La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Lundi 1 juin 2020

Désillusions du côté noir de la magie


Et nous y revoilà. Moi, ma plume et ma peur au ventre. Ainsi que la vague impression qu’une malédiction lancée par Elea pèse sur mes épaules. Pas que ma très chère et très aimée boss m’eût menacée ! Non, loin de là. Est-ce que suggérer que mon salaire pourrait descendre est une menace ? Je ne sais pas. De toute façon, elle m’a quand même bien dit et, je cite : « Je ne peux compter que sur toi pour faire cet article ! » J’ai regardé les autres pour qu’ils sachent à quel point Elea me tient en haute estime. Il n’y avait pas d’autres ; une semaine après la sortie de la dernière édition, personne n’était encore revenu au boulot, à l’exception d’Elea et moi-même. Attendez voir…

Ma mission pour aujourd’hui : obtenir une interview de deux mages noires pour en savoir plus sur la magie noire et ses adeptes. Bien sûr. Totalement faisable. Totalement pas dangereux pour mes fesses. Respire, Kyle. Tu as déjà une mage noire parmi ton équipe de professeur.e.s, en plus. Enfin, disons qu’il y a de sacrés rumeurs sur la professeure de Dragonologie, Mrs Kye… Oui, mais non. Mrs Kye n’est pas Britannique, si ça se trouve, sa magie n’apparaît que « étrange » voire « noire » parce qu’elle a grandi dans une autre partie du monde, justement. J’en suis donc à essayer d’interview Ellana Spleen et Camille Dubois. Une nécromancienne et la leader de l’Organisation. Pourquoi j’ai pas accepté de couvrir cette histoire de vols de chaussettes moldues par des lutins de Cornouailles, au fait ?

Camille a été difficile à atteindre et encore plus à attendre – six heures avant de me recevoir, si c’est pas une honte ! Pour Ellana, c’était plus facile : j’ai ouvert la salle des profs où elle vient souvent pour bavarder des ASPICs. Déjà, première observation : tous les mages noirs ne cherchent pas la gloire. Ou même la terreur parmi le reste du monde. Quoique, à voir les cernes d’Ellana à force de courir derrière des élèves toute la journée, la 2ème option pourrait être à sa portée. Deuxième observation : la définition de la magie noire est relative.
Pour Camille, la magie, c’est comme un couteau. La différence entre magie blanche et magie noire est celle qu’il y a entre couper du pain pour les petits orphelins de la rue et poignarder son faux-meilleur ami dans le dos. Sa métaphore m’entraîne à en déduire davantage : la magie est dangereuse. Puissante et dangereuse (sauf pour ceux qui ont écopé d’un couteau à beurre, mais dans ce cas, c’est juste pas de bol). Même sans intention de nuire, la magie peut nuire. Mais l’intention resterait ce qui détermine la couleur de l’action, selon Ellana.

« Si tu lances un avada kedavra dans un moment de panique, parce que quelqu'un essaye de te tuer, ça n'a pas le même sens que d'utiliser en toute âme et conscience, froidement ce sortilège. »

Cela me rappelle les runes. Les runes sont fondamentalement bonnes, positives. Un mage noir qui a conscience de vouloir nuire aux autres ou de verser dans la magie noire pour obtenir toujours plus de puissance ne pourra jamais faire de magie runique. Par contre, pour peu qu’il pense faire le bien, que ce qu’il fait est bon pour autrui… Les runes ne mentent pas, mais le sorcier peut se mentir à lui-même.

Très férocement, je barre tout mon dernier paragraphe. J’ai en tête Adrian Mander. Si bon qu’il est devenu méchant. Si doué qu’il tordait les runes selon sa volonté. Je ne veux pas qu’Elea lise ça. Ou même n’importe qui parmi mes lecteurs. Les runes sont bonnes, sois un bon sorcier. C’est ça qu’il faut répéter. Ou on aura encore plus de mages noirs sur les bras. Mais d’ailleurs, comment en devient-on un ?

Autant que je le peux, j’observe mes deux témoins. Ellana et moi, on se côtoie assez fréquemment, il faut dire. Et récemment, on s’est même retrouvé dans la même aventure. Enfin, « aventure »… En tout cas, ça m’a fait comprendre pourquoi les gens catégorisent Ellana comme mage noire. « Elle pratique la nécromancie, c’est forcément immoral donc elle est forcément une magie noire ! » Mais puisque la moralité est non seulement subjective, mais très soumise au temps (du temps de la cinquième année d’Harry Potter, la moralité c’était de ne pas dire des mensonges comme « Tu-Sais-Qui est de retour » !), ça ne peut pas être un critère de catégorisation. La magie noire n’est pas immorale. Serait-elle amorale dans ce cas ? Je m’égare. Le cas de Camille Dubois est bien plus explicite et me servira assurément d’exemple. En effet, les rumeurs les plus crédibles rapportent qu’elle s’est créé un horcruxe ! Ça, c’est bien de la magie noire, c’est tellement dégoûtant, inhumain, parfaitement im… Crotte de sombral. Hum, dans ce cas… Elle aime la sensation de puissance, elle est très curieuse et veut devenir la plus puissante sorcière de tous les temps ? C’est drôle, mais j’ai cette désagréable sensation que Dumbledore pourrait parfaitement correspondre à ce profil. Eh bien dans ce cas : elle veut repousser les limites de la magie et ne plus jamais craindre quiconque ? …Super, là, on dirait carrément la description du plus jeune des Trois Frères. Il faut que j’écrive quelque chose. Elea m’a demandé un article sur les mages noirs, sur les méchants sorciers, par les crottes de nez de Merlin !
Camille Dubois est une mage noire car elle « utilise la magie noire régulièrement et sans en craindre les conséquences ». Aussi, parce qu’elle fait du mal aux gens. En plus elle a un horcruxe.

Cette enquête n’avance pas. Pire : elle s’enfonce. Je n’ai aucune définition concrète de la magie noire ou du moins, aucune définition qui conclut avec certitude « c’est mal ». La magie noire c’est acquérir de la puissance, se débarrasser des tabous de la magie (comme les horcruxes), développer ses pouvoirs parce qu’on acquiert toujours plus de maîtrise sur la magie elle-même (comme les plus puissants magiciens runiques parviennent à faire mentir les runes). J’imagine qu’utiliser la magie noire pour tuer des orphelins montre que la magie noire est mauvaise sans l’ombre d’un doute. Mais si l’un de ces orphelins est un fanatique qui cherchera à exterminer les moldus sitôt grands ?
Donc non seulement la magie noire n’a pas une définition fixe, mais en plus, tout le monde et personne à la fois peut être catégorisé.e de mage noir.e ! Finalement, c’est bien Ellana qui semble avoir raison…

« Tu ne le deviens que si tu te revendiques toi-même mage noir ou que l'on te dit mage noir. »


Partager : Partage

Et maintenant ?

Partager : Partage

Le placard arc-en-ciel


Nous voici en juin. Juin: le mois des fiertés. Sauf qu’il n’y aura pas de marche cette année, pas de défilé haut en couleur dans les rues des villes. Pour certain.e.s, c’est une tradition folklorique et l’on peut bien s’en passer. Pour d’autres, ça faisait trop de bruit et c’était trop sexuel alors tant mieux. Pour d’autres, encore, c’était l’opportunité de rencontrer des gens comme elleux et ce sera un mois d’une certaine solitude. Pour d’autres enfin, c’était une question de revendications dans un pays homophobe et ça fera donc un an supplémentaire dans le placard pour tous. Rassurez-vous, je m’arrêterai là; mon article ne porte pas sur les marches de fiertés, mais sur nous et par nous, je n’entends pas que les P12iens pour une fois. J’y comprends tous les Potterheads.

Allons ! Ne me dites pas que vous n’avez jamais fait le lien ? Que vous ne vous êtes jamais dit que vous connaissiez via P12 plus de personnes LGBT+ que par votre vie quotidienne ? Moi en tout cas, je sais que ça été sur P12 que j’ai rencontré mon premier ami « non-hétéro ». Et récemment, c’est P12 qui m’a le plus accepté et qui m’a aidé à m’accepter moi-même. [...]

Néanmoins, il n’y a pas lieu de s’étonner; l’histoire d’Harry Potter est une histoire sur l’amour et la tolérance. C’est plus ou moins connu que les loups-garous y sont une métaphore du VIH, une MST qui, dans les années 80, avait fait beaucoup de ravages dans la communauté gay contribuant ainsi à l’exclusion de ces personnes. Mais, je sais, il y a une ombre à ce tableau arc-en-ciel: le traitement de la relation entre Grindelwald et Dumbledore dans le 2ème film des Animaux Fantastiques. Ou le traitement de Dumbledore tout court. Je ne m'attarderai pas sur ce sujet, ni même sur les accusations de transphobie à l'encontre de Rowling elle-même – notre homonyme de la GdS en a fait de très bons articles.

Peut-on séparer l’œuvre de l’artiste ? Peut-on fermer les yeux sur les convictions profondes de Rowling pour continuer d’apprécier l’œuvre ? Non, attendez, ça va trop vite. Peut-on fermer les yeux ? Non. Rowling n’a jamais explicité que Dumbledore était gay et en profiter pour expliquer une autre leçon d’amour. Rowling n’a pas souvent mis des personnages de couleur – et le canon ne s’écrit pas sur Twitter. Aux yeux de concerné.e.s, Rowling a même fait de l’appropriation culturelle en écrivant sur le monde magique américain. Voilà, on n’a pas fermé les yeux. Maintenant: peut-on continuer d’apprécier l’œuvre ? Oui. Parce que si le message est maladroit, parfois clairement mal écrit, il reste fondamentalement bon. Qu’on accepte ou non les convictions actuelles de Rowling, Harry Potter a été son œuvre de jeunesse. Cela ne veut pas dire qu’on peut tout lui pardonner, mais qu’il faut le reconnaître comme potentiel. Oui, il y a des moments gâchés: qu’à cela ne tienne, créons-là nous-même.

Voilà une façon dont on a séparé l’œuvre de l’artiste, ici-même sur P12: nos histoires ne portent pas sur un trio d’enfants blancs dont deux mecs et les trois parfaitement hétérosexuels. Yukirin Lin n’est pas exactement blanche et pour celleux qui se souviennent de Coconut Dynamite, son personnage était encore plus loin d’avoir une peau pâle. (N’oublions d’ailleurs pas la particularité de l’élève étranger qui permet d’avoir un personnage de couleur qui ne l’est pas juste à cause de son hérédité.) Et nos histoires d’amour ? Eh bien, elles, elles sont tellement joyeuses, que ça devient difficile pour un personnage fille de trouver un personnage garçon hétéro ! Personnages filles ? C’est un raz-de-marée de sorcières toutes plus puissantes et intéressantes les unes que les autres ! Après tout, dans nos mages noires actuelles, on ne compte que des femmes : Opale Tal Moundine, Camille Dubois, Ellana Spleen. Pas beaucoup de Marc ou de Bdragon !

Revenons à notre propos. Cette année, les marches des fiertés seront annulées. Mais nous pourrons être sûr.e.s, nous, que quelque soit l’endroit où nous sommes, nous trouverons des gens pour nous comprendre, pour faire preuve d’ouverture d’esprit, pour nous aimer et que nos histoires écrites ensembles seront à l’image de la saga Harry Potter: pleine d’amitié et d’amour. Car si cette histoire nous a enseigné une chose, c’est que personne ne mérite de vivre dans le placard.


Partager : Partage

Beuglante à Dotclear

Cher Dotclear,


Nous sommes partenaires depuis de nombreuses années maintenant. Bientôt onze ans, pour être plus précis. Comme tu le sais déjà, nous sommes en désaccord sur de nombreux points et nous tenons aujourd'hui à vider notre sac une fois pour toutes.


Pour commencer, nous n'en pouvons plus de tes absences à répétition. Où donc pars-tu comme ça ? C'est toujours la même chose, tu disparais sans prévenir et on est obligés d'harceler Casmir pour te retrouver car lui seul sait où tu te caches. Ça nous empêche de respecter les deadlines et dans le pire des cas, on doit retarder la publication. Mais si ce n'était que ça…

Nous devons sans cesse composer avec ton caractère têtu et lunatique. Quand tu es d'humeur, tout fonctionne à merveille, mais une fois sur deux, tu fais des caprices et refuses de mettre le texte en justifié, importer une image dans un billet ou encore ajouter un lien. D'ailleurs, c'est aimable à toi de vouloir aider en essayant de corriger nos erreurs de codage. Mais quand, pour une raison obscure, on se retrouve avec des textes entièrement en gras sans qu'on l'ait demandé, ou avec pleins d'espaces indésirables et qu'il faut refaire toute la mise en page, on préférerait que tu t'abstiennes de prendre des initiatives.

Tu es si bordélique que tu mets le perfectionnisme de notre Rédactrice en Chef à rude épreuve. Certes, tu as prévu une Médiathèque, où l'on peut héberger nos illustrations et créer des répertoires pour les ranger et avoir un semblant d'organisation. Mais dès qu'on y ajoute une image, il nous devient impossible de renommer ou supprimer le dossier, même en le vidant de son contenu. Si on veut déplacer les images dans un nouveau répertoire, il faut le faire une par une et penser à remplacer tous les liens dans chaque article, sinon elles ne s'afficheront plus.

Sans compter le fait que lorsqu'on remplace le fichier après avoir apporté une modification à l'image, la magie n'opère pas toujours et il faut d'abord vider le cache de son navigateur pour voir le changement. Et puis, on en parle de tes restrictions de taille ? Combien de fois as-tu refusé un gif, soit disant parce qu'il était trop lourd, alors qu'il passait sans problème sur les autres hébergeurs gratuits ? Même pour changer le design du journal, nous ne pouvons pas le faire sans aller déranger l'équipe d'architecture qui a déjà suffisamment de travail comme ça.

Pour finir, il y a l'espace commentaires. Tu es assez futé pour trier les bons et les mauvais et tu es efficace dans ton rôle de videur, aucune publicité intempestive ne passe à travers les mailles de ton filet. Mais, tête en l'air, il t'arrive fréquemment de bloquer accidentellement les messages d'innocents lecteurs. Nous sommes donc contraints de surveiller régulièrement la page pour les valider manuellement.

Et quand on a rien à te reprocher... C'est parce qu'on y comprend rien. Il serait temps d'aborder une approche plus simple car les plus niais de nos rédacteurs se posent sans cesse la question de comment poster un article avec toi. Et souvent, ça dérape. Seuls les plus patients et expérimentés d'entre nous arrivent à de te dompter.


Dotclear, tu rends notre boulot compliqué et fastidieux, au point parfois de mettre en doute l'intérêt de notre collaboration. Pourtant, on ne saurait se passer de tes services. Malgré les inconvénients, tu as offert à la Gazette de nouvelles possibilités et certains avantages non négligeables.
Peut-être qu'un jour, on mettra fin à notre cohabitation pour déménager dans un local plus neuf et pratique. Mais on continuera probablement à se plaindre, parce qu'il est facile de se focaliser sur les défauts en oubliant le positif.
Et peut-être qu'à ce moment là, ce vieux bougre de blog qui nous a causé tant de prises de tête nous manquera.


Cordialement,
L'équipe de la Gazette.


Partager : Partage

Bonnes raisons de ne PAS postuler pour la Gazette

Partager : Partage

[Jeu] Directeurs & Adjoints en folie

Comme vous le savez, Poudlard12 vient de fêter ses 15 ans d'existence. 15 ans d'animation, de rire, de membres mais également de Direction. Nous vous proposons de rédécouvrir les différents directrices, directeurs et DA ayant parcouru le château. Votre défi aujourd'hui, remplir cette grille de mots croisées avec le premier mot de chacun des pseudos concernés (le prénom). Vous pouvez envoyer votre réponse par Hibou Postal à Dr Pauline Et Mr Hectar.


Horizontal

2. Reine_Noire
3. Calendriers de l'avent & Chaussettes
5. Première médaille du Mérite Magique
8. Survécue au premier recrutement de DA, DA-ttle royale
9. Jackpot
10. Ne put vaincre l'hommepoulpe
12. Premier directeur de Poudlard12
14. Mister Poudlard12 2007

Vertical

1. Fut DA à deux reprises
4. Deuxième survivante du DA-ttle royale
5. Dernière directrice de Poudlard12
6. Tout est une question de famille Mlle la Ministre
7. L'Ancienne
11. Titan de l'animation avec Reine_Noire
13. Créateur de Pré-au-Lard


Et afin de faire vivre ces noms une nouvelle fois et de les remercier, une liste de tous les directeurs et DA ayant fait vivre Poudlard12 : Adrian Mander, Babacooll, Bdragon, Caïn Setlucy, Caroline Chaldelaine, Carrie Ligan, Crok Mitaine, Dave Maulor, Florence Shawn, Godricg, Harry Aued, Hell Zaran, Hevi Shawn, Hikari de Chantraine, Julia MacMillan, Kerwan, Lust Caféine, Magnus LeRouge, Mathieu White, Miyabi, Nicolas Trager, Proventus Tal Moundine, Sarah86, Thomas Van Mars, Wilde.


Partager : Partage

Publicité - Été

Partager : Partage

© 2009-2019 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear