La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 2 avril 2014

Editorial



Chers lecteurs, chères lectrices,

Vous avez été peu nombreux à regretter l'ancienne Gazette, celle des rédacteurs, celle avec des articles vachement chouettes et beaucoup d'amour ! Peut-être serez vous déçu de la retrouver ou notre poisson d'avril était peut-être trop gros à gober ?

Mais tout n'était pas faux.

Tum, tum, tuuuuum.
(Musique angoissante du retournement de situation)

Je quitte l'équipe, c'était ma dernière Gazette.
Pas parce que Wilhemina me vire, mais parce que j'ai fais mon temps. J'ai adoré travailler avec l'équipe, écrire des articles, travailler avec cette dead-line en espérant voir les étoiles dans vos yeux tout les premiers du mois. J'espère avoir apporté quelque chose à la Gazette et que ce quelque chose vous ai plu ! Moi en tout cas j'ai grave kiffé ma race.

Bon, rêvez pas, la partie ou Wilhemina prend le pouvoir c'était quand même un poisson d'avril. Je laisse ma place à Alexeievna qui avec sa tripotée de nouveaux rédacteurs (découvrez les dans cet article) fera des choses au moins aussi c(h)ouettes,

Longue vie à la Gazette !

Je vous laisse maintenant profiter de la Gazette, la vraie.

Clara Badaboum, ancienne Rédactrice en Chef, et l'équipe de la Gazette.




Rapeltout
Suivi des grands événements de l'école, coupes, changements du personnel, etc.

Bataille pour la Coupe
Article écrit par Alexeievna et illustré par Ignatus Pratchett

Les élèves de Poudlard sont des travailleurs acharnés...
Article écrit par Ashley Davy et illustré par Ignatus Pratchett

Les petits nouveaux !
Article écrit par Alexeievna et illustré par Ignatus Pratchett

Qui est au top, qui fait un flop ?
Article écrit par Hell Zaran et illustré par Ignatus Pratchett


La plume à papote
Entrevues avec un ou plusieurs personnalité(s) P12ienne(s), souvent en relation avec un thème précis.

Lumière sur la sombre Flora Delvos.
Article écrit par Hell Zaran et illustré par William Jones.

Journal de bord d'un journal II
Article écrit par l'équipe de la Gazette et illustré par Esmeralda Downey.


Les Oreilles à rallonge
Les petits histoires que nos oreilles affûtées ont pu entendre, les informations croustillantes sur les plus grands secrets vainement dissimulés...

Disparitions (presque) programmées
Article écrit par Florence Shawn et illustré par Avery Pevensie.

La domination des Poufsouffle commence !
Article écrit par Florence Shawn et illustré par Esmeralda Downey.


Le château prend la parole
Le personnel du château prend la parole et vous dit la vérité sur ce qu'il se passe ou va se passer dans notre chère école.

Chronique des Bibliothécaires
Article écrit par Illisana River et Alexeievna et illustré par Samuel Depooley.

Tribune pour un RPG
Article de Jesse Riders, illustré par Wilhemina Compton

Le rapport des Aurors
Article écrit par Adrian Mander et illustré par Samuel Depooley



Actualité et Faits Divers
Toutes les nouvelles du monde sorcier ! De la grande crise aux informations de la vie quotidienne des sorciers.


Fêlé... tone !
Article écrit par Ashley Davy et illustré par William Jones.

Soyez retenue
Article écrit par Alexeievna et illustré par William Jones.


Sports
Suivez les plus grands matchs, apprenez-en davantage sur vos idoles et découvrez de nouvelles pratiques !

Petit coup de balai sur le Quidditch
Article écrit par Ashley Davy et illustré par Avery Pevensie.

Culture
Littérature, musique, cinéma magiques sont au menu !

Rendez vous à Azkaban, ne touchez pas 200 dollars
Article écrit par Xania et illustré par Avery Pevensie.


Sondage
Pour savoir tout ce que tout le monde pense tout bas

La première année, une introduction et un calvaire enfin révélés
Article écrit par Nora Bailyn et illustré par Ignatus Pratchett.

Le top des matières les plus chiantes
Article de l'équipe de la Gazette, illustré par William Jones.


Du côté des Moldus
Car les animaux ont aussi le droit à leur rubrique !

Harry au Pays des Moldus
Article écrit par Alexeievna et illustré par Esmeralda Downey.

L'objet inutile Moldu du mois : la plante en plastique
Article écrit par Nora Bailyn et illustré par Ignatus Pratchett.

Whassup ?!
Article écrit par Xania et illustré par William Jones


Reportages
Venez suivre l'un de nos rédacteurs dans un voyage merveilleux, où il vous fera découvrir des destinations de rêve !

Les kelpys en proie à l'extinction ?
Article écrit par Florence Shawn et illustré par William Jones.

Banshee ou Ban'chie ?
Article écrit par Xania et illustré par William Jones



Le scarabée
Tous les petits potins de notre école et du monde magique ! Les paparazzis font leur apparition. La vérité éclate... ou pas !

Chef un p'tit verre, on a soif
Article écrit par Xania et illustré par Wilhemina Compton.


Conseil de Mamie Minerva
Un problème dans votre vie de tous les jours ? Niveau magique ? Sentimental ? Pratique ? L'ancienne professeur de métamorphose vous donne un coup de pouce !

Les conseils de Mamie McGo
Article de Mamie McGo, illustré par Samuel Depooley.


Chez Kreattur
Les rédacteurs vous livrent leur secrets de cuisine

L'éponge de Kreattur
Article écrit par Xania et illustré par Ignatus Pratchett

Comment choisir ses oeufs de Pâques ?
Article écrit par Blondie et illustré par Ignatus Pratchett


Horoscope
Qui n'est jamais tenté de connaître son avenir ?

En avril, ne te découvre pas d'un fil
Article écrit par Xania et illustré par Ignatus Pratchett.


Feuilleton pour grands et petits
Histoire à suivre en plusieurs épisodes, écrits sans images ou sous la forme d'une BD

Journal de bord du Capitaine D : Nouvel An (2/3)
Article de Wilde.

Jeux & Concours

Cherche TesOeufs Saga
Article écrit par Alexeievna et illustré par Avery Pevensie.

Êtes-vous dans la bonne maison ?
Article écrit par Sirius Blanc et illustré par Esmeralda Downey


Publicités
Laissez-vous tenter par le tout nouveau Nimbus 2009, par des places de concert pour la tournée d'adieu des Bizarr'Sisters, ou encore par une potion aux effets étranges...

Publicités d'Avril
Par Wilhemina Compton, Samuel Depooley et Alexeievna.

Partager : Partage

L'éponge de Kreattur

L'éponge de Kreattur

Accompagnée de mon Rat préféré, c'est-à-dire votre formatrice en Légilimancie, Deborah Chloé Parker, je me suis mise à la tâche de vous concocter une jolie assiette, à base d'éponge. Oui, vous lisez bien le mot éponge, dans cet article qui se veut être une recette de cuisine. Mais attention, cette éponge n'est pas préparée n'importe comment, et pas mal accompagnée non plus ! Avec son coulis de chocolat à l'orange, et ses quartiers d'orange, vous allez vous en lécher les papilles !


20140329_202526.jpg




Ingrédients :
Pour le Sponge-Cake :
  • 150gr de farine
  • 75gr de sucre
  • 25cl de lait
  • 2 oeufs
  • 40gr de crème fraîche
  • 3 sachets de thé ou 5gr de thé en poudre très très fin



20140329_194003.jpgPour le chocolat :
    • 100 gr de chocolat pâtissier
    • Huile " nature"
    • 1 orange





Prépartion du Sponge Cake :


20140329_194340.jpg1.
Dans un saladier, verser tous les ingrédients du Sponge-Cake. Et mélanger jusqu'à ce que la pâte soit lisse : Nous conseillons de mélanger avec un fouet ou un batteur/mixeur. Vos bras en seront reconnaissants !







20140329_195428.jpg2.
Une fois le tout mélangé (Si le rat m'avait donné le fouet avant la fin de la recette, il n'y aurait pas eu autant de grumaux dans notre préparation...), verser la préparation dans des gobelets en plastique (Vous ne rêvez pas, le moule du jour est un gobelet en plastique !). 






20140329_195438.jpg3. Placer un gobelet à la fois au micro-ondes, 750 watt, pendant 50 secondes (Je crois que c'est la durée de cuissons la plus rapide qui soit !). En sortant le gobelet du four à micro-ondes, votre gâteau doit ressembler à une éponge. Toutefois attention à ne pas le laisser trop longtemps non plus dans le four à micro-ondes, le plastique du gobelet risque de fondre sinon... Et je n'aimerais pas à votre place pour tout nettoyer ensuite !





20140329_200530.jpg4.
Démouler votre Sponge-Cake au thé à l'aide d'une cuillère à soupe, et placer-le au bord d'une assiette. (Vu comme ça, c'est pas très rat-goûtant, mais c'est très bon : si si ! Le Rat n'a pas arrêté de lécher le plat...)









5.
Occupons-nous maintenant du chocolat. Dans une casserole, casser le chocolat en petits morceaux, mettre une lichette (c'est-à-dire vraiment pas beaucoup) d'huile, et du zeste d'orange (vous prenez une râpe, chose qui n'existe pas dans la cuisine de Deborah, et vous râpez un peu de peau d'orange pour l'incorporer à votre coulis de chocolat futur). Et passer au point 6 !


20140329_201526.jpg6.
Eplucher intégralement votre orange. Avec les reste de peau d'orange : découper quelques fines lamelles de peau d'orange et les mettre dans de l'eau bouillante pendant 10 à 15 minutes. Cela vous permettra de faire des décorations, mangeables, à votre assiettes avec des tiges de confi d'orange !





20140329_200742.jpg7. Avec l'orange en elle-même, faire des quartiers et les disposer à votre guise sur l'assiette.










20140329_200137.jpg8.
Maintenant, faites fondre votre chocolat avec les zestes d'orange. Une fois fondu, verser le chocolat fondu sur le Sponge-cake et sur les quartiers d'orange. Sortez les zestes d'orange confis de la casserole d'eau bouillante avec une passeoir et les placer où vous voulez sur l'assiette.










Normalement, votre assiette est maintenant terminée ! Si vous avez tout bien fait, vous devirez vous en lécher les doigts. D'ailleurs, la preuve... Une fois les griffes du Rat passées sur l'assiette, le "P12" que j'avais dessiné avec tellement d'amour s'est vu quelque peu... stylisé ? Comme dirait l'autre ventre sur patte.



20140329_202650.jpg








Article écrit par Xania, dans la cuisine de Deborah Chloé Parker, et illustré par Ignatus Pratchett

Partager : Partage

Banshee ou Ban'chie ?

Banshee ou Ban'chie ?





A l’occasion de cette fête de la Saint Patrick, très peu fêtée dans notre école, il a été de notre devoir de vous inviter à la fête au travers d’un débat sur les légendes irlandaises, et notamment celle de la Banshee. On connaît notamment les légendes qui entourent les Farfadets et leur chaudron rempli d’or, apparaissant au bas des arc-en-ciel, mais que peut-on dire de la Banshee ? D’où provient cette légende ? A quoi renvoie-t-elle ? Cette légende a-t-elle eu des dérivés dans d’autres pays ? Voyons voir ce que nos chers P12iens ont répondu à ce sujet.


La Banshee apparaît sous l’apparence spectrale d’une femme. Elle est le présage de la mort prochaine. De quoi vous donner des frissons dans le dos ! Sommes toutes, étant donné que ce débat a vu plus de femmes y répondre que de mâles, beaucoup n’ont pas pensé au « pourquoi a-t-elle été symbolisée par une femme et non par un homme ? ». En effet, si on s’était rapporté au mythe de la chrétienté, comme la Saint Patrick en fait partie, on aurait pu faire un parallèle entre Eve et son péché qui amena l’homme, au sens général cette fois, à la mortalité. Il était donc naturel que la Banshee apparaisse sous les dehors d’une femme plutôt que d’un homme. Cependant…

Et oui, comme nous l’ont fait remarquer d’autres participantes à ce débat, la Banshee n’est pas la seule à être le présage de mort. Dans d’autres cultures, c’est à l'Ankou d’avoir ce sublime rôle en Bretagne. Du haut de son cheval et armé de sa fauche, à l'instar de la grande Faucheuse, il coupe le lien entre le corps et l’âme au moment de la mort de la personne. Ainsi, ce rôle n’est plus échu seulement à la gente féminine. Dans d’autres cultures, le présage de mort est apporté par des animaux : le corbeau sur le bord de fenêtre, très justement dit par Nora Bailyn ou le Sinistros. Je suis quand même époustouflée que personne n’en ait parlé avant Jenna Loder. En tant que membre de l’école Poudlard12, nous espérions que certains d’entre vous soient suffisamment traumatisés par les cris de Trelawney, clamant l’arrivée imminente du « SINISTROS ! ». On pouvait même en parler suite à la disparition gazeuse de notre professeur de divination, Pepsi, qui a dû le croiser sur son chemin, avant de disparaître mystérieusement.

En parlant de Sinistros, je reviens sur une très bonne remarque de Aerith Hathaway, qui, sur le ton de la rgiolade, nous pose l'hypothèse plus qu'intéressante que ce dernier pourrait être l'assistant de la Banshee. Pourquoi pas, franchement ? Banshee, ne pouvant trouver l'amour d'un homme vivant, entraîne tous ceux qu'elle rencontre dans son propre désespoir et dans la mort. On pourrait alors supposer, de manière très hypothétique, mais pourquoi pas fondée, que le Sinistros serait le serviteur et compagnon de la Banshee. Un ami fidèle pour cette femme désolée, et qui, à force de crier, en vient à percer les tympans de quiconque la rencontre. C'est d'ailleurs cette hypothèse que lançait Jenna Loder, en nous rappelant justement que le Sinistros pouvait être représentée par un cheval dans les légendes anglaises et scandinaves. Monture d'un soir ou monture de tous les soirs ?

Enfin, je reviendrai sur l’excellente intervention de Carrie Ligan sur le cri de la Banshee. En effet, pourquoi cette femme spectrale crie-t-elle avant d’attirer dans la mort la personne sur qui son choix s’est posé ? Etait-elle désespérée elle-même ? Cherchait-elle à rapprocher quelqu’un de son désespoir pour ne pas y sombrer seule ? Personne ne pourra vraiment le dire, puisque voir une Banshee signifie qu’on va mourir sous peu, et qu’on n’aurait pas le temps de retranscrire ses réponses à cette question. Cependant, je rapprocherai personnellement le cri de la Banshee au cri de Mimi Geignarde, à chaque fois qu’elle désespère et se jette dans une cuvette de WC, direction le lac du parc de l’école. Mimi Geignarde ne serait-elle pas, en fin de compte, la réincarnation de la Banshee dans notre école ? On pourrait se poser des questions à ce sujet, sachant qu’elle souhaite à tout prix avoir de la compagnie dans ses toilettes et espère la mort de tout jeune homme séduisant l’approchant… Alors Banshee ou Ban'Chie ? A votre papier rose !





Article écrit par Xania et illustré par William Jones

Partager : Partage

Le top des matières les plus chiantes

La top des matières les plus chiantes


Les lecteurs de la Gazette étant en bonne majorité de jeunes sorciers fréquentant l'école magique de Poudlard12, nous avons décidé d'écouter leurs plaintes, pour une fois, et de faire un magnifique tableau des matières les plus chiantes à apprendre. Le podium a été très très serré...

     1 = Arithmancie : Qui a dit que les calculs c'était nul ? Tout le monde ? Et bien, il faut le croire, parce que franchement qui s'amuserait à penser que la magie peut apparaître au travers des mathématiques ! Sûrement pas l'élève lambda qui préfère aller se prélasser dans le parc ou faire un tour aux Trois Balais. Quand est-ce que les professeurs de cette matière comprendront que cette matière ne sert à... rien ?

     1 = Astronomie : Cette matière est chiante et niaise, avec les profs qui sont... quoi, d'ailleurs ? Amoureuses l'une de l'autre ? Cela expliquerait pourquoi on ne voit aucun cours de leur part, et pourquoi elles se cachent dans une haute tour du château.

     1 = Botanique : Mis à part les plantations de mandragores ou de bambous, cette matière est chiante. Qui aime, franchement, se salir les mains avec de la terre ? Et tout ça pour quoi ? Pour faire pousser des plantes qui ne serviront jamais, puisque vu l'état de présence de certains professeurs, les plantes doivent mourir avant l'heure.

     1 = Défense Contre les Forces du Mal : Ce ne serait pas plutôt : "défense contre les forces des professeurs" qu'il nous faudrait plutôt apprendre ? L'une se prend pour un caillou, l'autre pour de la camomille. A croire que les professeurs de cette matière soient complètement fêlées. Qu'est-ce que pourrait bien nous apprendre un caillou qui ne sait même pas penser ou bouger ?

     1 = Divination : Chiante est bel et bien la définition de cette matière ! Pepsi l'a d'ailleurs abandonnée presque incognito après avoir tenté de se jeter de sa tour. Seul son voile l'aurait retenu. Pepsi finit même par avouer qu'il abandonne les sciences occultes pour cette nouvelle passion, et une reconversion en tête. Au moins, il aura de quoi parler dans le topic sur le Coran.

     1 = Etude des Moldus : Arrêtons de chercher midi à quatorze heures. L'étude des moldus, rien que le thème, nous amène à penser que cette matière est et restera chiante. Peu importe ce que feront ses professeurs. Autant supprimer la matière.

     1 = Etude des Runes : Une langue morte, sérieusement ? Et sur des petits cailloux en plus ? Déjà que parler à des vivants normalement ce n'est pas toujours drôle, alors le faire sur de la caillasse avec des morts, non merci...

     1 = Histoire de la Magie : Si Wilde passait son temps à amuser ses élèves plutôt que Lust, peut-être sa matière aurait un quelconque intérêt. Si bientôt, ce sera l'unique matière dispensé par deux membres de la direction, espérons que ces pitreries cesseront.

     1 = Métamorphose : Une matière où on transforme des animaux, mais même pas en bouffe ? Sérieux, ça sert à quoi d'avoir deux vieilles chouettes qui nous enseignent un truc qui nous permet même pas de vivre ?

     1 = Potions : Coconut enchaîne les postes, et fait exploser un peu toutes ses potions en ce moment. Peut-être est-ce pour cela que les potions n'attirent plus autant les foules ? Tout le monde doit avoir de se voir exploser une potion à la figure ! Vivement le retour de Snaïla !

     1 = Soins aux Créatures Magiques : Vous pourriez changer un peu dans les professeurs : toujours des barbus qui puent, c'est chiant. Sans compter qu'il faut ramasser les crottes et nourrir ses livres, on a vu mieux.

     1 = Sortilèges et Enchantements : Des cours vraiment chiants... Autant faire un dictionnaire des sortilèges, qui nous apprendrait davantage de choses que les cours en eux-mêmes. Beaucoup de blabla pour rien, histoire de montrer que la matière possède de la consistance. Autant revoir le principe des cours, et y ajouter de peps !

     1 = Vol : Pour être chiante, elle es tbien chiante cette matière. Mis à part apprendre à se crasher au sol, je ne vois pas trop l'intérêt de cette matière. Encore, si elle pouvait nous apprendre à aller chercher les étoiles, et à rêver de vol en marchant. Mais là, il ne faut pas s'étonner que cette matière ne soit enseignée que pendant un certain temps et non pendant la durée totale de la scolarité d'un élève de Poudlard12. Mieux vaut suivre la formation de transplanage, qui nous apprendre à nous déplacer instantément !

... et nous n'avons pas pu départager quelle était la pire des matières. Dommage !

Article écrit par la Gazette et illustré par William Jones

Partager : Partage

Journal de bord d'un journal II

journaldebordd_unjournal2.png


Xania : Rédactrice

Alexeievna : Rédactrice
Wilhemina : Chef tout court

J - 31 : Ça y est la Gazette est sortie ! J'ai dû veiller jusqu'à pas d'heure pour pouvoir terminer mes articles, obligeant Clara à veiller par la même occasion. J'espère qu'elle ne va pas trop m'en vouloir...

J - 31 : Fiou, la Gazette est sortie, une semaine de vacances s'impose !

J - 31 : La Gazette est sortie, je peux enfin souffler ! Toute cette organisation commence à me fatiguer...

J - 25 : Ça y est, j'ai déjà quelques idées pour des articles pour la prochaine Gazette. J'espère qu'elles seront bonnes et que Clara va les valider. Au fait, où est passée Clara ?

J - 23 : J'ai besoin de nouvelles recrues. Mon projet ne va pas se réaliser tout seul. Il me faut agrandir mon armée.

J - 20 : Personne n'a remarqué mon absence des locaux, et je peux enfin rendre mon premier article... ni vu ni connu. Pourquoi d'ailleurs ? Ils sont où les autres ?

J - 17 : J'en ai ma claque ! Ce journal part en vrille et les lecteurs sont de moins en moins fidèles. Je ne travaille pas pour un mauvais élément moi. Je suis une Serpentard ! Il est temps d'agir.

J - 16 : Toujours sans nouvelle de Clara, ça me fait peur. Qu'est-ce qui a bien pu lui arriver ? J'ai entendu une dispute entre elle et Wilhemina. Est-ce que ça aurait un lien ? En attendant, j'écris mes articles.

J - 16 : Xania la pipelette m'a parlé d'un truc étrange... une dispute entre la PheC et la ReC ! J'espère qu'il ne s'agit pas d'une guerre en rapport avec nos anciennes maisons, Xania me doit encore une bièraubeurre et elle n'y coupera pas.

J - 16 : Clara me sort par tous les trous de nez ! Quelle vision réduite ils ont tous ces piafs ! "Il faut conserver les valeurs" mes fesses oui ! Un peu de renouveau en ce bas monde.

J - 15 : Et ces pipelettes de rédactrices qui ne savent pas écouter aux portes discrètement. Ça va être leur fête, je suis remontée à block.

J - 12 : Allons donner du boulot aux photographes ! Ça donnera l'impression que j'ai plein d'idées d'article. Ceci dit, avec la bièraubeurre que je viens de trouver, je risque d'en avoir, des idées !

J - 10 : Bon, Clara est revenue. Elle a validé mes idées. Je n'ai plus qu'à sortir ma plume et continuer le travail que j'avais déjà commencé. Au fait, qui a volé ma bièraubeurre que je gardais secrètement dans mon tiroir de bureau ?

J - 7 : J'ai enfin sélectionné les nouvelles têtes de la Gazette, je suis contente. Allez je file à mon rendez-vous avec la Direction. Et qu'on ose pas me reprocher de m'y prendre trop tard dans mon travail. J'ai d'autres choses à faire de plus grande envergure.

J - 5 : L'air est tendu dans la salle de rédaction. Wilhemina fait une drôle de tête, les photographes sont un peu trop voyant ces derniers temps. Il se trame quelque chose. Mais, pour une fois, je ne suis pas trop en retard dans mes articles !

J - 4 : Voilà, j'ai écrit quelques articles (la dernière semaine, il n'y a que ça de vrai), et les photographes ont mal réagi en me voyant leur apporter du boulot. Enfin, encore plus que d'habitude.

J - 3 : Pfioooouuu ! Ca y est le rush commence ! Je n'ai toujours pas découvert qui avait volé ma bièraubeurre, mais je suis trop occupée à écrire la fin de mes articles pour mener l'enquête. Mina fait une drôle de tête, et Clara est de plus en plus absente. Y aurait-il un lien ?

J - 3 : Mais quelle jolie plaque que voilà... Le bureau de Clara est mille fois plus confortable que le mien ! Pourquoi je n'ai pas le même moi ? Peu importe, c'est le mien maintenant. À présent que j'ai obtenu ce que je voulais, travaillons un peu et sauvons les apparences.

J - 2 : Zut, Xania n'a pas re-rempli son stock de bièraubeurre, et j'en aurais bien besoin pour finir mes articles. Quelle idée j'ai eue, aussi, d'écrire sur des évènements prenant place juste avant la parution ? Clara va me taper sur doigts. Ou elle l'aurait fait si elle avait été là. D'ailleurs, pourquoi y a-t-il un insigne avec le nom de Wilhemina sur son bureau ?

J - 1 : Plus que quelques heures avant la parution de la gazette ! C'est la cata' ! Mes bonnes résolutions pour ne pas être en retard se sont envolées. Mais on dirait que ce numéro de la gazette ne va pas être comme d'habitude. En effet, Mina a décidé de prendre le contrôle de la salle de rédaction. Ça ne va pas se passer comme cela !

J - 1 : J'aime les regards mauvais que les rédactrices me lancent. Qu'est-ce qu'il y a ? Elles n'osent pas attaquer ? Ne vous retenez pas mes jolies, votre badge ne restera pas vôtre bien longtemps quoi qu'il arrive. J'ai enfin mes nouveaux photographes. Ils sont parfaits ! Tout comme la Gazette qui va bientôt sortir.

J - 0 : Trop, c'est trop ! Moi qui avait enfin fini mes articles, eh bien non, ils ne sont pas assez bons ? Non mais sérieusement, depuis quand Wilhemina sait lire ? Et que va-t-elle faire de la Gazette ? Il se dit qu'elle va quand même la sortir. J'ai peur...

J - 0 : Je jubile ! La Gazette retrouve enfin un peu de gueule ! Le temps est enfin venu où les réels artistes de ce journal sont estimés à leur juste valeur. J'enverrai un exemplaire dédicacé à Clara afin qu'elle ne s'ennuie pas trop dans sa vielle maison de retraitée. Il faut bien lui montrer ce qu'est une vraie Gazette quand même.




Article écrit par l'équipe de la gazette et illustré par Esmeralda Downey

Partager : Partage

Whassup ?!

Whassup






#
Il n'y a pas que les sorciers qui changent de ministres de la magie quand celui-ci fait bourdes sur bourdes, surtout quand il s'agit de dévoiler la vérité sur Vous-Savez-Qui. Les moldus appellent les votes municipaux de ces deux derniers week end des votes sanctions. Rien d'étonnant à cela, puisqu'il paraîtrait que la tendance à la majorité d'un certain parti politique a été renversée. Alors, crème anglaise ou crème renversée ?


# Ce mois de mars a vu des conflits entre la Russie et l'Ukraine au sujet de la Crimée. Bien que les Russes ne possèdent pas d'Aurors comme c'est le cas dans notre monde, il semblerait toutefois qu'elle dispose de suffisamment de soldats (environ 20 000) à dispercer à la frontière ukrainienne. De quoi dissuader n'importe qui qui tiendrait un tant soit peu à son popotin.


# Après les intempéries en Bretagne lors des fêtes de fin d'année, cela a été au tour du sud de se retrouver sous les eaux dans la nuit du 10 et 11 mars. Apparement aucun Strangulot n'a été aperçu. Juste quelques eaux boueuses...


# Le 14 mars dernier, la SNCF, ou le truc que les moldus utilisent pour transplaner à moyenne vitesse comparée à nous, a décidé de donner une nouvelle chance à l'Orient express, un train mythique selon nos sources datant des années 1920. Celui-ci devrait être exposé dans un premier temps, du 4 avril au 31 août, à l'Institut du monde arabe de Paris. Si l'exposition venait à porter ses fruits, l'entreprise en charge de ce train pourrait envisager de le remettre sur les rails. Et notre Poudlard Express alors, aux oubliettes ?


# On avait la pendule de la famille Weasley pour savoir où chaque membre de la famille se trouvait, il y a maintenant les GPS dans les maisons de retraite moldues. En effet, à l'instar de tous problèmes éthiques, les gérants de ces maisons ont décrété que ces machins pourraient être utiles aux personnes les plus désorientées, mais aussi pour leur éviter de fuguer de la résidence. A croire qu'ils pensent qu'une personne désorientée pourrait suivre les indications d'une machine parlante et pourquoi pas : vibrante ?


# Il y a les gobelins qui pourchassent les gens qui leur volent de l'argent à Gringotts, et il y a les banques luxembourgeoises qui demandent pas moins de 30 millions d'euros à Enrico Macias. Je crois bien que y en a un qui va y laisser un bras !


# Le samedi 10 mars, alors que les dons en faveur du resto du coeur battait leur plein, une question intéressante a été posée par l'une des bénévoles : "pourquoi les boîtes de conserve ne sont-elles pas carré comme les paquets de riz ?" Et bien oui, pourquoi ? Celle-ci se plaignait de ne pouvoir ranger correctement ses boîtes dans les cartons. La prochaine fois, peut-être faudrait-il prévoir plus de cartons madame...


# Le 24 mars dernier, c'est une terrible nouvelle qui s'abattait dans le coeur des démocrates espagnols : Adolfo Suarez s'est éteint ce même jour à l'âge de 81 ans. C'est un peu comme si nous revivions la mort de notre Dumbledore chéri. Snif.



Article écrit par Xania et illustré par William Jones

Partager : Partage

Chef un p'tit verre, on a soif !

chef !




Le mois dernier, je vous ai fait part de découvertes intéressantes que j’avais faites au sujet de la direction, concernant leur ballade nocturne. Celle-ci m’ayant quelque peu traumatisée, je me suis convaincue de faire mes recherches du mois dans l’enceinte du château. Et je vous assure que je ne fus pas déçue. De nouvelles découvertes au sujet de la direction.



On les croise souvent dans les couloirs, sans pour autant les remarquer du premier coup d’œil. Ils portent des robes de sorcier semblables à celles des professeurs ordinaires, si ce n’est qu’ils y ont accroché un petit incal signifiant leur appartenance à la direction. Ils se fondent dans la masse du personnel pour épier les moindres faits et gestes de leurs collègues et sous-fifres, et ainsi détecter les plus flemmards d’entre eux. Toutefois, j’ai pu les épier de mon côté aussi. Et j’ai été étonnée d’entendre, à chaque fois, le même son retentir quand ils se déplaçaient… Un son de bouteilles qui s’entrechoquent.

Selon mon ouïe très fine, deux des directeurs adjoints de l’école font le plus de bruits. Il s’agit de Hevi Shawn et de Bdragon. Pour la première, rien de vraiment étonnant. Elle est aussi propriétaire des Trois Balais. Il est donc naturel, enfin presque, de concevoir que madame se trimballe avec des bouteilles dans ses poches. Elle n’hésite pas à offrir des tournées gratuites à ses meilleurs clients du Bar, afin de pouvoir en profiter elle-même, à la vue de tout le monde. Ses pauvres petits elfes, qui la servent du mieux qui le peuvent, ne font que subir ses colères le soir. Lorsqu’elle a ingurgité un peu trop de whisky pur feu, ses yeux voient aussi rouges que les flammes de l’alcool en lui-même.

En ce qui concerne Bdragon, il fait étalage de son penchant pour la bièraubeurre de façon plus subtile. En concertation avec plusieurs de mes collègues du personnel, j’ai pu conclure que celui-ci envoyait énormément de chouettes, afin de savoir qui serait tenté pour l’accompagner boire un verre. Il n’aime pas le verre solitaire. C’est donc à coups de menaces, et de papier toilette, qu’il embrigade ses sous-fifres avec lui pour boire un coup, et ne pas se sentir coupable d’avoir un tel penchant.

On comprend beaucoup mieux après cela pourquoi Lust Caféine, devant gérer les dé-boires de ses adjoints, se soient mises à boire autant de café. Ou bien est-ce sa manière à elle d’annihiler les effets néfastes de la boisson ? Je vous l’avoue, il est difficile de rencontrer la directrice dans les couloirs, souvent enfermée dans son bureau à régler des soucis avec certains élèves ou encore en train de courir de la salle de cours d’Histoire de la Magie au Stade de Quidditch pour y arbitrer un match. On comprendrait, dans son cas, qu’avec toutes ses responsabilités, elle ait besoin de temps en temps d’un petit remontant. D’ailleurs, qu’est-ce qui nous dit que dans son café il n’y a pas de l’alcool ? Si quelqu’un réussissait à lui subtiliser une flasque dans sa poche, nous serions vite fixés !

En attendant, tout ce que je peux vous dire c’est que la boisson, de la caféine à l’éthanol, domine le groupe de la direction. Bien qu’on ne les voit guère éméchés durant la journée, cette découverte expliquerait la précédente du mois dernier, c’est-à-dire que cela nous permettrait d’expliquer pourquoi la direction se trouve assez folle pour aller voir et monter des centaures en pleine nuit dans la Forêt Interdite.

Dans tous les cas, j’espère que cet article sera lu par le plus grand nombre, et que les Aurors tiendront compte de mes propos, afin de pouvoir agir au mieux pour le bien de l’école. Peut-être serait-il temps d’y ajouter quelqu’un de sobre ?





Article écrit par Xania et illustré par Wilhemina Compton

Partager : Partage

Rapport des Aurors

le Rapport des aurors


Monsieur le ministre,

Le monde magique peut sembler avoir été paisible tout au long du mois qui s'est écoulé. Force est cependant de constater qu'il s'agit là de ce que l'on nomme communément « le calme avant la tempête ». Hormis les habituelles errances des élèves au fil de leurs habituels tête-à-tête aux trois balais ou de ces autres têtes, cette fois-ci brûlées, que l'on peut retrouver dans la Forêt Interdite envers et contre tout, il ne paraît pas s'être déroulée de grande intrigue ce mois-ci.

Et pourtant...

Une enseignante de Poudlard, mademoiselle Florence Shawn, est portée disparue ; son adjointe, Xania Mordoh, est soudain revenue au château pour annoncer la terrible nouvelle : elles avaient toutes les deux trouvé les terres du Sorcier-Détraqueur, un être malfaisant dont la légende même a été tue lors de ces dernières décennies. J'ai moi-même appris son existence ce jour-là ; ce dont il est capable m'horrifie : en effet, c'est comme si les années avaient filé en l'espace de quelques jours pour l'adjointe de métamorphose ; jeune et robuste hier, la voilà aujourd'hui à l'aube du dernier sommeil.

J'aurais aimé que les aurors et vous-même puissent se concerter avant de décider quoi faire, mais les événements se sont précipités : Jesse Riders, passant outre l'autorité de notre supérieur Janus, a décidé de faire voile vers les terres du Sorcier-Détraqueur avec un groupe d'élèves et d'adultes de Poudlard, et d'arracher Florence de ses griffes. Une chose est certaine : ce voyage augure des bouleversements irréversibles, voire pire.

Lorsque vous recevrez notre prochain rapport, je garde tout de même espoir que celui-ci ne soit pas annonciateur de chaos.

Adrian Graham Mander.

Partager : Partage

En avril ne te découvre pas d'un fil !

Horoscope


Le printemps est là, mais le mois d'avril est connu pour ses caprices au niveau du climat. Afin de pouvoir vous révéler votre avenir de la meilleure manière qu'il soit, je me suis adressée aux fleurs. Voici ce qu'elles vous disent ce mois-ci :

 

Pâquerette
~ 21 mars - 20 avril ~

Affâlé dans un champ, vous baignez dans la joie et la bonne odeur des fleurs en train d'éclore. Vous volez sur un petit nuage. Tout semble propice à l'élaboration de vos différents projets. N'attendez pas de les mettre en mouvement !

 

 

Tulipe
~ 21 avril - 21 mai ~

Rouge, rose ou jaune. Vous ne savez pas trop de quelle couleur vous habillez en ce moment ? La réponse est pourtant simple : rouge si vous êtes amourux, rose si vous cherchez l'amour, jaune si vous pensez être trompé(e) par votre compagnon. Bref, arrêtez de chercher midi à quatorze heures !

 

Jonquille
~ 22 mai - 21 juin ~

Ca sent le frais chez vous ! Vous décidez de faire un ménage de fond en comble sur votre territoire. Autant du côté intérieur, dans votre appartement, qu'à l'extérieur, du côté de vos prétendus amis. En effet, vous avez découvert que certains vous prenaient un peu trop pour la bonne poire de service. Qu'attendez-vous pour les cueillir et les presser ?

 

Pivoine
~ 22 juin - 22 juillet ~

Vous joues rougissent à chaque fois qu'il/elle vous regarde. Qu'attendez-vous pour faire le premier pas ? Il/elle n'attend que ça. Ne soyez pas timide.

 

Narcisse
~ 23 juillet - 22 août ~

Le miroir est votre meilleur ami ces derniers jours. Vous passez beaucoup de temps à chercher la tenue idéale avant de sortir, ou à vous recoiffer chaque fois que vous croiser votre reflet. Arrêtez de regarder votre nombril ! Il y a des amis qui attendent votre aide. Bougez-vous !

 

Rose
~ 23 août - 22 septembre ~

Vous sentez bon, et les gens s'agglutinent autour de vous. La chance vous sourit et malheureusement les gens vous prennent en amitié pour pouvoir en profiter aussi. Faites-attention à vos fréquentations.

 

Bleuet
~ 23 septembre - 22 octobre ~

Le monde est bleu pour vous. C'est le moment de vous rendre au bord d'un lac pour y trouver l'âme soeur. Ne cherchez pas à savoir pourquoi. Allez près d'un lac !

 

Oeillet
~ 23 octobre - 22 novembre ~

C'est à croire que vous avez les yeux complètement collés. Vous n'arrêterez pas, ce mois-ci, d'être affligé par des blessures physiques. Votre seconde main gauche est au rendez-vous ! Attention au coin de table...

 

Margueritte
~ 23 novembre - 21 décembre ~

Un vrai coeur bien moelleux à prendre avec délicatesse. Faites attention aux personnes à qui vous cédez votre confiance : elles pourraient se retourner contre vous, sans que vous ne vous en rendiez compte.

 

Perce-neige
~ 22 décembre - 20 janvier ~

C'est le moment de percer dans ce bas monde. Vous avez des projets plein la tête, et c'est un excellement timing pour pouvoir les mettres en marche. Les bonnes personnes apparaîtront comme par enchantement, afin de vous permettre de parvenir à vos objectifs.



Lys
~ 21 janvier - 18 février ~

L'épée au clair, vous êtes parés pour n'importe quel combat. Que vos ennemis se tiennent tranquilles, car ils risquent d'être surpris de vos propres piques !

 

Dahlia
~ 19 février - 20 mars ~

La cigalle chante, pendant que la fourmi travaille. Ce mois-ci, vous êtes la cigalle. Alors attention à ne pas trop vous perdre dans les méandres des plaisirs brefs et immédiats. La masse de travail à fournir le mois prochain risque d'être plutôt conséquente sinon.

 

Article écrit par Xania et illustré par Ignatus Pratchett

 

Partager : Partage

Passez par Azkaban, ne touchez pas 200 dollars

RDVAzkabanNeTouchezPas200Dollars.png



À force de farfouiller sur les sites de fans d'HP, j'ai pu trouver mille et une merveilles à partager avec vous. Dans le numéro précédent, je vous faisais part de comment réaliser vous-mêmes une carte du maraudeur ou encore un pot de mandragores. Ce mois-ci, je vais vous dévoiler un nouvel objet à réaliser vous-mêmes : un Monopoly sur Harry Potter.

 

http://gazette.poudlard12.com/public/Xania/Monopoly_vif_or/monopoly.png

 

Le monopoly est un jeu de société bien connu de tout moldu qui se respecte. Cependant, sous sa version Harry Potter, il n'existe pas encore. Autant vous dire que vous pouvez le chercher pendant des heures dans vos boutiques de jeux préférées sans jamais le dénicher. Cependant, grâce à des fans accomplis et généreux, il est possible à présent de créer votre propre monopoly Harry Potter. Avant de commencer la leçon, je vous invite à aller voir ce portoloin, afin de pouvoir télécharger chacune des pages à imprimer chez vous. Il est, malheureusement, en anglais, mais il est possible, apparemment, de pouvoir le traduire (si vous en avez le courage) avec le logiciel Illustrator. (Les quatre premiers fichiers ne sont pas visibles en aperçus, cependant vous pouvez les télécharger sans problème ! J'ai essayé.)






2011-12-28_19-29-56_818.jpgLes deux premiers fichiers (board) concernent les pages du plateau de jeu. Une fois imprimées, découpez correctement les bords blancs et collez-les sur du carton pour renforcer votre plateau.

Les deux fichiers suivants (botom) concernent le verso de votre plateau de jeu. Ceux-ci sont facultatifs, et dépendent de vous : voulez-vous que cela représente intégralement un jeu monopoly ou souhaitez-vous seulement la partie jouable ? A vous de trancher !

Les fichiers restant représentent toutes les autres cartes du jeu. Vous pouvez les imprimer sur du papier rigide ou cartonné, afin de les solidifier au maximum.


 

 


monopoly2.png

Les cartes d'achats de propriété ne dérogent pas à la règle du Monopoly classique. Vous ne serez donc pas perdu avec les liserés de différentes couleurs qui vous permettront de de faire le lien avec le plateau.




monopoly3.png

Les cartes spell sont, ce que les moldus appellent, les cartes de caisse de communauté. Tandis que les cartes potions répsentent les cartes chance.
 



Mais, vous me direz sans doute, comment on crée ses propres billets ? Selon ma source préférée (Potter Frenchy Party), vous pouvez imprimer des billets de Monopoly en suivant ce portoloin. En ce qui concerne les pions du jeu, vous pouvez utiliser diverses figurines : des fèves, des blasons imprimés et attachés sur des pinces, de petits flacons où vous notez le nom de potion à l'aide d'un feutre et d'une étiquette.

 



 
monopoly4.jpg  monopoly6.jpg  monopoly5.jpg

 

En ce qui concerne les maisons et les hôtels, la seule idée qui me vient à l'esprit est de prendre les pièces d'un monopoly normal. Si vous avez des idées à ce sujet, n'hésitez pas à les proposer en commentaires.


Bonne chance !



NB : Si vous souhaitez un autre plateau Harry Potter pour votre Monopoly, je vous conseille de vous rendre vers celui-ci. Toujours en anglais malheureusement, mais peut-être y trouverez vous votre bonheur, en plus du mien !

 

Source principale : Design in Technology Education


Article écrit par Xania et illustré par Avery Pevensie

 

Partager : Partage

Tribune pour un RPG

Vous le savez peut-être, lorsque je suis revenu sur Poudlard12 après un petit temps d'absence et que j'ai réinvesti le monde magique, là où se déroulent la plupart des rpgs, j'ai postulé pour être Chef des Aurors. Ma motivation principale – qui était pratiquement le nœud du désaccord m'opposant à la précédente modératrice – était de libérer la section d'une sorte de dictat terrible et inéluctable qui s'était installée d'elle-même. Sans que l'on ne sache ni comment ni pourquoi, les gens avaient pris peur du rpg, le désavouaient totalement, le haissaient, désertaient la section et n'osaient aucunement proposer de topics. Ce constat m'attristait, moi qui avait voué mon amour à cette pratique mêlant réseau communautaire et littérature, et j'ai voulu y remédier. À mon grand désarrois, je n'obtins pas le poste et l'on me donna celui d'auror comme sorte de lot de consolation. Janus Mentor Licorner gagna cette place, en tout bien tout honneur. Quelle ne fut pas ma joie lorsque, après avoir discuté avec mon nouveau supérieur, je me suis aperçu qu'il était d'accord avec moi sur la plupart des problèmes. Nous allions faire du bon travail.

Un peu plus d'une année plus tard, la machine est en marche. Grâce à Janus, nous avons pu mettre en place les rpgs que l'on dit à tort « normaux », en opposition aux deux autres rpgs que l'on nomme – à tort également - « détentes » et « d'intrigues ». Ces rpgs ont vu là l'occasion d'exploser cette fameuse barrière de la validation qui en réfute tellement, parce que le « modérateur ne valide pas assez vite » ou par simple timidité. Ils ont explosé également cette croyance abjecte selon laquelle un rpg d'aventure doit forcément être soit épique soit aussi plat qu'une conversation de merlan (cf « Salut, ça va ? Oui et toi ? »). Ils ont permis de créer des rpgs tous simples, dans lesquels n'importe qui peut convier un groupe d'amis à vivre une histoire. C'est à mon sens le nectar et le cœur de la pratique du jeu de rôle sur forum. Nous avons également créé des animations différentes de l'ordinaire et adaptant par exemple des jeux de sociétés en rpg (La Course du Magicobus adapté du Mille Borne), en créant des systèmes de jeux différents et à grande échelle (L'invasion des zombies). Nous avons formé une équipe d'aurors disponibles et que je pense être serviables et relativement efficaces. Enfin, très bientôt, nous allons lancer le fameux tutorat dont on vous parle depuis si longtemps et qui commence, enfin, à aboutir en quelque chose d'extraordinaire.

Pourtant, il y a toujours ce sacro-saint murmure dans les couloirs du château disant : « Non, les rpgs sur P12 ça m'intéresse pas  ».

Je conçois et comprends que l'on puisse ne pas aimer cette pratique. Si ce n'est pas votre truc, alors n'en faites pas, ce n'est pas un problème. C'est le cas de beaucoup de membres du site et je respecte cela. En revanche, j'ai beaucoup plus de difficultés à comprendre ce que j'entends le plus souvent, à savoir : « Le rpg j'aime ça, je vais sur pleins de forums en faire, mais sur P12 c'est chiant ». Quel est le sens de cette affirmation ?

Pour la comprendre, je débat souvent avec les gens et je m'aperçois qu'ils conservent tous des idées fausses ou que le raisonnement n'y est pas. Quelle est la différence entre un forum rpg et la section MoMa de P12 ? Je vais vous le dire : absolument aucune.

Voici une liste des idées les plus préconçues et récurrentes :

→ Le niveau est trop élevé, je n'ai pas le temps de faire autant de lignes.
Je l'ai répété, dis et redis : Le nombre de lignes dans la section MoMa est de dix. Tout le reste est du surplus. Vous n'êtes pas obligés de vous glisser à la "hauteur" des gens qui en font quatre-vingt. D'autant plus qu'en général, les gens qui écrivent de très longs messages sont plus souvent des joueurs qui ne savent pas faire preuve d'esprit de synthèse. Personne ne vous jugera parce que vous ne faites que dix lignes. Rendez-vous compte que j'ai dû récemment lancer un rpg avec comme règle principale l'interdiction de faire plus de vingt lignes, tellement il est ancré dans l'esprit de tout le monde que la moyenne est de soixante dix ou je ne sais combien. Non, c'est faux. Dix lignes, ça ne prend pas tant de temps que cela et, encore une fois, personne ne vous jugera parce que vous faites moins de lignes que les autres. On s'en fout.

→ Je n'aime pas les sujets.
Nombre de fois j'ai entendu dire également que les aventures étaient pas intéressantes, pas ce que vous auriez voulu, trop orientées vers tel ou tel personnage etc... À cela je vous pose cette simple question : Qu'est-ce qui vous empêche de créer votre sujet ?
Rien. Encore une fois, comme sur n'importe quel forum, si vous n'aimez pas l'offre, alors créez celle qui vous convient ! On est jamais mieux servi que par soi-même et nous serons absolument ravis de vous voir poster de nouveaux topics.

→ Mon rpg aura pas le niveau de ceux d'Adrian Mander ou de Jesse Riders.
Et alors ? On s'en fout. Adrian et moi avons creusé une place importante dans cette section parce qu'on l'aime plus que tout et que c'est notre passion. Nous avons certes réussi à créer une sorte de point de rendez-vous, avec nos habitués, mais nous n'avons aucunement le monopole de la section ! D'ailleurs que ce soit bien clair : nous ne sommes pas non plus des exemples à suivre, nous sommes des joueurs parmi les joueurs, nous expérimentons comme vous. Nous aussi, à chaque nouveau rpg, on a l'angoisse que cela ne fonctionne pas, de se planter, et tout ce que vous voulez. La plupart du temps ça marche, mais parfois on se plante. Adrian Mander n'est pas le seul à créer des intrigues, Jesse Riders non plus. Cela n'a pas dérangé Mina, Eoline, les formateurs, Ginny Workey ou autre de créer leurs propres rpgs. N'ayez pas peur, si ça rate, recommencez jusqu'à ce qu'un sujet fonctionne. Ce qui compte, ce n'est pas le nombre de participant, c'est de s'amuser.

→ Je n'aime pas les intrigues.
Cette remarque découle directement du point précédent : Les succès des rpgs d'intrigue ont fait que maintenant, beaucoup pensent qu'il n'y a que ça de vrai. C'est faux. Et les rpgs normaux sont aussi là pour ça, pour vous rappeler qu'un rpg c'est avant tout... un rpg. Ce cloisonnement, « rpg détente », « rpg normaux », « rpg d'intrigue » n'est là que pour une raison pratique, administrative, mais en vérité, les trois sont simplement du « rpgs ». Vous n'aimez pas les intrigues épiques avec pleins de monde ? Pas de problème, faites des rpg différents ! Nous avons nous même lancé des rpgs jeux, des rpgs contes, des rpgs invasion, des rpgs concours, des rpgs style « madame pieddodu » et même bientôt un rpg en anglais (si si, promis il va finir par venir...). Vous êtes les premiers acteurs de cette section.

→ Les joueurs sont tous des boulets.
Un problème qui peut en dérouter certain, mais sachez une chose : il est bon parfois de prendre sur soi pour les aider à s'améliorer, plutôt que de les pointer du doigt. Si certaines personnes font n'importe quoi, n'hésitez pas à le leur signaler gentiment, la plupart du temps vous verrez qu'avec un peu d'explications ça passe tout seul (il y a toujours quelques petites exceptions, j'en conviens). Moi-même, à mes débuts et sur d'autres sites, je créais des messages d'une seule ligne, bourrés de fautes, en arrivant quand même à y caser des incohérences monstrueuses et du n'importe quoi. Ceux qui commencent tôt sont tous passés par là, alors restez tolérants : les boulets d'aujourd'hui sont peut-être les grands joueurs de demain.

→ Je ne connais ni les joueurs, ni les histoires précédentes liées à certaines saga rpg et je suis perdu.
Déjà, tout le monde ne fait pas des histoires qui se suivent. Vous n'êtes pas obligés de participer à des rpg avec déjà un lourd passé. Ensuite, la plupart du temps, les créateurs seront ravis de vous faire un résumé par MP si vous en avez besoin. Parfois, ils créés même une pensine sur le sujet, voire un livre. Par ailleurs, ne perdez pas de vue que lorsque vous ouvrez un nouveau roman, au départ, vous ne connaissez pas le passé du personnage principal non plus, vous l'apprenez au fur et à mesure.

→ Tout le monde m'ignore.
Alors ça en revanche, je dois vous l'accorder. C'est le très très gros problème des rpgs dit « détente ». Tout le monde se parle à deux ou trois, entre eux, et ignore totalement les autres. Même les PNJ tels que Peeves se font snober, ce n'est pas normal. Et là je m'adresse plus aux joueurs qui fréquentent ces endroits : Lorsque vous êtes dans un lieu, vous y êtes tous ensemble et le contexte compte autant que dans un autre rpg ! Je peux comprendre que lorsque vous commencez une histoire de nuit, si le rpg traine, cela peut chevaucher sur une autre histoire le jour. En revanche, je ne comprends pas que vous changiez de temps toutes les deux secondes, à chaque fois que cela change d'interlocuteur ou de groupe de personnes. Les rpgs détentes sont juste illisibles et vomitifs pour ça ! Si vous voulez rester en petit groupe, sans être dérangés, utilisez les rpgs normaux qui sont là pour ça, mais pas les lieux publics, les lieux de détentes, c'est un bordel monstre qui n'a plus aucun sens. Je rêve de voir un jour des élèves qui se rendent compte qu'ils ne sont pas tous seuls dans la cabane hurlante...

→ Je n'ai pas d'imagination, je ne connais pas mon personnage et autres quenelles...
Avec l'arrivée du tutorat, tout cela pourra changer. Mais rappelez-vous avant tout que, de toute manière, on ne développe jamais aussi bien son personnage qu'en le jouant 

Cet article est un peu une tribune libre, afin d'exprimer ma tristesse de voir ainsi des gens à ce point repoussés par la section MoMa alors qu'ils fréquentent tout type de forums rpgs par ailleurs (encore une fois, je ne parle pas des gens qui n'aiment tout simplement pas ça). Alors c'est avec impatience que j'attends vos réactions et que vous me disiez franchement, honnêtement, ce qui vous déplait à ce point.
Reprenez cette section bon sang, elle est à vous et pour vous !

Article de Jesse Mander, illustré par Wilhemina Compton

Partager : Partage

Publicités d'Avril

Publicité de Samuel Depooley

Publicité de Wilhemina Compton

pub TB

Publicité d'Alexeievna

Partager : Partage

Les conseils de Mamie Minerva

Les conseils de Mamie Minerva

Lettre de Rawen
Chère Mamie Minerva,

Je suis trop triste. Les gens n'arrêtent pas de me dire que je suis vieille, alors que franchement, je le suis pas tant que ça, enfin, pas tant que toi. J'ai même encore toutes mes dents, regarde, AAAAAAAH.

Je donnerais bien des coups de cane à tous ces petits impertinents, mais elle s'est envolée par la fenêtre. On m'a dit que c'était parce qu'il lui manquait un N, j'ai rien compris. C'est pas des L qu'il faut pour voler ? Oh et puis je m'en fous, moi j'ai mon vieux balai encore fringant - comme moi.

Je vais chercher des Bombabouses à envoyer sur les nouveaux Gryffondor pour me changer les idées. Sans rancune hein ?

Plein de bisous sur tes joues ridées,

Rawen (resplendissante de jeunesse)

Rawen, chère amie... il est temps de te prendre en main ! En effet, si les gens te disent que tu es vieille, ils ont probablement raison. Si, ça arrive. Comme le jour où on m'a annoncé qu'il fallait que j'arrête de suçoter ce rat. Je ne m'étais même pas rendue compte que je ne l'avais pas transformé en verre.

Pour le reste, tout ce que tu as écrit trahit malheureusement ta prise d'âge. Entre le fait que tu veuilles donner des coups de cane, que tu la voies voler, et que tu penses lancer des Bombabouses sur des Gryffondors... quand on m'a appris ce matin que tu les avais échappées, tremblantes, sur tes nouveaux souliers. 

Sans rancune, donc ! Accepte ta vieillesse et tes belles années passées (je me souviens encore quand j'étais élève et que tu dirigeais la Gazette), et peut-être que je te donnerai la formule pour métamorphoser tes verrues en jolies fossettes.

A dans 50 ans !

Lettre de Wilde
Chère Mamie MacGo,

Si tu m'envoies des Sonorus, je t'enverrai des lettres. Roule ma poule ?

Jackpot
.

Cher Wilde,

Sache bien que j'aimerais te rendre cet immense service, mais tout dépend de quelles lettres tu comptes m'envoyer. En effet, tout dépend du support, tu t'en doutes fortement. Si tu m'envoies des lettres dans une soupe, je penserai que tu me prends pour une mamie qui n'arrive plus à mâcher ses pâtes dans son cour-bouillon. Si tu m'envoies des lettres en origami, je penserai qu'à chacun d'eux un message mystère se cache, et cela me prendrait beaucoup trop de temps à les déchiffrer. Si tu m'envoies des lettres en papier simple, je le prendrai très mal aussi, puisque je n'y trouverai aucune originalité. Cependant, si tu comptais m'envoyer des lettres écrites sur papier toilette avec de l'encre marron, pourquoi pas.

Toutefois si tel était le cas, le Sonorus que j'enverrai serait alors tornitruant, parce que je ne pourrai pas m'empêcher de faire "Pouet Pouet" à chaque fois que je lirai ta lettre.

Lettre de Jersey
Chère Mamie MacGo

Depuis quelques temps, un garçon me plait mais je ne sais pas comment l'aborder ni comment je pourrais lui plaire. Est ce que tu aurais des conseils à me donner?

Jersey

Jersey, mon enfant,

De mon temps, le meilleur moyen pour attirer la gente masculine résidait en deux choses : 

- être froide, lointaine, et porter la ceinture de chasteté dès ses premières menstrues, assortie d'un col bien haut afin de cacher les trois poils qui te poussent sur le menton ;
- être une élève exemplaire, avoir très peu d'amis, envoyer beaucoup de courrier à ses professeurs et ne pas mal orthographier le nom des gens (comme le mien, par exemple). 

A partir de là, ton caractère farouche le fera plonger ! Et si tout se passe bien, comme pour Hermione, tu auras une invitation à un bal musette. Ce jour-là, mange un peu d'ail pour l'assommer et le tour sera joué. 

La loveuse d'autrefois.

 Lettre de Shu-lien
Chère Mamie McGo,

Je suis en mauvaise passe, je n'arrive plus à parler calmement avec mes parents, c'est bizzare, ils m'énervent dès qu'ils me disent quelques choses, ça me l'a jamais fait. Est-ce le fait qu'ils refusent de comprendre que mon frère a fugué et qu'ils m'en veulent, je suis paumé, aide-moi ou donne moi un conseil pour y remédier, s'il te plait !


Shu-lien

Chère Shu-lien,

Il est évident que la situation n'est pas simple. Quand j'étais petite, il est vrai que la relation parents/enfant n'était pas du tout la même. Les parents étaient vraiment au-dessus de tout, et on ne pouvait que leur obéir, sans jamais espérer pouvoir leur répondre comme d'égal à égal. Cependant, les temps changent, à mon grand damne.

Les relations se complexifient grandement. Je ne peux que te conseiller deux choses :
- faire preuve de patience, comme un strout-à-pétard prêt à exploser
- leur parler clairement, afin de crever les bubobulbs et d'en récolter le pus qui s'en dégage, inévitablement

Comme je le disais, la situation n'est pas simple et me dépasse quelque peu, étant donné les changements qui sont survenus dans notre société actuelle. Pour te remonter le moral, je ne peux que t'encourager à aller aux Trois Balais et te délasser devant un chocolat bien chaud !


Article écrit par Mamie Minerva et illustré par Samuel Depooley.

Partager : Partage

Cherche TesOeufs Saga

Cherche TesOeufs Saga

2 avril 2014


Candyville est bien loin désormais, et l’usine de bonbons a depuis longtemps perdu son attrait à vos yeux. Le dragon du lac limonade, quant à lui, était attachant ; mais alors que le mois d’avril pointe son nez, vous n’espérez plus qu’une chose : arriver enfin aux montagnes chocolatées. Mais ô surprise ! Quand vous descendez du train sucré, vous ne tombez que sur des étiquettes « cloches » et quelques boulettes sombres, qui au goût, finalement, ne se révèlent être que des crottes de lapin. Ni une ni deux, vous flairez qui vous a fait ce mauvais coup et vous décidez de partir à la recherche… du chocolat ! Le criminel, vous le sentez, ne devrait pas se trouver bien loin. Armé de votre détecteur à chocolat, vous partez parcourir les trois premières pages de chaque recoin de ce monde magique (sections annonces, couloirs, bureaux du personnel et monde magique), pour rassembler un butin de 13 œufs en chocolat numérotés.

Oeuf7.png

25 avril

Votre quête est finie désormais et vous décidez de ne plus risquer vos vies : il est grand temps de confier vos œufs à Alexeievna, qui vous les échangera contre une denrée bien plus précieuse et moins calorique : des points de maison !

Pour avoir trouvé tous les œufs, les gourmands recevront :

1. 20 points de maison et un gallion
2. 10 points de maison et 10 mornilles
3. 7 points de maison et 5 mornilles

Chaque panier complet recevra 5 points de maison, et chaque panier dont le propriétaire n’aura pas tout trouvé (ou en aura mangé en route) recevra 3 points de maison !

A vos paniers !


Article écrit par Alexeievna et illustré par Avery Pevensie

Partager : Partage

Les petits nouveaux

Recrutement

Il était une fois, au pays de Gasaiteuland, une petite escouade de princesses et de preux chevaliers prêts pour partir dans une noble conquête à Lin-Fort de Mah’tion, ville réduite à la soumission par le vil ogre sans nom. Mais celui-ci était d’une telle atrocité que l’escouade ne pouvait s’en sortir seule face à la bête, malgré leur nombre encore honorable. Ils durent donc faire appel à différentes castes de créatures en tout genre pour remplir leurs rangs :

 Les dessinateurs du rêve : au nombre voulu de deux, l’escouade finit par en choisir trois, sous quelques maigres conditions…
    Ignatus Pratchett : le vieux sage du groupe, il saurait apporter ses dessins pétillants et sa connaissance poussée des technologies d’autres mondes pour des dessins de rêve.
    Avery Pevensie* : la petite fée avait probablement enchanté l’escouade par sa fraîcheur, et malgré sa baguette au trait fin, elle devra finir deux aventures avant d’être définitivement adoptée !
    Esmeralda Downey* : l’enchanteuse avait quant à elle su montrer des couleurs magnifiques, mais peut-être un peu trop pleines de magie… et devait donc, pour montrer ses talents, finir également deux aventures.

 Les manipulateurs de mots : ce job incluant un nombre infini de stratégie, les places avaient donc le même nombre… à condition de convaincre !
    Florence Shawn : la métamorphe à la langue de vipère avait visé juste en proposant au plus vite des idées piquantes contre l’ogre.
    Nora Bailyn : le lutin s’est révélé d’une douceur sans pareille pour faire fondre l’assaillant, à coup de jeune âge et d’innocence. 
    Ashley Davy : le bébé dragon avait littéralement mis le feu à ses mots, bien qu’avec encore une démarche un peu vacillante. 
    Blondie* : petite chouette, elle survolait un peu trop notre monde sans réellement poser le doigt sur ce que nous attendions d’elle, mais nous espérons que cette vue de haut saura apporter un peu de fraîcheur à l’escouade.

Cependant, même si les trois *moussaillons n’obtenaient qu’une place encore précaire pour les deux mois à venir, et qu’ils devraient faire preuve de qualités sincères au sein de cette toute nouvelle guilde, une équipe qu’on espérait solide s’était formée. Ensemble, ils étaient prêts, non seulement à aller affronter l’ogre sans nom, mais également à libérer Lin-Fort de Mah’Tion ! Et tous les pauvres malheureux non-sélectionnés pour vivre les nombreuses aventures pourraient toujours envoyer une colombre à la princesse de l’éclair, Wilhemina, ou à la princesse des glaces, Alexeievna…

… à condition de contenir une promesse de mariage où ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfant !

[Validé par Bdragon]

Article écrit par Alexeievna et illustré par Ignatus Pratchett

Partager : Partage

Bataille pour la Coupe

Bataille pour la coupe

Si le jeu est le maître mot de Poudlard12, il se retrouve tout de même légèrement occulté, lors des derniers jours de mars, par une rage sans pareille pour être le grand vainqueur, la fierté des trois mois précédents, le gagnant incontestable de la Coupe des Maisons. 

Comme à l’habitude, le tournoi a commencé avec quatre équipes, pour une bataille on ne peut plus complexe. Mais l’amour naissant entre les Directeurs de Maison de Serpentard et de Poufsouffle aveugle leur deux maisons, laissant rapidement les autres prendre de l’avance. Ainsi, peu après les grandes périodes d’amour et de reproduction des invertébrés, une véritable guerre prit forme entre la Dame Rouge et la Dame Bleue. Bien trop tard pour mettre capot l’équipe adverse, chacune d’elles décide alors de jouer sur ses atouts : on fait gagner des points tour à tour en motivants les valets en salle de classe, on fait gonfler les chiffres avec la brigade littéraire des commentaires et on se sert de l’excuse dans le coin des quiz. L’une prend l’autre avant que cette même autre augmente un peu plus la donne. Alors, on cherche du soutien et on fait entrer de nouveaux pions dans l’arène pour détenir le prix de la coupe. 

Et pendant que cette doublette dure et dure encore, on observe de petites piques des premiers perdants, qui semblent affûter leur tactique pour le prochain tournoi. Le Roi Vert développe son troisième œil en annonçant clairement lors d’un appel les changements à la tête des bookmakers de la Gazette, tandis que la Dame Jaune aiguise son don de bluff à la vue de tous en participant aux débats du monde parallèle appelé Momo, ou Momol pour les intimes. Et bien gentiment, on l’imagine, ils montent leurs plans pour la prochaine guerre, qui ne tardera pas à mettre fin à leur amours naissantes. Aucun des deux tourtereaux, donc, ne prit part à la conquête actuelle des points. Ce qui fonça les belligérantes, le 31 au soir, à enfin mettre cartes sur table. 

Après une lutte sans merci, le compte des points est fait sur une dernière tête coupée : celle de Molly Moseley, qui non sans les honneurs de la tête couronnée, Kaya Landers, retournera dans sa maison sur un lit de fleurs d’or. Mais même le plus grand des atouts devra remettre sa place en jeu pour repartir, de plus belle, dans la bataille. Alors mélangez le tout et jouez votre revanche la tête haute, chers amis, car la victoire est aussi fragile qu’un jeu de cartes et seuls les fous voudraient se reposer sur le tas…

Article écrit par Alexeievna et illustré par Ignatus Pratchett

Partager : Partage

Chronique des bibliothécaires

chronique.gif


Comme vous le savez depuis maintenant longtemps, la Gazette entretient un correspondance indéfectible avec la bibliothèque, en publiant tous les mois une Chronique sur les divers thèmes proposés par les bibliothécaires. Jusque là, tout allait bien. A ceci près qu'en ce début de mois de mars, Clara voulait voir les choses changer. Et pas qu'un peu. 


    Clara : Bon, et sinon, vous nous sortez quand un truc d'intéressant, à la bibliothèque, hein ? Parce que je veux bien publier vos papiers, mais niveau contenu, on a fait mieux.

    Alexeievna : Euh, euh... on pensait à écrire sur les livres anonymes et à peine commencés...

    Clara : Plutôt non. Fais passer le message à ton équipe : nous voulons du scoop ! La Gazette a pour ambition de se vendre, espèce de petite sotte.

C'est donc toute penaude et ne pas sachant quoi dire qu'Alexeievna quitta les locaux de la Gazette pour aller chercher de l'aide. Non pas auprès de l'ensemble de ses collègues de la bibliothèque, qui auraient probablement crié au scandale en connaissant les paroles justes de la Rédactrice en Chef, mais auprès de sa supérieure : Illisana River. Celle-ci se trouvait dans son bureau, et relisait patiemment le travail des Bêta-Lecteurs. Ce n'est qu'après quelques minutes, se sentant observée, qu'elle leva la tête vers sa collègue. Et une lecture de pensée plus tard, la Bibliothécaire-en-Chef déclara :

    Illisana : Elle est aussi gonflée qu'un vivet, Clara. Elle veut qu'on... Qu'on fasse bouger nos étagères ? C'est elle qui décide peut-être ?!

La BeC était quelque peu vexée par les directives de Clara, mais ne pouvait en vouloir à Alexeievna. Elle poussa un soupir et reporta son regard sur le travail qu'elle effectuait plus tôt.

    Illisana : Oh, bah tiens. Les Bêta-lecteurs doivent s'embêter un peu, non ? Et si on les faisait bosser ? Clara aurait son scoop, les BL du travail, et nous la paix ! Ils vont écrire des conseils aux auteurs, pas le choix.

Elle se leva, déterminée, et allait prendre la porte quand Alexeievna l'interrompit :

    Alexeievna : Le sondage nous a montré que les élèves souhaiteraient que l'on fasse des fiches littéraires.

    Illisana : Des quoi ? 

    Alexeievna : Et des... Quiz. Et des jeux. D'ailleurs j'ai une idée de concours et Faustine m'a parlé d'un projet d-

    Illisana : T-tout... T-t-tout ça ?! Et tu veux pas qu'on recommence le ménage, tant qu'à faire ?

    Alexeievna : J'y pensais justement et je trouve que ça pourrait être une bonne idée.

Les yeux d'Illisana allaient sortir de leurs orbites, et sa main, restée sur la poignée, menaçait de la faire éclater en morceaux. Sa paupière inférieure droite tressauta, signe d'un problème neurologique résultant de tant d'idées et de motivation émanant d'une équipe pourtant réputée flemmarde. A tort.

    Alexeievna : Et puis, on pourrait aussi montrer tout ce qu'on a fait récemment ? Comme le carnet de bord, la mise en avant des critiques de biblio et le jeu des citations ? 

    Illisana : Allons bon, oui. Et si avec ça, elle n'est pas rassasiée, je m'occuperai moi-même de donner des ordres quant à l'organisation de la Gazette !

La rédactrice espérait que ça n'arriverait jamais. Une explication entre les deux équipes, ça allait bien. Deux, cela commencerait légèrement à la placer dans une situation délicate. Il fallait donc trouver une bonne plume pour écrire cette chronique, et qu'elle plaise à Clara. Et quelqu'un pour tenir cette plume. Ça n'était pas gagné.

Article d'Illisana River et d'Alexeievna, illustré par Samuel Depooley.

Partager : Partage

Soyez retenue

Soyez retenue

Si la nouvelle mode à Poudlard12 est de faire des fautes d’orthographe à tout va, croyez bien que celle qui se trouve dans ce titre n’en est pas une. Et cet article ne s’adresse pas non plus aux femelles déchaînées qui devraient, une fois dans leur vie, mettre un chemisier qui n’est pas boutonné jusqu’au col ou une jupe qui pourrait laisser entr’apercevoir leurs chevilles. Non, aujourd’hui, je suis bien là pour vous parler du fléau qui court les couloirs du château : la retenue, la colle, les après-midis passés à récurer le chaudron de Snaïla ou les toilettes du deuxième étage. 

Cette pratique, vous la connaissez tous pour faire ou avoir fait votre scolarité dans le château aux mille escaliers. Il suffit que vous fassiez une faute de comportement pour avoir un avertissement, et au bout de quelques avertissements, la sanction fatidique arrive, entrainant parfois… la gravure définitive dans le mur des « cas et boulets de l’école ». Où tous les membres du personnel, passés, présents et à venir, peuvent découvrir que non seulement vous faites toutes les bêtises possibles, mais que vous allez probablement vous aussi vous taper la plus grande honte du monde en entrant à votre tour dans le personnel. Mais revenons-en à nos moutons. 

La retenue a été créée dans le but de punir les élèves récalcitrants. Un membre du personnel (plus gradé que vous, dans tous les cas) vous met sa colle, vous demande d’accomplir une tâche ingrate ou humiliante (telle que lui dire en quoi vous êtes un gros boulet quand lui est un membre du château exceptionnel), et si vous obéissez docilement, vous avez de nouveau accès au site, comme si rien ne s’était passé. Alors qu’au fond, vous êtes humiliés, repentis et que vous avez envie de pleurer, au point de faire profil bas pendant au moins… les deux heures suivantes.

Et puis, si vous êtes là depuis longtemps, vous avez bien compris que les colles ne servent pas qu’à punir dignement les élèves, sans passer par de grandes engueulades. Non, non. C’est aussi un moyen de faire dire des choses à quelqu’un sans qu’il n’ait le choix, attestant ainsi de votre puissance. Ou pour montrer que vous êtes un emmerdeur, et que non, l’autre n’aura plus accès au site tant que vous n’aurez pas eu satisfaction : « tu cèdes à tous mes caprices, oui ?! ». Ce moyen, que vous croyez très peu utilisé, et en fait monnaie courante. Je ne citerai pas par exemple la photographe principale de la Gazette qui croit bon de vous faire récurer ses chaussures aussitôt que son boss a le dos tourné : Wilhemina Compton. (Citons-la quand même, elle ne sait pas très bien lire, et quand elle verra son nom dans l’article, elle sera contente.) 

Tout ceci pour vous dire que nous sommes bien loin du temps où une certaine justice au sein du château passait par les retenues. C’est maintenant devenu une colle, et rares sont encore les membres du personnel à ne pas avoir affirmé leur pouvoir par cette mode. « Soyez retenue » ou vivez-la et soyez soumis, cela revient au même. Mais faites comme moi, dénoncez l’oppresseur, et vous gagnerez ce pouvoir sur lui !

Article rédigé par Alexeievna et illustré par William Jones.

Partager : Partage

Harry au Pays des Moldus



Alors que nous, pauvres sorciers, essayons de nous cacher des moldus afin que ceux-ci ne viennent pas violer notre magie à coups de « services » par-là et « pour le bien de l’humanité » par-ci, celui que l’on nomme l’élu est présent absolument partout chez eux. A simple titre d’exemple, j’ai fait pour vous l’expérience de me balader incognito dans les rues de quelques villes aux Etats-Unis.

Mon périple a commencé à New-York, où une collègue m’avait envoyé un hibou suite à sa visite dans une librairie moldue. Nous savions déjà que la biographie de Harry Potter, à peine romancée, était devenue un best-seller dans leur culture. Le fait qu’ils croient qu’il ne s’agit que de fiction aide bien sûr à cacher notre existence mieux que jamais. Cependant, en continuant ma route vers l’ouest, je suis tombée sur une bande d’hurluberlus sans pareille. Se disant « chercheurs » (enfin sauf un, qui avait déjà probablement trouvé), ils avaient de longues heures durant lu et regardé une adaptation au D’yoh visuelle – allez voir Julia ou Ignatus pour plus de renseignements sur cette pratique – et ils avaient finalement décidé par trouver la réalité. Et à vouloir la répandre dans leur monde, tant bien que mal.





Certains y croient, et s’en servent même pour se motiver dans la vie de tous les jours. Comme s’ils avaient quelque chose de motivant, sérieusement ! Entre ceux qui meurent pas amour, ceux qui sont condamnés à se tuer pour tuer quelqu’un, ceux qui sont de gros lâches et ceux qui se disent que la vie se passe uniquement dans les bouquins… il n’y a rien de génial là-dedans. Surtout qu’à cette époque, celle de Harry Potter tels que les moldus l’imaginent, la Gazette était une entité complètement contrôlée par le Ministère. Et elle n’obtenait même pas de dessous-de-table, non, non, elle était menacée ! Vachement moins drôle. Mais puisque je m’éloigne du sujet, je vous laisse juger par vous-même en regardant cette peinture animée qui se contente de toujours dire la même chose. (Que voulez-vous, la technologie moldue n’a jamais fait aussi bien que nous). 



(portoloin ?)





Je croyais que les premiers zigotos s’étaient contentés de répandre l’info aux States. Le problème était qu’ils ne faisaient pas partie de cette catégorie d’incultes et qu’ils savaient qu’il y avait un reste du monde. Raison pour laquelle, grâce aux méthodes fumeuses d’un Ternète, les moldus de Grande-Bretagne, l’endroit même où était apparu Harry Potter et sans doute d’un des plus sceptiques au monde. Et sans comprendre pourquoi, ils s’étaient mis à transformer petit à petit leur thé quotidien accompagné d’un programme culturel par un petit thé quotidien accompagné d’un programme culturel… s’identifiant à l’un de nos sorciers ! Je conçois que l’un soit de la catégorie « exceptionnelle », mais de là à laisser croire que tout le monde puisse se servir de notre magie, il y a un pas. Offusquez-vous avec moi.





Etrange, n’est-ce pas ? Et vous vous dites probablement que je me suis fourvoyée en parlant d’un Harry Potter qui se vendait, et que tout cela n’est dû qu’à l’effet des livres. C’est faux. Une petite mamie anglaise m’a affirmé avoir vu à plusieurs reprise un homme, qui ne savait pas se coiffer et se prenant pour un héros avec sa cicatrice, se tripoter la baguette en disant qu’il pourrait en faire sortir quelque chose – mais qu’il avait besoin qu’on le croie. N’ayant pu retrouver ledit Harry Potter (surement perdu au milieu d’une quelconque ville à se faire mousser), nous n’avons pu confirmer cette volonté à faire connaître sa véritable existence. 

Article écrit par Alexeievna et illustré par Esmeralda Downey

Partager : Partage

Êtes-vous dans la bonne maison ?

 blbl


Il y a quelques semaines, la Gazette vous avez révélé par la voix de Lia R, que la Direction se permettait de prendre quelques libertés lors de la répartition des élèves. Vous aussi vous pensez être victime de cet ajustement ? Vous ne vous sentez pas à votre place dans votre maison ? Ce petit test vous permettra peut-être de répondre à toutes ces interrogations qui, j’en suis sûr, vous empêchent de dormir la nuit (ou le jour en fonction des cas).

Quel est votre principale qualité, selon vous ?
La Gourmandise
Le courage
Le sado-masochisme
Votre cerveau

Et votre défaut ?
C’est quoi un défaut ?
La Gourmandise
Votre hygiène corporelle
Votre corps

Si vous croisez un Poufsouffle dans le couloir, vous faîtes quoi ?
Vous vous approchez de lui pour discuter
Vous le dépassez, trop occupé à parler avec vos amis
Vous le dépassez et lui jetez discrètement un sort
Un Poufsouffle, où ça ? Vous étiez trop occupé par votre livre d’HDLM.

En cours, vous êtes plutôt…
…avec un paquet de Chocogrenouilles.
… en train d’essayer de voler des Chocogrenouilles
… au fond de la salle à papoter.
… au premier rang, prenant de l’avance sur le programme.

Le matin, dans la Grande Salle, la première chose que vous faîtes c’est ?
Se jeter sur les gaufres, qui deviennent soudainement une espèce en voie d’extinction.
Ricaner avec vos amis, à la vue des boutons d’une Serdaigle.
Observer les Serpentard que vous avez défiés hier.
Regarder si le nouveau mensuel de la Métamorphose est arrivé.

La nuit, vous avez plutôt tendance à ?
Dormir, comme le reste de la journée d’ailleurs
Lire, lire et encore lire.
Vous relever, histoire de vous entraîner au Quidditch
Vous relever, histoire d’aller traumatiser des première année.

Résultats :
Si vous avez une majorité de , alors votre place est à Poufsouffle.
Si vous avez une majorité de , alors vous devriez être chez les Gryffondor.
Si vous avez une majorité de , alors les Serpentard vous ouvrent leurs portes.
Si vous avez une majorité de , alors la tour de Serdaigle sera votre nouvelle maison.

Voilà, maintenant vous pouvez savoir si vous êtes l'une des nombreuses victimes de la Direction.

Article écrit par Sirius Blanc et illustré par Esmeralda Downey

Partager : Partage

- page 1 de 2

© 2009-2016 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear