La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 30 avril 2020

[Plumes à papote] Portraits Pédouziens, partie 2
















Partager : Partage

Les déserts du MoMa


[Cet article est très long et par conséquent, en voici le plan au cas où vous ne seriez intéressé que par un seul aspect : 1) chiffres des RPGs de Lieux, 2) interview avec les aurors, 3) sondage auprès des RPGistes du Tournoi du Dragon et 4) conclusion générale.]

La dernière fois, je cherchais une idée d’article. Je me suis souvenu qu’il n’y avait pas longtemps, j’avais cherché un RPG de lieu et j’avais été très étonné de constater qu’après environ deux mois, il n’y avait toujours pas de réponses. Après un petit temps de réflexion, j’ai décidé que j'allais enquêter là-dessus et que j’allais faire une narration de cette enquête. Comme au bon vieux temps. J’aimais beaucoup ces articles où lae rédacteur.rice disait qu’iel cherchait le bureau de la personne à interviewer, ne la trouvait pas, chercher dans le marais derrière le château etc. Du coup, c’est parti.



Il est 9h lorsque je me réveille. Une heure plus tard, je sors du lit pour entamer ma journée très chargée. J’ai tout noté sur un papier. Je le cherche ; je ne le trouve plus. C’est pas grave, je suis sûr que je me rappellerai de tout ce que je devais analyser. Car oui, une enquête c’est très sérieux ! La question de mon enquête est : les RPGs de lieux sont-ils désertés ? Mais avant de chercher le pourquoi de cette réponse, il faut chercher la réponse elle-même. Je prends donc un parchemin quadrillé, une plume auto-rechargeable et je me lance dans un véritable road-trip dans tout le MoMa. Et je note :
Poudlard : Volière – Date de création : 17/12/2019 – Nombre de message : 32.
Tournoi du dragon : New York – Date de création : 02/04/2020 – Nombre de messages : 39.
Londres : Chemin de Traverse – Date de création : 06/12/2019 – Nombre de messages : 4.

Je fais un très joli tableau. Les Lieux du Tournoi du Dragon sont notés à part et je rajoute aussi l’habitat aquatique de la Valise, ainsi que d’autres rpgs de Lieux dispersés dans le Grand Escalier (comme le Hall d’entrée – Date de création : 27/05/2018 – Nombre de messages : 74.)
Je me rends compte que j’ai la flemme de calculer un nombre de messages/mois (ou jour). En plus, je me suis endormi avant d’avoir recensé tous les Lieux du MoMa. Mes résultats sont donc condamnés à être faussés. Je rajoute sur le haut de mon parchemin : « 22/04 ». Peut-être qu’ils seront faussés, mais au moins, ils seront datés !

Bien, que puis-je en conclure pour le moment ? Je m’installe dans la Grande Salle avec une choppe de jus de citrouille. Il ferait bien meilleur dehors, dans le Parc, mais ce dernier est surpeuplé. Le terrain de Quidditch est peut-être un peu plus tranquille, mais en même temps, Aaliya vient de l’ouvrir. Je m’égare (de King’s Cross).

À première vue, il semble que ça aille mal en effet. L’Infirmerie (date de création : 20/12/2019) n’a que 12 messages, alors que dans mes souvenirs (d’avant 2015), il faisait partie des Lieux les plus occupés (on n’imagine pas à quel point c’est dangereux une scolarité à Poudlard). Quant à la Salle sur Demande et l’Allée des Embrumes à Londres, il n’y a même pas un seul message depuis décembre ! Durant ce mois, la brigade des aurors avait remis tous les Lieux à jour et en avait ajouté des complètement inédits (comme des lieux à Londres ou à Pré-au-Lard). En pure perte, donc ? Mais n’allons pas trop vite car le Parc a plus de 143 messages en 4 mois, tandis que les différents lieux de l’habitat aquatique de la valise de Newt (créés le 07/07/2019) comprennent chacun entre 5 et 34 messages. Pourtant la Valise est active ! J’ai besoin d’un nouvel éclairage. Il n’y a pas beaucoup de vitres dans la Grande Salle en fait – et les bougies magiques restent éteintes durant la journée.



Je toque à la porte en tremblant de tous mes membres. Leur mot d’ordre est peut-être « il ne faut pas avoir peur de nous » j’aurais quand même moins peur à assembler tous les professeurs pour leur annoncer une baisse de salaire que de leur poser mes questions. C’est Lume qui m’ouvre en premier. Je crois que j’ai besoin de changer de culotte.

Kyle : Bonjour monsieur le Chef des Aurors. Dites-moi : dans quel but créez-vous des RPGs de Lieux ?
Lume : On les créé parce qu'entre les RPG entre personnes qui se connaissent déjà et les RPG d'intrigue, il faut bien quelque chose. Un endroit pour s'entraîner à écrire, à RP, pour faire des rencontres, pour découvrir des lieux emblématiques du Monde Magique.
Kyle : Que pourriez-vous encore me dire dessus ?
Lume : La quantité m'intéresse généralement assez peu. Tant que des gens y écrivent, je suis ravi ! nous avons d'ailleurs caché des petites pépites pour les personnes qui auraient envie de passer plus de temps dans les RPG de lieu...
Kyle : Pourriez-vous préciser ?
Lume : Non. Plus sérieusement, c'est sorti pour Pâques, et c'est quelque chose de permanent. Je vous souhaite une belle chasse aux œufs !

Alors que je câline ma très chère plume à papote sans qui je ne m’en sortirais pas (je tremble trop pour écrire lisiblement), Lume s’en va et Archie vient s’asseoir sur la chaise désormais libre.

Kyle : Bonj-
Archie : Tu enquêtes sur les RPGs de Lieux, non ? Je pense qu'il s'agit là du lieu (oulala quel sens de l'humour, quelle boutade) de passage de nombreux RPGistes ! Souvent les nouveaux, ou ceux débutant dans le RPG et faisant leurs premiers pas dans le MoMa y postent ! Les plus timides comme les RPGistes que certains qualifient de "confirmés" s'y retrouvent, et ça permet donc de belles rencontres !
Kyle : Merc-
Archie : Au revoir, à la prochaine ! O/

J’essaye de ne pas trop penser à l’attitude de mon ancien mentor (entre l’alcool et la vieillesse, je ne sais pas lequel a le plus d’emprise) et je range mes feuillets. Je déduis de ces interview ce que tous en déduisent en arrivant dans le MoMa : avoir des RPGs de Lieux est une manière de se trouver des compagnons de rp’, soit que l’on vienne de débarquer, soit que l’on cherche de nouveaux compagnons et qu’on a la flemme d’envoyer des mps. Personnellement, je ne peux me départir de cette idée que la tradition d’aller poster dans n’importe quel lieu en indiquant « Libre » pour signifier que n’importe qui peut s’incruster se perd un peu. Quoique je l’ai justement retrouvé dans les RPGs de Lieux du Tournoi du Dragon. Il est temps de sonder. (Les gens, non pas l’eau du lac, la dernière fois que quelqu’un a essayé, le Calamar Géant s’est fâché. On n’a plus jamais revu ce monsieur. Dommage, il était gentil.)



Poursuivant mon enquête, j’ai mené un sondage auprès des RPGistes qui avaient posté dans les lieux liés aux Tournoi du dragon. Il y a eu 3 questions et 15 participants. Ces 15 participants étaient : Nelson Wolf, Aaliya Whitewood, Saina Wyrda, Carolyne Evans, Jack Overland, Clairet, Marc Nissa, Clémentine Smith, Valiatof, Joplin Romney, Hope Moore, Avis Shelley, Eva Lullaby, Grace Rivera, HermioneTris.
Et voici les résultats :

Avez-vous posté dans ces RPGs juste pour le Tournoi du Dragon ? (ie, avez-vous l'habitude de faire du RPG)
Sans trop de surprise, sur les 15 participants, 11 n’ont posté que pour le Tournoi du Dragon et seulement 4 parce qu’ils ont l’habitude des RPGs de Lieux.
Le détail est néanmoins plus intéressant.
4 participants (Avis, Hope, Marc, Nelson) ont posté en partie pour rejoindre un compagnon de rp. 5 personnes (Carolyne, Joplin, Nelson, Clémentine, Marc) ont pu poster dans certains Lieux parce qu’ils trouvaient ceux-là en particulier intéressants (Salem, surtout).
Autres raisons : 1 personne (Clémentine) à cause du Projet Memoria, 1 personne (Valiatof) à cause de leur caractère éphémère. Enfin, Eva Lullaby précise que « Ce n’est pas le Tournoi qui me pousse à écrire » et Saina Wyrda n’a posté que dans un Lieu parce que « ces RPG sont relativement plats à mon sens. Il n'y a jamais un truc de fou qui s'y passe. Et de ce fait, est-il nécessaire de réellement s'y investir ou d'y passer du temps ? ».
Si le Tournoi reste le motivateur essentiel, il est en fait plus vu comme un « moyen » que comme une « fin » : on profite de nouveaux lieux temporaires, on se motive pour un rp prévu de longue date qui ne se voulait de toute façon pas long…

Si non, est-ce que vous postez souvent dans des RPGs de Lieux ou c'était juste pour le Tournoi du Dragon ?
3 personnes ont l’habitude des RPGs de Lieux.
5 personnes ont l’habitude de rp, mais pas dans des Lieux ; ce n’était que pour le Tournoi.
4 personnes postent parfois dans des Lieux, en fonction de certaines conditions.
La conclusion qui s’impose est que ça donne 13 réponses au total et que je ne sais donc pas compter.
Au niveau du détail, les réponses sont beaucoup plus diversifiées. Dans les raisons qui poussent à ne pas fréquenter les Lieux, il y a : le manque de temps (Aaliya), une préférence pour les rpgs privés (Hope, Clémentine) ou la Valise (Carolyne). Dans les raisons qui au contraire poussent à fréquenter les lieux, c’est en majorité (3 personnes : Avis, Joplin, Clémentine) lorsqu’il y a une animation ou des défis à y faire (ou lorsque le contexte intéresse, cf question précédente). Enfin, 1 personne (Jack) ne poste presque exclusivement que dans des Lieux.
On notera aussi 2 personnes (Avis, Clémentine) qui relèvent l’aspect peu pratique des Lieux : le fait que tous les posts ne sont pas reliés à l’histoire à laquelle on participe : c’est le risque de perdre le fil et donc de se décourager. Les Lieux seraient donc pratiques lorsqu’on rp seul, mais les rpgs privés seraient préférables lorsqu’on est à plusieurs.

Que pensez-vous des RPGs de Lieux en général ? Cette question était la question fourre-tout obligatoire de tout sondage. Sera donc regroupé un certain florilège de réponses ou de grandes conclusions.
Les côtés positifs des Lieux : ceux du Tournoi permettent de sortir de Poudlard et du Royaume-Uni ; aide l’imagination des rpgistes grâce à la description du Lieu (Eva : « moyen simple et inspirant de commencer un RPG ») ; permettent d’accumuler des souvenirs personnels ; très diversifiés grâce à leur nombre (=encore plus de possibilités pour nos personnages) ; pas prise de tête (car pas besoin de trouver un contexte/lieu).
Les côtés négatifs : les rpgs simples permettent mieux de s’y retrouver dans un rpg avec plusieurs participants ; les gens jouent chacun dans leur coin ; hors défi/animation, il n’y a pas de « réel enjeu » (Saina) à poster dedans.
Marc : Pour conclure je dirais que c'est cool pour faire des RP vite fait sans but (genre en mode défi/mission) mais pas pour faire un RPG aboutit.
Avis : Ils sont essentiels pour le fonctionnement du MoMa par rapport aux interactions entre joueurs.
En général, dans les topics privés, il est mentionné qu'il faut envoyer un hibou ou plus durement de ne pas répondre si on n'est pas invité, ce qui enlève de la spontanéité aux rpgs (qui n'en ont d'ailleurs pas tellement en général).
Clémentine : Il y en a plein de différents et ça j'aime beaucoup, comme ça pas besoin de créer un topic si on veut juste poster une lettre à la Volière. Je dirais même qu'ils sont indispensables pour faire évoluer mon personnage.
La réponse de Grace Riviera, une petite nouvelle, est très longue, mais je tiens à la rapporter quand même car je la trouve très pertinente :
Grace Riviera : Une critique, peut-être, par rapport à d'autres types de RPG, type intrigue, ou RPG "privé", c'est qu'on n’interagit pas beaucoup avec le lieu finalement. C'est entièrement au RPGiste de décrire s'il le souhaite l'endroit, de s'approprier les objets qui se trouvent autour de lui... et même si ça semble normal, je pense que c'est dommage, parce que :
- D'une part, le RPG se retrouve souvent pauvre : il ne devient qu'une discussion, meublée par des descriptions, de temps en temps
- Il n'y a parfois pas vraiment de cohérence avec le lieu, qui peut être décrit très précisément dans le premier message du topic
- On voit mal l'intérêt d'être dans un lieu plein de monde si la seule chose qui importe dans l'histoire se rapporte à deux, voire trois personnages. Ceci dit, je me trompe peut-être, et je sais qu'il y a des PNJ qui circulent sur demande ou non, qui parfois interagissent avec les RPGistes, donnent une espèce de "réaction" du lieu.



Tandis que je m’installe sur l’herbe du Parc encore trop fréquenté malgré le soleil descendant et l’inévitable rafraîchissement de l’air s’en suivant, je m’apprête à tirer les conclusions de mon enquête (car cet article a déjà bien trop duré). À la question « les Lieux sont-ils désertés ? » la réponse est : non. Les RPGs de Lieux ne sont pas censés être actifs et surpeuplés. Je dirais même plus : c’est l’habitude de rp des gens qui a changé et a donc modifié la finalité des Lieux. Ils sont avantageux pour des rencontres succinctes, pour faire découvrir un nouvel environnement à son personnage ou encore pour des brèves incursions dans le MoMa, lors de défis – et c’est bien là tout ce qu’on leur demande. Mais du coup, si les Lieux se portent bien, pourquoi ce si long article ? Eh bien comme le rappelle la princesse Shuri : « Juste parce que quelque chose fonctionne ne veut pas dire que ça ne peut pas être amélioré ». Je pense que la réflexion de Grace est un bon point de départ : comment améliorer les interactions entre le RPGiste et le lieu lui-même ? Si vous avez des idées, n’hésitez pas à contacter la brigade des aurors : ils seront heureux d’en discuter avec vous ! Quant à moi, je range ma plume à papote jusqu'au mois prochain...


Partager : Partage

La Chouette Bleue

Partager : Partage

24H dans la vie de Bianca Gordon


9H. Timing parfait. Je suis devant la porte des appartements de Bianca Gordon, la Directrice du château, prête à suivre son quotidien pendant 24H. Un rapide coup d’œil à miroir de poche m'indique que ma coiffure est absolument sublime. Parfait. Je frappe à la porte. Je crois percevoir un fracas derrière la porte, le bruit d'objets qui se ramassent au sol et un petit gémissement. Puis soudain... Bianca Gordon. Elle ouvre la porte de chez elle en baillant, les yeux encore à moitié fermés, dans un pyjama avec pleins de petits canards, une allure que j'admets ne pas spécialement coller à l'idée que l'on se fait de la tenue de la Directrice de Poudlard. Mais ça c'est parce que je ne connaissais pas encore l'ancienne Poufsouffle, car avec elle nous allons de surprise en surprise.
Elle m'invite à entrer. C'est le foutoir là dedans. Son appart est remplit de bouquins, de breloques, d'antiquités en tous genre. Elle se sert une énorme tasse de thé, cela semble lui redonner vie. Tant mieux, la journée pourra enfin s’annoncer prolifique. Parce que c'est pas qu'on se fait chier, mais j'ai débuté mon reportage à 9H, il est 10H30 et on a toujours pas décampé de l'appart ! C'est pas avec ça que je vais faire du croustillant pour mes lecteurs moi !
Après une petite douche et un léger ravalement de façade (la Bianca sauvage est belle au naturel), la Gordon m'indique que je peux la suivre dans ses activités. Elle porte un jean tout simple et un pull jaune qui rappelle les couleurs de sa maison. Avant de partie elle me demande conseil sur la paire d'escarpins qu'elle devrait porter aujourd'hui. Bien entendu, les chaussures ça me connaît, mais il n'est pas question de faire les choses à la légère. Non ! On est parties pour une séance d'essayage. Après 45 minutes de recherche tenace dans le dressing bordélique de la Directrice, nous trouvons enfin la paire de talons I-DE-ALE !


11H30. On libère enfin l'appart et on s'aventure dans le château.
Entre deux réprimandes d'élèves faussement thug life, Bianca me confie qu'elle est ravie qu'une journaliste de la Gazette s'intéresse enfin à l'école. « C'est chiant, c'est tout le temps le Ministère qui intéresse » me confie t'elle.
Au moment de prendre les escaliers, j'aperçois dans les couloirs Hope Moore la Préfète de Poufsouffle en train d'abuser de son autorité et de ses charmes pour racketter des dragées surprise à une petite binoclarde de Serdaigle. Je me permets d'intervenir auprès de la Directrice : « Euh, Bianca. Il y a une élève qui commet un délit... », ce à quoi j'écope pour seule réponse « Et alors ? T'es de la brigade de police magique ? » Je comprendrais plus tard que Hope Moore faisait partie de ses favorites, et pas touche aux élèves préférées de Miss Gordon car elles sont parfaites ! 12H pétantes ! A peine le temps de m'offusquer que nous arrivons déjà en Salle d'Etude des Moldus, dont Bianca est la Professeure. Je rencontre alors Jessica Wonders, sa pétillante Adjointe qui croule sous les copies des élèves. Car oui, en Etude des Moldus, c'est Jessicaneton (comme aime à l'appeler sa supérieure) qui s'occupe des corrections des devoirs ! L'ancienne élève de Serdaigle me semble amicale mais un peu timbrée quand même, elle discute discrètement dans un coin avec sa boss. Je parviens à saisir des bribes de conversation : « Pamplemousse... Trop sexy... Oui mais il parle espagnol ! » Je n'en apprendrai pas plus, Jessica a encore beaucoup de travail et doit se remettre à son tas de copies. Mais surtout, elle a la bouche remplie de délicieux cookies préparés par sa cheffe la veille et ne peut donc pas aligner un seul mot. J'ai tout de même le loisir d'observer la salle de cours, bordélique à souhait. Cela m'aurait étonné. Bianca disparaît quelques minutes. Après un bruit de fracas dans la pièce annexe et un « Merde, la porcelaine de Mamie !  Reparo ! » qui fuite de derrière une porte entrouverte, Bianca réapparaît en salopette. Oui, oui. Vous avez bien compris : en salopette. Bon, elle a gardé les talons quand même. Pour le style.


13H30. On quitte la salle d'Etude des Moldus et on laisse Jessicaneton à la correction des devoirs. Je m’apprêtais à demander si ce dur labeur que devait affronter son Adjointe au quotidien n'était pas trop chiant, quand Bianca se rétama la gueule lamentablement. J'avais déjà remarqué que sa démarche n'était pas des plus gracieuses en talons, sans doutes avait-elle un centre de gravité étrange... Mais là, c'était quand même bien la honte. La Directrice avait les fesses en l'air, le visage écrasé contre le sol et la salopette venait de craquer au niveau des fesses, laissant apparaître une culotte avec des petits lapins. Quand je vous disais qu'elle était surprenante ! Les élèves, par pudeur, tentaient tant bien que mal de faire comme si de rien n'était. J'allais m'approcher de Bianca pour lui proposer mon aide mais avant que je ne puisse me remettre de mon fou rire (en vrai, cette chute était beaucoup trop drôle), je vis Artus Myrtle accourir pour venir à son secours. Pour les incultes, Artus était l'ancien Ministre Adjoint, désormais Directeur de Département aux côtés de Grace Asselhoven. Et il était surtout le sauveur de Bianca dans cette situation malaisante. Une fois remise sur pieds, les cheveux débraillés, elle fit les présentations à la manière Gordon « Wesh Artus, je te présente Clarissa. Elle me suit comme mon ombre pendant 24H pour un reportage pour la Gazette. C'est swag non ? Pour une fois que quelqu'un s'intéresse à l'école ! »


14H. On s'apprêtait à faire un truc cool, comme aller dans la nouvelle salle du Personnel qui était en cours de rénovation par Bianca et Artus en personne. Mais non, ce sera pour plus tard. On a faim. Après une virée pour piquer de la bouffe dans les cuisines du château, nous atteignons enfin notre destination. Il est 15H et je comprends enfin l'utilité de la salopette de Bianca. Avec Artus ils se lancent en plein atelier de peinture, à la moldu ! Munis de gros pinceaux, il retapent les murs jaunis en ajoutant leur petite touche personnelle avec des couleurs joyeuses. Bianca était décidément tellement à fond dans son rôle de Prof d'Etude des Moldus qu'elle s'imposait ce genre de pratiques étranges pour des sorciers. « C'est pour mieux m'imprégner de l'esprit moldu ! » m’annonce t'elle. Je reste dubitative. Pour moi c'est juste un peu du masochisme que de vouloir se coltiner de la peinture à l'aide d'un pinceau. Mais bon, pourquoi pas ? Après tout ça peut être un concept. Bianca se casse à nouveau la gueule, je remarque que le Directeur de Département n'y fait même plus attention. Visiblement il a l'habitude.
17H30 Je finis par mettre la main à la patte et aider Artus et Bianca vite fait dans leurs travaux de peinture de la Salle du Personnel. En fait je me fais chier et j'ai vite envie qu'on en finisse.
19H On quitte cette salle où j'ai perdu l'équivalent de 2 litres de sueur et gagné une crampe au poignet. Mais au moins la peinture est nickel.


20H. Après avoir mangé un bout en piquant dans le buffet des profs avant qu'il ne soit servit dans la Grande Salle, on rejoint à nouveau les appartements de la Directrice de Poudlard. Il est temps pour nous de prendre une petite douche et de nous débarbouiller. Apparemment on a un programme bien rempli pour la soirée.
21H30. On est en bombes. Jessica Wonders nous rejoint, canon elle aussi. On fait péter le champagne. Clairement, Bianca sait recevoir les journalistes qui font des reportage sur elle !
23H45. On commence à être pompettes, Bianca me fait une révélation. « Ouais, c'est moi qui me suis débarrassée de Carrie Ligan. Tu devineras jamais comment ! Avec une tonne de paillettes et des canards ! » Ah ça non, j'aurais jamais pu deviner ! D'ailleurs j'ai toujours pas compris comment c'était possible mais je n'ai pas cherché à creuser, trop terrifiée à l'idée de découvrir la sombre vérité.
2H du mat, la soirée prend un autre tournant. Avec Bianca et Jessicaneton on retrouve Artus qui nous attend dans un sombre couloir du château, puis on se dirige en titubant vers un endroit qu'on me décrit comme « Incroyable, tu vas voir ». Pour voir, ça j'ai vu. Mais je reste encore à ce jour bien trop traumatisée pour pouvoir vous raconter cette partie de la nuit. Puis ma mémoire a commencé à défaillir et c'est le trou noir (à moins que ce ne soit les restes d'un choc post traumatique).
9H, le lendemain. Cela fait désormais 24H que je suis Bianca Gordon dans son quotidien, et on se réveille toutes les deux encore embrumées de la veille. Je sursaute. Un élève toussote devant moi. Heureusement, ce n'est pas à moi qu'il s'adresse car j'aurais bien été incapable de lui répondre un seul mot. « Miss Gordon, vous allez bien ? C'est l'heure de notre cours d'Etude des Moldus. Enfin, je crois... Où est Miss Wonders ? », c'est alors qu'une voix cadavérique semble sortir des ténèbres et s'élève de derrière le bureau des Professeures. « Je suis là. Maintenant, tous à vos places (gloups) ! Et que le cours commence (gloups) ! » Jessica avait un terrible hoquet et son maquillage s'était dangereusement fait la malle. Toutes les trois avions le teint de Voldemort,, mais genre un an après sa mort au moins, tellement on semblait en décomposition. Les élèves les moins naïfs semblaient d'ailleurs l'avoir remarqué, ce qui mettait une ambiance très gênante dans la Salle de cours. Je tenais mon ultime opportunité de m'échapper. « Merci Bianca pour ces 24H, c'était fantastique ». Pas de réponse, la Directrice s'était déjà rendormie sur un tas de copies. Il me fallait filer, mon rôle en tant que reporter s'arrêtait ici. Jamais je n'aurais cru vivre autant d'aventures en une seule journée. Et jamais je n'aurais cru m'enjailler autant en compagnie d'une Directrice de Poudlard et de ses alcoolytes euh... acolytes. Il me fallait quitter les lieux et retourner à ma très chère Salle de rédaction. Pour revenir un jour je l'espérait, lorsque mon cerveau se serait totalement remit. A ce jour, je suis toujours une thérapie, mais ça valait le coup.


 

Partager : Partage

Versus Profs

Partager : Partage

Reportage : En cuisine avec Tara

 

 

Kyle (serrant les dents) : Bienvenue chers magico-spectateurs dans notre nouvelle émission culinaire, celle qui vous occupe et vous nourrit pendant le confinement. Et j’accueille avec moi Tara Wilson, professeure de Gastronomie Magique à Poudlard.
Tara : Bonjour !
Kyle (idem) : Alors Tara, que va-t-on préparer aujourd’hui ?
Tara : Eh bien, je pensais à une pizza, notamment parce que c’est sans prise de tête et… Kyle ? Tu es sûr que tu vas bien ? Je te sens un poil nerveux…
Kyle (idem) : Moi ? Mais alors là pas-du-tout ! Bah oui pourquoi je serais nerveux ? Parce que j’ai jamais appris à cuisiner ? Parce que tu as essayé de m’apprendre à faire une crème glacée et que j’ai raté deux fois ? Deux fois ! Partie dans les toilettes la crème glacée ! Dégueulasse elle était la crème glacée et complètement ratée la…
Elea : COUPEZ.
(pause)
Elea : C’est bon t’es calmé ? On peut recommencer ?
Kyle : Oui madame.
Elea : Parfait ! « En cuisine avec Tara » : 2ème prise !
Kyle (très timidement) : Donc aujourd’hui une pizza, n’est-ce pas ?
Tara : Exactement ! Vous allez voir, c’est très simple ! D’abord, préchauffez votre four à 220°C et étalez une pâte brisée dans un plat un tarte… (Bruit de vaisselle cassée)
Tara : Kyle très cher, c’était la pâte qui devait être brisée, pas le plat…
Kyle : Reparo ! Tu disais ?
Tara : Hum, oui, où en étais-je ? Maintenant, on va faire un tapis sur cette pâte.
Kyle : Accio…
Tara : AVEC DE LA SAUCE TOMATE ET DU GRUYÈRE RÂPÉ.
Kyle : ...tomates.
Tara : Notez que vous pouvez très bien utiliser du ketchup pour faire cette sauce. Il faut maintenant ajouter de la viande à votre convenance : jambon, bœuf, hippogriffe. Ou alors du thon en boîte pour pas s’embêter ! Le principe c’est d’utiliser les restes du frigo.
(Boum)
Tara : Euh… C’est quoi ça ?
Kyle : Ben, un poulet, pourquoi ?
Tara : Ah oui pourquoi pas. Mais il faudrait enlever les os d’abord. C’est un peu gros là…
Kyle : Bon, bon. Sectumsempra ! Accio os du poulet ! C’est bon, comme ça ? C’est assez fin ?
Tara : Je n’aurais jamais cru voir ça un jour… Oui, oui c’est très bien ! Après le fond et la garniture, on va maintenant s’occuper de l’assaisonnement ! Alors là, c’est complètement libre et selon vos goûts : des herbes : origans, romarins ; des oignons d’abord cuits dans une poêle, de l’ail, du piment, des olives…
(à chaque nouvel ingrédient Kyle fait « hum-hum »)
Tara : … et je parie que t’as tout mis, n’est-ce pas ?
Kyle : Ben je suis tes directives, moi !
Tara : (soupir) Pour finir, il suffit d’enfourner 20 minutes.
Kyle : 20 minutes ? Mais c’est bien trop long ! J’ai faim maintenant, moi ! C’est pas grave : je connais un sortilège pour faire cuire qui…
Tara : NOOOON !
(pause)
Elea : Eh bah finalement, c’est pas trop mauvais votre pizza ! Enfin, c’est mangeable, quoi.
Tara : Merci…
Elea : Et sinon Kyle, tu prévois de continuer l’émission avec quelle recette ?
Kyle : Aucune. J’ai fini.
Elea : Quoi ? Fini-fini ?
Kyle : Fini-fini.
Elea : Mais ça fait un reportage de 2 minutes du coup !
Kyle : Et alors ? J’ai bouffé. C’était le plus important.
Elea : Mais… Non, mais Kyle reviens ! Tara, dis quelque chose ?
Tara (très lasse) : J’aurais dû faire comme ma collègue Ellena. C’est sympa les langues étrangères, ça fait voir du pays…
Elea : Eh bien euh, j’imagine c’est la fin de notre émission, merci de nous avoir suivi chers magico-spectateurs ! Et euh… au mois prochain ?
(continue de manger puis crache)
Elea : Non en fait, c’est bien trop cramé.


Partager : Partage

Publicité - P12 Got Talent


Partager : Partage

© 2009-2019 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear