La Gazette du Sorcier - Edition Poudlard12

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 4 avril 2020

Le Tournoi du Dragon continue

gazette.poudlard12.com/public/Celty/173/Le-Tournoi-du-Dragon-continue.gif


Le 13 mars, la ministre de la magie annonçait ses décisions face au virus moldu, le coronavirus. Les employé(e)s du ministère à l’étranger ont été rapatriés, les frontières de Grande-Bretagne fermées, et même l’école de magie Poudlard a dû fermer ses portes. Malheureusement pour les étudiants anglais, le Tournoi du Dragon a été suspendu pour une durée indéterminée. Seulement, quelques « vidéoconférences » – comme le disent les Moldus – par le biais de poudre de cheminette, des contacts ainsi qu’une coalition entre les ministères britannique et américain sont vite venus à bout de cette dernière mesure.
Il a fallu trouver un moyen pour transporter la délégation de Poudlard dans le nouveau monde. Le réseau de cheminées étant soumis aux charmes de protection d’Ilvermorny, les têtes blondes sont parties à l’aide de portoloins. C’est ainsi que les jeunes sorciers et sorcières se sont rendus dans ce lieu magique sur le mont Greylock en ce mois d’avril !

Les adolescents ont bien été accueillis selon nos sources. Diverses activités leur sont d’ailleurs proposées actuellement, comme un tournoi de duels, un débat sur l’école, des réflexions sur l’Amérique, une visite de lieux, des devinettes sur des personnages, une pièce à Broadway sur Salem...
Des mesures d’hygiène ont tout de même été instaurées :

  • Les fossiles professeurs âgés ont été renvoyés chez eux.
  • Le sort Tergeo a été enseigné à toutes les personnes présentes au château.
  • Les distances de sécurité sont constamment contrôlées. Toute personne ne les respectant pas sera immédiatement considérée comme dangereuse et expulsée d’Ilvermorny.

Et vous, fidèles lecteurs et lectrices, que pensez-vous de ce Tournoi en période de pandémie ? Est-ce là une passion pour l’enseignement et le divertissement de la jeunesse, ou bien une mutinerie intercontinentale ? Nous attendons vos hiboux (enfin vos commentaires mais ça fait moins magique...) !


gazette.poudlard12.com/public/0Sceaux_2019/Marc_Potter.png gazette.poudlard12.com/public/0Sceaux_2019/Celty_Roze.png

Partager : Partage

Tel est pris qui croyait prendre

 

Mi-mars, le confinement commence et avec lui, l’annulation de tous mes « rendez-vous » : rendez-vous chez le docteur le 31 mars, épreuve du CAPES le 1er avril… Attendez voir : rien à faire autour du 1er avril ? Mais quelle opportunité ! Je vais donc faire un poisson d’avril à mes chers collègues du professorat !

Le « week-end de démissions ». Au milieu de ma crise de nerf, je me rends compte que je tiens l’excuse la plus crédible pour ma prise de pouvoir : Bianca ne peut plus gérer le Pôle École seule, il faut qu’on me délègue tout pouvoir sur les professeurs.

La blague commence à se mettre en place, j’envoie un mp récapitulatif à Artus pour qu’il sache quoi faire le jour J. Au programme : une tyrannie (la mienne), des cours à écrire en une journée, des rétrogradations voire des changements de matière. Ils ne vont rien voir venir, ça va être très drôle !

26 mars : Remi revient, quelle agréable surprise ! Et aussitôt elle m’envoie un mp : c’est la 2ème année de suite qu’elle ne fera rien pour le 1er avril et cela la frustre beaucoup. Mais comment organiser un poisson d’avril du professorat s’il y a déjà un poisson d’avril pour le professorat ? N’est-ce pas un peu trop ? L’idée de Remi m’inspire : un changement de nom pour les matières c’est facile à faire et assez discret.

30 mars : Zack veut être Stéphane Bern de « Secrets d’Histoire ». En tant qu’historien, je refuse toute autre possibilité. Aussitôt, tout le monde s’y met et veut un titre d’émission pour sa matière. Mais cela ne s’arrête pas là ! Achyl (responsable de la moitié de nos bannières et probablement d’autres affaires de contrebande bien que je ne me sois pas encore penché sur le sujet) commence à nous faire des avatars. Et quant à Artus, il propose carrément de nous changer de pseudos ! Cette journée s’annonce décidément très mouvementée…

Le premier piège se referme. Je ne parle pas de celui où à la première tentative de connexion, l’on découvre que « Kyle Gallerion » n’existe pas, mais celui où on s’apprête à lancer ses premières farces de la journée. J’avais une réserve de bombabouses : mais déjà que les avatars d’Achyl ne sont que pour une journée, si en plus, on se bombabouse mutuellement… ! Tant pis, je me procure une réserve de savons sauteurs. Mais wait. « Artus Myrtle » n’existe pas. Zut ! Mais quel est son pseudo déjà ? Raphaël de Castablanca ? Casablanca ? Et la particule, elle prend une majuscule ? Par contre, je sais qu’il y a désormais Stéphane Bern dans le château. Mais, c’est bien Zack que je vise, hein ? Je ne voudrais pas taper la gentille Remi…

Le deuxième piège se referme. Depuis ce matin, Jamy, Nagui, Cordula et bien d’autres ont envahi le Grand Escalier. Et ma tyrannie ? Rien à faire. Avec tout le sérieux dont je suis capable, je les menace de tous les virer s’ils ne font pas le mini-cours que je leur ai demandé ! Et que font-ils ? Fleurissent sur le topic des cours plus délirants les uns que les autres. Mention spéciale au Da Vinci Code (qui a tout trouvé ?), le cours sur comment apprendre des paroles (avec Nagui) et le cours ma-rétine-est-pétée avec Cordula. Je repasserai donc, avec mon « inspection surprise ». Surtout que, le coup des profs déplacés entre les matières n’a pas eu lieu car je n’avais pas le cœur à briser tous ces beaux personnages.

Un nouveau piège ?! En milieu de journée, Bianca débarque sur le tchat, toute affolée ; elle veut me parler « en urgence ». Déjà, ça sent le soufre. Et quelle est cette urgence, me demandez-vous, dressés sur votre siège à cause de l’impatience ? Eh bien, semblerait-il, le changement de nom des matières a provoqué le bug du Grand Escalier. M’accuser d’une boulette un 1er avril, c’est très suspect. Mais ça marche à demi. Que croyez-vous ? Sous les airs durs de Ragnar se cache le petit cœur d’un lapinou qui a peur de commettre des bêtises.

Enfin, le dernier piège ! Vous vous rappelez les mini-cours ? Ceux qui, supposément, faisaient partie d’une inspection générale du professorat de ma part ? Faisant leur travail sérieusement (hum !) les profs ont donc accompagné leurs « cours » de devoirs. Et qu’avez-vous fait, vous, les élèves ? Vous les avez fait. Le devoir du Professeur Chen alias Estelle Denis alias Julie Lang ? Il a été fait. Le message en Morse demandé par Sophie Neveu alias Romane Slater ? Fait aussi. J’ignore lequel d’entre vous petits enquiquineurs a eu l’idée de faire ces devoirs, mais sachez bien ceci : vous nous avez donné une crise de fou rire et maintenant, il faut qu’on réfléchisse à comment vous récompenser !

La journée du 1er avril s’est achevée aussi follement qu’elle avait commencé. J’ai voulu me croire les jumeaux Weasley du professorat et je m’en suis retrouvé être sa Dolorès Ombrage. Et vous savez quoi ? Je n’ai pas une once de regret. Ça a été la journée la plus amusante journée de ces derniers mois et je pense qu’on peut en retenir une leçon, à propos de P12 et de ses P12iens : tel est pris (d’amusement) qui croyait prendre (d’amusement) !

 

Partager : Partage

Les nouveautés du Hall d'entrée

 

Partager : Partage

Confinement : Mode d'emploi


A l’heure où cet article est écrit, le confinement est prolongé jusqu’au 15 avril. Et ça fait déjà un petit moment qu’on est enfermés. Alors du coup, je te propose quelques petites activités pour t’occuper durant cette période un peu compliquée. Tu m’en diras des nouvelles.



► Faire du sport. Il n’y a pas forcément besoin d’un terrain de foot, d’un panier de basket ou d’une piscine pour faire du sport. En fait, tu peux même en faire assez facilement chez toi, sans bouger de ta cuisine. Enfin, pour plus de sécurité éloigne toi tout de même de ton four, on ne sait jamais. On voit un peu partout, enfin, personnellement je le vois un peu partout, des gens se mettre au sport, qu’ils soient habitués ou débutants, pour perdre du poids, pour garder la forme ou juste pour passer le temps. Mais un conseil : ne force pas trop et écoute ton corps.

► Répondre à ce RPG vieux de trois mois / Passer son examen. Ben oui, Poudlard12 est encore ouvert, lui. Pas comme ton école que tu regrettes et dont la fermeture t’a plongé dans un profond désespoir… Bof. Et si c’était le bon moment de te replonger dans l’écriture de ta pensine oubliée depuis 2014 ? Oh et puis ce RPG que t’avais commencé il y a plusieurs mois, tu auras enfin le temps de t’y remettre, au plus grand plaisir de ton compagnon de RPG. Pareil pour ton année scolaire sur le site. Ça fait trois ans que tu es inscrit et que tu as toujours ce « 1ère année » accroché à ton profil, te hantant comme un boulet. Tu sais ce qu’il te reste à faire pour arrêter d’avoir honte et enfin passer en deuxième année, parce que bon, on sait que les choses sérieuses commencent à partir de la deuxième année.

► Réfléchir sur ta vie et te rendre compte que t’as tout raté. Pire : t’es un raté. C’est le temps des remises en question. Tu es peut-être au chômage partiel ou en télétravail et c’est là que tu vas comprendre que ce boulot n’est pas fait pour toi. Que tu aurais dû t’écouter plus tôt. Ou ne jamais écouter tes parents ou cette conseillère d’orientation tiens. C'est l'heure de la reconversion !

► Aller se promen… T’as un balcon ?

► Appeler ta famille. Oui, même simplement pour leur dire que tu es toujours vivant, que non tu n’oublies pas de boire assez d’eau par jour, que oui tu manges à ta faim et pas que des pâtes parce que de toute façon il n’y en avait plus au magasin… Bref, appelle ta famille, ça leur fera plaisir. Et puis si t’habites loin, tu auras les nouvelles de tout le quartier et ça te donnera l’impression de voyager un peu, et ça c’est cool.

► Faire du ménage. Ça fait quelques temps que tu éternues beaucoup, que tu tousses à chaque déplacement de ta couette et pour cause ! Tu as vu cette tonne de poussières sous ton lit ? N’hésites pas à laver tes draps, serviettes, et tout ce que tu trouves sous la main. Profite en pour installer des habitudes de ménage, parce qu’un intérieur propre et rangé aide quand même son propriétaire à être bien et ce n’est pas négligeable. Passe le balai ou l’aspirateur, fais ta vaisselle avant qu’elle ne s’accumule… Deviens un véritable petit elfe de maison et récure tes toilettes !

► Faire des expérimentations capillaires. De toute façon, tu ne vas pas sortir de sitôt alors si tu veux te faire une frange, te raser complètement le crâne, tenter une nouvelle coloration ou juste te couper les cheveux toi même… Vas-y ! Par contre, on veut bien les photos, surtout si c’est raté.



Bien sûr, ce ne sont que des idées et rien ne t’oblige à les faire. Oui, même si la moitié de ton entourage s’est mis au sport, tu n’es pas obligé d’en faire si tu n’en as pas envie, ne commence pas à culpabiliser pour ça, parce qu’il y a des choses bien pires. Et puis si tu veux, tu peux toujours partager ce que tu fais pendant le confinement.

Bref, peut-être que ça ne sera pas si mal de rester chez toi.


http://gazette.poudlard12.com/public/0Sceaux_2019/alaskabadge.png http://gazette.poudlard12.com/public/0Sceaux_2019/Romane_Slater.png

Partager : Partage

C'est qu'un jeu

http://gazette.poudlard12.com/public/Alaska/Avril_2020/C_est_qu_un_jeu.png


Combien de fois l’a-t-on entendue, cette phrase ? Et combien plus pour nous renvoyer à notre prétendue immaturité ou incapacité à nous remettre en question ? Combien de fois va-t-on encore l’entendre en ces temps de crise sur P12 ?

Les dessins animés sont le pire danger, la peste et le choléra (voire le coronavirus en prime) pour nos enfants, nos générations futures – clament sans relâche psychologues snobs et parents stressés. La raison en est que les études menées sur le sujet ont parfaitement mis en évidence le fait que le cerveau des jeunes humaines ne fait pas la différence entre la réalité et ce qu’il se passe à la TV. Allons plus loin; pour ceux d’entre nous qui avons lu Harry Potter dans notre enfance, nous n’avons jamais voulu y croire. Nous y avions cru. Tant que nous lisions, c’était réel pour nous. Souvenons-nous de la mort de Sirius, de la mort de Dumbledore, de celle de Dobby ; est-ce que vraiment nous avions pu retenir nos larmes ou reposer le livre comme si de rien n’était avant d’aller joyeusement courir dans les champs ? Personnellement, je n’ai pas honte à l’avouer : plus d’une fois que j'étais plus jeune, je devais interrompre ma lecture pour me donner le temps de faire le deuil d’un personnage fictif.

Mais ces parents, ces adultes je-sais-tout, qui pensent que de cette non-distinction entre la réalité et la fiction est nécessairement source de perversité ou, du moins, d’erreurs et de mauvaise éducation pour les plus jeunes, oublient bien souvent qu’il avait suffit d’un Werther fictif pour pousser aux suicides des dizaines de romantiques réels. Bien plus : de récentes études ont montré que les adultes ont aussi un problème dans leur rapport avec la fiction. Bien sûr qu’eux, ils font la distinction entre des faits réels et des faits fictifs. Mais pas leurs émotions. Ces foutues émotions, n’est-ce pas ? Eh bien oui : elles réagissent pareillement devant la rupture d’un couple d’amis ou devant celle d’un couple de personnages de notre série préférée. Même ressenti, mêmes émotions. Même souvenir dans notre cerveau…

Nous nous échauffons vite sur P12. Ces derniers temps, encore plus rapidement, semble-t-il. Et dans ces débats échauffés, il en faut toujours un ou une pour s’écrier « Mais c’est qu’un jeu ! ». C’est l’argument ultime pour faire taire l’autre partie, ça. C’est qu’un jeu : arrête de t’énerver pour savoir si on te rend justice, c’est pas une vraie justice de toute façon. C’est qu’un jeu : pourquoi ça t’affecte autant que je dise que ton animation est pourrie ? Elle n’a aucun impact sur le monde réel alors on s’en fiche, non ? C’est qu’un jeu : ne fais pas autant ta chochotte avec ton personne RPGique, il n’existe pas, qu’est-ce que ça peut te faire que mon personnage vienne de l’humilier ? C’est qu’un jeu : évidemment que je rigole, quand je t’insulte, puisque c’est qu’un jeu !

Que disais-je ? Ah, oui : même émotion. Ce n’est pas une vraie justice, mais je n’aime pas qu’on me pense comme un bourreau. Mon animation n’a pas d’impact en dehors de P12, mais j’y ai passé des heures de ma vraie vie et je n’aime pas qu’on dévalorise ces heures de vrai travail juste par "goût" (ou pire : objectivité). Mon personnage RPGique n’est pas moi, mais il est le pantin, la chaussette dans laquelle je me glisse pour me faire ressentir des aventures et de nouvelles émotions – et je n’aime pas celle d’être humilié.e. Tu as beau rigoler parce que ce n’est pas réel, l’exclusion que je ressens, l’impression d’être jugé.e sur mon caractère par toute une société, cette boule au ventre dès que je vois ton pseudo, ces heures à pleurer parce que j’ai beau me remettre en question, il n’y a rien, strictement rien que je fasse qui me confirme que j'ai de nouveau mérité le respect, ça, c’est réel.

Mon ami.e, écoute-moi, maintenant. Ce n’est qu’un jeu : celle.ux qui te le disent pour te reprocher d’être toi ne mérite ni ton temps, ni la réalité de tes vraies émotions. Ce n’est qu’un jeu : n’aie pas peur d’être proche de ton personnage IG, de lui donner les traits que tu voudrais avoir – ou au contraire – ceux que tu ne voudrais pas avoir, parce que le seul risque que tu y trouveras, ce sera celui de te trouver toi-même. N’aies pas honte de ce que tu fais, des projets que tu lances, des animations que tu mets des heures à installer ; n’aies pas honte d’avoir donné de ton vrai temps s’il t’a procuré en retour un vrai amusement et si les participants à ton animation auront éprouvé une vraie joie à y prendre part. N’aies pas peur de faire les choses en vain. « Ce n’est qu’un jeu », en fait, ça veut dire "tu ne peux pas échouer". Tu peux te tromper, faire un flop au lieu d’un top, critiquer sans savoir, mais tu ne peux pas échouer. Nous ne pouvons pas échouer. Si tu as critiqué sans savoir, alors tu peux trouver une solution pour aider la personne que tu as critiquée. Si tu as fais un flop dans ton animation, alors tu peux trouver un autre thème et demander aux autres de t’aider à améliorer le concept.

Au premier mai, que me rapportera cet article ? Plus personne ne le lira puisqu’il ne fera plus partie de l’édition actuelle et quel non-P12ien viendra le lire et le trouver assez bon pour vouloir le publier dans une vraie revue ? Parce qu’au lieu de ce faux article, j’aurai pu écrire un vrai article scientifique (comme je suis bientôt censé le faire) pour une vraie revue. J’ai donc écrit en vain. J’ai donc écrit pour un jeu seulement. Donc j’ai écrit pour remonter le moral à des étrangers et pourtant des amis, pour calmer mes nerfs devant cette tornade qui s’abat sur P12, pour entraîner mon style parce que j’aime écrire, pour apporter ma pierre à l’édifice de ce château éthéré. Ce n’est qu’un jeu : le seul échec que je peux rencontrer, c’est celui d’échouer à obtenir ces émotions positives qu’il est censé m’apporter. Et ça n'a pas été le cas.


http://gazette.poudlard12.com/public/0Sceaux_2019/Kyle_Gallerion.png http://gazette.poudlard12.com/public/0Sceaux_2019/Alaska_Gump.png

Partager : Partage

Nouvelles de nos confinés

Partager : Partage

La minute du CA

Chères sorcières, chers sorciers,

Nous sommes au regret de vous annoncer la démission de membres imminents de la communauté sorcière. C’est avec une grande stupeur que les élèves du collège Poudlard ont découvert la disparition de Carrie Ligan, Galahad Scamander et Jawn durant une belle journée du mois de Mars. La gardienne des lieux, Ellana Spleen, aurait même été la dernière à apercevoir la directrice en faisant un footing matinal, tandis qu’une élève de Serdaigle, Mirabelle Boutondore avait aperçu M. Scamander lorsqu’elle avait voulu lui poser des questions sur les grenouilles. Tandis que la Grande Architecte Jawn aurait étrangement disparu devant un mur du septième étage, certains élèves disent qu’elle s’amusait à tourner en rond devant en tentant d’ouvrir une porte depuis des années (folie quand tu nous tiens).

L’ensemble du bureau ministériel souhaite rassurer les élèves et les parents : Tout est sous contrôle ! Dorénavant, le ministère sera chargé de la mise en place des programmes au collège Poudlard et prendra ses quartiers dans le château. Notre ministre, Opale Tal Moundine, tiendra les rennes durant les prochains mois. Tous les cours sont naturellement maintenus et les examens se dérouleront comme à l’accoutumée. Nous remercions tout le personnel de Poudlard pour leur sérieux ainsi que leur aide. Madame Bianca Gordon, seule rescapée du trio reste naturellement en fonction pour votre plus grand plaisir. Nous vous souhaitons à tous une excellente fin d’année au sein du collège Poudlard.

Ministre adjoint G secret : Le phénix prend son envol, je répète le phénix prend son envol.
Ministre O secrète : héhé
Ministre adjoint secret A : C’est-à-dire ?
Ministre adjoint G secret : Bah, le phénix est parti et ne va pas renaître !
Ministre adjoint secret A : C’est-à-dire ?
Ministre adjoint G secret : Faut tout t’expliquer à toi =°
Ministre O secrète : C’est-à-dire que notre plan pour prendre le contrôle de Poudlard a fonctionné.
Ministre adjoint secret A : Aaaah !
Ministre adjoint G secret : Il en reste encore une…mais il paraît que les escaliers sont très glissants au château en ce moment
Ministre O secrète : Parfait, c’est à ton tour de briller Art… A. Bonne chance !
Ministre adjoint secret A : C’est-à-dire ?
Ministre adjoint G secret : Laisse je m’en occupe, c’est l’heure du du du du du du du du duel !

Partager : Partage

Publicité - Ilvermorny

Partager : Partage

© 2009-2019 Poudlard12.com :: Propulsé par Dotclear