La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Lundi 1 juin 2020

La voix des sages


Il y a peu nous fêtions l'anniversaire des 15 ans de Poudlard12. Notre beau château a grandit, évolué avec les années, et certains membres ont eu l'opportunité de le voir traverser différentes étapes. C'est le cas de ces trois sages que j'ai décidé d'interviewer. Victoire Williams, actuelle arbitre assistante et membre depuis 2009 ; et Camila Barnes et Bepo qui ont pu passer par plusieurs grades durant leurs épopées Pédouziennes et qui ont tous deux rejoint le château en 2008. Ils n'ont pas forcément le look d'un vieil ermite aigri (bien que ce soit un peu le cas pour Bepo), mais ces trois sorciers ont des histoires à raconter et de belles valeurs à transmettre.



C'est en 2008 et 2009 que vous avez foulé pour la première fois les marches de notre belle école. Quel événement vous a marqué dans le château ces années là ?

Bepo : En 2008, j'étais déjà essentiellement sur le chat. C'est difficile d'en tirer un événement en particulier, mais j'étais un accroc de la loterie dans laquelle j'ai dépensé tous mes gallions. Il faudrait faire revenir ça d'ailleurs, ça me manque d'être pauvre sans raison.

Camila : Je n'étais pas très active en 2008, je m'étais inscrite sur P12 à la suite d'un bug de Pnet. Je passais de temps en temps pour regarder, et le changement de design m'a interpellée. Mais ce qui m'as le plus marquée c'est la V5 l'année d'après ! La transition a été super facile et on était vraiment sous le choc de la différence.

Victoire : En vérité, en 2009, le gros événement c'était la V5, mais je suis arrivée juste après donc je n'ai pas vraiment vu le grand chambardement ! Je me souviens un peu plus de 2010, car je commençais à vraiment prendre mes marques. C'est fou de se dire que c'est de cette année-là que datent la section Histoire de P12, Twelve Grimmauld Place ou la première Coupe des Clubs, j'ai l'impression que c'était hier.


Comment étaient vos débuts sur Poudlard12 ?

Bepo : J'étais de type discret voir fantomatique. J'étais plus actif sur la réserve que sur les trois balais parce que mon frère était modérateur et que je n'avais pas envie qu'il me lise. C'était vraiment des débuts effacés, je dirais que ma véritable naissance sur le site c'était en 2009 avec l'arrivée du Quidditch à Bots. La première équipe de Poufsouffle était vraiment une grosse bande de potes qui veulent se taper des barres, ça fait partie de mes meilleurs souvenirs incontestablement.

Camila : Un peu flous ! Je me souviens que j'avais un peu galéré à l'arrivée pour gérer ma P12PP (l'ancêtre des pensines), mais à part ça on avait pas beaucoup de modules. J'ai passé énormément de temps en salle de cours, c'est un peu le moyen facile de s'occuper quand on ne connaît personne, c'est un bon refuge. Puis je suis restée active principalement en salle commune pendant très longtemps avant de m'intéresser à autre chose !

Victoire : J'étais une nouvelle innocente : j'allais en salle de cours, j'avais un dortoir, j'ai découvert le Quidditch... L'ambiance était assez déjantée et le RPG était moins sérieux qu'aujourd'hui : tout le monde avait un lien de parenté avec tout le monde, il y avait des "sectes" dans tous les coins... C'était une période très fun et j'en garde d'excellents souvenirs !


En regardant en arrière, comment voyez vous votre parcours après plus de dix années dans le château ?

Bepo : Je n'ai jamais été très actif en dehors du chat et du Quidditch. J'ai le parcours de quelqu'un qui n'a absolument rien à faire sur ce site. Je ne suis pas fan de HP, je ne les ai même pas tous lu, je n'avais aucune ambition, j'ai ramené des bisons volants de l'univers d'Avatar, ma présence ici n'a aucun sens. Mais je suis là, donc autant profiter de toutes ces belles personnes qui peuplent le site. Ce sont eux qui me font rester, toutes ces rencontres que j'ai fait. Certaines anecdotiques et d'autres qui changent ma vie comme avec Ella Atkins. J'ai fait ce que je voulais faire, j'ai marqué l'histoire du Quidditch et de Poufsouffle, pour un bug dans la matrice je m'en sors plutôt bien et suis fier de mon parcours.

Camila : Je sais pas si on appelle ça un parcours, en tous cas je suis ravie d'avoir eu P12 à certains moments de ma vie. J'ai des excellents souvenirs ici et j'ai fait des rencontres uniques. Ça met en perspective tous les aspects négatifs : les petites tensions et embrouilles n'ont aucune importance finalement. Avec un peu de recul, on ne se rappelle que des bons moments, c'est tout ce qui compte. Le château a bougé au cours des années mais l'esprit est toujours là et ça fait chaud au cœur !

Victoire : Le moins qu'on puisse dire, c'est que ça a été un parcours en dents de scie. J'ai été très active au début de mon aventure, puis il y a eu un sacré creux pendant mes années de fac IRL, et me revoici plus active que jamais (mais toujours en deuxième année depuis 2010, il ne faut pas abuser) ! C'est le Quidditch qui a maintenu mon lien avec le site au fil du temps, ainsi que les rencontres que j'ai pu y faire, et je suis heureuse d'avoir tenu aussi longtemps ! J'ai pu occuper différents postes et m'impliquer dans la vie du site, tout en ne me mettant jamais trop de pression, et je n'aurais pas voulu faire les choses autrement.


Un mot pour les petits nouveaux ?

Bepo : Amusez-vous, ne vous prenez pas trop la tête. Si vous avez des idées farfelues, lancez-vous ça ne fera qu'améliorer votre expérience. Et venez sur le chat, on est gentil bien qu'un peu bizarre. C'est un des meilleurs moyens d'intégration, avec les membres en direct. C'est de là que partent bons nombres de traditions, comme courir tout nu ou le vol de slips. Je suis sûr que ma description donne envie. Bon je dois y aller, je dois aller nourrir Looedy que j'ai enfermé dans un tonneau depuis 24H. Il serait capable de se plaindre.

Camila : Amusez-vous ! Le château est grand, prenez le temps d'explorer et de trouver ce qui vous plaît, mais surtout éclatez-vous. On est là pour ça, et vous êtes tous les bienvenus !

Victoire : Profitez ! Ce qui fait la richesse de P12, en plus du site lui-même qui est incroyable, c'est la communauté qui le fait vivre, et je vous souhaite de pouvoir trouver votre place ici. Il ne tient qu'à vous de vous amuser, d'apprendre et de grandir (éventuellement) à partir de ce que P12 a à offrir. J'espère sincèrement que vous vous créerez une belle aventure ici et que vous aussi, vous aurez toujours plaisir à venir sur P12 dans 11 ans.



Je tiens à remercier chaleureusement ces trois vieux sages pour leurs témoignages inspirants et bienveillants. Continuons à écrire ensemble l'histoire du site, n'oublions jamais de nous amuser et faisons en sorte de faire vivre la magie encore de nombreuses années.


Partager : Partage

Des enseignants au chômage technique

 

Si le Ministère de la magie a décidé d’affirmer son contrôle et sa gestion de Poudlard ce n’était pas pour rien. Tout le monde avait pu remarquer une baisse dans le niveau des sorciers sortant de leur scolarité à Poudlard. On a même pu nous rapporter qu’un élève fraîchement diplômé a fait s’effondrer, sans faire exprès, tout un étage du département des mystères au Ministère de la Magie. Néanmoins, le ministère de la magie n’est probablement pas la réponse à toutes les problématiques que rencontre en ce moment Poudlard.

Anastis Peckeret, présidente du conseil d’état déléguée à l’éducation des sorciers de Grande Bretagne rapport même que « professeurs de l’école travaillent en ce moment dans des conditions plus que difficiles. Le Ministère de la magie et la direction de Poudlard entendent les nombreuses plaintes et souhaitent y remédier rapidement». Alors de quelles plaintes parlent-ont ?

«Depuis plusieurs semaines les enseignants ne peuvent plus faire cours sans être interrompu par des coupures inexpliquée. Les poussant parfois à être carrément au chômage technique. » Explique une ancienne professeur d’études des moldus en retraite et membre du SPP (syndicat des professeurs de Poudlard). Les Architectes expliquent que tout est mis en œuvre pour éviter ces coupures mais que malheureusement « Nous sommes parfois dépendant de problèmes magiques… » explique Casmir Elystote, Architecte reconnu.

Alors qu’en est-il ? Ces coupures n’ont pour le moment pas d'incidence sur le salaire des membres du personnel de l’école. La direction a souhaité épargner les bourses et conserver les salaires. « Nous ne pourrons pas fonctionner de la sorte indéfiniment, si de nouvelles coupures doivent se produire les salaires des professeurs de l’école en seront impactés, c’est inévitable » explique Bianca Gordon, nommée Directrice de Poudlard depuis quelques semaines. A noter que les professeurs gagnent 840 Gallions à l’année. Ce qui représente 3,36 Brossdur 11 ou encore 4,2 Hibou petit duc… Autant dire que les professeurs de Poudlard ne font pas partie des sorciers les plus riches de Grande Bretagne.

Fort de ces informations, SSP a fait une demande express à la direction de Poudlard ainsi qu’au conseil d’état en charge de l’éducation es sorciers de Grande-Bretagne de bien vouloir régler ces problèmes de coupures. Au nom du bien-être au travail des professeurs ainsi que du bien être de leur bourse à Gallions.

Mais, qu'en est-il est conséquence sur l'éducation de nos jeunes sorciers ? La Gazette du Sorcier suivra naturellement l’affaire de très près.

Partager : Partage

[Plumes à papote] Portraits Pédouziens, partie 3

Partager : Partage

Des bisons dans les vestiaires


Voilà plus de deux ans que des bisons volants ont envahi le chateau. La faute à qui ? A ces Poufsouffle. Les professeurs de Dragonologie se plaignent qu'il y a plus assez de place pour accueillir certains spécimens de leurs bestiaux, mais qui serait intéressé par un dragon quand on peut avoir un bison volant ? Des personnes insensées sans aucuns doutes.

C'est ainsi que le Poufsouffle parcourent le château et se présentent aux matchs. La légende raconte que le Moine Gras connait mieux le nom des bisons que de bons nombres de membres du château. Pour vous, j'ai retrouvé des informations confidentielles sur cette équipe et son animalerie. N'ébruitez pas cela, si ça paraissait dans la Gazette on aurait des problèmes.

Expliquer aux nouveaux ce concept de bison n'est pas toujours évident, si bien qu'Elsa Gorski a prit Looedy pour un bison.

Elsa :"Yip Yip Looedy, vas plus vite. Pourquoi tu voles pas ? J'ai encore choisi le mauvais bison."

Looedy :"Combien de fois faudra-t-il te répéter que je ne suis pas un bison, je suis un titulaire de l'équipe."

Elsa :"Oui oui, c'est ce que disait l'autre bison Michael aussi. Je ne suis pas dupe."

Sineah :"Oh, tu viens de commencer et tu t'es déjà trouvé un bison Elsa, tu es très prometteuse. Laisse-moi l'essayer. Yip Yip Looedy !"

Looedy :"Mais laissez-moi tranquille, je suis un être humain :'( "

Heureusement pour le jeune Looedy, il sait mieux se faire respecter durant les matchs. Nommé capitaine de la coupe avec son club, il aura à cœur de montrer à sa maison qu'il n'est pas un bison.

Mais un bison, ça se mérite (et ça dépend des graphistes disponibles aussi, mais ça c'est un détail). Certains mettent plus de temps que d'autres pour l'obtenir malgré de grands efforts.

Hope : "Bepo, j'ai fais beaucoup d'entraînement et j'arrête la plupart des tirs aujourd'hui. Est-ce que je peux enfin avoir mon bison ?"

Bepo : "Laisse-moi tranquille, je suis retraité. Continue de t’entraîner et vas voir Sineah, c'est elle notre capitaine."

Deux mois plus tard...

Hope : "Sineah, j'attrape le vif niveau 8 d'entrainement, j'ai fait des progrès considérables et j'ai été décisive dans mes matchs. Je peux avoir mon bison ?"

Sineah :"Oui oui, attends je vais voir ce que je peux faire avec Sukyana. Continue de t’entraîner en attendant."

Deux autres mois plus tard...

Hope : "Ca y est, j'attrape le niveau 9, je sais cuisiner de la tarte au citron meringuée et faire des poèmes et du papier-peint. S'il te plait, mon bisoooon."

Sineah :"Bon d'accord, finis juste les travaux en salle commune et tu l'auras."

A force d'abnégation, la jeune joueuse et préfète finit par obtenir son dû. Un bel exemple de détermination pour la jeunesse des blaireaux.

Il existe aussi dans l'équipe des membres originaires d'autres maisons initialement. C'est le cas de Marc Nissa mais également de Clarissa, qui a tout de suite mis en avant son côté ténébreux d'ancienne Serpentard.

Cla : "Bepo, il me faut un bison qui fasse peur, qu'il intimide n'importe quel adversaire."

Bepo : "Bon Cla, on va pas tortiller du cul pour chier droit, tu veux lequel ? Celui avec les grosses cicatrices ? Celui avec la moustache de mexicain ? Celui avec la coupe de Jul ?"

Cla : "Je suis pas convaincue, t'aurais pas mieux ? Oh mais il est trop mignon celui-là, rose à paillettes. Je suis amoureuse, je le veux !"

Bepo : "Tu me fatigues, c'est d'accord il est à toi."

Enfin, il y a ceux qui ont autrefois obtenu un bison mais ont changé de maison comme Erskine Blane, Bryshere et Physio. Le capitaine de Serpentard essayerait même de récupérer le sien et Bepo doit lui organiser des entrevues secrètes avec Futé, son ancien fidèle bison. On aurait d'ailleurs des bribes de manigances entre les deux gaillards.

Physio : "Ecoute Bepo, laisse-moi revoir Fûté cette fois encore et je te file les goûters de mes joueurs. Je ferai semblant que l'équipe de maison est coupable ne t'en fais pas."

Bepo : "Je veux les goûters et ton poster dédicacé de Kenza Farah. C'est non négociable. Rendez-vous devant le four à clafoutis à minuit tapante."

Physio : "Pourquoi tu me fais ça, déjà la dernière fois tu m'as escroqué la moitié des bouteilles de la cave. Je pensais qu'on était frère."

La bromance sera-t-elle en péril ? Ils régleront sans doute leurs comptes sur le terrain de Quidditch.

Bien des histoires se passent dans les coulisses et les vestiaires. Cette coupe encore, on pourra compter sur Poufsouffle, ses joueurs talentueux et son lot d'anomalie pédouzienne. Une chose est sûre, on ne risque pas de s'ennuyer.


Partager : Partage

MONO… prix

Un Monopoly, ce jeu capitaliste moldu, a fait son apparition entre les murs de notre superbe collège. Vous voulez être le maître du monde ? C’est le moment. Vous aspirez seulement à avoir votre petit lopin de terre et faire payer les gens dès qu’ils y mettent le pied ? C’est un jeu pour vous. Chaque case a été choisie avec minutie, nous rappelant tous les endroits mythiques de notre merveilleux monde magique. Au point où vous pouvez avoir une visite privée à Azkaban. Si ça, ce n’est pas de la classe.

Derrière ce Monopoly revisité, une équipe sue sang et eau, en plus de manquer cruellement de sommeil, pour rendre l’expérience la plus fascinante et amusante possible. Plein de récompenses attendent les participants qui ont été réparti autour de six plateaux. Donc, six vainqueurs recevront la même récompense. Voici une (courte) entrevue avec la Gardienne des lieux, Ellana Spleen.


Catherine Spinnet : Premièrement, bonjour Miss Spleen et merci de m’accorder un peu de votre temps en pleine animation.
Ellana Spleen : C'est avec grand plaisir Miss Spinnet, on a toujours moyen de trouver du temps quelque part vous savez !
Catherine Spinnet : Commençons depuis le début. Quand vous est venu, votre équipe et vous, cette idée de Monopoly ?
Ellana Spleen : Ce Monopoly, c'est une sacrée histoire qui remonte à juillet/août 2019 si je dis pas de bêtise. Bianca venait d'intégrer l'équipe et elle nous a dit qu'elle rêvait de voir un monopoly géant sur le site un jour. Après les phénix je réfléchissais à quelle serait notre prochaine animation commune et je me suis rappelé de ce moment. Après un petit "coucou ça vous tente d'organiser un monopoly géant ?" on s'est lancé !


Malgré la réticence de notre déesse à tous, ici je ne parle pas d’Opale Tal Moundine, mais de J.K. Rowling, l’équipe est allée de l’avant. Bonne idée ?

C.S. : Vous attendiez-vous à autant de participants ?
E.S. : Par Merlin ! Absolument pas ! Mais il faut dire que nous avions prévue la date avant le confinement, *dit-elle en riant.* On visait les trente participations maximum, ce qui est déjà un beau score pour une animation et nous voilà avec soixante et un inscrits ! Et encore, nous avons pris la décision de stopper les inscriptions un jour avant le délai donné au départ pour assurer un jeu confortable à tous.


Je vous jure que c’est la seule qui est confortable dans toute cette histoire de Monopoly géant...

C.S. : J’ai vu que vous avez un nouveau membre dans votre équipe. Comment se passe son baptême de feu ?
E.S. : Edd est incroyable. Il a sauté à pied joint dans l'aventure alors qu'il était dans l'équipe depuis cinq jours à peine ! Je crois que ça se passe plutôt bien en vérité, j'ai cru qu'il allait nous faire une crise cardiaque en voyant les inscriptions, mais il est toujours là donc... Tout va bien ! Il fait un excellent travail dans sa section et dans l'animation en cours. Et puis, on communique en permanence dans l'équipe, on se soutient, ça aide quand on a un moment de panique, qu'on fait une boulette ou que sais-je... *dit-elle en riant.*


À sa place, j’aurais fuit en voyant cette horde de participants foncer droit sur ce jeu.

C.S. : Qu’est-ce qui est le plus difficile: avoir des nouveaux membres dans son équipe ou travailler avec les Gobelins ?
E.S. : Travailler avec les Gobelins. Sans aucune hésitation ! Qu'est-ce qu'il sont rigide ! (Et flippant).


Surpris ? Pas du tout… Mais restons gentil. Ils ont délié les cordons de la bourse.

C.S. : Si vous aviez la chance d’acheter un endroit sur la planche de jeu, lequel serait-ce ?
E.S. : Un seul ? Mmh... J'aurais bien dit Poudlard car c'est finalement l'endroit qui nous a tous mené ici mais soyons réaliste : au monopoly il n'y a pas de place pour la niaiserie. Donc je choisirais le Ministère de la magie, histoire de plumer mes adversaires, de renverser le gouvernement magique et d'utiliser le pouvoir à mon avantage afin d'écraser mes concurrents.


Un futur projet dans la réalité de notre château ? À prendre au sérieux ici.

C.S. : Croyez-vous que des alliances se créeront entre les participants ou que l’individualisme sera maître ?
E.S. : Les deux sont possibles, cela dépend des joueurs/joueuses et de leur stratégie. On s'amuse à essayer de deviner celles des participants avec les loulous, c'est assez drôle. Je pense que des alliances sont possibles, mais évidemment elles ont des limites et sont à double tranchant. J'ai hâte de voir qui saura tirer son épingle du jeu dans ces conditions !


Dans tous les cas, nous savons déjà, à peine après le premier tour complété, que la bagarre va bientôt commencer.

C.S. : Parlons budget. Chaque participant est assuré de remporter quelque chose. Vous avez braqué Gringotts ou c’est le résultat de plusieurs mois ou années d’austérité ?
E.S. : Budget-quoi ? Je ne parle pas le troll. Bon entre nous Miss Spinnet... Vous vous souvenez peut être du fait divers qui avait fait grand bruit il y a quelques années ? Le casse du siècle ? Eh bien... Les organisateurs qui étaient les Gardiens de l'époque, s'en sont mis pleins les poches. On s'est dit qu'on pouvait être généreux pour écouler un peu de ces Gallions.


Les langues se délient ! Le chat sort du sac ! Les Weasley sortent du Terrier !

C.S. : Est-ce que le Monopoly est dû à un traumatisme d'enfance sur une arnaque bancaire ? Je pense entre autres à Miss Gordon ou à vous.
E.S. : Dans mon cas non mais pour Miss Gordon.... C'est elle qui avait organisée le casse du siècle vous savez. Elle a une petit obsession sur les Gallions, rien de grave rassurez-vous.
C.S. : Est-ce que vous faite souffrir les autres parce que vous aimez ça ?
E.S. : C'est quoi cette question ? Voyons Miss Spinnet, je n'ai aucun plaisir à voir du sang et des larmes !


Vous êtes mieux de vérifier ses antécédents et peut-être sa possible affiliation à une « organisation » qui trempe dans la magie noire…

C.S. : Sinon, vous avez déjà quelques pronostics à partager concernant les alliances ?
E.S. : Aucun j'en ai bien peur, les stratégies ou alliances de chacun reste pour le moment bien flou. Nous ne sommes qu'au début du jeu après tout !
C.S. : Même pas un petit avis sur les alliances ? On veut un peu de croustillant…
E.S. : Si vous y tenez... Je pense que certains devrait se méfier de vous.


Moi ? Pourtant je suis l’innocence incarnée. Une jeune fille sans ambition. *Note une façon de plumer ses adversaires.*

C.S. : Qu'espérez-vous voir durant cette compétition "amicale" ?
E.S. : De l'ambition, du fight, de la stratégie. À la fin il n'en restera qu'un.


On dirait plutôt un combat à mort. Où ce que les moldus lisaient il y a quelques années déjà, Hunger Games.

C.S. : Vous croyez, Miss Spleen, que ce jeu se terminera dans la bonne humeur ? En sachant que six personnes seront déclarer "Maître du monde" ? Je pense entre autres à Miss Dubois qui ne cache pas ses ambitions.
E.S. : Le contrat établit nous soustrait à toute responsabilité concernant tout meurtres ou accidents pendant et post-animation. Miss Dubois fera bien ce qu'elle veut !


Cette dernière phrase ne tombera pas dans l’oreille d’un sourd et je crois bien que Miss Dubois ne sera pas la seule à en profiter.

C.S. : Un mot pour la fin ?
E.S. : Prout. Et que le plus vicieux gagne !

Je voudrais remercier chaleureusement Ellana Spleen pour son temps et pour avoir répondu à mes nombreuses questions. J’espère sincèrement que cette animation sera un grand succès. Surtout que les récompenses sont toutes très intéressantes. Pendant ce temps, vous pouvez toujours suivre les négociations, enchères et éliminations des participants et pourquoi ne pas nous laisser vos pronostics ?

Partager : Partage

Les secrets les mieux cachés de l'équipe de Quidditch de Serdaigle


Qui a dit que l'équipe de Serdaigle était trop coincée pour briller au Quidditch ? Alors oui, certes, on vous l'accorde : on aime les couloirs vides de la Bibliothèque, les pages jaunies des vieux grimoires qui sentent la poussière, le calme, les examens et être les têtes à claques pendant les heures de cours. Mais vous savez, les élèves de la Maison fondée par Rowena savent aussi sortir du lot et faire preuve d'originalité lorsqu'il le faut. La coupe de Quidditch n'est ici qu'un exemple, et on souhaite dans ce petit article vous le prouver :

La première des choses, c'est qu'on a déjà pu observer Vanille encourager son équipe avec plusieurs livres à la main. Effectivement, supporter une équipe de Quidditch ne veut pas obligatoirement dire oublier totalement de réviser ses examens à venir. A Serdaigle, on sait à la fois être cool et sérieux : on appelle ça le talent.

Ensuite, Mirabelle. Vous la connaissez tous, elle ressemble à une grenouille...impossible de la rater. Le plus drôle avec elle, c'est qu'elle est vraiment une quiche en Vol. Donc sa technique c'est de s'agiter. Et elle le fait tellement bien, ses mouvements sont si rapides et improbables qu'on aurait presque l'impression qu'elle s'élève à quelques centimètres du sol. En bref, elle au moins n'a pas besoin d'un balai volant pour être une star.

Vous pensez encore que Serdaigle est une maison relou ? Attendez un peu qu'on vous parle de Valiatof. Au premier regard, elle a tout l'air d'être une jeune fille sage et réservée. Pourtant, dans les gradins, ce n'est pas pour rien si elle reste assise à regarder le ciel. En fait, la vérité, c'est qu'elle tente de repérer le Vif d'or avant les joueurs...et ça ce n'est pas un talent que les supporters sont censés maîtriser. Vous rigolerez moins de nous lorsque Valiatof sera notre prochaine attrapeuse !

Continuons avec Meiling. Même chose : si vous ne connaissez pas Meiling, c'est certainement parce que vous ne sortez jamais de votre zone de confort. On ne peut pas la louper, et surtout dans les gradins du stade de Quidditch : généralement elle porte l'écharpe de son équipe et ne fait que crier pour l'encourager. Elle épuise toute son énergie lors des matchs, si bien qu'à la fin elle termine toujours par perdre sa voix pendant toute une semaine. Vous pensez que c'est donné à tout le monde d'avoir des supporters comme elle, aussi motivés ? Et toc !

On a aussi vu Patsy lors des entraînements forcer quelque élèves à essayer des potions qu'elle s'amuse à confectionner en secret dans les cachots. Alors, chers adversaires, avant de vous moquer de nous, prenez garde : rien ne dit que vous n'allez pas recevoir quelques gouttes de ses potions dans votre jus de citrouille ! Le plus drôle, askip, c'est qu'elles empoisonnent très rapidement. On dit ça, on dit rien.

Chez Serdaigle, on a également la chance d'avoir, dans le lot, notre belle Mia. C'est clairement la reine des paris et des affiches hyper bien réalisées. D'ailleurs, ses affiches sont aussi très solides alors attention à vos petites fesses : si vous continuez de sous-estimer notre équipe, vous pourriez vous retrouver rapidement à l'infirmerie. Eh oui, si ça se trouve, Mia pourrait malencontreusement vous assommer d'un coup de pancarte. À vos risques et périls.

Un rapport récent déclarait que Jess distribuait des boissons alcoolisées aux élèves pour les booster à encourager l'équipe de Serdaigle. Ne vous étonnez donc pas si les gradins de Serdaigle sont les plus animés pendant cette Coupe. Toutefois, nous n'oublions pas nos deux principales valeurs (la sagesse et l'intelligence) et rappelons que l’alcool est à consommer avec modération.

L'alcool peut faire des ravages, heureusement nous avons parmi nous Elizabeth. Son rôle principal ? Scruter les élèves pour éviter qu'aucun d’eux ne twerke pour déstabiliser les supporters. Enfin...on veut aussi en profiter pour préciser que cette technique peut aussi servir de parade amoureuse, dans certain cas.

Vous savez, en haut dans les gradins de Serdaigle, il s'en passe des choses. Croyez-le ou non, l'équipe des supporters de Serdaigle possède sa propre voyante. Celle-ci se nomme Celty, et elle a pour habitude de nous proposer, pour quelques Gallions seulement, des déclarations sur nos amours futures. Le tout pendant les pauses. Trafic humain ou bonne attention ? Quoi qu'il en soit, autant vous dire que, de l'animation, même à la mi-temps, on en a à foison chez nous !

Enfin, on ne pouvait pas terminer cet article sans vous dire quelques mots sur Joshua. C'est le supporter le plus déstabilisant, celui qui grâce à un t-shirt, peut faire pencher la balance. Car oui, notre cher Joshua est un spécialiste du lancer de t-shirt, et autant vous prévenir tout de suite : ça fait des mois que Serdaigle lui fournit des caisses entières de vêtements. Non, vous n'êtes pas prêts !

Maintenant vous connaissez tous nos secrets, ou peut être pas !


Partager : Partage

Publicité - Vis ma vie

Partager : Partage

© 2009-2019 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear