brien et illustré par Avery Pevensie.

Préfets ou Rockets-en-chef ?
Article écrit par Blondie et illustré par William Jones.

La plume à papote
Entrevues avec un ou plusieurs personnalité(s) P12ienne(s), souvent en relation avec un thème précis.

Les BUSE font leur rentrée !
Article écrit par Nora Bailyn et illustré par Samuel Depooley.

Les Oreilles à rallonge
Les petits histoires que nos oreilles affûtées ont pu entendre, les informations croustillantes sur les plus grands secrets vainement dissimulés... 

La JHP des Révélations
Article écrit par Alexeievna et illustré par Samuel Depooley.

Le château prend la parole 
Le personnel du château prend la parole et vous dit la vérité sur ce qu'il se passe ou va se passer dans notre chère école.

La chronique des bibliothécaires
Article écrit par Alexeievna et illustré par William Jones.

Les babillages inquisitoriaux
Article écrit par la BI et illustré par Samuel Depooley.

Les multiplettes
Articles écrit par Bdragon et illustré par William Jones.

Battle des maisons 
Aux élèves de souligner les qualités de leur maison et de pointer les défauts des autres ! Attention, un vote s'en suivra pour déterminer les meilleurs orateurs

Quand Salazar mange du lion
Article écrit par Serpentard et illustré par Sheila Brooks.

RDV à Serdaigle
Article écrit par Medium Dniepr, Aileen Sullivan, Eanna O'Malley et illustré par Poufsouffle.


Sommaire_108_2.png

Actualité et Faits Divers
Toutes les nouvelles du monde sorcier ! De la grande crise aux informations de la vie quotidienne des sorciers.

Poudlard, pas uniquement pour les Ecossais !
Article écrit par Nora Bailyn et illustré par William Jones.

Sports
Suivez les plus grands matchs, apprenez-en davantage sur vos idoles et découvrez de nouvelles pratiques !

Tactiques de Quidditch
Article écrit par Alexeievna et illustré par William Jones.

Match de quidditch à mi-cale
Article écrit par Xania et illustré par William Jones.

Culture
Littérature, musique, cinéma magiques sont au menu !

Cent ans de décrépitude
Article écrit par Cameron O'Brien et illustré par William Jones.

Sondage
Pour savoir tout ce que tout le monde pense tout bas 

Le top des pseudos les plus mal orthographiés
Article écrit par l'équipe de la Gazette et illustré par William Jones.

Quelle carte de Chocogrenouilles êtes-vous ?
Article écrit par Proventus Tal Moundine et illustré par William Jones.

Du côté des Moldus 
Car les animaux ont aussi le droit à leur rubrique !

Whassup ?!
Article écrit par Xania et illustré par Samuel Depooley.

Reportages
Venez suivre l'un de nos rédacteurs dans un voyage merveilleux, où il vous fera découvrir des destinations de rêve !

Un mystère solide ! 
Article écrit par Morgan Vane et illustré par William Jones.




Sommaire_108_3.png

Le scarabée
Tous les petits potins de notre école et du monde magique ! Les paparazzis font leur apparition. La vérité éclate... ou pas !

On n'est pas des sauvages !
Article écrit par Cameron O'Brien et illustré par William Jones.

Beauté langoureuse et amour reptilien
Article écrit par Lia R et illustré par William Jones.

Conseil de Mamie Minerva
Un problème dans votre vie de tous les jours ? Niveau magique ? Sentimental ? Pratique ? L'ancienne professeur de métamorphose vous donne un coup de pouce !

Les conseils de Mamie McGo
Article écrit par Mamie McGo et illustré par Avery Pevensie.

Chez Kreattur
Les rédacteurs vous livrent leur secrets de cuisine

Halloween en desserts
Article écrit par Blondie et illustré par William Jones.

Horoscope
Qui n'est jamais tenté de connaître son avenir ?

Horoscope des Dieux
Article écrit par Proventus Tal Moudine et Nora Bailyn, illustré par William Jones.

Jeux & Concours

Un Doxy parmi les Fées
Article écrit par Cameron O'Brien et illustré par William Jones.

Publicités
Laissez-vous tenter par le tout nouveau Nimbus 2009, par des places de concert pour la tournée d'adieu des Bizarr'Sisters, ou encore par une potion aux effets étranges...

Publicité par William Jones

Partager : Partage

[Rapeltout] I will survive !

I_will_survive.png


Mes chers lecteurs assoiffés de sang, 

Comme nous, comme tout sorcier à travers le monde, vous avez suivi le fameux, que dis je ?! Ce grandiose concours, The Last One. Certains d'entre vous se sont déplacés à balais, à dos de dragons, Nyan Cat, ou même par transplanage, poudre de cheminette, portoloin, ou en claquant des doigts comme une certaine volaille, jusqu'à Poudlard pour y encourager vos chouchous ou du moins, le prof adjoint de SCM pour avoir des points boni à la rentrée. D'autres ont préféré faire leur feignasse et suivre les jeux à l'aide de leur RITM ou de leur télévision réglée sur la chaîne WWW. Vous avez donc vu ou entendu nos chers participants s'égorger, s'étriper, s'éventrer, suffoquer, hurler, et autres joyeusetés morbides.

Au cours de la première partie de ces jeux, les alvéoles se sont petit à petit vidées de leurs occupants, ne laissant simplement place qu'à plusieurs dépouilles, plus ou moins reconnaissables. 
Dans notre extrême bonté, nous vous proposons un bref résumé par alvéole de ces images terribles mais pour le moins distrayantes.

  • Alvéole 1 : Ici, le Ministère a fait fort ! Une forêt exotique accueille nos participants, tous hagards. Et entre attaques de clébards, mauvaises herbes et pièces d'échiquier géantes plutôt coriaces, les candidats sont tous tombés comme des mouches. En premier, Jenna Levinsky, qui a succombé sous les crocs du Cerbère - le comble pour une ancienne professeur adjointe en Soins aux Créatures Magiques ; suivie du candidat coréen Park Yun Jeol qui l'a rejointe dans l'estomac inépuisable de la bête. Le prochain sur la liste de la Faucheuse n'est autre que ce pauvre Partison. Il semblerait que la tête du jeune Serdaigle ne revenait pas à la pièce de l'échiquier, celle-ci a donc choisi de la trancher. Ce qui nous laissa donc Opale Tal Moundine comme seule survivante de l'alvéole 1 ! Eh oui, la seule meurtrière du lot. Mais qui n'a tué personne ici. Logique.

  • Alvéole 2 : Cette alvéole, sombre et humide, était placée sous le signe de l'alliance ! Outre les candidats qui ont choisi ici de former plusieurs groupes afin de survivre dans ce dédale de tuyaux et autres canalisations, les différents reptiles les peuplant ont eux aussi choisi de s'associer pour attaquer les participants. Couleuvres, vipères, runespoors, serpencendres étaient bien au rendez-vous ! Mais le pire ennemi des participants était présent depuis le début, l'ancien Gryffondor, Phillipe Von Schwarzbaum qui achèvera deux des participants : Solveig Gatlin et Khan Casteinen. Le Basilic, arrivé en grande pompe, décida de prendre Pelucha comme amuse-gueule, agonisant sous les crocs mortels de la créature. Quant à Cecily Fairworth ? Un Bandimon sauvage à choisi d'élire domicile dans son estomac, laissant la jolie française en proie à des serpents bien vicieux. Seuls Phillipe Von Schwarzbaum et Iris Adams (la fille cachée de Phillipe, comment aurait-elle survécu sinon ?)ont intimidé les reptiles par leurs rugissements et ont accédé à l'alvéole finale.


  • Alvéole 3 : Les participants ne se bousculent pas dans cette alvéole qui prend des airs du Parc de Poudlard. En effet, seulement trois personne s'affrontent dans cette arène sous une pluie battante et un air glacial… Air qui n'est pas sans annoncer l'arrivée des créatures les plus répugnantes au monde, les Détraqueurs ! Ayant mis leur plus beau rouge à lèvres, ceux-ci étaient bien prêts à attraper un participant pour lui administrer le baiser fatal. Et deux d'entre eux n'y ont pas échappé. En effet, Taylor Miller Anderson s'est vu embrassé une dernière fois par un Gardien d'Azkaban, alors que celui-ci essayait de piéger la concurrente de BeauxBâtons qui avait déjà subi quelques dégâts de la créature. Celle-ci s'est d'ailleurs vu remercier d'une manière directe et définitive par un centaure qui passait par là, d'une flèche ciblée en pleine poire. Ce qui nous laissera finalement la jeune, mais débrouillarde Poufsouffle, Alyssa Martell sûrement trop occupée à trouver des feuilles comestibles…pour sembler dangereuse.

  • Alvéole 4 : La chaleur est ici bien présente, en revanche ! Sur les rives du Lac Noir, les quatre participants avaient le paysage rêvé pour se la couler douce, mais c'était sans compter sur l'esprit pervers des organisateurs, qui dans cette alvéole ont décidé de faire intervenir les plus gros reptiles couvert d'écailles, à l'haleine puant le soufre. Je ne parle évidemment pas de Wilde gouzigouzi mais bien de dragons. Et contre ces créatures, Medium Dniepr, Marvin Harmonia, et Eoline ont choisi de s'allier, laissant Adèle Rhéon en pâture à la colonie de Crabes de Feu se trouvant non loin. Les trois participants nous ont offert un ballet de balais (jeu de mot déclaré le plus naze depuis la Gazette de janvier 1915) lorsqu'ils se dirigèrent tous vers l'île aux dragons, à croire qu'ils voulaient accélérer le processus. Manque de chance, un Magyar à Pointes les avait aperçus et c'est Eoline, la formatrice de chez les Gryffondor, qui en paya le prix, se faisant transformer en chiche kebab grillé par la créature. Cela laissa donc l'accès à l'alvéole 7 aux deux candidats restants. Comme quoi, le sacrifice des plus vieux est souvent utile. A méditer.


  • Alvéole 5 : Dans cette alvéole prenant de faux airs du Département des Mystères, les participants ne sont pas confrontés à des créatures ou un environnement dangereux. Non, dans cette arène, les candidats ont fait face, chacun, à l'énigme qui sévissait dans leurs salles respectives. Aussi, Evan Casteway, le canadien nous venant tout droit de l'Institut Xavier pour jeunes sorciers doués, a bien éclairé notre lanterne dans la Salle des Prophéties. La peu farouche Siphie Lyss quant à elle, a affronté un fantôme mal sapé dans le Salle du Temps, où d'horribles bruits d'horloges en tout genre dérangeaient bien la candidate. Calixte Lachéis, de Serpentard, a dû affronter une entité dans un jeu de logique, dans la Salle de la Mort. Et quant à la jeune Serdaigle, Blork, celle-ci a dû éviter de se faire éborgner par des astres volant, dans la Salle de l'Espace. Le tout dans un état de lévitation permanent, je dis respect ! (Mal)Heureusement, nous ne déplorons aucun mort dans cette alvéole. Tous ont eu leur accès dans l'arène ultime. Si ce sont les Aurors qui ont fait cette épreuve, notons que leur niveau et/ou leur subtilité n'est pas plus élevée que celle d'un élève de première année. A qui donnons-nous du pouvoir ?!


  • Alvéole 6 : Un petit air marin vient nous chatouiller les narines dans cette alvéole. C'est à Jesse Riders, Ginny Workey, Vilmashtire Eristoff et Amya Lin de s'écorcher vif ! Dans un décor fait de falaises aux pierres dentues prêtes à vous empaler à la moindre incartade et d'un lac renfermant sûrement les pires créatures marines du monde magique, les candidats se doivent de rejoindre l'île intrigante au centre de cette vaste étendue d'eau. Et bien que l'éventualité de partager un thé avec l'armée de Chaporouges aurait pu être séduisante, les participants se sont tous démenés pour les fuir. Ginny Workey nous a offert des voltiges dignes d'un capitaine, suivie de Jesse Riders, l'ancien mage noir repenti. Enfin pas tant que ça, car c'est à lui que l'on doit la seule victime de l'alvéole. En effet, Amya Lin succomba sous les flammes du sortilège de l'ancien Serdaigle. Vilmashtire, lui, a réussi à survivre à l'attaque d'un Provbine. C'est donc les quatre survivants qui ont accédé à l'alvéole 7, et à cela, je lève ma vodka !Nous savons, maintenant, à quoi ils carburent en salle de rédac'. Ceci explique donc cela...

Alvéole 7


C'est donc avec une insistance malsaine que vous les avez tous vu s'affronter pour le précieux cadeau qu'ils ont tous décidé de mettre en jeu lors de leur inscription, la vie, dans l'alvéole ultime des survivants. Certains ont pleuré la mort de leur candidat favori, d'autres ont célébré la survie du suivant. Mais comme le titre du concours l'indique, il ne peut en rester qu'un seul. Et nous l'avons, le Survivant, avec plus d'une cicatrice cette fois. J'ai nommé : Phillipe Von Schwarzbaum.
Il s'est démené pour la survie et a fait preuve de toutes les fourberies les plus viles afin d'accéder au podium tant attendu. Sous ces mains, de nombreuses morts, comme Solveig Gatlin et Khan Casteinen dans son alvéole, mais aussi l'ancien mage noir, Jesse Riders, et son apprentie, Opale Tal Moundine. Quelle dramatique coïncidence, c'en est presque touchant.
Petit chouchou des sponsors, ceux-ci ne l'ont jamais laissé à son triste sort, car en effet, tout le château l'a aidé durant sa bataille, depuis ses premiers pas dans l'alvéole numéro 2, jusqu'à la toute fin du jeu. Sa dernière victime, Ginny Workey, n'a pas eu son mot à dire lorsque l'ancien Gryffondor lui planta un poignard en plein ventre avant de l'achever à mains nues. Ces images atroces annoncent donc la fin de la deuxième édition de The Last One, avec comme vainqueur Phillipe Von Schwarzbaum. Mesdames, messieurs, un assassin donnera cours à vos gosses. S'il ne les a pas déjà tués. 


Article écrit par Morgan Vane, et illustré par William Jones.

Partager : Partage

[Rapeltout] Un Coupe-Griffes longtemps attendu

DmmzcA8.png


Le premier octobre ne rime pas qu'avec "Mazette, il y a la nouvelle Gazette !" En cette année 2014, il rime également avec "Soyez sobre !" Arrêtez de vous la péter, l'idée des nouveaux titres vient de moi. Car c'est aujourd'hui une nouvelle année pédouzienne qui commence, et ça rime avec "devoirs en abondance". C'est parti pour la chasse aux points, les coups bas à brûle-pourpoint et les pots-de-vin aux Professeurs Adjoints. Mais avant, un petit retour sur trois mois de compétition en quelques points. Poils au bassin

La Gazette était présente hier soir, lors du banquet de la remise de la Coupe des Quatre Maisons. Pas la peine de vous cacher derrière le premier Saule Cogneur venu, nous avons tout vu. Entre ceux qui ont festoyé tout leur soûl et ceux qui ont noyé leur amertume dans la Bièraubeurre, nos Photographes ne savaient plus où donner du flash. Et comme l'alcool délie les langues en plus des estomacs (Surtout Bdragon, nous avons vu son vomi en exclu !), nos plumes à papote ont eu des rumeurs à se mettre sous l'encre.

L'intrus du tournoi, la quatrième roue du tricycle, c'estPoufsouffle. Les jaunes et noirs ont eu du mal à digérer le départ de Coconut Dynamite, eux qui sont pourtant maîtres dans l'art de la digestion. Entre leur Directrice qui leur tourne le dos et la démission d'Adrian Mander de son poste de Professeur en Etude des Runes, les blaireaux ont perdu leurs rares moyens de gagner un minimum de diamants (non, ce n'est pas une erreur). Ils n'ont pas eu d'autre choix que de se tapir dans leur terrier et de regarder le combat aérien de loin. Reprenez du poil de la bête (pendez par les pieds le premier qui demande "Quelle bête ?") et apportez un tant soi peu de concurrence, que diable.

Dans le même panier percé, on retrouve Serpentard - une fois n'est pas coutume. Sonnés, eux aussi, par la trahison de Wilde, tous les Serpensortia du monde n'ont pu leur redonner le rictus sarcastique. Fidèles à leurs habitudes, ils ont tout de même tenté de tricher à la dernière minute, notamment en organisant un concours par l'intermédiaire de la VIPère - cette rédactrice est jalouse d'un autre journal, excusez-la. Bien essayé, mais c'était perdu d'avance. Allez lustrer vos écailles et arrangez-vous pour apporter plus de piment à la nouvelle Coupe. (Ce sont des émeraudes, ne lui en voulons toujours pas)

Les Serdaigle n'ont pas voulu se contenter de la deuxième marche du podium. Ils ont donc voleté ferme pour rattraper leur retard, mais en vain. La rénovation de leur Salle Commune y est sans doute pour quelque chose : ce qui n'arrive qu'une fois tous les siècles aura suffi à détourner l'attention des aiglons à un moment crucial (comment s'auto-pigeonner en trois leçons). A trop jouer avec la maison du feu, ils s'y seront brûlés les ailes et y auront laissé quelques plumes. Arrêtez de piailler et de vous pavaner, et la Coupe ne vous passera plus sous le bec.

Félicitations à Gryffondor qui remporte la Coupe des Quatre Maisons pour la première fois depuis neuf années pédouziennes. Les efforts de Molly Moseley pour soudoyer la Direction ont enfin payé. Il faut dire que profiter de la confusion et de la naïveté des nouveaux Directeurs Adjoints était une tactique payante. Attention chers Griffons, cela ne fonctionnera pas une deuxième fois. Et il suffit qu'une Coupe de Quidditch pointe le bout de son Vif d'Or pour que votre Directrice se désintéresse de vous. Ou que vous vous rendiez compte que non, vos balais n'avaient pas disparu, comme elle le prétendait. 

N'oubliez pas de lire votre journal préféré tous les mois, car la Gazette vous tiendra informés des meilleurs manières d'apporter des joyaux à votre maison. Et ça commence dès maintenant, avec le jeu de la Gazette : Un Doxy parmi les Fées. En attendant, rendez-vous en salle de cours mais continuez à fricoter, frauder et babiller, que Lia R ait des potins bien croustillants à se mettre sous la dent ! (Pas besoin de pub, je trouve des potins toute seule, merci !)

Article de Cameron O'Brien, illusté par Avery Pevensie.

Partager : Partage

[Rapeltout] Préfets ou Rockets-en-chef ?

Prefets_ou_Recket_en_Chef.gif


Le 1er septembre dernier, Wilde annonçait dans les postes vacants l'arrivée d'un nouveau poste à Poudlard12 : celui des Préfets-en-Chef. Mais, me direz-vous, ce poste existait déjà avant cette annonce. Et je vous l'accorde, il existait bel et bien. Sauf qu'il s'agissait d'un poste auquel seuls les préfets avaient accès puisqu'il s'agissait d'une promotion pour eux le temps d'une coupe. 

Or, depuis cette coupe, les choses ont changé, et le poste de préfet en chef apparaît avec un nouveau visage et des fonctions plus riches et plus importantes. En bref, préfet en chef est devenu un poste fixe, dont la tâche principale sera d'accueillir les nouveaux au sein du site. Alors pourquoi ce changement (sachant que le grade fonctionnait ainsi à ses débuts, parlons plutôt de "retour aux sources") ? Les anciens préfets en chefs n'étaient-ils pas à la hauteur ?

Tout d'abord, sachez que lorsque l'on devenait préfet-en-chef, cela voulait dire qu'il fallait pour le préfet choisi, assumer à la fois les fonctions de préfet au sein de sa maison, mais également au sein de l'ensemble du château. Autrement dit, la charge de travail était doublée, et c'était un poste difficile à assurer (déjà que les Préfets-tout-court galèrent...). Il était plus dur de s'investir pour sa maison quand on devait aussi s'occuper du reste du château. Le poste a donc été supprimé quelques temps, avant de faire sa réapparition aujourd'hui, pour le plus grand bonheur de certains et plus particulièrement des nouveaux. 

Il est vrai que la question de l'accueil des nouveaux a été de nombreuses fois relancée, jusqu'à ce que la solution de créer un poste dont le recrutement peut être ouvert à tous ne soit officialisée. Deux préfets-en-chef seront par conséquent recrutés prochainement, parmi nos quatre finalistes. 

Alors quelle est la tâche attribuée à nos nouveaux préfets ? 

Je vous ai déjà parlé du fait qu'il s'agit avant tout d'accueillir les nouveaux venus et de les aider dans leur intégration. Du moins, c'était leur rôle principal jusqu'à maintenant. Ils seront toujours rattachés aux équipes de maison et travailleront en collaboration avec elle, cependant leur implication se fera à l'extérieur des salles communes, dans l'entièreté du château. C'est pourquoi les futurs PeC (à ne pas confondre avec le Photographe en Chef qui, lui, doit se débrouiller tout seul) se voient attribuer de nouvelles fonctions qui permettront à cet accueil d'être plus important et beaucoup mieux géré.

Tenir et mettre à jour les tutoriels sur l'utilisation du site est le premier point requis dans la candidature. C'est important quand on arrive à P12 de bien comprendre comment les choses marchent, quelles sont les astuces et surtout de ne pas se sentir perdu quand on ne comprend pas forcément tout tout de suite. Desmodifications à la FAQ seront apportées par ces nouveaux PeC afin de l'améliorer. La supervision des systèmes de parrainage est également prévue, de même que la valorisation du statut de « simple élève ». Pour le reste, nous n'en savons pas plus pour l'instant car Wilde aime garder des secrets ; nous le découvrirons donc tous lors de la nomination de nos futures PeC et quand elles commenceront à exercer leur fonction. Je ne doute pas que la surprise satisfera un bon nombre de personnes, c'est même certain. 

L'épreuve à laquelle nos candidats ont donc du être confrontés comporte trois étapes : la première consiste en une lettre de motivation qui détermine la personne dans chaque maison susceptible de passer à la deuxième étape. Celle-ci n'est rien de plus qu'un test de connaissance visant à savoir si les candidats au poste sont familiers ou non avec le site. Enfin, un entretien individuel visera à déterminer quelles sont les deux personnes les plus aptes à assurer le poste de Préfet en Chef. 

Pour le moment, nos potentielles futures Préfètes en Chef, puisqu'il s'agit d'une finale exclusivement féminine (si l'on exclut que le personnage de Mawine, Ten, est en réalité un monsieur), sont au nombre de quatre, chacune représentant une maison différente : Opale Tal MoundineGinny WorkeySolene Alrina et Mawine Evans ! La compétition risque d'être serrée, mais si ces quatre personnes sont aussi motivées qu'elles le laissent paraître (ce qui est rarement le cas, cela va sans dire), nous ne serons pas déçus quant au résultat. Qui croquera l'autre afin de décrocher le poste de ses rêves ? Quelles sont les deux maisons qui pourront bientôt faire des pieds de nez aux deux autres ? Pour l'instant rien n'est joué, mais quand les résultats tomberont, la décision sera irrévocable ! 

En attendant que les résultats tombent, je vous propose une petite interview avec les personnes concernées.


Comment vous sentez-vous de vous retrouver en finale face aux trois autres maisons ? 

Mawine : De la pression puisque c'est la dernière épreuve mais aussi une certaine impatience de voir les résultats héhé ! Quelles que soient les personnes choisies, les PeC seront au top héhé.
Ginny : Je ressens beaucoup de peur et d'anxiété. J'ai très peur de l'annonce des résultats sachant que toutes les personnes ont de très grandes qualités et que chacune le mérite vraiment.
Solene : Bah c'est pas vraiment une compétition, les meilleures gagneront et le mériteront !
Opale : Je ne ressens rien en particulier, je stresse juste comme à n'importe quel recrutement. Je n'ai pas non plus l'impression que c'est une compétition entre maisons. Je n'aime juste pas les candidatures, ça me stresse et voilà.

Pourquoi avoir choisi ce poste plutôt qu'un autre ? 

Mawine : Tu veux pas voir mon CV aussi en plus de mes motivations ? Pff ! Non, sérieusement, le poste m'attire car il est nouveau et les missions proposées sont vraiment importantes et s'inscrivent dans une nouvelle logique (mettre l'accent sur l'intégration, séduire les jeunes élèves pour qu'ils restent à jamais, revaloriser le statut d'élève) qui me plaît beaucoup.
Ginny : J'aime beaucoup aider les autres. Pour moi, les nouveaux sont importants et j'aimerais bien les aider à leur faire apprécier le site.
Solene : Je suis pas particulièrement intéressée par beaucoup de postes ici, mais les enjeux de celui-ci sont vraiment intéressants parce que le rôle principal est d'accuillir les nouveaux, et le seul vrai travail c'est de guider des nouveaux arrivants sur le site, de leur parler et de faire découvrir P12, c'est pas ce que je considère comme vraiment du travail et c'est pour ça que j'ai postulé.
Opale : Eh bien j'ai une flemme terrible de recopier mes motivations huhu. Si j'ai postulé c'est parce que je sais que je peux apporter quelque chose au poste, que j'y prendrais des plaisirs et que j'ai les capacités requises. Et parce que j'aime l'accueil des nouveaux surtout ! 

Quels sont vos projets si vous êtes choisis à la fin du recrutement ? 

Mawine : Ça c'est top secret héhé !
Ginny : Surprise !
Solene : Ne dévoilons pas tout.
Opale : C'est top secret. Je ne dévoilerais mes idées qu'à mon binôme si je suis prise !

Comment envisagez-vous votre travail à deux, et au sein du château ? 

Mawine : Je pense que les premières missions seront de mettre en valeur tout ce qui aide à l'intégration et à la compréhension du fonctionnement du château : tutoriels, guides, FAQ. Les grosses animations inter-maisons et tout le tralala, je ne pense pas que ce soit la priorité.
Ginny : Le travail en équipe ne m'effraie pas du tout et j'imagine que les PeC pourraient être amener à réaliser des animations, mais plus principalement, mettre tout en oeuvre pour aider les plus jeunes.
Solene : Très positivement, Ginny, Mawine et Opale sont géniales et quel que soit le résultat, je pense que la collaboration marchera très bien !
Opale : J'ai l'habitude de travailler en équipe et j'apprécie chacun de mes concurrents, donc ça devrait bien se passer. 

Vos atouts qui pourraient vous permettre de remporter l'épreuve ? 

Mawine : Un sourire Colgate et une expérience dans la (dés)intégration des nouveaux ? Héhé.
Ginny : Ce serait à vous de me le dire !
Solene : L'ancienneté ? Non je sais pas, on a toutes des qualités et je sais que je suis personnellement très motivée et enthousiaste, j'espère que ça comptera !
Opale : Ma motivation certainement ! 


Blondie-William.png

Partager : Partage

[La plume à papote] Les BUSE font leur rentrée !

buses.png

La rentrée a bien démarré à Poudlard. Vous arborez un nouvel uniforme acheté fraîchement chez Mme Guipure, tous vos nouveaux livres et manuels de cours (encore emballés) sont impeccablement triés et rangés dans votre malle, et vous avez déjà vidé votre stock de friandises acheté pour l’année. Vous voilà prêts pour commencer vos nouveaux cours ! 

Du côté de la direction, de nombreux changements sont également apparus en cette belle rentrée (niveau capillaire de Coconut ?), preuve que l’été n’a pas été une période creuse pour tout le monde. En effet, un nouveau programme est annoncé, le Brevet Universel de Sorcellerie Elémentaire, « BUSE » pour les intimes. Car il n’y a jamais assez d’examens et de devoirs dans ce monde, il a été décidé d’en ajouter une grande panoplie, d’un tout autre niveau, avec un nom à rallonge en prime. Pas d’emballement, vous avez de toute façon cinq années d’études à faire avant de prétendre passer vos BUSE. Ce n’est pas encore la majorité des pédouziens, loin de là.

Oui mais quoi ? On a des examens en plus ? Et c’est supposé être une bonne nouvelle ? Oui ! Pour les doubles-adjoints qui vont enfin avoir du travail. En tout cas, de nombreuses personnes semblent s’en réjouir. C’est du moins les réactions entendues dans les couloirs. Remarquez, ce sont rarement les cinquièmes années qui manifestent leur joie mais tous les autres. A mon avis, devant ces cris de réjouissances, se cache plutôt un fait certain : les élèves sont heureux d’avoir devant eux entre une à quatre années d’insouciance, de fêtes et de sorties multiples. Pas d’épreuves ardues, seulement le banal examen de fin d’année, tout va bien pour eux.

Mais alors, en cinquième année, il se passe quoi exactement ?

Ma plume à papote s’est retrouvée sur le bureau de Lust Caféine pour répondre à certaines questions à ce sujet afin d’en savoir un peu plus.

Plume à papote: L’examen des BUSE remplace-t-il l’examen de fin de cinquième année ou s’agit-il d’un examen complémentaire ?

Lust Caféine : Ça remplace l'examen de fin de cinquième année, oui ! C'est déjà une assez grande épreuve en soi je pense, pas besoin d'accabler nos élèves avec un autre examen.

Plume à papote: Les BUSE comprennent un examen sur l’ensemble de la matière de Poudlard, de la première année à la cinquième année ? Ou seulement les cours de cinquième année ?

Lust CaféineCet examen doit attester du niveau général des élèves à la fin de la 5e année. Il ne s'agira donc pas d'un simple contrôle de connaissance sur l'année en cours, mais bien d'un test global.

Plume à papote: Pour le cours de Vol, s’agit-il vraiment d’un examen en vue de la poursuite de la matière pour la sixième et septième année ? Ou est-ce plutôt un permis balai ?

Lust CaféineEncore une fois, les BUSE attestent du niveau des élèves à l'issue de leur 5e année. Rien de plus, rien de moins ! Il s'agit de quelque chose de purement scolaire. Car Méliandre n'a pas elle-même son permis.

Plume à papote: Et après ? Devrons-nous avoir certains résultats particuliers pour accéder aux matières désirées ? Certains disent que le professeur Wilde exige un O plus une danse et un hymne sur les Bandimons pour continuer Histoire de la Magie après la cinquième année. Est-ce que c'est vrai ?

Lust CaféineChaque professeur vous en dira plus en temps voulu ^^ Sauf Wilde évidemment, que je vais devoir bâillonner s'il continue !

Plume à papote: Et concrètement ? On y gagne quoi à passer ces BUSE ? De meilleurs accès aux métiers magiques après non études ? N'est-il pas plus conseillé d'ouvrir une boutique comme l'ont fait jadis les jumeaux Weasley ? Il paraît qu'elle fonctionne très bien grâce à l'album de Chocogrenouilles sorti récemment et pourtant ces deux-là n'ont jamais terminé Poudlard...

Lust CaféineIl est assez rare d'avoir un plan de carrière précis en tête quand on a 15 ans. Certains n'auront pas besoin d'avoir leurs BUSE, mais il est préférable de jouer la sécurité : vaut-il mieux avoir un diplôme et ne pas s'en servir, ou ne pas en avoir quand on en a besoin ?

Au bout de 5 années d'études à Poudlard12 nos jeunes sorciers ont acquis assez de connaissances pour se débrouiller au sein du monde magique : ils ont les bases. Malheureusement de nos jours la plupart des métiers demandent plus que "les bases" et c'est pourquoi les 6e et 7e années sont entièrement spécialisées : chaque élève pourra choisir les cours dont il a besoin pour préparer son avenir.

Pourquoi restreindre l'accès à certaines matières alors ? Tout simplement parce qu'il faut parfois se rendre à l'évidence et accepter qu'un domaine n'est pas fait pour nous. Pour ma part, par exemple, je n'ai jamais été douée en botanique et je ne me suis donc pas engagée dans cette voie là.

Evidemment, tout ça s'accompagnera d'un suivi des élèves afin de les orienter au mieux. Et on peut tout à fait imaginer des validations d'acquis pour les adultes voulant faire réexaminer leur niveau !
 Soit tous les profs du château, ou presque. A quand un grand ménage de printemps, hein ? Du vent !

Grâce à toutes ces indications, nous avons désormais une meilleure vision de ce drôle d’examen portant un nom d’oiseau. Hormis des épreuves sur les cinq premières années d’étude, promettant des révisions gargantuesques et des crises de panique pour toutes les personnes qui se sont empressées de tout oublier une fois leur année terminée, rien de bien dramatique. 

Surtout qu’une fois les BUSE passées, le nombre de matières (Mais elle n'a pas parlé des matières post-BUSE ? Les nouvelles ?) pour la sixième année et la septième année sera plus ou moins réduit selon les résultats obtenus, promettant une charge de travail moindre. Voilà une très bonne nouvelle pour les plus fainéants d’entre nous ! Du moins, c’est une bonne nouvelle tant que les ASPIC ne sont pas encore au programme évidemment. Mais la grande question à retenir est celle-ci : Lust Caféine acceptera-t-elle de faire évaluer son niveau comme d’autres adultes ? Que dira-t-on si on découvre que la directrice de Poudlard n’a pas les BUSE suffisantes pour rester à son poste ? Si ça se trouve, Lust n'est même pas son vrai nom. C'est peut-être même Reine_Noire.

  

Partager : Partage

[Actualités et faits divers)] La JHP des Révélations

jhp.png


Le 30 août dernier s’est déroulée la journée Harry Potter, à Paris, qui a permis à une trentaine de Pédouziens de pouvoir se voir, se rencontrer, et se faire des mamours -surtout Medium et Sirianna. Pour l’occasion, Bdragon, Inwe Telrunya et Méliandre Van Lackshad avaient relancé ce fameux petit groupe sur les pistes de la pierre philosophale. Mais au travers des multiples épreuves, les quatre groupes se sont surtout distingués par leurs actions et réactions… étranges. 

Tout d’abord, nous avons remarqué une chose bizarre : si les organisateurs étaient globalement représentants de toutes les maisons (depuis quand Poufsouffle est une vraie maison ?), la maison la plus présente était bel et bien celle de Serdaigle : la preuve étant, tous les DdMs depuis Lust Caféine étaient présents ! (on ne se souvient pas de ceux d'avant de toute façon) Et si ce n’est pas une révélation en soi, la révélation se trouve être que l’une des leurs est une victime. Il ne s’agit de nulle autre qu’Illisana River, qui se fait relativement maltraiter par son adjoint – vous vous demandiez pourquoi elle avait un lama ? Eh bien non, ce n’est pas pour faire des choses sales (comme cracher) mais pour la défendre. Bon choix. (Ceci est ironique. Il y a eu un chapeauflou pour Illisana, pour ceux qui l'ignorent. Entre Serdaigle et Cracmol)

Niveau créature étrange, nous avions également un jeune homme prénommé Veracrasse, qui bien qu’ayant été la source du nom de son groupe (les Veraclasses, sisi), nous a avoué ne pas aimer son pseudo… au point de nous interdire de l’appeler comme ça. Son prénom étant le même que celui de Bdragon, ce dernier nous a aussi interdit de l’appeler par leur vrai prénom. Bébébaptiste était né. Et il est mort 7 jours après, se renommant Stan Scorpio. 

Quant à Bdragon, il a une fois de plus assumé son autorité(car il est DA, ce n'est pas flagrant) en se promenant presque main dans la main avec Lust pour mener les sorciers vers leur destinée… la pierre philosophale (renommée bonbons et pizza pour l’occasion) de chez Méliandre Van Lackshad. 

Et en parlant d’amour non-assumé, nous ne pouvons pas passer à côté de Florence Shawn qui durant toute l’après-midi, a arboré fièrement la cravate de Gryffondor et un tatouage plus qu’explicite, à savoir : « I <3 Gryffindor »* Wilde était legilimens et l'a découvert le jour de la nomination des DdM. Non, ce n'était pas une blague, il a vraiment fallu rattraper le coup avec Xania. Il en va sans dire qu’elle a été reniée par les Serpentard présents lors de cette journée. Autre reniée : Sheila Brooks. Outre son goût pour les autres maisons (et la mauvaise musique. La RITM ne recherche pas un animateur, mais surtout quelqu'un qui a du goût pour relever le niveau), elle a montré qu’elle suivait Florence et uniquement Florence pour les Trois-Balais. En effet, Sheila Brooks, durant la partie d’échecs, a complètement oublié les autres membres de son équipe. C’est du beau !

Le reste de la journée s’est passé dans de nombreuses batailles (en garde ?), que ce soit pour faire manger de l’herbe à son prochain ou pour lui piquer les bonnes réponses au quiz de Bdragon, voire pour savoir quelle est la fin d’un des RPGs actuels de Jesse Riders (eh oui, nous savons tout → indice = je suis ton père). Et pour terminer cette fameuse JHP, n’oublions pas de mentionner que nous avons vu la lune et que cela fait bel et bien partie des grosses révélations de la journée pédouzienne. 

Alexeievna-Samuel.png

Partager : Partage

[Le château prend la parole] Chronique des Bibliothécaires

Chroniques_des_biblio_4.png


Nous savons que le recrutement a fait de nombreuses personnes ô combien tristes de ne pouvoir découvrir l’envers du décor. *pour ceux qui n'ont pas oublié d'envoyer leur candid C’est donc la raison pour laquelle nous avons décidé d’être clémentes et de leur donner un aperçu de notre salle, ainsi qu’à tous les autres lecteurs de la Gazette. Oui, oui, notre bonté nous perdra. Mauvais emploi, mauvais emploi, mauvaise biblio !

Dans un premier temps, il est important de comprendre que la « Bibliothèque » est séparée en deux parties bien distinctes pour nous : le côté Bibliothèque avec ses rayons chargés de livres, où tout le monde vient s’essuyer les pieds, et parfois, s’abîmer les yeux, et le côté Salle des Bibliothécaires, où vous n’avez pas le droit d’entrer – mouhahaha. (parfaite imitation du rire de Lume de Dio)

La première partie est donc l’endroit où nous trions et virons les livres que nous n’aimons pas. Bien sûr, nous jetons aussi la moitié de la pile à la poubelle, de manière totalement hasardeuse, parce que nous n’aimons pas travailler avec des auteurs malchanceux. Nous nous moquons aussi des critiques de fans en furie : « waaaah ton livre est troooop bieeeeen <3 » ou encore « ton livre et bons mes tu fairas atention aux faute », tout en prenant le temps de se les montrer les unes aux autres en gloussant dès que vous avez le dos tourné. 

L’autre partie est un peu plus complexe et se divise en sous-parties :


    • La salle des esclaves, où sont entassés BL et auteurs. Il y fait chaud, ça pue et ils n’ont le droit d’en sortir que sur présentation d’un texte nickel.(seule Deborah Chloé Parker sait en faire, mais elle ne veut pas sortir, la maso)
    • Le crachoir, où l’on se moque des problèmes des auteurs, des BL, et de leur niveau en orthographe (car nous sommes des Grammar nazis, ces nazis défenseurs d’une langue parfaite, ja, ja !) et nous y crachons aussi vraiment : Illisana et Tiky n’ont pas assez de salive pour les réprimandes méritées par Phillipe chaque jour. 
    • La boîte à idées, pleine à craquer depuis deux ans…
    • … mais vu que la salle de réalisation est condamnée depuis aussi deux ans, suite au départ de Nienna qui en a probablement perdu la clé après y avoir laissé un mort (vu l’odeur), il n’est pas question d’y remettre les pieds. 
    • Le coin des paris du hasard – autrement nommé « la salle des validations ». Comme pour The Last One, on y a mis un dé à l’entrée qui décide si parmi les auteurs chanceux du premier tri, on va prendre un texte ou non. 
    • La mezzanine, pour la sieste. Inutile de dire qu’elle est très confortable et que d’ailleurs, je vais m’en retourner dorm… zzzZZZ zzZZZ


Alexeievna-William.png

Partager : Partage

[Le château prend la parole] Les babillages inquisitoriaux



Être parfait, c'est démodé, et la Brigade inquisitoriale l'a bien compris. Ce mois-ci, elle a décidé de flatter vos défauts en vous donnant de quoi pécher par sept fois.

ORGUEIL



Vous êtes imbu de vous-mêmes, vous aimez vous attribuer moult qualités et le Choixpeau vous aurait volontiers, si ce n'est ce qu'il a fait, envoyé à Serpentard ? Votre péché capital est l'Orgueil et s'il y a un événement de la BI que vous ne devez pas manquer ce mois-ci, c'est la première réunion du Club de Slug.

Pour y être invité, il fallait vous distinguer tout au long de l'année dans différentes activités, malgré la rude concurrence. Des efforts qui en valaient la chandelle puisqu'ils vous donnaient la clé pour accéder, dès aujourd'hui, au Club de Slug. En plus de bien y manger, vous aurez là l'occasion de montrer vos mérites et de montrer aux autres que vous êtes le plus talentueux dans ce cercle pourtant déjà fermé. Saurez-vous décrocher les opportunités offertes par les organisateurs du Club et montrer que les qualités que vous vous attribuez sont bel et bien vôtres ?

AVARICE



Parfois, vous vous dites que vous auriez bien aimé rester dans le monde moldu, ce monde où le cliché d'un homme sur une machine bizarre peut valoir des milliers - alors que dans notre monde tout ce que les paparazzis récoltent habituellement c'est une attaque de Basilic. Mais si vous avez laissé tomber la photographie faute de faire fructifier cette activité, sachez que vous avez fait le mauvais choix : prendre en photo la façade d'un immeuble peut désormais vous faire remporter des sous, grâce à Pol(art)oïd !

ENVIE



Vous ne supportez plus de voir vos jeunes frères et sœurs jouer au Quidditch sur leurs balais miniatures, alors que vous vous prenez un Cognard dans la tête chaque fois que vous enfourchez un vrai balai ? Vous voulez à tout prix retrouver des joues de bébé et vous voleriez volontiers les jouets de votre fratrie ? C'est donc que l'envie vous ronge, et à défaut d'une Potion de Ratatinage ou d'un Retourneur de Temps, la Brigade met à votre disposition un exutoire public.

Retour en Enfance vous permet de partager vos souvenirs, et aussi probablement de provoquer l'envie chez les nés-Moldus quand vous raconterez que vous avez séduit votre voisine avec le bon vieux coup de la fleur qui se met à voler (alors qu'eux-mêmes galéraient avec des colliers de nouilles).

COLÈRE



L'ire des Dieux s'abat sur Poudlard, en cette rentrée scolaire. Le début de la conquête du Château a semblé trop timide à Athéna, Monsieur Patate, Poséidon et Simba : malgré les duels à mort, les courses endiablées derrière le Vif et autres défis (il y en a eu trente ces quinze derniers jours), vos Dieux ne sont pas satisfaits du territoire que vous avez conquis pour eux, et vous demandent de passer à la vitesse supérieure. La Bataille finale sera sans nul doute pleine de dangers et attendez-vous à subir la foudre de vos Dieux si vous ne réussissez pas à conquérir Poudlard !

LUXURE



Comment évoquer, sur un site soucieux de la bienséance, le thème de la luxure (pour rappel, luxure, de luxuria : plaisir sexuel recherché pour lui-même) ? A la vue de tous, dans les Couloirs du Château, avec un Trombinoscope flambant neuf mais déjà rempli de clichés qui, sans aucun doute, cultiveront vos petits penchants.

GOURMANDISE



Le fait que votre anniversaire et Noël ne tombent chacun qu'une fois par an vous chagrine, car vous êtes un fan de gâteaux et de bûches ? Pas de panique, on vous donne le meilleur prétexte qui soit pour organiser un festin : faire plaisir. A qui ? Peu importe, consultez le Calendrier, et même si c'est l'anniversaire de quelqu'un dont le nom ne vous dit rien, préparez des pâtisseries pour cent et oubliez d'envoyer les invitations.

PARESSE



Une chose est sûre : c'est par là que beaucoup d'entre vous pêchent. Mais pourquoi la salle de cours devrait-elle être le seul théâtre de vos incroyables astuces pour éviter de fournir le moindre effort ? Le Monde Magique n'a-t-il pas lui aussi droit à quelques pépites ?

La Brigade des Aurors a fait le nécessaire pour que votre paresse puisse s'exprimer librement, pas seulement dans le Parc un après-midi ensoleillé, mais à toute heure de la journée. Loup-garou, vous ne voulez pas vous fatiguer en réfléchissant à la meilleure manière de dissimuler votre condition ? Le service de gestion des cas particuliers vous accueillera. Poufsouffle, vous n'avez aucune personnalité et êtes fatigué de vous inventer une vie pour cacher le fait que vous passez le plus clair de votre temps dans les Cuisines ? Rendez-vous auBureau des contrôles et des registres pour créer une histoire qui tienne la route. Quel que soit votre problème, n'y réfléchissez pas : utilisez le tutorat !



Article écrit par la B.I. et illustré par Samuel Depooley.

Partager : Partage

[Le château prend la parole] Les multiplettes de la direction

multiplettes_3.png

La remise d'une Coupe des quatre Maisons est toujours un moment empreint de nostalgie. Que ce soit pour le travail accompli tous ensemble, les bons moments célébrés et qui marqueront pour longtemps nos esprits, les rencontres, plus magiques les unes que les autres et tant d'autres choses qui relèguent bien loin les soucis et autres désaccords.

Je profite ainsi de cet instant suspendu pour vous présenter le "Summharry". Cette oeuvre, signée par l'illustratrice américaine Lucy Knisley, retrace avec fidélité, humour et une certaine poésie les moments forts de la saga Harry Potter, le tout en une seule et même image, depuis le placard sous l'escalier à l'épilogue, 18 ans plus tard.


Cliquez pour agrandir !

Voilà pour moi le parfait résumé de tout ce qui fait la Magie du monde de Harry Potter et nous amène à continuer à le faire vivre jour après jour, coupe après coupe. Un regard vers le passé qui nous invite à découvrir ce que nous réserve l'avenir, à prendre notre baguette magique pour construire l'avenir de Poudlard12. Car après la nostalgie, il n'y a rien de plus beau que de se lancer dans de nouveaux défis, non ?


Article écrit par Bdragon et illustré par William Jones.

Partager : Partage

[Battle des Maisons] Quand Salazar mange du Lion




Au fin fond de leur cave, les Serpents regardent et admirent la fougue du désespoir en train de s'emparer de chaque élève de Gryffondor. A l'heure où cet article est écrit, tout le monde profite d'un bon petit déjeuner, fait de céréales Lions et de lait chaud. De quoi satisfaire tout estomac de Serpentard, en pensant à la manière dont les Lions vont se faire manger.


En cette fin de Coupe, les Serpentard jouissent d'une chose : les Gryffondor sont en train de perdre. Oh, il ne s'agit pas seulement du fait de perdre tout bêtement, mais de perdre par pure stupidité. En effet, ceci n'est pas la faute des élèves qui composent la population de cette maison, mais de leur emblème tout simplement. Ils n'y peuvent rien s'ils sont ainsi, c'est la vie.

Cela provient, tout d'abord, du fait que les Gryffondor n'ont pas compris la différence entre le courage et la témérité ou encore la hardiesse. La témérité, c'est cette capacité qu'ont les gens, et surtout les Lions, de se jeter pêle-mêle dans la bataille, sans prendre en compte les risque auxquels ils s'exposent. C'est ainsi que nous pouvons citer le fabuleux exploit de Harry Potter qui, au moment de partir sauver son parrain Sirius Black, ne fit que se jeter dans un piège savamment préparé par l'ennemi et condamna par la même occasion la personne qu'il aurait dû sauver : Ceci est de la témérité. La hardiesse, quant à elle, est cette faculté qui pousse les Lions à affronter des ennemis face auxquels ils savent qu'ils ne feront pas le poids : c'est le courage du chevalier, qui, partit pour sauver sa belle, sait qu'il n'en reviendra pas indemne. Tel est le cas, par exemple toujours, de Harry Potter qui décida au cours de seconde année d'affronter un Basilic, un serpent géant, pour aller y sauver la petite soeur de son meilleur ami. Bel acte de hardiesse, mais heureusement que Fumseck et le Choixpeau Magique étaient présents pour l'aider dans la bataille, parce que sinon, le dernier espoir de l'Ordre du Phénix n'aurait pas fait long feu.

De ce fait, il est simple de comprendre pourquoi les Lions deviennent une espèce en voie d'extinction, mais aussi pourquoi ceux de Poudlard le sont tout particulièrement. A force de se jeter à corps perdu dans des batailles qu'ils ne peuvent gagner, ils se retrouvent pieds et poings liés :




Enfin, dernière petite chose que les Serpents aiment regarder, ce sont les affrotnements des Lions entre membres de cette même maison. Dumbledore disait savamment : "Il faut beaucoup de bravoure pour faire face à ses ennemis mais il n'en faut pas moins pour affronter ses amis.". Et après on ose dire que les Serpentard sont fourbes et vicieux ? Nous, messieurs et mesdames, ne nous lançons pas des pierres entre nous. De la sorte, les Gryffondor ont bien compris le message. Confondant courage avec témérité, ils n'hésitent plus à faire de grands sacrifices pour atteindre leur but. Cependant, le revers de la médaille est tel, qu'ils se retrouvent, à ce jour, trop peu nombreux pour faire face à tous leurs concurrents. Ils s'oublient tellement dans leur petite querelle, qu'ils ne voient plus ce qui se passe devant leurs yeux. Et l'histoire montre un exemple très flagrant de cette "bravoure face à ses amis" : Peter Pettigrow. Il est certain qu'il lui en aura fallu de la bravoure pour se détourner de ses amis James et Lily Potter et les vendre à Vous-Savez-Qui, afin que ce dernier puisse les tuer eux et leur bébé.


Maintenant, vous la connaissez la vérité. Le courage chez les Gryffondor n'en est pas, mais c'est simplement de la témérité et de la hardiesse mal placées. Il n’y a qu’à penser à Harry Potter pour le constater. Quant au fait de lutter contre ses propres amis, je pense que nous l'avons très bien vu avec l'exemple de Pettigrow. Dans tous les cas, si on vous dit un jour de vous méfier du Serpent qui se cache, nous vous conseillons plutôt de vous méfier du Lion qui dort. Car, le Lion, vous pouvez le voir venir de loin, donc, vous pouvez vous en méfier, alors que le Serpent, vous ne le verrez jamais avant qu'il ne bondisse de sa cachette. Vous ne pouvez vous méfier de ce qui vous est invisible.


Article écrit par Serpentard, et illustré par Sheila Brooks.

Partager : Partage

[Actualités et faits divers] Poudlard, pas uniquement pour les Ecossais !

Poudlard_pas_que_pour_les_ecossais.gif

Vous avez probablement entendu parler des grands débats sur cette partie du Royaume Uni où se trouve notre château, un nombre important de Moldus de cette contrée demandant leur indépendance par rapport au reste de la nation britannique. En dehors des préoccupations Moldues quant aux changements que cette indépendance pourrait provoquer, nous pouvons nous demander, et notre château alors ? Les élèves du reste de la Grande-Bretagne seront-ils obligés de changer d’école ? Ou de ne plus y aller ? Ce qui ferait autant plaisir à certains profs qu'aux élèves. 

Voilà des centaines d’années qu’un grand nombre d’élèves de toute la Grande-Bretagne rejoint chaque année les contrées écossaises afin de poursuivre leur apprentissage magique. Si l’Écosse devient indépendante, seuls les sorciers écossais auraient ce privilège ? Poudlard deviendra-t-il la chance d’un petit groupe seulement ou alors faudra-t-il porter le kilt(comme les jupes de Grace, avec rien dessous) et passer une épreuve de cornemuse pour intégrer le château ?

Sans compter qu’avec les années, Poudlard a développé une ouverture internationale assez importante, après lecture des biographies d’élèves vivant à l’heure actuelle à Poudlard, il est impossible de ne pas avoir remarqué de nombreux étrangers, avec une grande proportion de français et de belges (vous croyiez que c'étaient tous des Cracmols ? Eh bien non, malheureusement)ayant investi nos couloirs. 

Ce serait un drame certain si l’école devait fermer ses portes devant ces nombreux élèves, obligés de repartir dans leur terre d’origine. Cependant, tentons de nous rassurer. L’histoire de l’Écosse a montré de grandes divergences pendant les siècles passés, les questions de Nations indépendantes, conquêtes et royautés ont défilé, et Poudlard a survécu. De fait, les fondateurs ont bien calculé leur coup, faisant fi des préoccupations Moldues nationales, les référendums ne pouvant être une excuse pour ne pas faire vos examens !

C’est donc certain ? Les élèves des autres parties britanniques ne devront pas quitter le château en vu de s’expatrier dans une autre école de magie ?

Bonne nouvelle pour nous, le référendum n’a pas abouti, malgré un taux impressionnant de séparatistes, ceux-ci ce ne sont pas la majorité. Rien n’est certain pour le futur néanmoins, même s’il ne s’agit pas d’une inquiétude à l’ordre du jour - au même niveau que la couleur de cheveux de Titoo. Le Ministre de la Magie actuel n’a fait aucune déclaration publique sur le sujet, il a juste mentionné sur le ton de la rigolade que le prix du Whisky Pur Feu ne devrait pas connaître de hausse majeure depuis le référendum Moldu. Bref, nous ne connaissons donc pas le point de vue officiel du Ministère (aveugle, comme d'habitude). Par contre le portrait de Minerva McGonagall a arboré les couleurs écossaises et si vous passez par le département de Métamorphose, vous pourriez l’entendre chanter l’hymne écossais sur un fond de cornemuse quand elle ne braille pas dans mes oreilles. Aux cachots, la vieille !. Et oui, certains ne cachent pas leur amour pour l’Écosse. Mais nous les aimons les Écossais. Du moins, tant qu’ils ne nous obligent pas à quitter notre bon vieux château bâti depuis mille ans….


Nora-William.png

Partager : Partage

[Battle des Maisons] RDV à Serdaigle


Vous aviez toujours pensé que vous étiez fait(e) pour aller à Gryffondor. Suivre la trace de vos héros, prouver votre bravoure, vivre de grandes aventures... Seulement voilà, le Choixpeau en a décidé autrement puisqu'il vous a envoyé à Serdaigle. Mais ne vous méprenez pas sur cette belle maison ! Nous vous avons préparé un top des bonnes raisons de rejoindre les aigles.


    1. Vous aurez le privilège de faire partie de cette "élite", reconnue pour son dur labeur.

    C'est vrai qu'on a tous envie de passer notre temps la tête dans les livres plutôt que les fesses sur un balai.

    2. Dormir dans la plus haute tour du château, c'est trop classe.

    Surtout lorsque vous réalisez, à la fin du festin (peu importe que ce soit la rentrée, Halloween, Noël, vous êtes repus) que vous avez un bon paquet de marches à gravir avant de rejoindre votre lit !

    3. Votre intelligence est telle

    que vos chevilles ont du mal à passer la porte d'entrée de Poudlard12 (et Merlin sait qu'elle est grande !).

    4. La vue est si belle de là-haut !

    J'espère que personne n'a le vertige (rires).

    5. Le bleu, c'est beau.

    Mais c'est so two thousand and eight...

    6. De belles célébrités sont passées par cette maison.

    On pense par exemple à ce cher Lockhart.

    7. On remarque un caractère très chaleureux.

    Par exemple, Myrtille (plus connue sous le nom de Mimi Geignarde, ou Mimi la Boutonneuse).




Pour finir, nous vous proposons un petit témoignage d'un ancien de Serdaigle.


" Ô grand dieu, que de belles années j'ai passées au sein de cette si belle maison de Rowena Serdaigle. Quel honneur ce fut pour moi de découvrir, lors de ma répartition, que je faisais partie de l'élite. Je savais depuis ma tendre enfance que j'étais supérieur aux autres, prédestiné à accomplir de très grandes choses. Je ne mentionnerai pas mon premier 20/10, ni mon deuxième, ni les 378ème qui suivirent : ceci serait lassant pour moi, et compliqué pour vous. Non, je suis ici pour vous faire part de mon extraordinaire aventure, qui me mena tout droit au sommet (rassurez-vous, le chemin ne fut pas bien long). Ayant peur que mes mots n'arrivent trop vite à vos oreilles et que votre cerveau n'ait pas la faculté de me suivre, je tâcherai de faire court.

Si vous espérez un jour atteindre un tel degré de réussite, suivez bien mes conseils : Ne vous faites pas d'amis, cela nuirait à votre scolarité. Ne vous mêlez pas aux autres maisons, leurs intérêts sont bien trop futiles et puériles. Ne sortez plus : lisez. Enfin, n'ayez pas peur de piétiner les plus faibles que vous s'ils se trouvent sur votre chemin.

J'espère avoir atteint votre cortex gauche, et vous souhaite de joyeuses années au sien de ce château.

PS : Pour toute question, je suis disponible sur le Chemin de Traverse de 9h à 18h. Ne prêtez pas attention à mon balai et à ma pelle. "



clique
On vous souhaite tout le bonheur du monde... ♪
Article écrit par Medium Dniepr, Aileen Sullivan, Eanna O'Malley, en collaboration avec le reste de Poufsouffle.

Partager : Partage

[Sports] Tactiques de Quidditch


Tactiques_de_Quidditch.png

Bien que le Quidditch prenne de plus en plus de place dans notre monde, pauvres fous moldus, la Feinte de Wronski ou la Roulade du Paresseux sont encore loin d’être praticables bien que Kaya Landers fasse très bien le paresseux. Le Muggle Quidditch nous permet cependant de se foutre un balai entre les jambes et de courir en canard, mais ceci étant loin d’être la grande classe, les Pédouziens ont choisi leur propre Quidditch, sur tchat. Cela entraine bien sûr leurs propres tactiques, que la Gazette vous présente en exclusivité !

    Boire du café, car la caféine, c’est bien connu, ça vous remue de l’intérieur et ça agite vos doigts. Sauf si comme Janus, vous n'en avez plus qu'un. 
    S’entrainer sur un logiciel de traitement de texte, pour ne pas débarquer complètement à froid aux entrainements, ni passer pour un gros newbie. 
    Réclamer une pause pipi pour que les autres perdent le rythme, technique validée par Ten. , qui a récemment décroché le prix Mimi Geignarde, pour passer autant de temps qu'elle dans les toilettes. 
    Envoyer les bots sur le stade pour espionner les équipes adverses – ne dites pas que ça ne se fait pas, tout le monde sait que des entrainements ont dû être annulés à cause de ça. Mais Eugènie a dû être trop accaparée par sa belle pour le voir. 
    S’enfermer dans une pièce avec uniquement une chaise, un bureau et un ordi pour ne pas être déconcentré pendant les matchs. Arrêtez de penser aussi. 
    Reboire du café et notifiez-le, des fois que Lust Caféine ait ainsi une bonne image de vous…
    Aduler les meilleurs membres pour qu’ils vous vendent un peu de talent, ou au moins, qu’ils vous apprennent quelque chose. (à savoir que le meilleur de vos membres, c'est votre tête, bande de nouilles)
    Vous rendre compte que c’est de l’arnaque, parce que si vous n’avez rien au début, vous ne pouvez pas vous transformer en pro. 
    Empêcher Ten, Ginny, Roxas, Akhenaton de sélectionner un créneau d’entrainement pour que leur équipe soit au moins aussi mauvaise que la vôtre, mais vous risquez de rapidement devoir passer votre vie sur le stade. 
    Corrompre les arbitres pour ne pas avoir de coupes souvent, surtout Eugénie, parce qu’elle est jeune et faible.



Comment ça, vous croyiez avoir été assez malins pour qu’on ne les découvre pas ? Mensonge ! Même avec des bots, vous restez un sportif, et c’est facile d’aller fouiner dans vos affaires dès que vous vous mettez à parler de votre passion, comme quand Wilde parle de Bandimon, il finit toujours par nous dévoiler des trucs sans s'en rendre compte. Ne reste plus qu’à trouver des noms un peu plus cinglants à ces tactiques, et vous pourrez vous prendre pour de vraies célébrités du monde du Quidditch !

Alexeievna-William.png

Partager : Partage

[Sports] Match de Quidditch à mi-cale

Match_a_mi-cale_de_Quidditch.png

« Un terrain vague, de vagues clôtures, on imaginait la maison future. » Il faut l’avouer : retourner sur l’ancien terrain de Quidditch, pour des raisons techniques, laissait présager quelques retards. Ou même de gros retards, si on se rappelle que la petite Cristal Kanta a souvent du mal à trouver le terrain. Entre ceux qui n’avaient pas compris que cela se passait sur l’ancien terrain et ceux qui ont eu du mal à escalader les barricades mises en place, le match a commencé avec 30 minutes de retard.


Toutefois, les équipes ont pu être faites des deux côtés. Dans l’équipe de Hevi Shawn, nous avions : Xania, Aidan et un inconnu qui était plutôt canon d'ailleurs ! en poursuiveurs, Akhenaton et Hevi en batteurs, Lewis en gardien et Emy en attrapeuse vers la fin de la partie. De l’autre côté, l’équipe de Ginny Workey était constituée de cette façon : Ginny, Proventus et Lysou à la poursuite, Mawine, Carline et Enerus à la batte, Enerus aux buts vers la fin de la partie, et enfin Mawine au vif d’or à la fin aussi.

Le match a commencé sur les chapeaux de roue. En même temps, cela était normal dans un sens. Nous avions les vieux, qui n’avaient pas monté un balai depuis des temps reculés, tandis que nous avions la fraiche génération de l’autre. C’est tant bien que mal que la poursuite Xania/Aidan tentait d’intercepter les passes de Proventus/Ginny/Lysou, enfin surtout Xania, car Aidan semblait avoir repris du poil de la bête plus rapidement.

Du côté des batteurs, cela castagnait pas mal. Mais tout comme en poursuite, Mawine, Carline et Enerus étaient bien plus efficaces que leurs adversaires Hevi et Akhenaton, qui n’ont pu empêcher que plusieurs cognards n’atteignent leur coéquipier Aidan.

A la vitesse de ces échanges, Lewis a mangé un souafle en pleine poire lorsque l’équipe de Ginny a marqué son premier but, permettant ainsi à son équipe de mener 30 à 0. Heureusement, il réussit à reprendre ses esprits, car il en bloqua un de justesse ! C’est à ce moment-là qu'Enerus lâcha sa batte pour les buts et que les attrapeurs firent leur entrée. Mawine lâcha sa batte pour se lancer à la poursuite du vif d’or, tandis qu’Emy rentrait tout simplement sur le terrain fraîche comme une fleur. Arbitre de ce match, Lust dut mettre le niveau du vif d’or au plus bas niveau, afin que ce dernier soit attrapé rapidement. En effet, juste après avaient lieu les Sonorus de Wilde. Et tout le monde sait combien, il n’aime pas que l’on soit en retard ! Sauf que si personne ne vient, il ne peut pas les faire, et il finira malheureux. Donc tant pis, mieux vaut venir en retard que jamais.

De ce fait, le match s’est clôturé par la capture du vif d’or par Emy, permettant à l'équipe de Hevi Shawn de remporter le match 150 à 30. Une victoire pas vraiment méritée, étant donné les capacités à la poursuite de l’équipe adverse, mais c’est le jeu ma pauvre Pomfresh ! Dans tous les cas, ce fut un réel plaisir pour l’ensemble des joueurs de pouvoir s’entraîner dans un véritable match, et de retrouver les plaisirs de ce sport qu’est le Quidditch. En espérant que de nouvelles initiatives de ce genre soient prises dans un futur proche.


Xania-William.png

Partager : Partage

[Culture] Cent ans de décrépitude

Cent_ans_de_decrepitude.png

Le bruit du coup de pied aux fesses donné par Alexeievna à Clara Badaboum en avril dernier a éclipsé un événement important survenu dans le Monde Moldu : la mort de Gabriel Garcia Marquez. Ce célèbre auteur colombien, lauréat du Prix Nobel de Littérature (récompense prestigieuse qu’un comité de Moldus décerne chaque année à un écrivain talentueux ou lèche-bottes, comme Hevi Shawn), est principalement connu pour son œuvre Cent ans de solitude.

Peut-être ne le saviez-vous pas, mais cet homme éminent était un sorcier. Après de brillantes études à Durmstrang, il a ouvert une librairie : Livrez-vous à GGM. L’échec de l’entreprise l’a fait passer du côté obscur de la force, puisqu’il s’est lancé dans un trafic illégal de baguettes magiques. Il vendait au rabais des baguettes trafiquées, qui changeaient leurs utilisateurs en lapins et Pepsi ne s'en est toujours pas remis, qu’il dégustait ensuite rôtis à la broche. Cette pratique l’a conduit droit à Azkaban, sans passer par la case départ.

Son âme était tellement corrompue que les Détraqueurs l’ignoraient. Ayant ainsi tout le temps libre du monde, et même plus, il est parvenu à s’échapper un jour que l’arrivée massive de prisonniers détournait l’attention de ses gardiens. Pour ne pas être retrouvé par le Ministère de la Magie (ou pire, Adrian Mander), il a décidé d’abandonner ses pouvoirs et de se réfugier dans le Monde Moldu, faisant des allers-retours entre son pays natal et la France, afin d’échapper à ses poursuivants.

Gabriel Garcia Marquez s’est alors mis à l’écriture. Il a d’abord partagé ses dix années d’ennui mortel dans Cent ans de solitude, avant de donner naissance au « réalisme magique », une tentative d’informer les Moldus qu’un autre monde côtoyait le leur → Il ne faut jamais prendre les gens pour des Moldus mais ne pas oublier qu'ils le sont. C’est sans aucun doute ce qui l’a perdu, car il a soudainement sombré dans la folie. Il a fini ses jours à l’Hôpital Sainte-Mangouste, avant de mourir “en solitude” le 17 avril 2014.

Si vous êtes intéressé par les épopées et le cycle de la vie, Cent ans de solitude est pour vous. Vous pouvez vous le procurer dans la plupart des librairies Moldues - réelles ou virtuelles - en échange de la modique somme de 8 euros, soit 1 Gallion, 1 Mornille et 22 Noises. Ou alors vous le trouverez à la Bibliothèque ! depuis que Melody Store a sombré dans la folie, elle aussi elle ramène ce genre de trucs.

Article de Cameron O'Brien, illustré par William Jones.

Partager : Partage

[Sondage] Le Top des pseudos les plus mal orthographiés

Le_top_des_pseudos_mal_ortho.png

- Wilde : est-ce par sauvagerie ou par simple esprit de pseudo-rebelle que notre nouveau DA a choisi d'ajouter un "e" au wild anglais ? Nous vous laissons aller lui demander, si vous n'avez pas peur de subir une attaque incontrôlée de canard en plastique aux dents de papier toilette. 

Wilhemina Compton : nous avons tous en exemple la ravissante Wilhelmina Gobe-Planche... honteusement plagiée ! En effet, notre adjointe en S&E aura tout fait de travers : être professeure adjointe plutôt que professeure, être une grosse bêbête plutôt que de s'occuper des grosses bêbêtes, et enfin, compter les thons plutôt que gober des planches. 

Amy Pont : déjà venue d'un autre monde et délaissée de son docteur, nous nous demandons si cet arrêt de soins promulgués n'a pas causé sa perte d'esprit récente... et le fait qu'elle n'arrive même plus à écrire son propre nom correctement. Comme si c'était la seule dans ce cas !

Phillipe von Schwarzbaum : était-il trop occupé à vérifier l'orthographe de son nom de famille allemand et ses 15 000 lettres imprononçables pour ne pas voir que c'était son prénom qui comportait un échange bancal ? Espérons qu'il prenne tout de même son envol, avec ses deux nouvelles "ailes". Mais pas pour Serdaigle, ils ont déjà assez de cas.

Milk Mélon : même si elle a essayé de cacher son amour pour la nourriture et ses penchants de Poufsouffle, elle doit bien admettre que son nom fait également référence au pauvre fruit. Ajouté au lait, est-ce une recette secrète pour une gourmandise insoupçonnée ? Ou ses parents étaient à Poufsouffle, et elle tente de le cacher en se reproduisant chez Serdaigle.

Casmir Elystote : le fameux architecte de notre belle école aurait lui aussi un problème à la construction de son nom. Était-ce pour le faire moins bancal qu'il a abandonné un i central ? Ou tout simplement pour avoir un nombre de lettres maléfique ? Quoique non, oubliez la dernière option, il est à Poufsouffle quand même...

Giinny Van Lackshad : elle aussi a succombé au 6 démoniaque... en récupérant le i manquant de notre Casmir national. Un échange peu conventionnel qui nous fait encore une fois douter sur les relations inter-maison, et notamment entre les deux "délaissées" par JK. Avait-elle tenté de cacher toutes ces magouilles ?Tenté de cacher leur relation de plus en plus forte en s'effaçant progressivement du site, oui.

- Alexeievna : fait indubitablement partie des pseudos les plus mal orthographiés, par elle parce qu'il manque le tréma du i (j'ai fait mon enquête) et qu'elle pense que ça simplifie son pseudo en l'enlevant, et par les autres, parce qu'on a pas envie d'écrire un truc pareil, ce qui revient à prendre le risque de s'emmêler les doigts sur la machine à écrire.


Par l'équipe de la Gazette et illustré par William Jones.

Partager : Partage

[Sondage] Quelle carte de Chocogrenouille êtes-vous?

test_chocogrenouille.png


Eh oui, depuis quelque temps, comme vous l'avez sans doute remarqué, les cartes de Chocogrenouilles sont apparues dans la boutique des Frères Weasley. Bien que très chères à leurs débuts (surtout que la quantité achetée ne changeait en rien la diversité des cartes obtenues, elles n'étaient pas toutes sorties, mais ça, on ne prévient pas le public hein !), elles seront de plus en plus nombreuses à orner vos albums. Et si vous, vous faisiez partie de ces visages ?

1. Combien de vies avez-vous sauvées lors de l'année écoulée ?

a) Aucune, c'est moi, en général, qui les pousse de la Tour d'astronomie ou qui les lance dans des Filets du Diable.

b) Une ou deux, j'aime balancer des sortilèges du bouclier un peu au hasard quand je me balade, il y'a bien quelqu'un qui a dû en profiter.

c) Sauver des vies, c'est mon quotidien. Quand je ne sauve personne de ma journée, je plonge ma tête dans les toilettes de Wilde, pour me punir.

d) Juste celle de mon meilleur ami, parce que c'est mon meilleur ami et que je l'aime trop. J'ai envie de l'épouser, mais lui il veut pas, il dit qu'on est trop jeune et que je suis roux.

2) Un enfant vient vous demander un autographe, en arguant qu'il est votre plus grand fan...

a) Les enfants, ça me débecte. Je leur lance un maléfice Cuisant et je rentre chez moi pour continuer à entraîner mon armée de Veracrasses luisants.

b) "Qui ça, mo i? Mais euh, t'es sur que tu ne te trompes pas de personne ? Enfin je veux dire, je suis pas connu autre part que dans le club de philatélie magique, si ?"

c) "Bien sur mon petit, tiens. Et puis si tu veux une photo avec moi, viens ici sur mes genoux, je te l'enverrai avec une autre signature. Et puis si tu n'as pas encore mon autobiographie, achète-la vite, et je me ferai un plaisir de te la dédicacer aussi. Et invite tout le monde à venir me voir, j'aime signer des choses."

d) Non, les gens ne viennent jamais me voir, ils trouvent que je suis pas assez beau, pas assez intelligent, pas assez fort, pas assez rusé.

3) On vous offre le poste de Chef des Aurors suite à vos exploits...

a) Mes exploits ? Eh, quand j'ai tué ce dragon, c'est parce qu'il a essayé de voler mes chaussettes !

b) "Euh mes exploits ? Vous êtes sur que c'est de moi qu'on a parlé ? Enfin je sais que j'ai tué le Géant qui terrorisait la petite ville là-bas, mais quand même..."

c) Je suis déjà chef des Aurors, on m'a donné le poste d'office après avoir vaincu vingt mages noirs en même temps !

d) Bah non, toujours pas, c'est pas moi qui l'ai détruite, c'est un autre. Moi j'étais derrière et je surveillais la porte qui donnait sur le local à poubelle.

4) Si tu étais un sortilège, lequel serais-tu ?

a) Sectumsempra. Faire des petits trous, des petits trous, toujours des petits trous dans les gens, j'aime ça.

b) Protego. Si on se protège, il est de notoriété publique qu'on ne se fera pas blesser, et qu'on vivra plus longtemps. Le fait de partir en ermite, ça compte aussi, mais c'est moins drôle que de faire des ronds avec sa baguette.

c) Stupefix. J'aime tellement attraper les méchants que je ne fais que les stupéfier, puis je les libère, puis je les restupéfie après.

d) Reparo. Je suis là pour réparer toute la casse après, je suis un peu le balayeur magique quoi...

5 Quel goût de dragée surprise de Bertie Crochu serais-tu ?

a) Crotte de nez. J'aime voir les gens froncer les deux côtés de leurs narines parce qu'ils sont dégoûtés. En plus, s'ils me reconnaissent, c'est qu'ils ont déjà mangé des crottes de nez, et en plus de leur donner un goût à vomir dans la bouche, je les ridiculise devant leurs amis.

b) Eau. Comme ça je me fais pas remarquer !

c) Poivre. J'explose dans leur bouche comme si ils avaient avalé une fusée du magasin des Weasley !

d) Fraise. J'ai du goût, c'est indéniable. Mais tout le monde, en voyant ma couleur, s'attendait à framboise ou cerise, et me savoure d'un air déçu.

Alors ? Vous avez bien fait le test sans tricher ? Découvrez maintenant auquel des personnages figurant sur une carte de Chocogrenouille vous correspondez !

Vous avez un maximum de A : Comme Herpô l'infâme, vous ne devez pas être au courant qu'il existe une carte de Chocogrenouille sur vous, et quand bien même vous le sauriez, ce n'est pas vraiment quelque chose qui est fait pour vous plaire: les mauvaises actions, ça doit être fait dans l'ombre, et vous retrouver sur un emballage de friandise vous apportera une publicité dont vous vous serez bien passé.

Vous avez un maximum de B : A l'instar de Dumbledore, si vous avez accompli tout ces exploits, vous savez rester modeste, et ne pas prendre les responsabilités qu'on vous offre parce que vous avez découvert des propriétés du sang d'une quelconque bêbête. Vous restez néanmoins quelqu'un de très capable, et vous le savez bien.

Vous avez un maximum de C : Vous êtes plutôt comme Godric Gryffondor. Les valeurs que vous véhiculez, les même que celles qui ont été transmise à la maison éponyme de l'école de Poudlard, sont celle de la vaillance, de la force, et de l'envie de gloire. Et si vous vous habillez en rouge, c'est bien pour être vu partout non ? 

Vous avez un maximum de D : Vous ressemblez à Ronald Weasley. Dernier petit arrivé de la fournée P12ienne des cartes de Chocogrenouille, vous possédez plutôt le second rôle que celui du héros. Mais ne vous en faites pas, il y'aura bien, un jour, quelqu'un qui, lisant l'histoire de votre meilleur copain merveilleux, s'attachera à vous.


Article écrit par Proventus Tal Moundine et illustré par William Jones.

Partager : Partage

[Du côté des moldus] Whassup ?!

whassuprose.gif




Au mois de Septembre, porte de l’ambre ! Pourquoi de l’ambre ? parce que c’est une pierre précieuse qui, normalement, est choisie en fonction des affects de celui ou celle qui la porte. On pourrait dire que Septembre est le mois le plus précieux de l’année, puisque c’est celui de la rentrée, et du retour à la connaissance pour pas mal de nos étudiants de Poudlard12. En somme, il vous faut vous remettre au goût du jour et à l’heure au niveau des actualités qui se déroulent en ce moment.




۩ Ce n’est pas seulement la rentrée pour les étudiants, mais aussi pour les anciens politiciens à la retraite. Non, je ne vous annonce pas que Cornelius Fudge fait son grand retour au poste de Ministre de la Magie. Cette fois-ci, il s’agit plutôt d’un ancien Président Français, enfin pas si ancien que cela tout de même, qui compte faire sa réapparition : Nicolas Sarkozy. Après quelques mois, années, de silence, le voici de retour pour remonter les marches de son parti, et peut-être même de l’Elysée. Ayant réussi à mettre en pause les accusations de fraude à son encontre, saura-t-il renouer suffisamment avec ses anciens partenaires ? C’est à croire que tous ses disciples portent la marque des Ténèbres, étant donné la vitesse avec laquelle ceux-ci accourent !


۩ De grands remous ont aussi ébranlé la Grande Bretagne ce mois-ci, pays du pudding, mais surtout de notre grand héros (zéro) qu’est Harry Potter. En effet, le 18 Septembre dernier a eu lieu un grand référendum au sein de l’Ecosse, quant à savoir si celle-ci devrait oui ou non indépendant de la Grande Bretagne. Après un suspense à vous couper le souffle, il semblerait que le « non » ait obtenu une majorité. Ceci serait dû au fait que la Grande Bretagne ait suffisamment réussi à allécher les babines des Ecossais pour des assouplissements sur le « partenariat » réciproque. Ou alors, ne serait-ce pas plutôt que ceux-ci ont été drogués avec une potion d’Amortentia ? Allez savoir. En tous cas, Coconut n'est pas dans le coup. Son amortentia, elle le boit, pour faire croire qu'elle est vraiment aussi niaise que tous les Poufsouffle.


۩ Depuis un peu plus d’un an maintenant, les homosexuels français peuvent se marier en toute légalité, obtenant ainsi le même statut qu’un couple hétérosexuel. Un grand pas vient d’être fait en ce sens, puisque le premier bébé issu d’une PMA (Procréation Médicalement Assistée) ou de TMA (ce grand séducteur) vient d’être officialisée en France. Un couple de femmes a en effet obtenu un bébé, qui a pu être adopté par celle qui ne l’avait pas porté de prime abord. Mais quand est-ce qu’on penserait aux PMA pour Bandimon ?


۩ Il y en a qui en perdent leur latin, et d’autres qui perdent leur tête. C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris qu’un randonneur français en voyage en Algérie, capturé par des Mangemorts ou ce qui semblerait être le cas, venait d’être exécuté en cette fin de mois. Espérons que la Marque des Ténèbres ne réapparaisse pas de si tôt. Nicky s'est fait un petit pote pour le club des chevaliers sans tête !


۩ Le souci ces derniers temps, tant pour les Moldus que pour les Sorciers, c’est le manque de postes à pourvoir. De plus en plus de personnes se retrouvent au chômage, et cela devient un véritable casse-tête pour chaque chef d’Etat de tout pays. Ou pour Lust, qui doit faire avec le cumul des grades qui cause un taux de chômage de dingue. En France, le Medef est en train d’élaborer un plan, afin de pouvoir embaucher environ un million de personnes, qui seraient en chômage depuis un certain temps. Mais quel genre de postes seront donnés ? Y aurait-il de quoi alarmer la S.A.L.E. (Société d’Aide à la Libération des Elfes) ou faut-il se faire une provision de chaussettes pour libérer ces malheureux ?


۩ Les cigarettes moldues pourraient bien devenir aussi mal vues que notre propre poudre de Mandragore. Sous peu, mais c’est encore à voir, de nouveaux paquets de cigarettes devraient voir le jour. Ceux-ci seraient uniformes (d’un blanc laiteux - couleur de peau de Casmir. Entre les rides) et porteraient la marque de leur fabrication sous une police uniforme elle aussi. Ce procédé, si on en croit ceux qui sont en train d’établir cette chose, devrait dissuader les gens d’en acheter, parce que le paquet ne serait plus aussi design qu’avant. Personnellement, je plains surtout les bureaux de tabac qui ne sauront pas faire la différence entre un paquet de Lucky Strike et un paquet de Gaulloise. Peut-être que des Lorgnospectres pourraient leur être utiles.



Xania-Samuel.png

Partager : Partage

[Reportages] Un mystère solide !

Un_mystere_solide.png


Salut les Globe-trotters ! 

Aujourd'hui, nous nous sommes rendus tout près, sur les collines du Wiltshire en Angleterre là où Stonehengerepose depuis près de 4000 ans. Cet édifice est donc plus vieux que l'école de Poudlard. "Mais qu'est ce que Stonehenge ?" me direz vous (Allez, dites-le !). Eh bien Stonehenge consiste en un amoncellement de rochers plus ou moins hauts placés en plusieurs cercles concentriques. Autour, il semblerait qu'une fosse peu profonde ait été creusée. Les pierres qui forment le monument sont hautes d'une dizaine de mètres, certaines sont debout, sur lesquelles d'autres pierres sont placées à l'horizontale, et le reste du monument s'est visiblement affaissé avec le temps. Oui, car nombre de dolmens sont tombés de leurs places initiales. L'ensemble du site compterait en tout 460 pierres
D'après plusieurs témoignages, les sorciers comme les moldus ont tous ressenti une sensation étrange lorsqu'ils touchaient ces pierres. Certains disent qu'elles affluent d’énergie mystique - comme les culottes d'Ashley Eastleen. Sauf que c'est pas de l'énergie qui afflue, croyez-moi.

Alors pourquoi Stonehenge a-t-il été créé ? Quel en était le but ? Eh bien, il y a plusieurs légendes sur cela, sorcières comme moldus. Bien que les deux se rejoignent parfois. 

Une des plus connues que nous partageons avec les moldus est que le grand Merlin, sous les ordres d'un roi moldu, ait été chargé de ramener à ce régent un ensemble de pierres appelées Le Ballet des Géant. La légende veut que ces pierres aient été ramenées du continent africain jusqu'en Irlande par un groupe de géants. Les hommes du roi ne pouvant transporter ces pierres, Merlin, grâce à sa magie, les a déplacées lui-même (probablement grâce à un puissant sortilège de lévitation) jusqu'ici, à Wiltshire. Il est dit que le roi et son fils reposent désormais sous l'édifice. Vu qu'ils ont beaucoup bossé, ils se reposent ?

Dans notre monde, certains racontent que Stonehenge fût érigé par des sorciers spécialisés dans la magie druidique pour les besoins de leurs rituels. Cependant il est impossible de confirmer cela - nous déplorons d'ailleurs le manque de druides en Ecosse, de nos jours. 

Malgré diverses études, personne n'a réellement pu définir l'utilité de Stonehenge mais il y a peu, un sorcier américain, spécialiste en astronomie, s'est penché sur la question. Selon lui, chaque pierre qui compose l’édifice se traduirait par un emplacement du soleil, avec comme point culminant, le solstice d'été. Et c'est après diverses mesures qu'il en a déduit que Stonehenge ne pouvait être qu'un observatoire. D'après lui, les marques présentes sur les rochers prédisaient les éclipses solaires. Nous sommes donc en présence d'une alchimie parfaite entre la magie runique et la divination. Entre l'astronomie et les sorciers, non ? Mais il est allé en classe, ce petit ?Jusqu'à aujourd'hui, cette hypothèse reste la plus plausible d'entre toutes.

Malgré les diverses théories, Stonehenge n'en reste pas moins un ensemble magnifique et impressionnant qu'on ne se lasse pas d'admirer, mais il restera pour longtemps encore un mystère niché sur les collines vertes du comté de Wiltshire.


Article écrit par Morgan Vane, et illustré par William Jones.

Partager : Partage

[Le scarabée] On n'est pas des sauvages !

On_n_est_pas_des_sauvages.png

Vous êtes-vous déjà demandés ce que serait Poudlard12 sans ses membres les plus importants ? Même si ce n’est pas le cas, la Gazette vous propose de le découvrir. Que serait l’école si Wilde n’avait pas existé ? Que seraient devenus Serpentard, l’Histoire de la Magie et la Gazette du Sorcier ?


À la Gazette, aucune critique diaboliquement et faussement négative n’aurait précipité le départ de Kate Laflamme ; celle-ci serait donc toujours Photographe en Chef. Quant à Clara Badaboum, elle ne se serait pas sentie obligée de devenir Rédactrice, puis Rédactrice en Chef, pour tenter vainement de contrôler le Wilde sauvage. Elle se serait alors consacrée pleinement à ce qui la rend heureuse : ses occupations de Préfète, ses candidatures pour les Soins aux Créatures Magiques et ses poupées Barbie. 

Delfius aurait succédé à Lily Miller au poste de Directeur de Serpentard, réalisant ainsi son ambition inavouée (ou pas, on l'annonçait quand même dans la Gazette précédente). Mais après avoir tenté de séduire Lust Caféine avec un philtre d’amour, il aurait été renvoyé et remplacé par Milan Inglewood. Celui-ci aurait reconverti les Serpentards exclusivement en sportifs de haut niveau, constituant une équipe imbattable et remportant les six dernières Coupes de Quidditch. (ce qui fait environ 24 années pédouziennes)

Mis à part ses mésaventures amoureuses avec Delfius, Lust Caféine aurait enfin réalisé son rêve au terme d’une décennie d’attente en devenant Professeure d’Histoire de la Magie. Pas forcément plus passionnants, ses cours auraient néanmoins été extrêmement fréquentés : par les filles souhaitant être dans les petits parchemins de la Directrice, mais aussi par les garçons désireux d’admirer son décolleté en toute indiscrétion. Si tel est le cas, pourquoi personne ne venait en EdR ? Chirurgie magesthétique ? Enquête à suivre : pourquoi les faux-seins de George Gregory n'attiraient personne. 

Les nuits au Château ne seraient pas ponctuées par des hurlements sinistres en provenance des cachots. Les nouveaux arrivants ne seraient pas terrifiés à l’idée d’un bizutage dans les toilettes, qui sentiraient la Rose Redette et non pas… ce qu’elles sentent actuellement. Les hiboux, chats, rats, crapauds, Pokémons et petits poneys se promèneraient tranquillement dans toute l’école, sans être terrorisés par la possibilité d’être transformés en rouleaux de papier toilette. Même Florence Shawn ne connait pas cette métamorphose.

Que la vie serait douce et paisible sans Wilde !

Détrompez-vous. 

Lassés de ne plus avoir de concurrence depuis la reconversion sportive des Serpentards, les Serdaigles seraient tombés en dépression, laissant Gryffondor et Poufsouffle se disputer timidement la Coupe des Quatre Maisons. L'ambiance aurait été bien morne, puisque les élèves n'auraient pas pu "relâcher la pression" en participant à des concours de pets combats de créatures magiques. 

Bdragon, en manque d’inspiration après cinq longues années au sein de la Gazette, aurait fait fuir tout le lectorat du magazine avec des comptes-rendus assommants de son élevage de dragons et des enquêtes interminables sur les mystérieuses disparitions de ses chaussettes - Blondie, fille cachée de Bdragon, tente de nous faire passer encore le message. Kate Laflamme, désespérée à l’idée que ses photographies n’intéressent plus personne, se serait suicidée et le poste de Photographe en Chef aurait disparu à tout jamais. Ainsi que celui de Photographe. Et celui de Rédacteur. (Sauf le mien. Je serais restée seule, avec tout le pouvoir. Gare à vos fesses.)

Pour finir, l’école n’aurait pas touché le jackpot. Faute de moyens financiers, les bâtiments seraient tombés en ruine et les élèves auraient peu à peu déserté le Château pour se diriger vers la concurrence. Le professorat aurait été réduit de moitié, les professeurs survivants se voyant contraints d’enseigner deux, voire trois matières à la fois. Pour la première fois de l’Histoire, Beauxbâtons aurait été sacrée meilleure école de magie au monde.


« Il ne faut pas se fier aux apparences » est un proverbe qui colle parfaitement aux écailles de Wilde. Derrière ses airs scatophiles, se cache un véritable engagement. Espérons que son travail en tant que Directeur Adjoint donnera une suite à cet article.

Article de Cameron O'Brien, illustré par William Jones.

Partager : Partage

- page 1 de 2

© 2009-2016 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear